• Sans les câbles sous-marins, plus d’Internet : l’Europe est-elle prête ?
    https://theconversation.com/sans-les-cables-sous-marins-plus-dinternet-leurope-est-elle-prete-1

    Les grandes puissances se livrent une guerre sans merci pour le contrôle des autoroutes de l’information sous-marines. Quels enjeux pour l’Europe ? L’extrême concentration géographique des câbles, notamment au niveau de leur point d’atterrissement (Marseille, Bretagne, Cornouailles…), les rend particulièrement vulnérables. Ces infrastructures sont aujourd’hui aussi cruciales que les gazoducs et les oléoducs. Mais sont-elles aussi bien protégées ? — Permalien

    #communication #securité

  • The 10 Year #smartphone
    https://10yearphone.com

    Designed to be repaired – can be fully disassembled with a single screwdriver Battery super-quick to replace – in 5 seconds, like the old days 10 years of software support – yes, we mean it, it works for a decade 10 year FREE spare part guarantee – delivered in 24 hours Built with care – child labour-free, recyclable, sustainable, organic, fair trade — Permalien

    #technologie

  • Crash test : L’automobiliste est dangereux pour les enfants à #vélo ⋆ Weelz.fr
    https://www.weelz.fr/fr/crash-test-automobiliste-dangereux-enfants-a-velo

    "Curieusement, le crash test ne mentionne pas la vitesse de la voiture. Et dans l’article correspondant, il n’est jamais fait mention de la dangerosité de l’automobiliste. Or ici, il est pourtant flagrant que peu importe la manière dont vous allez rouler avec vos enfants ou les transporter sur votre vélo, le danger n°1 reste le conducteur de la voiture. On pourrait ainsi avoir une autre lecture et conclure que, dans tous les cas, c’est l’automobiliste qui est dangereux." — Permalien

    #mobilité

  • Les enfants mieux protégés dans un siège ou remorque qu’en #vélo cargo | Test Achats
    https://www.test-achats.be/mobilite/velos/presse/protection-enfants-velo

    Toute la différence réside entre une étude de risque en situation plutôt qu’en labo, comme c’est le cas ici. Ce n’est pas uniquement l’aspect "coque de protection" qui devrait compter, mais aussi la visibilité du vélo et de ses passagers, la manœuvrabilité de l’ensemble, la capacité de freinage, la facilité à circuler dans le trafic et les (mauvais) aménagements urbains... On en oublierait presque qu’on parle également d’un mode de déplacement *actif". Les personnes à vélo sont bien plus immergées et conscientes de l’environnement dans lequel elles circulent que d’autres usagers. Leurs sens sont en alerte, contrairement à la posture d’un conducteur assis dans l’habitacle de sa confortable voiture de mieux en mieux insonorisée, bien souvent distrait par une multitude d’éléments (GPS, (...)

    #mobilité

  • Des terrasses partout, une fausse bonne idée ? - Inter-Environnement Bruxelles
    https://ieb.be/Des-terrasses-partout-une-fausse-bonne-idee

    Extraits :

    La transformation d’un espace auquel on accède gratuitement, en un espace où il faut débourser pour y rester, renforce également le risque d’auto-exclusion de personnes qui fréquentaient le lieu et ne s’y sentent plus les bienvenues. Permettre l’extension des terrasses sur une plus grande portion de l’espace public n’est pas un choix sans conséquences : il exclura une partie des usages, la partie non monétarisée. Si les mesures sont temporaires, on pourrait être tenté de les accepter sans rien en dire, mais le risque réside dans l’extension dans le temps de l’exceptionnel. Permise aujourd’hui sous couvert de nécessité économique, l’extension déraisonnée de l’horeca sur l’espace public sera peut-être difficile à contester demain. Or, les logiques marchandes imposent certains comportements : à (...)

