ARNO*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

  • Plus rien ne devrait plus nous étonner : en 2014 Le Figaro trouve les arguments justes pour défendre l’antisémitisme crasse de l’Étoile mystérieuse : Hervé aurait pu être encore plus antisémite que ça, alors on va qualifier ça de « aspects politiquement incorrects » et hop, next question please.

    Raciste, antisémite, sexiste : Tintin sur le banc des accusés
    https://www.lefigaro.fr/bd/2014/12/09/03014-20141209ARTFIG00360-raciste-antisemite-sexiste-tintin-sur-le-banc-des

    L’année suivante arrive L’Étoile mystérieuse, où dans un décor apocalyptique, Tintin rejoint une expédition de savants de pays occupés par l’Allemagne ou neutres, contre une expédition américaine. Le méchant de l’histoire est alors un financier juif américain du nom de Blumenstein. « Il y a de nombreux traits antisémites réels dans L’Étoile mystérieuse, mêlé à du collaborationnisme, explique Didier Pasamonik. Mais finalement, dans le contexte de l’époque et quand on connaît son entourage, on se demande surtout comment Hergé ne peut pas être plus antisémite que cela : tout son milieu était catholique et conservateur et certains de ses collaborateurs comme Léon Degrelle ou Raymond de Becker étaient liés aux mouvances fascistes. »

    Comme avec Tintin Au Congo, Hergé va atténuer certains des aspects politiquement incorrects de la BD après la guerre. Dans une nouvelle version de l’épisode, toute allusion à une rivalité entre États-Unis et Europe va disparaître, et transforme le nom du méchant financier en Bolhwinkel, plus bruxellois.

    (C’est un chef-d’œuvre du genre, cet article.)

  • Je continue à penser qu’à chaque fois qu’un politicien ou un commentateur se lance dans un commentaire sur l’islam, il suffit de mettre « juif » à la place de « musulman » pour se rendre compte, immédiatement, que toutes les digues morales ont déjà sauté depuis longtemps, et que ces discours sont rigoureusement indéfendables.

    Prenez Yves Thréard et son bus… Dans le débat « Kippa : le gouvernement est-il ambigu ? » (80e débat télévisé sur la place du judaïsme dans la République de la semaine), le gars te balancerait « Il m’est arrivé, en France, de prendre le bus ou un bateau où il y avait quelqu’un avec une kippa, et je suis descendu. » Le journaliste demande à préciser le vocabulaire : « une simple kipa, pas le grand chapeau ? ». L’autre explique : « Oui, mais avec tout l’habillement, la chemise blanche et les tsitsit qui allaient avec. »

    Et de poursuivre (parce que sinon on n’a plus le droit de rien dire) : « Ces problèmes-là on va les traîner combien de temps ? », hein, parce qu’« On se fait grignoter » avec tous ces « Ghettos enjuivés ». Parce que tous ces juifs et tous ces idiots-utiles du complot juif, qui se prennent pour des victimes, là, ça va bien : « L’antijudaïsme, ça n’existe pas. » Et Yves de se lancer dans cette magnifique thèse : « Je déteste la religion juive […] On a le droit de détester une religion, on a tout à fait le droit de le dire. »

    Je te le mets une des nombreuses sources des citations de l’islamophobe décomplexé :
    https://www.lesinrocks.com/2019/10/15/actualite/medias-actualite/je-deteste-la-religion-musulmane-yves-threard-du-figaro-en-roue-libre-su

    Et comme tu le sais : ça a été à l’avenant sur toutes les chaînes, au parlement, dans les instances régionales, pendant deux semaines. Juste parce que le Monde a décidé que désormais Macron, il fallait qu’il assure sur les « sujets régaliens ».

    • Je lis Maus avec mon gamin. Et il découvre combien toutes ces brimades d’alors faisaient système (brimades et au-delà évidemment). Et encore, finalement, Maus, c’est un point de vue très particulier, singulier. Mais quand même. Un point de vue large. Il me demandait « pourquoi le choix des souris » ? Et une citation odieuse d’un idéologue abject de l’époque a répondu a sa question.

