ARNO*

Geek dilettante habitant une belle et grande propriété sur la Côte d’améthyste

  • Ah ah, une nouvelle loufoquerie pour te planter avec les interfaces tactiles : apparemment iOS 13 corrige ce très vieux bug, qui faisait qu’il n’y avait pas d’événement click si l’objet n’avait pas, grosso modo, de cursor: pointer.

    Alors c’est très bien de corriger le bug, mais du coup : si tu développes avec un iPhone à jour, hé ben tu te rends pas compte que ça ne fonctionne pas sur… tous les autres iPhones, ceux qui n’ont pas encore fait la mise à jour.

    jQuery click events not working in iOS - Stack Overflow
    https://stackoverflow.com/questions/14795944/jquery-click-events-not-working-in-ios

    There is an issue with iOS not registering click/touch events bound to elements added after DOM loads.

    While PPK has this advice: http://www.quirksmode.org/blog/archives/2010/09/click_event_del.html

    I’ve found this the easy fix, simply add this to the css:

    cursor: pointer;

  • Près de Montpellier : soupçons d’emploi fictif visant un maire employé à Palavas-les-Flots
    https://actu.fr/occitanie/palavas-les-flots_34192/pres-montpellier-soupcons-demploi-fictif-visant-maire-employe-palavas-flots_298

    Le maire de Palavas-les-Flots, Christian Jeanjean a révélé, lors du conseil municipal de lundi soir, que les locaux de la mairie et son domicile ont été perquisitionnés jeudi, par les policiers de la division économique et financière du SRPJ de Montpellier.
    Ils sont repartis avec des documents concernant un présumé emploi fictif au sein de la Ville de la station balnéaire, visant un employé du service des sports, actuellement maire d’une commune proche de #Montpellier.

  • À #Montpellier, on n’a pas que des accidents de tramway. On a aussi le « dispositif » pour la venue de Macron : Montpellier : une centaine de manifestants attendaient Emmanuel Macron
    https://actu.fr/occitanie/montpellier_34172/montpellier-une-centaine-manifestants-attendaient-emmanuel-macron_29851654.html

    Comme ses camarades, elles ne comprend pas le dispositif qui entoure la venue du président de la République. Esplanade Charles de Gaulle bouclée, déploiement policier en nombre dans l’Écusson, lignes de tramway déviées… et manifestants surveillés et maintenus à distance. « Tout ça pour un seul homme, c’est aberrant » s’étonne Patricia, « Il a peur d’affronter le peuple. Pourquoi devrait-il avoir peur ? On était qu’une centaine de Gilets Jaunes pacifistes ».

  • #Montpellier : au moins 40 blessés légers dans une collision entre 2 tramways devant le CHU
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/montpellier/montpellier-40-blesses-legers-collision-entre-2-tramway

    Un accident de tram est survenu vers 15h30, ce lundi, à Montpellier. Une rame en mouvement de la ligne 1 a percuté par l’arrière un tramway à l’arrêt. La collision a eu lieu devant le CHU Lapeyronie de Montpellier, à proximité de la station Occitanie.

    Les pompiers annoncent 40 blessés légers suite à cette collision entre 2 rames. 10 personnes ont été évacuées et hospitalisées vers le CHU et la clinique du Parc.

    Après, ils pouvaient difficilement être plus prêt des urgences… (Bon, c’est notre ligne de tram, et c’est à un arrêt de la maison.)

  • « Les gens qui sont sans cesse interrompus »
    http://didierlestrade.blogspot.com/2012/01/la-grisaille.html

    Dans le New York Times du 13 janvier dernier, il y avait un superbe article de Susan Cain qui racontait que cette solitude est absolument nécessaire pour créer et imaginer de nouvelles #idées. Or, toute la culture moderne est basée sur le New #Groupthink, le fait de faire des #réunions sans arrêt, de travailler dans des espaces communs, de partager. C’est pourtant dans la #solitude du #jardin que l’on trouve ses meilleures idées et tous les concepteurs geeks aiment travailler seuls, chez eux, loin du brouhaha des réunions incessantes et du brainstorming. Les gens qui sont sans cesse interrompus dans leur #travail font deux fois plus d’erreurs que les autres et mettent deux fois plus de temps pour finir leur travail.

  • Note to self : #SPIP, plugin #Formidable : taper id_formulaires_reponse et #ID_FORMULAIRES_REPONSE sans faire de faute de frappe, c’est rigoureusement impossible.

    J’ai un collection complète de id_forumlaires… et de id_formulaire_response dans mon code. Au point que je pense que ces écritures devraient être acceptées par le compilateur de SPIP.

  • « Tirs de LBD sur lycéens. France 2019. Un pays qui accepte ça est un pays perdu ! »
    Des lycéens de Massy bloquent leur établissement : Lacrymogènes et tir de LBD de la police
    https://www.revolutionpermanente.fr/Des-lyceens-de-Massy-bloquent-leur-etablissement-Lacrymogenes-e

    Alors que, dans différentes villes, des lycéens se lancent dans la bataille, en affichant leur volonté de rallié la date de grève interprofessionnelle du 5 décembre, le gouvernement cherche à étouffer ce début de révolte et, surtout, éviter un phénomène de contagion à l’ensemble des lycées de l’hexagone. Une stratégie répressive abjecte, dans la lignée de celle qui touche l’ensemble des mouvements sociaux, et qui nécessite une réaction d’ampleur, notamment en vue du 5 décembre et ses suites, dans un mouvement de grève reconductible pour imposer un rapport de force à même de faire reculer Macron.

  • Sète : une peau de serpent de 2,20 m de long découverte - midilibre.fr
    https://www.midilibre.fr/2019/11/23/sete-une-peau-de-serpent-de-220-m-de-long-decouverte,8558900.php

    Sète : une peau de serpent de 2,20 m de long découverte

    Un Sétois, Olivier Ripoll, l’a trouvée du côté de Listel, entre Sète et Marseillan.

    La vraie information de cet article, c’est que le type fait sa promenade torse-nu fin novembre.

  • Au hasard d’une promenade à #Montpellier : JUAN MELÉNDEZ VALDÉS

    http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-melendez-valdes

    Considéré comme le plus important poète lyrique de l’école de Salamanque dans le dernier tiers du XVIIIe siècle, Juan Meléndez Valdés allie dans son œuvre les courants anacréontiques et pastoraux et les préoccupations de l’humanitarisme philosophique. On lui reconnaît aussi le mérite d’avoir réhabilité le genre du romance, dont le XVIIe siècle avait vu le déclin.

    Professeur d’humanités à Salamanque, puis magistrat à Saragosse, à Valladolid et à Madrid, l’amitié de Cadaldo et de Jovellanos le conduit au mouvement d’idées des Esprits éclairés. En 1783, influencé par Jovellanos, il se rend célèbre par une Oda a las glorias de las artes. L’année suivante, il met en scène un épisode du Don Quichotte dans une pièce médiocre, Les Noces de Camache (Las Bodas de Camacho). Lors de l’invasion française, il se montre d’abord patriote, puis afrancesado (partisan de Bonaparte) actif en acceptant des charges offertes par le roi Joseph, pour lequel il écrit Oda a José II. Obligé de s’expatrier, il meurt, dans la pauvreté, à Montpellier.

  • #Montpellier : il détruit le piano de la gare Saint-Roch à cause de... termites
    https://www.midilibre.fr/2019/11/23/montpellier-il-detruit-le-piano-de-la-gare-saint-roch-a-cause-de-termites,

    Le piano installé dans la gare Saint-Roch de Montpellier a vécu. Mercredi 20 novembre, il a subi les affres d’un Montpelliérain âgé de 34 ans qui, en début d’après-midi, s’est acharné sur l’instrument en le faisant d’abord basculer au sol puis en sautant dessus à plusieurs reprises.

  • Tiens, aujourd’hui sur la page d’accueil du moteur de recherche Google, il y a une publicité pour le système de jeu vidéo Google. À un emplacement où, si je ne me trompes, personne ne peux acheter de publicité :

    Naïvement il m’avait semblé que Google avait séparé ses activités, notamment pour contourner les réglementations antitrust.

    • Pour celles et ceux qui ne savent pas de quoi on parle : La Mimo, une militante de 36 ans qui participait à toutes les manifs à Santiago, au Chili (sous une forme particulièrement violente puisqu’elle était mime et déguisée en clown), a été arrêtée pendant l’État d’Urgence par la police chilienne, puis violée, torturée, assassinée, et finalement son cadavre pendu à une grille, dans la rue...

      Non, on n’est pas en 1973, mais bien en 2019, et c’est pour ça qu’ils ne lui ont pas coupé les doigts...

      Un article en espagnol :

      « La Mimo » : la artista que apareció colgada en medio de la represión en Chile
      El Patagonico, le 21 novembre 2019
      https://www.elpatagonico.com/la-mimo-la-artista-que-aparecio-colgada-medio-la-represion-chile-n5066721/amp

    • Je n’arrive pas à trouver d’informations précises. Les seules informations disant qu’elle a été torturée et violée venant du collectif « Ni una menos ». Quand quel jour son corps a-t-il été retrouvé ? (le dimanche 20 apparemment) De quand est la date de son décès d’après les médecins ? Par qui a-t-elle été auscultée (les médecins de l’état/police ? des médecins indépendants ?)

      À la fois on n’a pas envie d’y croire car c’est super horrible, à la fois on a envie d’y croire car ça prouve que le gouvernement et la police sont de nouveau comme la dictature, et que c’est des gros méchants et que nous on est du bon côté, mais dans tous ça, c’est bien d’avoir des précisions sur les infos quand même, autre que des circulations de réseaux sociaux (et comme j’ai plus beaucoup de vocabulaire espagnol, c’est compliqué de trouver pour l’instant).

