• #ViolencesPolicieres :
    🔴Cedric Chouviat est arrêté pour téléphone visible, hors il est livreur
    🔴Il exerce son #DroitdInformer : la police le prend comme une agression
    🔴clé d’étranglement + placage ventral à 3 sur lui AVEC son casque : COMMENT PEUT-IL RESPIRER ?
    ... il en est mort.
    https://twitter.com/ValKphotos/status/1214514108713906178
    Plusieurs passages sont extrêmement émouvants dans les témoignages recueillis par @p_pascariello pour @Mediapart, hélas réservés aux abonnés.
    Il faut vraiment trouver une solution pour que tout le monde ait accès aux enquêtes...
    https://www.mediapart.fr/journal/france/070120/deces-de-cedric-chouviat-des-videos-temoignent-de-la-violence-de-l-interpe
    Les automobilistes, le camionneur, ont été impressionnés par le courage de #Cedric et ont dépassé leurs habitudes d’indifférence pour filmer et temoigner.
    Ça donne envie de pleurer de rage quand on lit le même processus de mise à mort et de MENSONGES que pour Adama Traoré...
    On peut retrouver tous les éléments principaux dans la conférence de presse de @AA_Avocats & la @LDH_Fr filmée par @davduf
    https://twitter.com/davduf/status/1214480694937817089
    Je ne peux m’empêcher de me demander où on en serait si de tel LEGITIMES moyens etaient utilisés à chaque mort par la police ?
    Dans 2 jours on aura le rendu du dernier appel des parents de #RemiFraisse. Ils pensaient pouvoir faire confiance à la Justice, mais non. Et ce malgré les enquêtes très fouillées de @Reporterre
    https://reporterre.net/Sivens
    Lire aussi le CR du compte-rendu de non-lieu de @ianb_desarmons
    https://desarmons.net/index.php/2019/10/12/appel-du-non-lieu-dans-la-mort-de-remi-fraisse-compte-rendu
    La liste des morts est beaucoup trop longue, les circonstances beaucoup trop systémiques pour vouloir encore faire croire à une absence de responsabilité de @Place_Beauvau
    La base de données de @Bastamag donne la nausée de toutes les condamnations à mort :
    https://bastamag.net/webdocs/police
    Ni la police ni la justice ne nous défendent. La seule réponse à la hauteur dont nous disposons est l’Arme de Connaissance Massive.
    Merci à toutes les Familles qui l’ont compris et ne se resignent pas. Soutien à celles qui l’apprennent à leurs dépend.
    Justice et Vérité !

    • Attention images très dures !

      Une synthèse de l’article de Mediapart pour les non-abonnés :
      https://www.revolutionpermanente.fr/Mort-de-Cedric-Chouviat-Mediapart-revele-des-videos-qui-temoign

      Voici les 4 courtes vidéos #CédricChouviat qui ont été diffusées ce matin. On voit le coursier téléphone à la main, puis au sol, sur le ventre, montrant des signes d’épuisement.

      https://twitter.com/davduf/status/1214515420062990341

      Il s’est débattu en vain.
      Victime de l’acharnement de 3 #barbares à le plaquer au sol, #CédricChouviat, 42 ans, laisse une veuve et 5 orphelins.
      #Macron et son « État de droit » aux « réponses toujours proportionnées »
      #ViolencesPolicières#JusticePourCédric

    • Synergie-Officiers :
      Cet homme n’est pas mort d’un contrôle d’identité. Votre accusation est abjecte à l’image de votre idéologie criminogène @Poulin2012 . Sinon pas un mot sur l attentat terroriste de Villejuif ? Peur de froisser les islamistes ? Révulsé à l’idée de féliciter les policiers ?

      « Un mot suite aux vidéos montrant l’acharnement sur Cédric ?

      C’est mon idéologie qui est “criminogène” ? »

      Alexis Poulin

      « La milice royale se matraquait elle-même en laissant en son sein des portes parole au cynisme sans âme, vulgaires et pour tout dire étrangers à la notion même de République. »

    • Au contraire, même si je peux comprendre qu’on ait pas envie de lire leur prose, je trouve intéressant de voir que la caste des policiers est relativement unanime pour défendre cet assassinat (à vrai dire je ne comprends pas la notion de boycott en l’occurrence, a priori tu ne leur achètes rien et tu ne leur dois rien).

    • Hummmmm... @alexcorp, as-tu entendu parler du principe de #propagande ? Ce qui est propagé existe. Ce qui ne l’est pas.... Et ces syndicats-policiers d’extreme droite n’existent que par ça. Le compte de @PoliceSynergie a moins d’abonné-e-s que moi sur twitter, c’est dire ! Une autre comme ça a réussi a percer par ses outrances et ses mensonges, la déléguée nationale de Unité SGP Police. Au fur et à mesure on peut les voir provoquer nominativement des « influenceurs » pour qu’on parle d’eux, pour qu’on réagisse, et je crois que ça mérite réflexion, et pour ma part, la conclusion à laquelle j’arrive c’est de les faire exister le moins possible.
      C’est une chose d’analyser, comparer, mettre en porte-à-faux, etc... Mais en l’occurrence, là, les copiés-collés de réactions-tweets-surenchères ne sont pas très compréhensibles en l’état.

    • Information supplémentaire, @marielle (vraiment ne le prends pas comme des attaques, hein, c’est bien plus de l’ordre de l’analyse [nos modes] d’information !) : la UNE claquante de @mediapart a fort heureusement disparu. Dire « Le troisième mort de Castaner » était au mieux une maladresse, au pire, quand c’est sur un tel #media, une énorme bourde qui a fait violence à nombre d’entre nous...