    #privatisation

  • Comment le changement climatique va bouleverser l’humanité - Vidéo Dailymotion
    https://www.dailymotion.com/video/x82e4yx

    Un degré, deux degrés, trois degrés, quatre degrés… Au cours du siècle à venir, la température de la planète va continuer de monter. Plus l’humanité émettra de gaz à effet de serre, plus le réchauffement climatique sera important. Mais en quoi ce dérèglement du #climat est-il un problème ? Pourquoi doit-on se soucier de quelques degrés de plus ? Naturellement, la hausse des températures va avant tout entraîner des canicules de plus en plus fréquentes et meurtrières. Et ces épisodes de chaleur s’accompagneront de sécheresses très problématiques pour l’agriculture. Mais ce n’est pas tout. Un autre mécanisme risque d’être mis à rude épreuve : le cycle de l’eau. Entre la fonte des glaciers, la montée des eaux et les inondations, les conséquences pourraient bien être meurtrières pour les humains, mais aussi pour (...)

    #environnement #société

  • Bolivie : falsifications médiatiques en série - Acrimed | Action Critique #médias
    https://www.acrimed.org/Bolivie-falsifications-mediatiques-en-serie

    Désintérêt des rédactions et sous-information chronique : deux traits de l’information internationale dominante dont la Bolivie continue de faire les frais. Lors d’un concert de désinformation autour des élections générales (présidentielle notamment) organisées en 2019, la presse française (et internationale) n’a pas hésité à maquiller un coup d’État en « démission forcée » ou en produit d’une « convergence de griefs » contre le président sortant Evo Morales. Le tout accompagné d’un regard plein de bienveillance sur l’auto-proclamation de Jeanine Áñez à la Présidence, au terme d’un processus ayant piétiné les principes démocratiques les plus élémentaires [1]. Si l’arrestation de cette dernière, entre le 12 et le 13 mars 2021, a fait « réapparaître » le pays dans la presse française, le traitement médiatique n’en a pas (...)

  • Why It’s Time to Abandon Drug Courts | The Crime Report
    https://thecrimereport.org/2021/03/05/why-its-time-to-abandon-drug-courts

    Les "chambres/tribunaux de traitement de la toxicomanie" peuvent sans doute contribuer à humaniser la #justice, dans une certaine mesure, mais elles sont loin d’être un "remède" miracle sous l’angle de la santé publique ou de la criminalité. Point de vue sur la question, depuis les USA, où ces "drug courts" sont largement expérimentées depuis près de 30 ans: "Drug courts are part of a failed system that presumes we can “punish” our way out of addiction. Instead, research shows that people who use drugs need community-based harm reduction and treatment services, not the threat of criminal sanction. (...) The evidence is clear that drug courts don’t decrease incarceration rates. While drug courts reduce initial sentences, [...] studies have found that people who (...)

    #drogues #politiquesdrogues #santépublique

  • Texas residents enraged as energy companies remotely raise temperatures on smart thermostats
    https://www.androidpolice.com/2021/06/20/texas-residents-enraged-as-energy-companies-remotely-raise-temperatur

    Non rien, juste un opérateur d’énergie qui change la température des maisons grâce à des thermostats connectés (genre Nest), en vue de limiter une surconsommation sur le réseau en période d’été... — Permalien

    #technologie

  • Les enfants de vapoteurs comprennent la réduction des risques ~ Vapolitique
    https://vapolitique.blogspot.com/2021/06/les-enfants-de-vapoteurs-comprennent-ce.html

    En France, au Royaume-Uni et aux États-Unis, l’essor du vapotage a accompagné des chutes sans précédent du tabagisme des jeunes. Malgré ce constat, la théorie de la renormalisation est toujours très utilisée dans les débats politiques... ou dans le chef de certains "tabacologues" ou associations anti-tabac. — Permalien

    #rdr #santépublique #vape

  • Mon immersion dans les réseaux de #désinformation - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=JajaQy8PWQs

    Julien Pain, journaliste, a passé une journée dans une "université citoyenne" près d’Avignon : "On m’avait dit que s’y trouveraient les têtes d’affiche de la désinformation et du complotisme en France. Et ils étaient presque tous là. Richard Boutry, un ancien journaliste qui pense aujourd’hui que le monde est dirigé par des élites satanistes. Francis Lalanne, chanteur qui dénonce une dictature installée en France. Ou Louis Fouché, un médecin qui fait campagne contre les vaccins et prend des positions dénoncées par la plupart de ses confrères." — Permalien