    • La plupart des articles utilisent le conditionnel ; celui ci, daté du 21/11, ne l’utilise pas sur les faits : La Mimo a été retrouvée pendue, accrochée à une grille, le dimanche 20 octobre.

      Conmoción en Chile por artista violada, asesinada y colgada de una reja
      https://www.periodicoelprogreso.com/conmocion-en-chile-por-el-asesinato-de-daniela-carrasco/57019/2019

      Se trata de Daniela Carrasco. Culpan a las fuerzas policiales.

      La muerte de Daniela Carrasco, la artista callejera conocida como ‘La Mimo’, causa conmoción en Chile. El cuerpo de la mujer fue hallado colgando de una reja y acusan a las fuerzas policiales del país andino haberla secuestrado, violado y asesinado.

      El domingo 20 de octubre, ‘La Mimo’, de 36 años de edad, fue encontrada ahorcada, colgada de una reja en un paraje cercano al Parque André Jarlan. La zona queda en la comuna de Pedro Aguirre Cerda, en el sector sur de Santiago de Chile.

      En redes sociales circularon versiones que refieren que la última vez que Carrasco fue vista con vida había sido detenida por carabineros. Las dudas se acrecentaron con la difusión de un video, en el que un hombre encuentra colgado el cuerpo de una persona —presuntamente ‘La Mimo’— en la comuna de Pedro Aguirre Cerda.

      El Sindicato Nacional Interempresa de Actores y Actrices de Chile (Sidarte) exigió el esclarecimiento de las circunstancias de la muerte de la artista. “El Estado de Chile debe responder y transparentar la participación de fuerza policial en su muerte. Estamos consternados y exigimos justicia”, publicó el Sidarte en su cuenta de Twitter.

      Por su parte, el colectivo feminista #NiUnaMenos-Chile denunció en la misma red social que a Daniela Carrasco “la ultrajaron, torturaron y asesinaron”.

      El colectivo feminista reiteró la exigencia de investigar y esclarecer el “feminicidio” de ‘La Mimo’, que supuestamente ocurrió en medio del estado de emergencia y toque de queda decretados por el presidente Sebastián Piñera, tras las fuertes protestas en varias ciudades chilenas para exigir su renuncia.

    • Cet article, en date du 26/10/19, de La República péruvienne contient les mêmes informations factuelles sur la découverte du corps et du conditionnel pour les circonstances (viol par du «  personnel en uniforme  »…).

      Chile : hallan muerta a artista callejera y exigen investigar a policías
      https://larepublica.pe/mundo/2019/10/26/protestas-santiago-de-chile-crisis-en-chile-daniela-carrasco-la-mimo-que

      Algunas fuentes aseguran que Daniel Carrasco, conocida como ‘La Mimo’, fue abusada sexualmente por uniformados antes de ser ahorcada. Diversas agrupaciones exigen investigar su caso.
      […]
      A la fecha, 19 personas murieron por los enfrentamientos contra las autoridades. Dentro de esta lamentable cifra se encuentra Daniela Carrasco, una artista callejera de 36 años a quien conocían como ‘La Mimo’.

      El cadáver de la mujer fue encontrado colgado de una reja de la comunidad Pedro Aguirre Cerca, al sur de Santiago de Chile.

    • En italien

      "È stata rapita dalle forze militari nei giorni della protesta il 19 ottobre"denuncia il sindacato nazionale di attori e attrici del Cile, che in questi giorni ha chiesto il chiarimento delle circostanze della morte di Daniela Carrasco. "Lo Stato del Cile deve rispondere e rendere trasparente la partecipazione delle forze di polizia alla sua morte. Siamo sgomenti e chiediamo giustizia". Il corpo è stato scoperto lo scorso 20 ottobre appeso a una recinzione in un luogo vicino al parco André Jarlan, nel comune di Pedro Aguirre Cerda, nel settore meridionale di Santiago del Cile. Il corpo della ragazza appeso all’inferriata, filmato con un cellulare è ora finito in un video diventato virale. Dall’ufficio della Polizia hanno fatto sapere che si trattava di suicidio. Il rapporto ufficiale, infatti, ha negato tracce di violenza sessuale, di sevizie e ha attribuito la morte all’impiccagione, che sarebbe avvenuta per mano della stessa Daniela.

      continua su: https://www.fanpage.it/esteri/la-morte-di-daniela-carrasco-violata-torturata-ed-esposta-impiccata-come-un-
      http://www.fanpage.it

    • Émission du 27/10/19, la position officielle du procureur est que le décès est qualifié de suicide : elle serait morte asphyxiée, par elle-même, sans trace d’aucune autre agression (1:10-1:26)

      Investigan muerte de mujer encontrada ahorcada en sitio eriazo de Pedro Aguirre Cerda - La Red : La Red
      https://www.lared.cl/2019/programas/asi-somos/investigan-muerte-de-mujer-encontrada-ahorcada-en-sitio-eriazo-de-pedro-aguirr

      El domingo pasado Daniela Carrasco fue encontrada muerta.

      –---------------

      Version reprise aujourd’hui même 22/11/19 par El Dínamo, journal chilien :
      Le procureur a qualifié le décès de suicide, le rapport de la médecine légale indiquant la cause de décès asphyxie par pendaison, l’intervention de tiers étant exclue

      Crisis social : las 23 muertes que son investigadas por la fiscalía
      https://www.eldinamo.cl/nacional/2019/11/22/muertes-fiscalia-crisis-social-fallecidos-investigaciones

      Daniela Carrasco
      Otra de las investigaciones abiertas de la Fiscalía Metropolitana Sur tiene relación con la muerte de la artista callejera de 36 años, Daniela Carrasco, quien fue hallada sin vida colgando de una reja en un sitio eriazo en la comuna de Pedro Aguirre Cerda, cerca del Parque André Jarlan.

      El caso fue descubierto luego de que un hombre que pasaba por el lugar grabó un video de la situación, quien sospechaba que la joven había sido víctima de violencia policial, incluso se especuló que la artista había sufrido abuso sexual.

      Sin embargo, desde la fiscalía señalaron que el deceso de Carrasco está siendo indagado como suicidio, ya que el informe del SML determinó que la causa de muerte fue asfixia por ahorcamiento, descartando la participación de terceros en la muerte.

      On notera que la quasi totalité des cas de «  décès du fait de la crise sociale  » abordés dans l’article d’ El Dínamo résultent de causes extérieures à l’action des forces de maintien de l’ordre, genre : suicide dans le commissariat

    • #JusticiaparaElMimo: il mondo intero chiede la verità sulla manifestante torturata e uccisa in Cile

      Daniela Carrasco uccisa in Cile: i social si mobilitano per Mimo

      “Daniela è stata violentata, torturata e impiccata perché simbolo delle proteste in Cile”, denuncia il coordinatore di “Ni Una menos” e i social network si mobilitano per chiedere chiarezza sulla morte di Daniela Carrasco, la 36enne artista di strada e simbolo delle proteste in Cile, ritrovata impiccata domenica 20 ottobre.

      Un evento tragico risalente ormai ad un mese fa, di cui i media non hanno dato notizia fino alle scorse ore perché il 20 novembre è arrivata la perizia sul corpo della giovane donna ma la sua morte resta ancora avvolta nel mistero.

      L’hashtag #JusticiaparaElMimo fa il giro del mondo e il naso rosso di Mimo inonda le bacheche di centinaia di migliaia di persone che vogliono la verità sull’omicidio che scuote il Cile.

      “Quando l’odio diventa codardo se ne va mascherato in società e si fa chiamare ‘giustizia’”, recita una vignetta condivisa su Twitter e dedicata alla giovane uccisa durante gli scontri antigovernativi che da quattro settimane stanno martoriando il Cile.

      L’artista di strada 36enne è stata ritrovata morta impiccata. In un primo momento era stato ipotizzato il suicidio, ma altri dettagli stanno emergendo anche grazie alla mobilitazione dei cittadini e del web. Una reazione che non conosce confini e valica le frontiere del Cile: a chiedere chiarezza c’è anche l’associazione italiana Non una di meno.

      “La vergogna delle barbarie umane si ripeterà sempre tra l’indifferenza e la connivenza”, scrive qualche altro utente. E c’è chi parla perfino di “femminicidio di Stato”.

      A lanciare sospetti sulla sorte di Daniela Carrasco e sulle altre vittime di violenza in Cile sarebbero anche le parole del presidente Sebastian Piñera il quale ha confermato gli abusi sui manifestanti da parte delle forze dell’ordine. “C’è stato un eccessivo uso della forza, ci sono stati abusi e i diritti di tutti non sono stati rispettati”, ha detto in conferenza stampa Piñera.

      https://www.tpi.it/esteri/daniela-carrasco-mimo-cile-campagna-social-20191122502504

    • *Cile, è ancora avvolta nel mistero la morte di Mimo:

      “Torturata per aver preso parte alle proteste”*

      Daniela Carrasco è stata trovata impiccata ad un albero: la prima ipotesi era di suicidio. La donna, conosciuta come «El mimo», aveva preso parte alle proteste che stanno infiammando il Cile. Non si esclude che la sua morte sia dovuta a torture e violenze sessuali.

      Cile, Mimo è morta in strane circostanze dopo le proteste

      In Cile va avanti da quattro settimane una violenta guerriglia urbana in seguito alle proteste iniziate il 14 ottobre contro i costi del servizio pubblico. I cortei, iniziati nella capitale Santiago, hanno poi assunto la dimensione nazionale contro le politiche del Governo e il bilancio è di 22 morti e oltre 2000 feriti.

      Tra le morti verificatesi, spicca quella di Daniela Carrasco, donna di 36 anni, artista di strada conosciuta come “La Mimo”. Nella giornata di mercoledì 20 novembre è stato consegnato ai suoi genitori la perizia effettuata. Dopo la prima ipotesi del suicidio, si fa strada anche l’opzione di una morte “simbolica”, a seguito di torture e violenze sessuali, che servisse da monito alle donne cilene.