      Oui, terrible l’oubli de @PourIbrahimabah
      Et d’autres : « En 2019, selon notre recensement, 26 personnes ont été tuées lors d’une intervention des forces de l’ordre, dont deux du fait d’agents en dehors de leur service.
      https://www.bastamag.net/intervention-policiere-letale-morts-police-recensement-legitime-defense-ho »

      https://twitter.com/ValKphotos/status/1214681036161978368

      Lien direct vers la triste comptabilité des mort-e-s de la police par @bastamag : https://bastamag.net/webdocs/police

      Ce décompte est le seul, à ce jour, réalisé en France de manière indépendante et se voulant le plus exhaustif possible. Il a été réalisé à partir d’’archives de presse, de recoupement auprès de certaines familles de victimes, de leur comité de soutien, comme les collectif Vies volées et Désarmons-les, d’avocats, de plusieurs lecteurs, de chercheurs [1], ainsi que du travail précurseur de l’historien Maurice Rajfus et de son bulletin Que fait la police ?.

    • La question du nombre d’abonnés Twitter m’importe peu (et au doigt mouillé, j’aurais tendance à dire que les flics ne sont pas des aficionados de Twitter). Ce serait un machin qui représente 10 personnes, j’entendrais qu’on n’ait pas à prendre la peine de lire leur caca mais ce que je vois c’est que presque la moitié des officiers de police votent pour ce syndicat. Cela me semble intéressant de savoir ça, notamment pour appuyer le fait qu’il ne s’agit pas d’un problème de « bavures » isolées mais d’un état d’esprit général de la police française.

  • Irak. Emmanuel Macron dit à Trump son « entière solidarité » et appelle l’Iran à éviter l’escalade
    https://www.ouest-france.fr/monde/irak-emmanuel-macron-dit-trump-son-entiere-solidarite-et-appelle-l-iran

    Le Président de la République a souligné son entière solidarité avec nos alliés face aux attaques perpétrées ces dernières semaines contre les emprises de la coalition en Irak, est-il écrit dans un communiqué de l’Élysée.

    Il a exprimé sa préoccupation concernant les activités déstabilisatrices de la force Al Qods sous l’autorité du général Qassem Soleimani, rappelé la nécessité que l’Iran y mette maintenant un terme et s’abstienne de toute mesure d’escalade militaire susceptible d’aggraver encore l’instabilité régionale, ajoute la présidence française.

  • Décès de Cédric Chouviat : des vidéos témoignent de la violence de l’interpellation policière - Page 1 | Mediapart

    https://www.mediapart.fr/journal/france/070120/deces-de-cedric-chouviat-des-videos-temoignent-de-la-violence-de-l-interpe

    En 2011, l’ONG Amnesty International alertait ainsi sur cette pratique : « Toute pression exercée dans le dos de la personne qui se trouve dans cette position (comme celle que peut exercer un agent de la force publique, notamment lorsqu’il essaie d’empêcher quelqu’un de bouger) accroît encore la difficulté à respirer. » La personne manquant alors d’oxygène, elle se débat, et « face à cette agitation, un agent de la force publique aura tendance à exercer une pression ou une compression supplémentaire afin de maîtriser la personne, compromettant davantage encore ses possibilités de respirer ».

    Alors que les polices belge, suisse, et certaines villes comme New York, ont fait le choix de bannir cette pratique d’immobilisation de leur arsenal, la France l’a maintenue. L’avocat de la famille Arié Alimi rappelle que la pratique du plaquage ventral est très dangereuse et controversée.

    Comme les LBD en somme.

    #violence_policière #brutalité_policière #état_macroniste #police_castanérienne

  • La dernière saloperie du gouvernement Macron, sous la forme d’une proposition de loi de Jean-Luc Lagleize (député Modem) vise à saccager le droit de l’immobilier. Elle a été adoptée par l’Assemblée nationale le 28/11/19 et devrait passer au Sénat dans le premier trimestre 2020.

    Le tout, comme il se doit avec Macron, emballé dans de nobles motifs…

    PROPOSITION DE LOI n°2326 visant à réduire le coût du foncier et à augmenter l’offre de logements accessibles aux Français
    http://www.assemblee-nationale.fr/15/propositions/pion2336.asp

    – l’article 1 supprime l’obligation de passer par une vente aux enchères pour la vente de biens fonciers publics afin d’enrayer la spirale continue d’augmentation des prix et donc de privilégier le gré à gré (no comment …)

    – les articles 2 et 3 dissocient la propriété du sol (le foncier) de celle des immeubles (le bâti) pour faire baisser le coût d’accession à la propriété et, accessoirement (?) d’ouvrir aux financiers un gigantesque accès à une rente foncière aux rendements certainement supérieurs aux rendements des placements financiers actuels. Création donc d’une nouvelle rente foncière. Il est parfaitement évident que la restriction de cette forme de propriété aux collectivités territoriales n’est qu’un moyen temporaire de créer la brèche dans le droit traditionnel de propriété.

    – l’article 4 permet de transférer l’obligation de dépolluer incombant normalement au vendeur à un machin plus ou moins public.

    – l’article 5 permet de contourner l’avis obligatoire des domaines en recourant à un nouvel ordre d’experts agréés.

    – l’article 6 explose toutes les règles d’urbanisme en rendant automatique le non respect des contraintes des PLU : densité, hauteur maximale, création de stationnement, marge de recul par rapport aux limites de propriété… et interdit de plus aux maires d’imposer d’autres contraintes spécifiques (en résumé, dans les zones en tension, le promoteur a le droit de faire n’importe quoi)

    – l’article 7 encadre (?) tout ça par des Observatoires fonciers locaux qui devront obligatoirement présenter un compte-rendu annuel aux conseils municipaux (on ne sait d’où sortiraient ces OFL ni d’ailleurs avec quels moyens ils pourraient fonctionner). Sachant que l’exposé des motifs constate benoîtement que là où une obligation similaire existe, elle n’est malheureusement pas souvent appliqué[e] en pratique, les bilans étant rarement effectués, ni transmis au représentant de l’État.

