aktivulo

L’émission « Offensive Sonore » est diffusée un vendredi sur deux sur Radio Libertaire de 21h-22h30 (89,4 Mhz) en alternance avec « Les amis d’Orwel ». www.b-a-m.org

  • Revue de presse du 28.10 au 03.11.18
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?672-revue-de-presse-semaine-du

    Pas de choc pétrolier, promet l’Arabie Saoudite

    « L’orgasme n’est pas un complot occidental »

    Après la rupture entre Moscou et Constantinople, la crainte d’un monde orthodoxe coupé en deux

    De la nourriture aux excréments, des microplastiques dans toute notre chaîne alimentaire

    « Le populisme exprime l’instinct de survie des peuples »

    La mafia en Tunisie : une puissance omnipotente, éclatée et multiforme

    « L’intelligence artificielle est un assaut antihumaniste ! »

    Cette bombe démographique qui menace l’Égypte

    Pourquoi la science n’est pas à l’abri de la censure

    Paris : pour les femmes du quartier Chapelle-Pajol, « la situation a empiré »

    Le plan Borloo appliqué en catimini ?

    « Aujourd’hui, presque toutes les formes d’anticipation passent par l’effondrement »

    Bonus

    *

    Présentation/Archives/Abonnement



  • Revue de presse du 07.10 au 13.10.18
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?672-revue-de-presse-semaine-du

    L’essor du populisme est-il vraiment lié à la crise économique ?

    « Le nouveau monde macroniste est tout fier d’être multiculturaliste »

    Le « dorlotage » de l’esprit américain

    Fukushima, l’impossible retour dans les villages de l’ancienne zone d’évacuation

    Paris : la mairie veut enrayer le phénomène des rixes

    Le long combat de l’église orthodoxe d’Ukraine

    Je suis un mécréant et je l’assume

    Capturer massivement les émissions de CO2 plutôt que de les réduire : pourquoi c’est une illusion

    RDC : la forte démographie, un défi politique brûlant

    La croissance mondiale s’essouffle, alerte le FMI

    Stephen Smith : « Ce fourrier de l’extrême droite que je ne suis pas »

    Un tiers des Américains trop gros pour l’armée

    Bonus

    *

    Présentation/Archives/Abonnement


  • Le giustificazioni teoriche dell’oligarchia
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?Le-giustificazioni-teoriche-dell

    Tratto dall’opuscolo :
    Les justifications théoriques de l’oligarchie de Démocratie directe : principes, enjeux, perspectives – Première partie : Contre l’oligarchie, ses fondements politiques, sociaux et idéologiques, aprile 2013.

    https://istrixistrix.noblogs.org/po...

    La democrazia diventa l’orizzonte insuperabile dei nostri tempi […]. Di fronte a noi c’è sempre la stessa cosa. La consacrazione dell’individualismo che abbiamo appena conosciuto ci impedisce di concepire altri principi di esistenza personale o collettiva di quelli che già mettiamo in pratica […]. Tutto ciò ci preclude la possibilità di immaginare la nascita di una norma differente per governarle.

    Marcel Gauchet (1)

    Come sottolineava un politologo, « l’uso del termine democrazia è così difficile che sarebbe quasi meglio rinunciare ad impiegarlo »,(2) essendo evidente che i regimi contemporanei non sono di natura democratica bensì oligarchica. Dunque il potere non appartiene al “popolo”, ovvero ai “parecchi” (oï polloï), ma è confiscato da un esiguo numero (oligoï) di persone che formano le oligarchie politiche o economiche. Eppure la quasi totalità degli autori contemporanei definisce “democrazia” il nostro regime attuale. È questo paradosso che qui si tenta di esplorare, prendendo in esame una corrente intellettuale sorta a metà degli anni ’70, il “rinnovamento tocquevilliano”.(3) Nel corso dei decenni successivi ha guadagnato in termini di influenza fino a diventare largamente dominante negli ambienti intellettuali, mettendo d’accordo poco alla volta tutta l’intellighenzia e, progressivamente, diffondendo in tutti gli ambiti una concezione delle società occidentali come insuperabili.