      On se rapproche en terme d’abjection de ce qui nous faisait doucement sourire quand on était jeune, en pensant que c’était tellement caricaturale, qu’on ne pourrait plus jamais atteindre un tel niveau... Et finalement. On n’en est pas encore à dire que les musulmans sont des rats puants. Mais. Pour le reste... :-/

    • Communiqué de l’UJFP
      « À y regarder de plus près, nos concitoyen.ne.s de religion ou de culture musulmane ne sont pas les seul.e.s que Zemmour insulte. Ce genre de comparaison vulgaire et haineuse participe d’une relativisation de la violence antisémite constitutive de l’idéologie nazie, et par là même des soubassements de la destruction des JuifVEs d’Europe, ce qui relève sans équivoque du négationnisme le plus crasse. Cette phrase, et plus encore son acceptation enthousiaste, est l’illustration manifeste que l’islamophobie et l’antisémitisme sont les revers d’une même pièce, et que toutes les formes de racisme font système, rendant illusoire la prétention de lutter contre l’une sans s’attaquer à toutes les autres. »

    • A l’heure où on devrait trouver des solutions ensemble pour arrêter la natalité, pour stopper net les émissions de gaz à effet de serre, pour supprimer les inégalités... à l’heure ou chaque être humain devrait passer son temps libre à planter des arbres pour tenter d’absorber les excès de CO2 produits depuis 2 siècles… à l’heure ou tout notre génie devrait être consacré au cycle de l’hydrogène… A l’heure où nous devons choisir entre appuyer sur la pédale de frein ou se prendre un mur en pleine poire, ces débats sur l’islamophobie me paraissent un peu ridicules et déplacés…

    • Ces débats « sur l’islam », voulais-tu dire ?

      Parce que ces débats « sur l’islamophobie », on voit mal ce qu’il y a de déplacer à en parler sachant que les victimes se font agresser, ne trouve pas de boulot, de logement, se font humilier partout… (ce qui serait déplacé, ça serait de trouver déplacer de parler de cette incroyable violence sans retenue - comme le montre parfaitement Arno* en remplaçant par « juif » - en étant soi-même blanc, bien nourri, avec un travail, un logement…)

    • Non, je confirme, ilslamophobie (vs provoc). Il y a tellement plus d’autres sujets plus importants à traiter. Même si c’est important de parler des souffrances des minorités maltraitées (ou vues comme telles), quand on aura plus d’eau à boire ni d’air à respirer on sera bien TOUS dans la merde. Les femmes, les gays, les arabes, les français, les mongols... on doit tous plancher sur des solutions ENSEMBLE sans se préoccuper individuellement de nos petites gueules.

    • Les femmes, les gays, les arabes, les français, les mongols... on doit tous plancher sur des solutions ENSEMBLE

      Merci pour elles et eux, mais... toutes celles et ceux que tu énumères sont déjà en première ligne des catastrophes que tu vois poindre à l’horizon et qu’elles et ils se prennent déjà, majoritairement, dans la gueule. Elles et ils n’attendent pas que ça déboule sur le dernier pré carré pour se mobiliser.

      Le « débat » dont les islamophobes saturent l’espace public, c’est, comme déjà évoqué par ailleurs, un moyen de désigner ici et maintenant les surnuméraires dont ils souhaitent se débarrasser à terme pour, justement, ne pas avoir à assumer les conséquences de cette catastrophe.

      quand [...] on sera bien TOUS dans la merde

      Ça me fait bien marrer. Ce n’est que lorsque la perspective devient totale qu’il faut trouver des raisons de se mobiliser ? L’universalisme abstrait, c’est toujours un point de vue particulier (et privilégié)...

    • La maison brûle... on fait quoi ? On éteint l’incendie ? Ou on discute pour savoir qui sera brûlé en premier, ou si ça fait plus mal se de faire brûler le mollet ou la cuisse. Je sais pas vous, mais pour moi la cause des minorités passe après la cause de la globalité.

    • Oui, mais concrètement là, imagine, tu vois des musulmans se faire bruler vifs. Tu fais quoi ? Tu regardes ailleurs et tu fais un sit-in sur le périph’ pour réclamer qu’on fabrique des éoliennes ?

      C’est comme les nanas dans les partis d’extrême-gauche... elles râlent parce qu’elles se font traiter comme des objets, et t’as le militant à qui on ne la fait pas qui leur explique que bon, elles font chier avec leur point de vue bourgeois, la priorité c’est la lutte contre le capitalisme.