    – le tout financé pour l’État par une nouvelle taxe sur le tabac et cigarettes, à charge pour lui de répercuter aux collectivités locales (art. 8)

    • Capital a consacré deux articles au sujet, l’un avant le vote (le 6/11/19), limite critique (dès le titre, interrogatif)

      Immobilier : le droit de propriété bientôt remis en cause ? - Capital.fr
      https://www.capital.fr/economie-politique/immobilier-le-droit-de-propriete-bientot-remis-en-cause-1354656

      Une proposition de loi qui devrait être avancée par un député de la majorité pourrait modifier profondément la notion de propriété.

      C’est un énorme changement que propose Jean-Luc Lagleize, député du Modem. Renforcer le pouvoir des élus locaux pour limiter les prix du logement, moyennant certains affaiblissements du droit de propriété : c’est la philosophie d’ensemble de son rapport, dont plusieurs mesures ont des chances d’être traduites dans la loi. En son cœur, figure une proposition qui modifierait profondément la notion de propriété : elle permettrait, dans certaines zones, de distinguer la possession d’un terrain, qui serait publique, et celle du logement bâti dessus, laissée au propriétaire. (on appréciera tout particulièrement la justification « morale » de limiter la cupidité humaine par l’auteur de la proposition…-

      « Nous ne devons plus laisser la seule loi de l’offre et de la demande, conjuguée à la cupidité humaine traditionnelle, créer une bulle d’enrichissement de quelques-uns », a affirmé Jean-Luc Lagleize (Modem), dans ce rapport qu’il a remis mercredi au gouvernement. Il défend un « changement fondamental de paradigme sur le droit de propriété », pilier des droits de l’Homme de 1789 et sujet par essence sensible dans un pays dont plus de la moitié des ménages sont propriétaires.

      le deuxième, juste après le vote, le 28/11/19, limite dithyrambique (proposition de loi innovante)

      Immobilier : la loi Lagleize qui réinvente le « droit de propriété » passe le cap de l’Assemblée - Capital.fr
      https://www.capital.fr/immobilier/immobilier-la-loi-lagleize-qui-reinvente-le-droit-de-propriete-passe-le-cap-

      Les députés ont adopté ce jeudi une proposition de loi innovante dont certaines dispositions pourraient bien permettre de faire baisser les prix de l’immobilier.

      Ce mardi Capital présentait dans le détail une proposition de loi innovante à l’ambition claire : faire baisser les prix du logement en France. Deux jours plus tard, c’est fait : l’Assemblée nationale a adopté le texte du député MoDem Jean-Luc Lagleize... tout en renvoyant à des ordonnances une des principales dispositions qui vise à généraliser un « nouveau droit de propriété », en permettant de posséder les murs mais pas le terrain. Le texte, qui entend « redonner du souffle au budget des Français » sur le logement, selon son rapporteur, a été adopté en première lecture par 80 voix et 10 abstentions, dans le cadre d’une journée consacrée aux propositions MoDem. De son côté, le ministre du Logement Julien Denormandie a salué un texte « extrêmement important ».

      Dans le détail, l’une des dispositions les plus innovantes du texte consiste donc à généraliser à l’ensemble des logements un « troisième droit de propriété », en plus de la propriété classique foncière et celle par démembrement (nue-propriété et usufruit), en dissociant le bâti du foncier. Un particulier pourrait ainsi être propriétaire des murs de son logement mais pas du terrain sur lequel il est bâti. La mesure, qui permettrait d’acquérir des logements neufs entre 20 et 40% moins cher, a été renvoyée à des ordonnances à l’initiative du gouvernement et avec l’aval du rapporteur, ce qu’ont déploré plusieurs élus d’opposition.
      […]
      Parmi les autre mesures de la proposition MoDem, figure la suppression à compter de 2021 des ventes aux enchères lors des cessions de foncier par l’État ou les collectivités, au motif qu’elles ont un impact « délétère » sur les prix. A l’initiative de LREM, elle a été limitée aux zones tendues, Julien Denormandie vantant déjà un changement majeur avec « l’arrêt du tout-adjudication ».

    • Autant je suis d’accord avec ton analyse de l’article 1 (mais ça va plus loin, en supprimant la commission qui doit autoriser la vente des fonds des institutions publiques, on ouvre la porte au bradage des biens publics). Autant je suis plus réservé sur ton analyse du 2.
      Séparer le foncier du bâti est la base des « community land trust » avec effectivement cet objectif d’empêcher la spéculation.
      Le « droit de propriété » actuel est basé sur une approche binaire (j’ai le droit de revendre, donc je suis propriétaire de tous les autres droits, ou je ne suis pas propriétaire). Or les gens qui travaillent sur les communs préfèrent parler d’un « faisceau de droits » pour définir des usages plus que des propriété.
      Bien évidemment, la question n’est jamais celle des projets abstraits, mais de la confiance que l’on peut porter à leur mise en œuvre... et celle-ci est aujourd’hui complètement absente. Mais cela ne doit pas nous conduire à ne pas penser indépendamment les prémisse et la loi elle-même.

    • Le texte adopté par l’Assemblée est fortement modifié, surtout dans la forme de sa rédaction, détaillant par exemple la mise en place des OFL.

