Fonkisifou

Créateur de l’école d’arts martiaux de la boule à facette

  • Décidément soit on manque d’info soit nos dirigeants sont dans le plus profond cynisme...à un point que je n’arrive pas à accepter (parce que bon c’est la seule explication que je vois...)

    Donc Omicron, on laisse faire comme jaja
    des contaminations en veux tu en voilà, des morts qui stagnent pendant des mois mais tout le monde pense que c’est fini...

    ...et là BA4 BA5 arrive...et il faut vite faire la deuxième dose des plus âgés, grosse communication sur la reprise de l’épidémie, sur l’incertitude des variants...

    A part le fait que le gouvernement soit en difficulté actuellement et qu’il a besoin de montrer un semblant de compétence et de leadership, je ne vois aucune logique dans tout cela

    • Ce matin au supermarché, plus tôt plus de gens que d’habitude avec un masque. On le voit à chaque « vague » : une partie des gens adaptent leur comportement d’eux-mêmes même quand le gouvernement dit qu’il ne faut rien faire.

      Par contre, toujours cette information défaillante : les gens qui portent le masque, ce sont tous des chirurgicaux et des masques en vieux slip, et la moitié le portent sous le nez. Et ça ce sont les bien les gens qui le portent volointairement.

    • Pour revenir au « leadership » : on est passés ouvertement en mode Grand Barrington. Le pli eugéniste est assumé ouvertement depuis la dernière vague, je ne vois pas comment il en irait autrement.

      Il n’y aura plus de mesures de contrôle, sauf si les chiffres deviennent monstrueux. Tant qu’on tient avec un nombre de morts qu’on s’en fout, on a suffisamment répété aux gens que de toute façon maintenant c’est endémique, maintenant c’est mild, les faibles c’est de leur faute, ils n’ont qu’à se protéger tous seuls au lieu de traumatiser nos enfants, et de toute façon les enfants ne risquent rien, etc. De toute façon on a du encore plus contagieux que le précédent Omicron, dont le précédent ministre de la santé avait ouvertement expliqué qu’aucune mesure de protection ne pouvait être efficace pour le ralentir…

      Et en plus tout le monde a choppé Omicron, dont on a clairement expliqué que c’était une bonne chose (une bonne nouvelle, en fait) parce que comme ça on avait l’immunité hybride. Donc tout le monde pense être protégé, et ce n’est pas ce même gouvernement qui va t’expliquer qu’en fait pas du tout, son grand plan génial de contaminer tout le monde avec Omicron c’était une erreur tragique.

      Mon dernier rappel a plus de six mois, mais je ne suis pas « éligible » (merci l’infantilisme – je croyais naïvement que ces histoires d’éligibilité c’était pour prioriser la vaccination des vieux quand on manquait de doses, mais évidemment dans notre absurdistan autoritaire on considère que « pas éligible » ça vaut dire qu’on n’a pas l’autorisation de faire son rappel des six mois).

    • mmm c’est vrai qu’une grosse partie de leur électorat est sacrément pour le laisser faire...et laisse tomber la contradiction avec ce qu’ils ont fait pour Omicron...
      Pourtant je trouve que la communication démarrant est proche de celle préparant les esprits à tout un tas de mesures à prendre par notre cher gouvernement omnipotent

      En banlieue les masques c’est vu comme un truc bizarre maintenant...et laisse tomber le pure mask..un mome à l’école a presque eu peur de moi et dans un musée (presque vide pourtant) j’ai cru qu’une personne allait appeler la sécurité...

    • Même le retour du masque obligatoire, j’y crois moyennement : on a désormais officialisé le principe que seules les « personnes fragiles » devaient porter un masque, et que c’était désormais comme ça qu’on luttait contre une pandémie.

    • Dans une réunion à la mairie – une douzaine de personnes – quelqu’un annonce que dans la commune où il travaille, située à une trentaine de kilomètres, la moitié du conseil municipal et la totalité de l’équipe municipale, maire plus adjoints est malade – et bien secouée … –, avec une personne immunodéprimée, nous sommes les deux seuls à porter un masque.