      Daniela Carrasco è stata ritrovata domenica 20 ottobre senza vita impiccata ad un albero nelle vicinanze del arco “André Jarlan”, nel comune di Pedro Aguirre Cerda.

      Inizialmente, i medici avevano ipotizzato un suicidio, e dalla perizia, che ha accertato la morte per soffocamento. Non risulterebbero dal rapporto della polizia scientifica violenze né torture, almeno secondo le fonti ufficiali e le dichiarazioni del procuratore.

      Tra chi chiede giustizia per la donna che aveva preso parte alle manifestazioni cilene infatti sta prendendo piede un’altra ricostruzione.

      Daniela Carrasco sarebbe stata infatti vittima di terribili torture e ripetute violenze sessuali, per erigerla a esempio per tutte le donne che stanno scendendo in piazza nell’ultimo mese per protestare contro il governo cileno. Sarebbero infatti molte le donne scomparse a seguito delle proteste.

      A sostenere questa ipotesi è il coordinatore di “Ni Una menos“, il corrispettivo cileno dell’organizzazione Non una di meno, che sui social network ha denunciato come Daniela sia stata “è stata violentata, torturata, nuovamente violentata fino al punto di toglierle la vita”. Accuse sostenute anche dalla rete di attrici cilene, secondo cui la 36enne “è stata rapita dalle forze militari nei giorni della protesta il 19 ottobre”.
      Il presidente Pinera ammette gli abusi

      Intanto, il presidente cileno Sebastian Pinera ammette i recenti abusi della polizia sui manifestanti: “C’è stato un eccessivo uso della forza, ci sono stati abusi e i diritti di tutti non sono stati rispettati”, ha detto nel corso di una conferenza stampa al palazzo presidenziale de La Moneda ha riconosciuto un eccesso di violenza da parte delle forze dell’ordine nella repressione delle proteste e dei disordini.

      Il presidente ha aggiunto, nel corso del suo discorso di domenica, che “né gli atti di inusitata violenza né gli abusi resteranno impuniti”, garantendo adeguata assistenza affinché “le procure e i tribunali possano indagare e fare giustizia”.

      Quella giustizia che ancora non è stata fatta per la morte di Mimo.

      https://www.tpi.it/esteri/cile-proteste-morte-mimo-daniela-carrasco-20191121501561

    • Comme ce serait formidable d’avoir la traduction Deepl (500€/an) qui respecte beaucoup mieux le féminin, les textes originaux, les noms d’associations … et les sauts de lignes, utilise un français correct ou un procuratore ne devient pas avocat par un tour de passe passe de traduction !

      par exemple Deepl traduit

      Pour étayer cette hypothèse, le coordinateur de « Ni Una menos », l’homologue chilien de l’organisation Non una di meno, a dénoncé sur les réseaux sociaux comment Daniela a été "violée, torturée, violée à nouveau au point de prendre sa vie. Accusations également soutenues par le réseau d’actrices chiliennes, selon lesquelles la jeune femme de 36 ans « a été enlevée par les forces militaires pendant les jours de la manifestation du 19 octobre ».

      tandis que GooG accumule les erreurs

      Pour soutenir cette hypothèse, le coordinateur de « Ni Una menos », correspondant chilien de l’organisation Pas de moins, qui sur les réseaux sociaux a dénoncé comment Daniela était « a été violée, torturée, encore violée au point de la renvoyer la vie ». Accusations également soutenues par le réseau d’actrices chiliennes, selon lequel le jeune homme âgé de 36 ans « a été kidnappé par les forces militaires à l’époque de la manifestation du 19 octobre ».

    • C’est un peu ce que je demandais dès le départ : qui a fait faire l’autopsie, la police, la famille ? Et du coup en fait ça fait une semaine ou plus que sur tous les réseaux sociaux, les gens partagent en chaine le fait qu’elle a été torturée et tuée et que c’est une martyre, et en fait sa famille elle-même dit qu’elle s’est suicidée ? (mais elle a très bien pu se suicider après s’être fait torturer et violer, ça non plus c’est pas impossible et pas clair ! sauf que qui a dit qu’elle s’est faite violée, est-ce que c’est l’autopsie demandée par la famille aussi ou d’autres gens sans preuves ? j’ai pas réussi à comprendre d’où venait cette première info !)

      Bref, faut continuer de chercher et recouper vraiment les infos…

    • Ce que l’on entrevoit dans la vidéo de la découverte de son corps, suspendu à une grille, ne milite pas vraiment pour un suicide.

      Pour le reste, la confiance qu’on peut accorder à la police et à la médecine légale dans ce contexte est toute relative.

      Et dans un contexte de répression violente, avec certainement des éléments durs dans les forces de répression, chercher une source fiable semble difficile, voire dangereux.

    • Je sais bien pour le contexte, mais ya quand même pas que les infos de la police qui arrivent non ? D’où ma question de savoir d’où venaient les infos concrètement, évidemment que si les seules infos viennent des médecins de la police il ne faut pas faire confiance ! Mais ça n’empêche que pour affirmer des choses il faut forcément se baser sur des faits, il faut que Ni una menos ait pu voir le corps, voir des marques, etc, pour affirmer ensuite des choses. Dans toutes les déclarations je ne vois aucune mention indiquant d’où sortent les informations alors qu’il pourrait y avoir des phrases du genre « Nous avons pu voir son corps et nous avons vu… » ou même « Des conaissances ont pu voir son corps… » mais non, ya aucune indication du tout.

      La déclaration officielle de l’association « Avocates féministes du Chili », qui bosse directement et bénévolement pour la famille de Daniela, c’est pas une information aussi fiable que le reste ? Elles indiquent que ça pourrait décrédibiliser le mouvement social de propager des infos sans sources. Mais après je ne connais pas les forces en présence, peut-être que c’est une association de bourgeoises hors du mouvement social et qu’il ne faut pas leur faire confiance. Je n’ai pas encore trouvé de réaction de Ni una menos à cette déclaration.

      https://twitter.com/Abofemcl/status/1197997836299833344

      DECLARACIÓN PÚBLICA SOBRE MUERTE DE DANIELA CARRASCO
      El 20 de octubre, en pleno estallido de la crisis que hasta hoy atraviesa nuestro país, el cuerpo sin vida de Daniela Carrasco (36 años), más conocida como “La Mimo” apareció en la comuna de Pedro Aguirre Cerda.

      En medio de la crispación de esos días, distintas declaraciones fueron emitidas por organizaciones y colectivos, indicando que había pruebas de ensañamiento, tortura y que el crimen había sido realizado por agentes del Estado.

      Apenas la noticia llegó a oídos de Abofem, nuestras socias se pusieron en contacto con la familia y hoy llevan el caso de manera pro bono.

      Es por eso que, a pesar de que nunca nos referimos a los casos que llevamos, nos vemos en la necesidad de exigirle a la ciudadanía y también a los medios de comunicación que no sigan compartiendo información sin fuentes verificadas.

      Desde Abofem instamos a respetar tanto la memoria de Daniela como a su familia, quienes en incontables ocasiones han pedido cautela y trato digno en su duelo.

      Lamentablemente, día tras día seguimos viendo noticias falsas en medios de comunicación nacionales e internacionales, lo que nos parece del todo condenable, sobre todo teniendo en cuenta nuestro actual contexto.

      Además, nos hemos visto en la necesidad de salir a apoyar a la familia, quienes han sufrido el constante asedio por parte de periodistas y curiosos, lo que se suma a nuestra labor de solicitar y verificar que por parte del Ministerio Público...

      se realicen todas las diligencias investigativas pertinentes y conducentes para descartar cualquier participación de un tercero en este lamentable hecho, con la mayor diligencia.

      Queremos recordarles que la investigación para esclarecer las circunstancias de la muerte de Daniela sigue en curso y que los antecedentes que hasta ahora se manejan indican que habría dejado una carta explicando las razones de un eventual suicidio y que no se hallaron signos evidentes o patentes de tortura o agresión sexual. Indicamos lo anterior, sin perjuicio de que los informes médicos forenses puedan indicar algo distinto más adelante.

      También queremos aclarar, a pedido de la familia de Daniela, que no han solicitado dinero por redes sociales ni están vendiendo objetos con su imagen. Cualquiera de esas situaciones, no va en beneficio de la familia y constituye un aprovechamiento que solo profundiza su dolor

      Instamos a la ciudadanía, a las organizaciones y a los medios de comunicación a elevar los estándares éticos y profesionales para no vulnerar la memoria de Daniela ni a su familia, ni tampoco deslegitimar el movimiento social con noticias falsas sin fuentes verificables.

      De todos y cada uno de nosotr@s depende darle un trato digno a cada caso que aparezca durante estos tiempos.
      Fin.

  • Notes de lecture : « Capitalisme : Le temps des ruptures » sous la direction de Michel Aglietta* - Variances
    http://variances.eu/?p=4525

    Ce livre, ouvrage collectif sous la direction de Michel Aglietta, fait suite à un rapport commandé par l’institut pour la recherche de la Caisse des Dépôts et Consignations sur le thème du risque de stagnation séculaire et de la transformation du régime de croissance.

    Il s’inscrit dans une perspective historique selon le principe d’étude de la théorie de la régulation et cherche à penser autrement et à long terme les rapports entre finance, croissance et climat. Il mélange à la fois une approche macro-économique avec une estimation de la croissance potentielle, un retour sur les déterminants de l’inflation, l’importance de la prise en compte du cycle financier mais également des études micro-économiques sur le comportement d’épargne des ménages et d’investissement des entreprises. L’étude du comportement d’investissement met l’accent sur le caractère stratégique du choix auquel les directions d’entreprises sont confrontées en arbitrant entre croissance interne et externe et, parallèlement, entre versement des dividendes et préservation de la capacité d’autofinancement. Sont mises en avant la dépendance de l’investissement au cours des actions et la domination du cycle financier sur le cycle conjoncturel. Du côté des ménages, la forte hausse des inégalités patrimoniales a pour conséquence une inadéquation entre les comportements d’épargne des ménages et les besoins des entreprises. En conclusion, le livre revient sur la nécessaire prise en compte du risque climatique. Il est refusé de réduire la complexité du climat à une fonction de dommage monétaire propice à un arbitrage entre coût et avantage de l’action climatique. Il est considéré comme fondamental de lier les facteurs de transition et de transformation du capitalisme en liant la temporalité écologique avec les temporalités sociales, économiques et financières.