      Mais aussi sur le fond : disparaissent l’article 6 qui ratatinait le droit de l’urbanisme, remplacé par une phrase complétant un article existant dont j’ai du mal à voir l’intérêt et l’article 8 qui instaurait une nouvelle contribution par une augmentation de la taxe sur la consommation de tabac.

      http://www.senat.fr/leg/ppl19-163.html

  • Soleimani was to deliver Tehran’s reply to Saudi de-escalation letter when killed: Iraqi PM- PressTV
    https://www.presstv.com/Detail/2020/01/05/615466/Soleimani-reply-to-Saudi-letter

    Iraq’s Caretaker Prime Minister Adel Abdul-Mahdi has said that Lieutenant General Qassem Soleimani was set to deliver Tehran’s reply to an earlier Saudi message regarding de-escalation talks mediated by Baghdad when he was assassinated.

    Abdul-Mahdi made the remarks during an extraordinary parliamentary session in the capital which led to the adoption of a law demanding the withdrawal of US forces from the country on Sunday, the National Iraqi News Agency reported.

    The premier said that he was due to meet Soleimani at 8:30 am local time on Friday before the US assassinated the general a few hours earlier.

    The revelations come as Baghdad has been mediating talks between Tehran and Riyadh following a recent uptick of tensions the region.

    • THREAD: Over the past few days, I’ve spoken extensively with career U.S. government officials as they’ve worked around the clock to try and mitigate the damage from Trump’s ineptitude on Iran. With their permission, I’m sharing a small taste from our lengthy conversations. Enjoy.

      “We have no functional national security decision-making process in place. We have no plan for what comes next. They are woefully unprepared for what’s about to pop off, and they’re too stupid to realize it. People here are freaking out, and rightfully so.”

      “We’re still trying to dig out from underneath the last war of choice, and now they’re trying to start a new one. I finally cracked open the bottle of scotch you gave me that I’ve been keeping stashed away in my desk drawer.”

      “I’m gonna call you later tonight to talk through this so I can go into meetings tomorrow armed with some sane talking points to insert into this clusterfuck.”

      “When did most of us find out about killing Soleimani? After it already happened. Since then, we’ve been trying to cobble together contingency planning on the fly, but these charlatans ignore most of it, and then Trump does more stupid shit that puts us back at square one.”

      “All Trump cares about is shitting on Obama’s legacy, sucking up to donors, and distracting from impeachment. None of this is about American interests or security. He’s surrounded by ideological lunatic sycophants like Pence and Pompeo. But they’re far from the only ones.”

      “So many of Trump’s top advisors on Iran are military vets who served multiple tours of duty in our wars in Iraq, Afghanistan, and elsewhere. They believe to their core that Iran is the reason why they lost those wars, and they’re dead set on payback - no matter what it takes.”

      “They’ve been pushing to kill Soleimani for years, and they finally baited Trump into it. They think war with Iran is long overdue, so for them, this was a means to an end. When Iran responds, they’ll tell Trump to hit the Iranians harder. You see where this could go.”

      “They know the Iraqis are gonna kick them out now, so they’re gonna try to kill as many as possible on their way out. Iranians, Iraqis, whoever. Some of them are advising Trump to tell the Iraqi government to fuck off and dare them to make us leave. I shit you not. Insanity.”

      “When I used your points about Soleimani’s murder being a catalyst for Iranians to rally around the flag, they said that was ’Obama apologist bullshit,’ and the Soviet Union forced people against their will into public displays of support. So apparently Iran is a superpower now.”

      “Trump is threatening war crimes against Iran, and none of his top advisors have the courage to publicly oppose it. Instead, they act like cowards and go on background with journalists to express their opposition. They should all resign. They don’t deserve to serve this country.”

      “We have friends that are getting deployed into war zones, but for what? Trump has deployed 14,000 troops over the past 6 months, and it didn’t prevent the current crisis. At what point do we start asking whether deploying troops is part of the problem rather than the solution?”

      “The scariest part is that they’re just making shit up to justify their preferred course of action. When we point out inaccuracies or question logic, we’re at best yelled at or at worst cut out of the process. Most of the political appointees are paranoid, unqualified, or both.”

      “Last year, if you would’ve asked me whether American institutions are durable enough to prevent a Trump-led war with Iran, I would’ve said absolutely. Today, I’m not so sure. For as bad as it looks to you all on the outside, it’s even worse when you see it from the inside.”

      “One of Trump’s top Iran advisors got suckered into a honey trap, had their laptop/iPhone stolen and hacked before they woke up, and the White House refused to take precautionary measures regarding their security clearance. Ladies and gents, I give you the Trump administration.”

      In conclusion: Yes, folks. It really is that bad. I am but a humble messenger of truth. The voice of the voiceless. That is all. You may now return to your regularly scheduled programming.

  • Les Vœux de la Coordination RATP SNCF IDF
    https://www.youtube.com/watch?v=dYMyq7v-OW4

    Les grévistes des transports IDF, rassemblés en Coordination, vous présentent leurs vœux 2020.
    Anasse Kazib
    RS-RATP

    Vœux 2020 des grévistes RATP/SNCF
    Coordination francilienne RATP/SNCF

    https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/311219/voeux-de-la-coordination-ratp-sncf-de-la-coordination-idf-la-breche-
    https://www.revolutionpermanente.fr/IMG/pdf/sans_titre-1.pdf

    Avant de commencer cette conférence de presse, on tient à dénoncer la répression que nos collègues de bus et tous leurs soutiens subissent depuis plusieurs jours devant les dépôts. Une répression particulièrement violente par la #Brigade_anti-criminalité qui a fait des blessés comme hier à Saint Denis, où un étudiant a été blessé puis arrêté par la police, ou encore ce matin à Ivry ou à Pavillon-sous-bois, où un collègue a dû partir aux urgences et a deux points de suture.