  • Avez-vous déjà entendu parler du CLODO ? | Et vous n’avez encore rien vu...
    https://sniadecki.wordpress.com/2018/10/04/rmu-clodo

    Avec Célia Izoard en 2011. À Toulouse, entre 1980 et 1983, ce mystérieux Comité pour la Liquidation ou le Détournement des Ordinateurs faisait la une des journaux en incendiant des usines d’informatique. C’est avant, bien sûr. Avant que nous ayons (presque) tous un iPod dans la poche et un portable à la main. À une époque où les gens étaient tellement sceptiques sur l’utilité d’un ordinateur à la maison que le gouvernement s’était mis à distribuer des Minitel à tour de bras… Durée : 48 min. Source : Radio Zinzine

    https://ia801502.us.archive.org/13/items/RMU048IzoardCLODO_201810/RMU_048-IzoardCLODO.mp3

    • Contester l’informatisation, même dans ses effets les plus patents comme les licenciements massifs qu’elle permet, revient nécessairement à critiquer la production capitaliste et la croissance. Chose que, dans les années 1980 comme aujourd’hui, la classe politique ne peut pas se permettre. La confusion savamment entretenue entre prouesse technologique et progrès social est également un verrou idéologique puissant, qui fait de toute remise en cause des gadgets que nous utilisons, à la maison ou au travail, de gré ou de force, une atteinte aux bonnes mœurs politiques – comme si la liberté et la démocratie étaient indissociablement attelées au TGV et à l’ordinateur personnel…

      C’est ce qui explique que la critique de l’informatisation se soit vite retranchée dans une dénonciation plus convenue de la surveillance et du fichage, au point même de s’enfermer – c’est le cas aujourd’hui – dans des contradictions indépassables, puisqu’elle va de pair avec un plébiscite d’internet et des nouvelles technologies, dont tous les usages, même les plus « démocratiques », concourent directement à cette collecte d’informations.

      #Célia_Izoard


  • Revue de presse du 30.09 au 06.10.18
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?672-revue-de-presse-semaine-du

    « Face à l’islamisme, nos élites ont trahi »

    « Le transhumanisme est un fantasme mégalomaniaque et enfantin »

    USA : des employés de Google ont voulu contrer le décret migratoire

    Souveraineté des peuples ou droits des individus, il faudra choisir...

    Le racisme anti-Blancs, un impensé

    Alerte sur les pénuries de médicaments

    Que se passe-t-il au Planning Familial ?

    Soixante ans d’indépendance de la Guinée : “la célébration de la honte”

    « Reconquête républicaine » : Gérard Collomb brise le silence

    Mais pourquoi les riches votent-ils à gauche ?

    « De la culture du viol chez les chiens » : l’incroyable canular qui a piégé la sociologie américaine

    « Il faudra du temps avant que la parole des femmes se libère dans les quartiers »

    Bonus

    *

    Présentation/Archives/Abonnement


  • La multiculturalie s’est incarnée avec ’Nuit rouge’ (dite ’Nuit debout’)
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?882-la-multiculturalie-s-est-incarnee

    Textes extraits du bulletin de Guy Fargette « Le Crépuscule du XXe siècle » n°31-32, octobre 2016. La satisfaction des partisans du #Multiculturalisme est compréhensible devant les succès immenses, si longuement préparés, que leur idéal ne cesse de rencontrer un peu partout dans le monde occidental. Il convient donc de rendre explicite ce qu’un Comité Central conséquent ne manquerait pas de formuler par des communiqués internes à vocation de formation, afin d’éclairer définitivement la logique qui (...)

    Fargette G.

    / Fargette G., #Politique, Mouvement social 2016 & Nuit Debout, #Avant-gardisme, #Gauchisme, Multiculturalisme, #Islamogauchisme, #Banlieue, #Guerre, (...)

    #Fargette_G. #Mouvement_social_2016_&_Nuit_Debout #Émeutes


  • Revue de presse du 23.09 au 29.09.18
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?672-revue-de-presse-semaine-du

    « Plus vous lisez en diagonale, plus votre cerveau réclame de la rapidité »

    L’Afrique se lance dans l’énergie atomique

    « Vert clair ou vert foncé ? »

    Qu’est ce que la fraternité républicaine ?

