vazy

L’espace d’un instant, et inversement.

  • HPI et surdoués, un diagnostic qui sert les intérêts d’une classe sociale
    https://www.ladn.eu/nouveaux-usages/non-votre-enfant-nest-pas-hpi-vous-etes-juste-riche

    Le diagnostic reconnaissant un haut potentiel intellectuel (HPI) s’inscrit-il dans le cadre de stratégies éducatives, en particulier celles des classes supérieures qui cherchent à obtenir divers sauf-conduits scolaires pour leur enfant ? C’est l’hypothèse de Wilfried Lignier, sociologue au CNRS, pour qui faire reconnaître comme surdoué son enfant permettrait d’augmenter son pouvoir face à l’école. Pour lui, l’idée même d’intelligence est devenue éminemment politique... Wilfried Lignier, auteur de La petite noblesse de l’intelligence (éditions La Découverte), étudie depuis plus de 10 ans les domaines de l’enfance, de l’école et de la médicalisation.

    (...)

    Si la question est de savoir si les enfants identifiés comme HPI sont nés comme ça, plusieurs éléments tendent à prouver le contraire. Les statistiques indiquent qu’ils sont généralement issus des classes supérieures, qu’ils sont HPI à certains « moments » et pas à d’autres (la plupart des enfants testés le sont principalement en CE1 pour sauter le CE2, et à la fin de la moyenne section pour sauter la grande section), et qu’ils sont à 75 % des garçons.

    (...)

    La vraie question, qui peut paraître abstraite mais qui est en fait très politique, est : pourquoi utiliser ce type d’identification, à quoi elle sert, qu’est-ce qu’elle doit changer, et pour qui ?

    (...)

    En 1880, alors que sous la Troisième République l’école est rendue obligatoire pour tous, le psychologue Alfred Binet est payé par le gouvernement français pour mettre au point la première échelle de mesure de l’intelligence. L’objectif d’alors était inverse, mais il s’agissait bien, déjà, de déroger là encore à l’ordre scolaire ordinaire : détecter les « sous-doués » (dans le jargon psychiatrique de l’époque, les « anormaux de l’école » ) pour les exclure légitimement de l’éducation collective.