    • Depuis les années 80, la théorie néolibérale dominante a créé un capitalisme de rente du fait de la concentration du capital : une rente financière favorisée par l’endettement à bas coût, une rente digitale par l’appropriation gratuite des données individuelles, une rente d’agglomération spatiale avec la création des mégalopoles mais également une rente d’influence sur la puissance publique qui se nourrit de l’évasion fiscale.

      Aujourd’hui, il importe de prendre en compte ce large problème de l’économie de rente et de la concentration des entreprises avec des situations de monopole et monopsone qui vont de pair avec une forte concentration des patrimoines, la très forte hausse des inégalités, la fragmentation sociale, la montée de la pauvreté, le fractionnement des chaînes de valeur comme conséquence de la guerre commerciale, mais également la détérioration des ressources naturelles et l’aggravation de la dérive climatique.

    • Dans cet environnement, le rôle de l’Etat n’a cessé de se réduire. En effet, dans la logique néo-libérale actuelle, l’Etat doit reconnaître les droits de propriété et les sauvegarder mais ne pas avoir un rôle plus ample dans nos économies. Conséquence, une nette baisse de la part des dépenses publiques dans le Pib et une faible part de l’investissement public.

      La financiarisation et la mondialisation ont également conduit à une forte hausse des inégalités et une destruction du contrat social existant avec l’explosion du contrat de travail, des inégalités de genre marquées, une fragmentation du marché du travail avec la hausse des contrats non standards et la hausse de la part des bas salaires. Parallèlement, au-delà des discours, les engagements pour le climat sont largement insuffisants.

    • Un nouveau contrat social doit être défini. Il est proposé que celui-ci inclue quatre propositions formant un cercle vertueux :
      1. Il ne peut y avoir transition écologique sans justice sociale perçue et réelle
      2. Il ne peut y avoir de justice sociale sans salaires décents et une protection sociale préservée
      3. Il ne peut y avoir plein emploi sans transformation de l’appareil productif vers une économie circulaire rétablissant la complémentarité urbain/rural
      4. Il ne peut y avoir transformation de l’appareil productif sans transition écologique

  • Dernière Sommation : « C’est un livre anti-flics ! » selon la #Police (qui contrôle une lectrice en gare de Metz)
    http://www.davduf.net/derniere-sommation-c-est-un-livre-anti-flics

    « C’est un livre anti-flics ! ». « Vous l’avez lu ? », ose Zoé, contrôlée #DernièreSommation à la main. « Pas besoin, on sait ce qu’il fait ce gars-là et commencez pas, sinon c’est la garde à vue ! » Une enquête dingo de Webullition.info #Dernière_Sommation

    / Une, Police, #Gilets_Jaunes, #Allo_Place_Beauvau

  • Le manque d’activité physique, un mal récurrent chez les adolescents
    https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/11/22/le-manque-d-activite-physique-un-mal-recurrent-chez-les-adolescents_6020061_

    Autre constat de l’étude, que ce soit en France, en Suisse, ou presque partout ailleurs dans le monde, les jeunes filles sont les plus concernées par le problème.

    En 2017, une étude de l’Insee évoquait notamment un manque d’offres, dans le domaine du sport, à destination des filles. Elles sont globalement 85 % à ne pas suivre les recommandations en matière d’activité physique, contre 78 % chez leurs congénères masculins. Une situation d’autant plus préoccupante que cet écart continue de se creuser. Alors que la prévalence du manque d’activité physique a diminué de 2 % depuis 2001 chez les garçons, elle est restée stable chez les filles. Cette différence est encore plus accentuée dans l’Hexagone, avec 82,4 % des garçons qui ne bougent pas assez, et 91,8 % des filles.

  • Breaking : Private Equity company acquires #.Org #registry - Domain Name Wire | Domain Name News
    https://domainnamewire.com/2019/11/13/breaking-private-equity-company-acquires-org-registry

    Ethos Capital, led by former ABRY Partners Managing Partner, buys .Org registry.

    I thought this might happen. And now it has.

    Fresh off ICANN’s blunder letting Public Interest Registry set whatever price it wants for .org domain names, Internet Society (ISOC) has sold the .org registry Public Interest Registry (PIR) to private equity company Ethos Capital.

    Game. Set. Match.

    –# L’ICANN retire les restrictions de prix pour plein de bonnes raisons de bonne gestions, bla.
    –# Le registre « non commercial » jure qu’il ne fera rien de mal.
    –# Une boite commerciale rachète le tout
    –# « Accessoirement », le monsieur du site constate que des lobbyistes qui ont « accompégné tout ça » se trouvent représentants dans un camp mais appointés dan l’autre et cette sorte de choses.

    Néolibéralisme de merde.

  • Sur Google et Facebook, il est possible de retrouver une voiture par sa plaque d’immatriculation
    https://www.bfmtv.com/tech/sur-google-et-facebook-il-est-possible-de-retrouver-une-voiture-par-sa-plaque

    Google Images indexe les photos de voitures par plaque d’immatriculation. Même constat sur Facebook, où la recherche de certaines plaques permet de remonter jusqu’à l’identité du propriétaire du véhicule. Les logiciels de reconnaissance d’image de Google s’affinent toujours plus. Tant et si bien que le répertoire d’images de Google, Google Images, indexe désormais des véhicules en fonction de leur plaque d’immatriculation. Il suffit ainsi d’entrer le numéro de plaque d’une voiture pour vérifier si elle (...)

    #Google #GoogleMaps #GoogleStreetView #Facebook #algorithme #immatriculation #reconnaissance (...)

    ##©olocalisation

  • Autre comportement que je ne comprends pas bien : apparemment, le plugin Big Upload ne s’applique pas directement à l’upload de fichier de Formidable – via le troisième plugin CVT Upload si je comprends bien.

    Est-ce que je m’y prends mal ? Est-ce qu’il y aurait une modification à faire dans CVT Upload pour y arriver ?

  • Suivi de l’affaire Élisa Pilarski, jeune femme enceinte tuée par des chiens dans une forêt de l’Aisne
    https://www.cnews.fr/france/2019-11-18/aisne-une-femme-enceinte-meurt-dans-une-foret-apres-avoir-ete-mordue-par-des

    Avant de mourir, la femme enceinte, qui promenait son chien lorsque le drame est survenu, avait eu le temps de joindre par téléphone son conjoint du danger qu’elle encourait.

    Alors que de nouvelles analyses doivent être pratiquées ce lundi sur le corps de la trentenaire à la demande du procureur, l’hypothèse retenue relie sa mort à la présence de chiens de chasse à courre au même moment dans la forêt.

    #chasse #mort

    • Scandale : la dernière phrase de l’article a été supprimée sans mention. Donc exit la chasse à courre.

      D’ailleurs cette version régresse avec l’hypothèse qu’elle aurait été « attaquée par son propre chien », d’après Ouest-France (https://www.ouest-france.fr/hauts-de-france/aisne/aisne-une-femme-enceinte-retrouvee-morte-en-foret-des-morsures-de-chien) :

      Pour l’heure, les circonstances précises du décès ne sont pas connues et une autopsie doit avoir lieu ce lundi 18 novembre. Plusieurs pistes sont envisagées par les enquêteurs, précise L’Union. La jeune femme aurait pu être attaquée par un animal errant ou la meute d’un équipage de chasse à courre qui avait lieu au même moment. « Lorsqu’ils chassent, les chiens sont menés par leur instinct et la piste de l’animal. Ils ne se détournent pas pour attaquer une personne », s’est toutefois défendu Antoine Gallon, directeur de la communication de la société de vénerie qui fédère les équipages de chasse à courre.

      La victime aurait également pu être attaquée par son propre chien. « Aucune piste n’est retenue ou privilégiée pour le moment », a indiqué auprès du quotidien régional, Frédéric Trinh, le procureur de Soissons.

      Voici un article détaillé de LCI (https://www.lci.fr/police/fait-divers-saint-pierre-aigle-aisne-une-femme-enceinte-de-six-mois-morte-en-for) de ce matin (dont je viens de faire une capture) qui vous laisse juges de l’hypothèse de l’attaque par son propre chien :

      C’est son compagnon qui l’a retrouvée samedi après-midi sur le sentier forestier, mais il était trop tard. Un peu plus tôt samedi dernier, 16 novembre, ce dernier avait reçu un appel de sa moitié, âgée de 29 ans et enceinte de six mois, alors qu’elle promenait leur chien en forêt à Saint-Pierre-Aigle (Aisne). « J’ai peur, viens vite ! » aurait dit la jeune femme âgée de 29 ans à son petit-ami après avoir aperçu une meute de chiens .

      Arrivé sur le sentier vers 15 heures après avoir quitté en urgence son travail à Orly, ce dernier aurait été guidé par « les hurlements du chien, blessé , et recroquevillé sur le corps mutilé de la jeune femme », rapporte L’Union ce mardi. Ni lui, ni les secours intervenus peu après n’ont pu la sauver. Le bébé est lui aussi décédé.

      Une enquête a été ouverte par le parquet de Soissons pour déterminer les causes de la mort. Dès ce week-end, le procureur de la République, Frédéric Trinh, avait confié à la presse locale que la victime présentait de nombreuses traces de morsures, de chiens très probablement, qui seraient à l’origine de son décès.