    « La gauche se trompe sur l’islam, et la droite sur les musulmans »

    « L’apocalypse semble être devenue une quasi-certitude scientifique »

    Quand les thèses « indigénistes » s’invitent à l’école

    Le Burkina cède des pans entiers de son territoire aux jihadistes

    « Nous vivons dans une société d’archipels »

    Les mafias et groupes terroristes financés par les crimes contre l’environnement

    Grandes écoles : une asso veut dépasser les « complexes » ruraux

    « L’insécurité culturelle des classes moyennes traverse tout l’Occident »

    Bonus

    *

    Présentation/Archives/Abonnement


  • Nous aider
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?626-nous-aider

    L’autonomie des uns commençant là où commence celle des autres, ce sont vos libres initiatives qui nous intéressent en premier lieu. Mais nous ne refusons pas les coups de mains, réguliers ou occasionnels, au-delà des discussions autour des idées que nous avançons. Cette page est consacrée à nos besoins concrets, que vous pouvez aider, qui que vous soyez, en fonction de l’énergie et du temps que vous voulez y consacrer, et des moyens dont vous disposez. Dans tous les cas, nous écrire (MàJ : (...)

    Nous aider...

    #Nous_aider...


  • Revue de presse du 09.09 au 15.09.18
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?672-revue-de-presse-semaine-du

    Le revenu d’existence : panacée incomprise ou fausse bonne idée ?

    Idlib : un assaut menacerait la sécurité de l’Europe pour Le Drian

    Accusation de racisme contre Rokhaya Diallo : la réponse de Laurent Bouvet

    Staphylococcus epidermidis, une bactérie dont certaines souches résistent à tous les antibiotiques connus

    « On a été naïfs sur l’intégration »

    Technologie : l’âge sombre

    L’argent de la diaspora : des milliards de dollars pour l’économie africaine

    Genre, antispécisme, euthanasie : l’envers de la déconstruction

    Vers un impérialisme chinois en Afrique ?

    « Les “bullshit jobs” se sont multipliés de façon exponentielle ces dernières décennies »

    Suède : chez les immigrés, l’extrême droite donne de la voix

    Avec les nouvelles routes de la soie, la Chine tisse une toile mondiale

    Bonus

    *

    Présentation/Archives/Abonnement


  • https://offensivesonore.blogspot.com/2018/09/le-revenu-dexistence-panacee-incomprise.html

    Le revenu d’existence : panacée incomprise ou fausse bonne idée ?

    Emission du 14 septembre 2018, nous avons organiser un débat radiophonique avec les deux avis divergent sur le « revenue d’existence » appeler aussi « revenu universelle ». Baptiste Mylondo (au téléphone) est Economiste et philosophe et co-auteur de « Inconditionnel – Anthologie du revenu universel » (éditions du Détour). Jean-Luc issue des mouvements pour la décroissance et contre le nucléaire et co-auteur de « Revenu d’existence, salaire à vie : fausses utopies ? » (en recherche d’éditeur).

    #audio #radio #offensive_sonore #radio_libertaire #audio #revenu_d_existence #revenu_universelle #Baptiste_Mylondo #utopie #travail #revenu_garanti #revenu_inconditionnel


  • Enseigner... la catastrophe (2/2)
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?Enseigner-la-catastrophe-2-2

    Voir la première partie (.../...) On va revenir sur tout ça, mais comme tu parles de la célèbre « baisse du niveau », il faut que je te relance dessus... Pour toi, c’est une réalité... D’abord c’est difficile à évaluer concrètement de mon seul point de vue, par manque d’éléments de comparaison puisque je n’enseigne régulièrement que depuis dix ans et dans des milieux très différents, public / privé, collège / lycée, zones REP / beaux quartiers,… Bon, il y a des choses qui sautent aux yeux partout : par (...)

    #Entretiens

    / #Lieux_Communs, #Écologie, #Progressisme, #Science, #Entretien, #Éducation, #Immigration, #Démographie, #Multiculturalisme, (...)

    #Technoscience


  • Revue de presse du 26.08 au 01.09.18
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?672-revue-de-presse-semaine-du

    Macron prépare-t-il la partition des musulmans de France ?

    Les Etats-Unis, homme malade des pays du Nord

    Des marchés au Marché, d’une transformation à une autre

    En Iran, des trous géants se creusent dans le sol à cause de la sécheresse

    Une (divine) leçon de laïcité grecque

    La privatisation des barrages menace la gestion de l’eau

    les Frères Musulmans, une minorité agissante

    Le grand bluff du travail « à la cool »

    Bienvenue dans l’Hyper France

    « L’immigration de masse est un scénario perdant-perdant »

    Pourquoi le choléra est de retour en Algérie

    « L’occupation touristique planétaire est une dépossession »

    Bonus

    *

    Présentation/Archives/Abonnement


  • Revue de presse du 19.08 au 25.08.18
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?672-revue-de-presse-semaine-du

    Incendies en Californie et radiations nucléaires

    « En 1968, la majorité de l’extrême-gauche française était hostile au Printemps de Prague »

    L’incroyable itinéraire du militant fiché S d’En marche !