    Le président vient de transmettre ses vœux aux Français. Sans grande surprise il fait le vœu de continuer le pourrissement de la situation pour la rentrée 2020, en maintenant une réforme des retraites nocive pour l’ensemble des travailleurs et travailleuses du privé comme du public, mais également pour l’ensemble des générations futures.

    Depuis le 5 Décembre et après, les cheminots, les agents RATP, l’Education nationale, l’énergie, les raffineurs, les artistes de l’Opéra de paris, ainsi qu’un grand nombre d’entreprises du privé comme du public, sont en grève contre la réforme des retraites initiée par Jean-Paul Delevoye. Ni amendable, ni négociable, la base veut le retrait total et point barre.

    Nous sommes actuellement au 27ème jour de grève, sans aucune interruption. Nous avions prévenu le gouvernement
    que sans l’annonce du retrait, aucune trêve ne verrait le jour. Emmanuel Macron et son jusqu’au-boutisme mènent donc le pays vers une paralysie total pour la rentrée 2020.

    Nos vœux s’adresseront tout d’abord à l’ensemble des usagers des transports publics qui, nous le savons, sont impactés par la stratégie de pourrissement du Président de la République. Si certains politiques et médias passent leur temps à vouloir nous opposer les uns aux autres, nous connaissons votre solidarité et votre fraternité dans cette période. Nous sommes dans le même camp. L’ensemble des sondages d’opinion, les rencontres dans la rue, ou encore les caisses de grève que vous alimentez quotidiennement , témoignent de cette solidarité et nous vous en remercions chaleureusement.

    Nous réaffirmons dans nos vœux la nécessité de faire du transport public, le transport de toutes et de tous, contre la privatisation et le dumping social. C’est pour cela que nous souhaitons que le transport devienne #gratuit, d’une part car il est d’intérêt public et non d’intérêt lucratif, mais également car les transports gratuits participent directement à la réduction des émissions de carbone dans l’ #environnement. C’est au patronat de financer les transports, car la grande majorité des trajets en transport se font entre le domicile et le travail. Pourquoi donc un travailleur devrait-il continuer à payer un abonnement ou bien même la moitié, pour aller faire tourner l’entreprise d’un patron ?

    Nous dénonçons également le double discours de la direction de la #SNCF concernant les fêtes de fin d’année. D’un côté, elle fait croire qu’elle s’inquiète pour les usagers qui auraient eu des difficultés à prendre le train, et de l’autre, elle augmente les prix des billets #TGV durant #Noël de manière révoltante, allant parfois jusqu’à annuler des réservations pour revendre ces mêmes places à des prix prohibitifs.

    Nous dénonçons également l’attitude de la #RATP qui, pour donner l’illusion d’un retour progressif à la normale, envoie ses mercenaires de la « Réserve Générale » sur les tronçons de ligne traversant les beaux quartiers parisiens, abandonnant de fait à leur sort les prolétaires des quartiers populaires. Ils ont par ailleurs laisser les usagers payer 70 euros de pass Navigo pour ensuite les entasser comme des sardines.

    Nous souhaitons également attirer l’attention de l’ensemble de la population sur les risques importants que sont en train de prendre le gouvernement et les entreprises de transport. En effet, l’entretien du réseau ferroviaire, mais également du matériel RATP ou SNCF, ne se fait quasiment plus depuis le début de la grève, car la grève est importante également dans les métiers de la maintenance . Le gouvernement joue donc à la roulette russe avec chacune des circulations. Nous alertons l’opinion publique sur ces dérives, la vie des usagers ne doit pas être mise en danger pour faire passer cette reforme nocive coûte que coûte.

    Cette bataille contre le gouvernement n’est en réalité que la continuité de la crise sociale importante que le gouvernement #Macron a accentuée par ses multiples contre-reformes. En deux ans, la politique d’Emmanuel Macron aura fait surgir le mouvement le plus subversif de la 5ème République avec les #Gilets_jaunes, et il détient dorénavant le record de la #grève la plus importante depuis 1995, avec l’ensemble des #organisations_syndicales contre lui.

    Nous continuerons donc dès 2020 à lutter contre cette reforme qui ne propose rien d’autre qu’un monde de précarité aux actifs et aux générations futures. Au-delà du retrait de la réforme des #retraites, nous sommes conscients, nous grévistes, que c’est toute la société qu’il faut révolutionner. Une société avec plus de 6,5 millions de chômeurs, 9 millions de personnes qui vivent avec moins de 1000 euros par mois, 200.000 SDF dans les rues. La question n’est donc pas uniquement sur la retraite, mais sur quel monde nous voulons pour nos enfants. Voulons-nous un monde où des ministres qui cumulent 14 mandats demandent de l’équité à ceux d’en bas ? Voulons-nous un monde où c’est le leader américain des fonds de pension #Black_Rock qui va décider de nos pensions ? Voulons-nous un monde où la #fraude_fiscale annuelle est équivalente à 60 fois la #dette du système des retraites ?

    Nous l’affirmons, cette reforme du système par points ne vise rien d’autre qu’à niveler les pensions de retraite par le bas et c’est contre cela que nous nous battons. Nous sommes pour un système de retraites nivelé par le haut, permettant aux millions de travailleurs de profiter de leur vie, leur famille, leurs enfants, après des années de travail. Un système de retraites prenant en compte réellement la #pénibilité de l’ensemble des métiers et non seulement de quelques corporations. Nous pensons au #travail_de_nuit, aux métiers exercés en plein air avec le froid et la chaleur, etc. Le gouvernement voudrait faire croire à la population que le système #Delevoye serait positif, mais pourtant il en a déjà exclu un certain nombre comme la police, les militaires, les pilotes ou autres.