      #troll

    • En fait, le même raisonnement va s’appliquer assez immédiatement contre lui-même : si on considère qu’il est impossible de survivre à la crise climatique dans le cadre du capitalisme, alors on peut tout aussi bien prétendre que la lutte pour le climat est subordonnée à la sortie du capitalisme, et c’est à cela que Cym devrait se consacrer exclusivement, au lieu de perdre son temps a planter des arbres. Et houla-hup, Barbatruc.

      Rions un peu : on peut légitimement soutenir que le capitalisme ne survit que par l’exploitation des mains d’œuvres racisées et par la prédation de ressources de pays habités par des populations commodément racisées elles aussi. Et que donc le racisme est indispensable à la survie du système capitaliste. Et donc pour sauver le climat il faut d’abord faire s’effondrer la capitalisme, lequel repose sur un racisme systémiques. Ergo, l’antiracisme est la priorité qui devrait nous occuper prioritairement.

      Je te fais pas le topo sur le patriarcat, le virilisme, l’exploitation du travail des femmes, comme fondement du capitalisme (avant même que ce capitalisme exige le racisme pour sa survie), sinon tu risquerais de considérer que le féminisme est la lutte prioritaire et exclusive...

    • Je reviens avec ma citation. Le capitalisme est bien mal en point pour une nouvelle fois n’avoir comme derniers gardiens les mêmes dégueulasses que la fois précédente. Et s’en est inquiétant. Donc. Et on se pince. Et on se demande quand on va se rendre compte de la filiation. Quand on va les virer de leurs tribunes.

      Mickey Mouse est l’idéal le plus lamentable qui ait jamais vu le jour... De saines intuitions incitent tous les jeunes gens indépendants et toute la jeunesse respectable à penser que cette vermine dégoutante et couverte de saletés, le plus grand porteur de bactéries du monde animal, ne peut être le type animal idéal... Finissons en avec la tyrannie que les Juifs exercent sur le peuple ! A bas Mickey Mouse ! Portez la croix gammée !

      Article de journal allemand du milieu des années 30

      J’évoquais les bus, que certains journalistes quittent désormais, quand ils sont mal fréquentés. Et j’ai pensé à Rosa Parks. De quelques côtés qu’on prenne leurs éructations, les références sont nauséabondes et il est déconcertant que certains milliardaires mettent publiquement toute leur influence pour les soutenir.

  • Climat : le scepticisme au sommaire des programmes scolaires - Journal de l’environnement
    http://www.journaldelenvironnement.net/article/climat-le-scepticisme-au-menu-des-programmes-scolaires,1003

    Pour améliorer le contenu climatique des manuels, le conseil supérieur des programmes fait appel à un climatosceptique notoire, dont les théories ne reposent sur aucune base scientifique. Une pratique bien ancrée dans le monde universitaire français.

  • Je pense qu’on n’en est plus à s’inquiéter de la tournure fascisante que prennent nos sociétés. La question, désormais, c’est de savoir à quelle échéance on va se retrouver avec d’authentiques nazis pour nous gouverner.

    Ne serait-ce que parce que la crise climatique sera gérée à la schlague (c’est-à-dire par l’élimination des humains désignés comme surnuméraires), je ne vois pas trop comment ce système serait capable de faire autrement.

    Rien que pour les États-Unis, je suis absolument certain que Trump ne sera pas ce que j’aurai vu de pire de mon vivant. (Dans quinze ans, Ellen DeGeneres et Michelle Obama s’afficheront avec leur copain Donald Trump, parce qu’il est vachement plus sympa et humain que le nouveau taré qui dirige la planète.)

    • Note : le niveau d’outrances racistes et islamophobes officielles est vraiment sidérant. Ce n’est ni totalement original ni totalement nouveau, mais le déferlement de haine de la classe polico-médiatique des derniers jours me semble particulièrement horrible.

  • La démocratie en marche : on lance une théorie du complot (« c’est pas un vrai pompier »), ensuite on publie une autocritique (« je regrette, pardon pardon »), et fait savoir qu’il risque de perdre son boulot, parce que manifester en n’étant pas content, c’est pas bien (le principe étant qu’on devrait manifester uniquement quand on est content et qu’on a envie de faire savoir qu’on aime la police, l’évolution des budgets des services publics et Emmanuel Macron).