    Le citoyen-soldat suisse fier de son armée de milice

    « Contre le racisme des bons sentiments qui livrent les femmes au patriarcat oriental »

    « Le transhumanisme est une idéologie infantile »

    Allemagne : L’extrême gauche allemande se déchire sur l’immigration

    Les entreprises françaises viennent de battre leur record... de distribution de dividendes

    Balkans L’UE face au dilemme de l’élargissement

    Les traînées blanches des avions contribuent au réchauffement climatique

    Des grands patrons dénoncent la politique anti-immigration de Trump

    Pourquoi le cauchemar grec est loin d’être terminé

    Bonus

    *

    Présentation/Archives/Abonnement


  • L’ironie contre la bêtise ?
    https://collectiflieuxcommuns.fr/?323-l-ironie-contre-la-betise

    Texte extrait du #Livre de Pierre-André Taguieff « Du diable en #Politique. Réflexions sur l’antilepénisme ordinaire », CNRS éditions, 2014, pp. 164-168. La bêtise est d’abord une donnée immédiate de l’expérience sociale. Des rapports entre voisins aux débats politiques, la bêtise est partout, surgissant sous ses formes les plus simples ou prenant les habits du plus extrême pédantisme. En explorant les territoires les plus divers des luttes politiques, en analysant notamment les discours dits extrémistes et (...)

    #Crises_économique,_sociale,_politique

    / Politique, Taguieff P.-A., #Avant-gardisme, Livre, #Décence_commune, #Éducation, #Insignifiance, #Type_anthropologique, (...)

    #Taguieff_P.-A. #Gauchisme


  • #Arabie_saoudite : des activistes lancent une #radio pour dénoncer les violences faites aux #femmes - Le Soir
    http://www.lesoir.be/173974/article/2018-08-20/arabie-saoudite-des-activistes-lancent-une-radio-pour-denoncer-les-violences

    Avec cette émission hebdomadaire, diffusée chaque dimanche sur la plateforme #Mixlr, les activistes espèrent changer les mentalités : « Nous avons commencé ce projet afin que les gens sachent que nous existons », explique Ashtar, l’une des présentatrices de #Nsawya_FM, à la BBC. Les neuf femmes et les deux hommes à l’origine du programme espèrent ainsi être « la voix de la majorité silencieuse ».

    Sur leur compte Twitter, les activistes indiquent que le lien vers leur émission a été bloqué par l’Arabie saoudite.


  • Revue de presse du 15.08 au 18.08.18
    https://collectiflieuxcommuns.fr/672-revue-de-presse-semaine-du

    Pourquoi un agriculteur se suicide-t-il tous les deux jours ?

    Une yézidie, ex-esclave de l’EI, croise son bourreau en Allemagne

    Les tirs de policiers en forte augmentation en France

    « Plus on est riche, plus on pollue »

    « Contrôler davantage les flux migratoires »

    Au Brésil, des camps de migrants vénézuéliens attaqués par des voisins en colère

    « La Chine s’entraine à viser des cibles américaines »

    Le cas de la négrophobie au sein des pays du Maghreb

    Prisonniers politiques en Russie : Oleg Sentsov n’est pas le seul

    « La loi de 2004 sur les signes religieux ostentatoires a manqué sa cible »

    Ariane Mnouchkine, triste, dénonce « une injonction »

    Grandeur et décadence des coopératives de consommation

    Bonus

    *

    Présentation/Archives/Abonnement


  • La ruée vers l’Europe. La jeune Afrique en route pour le Vieux Continent
    https://collectiflieuxcommuns.fr/924-la-ruee-vers-l-europe

    La ruée vers l’Europe. La jeune Afrique en route pour le vieux Continent Recension du livre de Stephen Smith (Grasset, 2016) Ce livre a connu une couverture médiatique importante et bienveillante dans les mois qui ont suivi sa sortie, en février dernier : invi­tations télévisées, interviews radiophoniques, articles de journaux. Cité par le président français lors du débat célébrant sa première année au pouvoir, il a reçu le prix du Livre Géopolitique 2018, remis par le Ministre des Affaires Étrangères. (...)

    Notes de lecture

    / Lieux Communs , Géopolitique , Prospective , Anthropologie , Gauchisme , Relativisme , Article , Anéantissement / Génocide , Démographie , Immigration , (...)