      Les premiers résultats des examens pratiqués sur le corps de la jeune femme, qui seront connus ce mardi, sont très attendus. En effet, la question se pose de savoir quel animal les lui a faites. S’agit-il de l’American staff de son compagnon qu’elle promenait ce jour-là ? S’agit-il de chiens errants ? S’agit-il des chiens de l’équipage de chasse à courre « Le Rallye de la passion », qui se trouvait près du sentier ce jour-là ? Le procureur devrait s’exprimer sur le sujet en début d’après-midi.

    • Une autre hypothèse fait l’objet de sérieuses investigations : la tenue d’une chasse à courre à proximité des lieux de l’accident et dont les chiens pourraient être mis en cause. Organisée par l’équipage du Rallye La Passion, basé à Morsain, ses membres vont être interrogés par les gendarmes de Soissons bien que le lieutenant-colonel Jean-Charles Métras, commandant du groupement de gendarmerie de l’Aisne fasse partie de l’équipage en question . « Les effectifs locaux sont en soutien pour les constatations », avait assuré Frédéric Trinh en guise de réponse.

      https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/aisne-une-femme-enceinte-tuee-par-des-chiens-alors-qu-elle-se-baladait-en-f
      #caste #féminicide #gibier_humain #justice #impunité #privilège

      http://www.vuduchateau.com/actu-5415-bienvenue-jean-charles-metras-nouveau-commandant-de-groupemen

    • D’après les résultats d’autopsie réalisée à l’institut médico-légal de Saint-Quentin, elle est morte d’une « hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu’à la tête, certaines morsures étant ante mortem et d’autres post mortem », précise le procureur de Soissons, Frédéric Trinh.

      D’autres investigations ont lieu, notamment pour déterminer l’origine des morsures. Des prélèvements ont été effectués sur 93 chiens, ceux appartenant à la victime ainsi que des chiens ayant participé à une chasse à courre qui était organisée à proximité samedi. « Les analyses génétiques et la comparaison des prélèvements devraient permettre d’identifier le ou les chiens » qui ont mordu la victime.

      https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/aisne-une-jeune-femme-enceinte-retrouvee-morte-en-foret-apres-plusieurs

    • Des morsures à l’origine du décès. Il ne fait plus aucun doute que la femme de 29 ans retrouvée morte dans la forêt de Retz, entre Villers-Cotterêt et Soissons, dans l’Aisne, a bien été tuée par des chiens, révèle L’Union. L’autopsie, réalisée lundi, a montré que la mort était survenue entre 13 heures et 13h30, samedi.

      https://www.20minutes.fr/lille/2655043-20191119-aisne-femme-enceinte-retrouvee-morte-bien-tuee-chiens

      Par contre, pas de nouvelles de SON chien qui, selon un papier antérieur avait été blessé dans l’affaire (on suppose qu’elle n’a pas promené un chien escagassé dans la forêt et donc qu’il a pris cher en la défendant) et un glissement remarquable vers SES chiens…

      Et merci @mad_meg pour la news très intéressante de la participation à la chasse d’un haut gradé de la gendarmerie chargée de l’enquête… (une capture d’écran avec que l’info ne disparaisse malencontreusement ?).

    • La victime n’était vraiment pas du genre à avoir peur des chiens… mais vraiment pas https://www.facebook.com/elisa.pilarski.9/photos

      Samedi, Elisa Pilarski, 29 ans, se promenait avec son chien (un am staff de deux ans) dans la forêt de Retz, à Saint-Pierre-Aigle, au sud de l’Aisne. Enceinte de six mois, cette jeune femme s’est sentie menacée par la présence de plusieurs chiens qui aboyaient autour d’elle. Elle a alors appelé son compagnon. Au téléphone, elle lui a dit : « J’ai peur, viens vite ! Il y a plein de chiens qui aboient autour ». Celui-ci a alors quitté précipitament son lieu de travail, à Roissy, pour la rejoindre, à une heure de là. Ces deux passionnés de chiens s’étaient rencontrés lors de concours canins , précise L’Union. Sur la route, il a tenté en vain de la joindre à nouveau.

      Selon l’oncle de la jeune femme, contacté par L’Union, ce sont les hurlements du chien, blessé et recroquevillé contre le corps mutilé de la jeune femme, qui auraient guidé son maître jusqu’à elle. Elle se trouvait en lisière de bois, non loin de leur domicile.

      https://www.lavoixdunord.fr/667730/article/2019-11-19/femme-tuee-par-des-chiens-comment-son-compagnon-l-retrouvee-dans-la-for

      https://www.lavoixdunord.fr/667613/article/2019-11-19/la-jeune-femme-enceinte-trouvee-morte-dans-la-foret-bien-ete-tuee-par-d

    • Encore une autre version dans le journal du bled d’origine… peut-être la distance qui empêche de vérifier les infos avant de publier.

      C’est le compagnon de la jeune femme qui a fait la tragique découverte. En début d’après-midi, après une altercation avec un propriétaire de chien qui n’était pas muselé , la jeune femme l’avait appelé, inquiète. L’homme a aussitôt quitté son travail à Roissy pour la rejoindre. Ne la trouvant pas à leur domicile, c’est en suivant les cris du chien qu’elle promenait qu’il a découvert le corps sans vie de la jeune femme, couché sur le dos, et portant des traces de morsures en plusieurs endroits.

      https://www.larepubliquedespyrenees.fr/2019/11/18/une-bearnaise-tuee-par-des-chiens-en-foret-dans-l-aisne-une-

    • He left work at Charles de Gaulle airport, in Paris, and arrived at the scene 45 minutes later where he found her mutilated body.

      Ellul followed the howls of Curtis, who survived the attack, to find Ms Pilaski’s remains.

      Police say it is possible the woman was attacked by stray dogs or even her own animal, and have refused to rule out any possibilities.

      The Forest of Retz is one of France’s largest and covers about 13,000 hectares.

      https://www.dailymail.co.uk/news/article-7701537/Six-months-pregnant-woman-mauled-death-pack-dogs-walks-woods-France.htm

    • « Les investigations se poursuivent », a précisé le procureur de Soissons. Lundi, ce dernier avait renouvelé sa confiance aux enquêteurs de la gendarmerie, alors qu’était révélée par le quotidien l’Union la présence, lors de la chasse à courre, du lieutenant-colonel Jean-Charles Métras, le commandant du groupement de gendarmerie de l’Aisne.

      http://www.leparisien.fr/aisne-02/femme-enceinte-retrouvee-morte-dans-l-aisne-sur-la-piste-des-chiens-meurt

    • VRAI OU FAKE Femme enceinte tuée par des chiens dans l’Aisne : le commandant de gendarmerie faisait-il partie de l’équipage de chasse à courre ?
      https://www.francetvinfo.fr/vrai-ou-fake/femme-enceinte-tuee-par-des-chiens-dans-l-aisne-le-commandant-de-gendar

      Le procureur de la République de Soissons, Frédéric Trinh, confirme à franceinfo la « présence » du lieutenant-colonel Jean-Charles Métras parmi les chasseurs. Le magistrat assure en avoir été « immédiatement informé » et explique avoir pris des dispositions, afin de s’assurer que cela ne nuise pas à l’enquête. Cela « a justifié que je confie le traitement de la procédure à un service qui n’est pas placé sous son autorité, à savoir la section de recherche d’Amiens ».

      La gendarmerie nationale, interrogée par franceinfo, confirme les propos du procureur de la République de Soissons. Le lieutenant-colonel était bien « l’un des suiveurs de la chasse à courre », mais « cela ne gêne absolument pas l’enquête », compte tenu de la mesure prise « en lien avec le procureur », affirme la gendarmerie nationale.

    • Où était-il raconté que les cadeaux faits aux chasseurs par M ont évité qu’ils ne rejoignent les gilets jaunes ?
      Même les anglais ne font plus de chasse à cour. Il n’y a pratiquement plus que ces crétins de français à s’enorgueillir de torturer des animaux, en passant du taureau aux cerfs, sangliers, lapins, biches oiseaux et chiens. Un permis pour psychopathes fachos avinés et ivres de sang.
      3 morts et un blessé en deux jours la semaine dernière à cause de la chasse …
      https://seenthis.net/messages/811582

    • Jeudi soir, cette société de vénerie a affirmé de nouveau qu’aucun des chiens n’était impliqué. Elisa Pilarski « promenait son chien Curtis, un American Staff, un chien de combat (...), dont on ne peut imaginer qu’il ait laissé sa maîtresse se faire dévorer sans la défendre ! Or, des vétérinaires mandatés par les gendarmes ont inspecté les 62 chiens de l’équipage et aucun ne présentait de traces de morsure », a déclaré à l’AFP Antoine Gallon, directeur de la communication de la société de vénerie.

      Le docteur vétérinaire Antoine Bouvresse, que franceinfo a contacté, est sur la même ligne. « Les chiens utilisés dans ce type d’activité sont habitués à la présence humaine, c’est naturel pour eux, ils connaissent, assure le spécialiste du comportement canin. Ce sont des animaux qui ont une réputation inoffensive. » Ce que confirment des militants anti-chasse à courre eux-mêmes. « Si la meute est en cause, ce serait vraiment étonnant. Généralement, il est question de morsures sur des particuliers qui s’interposent », témoigne un membre d’AVA (Abolissons la vénerie aujourd’hui) dans les colonnes du Parisien.

      https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/femme-enceinte-tuee-par-des-chiens/femme-enceinte-tuee-dans-l-aisne-les-chiens-utilises-lors-des-chasses-a

      Donc, faut juste pas se promener avec un chien, sinon, c’est tranquille.