    Un homme s’est-il déguisé en pompier pour insulter Emmanuel Macron lors de la manifestation à Paris ?
    https://www.francetvinfo.fr/societe/mobilisation-des-pompiers/un-homme-s-est-il-deguise-en-pompier-pour-insulter-emmanuel-macron-lors

    Plusieurs responsables syndicaux des soldats du feu assurent à franceinfo que l’homme est bien un des leurs. Le pompier en question déclare à LCI regretter ses propos. Le service départemental d’incendie et de secours de l’Essonne, où il travaille, menace de le sanctionner.

    • Tu veux dire que même les pompiers détestent la police ?

      Ça me rappelle il y a quelques années, j’étais vers Nation (je me souviens : on visitait la Camif Meubles, vers 2006 du coup). En sortant on est tombés au milieu d’une manif de pompiers en train de se faire gazer par les CRS. C’était assez spectaculaire, parce que faire brûler des trucs pour que ça flambe de manière impressionnante, bon ben les pompiers ils savent faire. Et les noyer sous les lacrymogènes, alors que les types, littéralement, c’est leur métier de continuer à fonctionner tout en respirant des saloperies (genre j’aime l’odeur de la lacrymogène au petit matin)... visuellement ambiance crépusculaire en plein après-midi, avec les feux de pneus allumés dans les nuages de gaz. Et dans le combat des robocops contre les pompiers, pas bien certains de qui allait gagner...

    • Je n’ai pas trop suivi la manifestation des pompiers, ni trop compris leur revendications. Les vidéos pompiers vs CRS sont assez spectaculaire sinon violente mais pas plus que quand les flics tapent sur les matons. Tout ça sent bon la testostérone.
      Il y a un ou deux ma voisine, qui abusait un peu des anxiolytique, se retrouve sur le palier dans la fumée, toute sirène hurlante. Je coupe son anti-fumée et le gaz sous une casserole. Elle s’était endormie en oubliant 2 œufs sur le feu. Un autre voisin avait appelé les pompiers, la fumée avait pratiquement disparu avant qu’ils arrivent. V’là pas le bordel ! l’immeuble évacué, les pompiers équipés de masques à oxygène et tout le tintouin,,, tout ça pour 2 œufs durs.

  • GJ : le Monde affirme…
    il faut dire, la séquence vidéo diffusée initialement ne laissait guère place au doute, mais là, c’est modélisé. Et, surtout, c’est signé par un grand média.

    « Gilet jaune » blessé à Bordeaux : l’enquête vidéo du « Monde » sur les circonstances d’un tir de LBD contesté
    (vidéo de 15 minutes)
    https://www.lemonde.fr/police-justice/video/2019/10/17/gilets-jaunes-comment-un-policier-a-tire-au-lbd-40-dans-la-tete-d-un-manifes

    Grâce à l’analyse de centaines d’images, la modélisation 3D des lieux et une quinzaine d’interviews, l’enquête vidéo du Monde révèle comment ce manifestant a été la cible d’un tir de LBD 40 dans la tête alors qu’il ne présentait pas de menace, mais aussi d’un jet de grenade de désencerclement non autorisé. Des images qui illustrent comment les forces de l’ordre ont fait usage d’armes dangereuses sans respecter les principes de nécessité et de proportionnalité, ni les règles en matière d’assistance et de premiers secours.

  • http://www.contretemps.eu/gouvernement-gauche-lordon
    Gouvernement de gauche et « point L ». Extrait du dernier livre de Frédéric Lordon

    Le déchaînement, je veux dire l’accumulation indéfinie des conquêtes, l’enfoncement des acquis sociaux comme dans du beurre, l’encouragement constant de tous les gouvernements et de toutes les instances internationales, tout ça refait un habitus – un habitus de la position écrasante dans le rapport de force, donc un habitus qui a perdu toute disposition à transiger dans le compromis.

    On comprend qu’à remporter en longue période de si faciles victoires sur des choses aussi bénignes, on développe une intolérance radicale à tout «  recul  ». Imagine un peu ce que donneraient les «  reculs  » que nous sommes en train d’envisager. Ce que ça donnerait ? L’entrée en guerre du capital, immédiate, à outrance.