    #covid19

  • Quand la #science est envoyée au tribunal : une consultante traqueuse de fraude scientifique attaquée par Didier Raoult
    https://www.rtbf.be/info/dossier/epidemie-de-coronavirus/detail_quand-la-science-est-envoyee-au-tribunal-une-consultante-traqueuse-de-fr

    Elisabeth Bik répond sur le plan scientifique : "J’aurais apprécié qu’il réponde à certaines de mes critiques, sur Pubeer ou dans une lettre ouverte. Je ne pense pas que ce soit une bonne chose, lorsque les scientifiques s’attaquent en justice. C’est une discussion scientifique et pas une juridique. Mais il n’a répondu à aucune des critiques que j’ai émises sur Pubpeer. A aucune. A la place, il me menace d’un procès. Ce n’est pas bon. Je ne pense pas que ce soit comme ça qu’un scientifique, professionnel devrait répondre. Mais c’est ce qu’il fait." — Permalien

    #COVID

  • #cannabis use, sedentary behavior, and physical activity in a nationally representative sample of US adults | Harm Reduction Journal | Full Text
    https://harmreductionjournal.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12954-021-00496-2

    Cannabis et oisiveté? Un cliché! "Fully adjusted regression models indicated that current cannabis users’ accelerometer-measured sedentary behavior did not significantly differ from non-current users. Frequent cannabis users engaged in more physical activity than non-current users. Light cannabis users had greater odds of self-reporting physical activity compared to non-current users." — Permalien

  • Bombardements et autres brutalités en #palestine - Demain
    https://mouvement-demain.be/bombardements-et-autres-brutalites-en-palestine

    Commenter l’actualité de la Palestine en 2021 sans faire un retour en arrière n’a pas plus de sens que lors des événements dramatiques précédents. Ce qui se passe aujourd’hui n’a pas commencé il y a quelques semaines à Cheik Jarrah mais remonte à bien plus loin. Sans remonter jusqu’aux premiers achats de terre en Palestine par le baron Rothschild à la fin du XIXe siècle, il faut au moins remonter à la Nakba, la catastrophe en arabe, qui s’est abattue en 1948 sur le peuple palestinien, qui n’avait rien demandé. La partition de la Palestine à l’initiative de l’ONU, contre l’avis de la population locale, a rapidement conduit les colons juifs à bousculer ces locaux, jusqu’à provoquer l’exode de près de 800.000 personnes, qui espéraient pour la plupart regagner leurs villes et villages dès que le calme serait (...)

  • freenode-faq.md · GitHub
    https://gist.github.com/joepie91/df80d8d36cd9d1bde46ba018af497409

    [23:07:57] <nirvana> you can ban your enemies.
    [23:08:01] <nirvana> im turning tomaw
    [23:08:01] <Ariadne> i don't have enemies
    [23:08:07] <nirvana> and jess in to a bot.
    [23:08:22] <nirvana> i know you don't, we're older now
    [23:08:25] <nirvana> more mature
    [23:08:31] <nirvana> i was just trying to make you laugh
    [23:08:52] <nirvana> dont tell me that sweet revenge of a kline /fuckyou - just ONE to those people who dissed on charybdis
    [23:08:59] <nirvana> wouldn't make you feel good
    

    Freenode staff have stepped down. The network that runs at freenode.org/net/com should now be assumed to be under control of a malicious party. Andrew Lee will likely gain control over the NickServ database at some point. I recommend that you move to libera.chat as soon as possible, as the former Freenode staff has left the network that exists on the Freenode domains, and so they can no longer guarantee the safety of your information or community there. Basically, libera.chat is the continuation of Freenode. — Permalien

    #internet #irc

  • #cannabis : des nouveaux arguments pour maintenir la prohibition ? – Association Addictions France (anciennement ANPAA)
    https://expression.addictions-france.org/articles/cannabis-des-nouveaux-arguments-pour-maintenir-la-proh

    Pour pouvoir recentrer le débat des politiques drogues sur des bases scientifiques et non idéologiques, il est aussi important d’identifier les arguments qui pourraient être utilisés par les adversaires de la légalisation et y répondre sereinement. Voici quelques exemples et contre arguments. — Permalien

