Rumor

universitaire, géographe urbain, longue fréquentation du Liban

  • Jean Riachi : Le Liban a besoin de banques qui fassent leur métier - L’Orient-Le Jour
    https://www.lorientlejour.com/article/1317923/jean-riachi-le-liban-a-besoin-de-banques-qui-fassent-leur-metier.html

    malgré l’iniquité manifeste dont sont victimes les déposants libanais depuis trois ans, il faut reconnaître que la crise telle qu’elle s’est déroulée a permis à quasiment toutes les entreprises du pays de se désendetter en soldant leur passif à coups de dollars bancaires ou en jouant sur la multiplicité des taux. Par conséquent, le secteur productif repart sur des bases saines alors qu’il était étouffé par la dette et les intérêts élevés.

    Mais il faut que l’État fasse le nécessaire pour réformer le pays, en commençant par garantir le bon fonctionnement de la justice et restructurer le secteur financier.

    Le pays a besoin de banques qui fassent leur métier de banques, et particulièrement les grandes banques existantes. Une fois bien capitalisées et restructurées, elles aideront au redémarrage du pays. Beaucoup de banques libanaises disposent en effet de talents et d’un savoir-faire qui seront très précieux, et il n’y a pas forcément besoin de faire table rase et d’importer de nouvelles banques étrangères. Mais pour repartir sur des bases saines, il faudra accepter de faire des sacrifices.

    • traduisons-le : les banques traditionnelles sont en faillitte, mais il y a toujours des riches au Liban et on peut faire du fric avec eux. Et qui sait, les entreprises qui ont survécu vont ramasser les miettes qui trainent et se relancer. Aidons les.
      Contexte : on opère en dollars américains. La souveraineté monétaire du Liban est évidemment aux oubliettes, c’est juste un constat. Et ces services sont seulement pour les happy few, des comptes au-dessus d’un certain niveau... gagne-petit s’abstenir...
      La question qui n’est pas posée : qui est derrière lui ? Capitaliste local, régional ? un Etat ?