    Le point L tire les conclusions de cet état de fait, qui est un état de guerre – et c’est donc «  L  » comme Lénine. Dans les conditions de raidissement normatif du capital jusqu’à l’intransigeance extrême après trois décennies d’avancées ininterrompues, une expérience gouvernementale de gauche n’a que le choix de s’affaler ou de passer dans un autre régime de l’affrontement – inévitablement commandé par la montée en intensité de ce dernier, montée dont le niveau est fixé par les forces du capital.

    D’aucuns diraient qu’il s’agit d’un univers de type «  dictature du prolétariat  ». Aux réserves près quant à la signification du mot «  prolétariat  », ce ne serait pas faux. Il suffira de se rappeler en quels termes Lénine la définissait  : la démocratie, en principe, c’est la loi de la majorité, donc la dictature de la majorité (puisqu’elle impose ses vues à la minorité), et il se trouve au surplus que, dans les institutions distordues qu’elle se donne dans l’ordre capitaliste, la dictature démocratique ne fonctionne qu’au profit de la minorité (du capital). La dictature du prolétariat, ou dictature de la majorité, n’est donc rien d’autre que la «  démocratie  » ramenée à son concept.

  • Xylotrechus chinensis : nouvelle espèce invasive arrivée d’Asie
    https://passion-entomologie.fr/xylotrechus-chinensis-nouvelle-espece-invasive

    Les deux premiers signalements ont été faits sur la commune de Sète (Hérault) : l’un en octobre 2017 ayant permis de confirmer l’espèce à l’aide de méthodes moléculaires après la découverte de larves de Cerambycidae indéterminée prélevées sur Morus bombycis dans un jardin privé, l’autre par la collecte d’un adulte en juin 2018.

    Sète étant une grande ville portuaire, il est fort probable que l’espèce soit arrivée par voie maritime en raison de la colonisation de tous les arbres à proximité du port.

    A l’heure actuelle, il a été recensé au moins 3 foyers distincts sur la commune de Sète où l’espèce est clairement établie comme en témoigne la présence de nombreux trous d’émergence des adultes sortis en 2018 (ou les années précédentes) au niveau des troncs. Le cycle de développement de l’espèce indique que l’origine de l’infestation remonterait à plus de 3 ans.

  • Un responsable de la FNSEA déclarait ce matin qu’il fallait appliquer le principe de pollueur-payeur !

    Ouaisssss ! Alors comme ça, l’agroindustrie va payer le nettoyage des sols et des eaux polluées par les pesticides et autres engrais utilisés par les producteurs conventionnels ?

    Ah mais noooon ! C’est seulement dans le cas des pollutions provoquées par l’accident de Lubrizol à Rouen et uniquement dans ce sens là.

  • JANIK & ARNAUT : La danse du serpent - wallonica.org
    https://wallonica.org/blog/2019/08/29/janik-arnaut-la-danse-du-serpent-annees-50

    Les danseurs français Janik & Arnaut ont eu un succès fort mérité, dans les années 1950, avec cette troublante Danse du serpent où Janine JANIK (1931-1985) et Christian ARNAUT (1912-2003) forment un ensemble rare, érotique et sinueux : contrairement aux numéros de Music-Hall du genre, Arnaut soulève rarement sa partenaire avec l’aide des bras, il semble plutôt la guider et influencer ses contorsions reptiliennes. Voyez plutôt…

    https://www.youtube.com/watch?v=tL4417-33Q0


    #sérendipité

  • Seenthis cité dans cet article : "Mastodon, Diaspora, PeerTube... : des alternatives « libres » face aux géants du Net et à leur monde orwellien"

    Réseau social original, Seenthis (« Vu ça » en français) a été lancé en France en 2011. Il s’apparente par certains aspects à Twitter, mais propose bien d’autres fonctionnalités. L’utilisateur peut y tenir un blog personnel constitué de billets courts, dans lesquels il recommande à ceux qui le suivent la lecture d’articles (comme ceux de Bastamag, par exemple).

    https://www.bastamag.net/Mastodon-Diaspora-PeerTube-Qwant-framasoft-logiciels-libres-open-street-ma

    #LogicielsLibres #Logiciels_Libres #MondeDuLibre #SeenThis

  • “I’m a student in Network & Systems Engineering (Robots, networks and programming and stuff) and I built a dinosaur in my spare time. I got the idea in my head, thought it would be cool to make. So yeah, why not? I hope you like the result!”