    • Hier, j’ai fait mon premier voyage en 2 ans et 3 mois à Paris, en TGV Lyon Paris + 1 heure de voyage en métro aller puis retour.

      Dans le TGV, c’est moins de 5% de porteurs de masques.
      Dans le métro, c’est moins de 10%.
      Dans les entreprises et les restaurants, c’est 0%

      J’ai pu en plus garder le KN95 1h30 de plus, bloqué à cause des orages dans le TGV à proximité du Creusot. Ce fut une longue journée.

      J’ai l’impression de devenir démesurément pessimiste sur notre capacité collective à aboutir à une quelconque solution satisfaisante à tout point de vue. Ou bien est-ce que je sois devenu plus clairvoyant ? Plus exigeant ? Ou est-ce que vraiment, l’idiocratie du film est-elle en train d’advenir ? Je discutais avec une personne qui me divulgachait ce film qu’il faudrait que je vois un jour en m’expliquant que vraiment, notre société ressemble à ce film. Cette personne ne porte un masque que par convention et obligation et ne souhaite pas se faire vacciner. Et elle m’explique donc que l’idiocratie, c’est les autres. A part « l’idiot c’est les autres », on en conclue quoi ?

    • Depuis la fin non décrétée officiellement de la #pandémie pour cause de grande « fête » électorale, je prends un malin plaisir à terroriser mes congénères en portant mon #pure_mask (de couleur noire). Il y a quinze jours, petite église blindée de monde pour cause de « sépulture ». Sur les quelques 300 personnes ayant assisté à la cérémonie, j’ai pu compter les masqué·es sur les doigts d’une seule main.

    • A part « l’idiot c’est les autres », on en conclue quoi ?

      Qu’on est toujours l’idiot de quelqu’un d’autre ?
      Que notre nature reptilienne n’en finira jamais de ramper sous les coups de fouets ?
      Que la plasticité de notre cerveau n’est peut-être pas tant un avantage mais plutôt une tare indubitablement liée à un passé traumatique ? Puisque, dans les gens que je connais et qui étaient les pires radicaux en matière de prophylaxie, la plupart te disent que, bon, ho, les masques, hein, ça va comme ça et que ça fait du bien de :
      - pouvoir se contempler la frimousse,
      - se faire la bise à l’envi,
      - respirer sans entrave
      (ad libitum)

    • Bon...t’as raison @arno l’enjeu c’est juste les masques dans les transports apparement (et la fameuse seconde dose...personne ne s’étonnera que la ministre de la santé fasse sa deuxième dose que maintenant en passant...)...ce qui rend tout ce battage médiatique encore plus con je trouve...

      Interrogée sur un éventuel retour de mesures sanitaires, comme l’obligation du port du masque dans les transports, la ministre a jugé qu’à ce stade, « les mesures actuelles suffisent si chacun s’y met ». Elle a exhorté à « la responsabilité citoyenne (...) pour éviter une tension hospitalière supplémentaire ».

      « On se teste dès qu’on a des symptômes, on s’isole si on est positif, et on garde le masque éventuellement dans les lieux où il y a trop de proximité », a aussi préconisé cette ancienne députée du Pas-de-Calais, battue aux législatives.

      Plusieurs voix, dont celle, à titre personnel, du « Monsieur vaccin » du gouvernement, Alain Fisher, plaident ces derniers jours pour un retour du masque dans les transports collectifs.

      Du côté du gouvernement, a indiqué Brigitte Bourguignon, « l’idée, c’est de ne pas revenir à des mesures plus contraignantes pour l’instant ». « Mais nous surveillons chaque jour la situation pour reprendre d’autres mesures s’il en était besoin ».

      S’il faut « par exemple considérer un retour du masque dans les transports (...) on ne s’interdit rien », avait déclaré plus tôt dans la journée la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire, assurant que l’exécutif « saisirait les autorités sanitaires (...) si cette question devait se poser dans les prochaines semaines ».

      https://www.sciencesetavenir.fr/sante/covid-bourguignon-insiste-sur-le-rappel-vaccinal-et-la-responsabili