O.A

Un peu ici, un peu ailleurs

  • La Chine a recruté une trentaines d’anciens pilotes de l’armée britannique

    18/10/2022 d’après dépêche AFP

    Les pilotes ont accepté des salaires dépassant les 270 000 euros pour enseigner aux forces armées chinoises « comment vaincre les avions de guerre et les hélicoptères occidentaux ». Le Royaume-Uni a pris des mesures pour stopper ces recrutements

    Le gouvernement britannique a déclaré mardi prendre des mesures « décisives » afin de mettre fin aux efforts de recrutement de pilotes militaires britanniques par la Chine pour entraîner ses propres aviateurs.

    « Nous prenons des dispositions décisives pour faire cesser les manœuvres visant à attirer des pilotes, anciens ou en activité, des forces aériennes britanniques afin de former les personnels de l’Armée populaire de libération » chinoise, a déclaré un porte-parole du ministère de la Défense.

    Selon des informations de presse britanniques, plus de trente anciens pilotes ont accepté des propositions d’au moins 240 000 livres (276 000 euros), avec parmi eux beaucoup de personnes dans la cinquantaine ayant quitté récemment les forces britanniques. Cette pratique a cours depuis 2019, mais s’est intensifiée récemment, selon ces informations.

    « Sky News » rapporte que les pilotes ont été recrutés dans le but d’enseigner aux forces armées chinoises « comment vaincre les avions de guerre et les hélicoptères occidentaux ».

    Relations tendues

    Pour contrer ce phénomène, le ministère de la Défense britannique dit « revoir les clauses de confidentialité et de non-divulgation des contrats », ajoutant que « tous ses personnels étant ou ayant été en activité sont soumis au Official Secret Act, qui interdit aux agents de la fonction publique de partager des secrets d’État avec des puissances étrangères ».

    « La nouvelle loi sur la sécurité nationale va créer de nouveaux outils pour répondre aux défis de sécurité contemporains, y compris celui-là », a déclaré le porte-parole. Le ministère chinois de la Défense n’a pas répondu à des demandes de commentaire sur ce sujet.

    #Chine#Mondialisation#Geopolitique#Aviation