    Excellent travail mécanique, tout se pilote à la main (c’est bien un costume, pas un robot).

    https://www.youtube.com/watch?v=XB8L3CJuWa0

    #dinosaure #ingéniérie

    • Je cherche une doc claire et bien faite, considérée comme fiable, pour savoir comment on fait, en Kotlin, pour télécharger un fichier sur le Web et le sauvegarder en local.

      Ça me semblait une question toute con, mais alors vraiment, je pars là-dedans sur Stack Overflow, et c’est proprement n’importe quoi.

    • A priori, en passant par Okhttp:

         fun downloadFileAsync(downloadUrl: String) {
             val client = OkHttpClient()
             val request = Request.Builder().url(https://seenthis.net/downloadUrl).build()

             client.newCall(request).enqueue(object : Callback {
                 override fun onFailure(call: Call, e: IOException) {
                     e.printStackTrace()
                 }
                 override fun onResponse(call: Call, response: Response) {
                     val fos = FileOutputStream("d:/tmp.txt")
                     fos.write(response.body?.bytes())
                     fos.close()
                 }
             })
         }

      Pour le téléchargement, ça je sais que ça fonctionne, je l’ai déjà utilisé pour récupérer un fichier JSON distant ; en revanche, la partie sauvegarde en local, pas encore testé.

      La page suivante donne aussi un exemple pour faire le téléchargement de manière synchrone (je ne sais pas dans quel cas ce serait utile, mais au cas où…) :
      https://howtoprogram.xyz/2016/11/17/download-a-file-with-okhttp

    • La doc officielle pour sauvegarder un fichier en local :
      https://developer.android.com/training/data-storage/files/internal

      Il y a même ce que je cherche : sauvegarder un fichier de cache (que le système peut effacer lui-même s’il manque de place) :

      // For a more secure solution, use EncryptedFile from the Security library
      // instead of File.
      private fun getTempFile(context: Context, url: String): File? =
             Uri.parse(url)?.lastPathSegment?.let { filename ->
                 File.createTempFile(filename, null, context.cacheDir)
             }

      Et après (un assez long moment) : non c’est pas vraiment utilisable en l’état (bon sang de doc de merde).

  • DotSPIP. Conversion de fichiers divers (docx, odt) au format #SPIP
    https://github.com/Fil/DotSPIP

    Une application drag-drop pour macOS, qui convertit des textes de divers formats vers les {{raccourcis SPIP}}.

    Ce petit utilitaire bien pratique n’avait pas été mis à jour depuis 2012… la version 2 est désormais compatible 64 bits, ce qui lui assure un avenir radieux pour les prochains millénaires. le #développement est sur passé sur github plutôt que dans un recoin de mon disque dur, ce qui n’est pas plus mal. (On utilise toujours #Platypus.)

    L’ancienne documentation est sur http://zzz.rezo.net/DotSPIP.html ; n’hésitez pas à jouer de la pull-request.

    #DotSPIP

    (ah et pour la compatibilité Linux il y a une possibilité cachée ici https://github.com/Fil/DotSPIP/blob/master/src/linux-gnome.txt — si quelqu’un·e arrive à le faire marcher, ce serait super)

  • ça n’a pas fait de bruit, la vente de l’aéroport de Toulouse a été confirmé par le conseil d’état
    https://www.20minutes.fr/toulouse/2624319-20191009-toulouse-vente-aeroport-blagnac-actionnaires-chinois-vali

    En 2015, un consortium chinois achetait 49,99 % des parts de l’Etat dans l’aéroport de Toulouse-Blagnac.
    Une privatisation partielle attaquée devant les tribunaux par des opposants à cette vente.
    S’ils avaient obtenu l’annulation de la procédure de privatisation au printemps dernier par la Cour administrative d’appel de Paris, le Conseil d’Etat vient de les débouter en jugeant la procédure régulière.