    #Notes_de_lecture
    #Lieux_Communs
    #Géopolitique
    #Prospective
    #Anthropologie
    #Gauchisme
    #Relativisme
    #Article
    #Anéantissement_/_Génocide
    #Démographie
    #Immigration
    #Multiculturalisme


  • A qui profite le sale ? | Le Club de Mediapart
    https://blogs.mediapart.fr/benjamine-weill2/blog/150818/qui-profite-le-sale

    Alors que la France a célébré la victoire de son équipe de football, supposée représenter son ouverture et sa diversité, les débats entre ceux qui revendiquent la dimension cathartique de la vulgarité des slogans dans les stades et ceux qui déplorent cette culture de masse comme étant avilissante, ont fait rage. Sauf qu’au-delà du bien-fondé ou non de l’amour du football, n’est-ce pas surtout la question de la bienséance qui s’y niche ? Ce fameux « bon goût à la française » si précieux à « notre » culture, mais que personne ne saurait finalement définir ? Ce qui est sûr, c’est que le mauvais goût, le vulgaire, le sale doivent être bannis de ce qui « représente la France », en tout cas en surface.

    L’image donnée au monde se veut lisse, diverse, ouverte, politiquement correcte. Mais entre les relents racistes qui entourent les institutions qui mènent le jeu footballistique et les révélations d’agressions sexuelles dans les fans zones, difficile de faire la part des choses entre ce qui est sale et ce qui ne l’est pas. Les affres des supporters peinent à être mis en exergue afin de ne pas gâcher la fête. L’image de cohésion et d’amour collectif que l’on cherche à traduire et la question des origines des joueurs restent tabous. Bref, le vulgaire, le sale, le mauvais goût semblent plus facile à dénoncer quand ils ne touchent pas à la grandeur de la France.

    video

    Souvent, voire systématiquement, pointée du doigt dans le rap français, la vulgarité semble se cantonner à ce domaine. Quand Médine souhaite faire le Bataclan, l’insurrection vient des défenseurs de l’ordre moral qui y voient blasphème républicain et mauvais goût. Quand il est question que Damso chante l’hymne des Diables Rouges, le peuple se soulève contre cette « erreur de casting » vu la vulgarité du bonhomme. Pourtant, l’hymne de l’union Belge a été confiée à Grand Jojo, comme le précise Mekolo Biligui, blogueuse et journaliste rap pour le magazine iHH, chroniqueuse radio dans le VRF Show sur Radio Campus Paris, dans le Toho-Bohu sur Radio VL, qui dit dans Tiens c’est la belle vie « ma nourrice était négresse, c’était une noire avec des tresses quand je prenais le sein j’aimais ça, ça goûtait le chocolat ». A croire que le racisme ouvertement exprimé vaut mieux que la régression au stade anal et que l’humour à caractère sexuel ne vaut qu’à condition d’être cantonné au sport. Dans le cadre de cette communion nationale, les dérives sont socialement acceptables (tant racistes que sexistes), mais dans le rap tout est suspect. L’un et l’autre relève pourtant des mêmes mécanismes : la catharsis, la sublimation, le dépassement de soi pour rejoindre le collectif, le sentiment d’appartenance.

    Un texte en fait très puritain qui valide l’équation sexe = saleté et vulgarité. Il réussit aussi le tour de force de faire passé les agressions sexuelles infligées aux femmes pour un simple problème d’hygiène. L’activation de l’argument de la « catharsis » ou « la sublimation » est unilatérale comme d’habitude, puisque on ne catharsis que les machos porteurs de couilles. C’est un peu comme de mettre en valeur l’aspect cathartique pour les blancs racistes de chants qui légitimeraient et inciterait au lynchage des noirs.

    #misogynie #hygiène #puritanisme #catharsis #sexisme #rap #foot #virilité #culture_du_viol


  • Photos of Abandoned Russia - The Atlantic

    https://www.theatlantic.com/photo/2018/08/photos-of-abandoned-russia/566984

    Très impressionnant

    Across the vastness of Russia—the world’s largest country, at some 6.6 million square miles—and over the span of its long history, countless houses, factories, churches, villages, military bases, and other structures have been built and then left behind: imperial-era palaces, log cabins of pioneers in the Far East, Christian cathedrals, massive Soviet blocks of concrete, speculative-mining camps, and more. For years now, photographers have traveled across Russia finding and photographing these intriguing ghost towns, empty Soviet factories, toppling houses, and crumbling chapels.