    • La gendarmerie dessaisie de l’enquête sur la mort d’Elisa Pilarski à Saint-Pierre-Aigle
      https://www.lunion.fr/id110506/article/2019-11-21/la-gendarmerie-dessaisie-de-lenquete-sur-la-mort-delisa-pilarski-sain-pierre

      Le procureur a finalement confié les investigations à un service de police. Probablement en raison de la présence au sein de l’équipage de chasse à courre du commandant de la gendarmerie de l’Aisne.

      La section de recherche de gendarmerie d’Amiens est dessaisie de l’enquête sur la mort d’Elisa Pilarski au profit du Service régional de police judiciaire de Creil (Oise).
      […]
      Probablement désireux de dissiper tous soupçons sur l’impartialité de l’enquête dans cette affaire très médiatisée, le magistrat a finalement confié les investigations à un service de police.

    • Or, des vétérinaires mandatés par les gendarmes ont inspecté les 62 chiens de l’équipage et aucun ne présentait de traces de morsure »,

      62 + 1 = 93 ....
      Il manque une trentaine de chiens, peut etre ceux qui comportent des morsures d’Am Staff

      "Des prélèvements ont été effectués sur 93 chiens, ceux appartenant à la victime ainsi que des chiens ayant participé à une chasse à courre qui était organisée à proximité.

      https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/aisne-une-femme-enceinte-tuee-par-des-chiens-alors-qu-elle-se-baladait-en-f

    • La société de vénerie a affirmé qu’aucun des chiens ayant participé samedi 16 novembre à une chasse à courre dans l’Aisne n’était impliqué dans la mort d’une femme, tuée par morsures de chiens, alors qu’elle promenait le sien.

      Elisa Pilarski « promenait son chien Curtis, un American Staff, un chien de combat (...), dont on ne peut imaginer qu’il ait laissé sa maîtresse se faire dévorer sans la défendre ! Or, des vétérinaires mandatés par les gendarmes ont inspecté les 62 chiens de l’équipage et aucun ne présentait de traces de morsure », a déclaré Antoine Gallon, directeur de la communication de la société de vénerie.

      Cette dernière fédère toutes les associations de chasse à courre françaises. Le maître d’équipage de cette chasse, Sébastien Van den Berghe, « possède 62 chiens, 21 étaient à la chasse, 41 n’y étaient pas. Tous ont été auscultés », a insisté M. Gallon, ce qui « disculpe totalement la chasse à courre », a-t-il affirmé.

      https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/femme-tuee-par-des-chiens-les-chiens-de-chasse-a-courre-hors-de-cause-7799526822

      21 à la chasse… ce qui contredit le témoignages qui parlent d’une trentaine, mais bon…

    • Ce drame met de nouveau la lumière sur le problème des attaques mortelles de chiens. « En France, il y a eu 33 décès par morsures de chien au cours des vingt dernières années. Les deux tiers concernaient des enfants de moins de 15 ans, 16 avaient moins de 5 ans », précise une étude publiée en 2011 par l’Institut de veille sanitaire (InVS). Pour cette étude, les auteurs ont analysé les morsures de chiens prises en charge aux urgences de huit hôpitaux français entre mai 2009 et juin 2010. « Les morsures étaient plus nombreuses et plus graves quand la victime connaissait le chien mordeur. Chez les adultes, les morsures survenaient souvent lorsque la victime cherchait à séparer des chiens qui se battaient, alors que chez les enfants, les morsures survenaient davantage lorsque le chien était dérangé », souligne l’étude.

      https://www.la-croix.com/France/Securite/Pourquoi-chiens-transforment-parfois-meurtriers-2019-11-21-1201061916

      Maintenant, la chasse a commencé après les faits…

      Selon lui, les 21 chiens chasseurs ne sont pas impliqués. « D’après le légiste, la mort de cette malheureuse dame serait survenue entre 13 heures et 13 h 30. Or, à ce moment-là, la chasse n’avait pas encore démarré. Une photo a été faite à 13 h 28 montrant les chiens sortant du camion », explique Antoine Gallon. « L’autre élément est que cette dame était accompagnée d’un Amstaff (American Staffordshire Terrier, NDLR), qui a été mordu plusieurs fois, ajoute-il. Il s’agit d’un chien de combat dont on ne peut pas imaginer qu’il se soit fait attaquer sans riposter et mordre le ou les chiens en face de lui. Or, les gendarmes ont constaté samedi soir qu’il n’y avait pas une seule morsure sur les 21 chiens de la chasse à courre. »

    • J’ai bien lu les articles où on t’explique que les propos du mari ont été mis en doute, mais qu’après vérification, il semble bien qu’il dise la vérité et qu’il ne s’agisse donc pas d’un meurtre de son fait.
      Je suis étonné qu’on ne t’ai pas encore expliqué que la thèse du suicide était envisagée.

    • Bonjour,
      J’ai plusieurs questions qui restent en suspens.

      Si aucun des 21 chiens qui participaient à la chasse, n’ont été mordus, peut-on penser, que le chien d’Elisa était muselé ? A t-on des précisions à ce sujet ?
      Ceci qui expliquerait d’une part, qu’il n’est pu se défendre et mordre mais aussi les multiples morsures qu’il présentait.

      Dans certains articles il est question de 93 chiens et dans d’autres de 62 chiens dont 21 participaient et 41 étaient restés au chenil.
      Qu’en est-il ? Est-il possible que d’autres chiens qui n’appartenaient pas à Rallye de la Passion, aient participé également à cette chasse ?

      Merci

    • Oui, quand sa nudité a été mentionnée la première fois, je me suis dit que comme chaque fois que l’on retrouve une femme morte violemment, la moindre des choses serait de sortir un kit de viol.

      Je m’interrogeais aussi sur l’excuse de la société de vénerie, sachant que sur son mur, Élisa parlait du fait que même si elle trouvait ça un peu injuste, elle ne sortait pas les chiens sans muselière… ce qui invalide la « preuve » de l’absence de morsures. Maintenant, on a retrouvé la muselière un peu plus loin…

    • Femme enceinte tuée par des chiens : l’indécence des chasseurs
      https://blogs.mediapart.fr/jerome-henriques/blog/041219/femme-enceinte-tuee-par-des-chiens-lindecence-des-chasseurs-0

      Une jeune femme partie promener son chien en forêt et qui est retrouvée morte. La présence d’une chasse à courre à proximité. Une enquête en cours. Et des chasseurs qui, en attendant, font preuve d’une indécence incroyable.

    • #en_marge de cette histoire

      Landes : une meute de chiens de chasse tue une chèvre domestique
      https://www.sudouest.fr/2019/12/18/une-meute-attaque-une-chevre-domestique-6971284-4585.php

      « Un incident rarissime. » C’est ainsi que le directeur de la Fédération de chasse, Régis Hargues, qualifie l’attaque, en marge d’une battue, qui a eu lieu sur la commune de Rivière, route des Clarions. « Une battue aux chevreuils avait lieu non loin de la maison, explique la propriétaire de l’animal. Nous avons, dans un pré clôturé et électrifié, une chèvre, une ponette et une jument. À un moment, ma voisine m’a alerté parce qu’elle avait vu des chiens traverser le pré, à la poursuite de chevreuils. Quand je suis allée voir, j’ai constaté qu’ils s’étaient attaqués à la chèvre, et malgré le vétérinaire, on n’a pas pu la sauver. La personne qui était responsable de la chasse a été très correcte, mais ce qui s’est passé m’interpelle : nous sommes une trentaine d’habitations dans ce secteur et avec les barthes qui sont noyées, le gibier se rapproche un peu plus des habitations. Comment un des chasseurs a pu perdre le contrôle de ses chiens  ? Comment faire pour que cela n’arrive pas à nouveau  ? »

      Bon, là, c’est la faute aux inondations…

    • Des nouvelles du chien

      Dans le cadre de la procédure judiciaire qui suit actuellement son cours, le chien Curtis a été placé par « réquisition judiciaire » aux soins du refuge animalier Clara de Beauvais. Sur sa page Facebook, Christophe, le compagnon d’Elisa et propriétaire du chien s’inquiète du sort de Curtis, il a d’ailleurs décidé d’engager un avocat spécialisé dans le droit animal. D’autres parts sur les réseaux sociaux, de nombreuses voix s’élèvent évoquant pour certain de « mauvais traitement » que subirait l’animal et d’autres évoquant un « comportement menaçant du chien » au refuge. Plusieurs pétitions et des cagnottes ont également été lancé en ligne, l’une d’elle intitulée « urgence vitale pour Curtis » qui doit être envoyée au Procureur de Soissons a recueilli près 13 000 signatures.

      https://www.lobservateurdebeauvais.fr/2020/01/09/mort-delisa-pilarski-le-refuge-clara-de-beauvais-assure-que-c

    • Des nouvelles de la meute

      La version de Jean-Michel Camus est toutefois contredite par un suiveur présent aussi ce jour-là. Selon ce dernier, le piqueux serait parti seul à bord du camion pour récupérer les chevaux à la ferme, le maître équipage quittant Faverolles avec les autres chasseurs vers 12h30.

      Sur place, le responsable de la meute, pris de nausée et de vomissements, renonçait à participer à cheval à la chasse et suivait la chasse à bord d’un véhicule. Au sein de l’équipage, ce dernier éduque et entraîne la meute. Valet de chiens à cheval, il la suit habituellement lors de la traque du chevreuil. Son rôle dans la chasse est indispensable.

      En ce jour important pour les chasseurs, pour ne pas gâcher la fête, le maître d’équipage remplaçait son salarié et décidait de prendre la responsabilité des chiens, enfermés dans le camion depuis midi. Si la chasse a débuté à 13h28, les a-t-on laissés si longtemps dans la fourgonnette ? Quelqu’un a-t-il pris l’initiative d’ouvrir les portes pour qu’ils se dégourdissent les pattes avant le début de la chasse et dans la confusion puisque le piqueux était défaillant ?

      https://www.sudinfo.be/id161994/article/2020-01-16/elisa-29-ans-et-enceinte-tuee-par-des-chiens-la-meute-de-la-chasse-courre

    • Des nouvelles du gendarme

      Arrivé dans l’Aisne en août 2017, Jean-Charles Métras devrait en effet s’en aller d’ici la fin du mois de janvier, quelques semaines après la polémique suscitée par sa présence parmi l’équipage de chasse à courre le jour du décès d’Élisa Pilarski.