    #privatisation #arnaque_d'état #aéroport #politique

  • A Montpellier, un jeune mineur migrant fait 4 mois de prison pour rien
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/montpellier-jeune-mineur-migrant-fait-4-mois-prison-rie

    Son avocate Sophie Bomel qui fait appel du jugement est convoquée avec son client le 12 septembre dernier. Abdourahamane repasse devant le Juge. Un peu moins d’un mois plus tard la cours d’appel de Montpellier annule le jugement prononcé par le tribunal correctionnel. Mieux elle se déclare incompétente invoquant même son incapacité à juger un mineur. Une reconnaissance de fait de la minorité du jeune guinéen qui peut enfin retourner à ses études et respirer l’air sans crainte d’être expulsé. En revanche cela n’enlèvera pas les 4 mois de prison effectués pour rien.

    Abdouharamane 17 ans a non seulement quitté son pays, la Guinée, aux périls de sa vie mais il a de plus subit ce qu’aucun parents ne souhaiterait pour ses enfants. La prison et l’humiliation.

  • Les biais du “fast checking” de Libération…

    J’ai été interrogé il y a quelques jours par une fast-checkeuse de
    Libération sur mon récent article (27 septembre), dédié à l’incendie
    de la station d’épuration d’Achères du SIAAP sur mon blog du Diplo.

    L’appel faisait suite à une première enquête, davantage travaillée,
    d’Arrêt sur images.

    Déjà au téléphone il était clair qu’elle n’y connaissait rien…

    A l’arrivée, elle passe complètement à côté du sujet.

    Occultation totale de l’origine du sinistre (trois mois et demi après, on n ’en sait rien...), de la “gouvernance” désastreuse du syndicat, de la corruption à ciel ouvert qui y règne, des conséquences à long terme (3 à 5 ans) de l’incendie sur l’environnement…

    A contrario la fast checkeuse se fait enfumer par le SIAAP, qui la
    noie dans des statistiques (maison) de poissons morts, ou pas morts,
    l’essentiel du message consistant à affirmer que tout est quasiment
    rentré dans l’ordre, circulez, y a rien à voir, ligne de défense que
    le SIAAP met en oeuvre depuis 15 jours…

    Très éclairant !

    L’article sur Check News de Libé :

    « Une catastrophe écologique liée à l’incendie d’une usine Seveso cet
    été est-elle passée inaperçue ?

    Par Emma Donada 9 octobre 2019 à 11:29

    L’incendie de l’usine d’épuration d’Achères, principale station de la
    région parisienne, a provoqué la mort de centaines de poissons, cet
    été.

    Question posée par François le 01/10/2019

    Bonjour,

    Vous nous avez posé cette question que nous avons modifiée : « Un
    article du Monde diplomatique du 27 septembre évoque une catastrophe écologique majeure passée sous silence : l’incendie de la station d’épuration d’Achères le 3 juillet. Pourquoi une telle indifférence des médias ? »

    https://www.liberation.fr/checknews/2019/10/09/une-catastrophe-ecologique-liee-a-l-incendie-d-une-usine-seveso-cet-ete-e

  • Le détail trop mignon qui m’avait échappé : « [Goulard] présidait l’Intergroupe de lutte contre la pauvreté au Parlement »
    https://www.challenges.fr/monde/europe/exclusif-la-lettre-du-financier-milliardaire-nicolas-berggruen-pour-defen

    Il n’empêche beaucoup de ses anciens pairs ont tiqué sur ce double salaire [plus de 10.000 euros par mois de Berggruen] perçu pendant presque trois ans par celle qui présidait l’Intergroupe de lutte contre la pauvreté au Parlement...