    #russie #soviétisme #architecture #ùonde_post_soviétique #urss #ex-urss #union_soviétique



  • Le transracialisme existe-t-il? (et pourquoi serait-il moins accepté que la transidentité?) | Slate.fr
    http://www.slate.fr/story/165422/transracialisme-etre-blanc-se-sentir-profondement-noir-ou-inversement-acceptat

    « L’auto-identification qui consiste à affirmer “je suis qui j’affirme être” pue l’autorité et la suprématie masculine »

    On retrouve le même type de critiques s’agissant des personnes transgenres, dans une frange minoritaire des milieux féministes, qui reprochent aux femmes transgenres de pouvoir « choisir » leur sexe sans avoir vécu l’oppression qui va avec (alors que l’identité de genre est bien plus souvent présentée comme une nécessité intérieure, et non un choix, par les personnes trans elles-mêmes). Au Royaume-Uni, quand les conservateurs britanniques ont soutenu une réforme du changement d’état civil pour les personnes trans passant par une simple déclaration, nombre de ces Terf, pour « trans exclusionary radical feminists », se sont insurgées, dénonçant une ruse pour leur piquer des places sur les listes électorales. « L’auto-identification qui consiste à affirmer “je suis qui j’affirme être” pue l’autorité et la suprématie masculine », ont tonné une dizaine de femmes du Labour, indiquant que 300 d’entre elles avaient quitté le parti à cause de ces nouvelles règles.

    En France, ces positions ont moins d’audience dans les milieux féministes, mais elles existent, par exemple sous la plume d’une des figures du Mouvement de libération des femmes (MLF), Christine Delphy : « L’identité n’est pas quelque chose que l’on se forge tout seul, c’est quelque chose qui vous est imposé. [...] Je pense que là-dedans il y a une négation de la réalité du genre, qui est quelque chose de social, et pas quelque chose de sexuel ou biologique. Et une négation de l’oppression des femmes », faisait valoir en mars la philosophe et sociologue dans l’émission « Vieille Branche » (à partir de 52’06) :

    @aude_v ca pourrait t’interessé.

    • Si la transidentité est mieux acceptée (même si tout est relatif) dans les milieux féministes que le transracialisme, c’est peut-être aussi parce qu’il n’y a jamais vraiment eu, au fond, de « classe des femmes » solidairement unie contre la « classe des hommes », comme il y a eu une solidarité des Noirs contre l’oppression des Blancs. Parce que femmes et hommes ne peuvent vivre séparément, et ne l’ont jamais complètement fait, tandis qu’il a existé des quartiers complètement ségrégés, où Noirs et Blancs étaient séparés. Et parce que par conséquent une femme transgenre ou un homme transgenre ne peut être regardé –du moins par les femmes féministes– comme un « traître à sa classe », au même titre qu’un Noir ou un Blanc qui « passe » de l’autre côté pourrait l’être, à cause de cette histoire.

      Ici ca me semble faux, car les hommes ont de nombreuses occasions de vivre loin des femmes (monastères, contexte millitaire, contexte le pouvoir, de religion) alors que les femmes en non-mixité restent toujours sous la coupe d’un homme, par exemple les nonnes sont toujours dominées par les prêtres qui les violent massivement d’ailleurs.
      L’article oublie les communauté lesbiennes et le village de Umojia par exemple. Si il y a si peu d’exemple c’est parceque les hommes font tout ce qu’ils peuvent pour que l’idée même de vivre sans eux ai l’air impossible, en effacant la mémoir, comme ici par exemple ou les expérience de communautées de femmes sont purement et simplement niées.

    • Peut-être qu’Arnaud Gauthier Fawas n’est pas blanc, selon une définition « génétique » ou « héréditaire » très américaine de la chose, mais puisqu’il est perçu comme tel la plupart du temps, il bénéficie largement des « privilèges » qui vont avec, c’est-à-dire qu’il n’écope pas des discriminations dont souffrent en France les personnes perçues comme arabes ou noires. Peut-être a-t-il déjà vécu du racisme lié à son ascendance libanaise, mais cette raison paraît un peu faible pour compenser le fait qu’il y a bien quatre hommes perçus comme blancs sur le plateau d’Arrêt sur images…

      Pareil pour les privilèges masculins...