    Le gouvernement de la hausse de la #CSG, de la hausse des taxes, de la suppression de l’ #ISF, de la #FlatTAXE, de l’ #ExitTaxe, du doublement du #CICE en cadeau aux entreprises, de la fermeture des classes à l’école ou encore des lits d’hôpitaux, serait devenu bienveillant à l’égard des travailleurs ? Baliverne.

    Contre l’idée d’une reforme façon Delevoye et Black Rock, nous appelons à la mise en place d’une reforme des retraites financée par le patronat pour permettre aux millions de travailleurs de partir plus tôt avec une pension calculée a minima sur les 6 derniers mois de salaire. Jamais le PIB n’a été aussi élevé, jamais les dividendes aux actionnaires n’ont été aussi élevés, jamais la fraude fiscale n’a été aussi importante, et les cadeaux aux plus riches toujours aussi nombreux. Le #Conseil_d’orientation_des_retraites indique par exemple dans sont rapport qu’avec l’augmentation des #cotisations de 0,3% l’ensemble des régimes seraient à l’équilibre. C’est donc au patronat de prendre en charge cette augmentation et non pas à l’ensemble des travailleurs et la jeunesse de ce pays. De nombreux économistes démontrent également qu’avec 3 à 4% du PIB l’ensemble des salariés pourrait partir à 60 ans à taux plein avec le meilleur calcul de retraite. En somme, c’est à peine la moitié de la fraude fiscal annuelle. Des milliards, il y en a, mais aujourd’hui ils sont concentrés dans les mains des patrons qui pour beaucoup suppriment des emplois et disparaissent dans la nature.

    C’est donc une bataille importante pour notre avenir qui se joue aujourd’hui. Nous appelons à la solidarité financière de
    tous ceux qui nous soutiennent pour que nous puissions tenir le temps nécessaire pour gagner.
    Il est temps également que l’ensemble des confédérations syndicales mettent la main à la poche et participent à l’effort des grévistes depuis 27 jours maintenant. Mais par dessus tout nous appelons les confédérations syndicales à travailler réellement et concrètement pour faire rentrer l’ensemble des secteurs dans la grève générale pour gagner.

    Hier, à l’appel de cette même coordination, une importante délégation des grévistes RATP et SNCF s’est rendue à
    Grandpuits pour soutenir et encourager les grévistes de la raffinerie à poursuivre et à durcir le mouvement à nos côtés.

    Nous appelons l’ensemble des secteurs, du privé comme du public, ainsi que la jeunesse, à nous rejoindre dans la lutte. Cela va faire un mois qu’on est en grève et qu’on perd nos salaires pour défendre la retraite de tous et toutes. Mais le gouvernement joue le pourrissement et il est prêt à laisser tout le monde dans la galère encore un mois s’il le faut. Nous lançons, en cette soirée de réveillon, un appel solennel à tous les travailleurs et travailleuses de ce pays, qui nous soutiennent chaleureusement depuis le début, à nous aider encore un peu plus, à se mettre en grève pour en finir définitivement, tous ensemble, avec cette réforme de retraites. C’est maintenant que la brèche est ouverte pour généraliser la grève, et c’est maintenant qu’on peut faire plier Macron !

    Nous adressons donc à toutes et à tous une excellente année 2020, elle sera faite de luttes et, nous l’espérons, de victoire.

  • La Russie adopte un « plan d’adaptation » au changement climatique | Connaissances des énergies
    https://www.connaissancedesenergies.org/afp/la-russie-adopte-un-plan-dadaptation-au-changement-climatiq

    La Russie a adopté un plan national visant à adapter « l’économie et la population du pays » au changement climatique, en limitant ses dégâts mais aussi en en saisissant « les opportunités », selon un décret gouvernemental rendu public sur le portail internet officiel russe.

    Ce plan qui court sur deux ans et ne comporte pas de mesures détaillées part du constat que « les conséquences du changement (climatique) ont un effet reconnu et grandissant sur le développement socio-économique, la vie et la santé de la population ».

    (...)

    Fin décembre, au cours de sa grande conférence de presse annuelle, le président Poutine avait affirmé que « personne » ne connaissait « les causes du changement climatique », ajoutant qu’il était « très difficile, voir même impossible », d’évaluer l’influence des activités humaines sur le climat.

    Il a cependant réaffirmé l’engagement en vue d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre de la Russie, un grand producteur d’hydrocarbures, et le respect de l’accord de Paris sur le climat.

  • Turkey transfers Ottoman archives to the PA to counter “Israel’s” land claims - Quds News Network

    http://qudsnen.co/?p=10542

    Ankara (QNN) – Turkey has given a copy of Ottoman-era archived documents to the Palestinian Authority (PA) to help Palestinians legally counter the Israeli occupation’s land claims, according to Hebrew news sources.

    The archives include tens of thousands of land registries from the Palestinian territories under the Ottoman Empire’s control between the years 1516 to 1917.

    “Lawyers from the PA are already using the materials in the archive, in order to undermine Israel’s claim on land around Israel,” and especially in occupied Jerusalem and West Bank, according to “Israel National News.”

    Turkish authorities delivered the archives to representatives of the PA in Ankara last year and a part of the archives was later transferred to Bethlehem.

    Though the documents in the archives have the potential to shake up the occupation state’s real estate market, nothing has happened so far, it said.

    But lawyers from Jerusalem’s Arab neighbourhoods are regularly turning to the archive to find documents that help them in legal battles over claims to many properties, mostly in the Jerusalem area, “Israel National News” said.