    #politiquesdrogues #science

  • Le mythe des « balles en caoutchouc » israéliennes – Un si Proche Orient
    https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2021/05/16/le-mythe-des-balles-en-caoutchouc-israeliennes


    Echantillon de « balles en caoutchouc » israéliennes, avec en bas à droite le projectile d’acier dénudé (Walled Off Museum, Bethléem, photo Jean-Pierre Filiu)

    Durant le récent cycle de violences à Jérusalem-Est, la presse internationale a régulièrement évoqué le tir par la police israélienne de « balles en caoutchouc » à l’encontre des manifestants palestiniens. Le correspondant du « Monde » sur place est l’un des rares journalistes à rappeler qu’il s’agit en fait de « balles de métal cerné de caoutchouc ». Cette pellicule de caoutchouc, dont la finesse peut être observée sur la photo ci-dessus, amortit à l’évidence l’impact du projectile. Mais, en cas de tir en pleine tête, les blessures peuvent être irréversibles, voire mortelles. C’est pourquoi il est important de démonter le mythe des « balles en caoutchouc » qu’utilisent les forces de sécurité israéliennes à Jérusalem-Est, alors que les balles réelles sont plutôt employées dans le reste des territoires palestiniens occupés.

    UN MYTHE DANS LE MYTHE 

    Le mythe des « balles en caoutchouc » et de la retenue qui est censée les accompagner est inséparable du mythe d’une Jérusalem-Est qui serait pleinement partie d’Israël. La Ville sainte était divisée par une « ligne verte » de cessez-le-feu, de 1948 à 1967, entre une partie occidentale intégrée à Israël et une partie orientale, avec la vieille ville et ses lieux saints des trois monothéismes, annexée par la Jordanie. Dès juin 1967, Israël a procédé à l’annexion de fait de Jérusalem-Est, au nom de « l’unification administrative » d’une municipalité désormais compétente pour l’ensemble de la ville. Cette annexion a été officialisée, en juillet 1980, par une « loi fondamentale », à valeur constitutionnelle, votée par 69 des 120 députés de la Knesset. Le Conseil de sécurité de l’ONU a alors qualifié cette loi de « nulle et non avenue », déniant à Israël le droit de modifier unilatéralement le statut de ce territoire arabe occupé.

    Les Etats-Unis se sont tenus à ce consensus international, jusqu’à la décision de Donald Trump, en décembre 2017, de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et, en mai 2018, d’y déplacer l’ambassade des Etats-Unis.

  • Des politiques israéliennes abusives constituent des crimes d’apartheid et de persécution | Human Rights Watch
    https://www.hrw.org/fr/news/2021/04/27/des-politiques-israeliennes-abusives-constituent-des-crimes-dapartheid-et-de

    Des politiques israéliennes abusives constituent des crimes d’apartheid et de persécution

    Ces crimes contre l’humanité devraient déclencher des actions pour mettre fin à la répression envers les Palestiniens

    https://www.hrw.org/report/2021/04/27/threshold-crossed/israeli-authorities-and-crimes-apartheid-and-persecution

  • 10 ans d’études scientifiques - Oneshot Media
    https://oneshotmedia.fr/2021/03/26/10-ans-detudes-scientifiques

    On entend encore aujourd’hui les phrases suivantes : « On ne sait pas ce qu’il y a dedans » ou encore « C’est plein de produits chimiques ». Pour ce numéro spécial, 10 ans de #vape, c’est l’occasion de présenter quelques études sur le sujet depuis 2010. Oui ! Déjà une dizaine d’années que des scientifiques se penchent sur la cigarette électronique. Impossible ici de toutes les présenter, elles sont tellement nombreuses, mais voici une petite sélection et leur conclusion. À faire lire aux « Si ça se trouve, c’est pire que la clope ! ». — Permalien

  • Elise Degrave : « Aujourd’hui, l’Etat profile déjà les Belges » - Le Soir Plus
    https://plus.lesoir.be/362211/article/2021-03-22/elise-degrave-aujourdhui-letat-profile-deja-les-belges