      Qu’en serait-il si chacun et chacune pouvait avoir entièrement la capacité à s’autodéfinir, sans trop de lien, ou un lien seulement faible, avec la réalité perçue et la réalité sociale vécue ? Telle est la question que pose le geste d’Arnaud Gauthier Fawas, dont les implications ne sont pas sans difficultés. Au Brésil, les débats autour des quotas pour les citoyens et citoyennes noires de peau ont commencé à s’envenimer le jour où certains ont remarqué que davantage de personnes claires de peau postulaient.

      Au Brésil, c’est différent. J’ai vu des Brésilien·nes se définir comme blanc·hes alors que je les dirais métissées (et en France un flic les définirait comme « à contrôler » ou non-blanc·hes, ce qui est le truc le plus important). Il y a une petite classe riche blanche, presque tout le monde est métissé dans la classe moyenne et en-dessous il y a les personnes noires qui sont traitées comme telles et c’est ça qui fait la différence. (Je caricature mais la race au Brésil est assez congruente avec les hiérarchies socio-éco.) Il est donc assez facile à la population métissée de faire les transfuges. La malhonnêteté sur le fait qu’on a bénéficié ou bénéficie de privilèges ouvre la porte à l’impossibilité de faire des politiques pour les personnes qui n’ont pas le choix de ne pas se faire traiter comme de la merde. (Ex de mauvaise foi : @mona racontait que Sarko se définissait comme issu d’une famille modeste parce qu’il mangeait du saumon sous plastique au lieu de l’acheter à la coupe.)

      Mais le regard sur la transidentité dans les milieux progressistes et féministes est très différent de celui sur le « transracialisme ». Même si les personnes transgenres font l’objet d’une exclusion encore très forte au niveau social, les milieux progressistes et féministes prônent plutôt tolérance et compréhension à leur égard.

      Et de la complaisance aussi, rien qu’un peu. Par exemple, arriver à faire appeler les meufs essentialistes/opposées à l’auto-détermination/à la présence de femmes trans en milieu féministe (mélanger les trois dans un shaker alors que ça ne veut pas dire la même chose) sous l’insulte de TERF par la petite journaliste blanche que je suppose hétérote, c’est le genre de complaisance dont bénéficie cette partie des mouvement trans qui prône l’auto-détermination et chie sur les besoins (de sécurité, notamment) des femmes cis.

      la même critique vaudrait alors pour les personnes trans, qui sont nombreuses, comme Caitlyn Jenner, à se délecter de longues robes et de talons hauts, réflexe qu’on peut comprendre simplement avec un peu d’humanité, puisque cet amour des signes féminins découle tout simplement du fait qu’ils leur ont été interdits pendant longtemps.

      « Bonjour, je m’appelle Aude et je sais pourquoi beaucoup de trans sont super genrées. » Bravo ! En fait, non, pas toutes, pas plus que les meufs cis, et il n’y a aucune bonne raison. Mais c’est l’été, il fait chaud, on comprend.

      Comme dit plus haut, certaines personnes métisses sont très fières de se revendiquer noires, car elles s’inscrivent dans cette histoire de luttes, retournant le stigmate en un atout de fierté. Qu’on puisse leur dérober ceci leur paraît parfaitement insupportable. Le genre semble relever par contraste d’une dimension plus intime. « La race me semble engager davantage d’emblée des communautés et des relations socio-politiques », suggère Magali Bessone.

      Ben non, on est nombreuses à percevoir notre sexe comme une caractéristique pas importante montée en épingle socialement ! Mais oui, ça appelle à retrouver le sens de la solidarité entre meufs.


  • La polis grecque et la création de la démocratie
    https://collectiflieuxcommuns.fr/916-la-polis-grecque-et-la-creation

    Texte extrait d’une conférence prononcée le 15 avril 1982 à New York lors d’un symposium « Sur les origines de nos institutions », faisant partie des Hannah Arendt Memorial Symposia in Political Philosophy organisés par la New School for Social Research. L’original anglais a été publié en autonme 1983 par le Graduate Faculty Philosophy Journal de la New York School (vol. IX, n° 2). La présente traduction est due à Pierre-Emmanuel Dauzat ; elle a été revue par l’auteur. Elle omet une première partie (...)

    Apports théoriques : Imaginaire, culture, création

    / Castoriadis C. , Histoire , Philosophie , Politique , Antiquité , Conférence , Démocratie directe , Création sociale-historique , Grèce , (...)