      Un départ qui ne serait toutefois pas lié à l’affaire et s’expliquerait par des motifs d’ordre privé selon le haut gradé, dont les propos ont été rapportés par les journalistes de L’Union.

      « Après vingt années dans la gendarmerie, je vais vous dire au revoir. Pour des raisons personnelles, je quitte le département, je vais suivre mon épouse vers le privé », a précisé Jean-Charles Métras pendant la cérémonie traditionnelle en hommage à Sainte Geneviève – patronne des gendarmes – qui s’est déroulée dans la basilique Notre-Dame de Liesse le mardi 14 janvier.

      https://fr.theepochtimes.com/femme-enceinte-tuee-en-foret-le-commandant-du-groupement-de-gendar

    • En attendant de savoir si la meute de l’équipage du Rallye La Passion est dégagée ou non de toute responsabilité dans la mort d’Élisa Pilarski, chiens et cavaliers sont depuis le 16novembre « au repos forcé », selon Jean-Michel Camus. « C’est une consigne que nous a donnée la justice. Ils ont une cour fermée pour s’ébattre. »

      Les cavaliers sont enfermés dans une cour mais ils peuvent s’ébattre ? ^^ Ils relisent ce qu’ils écrivent parfois les journalistes ? :)

    • Des nouvelles de l’ex-gendarme

      Selon les informations exclusives de l’Union relayées par La Voix du Nord, Jean-Charles Metras va quitter le département et « suivre son épouse vers le privé ». Le militaire a été l’un des témoins clés dans l’affaire de la mort d’Élisa Pilarski. Ce dernier affirme qu’il suivait la chasse à courre « à pied et en voiture avec sa femme et ses quatre enfants », le 16 novembre. Une sortie en famille sur son temps libre, selon le commandant du Groupement de Gendarmerie de l’Aisne.

      Mais l’irruption du gradé dans ce dossier a provoqué de nombreux remous. Pendant plusieurs jours, le compagnon d’Élisa Pilarski, qui a retrouvé le corps de sa femme, a assuré que la première personne qu’il a croisée alors qu’il approchait du lieu du drame serait un cavalier. L’homme a cru reconnaître Jean-Charles Metras. Une affirmation que ce dernier réfute très fermement.

      https://www.lesoir.be/274167/article/2020-01-20/femme-tuee-par-des-chiens-en-france-un-patron-de-la-gendarmerie-quitte-ses

    • Mort d’Elisa : le comportement de Curtis, qui a mordu deux fois depuis le drame, en question

      Selon Marie, personne n’était au courant au refuge, avant un coup de téléphone du propriétaire de l’animal, qu’il s’agissait de Curtis et donc qu’il faisait l’objet d’une réquisition judiciaire. « Sinon, il aurait été placé dans un box pour mordeur et il n’y aurait pas eu d’accident, estime-t-elle. Il y a eu une faute quelque part. »

      http://www.leparisien.fr/faits-divers/mort-d-elisa-je-me-suis-dit-qu-il-allait-me-tuer-confie-la-benevole-mordu

      http://www.leparisien.fr/faits-divers/mort-d-elisa-son-chien-curtis-a-mordu-deux-fois-depuis-le-drame-23-01-202

    • Dernier post de Christophe sur FB, 2 février 2020

      « Cette journée du 16 novembre était peut être une journée comme les autres pour certains... mais pas pour nous. Ma Elisa a été sauvagement attaquée et dévorée par une meute de chiens en forêt de Retz. Mon coeur, mon amour, ils t’ont massacré.. qu’est ce que tu as du avoir peur, qu’est ce que tu as du souffrir..
      J’ai tourné dans ma tête tous les scénarios possibles, j’ai été aidé par un groupe de personnes composé de professionnels du chiens, vétérinaires, comportementalistes, professionnels du ring, de chasseurs, de témoignages nous avons reconstitué la scène sous des angles différents, en situations, réelles nous avons visionné pendant des heures des vidéos sur les réactions de personnes confrontées à des attaques de chiens, personnes voulant protéger un enfant ou leur compagnon à quatre pattes. Nous avons visionné des meutes de chiens de chasse sur leur proie, nous avons parlé de toi Elisa pendant des heures... Il fallait qu’ils comprennent qui tu étais...
      Après des semaines nous avons très certainement trouvé le scénario le plus probable.
      Tu m’as appelé à 13h19. Tu étais en panique, tu me disais je me fais mordre aux bras et aux jambes, je t’ai dis de lâcher Curtis. Et plus rien.
      Je sais que tu étais dans cette allée, où j’ai retrouvé ton blouson, ton gilet et ton écharpe. Tu avais Curtis en laisse avec son harnais et doublement muselé après ta frayeur que tu as eu avec le malinois. Tu ne l’as pas lâché. Ils en voulaient à Curtis et tu as du mettre des coups de pieds, te faire mordre aux jambes, tu as sorti ton blouson, ton gilet et ton écharpe pour les donner à tes agresseurs. As tu pris Curtis dans tes bras ? Tu étais enceinte de 6 mois, Curtis au moment des faits pesait environs 18kilos, tu l’as porté et a cherché le seul endroit où te protéger, où il y avait des arbres, c’était ce ravin. Tu n’as pas du le porter longtemps tes agresseurs te poursuivaient. Je suis sur que tu t’es couché sur Curtis. Tu as protégé ton visage, Enzo et Curtis.Tu as fait rampart avec ton corps contre tes agresseurs.
      Ils t’ont alors attrapé par ta chevelure, t’ont traîné avec acharnement, ça devait être d’une violence inouïe car ils t’ont totalement scalpé... Curtis a du se cacher, le vétérinaire qui l’a vu le jour même a constaté des griffures importantes au niveau des oreilles, je sais que tu attachais très bien les muselière..Il s’est blessé en essayant de se l’arracher. Curtis n’a pu mordre personne, et s’il n’avait pas eu sa muselière il ne serait plus là aujourd’hui, face à une meute il n’aurait jamais fait le poids.
      Quand je suis arrivé près des lieux, j’ai aperçu un petit groupe de chiens de chasse qui partaient. J’ai appelé Curtis qui m’a répondu en aboyant, c’est comme ça que je me suis rapproché du ravin dans lequel j’ai vu une meute d’une quinzaine ou vingtaine de chiens de chasse, silencieux autours de ce que je pensais être un tronc d’arbre. En me voyant, ils se sont lancés dans ma direction et sont partis.
      J’ai ensuite vu Curtis, il était pas très loin de toi. Ce que je pensais être un tronc d’arbre était en fait ton corps dévoré.. une vision d’horreur que je ne peux pas me sortir de la tête. Qu’on ne vienne pas me dire que mon chien est responsable de ce massacre. Même si aujourd’hui certains pensent avoir trouvé le coupable idéal. Qu’on ne vienne pas me dire que notre chien va très bien alors que son traumatisme n’a pas été pris en charge par des gens qualifiés. Tu as sacrifié ta vie Elisa et celle d’Enzo pour sauver ton chien et ça, je sais que c’était toi. Aujourdhui vous n’êtes plus là mais je me battrais jusqu’au bout pour trouver les coupables et proteger Curtis.
      Je sais que des gens savent forcément quelque chose si vous avez une âme, une conscience, vous pouvez contacter de façon anonyme mon avocat Maître Alexandre Novion.
      Je tiens à remercier tous les gens qui me soutienne dans ce cauchemar. »

      https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=148783936582483&id=112721460188731&__tn__=-R

  • J’ai un comportement bizarre (et j’ai l’impression que c’est très très récent) avec Inscriptions3. Il s’agit du champ « Date de naissance ».

    Au premier affichage du formulaire, au lieu d’avoir les 3 cases Day/Month/Year, j’ai un simple champ texte avec marqué « 0000-00-00 ». C’est ce comportement que je ne comprends pas. Et qui me semble être apparu très récemment (genre ces jours-ci).

    Si je renseigne avec ma date de naissance, c’est très marrant (je m’amuse de peu) : les 3 champs séparés reviennent, correctement remplis (sauf que Month a un zéro-cinq, alors que Day a cinq-tout-court…). Et cette question : « Avez-vous vraiment plus de 110 ans ? », alors que les champs sont correctement remplis.

    Je resoumets le formulaire (en naissance d’autres champs vides histoire de pas valider), et cette entrée « Birthday » semble désormais correcte (pas de message d’erreur à ce niveau, mais toujours le même affichage de 5-05-1970).

    • Message d’erreur Javascript : j’ai du code avec jQuery() qui s’insère dans la page, et même un appel à saisies.js, alors que mes squelettes concatènet tout les JS, et que je fais l’appel asynchrone par ma propre méthode. Alors ça plante.

      Pourquoi Saisies n’a pas le fonctionnement standard pour insérer du JS ? Et je fais quoi maintenant ?

    • Et effectivement, en virant mon propre code qui insère async dans l’appel des JS, et en ajoutant le fameux :

      define("_JS_ASYNC_LOAD", true);

      ça refonctionne.

      Mais je continue à penser que les plugins devraient avoir un fonctionnement compatible avec un chargement asynchrone des scripts avec la méthode la plus basique – <script async>

    • De ma courte expérience des plugins de SPIP, c’est le seul qui fait ça, et qui du coup provoque une erreur dans mes pages, où j’utilise un #FILTRE en fin de traitement pour, assez simplement, transformer <script href> en <script async href>.