  • Thomas Sankara, l’immortel
    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/12/31/thomas-sankara-l-immortel_6024468_3212.html

    Le capitaine burkinabé est devenu la référence de la jeunesse africaine. Trente-deux ans après sa mort, ses idées sont plus vivantes que jamais. Présentation de notre série.

    Par Pierre Lepidi Publié le 31 décembre 2019 à 11h28 - Mis à jour le 02 janvier 2020 à 15h31

    Que serait devenu Thomas Sankara ? Comment aurait vieilli le capitaine panafricain qui mena la révolution au Burkina Faso de 1983 à 1987 ? Le leader charismatique n’est plus là, mais il a légué un héritage qui ne s’évalue ni en réserves d’or ni en palais somptueux. Ce qu’il a laissé à ses héritiers, d’Afrique ou d’ailleurs, c’est l’image d’un président panafricain et tiers-mondiste, un homme intègre et pragmatique qui a dessiné un projet de société et l’a mené, même si ce fut à marche forcée et au prix de certaines libertés.

    Thomas Sankara a prouvé que venir d’un des pays les plus pauvres au monde n’empêchait ni d’être ambitieux ni d’être digne. Les Burkinabés en conservent une fierté. De Ouagadougou à Bobo Dioulasso, le sourire du capitaine se retrouve aujourd’hui sur des tee-shirts, des autocollants, des pagnes. Dans les esprits, Sankara reste vivant. Il a survécu à la « rectification », cette campagne initiée par Blaise Compaoré qui lui a succédé et dont le but était d’effacer toute trace de lui.

    « Nous voulions le venger »

    « Tuez Sankara, des milliers de Sankara naîtront ! », avait prédit le leader révolutionnaire. « Thom’ Sank’ », comme on le surnomme, est revenu sur le devant de la scène à la faveur de l’insurrection de 2014 au Burkina Faso. Celle-ci est née d’un mouvement populaire destiné à rejeter la révision constitutionnelle qui aurait permis à Blaise Compaoré de se présenter pour un cinquième mandat après vingt-sept ans de règne. Les manifestants étaient alors animés par une forte volonté de dégagisme politique mais pas seulement. « L’esprit de Thomas Sankara était là, au milieu des cortèges, se souvient Eric Kinda, porte-parole du Balai citoyen, un mouvement issu de la société civile qui a joué un rôle décisif en 2014. Son nom revenait sans cesse dans nos débats et nos discussions. Il nous guidait, nous motivait. Si cette insurrection a abouti, c’est aussi parce que nous voulions le venger. »

    Blaise Compaoré, exilé en Côte d’Ivoire où il a acquis la nationalité ivoirienne, est le principal suspect dans l’assassinat de son ancien frère d’armes. Depuis sa chute, une enquête a été ouverte et vingt-trois personnes ont été inculpées, dont le général Gilbert Diendéré, homme de confiance de l’ex-président Compaoré. Il est poursuivi pour « atteinte à la sûreté de l’Etat, séquestration, terrorisme et crime contre l’humanité ». Deux mandats d’arrêt internationaux ont par ailleurs été émis à l’encontre de Blaise Compaoré et Hyacinthe Kafando, pour « meurtre » et « complicité d’attentat ». Ce dernier est accusé d’être le chef du commando de six militaires qui a tué Sankara et douze de ses collaborateurs, le 15 octobre 1987 au Conseil de l’entente de Ouagadougou. Un procès doit se tenir en 2020, le Burkina Faso veut savoir.

    Si Thomas Sankara reste présent dans les esprits, c’est aussi parce que la situation sécuritaire de son pays s’est gravement détériorée. Depuis début 2015, les attaques attribuées à l’organisation Etat islamique au grand Sahara (EIGS), Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Ansaroul Islam et les conflits intercommunautaires ont fait quasiment 700 morts et 500 000 déplacés. Les Burkinabés regrettent l’époque où leur pays était sous la protection de ses Comités de défense de la révolution (CDR), chargés d’exercer le pouvoir au nom du peuple, même s’ils ont entraîné parfois des dérives et un climat oppressant au cours de l’année 1987.
    Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le Burkina Faso confronté à la terreur djihadiste

    Les idées sankaristes ont dépassé les frontières de l’ancienne Haute-Volta, rebaptisée par Sankara Burkina Faso, littéralement « pays des hommes intègres » en moré et en dioula, les deux principaux idiomes du pays. Figure de l’anti-impérialisme et farouche défenseur de la libération des peuples, Thomas Sankara est cité comme le président de référence de la jeunesse africaine, chanté sur des airs de reggae par les Ivoiriens Alpha Blondy et Tiken Jah Fakoly, cité dans les raps du Burkinabé Smockey ou du Sénégalais Didier Awadi, qui a même lancé un appel pour que l’idéologie sankariste soit enseignée dans toutes les écoles du continent. En France, il a aussi ses fans comme le rappeur Nekfeu qui, dans son titre Vinyle, promet : « J’peux devenir un homme en or comme Sankara. » Enfin, à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), c’est une fresque de 33 mètres qui lui rend hommage sur le mur d’un immeuble de la cité Pierre-et-Marie-Curie.