  • Hier soir j’en discutais avec les amis à la maison. Mon pote a lancé le sujet : « Nan mais Macron, faut voir qu’après l’attaque de la préfecture de police, là, il est poussé à achever sa mue sur les sujets régaliens ». Comme j’étais d’accord, j’ai opiné : « Ça c’est vrai qu’il faut qu’il assume la nécessité d’accentuer les moyens de la lutte républicaine contre la radicalisation, euh, c’est sûr… ». Madame, après s’être servie en Bleu des basques, explique à son tour : « Faut dire qu’il se sait attendu au tournant à un moment décisif de son quinquennat. Déjà en 2017, il avait anticipé l’importance des sujets régaliens… n’empêche… »

    Tout ça pour te faire remarquer que les articles du Monde, non seulement ça ne veut rigoureusement rien dire, mais en plus, c’est tellement mal écrit que ça te donne envie de te crever les yeux avec une fourchette à escargot.
    https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/10/09/apres-l-attaque-de-la-prefecture-de-police-de-paris-emmanuel-macron-pousse-a

    Après l’attaque de la Préfecture de police, Macron poussé à achever sa mue sur les sujets régaliens

    Mardi 8 octobre, lors de l’hommage aux quatre policiers tués, le chef de l’Etat a assumé la nécessité d’accentuer les moyens de la lutte républicaine contre la radicalisation et le terrorisme.

  • M.Gueye, 32 ans, prof de physique en France depuis 8 ans, sous contrat avec l’Éducation nationale. La France veut l’expulser. Motif➡️ ne pas avoir répondu à l’appel de l’administration… à 10 h 37. Il était en cours. Il a rappelé à 12 h 01. Trop tard.


    https://www.midilibre.fr/2019/10/08/montpellier-alors-que-le-rectorat-lembauche-la-prefecture-le-renvoie-au-se

  • YouTube : comment sont fabriquées les vidéos buzz de l’INA
    https://www.ladn.eu/media-mutants/case-study-media/youtube-commen-fabriquees-videos-buzz-ina

    Entre la réaction décalée à l’actu et le doudou mémoriel, l’Institut audiovisuel français a trouvé la stratégie parfaite pour faire grossir le rang de ses fans.

    « Les archives de la télé, c’est un monde fascinant. C’est une résonance entre un programme et une époque dans laquelle il s’inscrit. Leur publication a toujours vocation à produire cette espèce de décalage », explique Antoine Bayet, responsable du Département des Éditions Numériques de l’INA (l’Institut National de l’Audiovisuel).
    Un rapport décalé avec l’actualité

    Des enfants des années 60 qui imaginent les années 2000, un clip de Michel Sardou ou encore Maïté qui assomme une anguille en direct... les vidéos de l’INA font partie du paysage web depuis leur arrivée sur YouTube en 2012. Ce contenu kitsch et ludique alimente une quarantaine de chaînes différentes, et a tendance à raviver le côté nostalgique des internautes. C’était le bon temps !

    Mais loin de se contenter de poster des vidéos à haute teneur en vintage, l’INA a développé une nouvelle stratégie. En plus de ces vidéos « longue traîne » et non contextualisées qui assurent 50% du trafic, l’INA s’est transformé en média journalistique à part entière et produit des vidéos en rapport avec l’actualité.

    Patrick Balkany est condamné à de la prison ferme ? Les journalistes de l’INA postent une ancienne interview de l’homme politique relativisant ses délits chez Thierry Ardisson. La Fashion Week arrive à Paris ? Les équipes déterrent une vidéo sur les « somptueuses fourrures » totalement à rebours des messages diffusés aujourd’hui par les créateurs. En bref, on colle à l’actualité, pour encore plus d’interactions avec l’audience. Quitte à faire dans le franchement glaçant.

    Le dernier « succès » de l’INA fait suite à la tenue du Grenelle sur les violences conjugales. L’Institut en a profité pour ressortir un « micro-trottoir dans lequel des hommes justifiaient le fait de battre leur femme, indique Antoine Bayet. Elle a cumulé près de 3 millions de vues sur Facebook et plus de 500 000 vues sur YouTube. »

    Cette différenciation permet de poursuivre des objectifs multiples. Sur Facebook, les équipes s’assurent que les vidéos soient le plus partagées possible. Sur YouTube, les abonnés génèrent quant à eux des revenus publicitaires réguliers qui permettent notamment de rembourser les ayants droit. « On ne peut pas donner de chiffres, mais globalement, la redevance télé ne représente que 60% de notre financement alors que les radios de service public sont financées à hauteur de 90%. » D’après Social Blade, les trois meilleures chaînes – INA chansons, INA Société et INA Talk-Shows – rapportent entre 10 000 et 150 000 euros par an en moyenne.

    #Vidéo #INA #YouTube #Archives