      Et là, comme c’est balancé en affichage_final, je ne peux donc pas le modifier. Et donc je suis obligé de me plier à la méthode intégrée à SPIP 3.1, avec _JS_ASYNC_LOAD, qui transforme profondément la façon d’appeler le Javascript avec insertion de code façon usine à gaz.

      Je veux bien que ça marche, mais m’embête tout de même beaucoup de voir ajouté à mes pages un code que je ne contrôle pas du tout, qui est rigoureusement incompréhensible, et qui ressemble à ceci :

      var jQl={q:[],dq:[],gs:[],ready:function(a){"function"==typeof a&&jQl.q.push(a);return jQl},getScript:function(a,c){jQl.gs.push([a,c])},unq:function(){for(var a=0;a<jQl.q.length;a++)jQl.q[a]();jQl.q=[]},ungs:function(){for(var a=0;a<jQl.gs.length;a++)jQuery.getScript(jQl.gs[a][0],jQl.gs[a][1]);jQl.gs=[]},bId:null,boot:function(a){"undefined"==typeof window.jQuery.fn?jQl.bId||(jQl.bId=setInterval(function(){jQl.boot(a)},25)):(jQl.bId&&clearInterval(jQl.bId),jQl.bId=0,jQl.unqjQdep(),jQl.ungs(),jQuery(jQl.unq()), "function"==typeof a&&a())},booted:function(){return 0===jQl.bId},loadjQ:function(a,c){setTimeout(function(){var b=document.createElement("script");b.src=a;document.getElementsByTagName("head")[0].appendChild(b)},1);jQl.boot(c)},loadjQdep:function(a){jQl.loadxhr(a,jQl.qdep)},qdep:function(a){a&&("undefined"!==typeof window.jQuery.fn&&!jQl.dq.length?jQl.rs(a):jQl.dq.push(a))},unqjQdep:function(){if("undefined"==typeof window.jQuery.fn)setTimeout(jQl.unqjQdep,50);else{for(var a=0;a<jQl.dq.length;a++)jQl.rs(jQl.dq[a]); jQl.dq=[]}},rs:function(a){var c=document.createElement("script");document.getElementsByTagName("head")[0].appendChild(c);c.text=a},loadxhr:function(a,c){var b;b=jQl.getxo();b.onreadystatechange=function(){4!=b.readyState||200!=b.status||c(b.responseText,a)};try{b.open("GET",a,!0),b.send("")}catch(d){}},getxo:function(){var a=!1;try{a=new XMLHttpRequest}catch(c){for(var b=["MSXML2.XMLHTTP.5.0","MSXML2.XMLHTTP.4.0","MSXML2.XMLHTTP.3.0","MSXML2.XMLHTTP","Microsoft.XMLHTTP"],d=0;d<b.length;++d){try{a= new ActiveXObject(b[d])}catch(e){continue}break}}finally{return a}}};if("undefined"==typeof window.jQuery){var $=jQl.ready,jQuery=$;$.getScript=jQl.getScript};

      Une grosse grosse partie de mon temps de travail est consacré à chercher pourquoi tel script ne fonctionne pas selon mes besoins, et assez souvent pourquoi tel script a cessé de fonctionner alors qu’avant il fonctionnait. Des bouts de code pareil, avant même de charger quelque script que ce soit (dont, pour une large part, je serais l’auteur), c’est pas du tout rassurant. :-)

      (Et en plus, c’est typiquement une façon d’appeler les scripts qui fait que je ne peux plus aspirer simplement un site avec mon wget usuel.)

      Je pense que, tout en profitant des avantages de ce script, on devrait s’astreindre à coder nos plugins pour que leur Javascript fonctionne déjà avec la méthode usuelle désormais conseillée, c’est-à-dire le simple appel <script href async>.

    • Mais saisies.js je le répète est bien inséré avec une balise <script> tout ce qu’il y a de plus normale, le script n’a rien de bizarre et il est parfaitement compatible avec un appel avec async, pour peu que quelque chose le rajoute (ou bien faudrait le mettre par défaut ?).

      Le code que tu colles est volontairement minifié pour qu’il soit plus rapide à charger alors ça n’a aucun sens de dire qu’il est incompréhensible. La vraie version étant en plus juste à côté, longue et bien commentée :
      https://git.spip.net/SPIP/compresseur/src/branch/master/lib/jQl/jQl.js

    • Sauf erreur : comme saisies.js est inséré par affichage_final, je n’y ai pas accès avec mon #FILTRE ramasse-miettes qui, justement, transforme les <script en <script async.

      Par ailleurs, si j’y avais accès, je ne sais pas comment se comporteraient des appels async à deux fichiers différents, sachant que saisies.js a besoin que jQuery.js soit chargé avant.

      Enfin, il reste le fait que du code Javascript, faisant appel à la variable jQuery, est inséré « en dur » dans la page elle-même :

      jQuery(document).ready(function(){
              activer_dateur_b0a2d9();
      });

      Et du coup je me rend compte que BigUpload aussi insère du code fautif directement dans ma page :

      jQuery.bigup_config = {maxFileSize: 10, formatsLogos: ["gif","jpg","png"]}

      Donc dans tous les cas, si je n’active pas la méthode _JS_ASYNC_LOAD, ces deux plugins planteront forcément avec un appel simple de type <script href async>.

    • Bé oui, c’est le principe dans un CMS dynamique modulaire, avec des plugins, tu ne pourras jamais, absolument jamais, t’assurer que 100% des JS sont tous ensemble, dans le bon ordre et qu’ils peuvent être appelés en async sans que toi tu connaisses leur ordre. Il y en a forcément qui pour tel ou tel besoin (GIS aussi par exemple) vont devoir charger du JS inline ici ou là.

      C’est bien pour ça que même avec la nouvelle méthode HTML5, la librairie JQL est utile, puisqu’elle permet avec un minuscule JS qui se charge obligatoirement en tout premier, de prendre en charge TOUS les morceaux de JS, y compris ceux inline n’importe où dans la page, et s’assurer qu’ils seront lancés uniquement lorsque jQuery sera certain d’être chargé, c’est son boulot.

    • Je ne comprends pas que, tout d’un coup, je me retrouve dans la position de celui qui demande à ce qu’on code proprement. :-))

      Ce n’est pas difficile de ne pas insérer de code jQuery dans le corps de la page, quand on prévoit que jQuery sera chargé et déclenché après le chargement de la page. À partir du moment où tout est prévu, niveau Web, pour travailler avec <script async>, ça devient vraiment farfelu de décider de faire reposer notre écosystème sur une bibliothèque (vraiment compliquée, même dans sa version d’origine), alors que toute la planète fait autrement, au motif qu’il y a deux bouts de ligne de code dans un de nos plugins qu’on pourrait décider de coder autrement (et généralement pas compliqué).

      Faire dépendre la compatibilité future de nos sites Web avec les futures versions de jQuery sur un morceau de code dont je suis persuadé que seul Cédric est capable de le maintenir, ou au moins de le modifier rapidement, ce n’est pas sain.

  • Bug dans le plugin #SPIP mailsubscriber : l’ajout de l’inscription à la newsletter dans les formulaires d’inscription et de forum ne fonctionne pas en version 3.1.

    D’après ce que je vois, la fonction mailsubscribers_formulaire_fond cherche la position de </ul> dans le formulaire reçu. Mais depuis SPIP 3.1, les <ul> des formulaires sont remplacés par de <div>. (Et du coup, outre la détection à cet endroit, il faut modifier le squelette inc-optin-subscribe.)

    J’ai patché ma version à la main, mais évidemment ça ne tourne pas qu’à partir de SPIP 3.1 du SPIP 3.0. Je ne sais pas comment patcher pour assurer la compatibilité de 3.0.)

  • Vu le #film Le Mans 66 (2019, de James Mangold)
    https://www.youtube.com/watch?v=UG3Z-MIDdGs

    Si quelqu’un a repéré une critique axée « le genre à l’écran », je suis preneur, parce que ça m’a pas mal exaspéré. J’ai eu l’impression d’un film tourné il y a 30 ans, avant que tous ces sujets (sexisme, virilité toxique – sans parler de pollution) ne soient un tout petit peu connus du grand public et abordés au cinéma…

    Là c’est :
    – une seule et unique femme en 2h30 de film : l’épouse du pilote, qui l’aime et qui l’encourage et qui le soutient dans sa passion… ;
    – sauf erreur, rigoureusement aucune minorité ethnique ;
    – une collection complète et assez systématique de comportements dangereux au volant en ville, toujours présentés de manière positive ;
    – et bon sang : une collection complète de comportements viriles, avec des types qui échangent des signes de fraternité, des marques de respect à distance d’un simple regard ; rarement vu un tel entrecouillisme (peut-être dans Fast and Furious, mais j’ai pas vu le dernier, peut-être que c’est devenu une série féministe) ;
    – et pour l’histoire : l’entrepreneur self-made man qui soutient son copain génial mais asocial, face aux conformistes de la grande boîte ultra-corporate qui a besoin de leur talent, mais qui ne cesse de leur mettre des bâtons dans les roues avec son incompétence et son conformisme.

    Alors j’ai pas dormi, le truc est efficace au rayon divertissement. Mais pour le reste, ça m’a passablement énervé.

  • Les gilets jaunes face à la stratégie de la #peur de Macron | ICI Radio-Canada.ca
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1390245/dufresne-entrevue-gilets-jaunes-violence-police-france

    j’entends plein de gens dire « à un moment donné, j’ai arrêté, j’ai eu trop peur, j’ai eu peur pour mon œil, j’ai peur pour ma main, j’ai peur pour mes enfants ». Ce qui est sidérant quand même. Il faut entendre cette peur-là. La France ne peut pas répéter au monde entier qu’elle est la patrie des droits de l’homme et dans le même temps piétiner à ce point les libertés individuelles, les libertés publiques.

    Ce qui fait en sorte que ce peuple français qui a l’habitude de manifester, désormais, il a peur.