benevolat-grandmix

Le Grand Mix est une scène de musiques actuelles (labellisée SMAC par le Ministère de la Culture et de la Communication) à Tourcoing. Cette salle de 650 places ouverte en 1997, est gérée par l’association La Passerelle. L’association mène un projet culturel et artistique dans la salle de spectacles (et hors les murs) [...]

  • Sma | COMMUNIQUÉ : LA FEDELIMA ET LE SMA S’ASSOCIENT POUR LANCER DÉCLIC, DÉCARBONONS LE LIVE COLLECTIVEMENT !
    https://www.sma-syndicat.org/communique-fedelima-et-sma-lancent-declic-decarboner-le-live-collectiv

    Le 8 février 2023 - COMMUNIQUÉ DE PRESSE

    LA FEDELIMA ET LE SMA S’ASSOCIENT POUR LANCER
    DÉCLIC, DÉCARBONONS LE LIVE COLLECTIVEMENT !

    Bien conscient·e·s de la nécessité de faire évoluer les manières de produire et de diffuser des concerts, les plus de 600 adhérents de la FEDELIMA – Fédération des lieux de musiques actuelles et du SMA – Syndicat des Musiques Actuelles s’engagent dans un projet collectif de décarbonation de la filière du spectacle vivant des musiques actuelles (concerts, festivals, tournées, centres de formation).

    Dès 2021, à la demande de leurs membres, les deux organisations ont engagé un premier cycle de sensibilisation à destination des structures adhérentes. Plus de 200 professionnel·le·s ont participé à cette mise à niveau sur les enjeux écologiques dans la culture, en particulier sur l’énergie et le climat. Convaincus par cette dynamique et motivés par la volonté de leurs membres d’aller plus loin et surtout de contribuer activement à l’élaboration d’une stratégie globale, pour des activités culturelles libérées de la contrainte carbone, la FEDELIMA et le SMA ont répondu en décembre 2021 à l’appel à projets « Alternatives Vertes » dans le cadre du PIA4 et de France 2030, porté par la Caisse des dépôts. Ils ont appris en septembre 2022 qu’ils en étaient lauréats.

    Quelques mois plus tard : le projet est prêt à être lancé !
    Les deux organisations s’allient à l’agence ekodev qui les accompagnera méthodologiquement dans la réalisation de 18 bilans carbone sur un échantillon de structures représentatives de la filière. Cette première étape du projet permettra de consolider les données existantes, afin de dresser un état des lieux objectif de l’empreinte environnementale de la filière. Toujours avec le concours d’ekodev, l’enjeu sera ensuite de dessiner des trajectoires pour accompagner l’ensemble des structures de la filière dans la réduction de leurs impacts et dans le changement de leurs manières de produire et de diffuser pour s’adapter aux contraintes actuelles et anticiper celles à venir. À cette fin, une plateforme de ressources sera mise à disposition de l’ensemble des entreprises désireuses de se saisir de ces enjeux.

    Afin de proposer un projet complet tant sur le plan scientifique et technique que sur les aspects inhérents à la formation ou aux ressources humaines, plusieurs partenaires ont souhaité rejoindre la démarche. Ainsi, le CNM – Centre national de la musique, Audiens, l’Afdas, le Crédit Coopératif, la Sacem, l’ADEME et la BPI, à travers le dispositif Diag Décarbon’Action, apporteront eux aussi leur soutien.

    Par ailleurs, les deux organisations porteuses du projet ont constitué un comité technique. Il sera composé d’une douzaine d’organisations et de professionnel·le·s spécialistes des questions de réduction des impacts sur l’environnement et sera sollicité à chaque phase déterminante du projet.

    Il réunira notamment des représentant·e·s du ministère de la Culture, d’ARVIVA, du collectif STARTER (représenté par le Collectif des Festivals et Elemen’Terre), du Shift Project, d’ECOPROD, d’IPAMA, de structures d’accompagnement et des représentant·e·s d’adhérents comme l’Aéronef, le Périscope, le Cabaret Vert, les Rencontres Trans Musicales de Rennes…

    Déclic se pense donc comme une démarche :

    – Expérimentale : les adhérents souhaitent initier des premières pistes de changement et d’adaptation,

    – Transparente : l’ensemble des résultats sera en accès libre sur un site internet,

    – Collective : grâce aux croisements opérés avec les autres filières professionnelles et à l’implication des adhérents dans le projet,

    – Pro-active : car la filière des musiques actuelles est constituée de professionnel·les responsables et désireux·ses de proposer un avenir durable pour leurs métiers,

    – Ambitieuse : car collectivement ces entreprises souhaitent aller plus loin face à l’urgence écologique.

    Déclic constitue une nouvelle étape pour la FEDELIMA et le SMA dans l’approfondissement de leur implication vers un modèle de filière musiques actuelles soutenable. Toutefois, les deux organisations sont bien conscientes que l’empreinte carbone n’est pas le seul élément constitutif de la transition écologique et que le dérèglement climatique n’est pas l’unique signe de dépassement des limites sociales et planétaires en cours.

    La FEDELIMA et le SMA se projettent donc d’ores et déjà vers la suite pour réfléchir à l’impact de la filière concernant le rapport au vivant et à la biodiversité, la gestion des ressources et la durée des cycles de vie. Enfin, par la réalisation de cette première démarche, les deux organisations et les structures qu’elles représentent, convaincues de l’impact que véhiculent les œuvres dans l’imaginaire de leurs concitoyen·ne·s, espèrent à termes contribuer à la promotion de nouvelles représentations.

    L’enregistrement de la conférence de presse de lancement du 8 février 2023, à l’Académie du Climat est disponible ici.

    → un projet porté par la FEDELIMA (Fédération des lieux
    de musiques actuelles) et le SMA (Syndicat des musiques
    actuelles) accompagnés par l’agence ekodev.

    LES PARTENAIRES :
    Opération soutenue par l’État dans le cadre du dispositif « Soutenir les alternatives vertes dans la culture » de la filière des industries culturelles et créatives (ICC) de France 2030, opérée par la Caisse des Dépôts.
    Avec le soutien du Centre national de la musique.
    Avec la collaboration de l’Académie du Climat.

    CONTACTS :
    Benjamin FRAIGNEAU, FEDELIMA – benjamin.fraigneau@fedelima.org | 07 82 83 59 39
    Célie CARATY, SMA – celie@sma-syndicat.org | 07 67 06 38 70