Tout va trés bien

En hommage à Paul Misraki, l’auteur de la chanson : « Tout va très bien madame la marquise »

  • Sur les dents (Olivier Cyran) - C’est l’heure de l’mettre !

     
Les sans-dents peuvent-ils encore mordre ?
 
    
Les arracheurs de dents peuvent-ils mentir sans aucune limite ?
 
    
Et nous, les dents, on va les serrer encore longtemps avant de les montrer ?
 

    Ou attendre que les poules en aient ?
 

    
C’est autour de la question des dents, posée par Olivier Cyran (_ Sur les dents - Olivier Cyran - Éditions La Découverte * https://www.campuslille.com/index.php/entry/sur-les-dents-olivier-cyran-c-est-l-heure-de-l-mettre ), et ce qu’elles disent de nous et de la guerre sociale, que cette émission vous est proposée ce mercredi.

    Pour écouter / télécharger l’émission en MP3 => https://www.campuslille.com/index.php/entry/sur-les-dents-olivier-cyran-c-est-l-heure-de-l-mettre

    Les dents, C’est l’heure de mordre,

    C’est l’heure de l’mettre ! https://www.campuslille.com/index.php/entry/categories/l-heure-de-l-mettre

    • Pourquoi persistons-nous à avoir mal aux dents ? Pourquoi sommes-nous si nombreux à souffrir de nos crocs malades, abîmés ou perdus, alors que les soins dentaires sont prétendument gratuits et accessibles à tous ? Que penser d’un système qui incite les dentistes à bâcler les soins « Sécu » et à privilégier les traitements à haute valeur ajoutée ? Comment admettre que le sort d’un organe aussi prodigieusement vital et riche en significations dépende de notre place dans la hiérarchie sociale ?
      Personne n’ignore l’importance des dents comme outil de mastication, territoire intime et carte de visite tendue aux yeux du monde. Pourtant, les inégalités d’accès aux soins restent abyssales, condamnant des millions de personnes à une vie atrophiée. Il est temps de mettre à nu ce système, sa logique et ses intérêts, et de réclamer quelques comptes.
      Mû par sa propre peur du dentiste, l’auteur explore un univers familier et méconnu, dont l’actualité ne s’empare que lorsqu’un président persifle les « sans-dents ». Mêlant allègrement l’enquête, le récit, le jeu de pistes et le recueil de témoignages, cette remontée aux sources des inégalités dentaires nous mènera des dentistes orfèvres du néolithique aux arracheurs de dents des centres low cost, de l’inventeur du dentier en porcelaine à l’industrie du sourire hollywoodien. S’y dévoileront les formes de violences sociales dont nos dents sont la cible, des plus brutales au plus sournoises, mais aussi quelques moyens de s’en défendre. Devant la dureté du monde, qui met nos capacités de résistance à rude épreuve, le moment est peut-être venu de reconquérir notre pouvoir de mordre