    Plusieurs événements d’actualité ont ravivé le spectre du « profilage » des Belges par l’Etat. A tort ? Mais non, ce projet existe déjà. Et de manière très aboutie. L’outil s’appelle « Oasis » (NDLR, Organisation Anti-fraude des Services d’inspection sociale). Il est fonctionnel depuis 2005. Il s’agit d’une centralisation de nombreuses données de l’ONSS, de l’Onem, du SPF Sécurité sociale et du SPF Emploi. Non seulement on centralise, mais on applique des algorithmes qui vont tenter de deviner le comportement des citoyens et trouver des noms de personnes suspectées de fraude sociale. C’est du profilage. En réalité, cette base de données n’est créée par aucune loi, ni arrêté royal. Et on ne trouve que très peu d’informations à son propos, si ce n’est par hasard en farfouillant dans des documents de (...)

    #belgique #droit #informatique #surveillance

    • La centralisation des données, notamment à des fins de surveillance, n’est pas qu’un fantasme. Pour la professeure à l’UNamur, l’outil Oasis, utilisé depuis 2005 pour la lutte contre la fraude sociale, témoigne de cette tendance insidieuse. Et dangereuse pour la démocratie.

      A la faveur de la crise sanitaire, le citoyen a pris conscience de la masse énorme de données à caractère personnel gérées par l’Etat. Et, dans la foulée, des libertés qu’il prend parfois avec la vie privée des citoyens. Ceux-ci découvrent aussi l’existence de projets de croisement de données portés par les administrations, mais sans gage de transparence sur leur finalité, le respect du cadre légal ou le contrôle politique. Elise Degrave, professeure à la Faculté de droit de l’UNamur, y perçoit la confirmation d’une tendance lourde : la centralisation des données, antichambre d’un Etat « automatisé », où le débat démocratique aurait été confisqué par les technocrates.

      Plusieurs événements d’actualité ont ravivé le spectre du « profilage » des Belges par l’Etat. A tort ?

      Mais non, ce projet existe déjà. Et de manière très aboutie. L’outil s’appelle « Oasis » (NDLR, Organisation Anti-fraude des Services d’inspection sociale). Il est fonctionnel depuis 2005. Il s’agit d’une centralisation de nombreuses données de l’ONSS, de l’Onem, du SPF Sécurité sociale et du SPF Emploi. Non seulement on centralise, mais on applique des algorithmes qui vont tenter de deviner le comportement des citoyens et trouver des noms de personnes suspectées de fraude sociale. C’est du profilage.

      En réalité, cette base de données n’est créée par aucune loi, ni arrêté royal. Et on ne trouve que très peu d’informations à son propos, si ce n’est par hasard en farfouillant dans des documents de l’administration. Rien sur le site de la Banque Carrefour de la Sécurité sociale (BCSS), ni de l’ONSS. Quand on s’adresse à l’administration, on ne reçoit que quelques informations parcellaires, mais jamais la copie des algorithmes, ni même d’information claire à leur sujet.

      On apprend par contre, documents publics à l’appui, qu’Oasis va être prochainement remplacé par le projet « Big data Analytics Platform ». Le marché, estimé à 6,75 millions d’euros, a été attribué par la Smals (NDLR, l’ASBL informatique de l’Etat) à Deloitte Consulting & Advisory le 9 juillet 2019.

      Ces algorithmes sont censés traduire le droit pour rendre la lutte contre la fraude plus efficace. N’est-ce pas légitime ?

      Oui, mais il faut avoir des outils dont on peut contrôler le fonctionnement. Ce qui n’est pas le cas. On ne sait ni par qui, ni comment ils ont été faits. Or, on sait qu’un algorithme ne peut traduire parfaitement des règles de droit. Il peut être biaisé, discriminatoire. Sans contrôle, les algorithmes peuvent renforcer les inégalités, surtout lorsqu’ils s’appliquent à l’échelle d’une population.

