O.A

Un peu ici, un peu ailleurs

  • Maurice Olender, le maître ignorant (Singulier, Pluriel)

    C’est que le parcours de Maurice Olender est à placer sous le signe d’une méfiance envers les formes instituées du savoir, les protocoles érudits et la force d’intimidation des sciences : ce grand savant, qui a côtoyé Jean-Pierre Vernant ou Pierre Vidal-Naquet, qui a édité Claude Lévi-Strauss ou François Hartog, manifeste une vigilance envers le savoir.

    Il sait combien les idéologies les plus funestes peuvent se dissimuler dans les écrits académiques, comme il l’a montré dans Race sans histoire : cette vigilance s’accompagne ainsi d’un regard oblique envers les savoirs.

    Celui qui refusa longtemps le langage, qui fut cliveur de diamants à Anvers, avant de donner régulièrement un séminaire à l’EHESS et de fonder une des collections essentielles pour les sciences humaines maintient une manière d’extériorité aux écritures institutionnalisées du savoir : autodidacte et artisan plus que spécialiste.

    La parole de la conversation est précisément le cœur battant de cette vigilance, s’énonçant en rupture d’autorité.

    La suite :

    https://diacritik.com/2021/01/07/maurice-olender-le-maitre-ignorant-singulier-pluriel

    #Litterature#Maurice_Olender#Edition#La_librairie_du_XXe_siècle#La_librairie_du_XXIe_siècle#Race#Racisme