    #Apports_théoriques_:_Imaginaire,_culture,_création
    #Castoriadis_C.
    #Histoire
    #Philosophie
    #Politique
    #Antiquité
    #Conférence
    #Démocratie_directe
    #Création_sociale-historique
    #Grèce
    #Assemblée


  • On achève bien les éleveurs. Résistances à l’industrialisation de l’élevage, par Aurélien Bernier (Le Monde diplomatique, août 2018)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2018/08/BERNIER/58973

    En mars 2018, la Mutualité sociale agricole (MSA) annonce qu’elle renforce son dispositif de prévention du suicide chez les agriculteurs : les appels sur sa plate-forme téléphonique Agri’écoute sont passés de 90 par mois en 2015 à plus de 300 en 2017. Ce beau livre d’entretiens menés par Aude Vidal et illustrés par Guillaume Trouillard remonte aux sources de cette détresse. L’agronome et économiste Jean-Pierre Berlan y retrace l’histoire de l’industrialisation agricole, et les témoignages de paysans militants insistent sur les dernières avancées du capitalisme agroalimentaire : le puçage des animaux qui profite aux grands abattoirs et aux vendeurs de logiciels, l’agriculture biologique « sacrifiée aux industriels », les contrats d’« intégration » qui enlèvent toute autonomie au paysan. Avec la sociologue Jocelyne Porcher, ils défendent l’abattage local ou à la ferme, des formes de production « qui relèvent de l’artisanat » et une vision très politique de l’élevage. Un livre souvent passionnant, parfois aussi irritant, lorsque certains revendiquent « un monde sans bureaucrates » : donc sans répression des fraudes et sans inspection du travail ?

    Aurélien Bernier

    Merci pour la chronique !

    Puisqu’on est ici pour discuter, j’en profite pour répondre sur ce question de contrôle. Les personnes qu’on a interviewées sont critiques de la traçabilité et d’autres formes de contrôle parce qu’ils et elles critiquent le monde qui les rend indispensables... Ils et elles sont assez rétives à l’idée de faire des propositions pour aménager ce monde-ci et c’est ce qui peut rendre leur discours radical un peu déprimant, « irritant ».

    • Je pense que c’est surtout l’application de normes industrielles qui visent à l’hégémonie des groupes agroalimentaires qui pousse beaucoup de petits producteurs à refuser les règles administratives et à se mettre en situation délictueuse. Leurs propositions sont connues : abattage à la ferme ou dans les meilleures conditions possibles, droit au choix des semences, droit au choix des géniteurs, droit de cultiver sainement avec répudiation du label AB, stop aux subventions pour l’agriculture expansive et pour l’exportation, droit de ne pas tuer ses animaux qui n’ont rien à voir avec les maladies dues à l’élevage industriel , etc ...

    • Oui, c’est leurs raisons mais ils et elles vont jusqu’à critiquer toutes les normes, y compris la traçabilité, y compris celles que le syndicalisme paysan a réussi à faire « édulcorer » pour les motifs que vous dites (ce qui peut être perçu comme des petites victoires devant la bêtise administrative). Leur propos peut choquer parce qu’ils envoient chier ces concessions qui ont été faites aux petits et rêvent d’un monde où le marché, c’est dans ton quartier ou ton village, avec les producteur et productrices du coin et si l’un·e d’elles fait de la merde, tout le monde le sait très vite. Pas des sociétés à échelle inhumaine où malgré les normes, tu te retrouves avec de la viande de cheval alors que le plastique dit que c’est de la vache...


  • Revue de presse continue du 15.07 au 15.08.18
    https://collectiflieuxcommuns.fr/672-revue-de-presse-semaine-du

    Inde : vague d’agressions suite à des rumeurs sur Whatsapp

    « Ce n’est pas aux Occidentaux de développer l’Afrique »

    Ecole : Blanquer annonce une plateforme pour signaler les atteintes à la laïcité

    Parmi les plus élevés au monde, le taux de natalité en Algérie inquiète les autorités

    La France a déjà un stock de 1,5 million de mètres cubes de déchets radioactifs

    Malaise dans la civilisation

    Les routes de l’Arctique, un raccourci stratégique de 4500 km

    Twitter suspend plus de un million de comptes par jour

    Equipe de France : non à la récupération identitaire indigéniste

    Le changement climatique va bouleverser les paysages méditerranéens

    Vers un génocide des chrétiens au Nigéria ?

    L’Allemagne veut accélérer les expulsions de migrants maghrébins

    Bonus

    *

    Présentation/Archives/Abonnement