      Par ailleurs, il y a une masse énorme de données. Donc, on ne peut pas exclure qu’il n’y a pas d’erreurs. Ni les employeurs ni les travailleurs ne peuvent vérifier ces données. On ne sait même pas que ça existe. Ce qui amène parfois à cibler des gens qui n’ont rien fait. Et celui qui est visé par un algorithme ne va pas comprendre pourquoi il se retrouve dans le radar. Les inspecteurs eux-mêmes disent ne pas comprendre pourquoi ils vont contrôler tel employeur plutôt qu’un autre. On n’a pas la main sur l’outil. Il y a juste un ordinateur qui vous crache des noms.

      Le conseil des ministres restreint vient d’adopter un avant-projet de loi, révélé par La Libre, consacrant la fin des visites du fisc au domicile des contribuables. Tout passerait par le « cloud ».

      Cela pourrait être encore pire. On risque de donner tout pouvoir à l’outil informatique. Or, sans garanties spécifiques pour les personnes concernées, une décision prise entièrement par ordinateur est contraire au Règlement général sur la protection des données.

      L’informatique peut-elle biaiser le fonctionnement de l’administration ?

      C’est ce qui s’est passé au Pays-Bas avec le système Syri, semblable à Oasis. Des études ont démontré que l’outil ciblait en priorité les quartiers de pauvres et de migrants. Les algorithmes étaient biaisés. Le Rapporteur spécial des Nations unies sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme, le professeur Philip Alston, épinglait que si cela se passait dans la vraie vie, on verrait une masse d’inspecteurs venir systématiquement frapper aux portes dans ce quartier, et jamais ailleurs. Là on verrait qu’il y a un problème. Tandis qu’ici, avec un outil informatique dont on ne sait même pas qu’il existe, on ne voit rien. Et on ne sait même pas qu’il y a un souci. Ce qui pose un problème de démocratie, parce qu’il n’y a même plus de possibilités de dialoguer avec l’administration.

  • La Norvège engage une vaste réforme de dépénalisation des drogues
    https://www.lemonde.fr/international/article/2021/03/18/la-norvege-engage-une-vaste-reforme-de-depenalisation-des-drogues-douces-et-

    La Norvège pourrait bientôt disposer d’une des législations sur les stupéfiants les plus libérales d’Europe, et même du monde. Si le projet de loi, élaboré par le gouvernement de centre droit et examiné par les députés depuis le 16 mars, est adopté, l’achat, la possession et l’usage d’une dizaine de drogues – dont le cannabis, la cocaïne et l’héroïne – seront dépénalisés. En petite quantité, certes. Mais suffisamment pour que la réforme, présentée comme « la plus radicale socialement depuis des décennies », suscite un débat de société. Intitulé « De la punition à l’aide », le projet de loi plaide en faveur d’un changement de paradigme : privilégier le dialogue à la sanction. — (...)

    #politiquedrogues #société

  • Quand les scientifiques dérapent - Le Pharmachien
    https://lepharmachien.com/derape

    La #science pathologique, c’est un processus psychologique dans lequel un.e scientifique qui, à l’origine, respectait la méthode scientifique, commence à s’écarter progressivement de cette méthode et s’entête à interpréter ses travaux à sa façon. On dit que ce processus est « pathologique » parce que ça devient une obsession. La personne est incapable d’admettre ses erreurs, même si tout indique qu’elle a tort. — Permalien

    #covid19 #désinformation

  • Il faut vider les prisons (carte blanche) - #belgique - LeVif
    https://www.levif.be/actualite/belgique/il-faut-vider-les-prisons-carte-blanche/article-opinion-1402665.html

    "(...) Contrairement à ce que croit l’"honnête citoyen", pour qui les détenus méritent bien leur sort, la population carcérale n’est pas faite de voyous avec du sang sur les mains et des morts sur la conscience, mais bien, pour l’essentiel, de pauvres, d’exclus, de paumés... (...) Les gens qui y croupissent ou qu’on y renvoie à répétition sont des accidentés de la vie, des laissés pour compte, auxquels s’agglomèrent, certes quelques caïds, mais surtout une grosse proportion de petits revendeurs de cannabis et d’autres substances qualifiées d’illicites, outre des toxicomanes qui ont perdu pied. (...) Les pays qui ont éradiqué la grande misère, notamment par une protection sociale large et solide, et ceux qui ont légalisé les drogues en substituant à la #prison un traitement socio-médical, (...)

    #drogue #société