François Isabel

Ni dieu, ni maître, nirvana

  • Une étude sur les causes de la dépression provoque la polémique
    https://www.sudouest.fr/sante/une-etude-sur-les-causes-de-la-depression-provoque-la-polemique-11918298.ph

    Mais ce n’est pas la remise en cause de l’hypothèse de la sérotonine qui suscite les critiques les plus vives. C’est le fait que Joanna Moncrieff en fasse un argument contre les antidépresseurs actuels, dépassant les conclusions de sa propre étude.

    Celle-ci « est un travail sérieux, qui s’inscrit dans la suite d’autres travaux et qui compte dans la discussion entre experts concernant les mécanismes de la dépression », admet le psychiatre suisse Michel Hofmann. « Mais je ne pense pas que ce soit un article qui doive avoir un impact à courte échéance sur la prescription d’antidépresseurs ».

    Car pour Joanna Moncrieff -qui a certes prévenu qu’il ne fallait à aucun prix interrompre brutalement un antidépresseur-, on doit forcément douter des bénéfices de traitements élaborés sur la base d’une hypothèse remise en cause.

    Or, de nombreux psychiatres, dont Michel Hofmann, soulignent que l’efficacité de ces traitements, quelle qu’en soit la cause première, a été évaluée scientifiquement. « Les mécanismes des médicaments qu’on utilise dans le traitement de la dépression sont en général multiples et finalement, dans la plupart des cas, on ne sait pas de façon précise ce qui fait l’efficacité d’un traitement ».