    « Oser lutter, savoir vaincre »

    Le capitaine burkinabé est perçu comme le « Che Guevara africain », celui qui s’est dressé contre les injustices, celles des puissances occidentales et de leurs multinationales. A l’heure où un sentiment antifrançais se propage dans le Sahel, jusqu’à demander le retrait des militaires français de l’opération « Barkhane », ses discours anticolonialistes refont surface : « Un peuple conscient ne saurait confier la défense de sa patrie à un groupe d’hommes quelles que soient leurs compétences. Les peuples conscients assument eux-mêmes la défense de leur patrie. »

    Et ailleurs ? Dans un monde où du Chili au Liban et de la France à l’Irak, les citoyens dénoncent, souvent violemment, les collusions entre les élites économiques et politiques, on retient de Thomas Sankara l’image d’un président obsédé par la bonne gouvernance et l’exemplarité de son gouvernement. Celui qui préférait « faire un pas avec le peuple que 1 000 pas sans le peuple » a réduit drastiquement le train de vie de l’Etat pour construire des hôpitaux, des écoles, des puits, lancer des campagnes de vaccination… Aujourd’hui, son portrait apparaît régulièrement au cœur des manifestations. A Bordeaux comme à Dakar ou à Bamako, le capitaine surgit parfois avec son béret rouge orné d’une étoile. Ses slogans ont traversé les luttes : « Quand le peuple se met debout, l’impérialisme tremble », « Oser lutter, savoir vaincre », « Seule la lutte libère », « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple »…

    Abattu à 37 ans par des rafales de kalachnikov, « Thomas Sankara est devenu une icône, un mythe, assure Francis Simonis, maître de conférences « Histoire de l’Afrique » à l’université d’Aix-Marseille. Sa mort violente donne de lui une image quasiment christique qui a fait oublier certains aspects plus sombres de sa révolution. » Alors qu’il aurait eu 70 ans, Le Monde Afrique s’est intéressé à son côté visionnaire, lui le protecteur de l’environnement, le défenseur de l’émancipation des femmes, le promoteur de projets de développement… « On peut tuer un homme mais pas ses idées », disait Sankara. Trente-deux ans après sa mort, elles semblent plus vivantes que jamais.

    Sommaire de notre série « Thomas Sankara, l’immortel »

    Trente-deux ans après sa mort, le capitaine burkinabé est devenu la référence de la jeunesse africaine. Alors qu’il aurait eu 70 ans, Le Monde Afrique s’est intéressé à son côté visionnaire.
    Présentation de notre série « Thomas Sankara, l’immortel »

    Episode 1 L’homme intègre https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/01/01/thomas-sankara-l-homme-integre_6024544_3212.html

    Episode 2 Le patriote https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/01/02/thomas-sankara-le-patriote_6024631_3212.html

    Episode 3 L’écologiste https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/01/03/thomas-sankara-l-ecologiste_6024742_3212.html

    Episode 4 Le féministe

    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/01/04/thomas-sankara-le-feministe_6024805_3212.html

    #Thomas_Sankara #Afrique #Intégrité

  • Dans un jeu où il y a beaucoup de menteurs, le PM irakien accuse les USA de l’avoir trompé en le faisant inviter Qassem Soleimani au prétexte d’une négociation, voyage qui allait permettre l’assassinat du responsable iranien...

    Joshua Landis sur Twitter : “Iraqi Prime Minister AbdulMahdi accuses Trump of deceiving him in order to assassinate Suleimani. Trump, according to P.M. lied about wanting a diplomatic solution in order to get Suleimani on a plane to Baghdad in the open, where he was summarily executed.… https://t.co/MhJoQknUsC
    https://twitter.com/joshua_landis/status/1213862027426447361

    #irak #terrorisme_US

  • Iran : l’accord sur le nucléaire, victime collatérale des raids américains
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/01/04/iran-l-accord-sur-le-nucleaire-victime-collaterale-des-raids-americains_6024

    Editorial. En assassinant le général iranien Ghassem Soleimani, les Etats-Unis ont sans doute donné le coup de grâce à l’accord de 2015, que Donald Trump avait déjà dénoncé en 2018 mais qui servait encore de cadre à un dialogue avec les Européens.

    Editorial du « Monde ». Les conséquences de l’assassinat du plus important général iranien, Ghassem Soleimani, par une frappe militaire américaine, vendredi 3 janvier, à Bagdad, relèvent, pour l’instant, de la spéculation, mais on peut parier sans risque de se tromper qu’elles seront profondes et multiples. La plus probable d’entre elles concerne au premier chef les Européens, pourtant tenus à l’écart de l’opération américaine : leurs efforts pour sauver l’accord multilatéral de 2015 sur le nucléaire iranien sont désormais voués à un échec quasi certain.

    Toute escalade a une origine. Il serait simpliste d’attribuer toute la responsabilité de celle-ci au président Donald Trump, même s’il a crânement tenu à revendiquer personnellement la décision de la frappe ciblée qui a tué le dirigeant iranien. La capacité de nuisance du général Soleimani n’est plus à démontrer : chef de la Force Al-Qods, corps d’élite des tout-puissants gardiens de la révolution, architecte de l’expansion iranienne au Moyen-Orient, stratège de la déstabilisation, il avait sur la conscience plus de morts dans la région qu’il ne s’est soucié d’en compter.

    Lorsqu’il a été tué à Bagdad, Ghassem Soleimani arrivait de Beyrouth, où il a contribué à bâtir l’une des organisations politiques et paramilitaires les plus efficaces de la zone, le Hezbollah. Il a reproduit ce modèle dans les pays environnants en y multipliant les milices chiites. En Syrie, il a dirigé les forces qui ont tenu à bout de bras le régime Assad. Et, finalement, il a franchi la ligne rouge en visant directement des vies américaines.

    Aucun des leaders européens qui ont signé, en 2015, avec l’Iran, les Etats-Unis, la Russie et la Chine l’accord visant à empêcher Téhéran de se doter de l’arme nucléaire (JCPOA) n’ignorait la vraie nature du général Soleimani. Barack Obama lui-même, alors président, ne la connaissait que trop. Mais, avec cet accord, les Occidentaux avaient instauré un modus vivendi avec le régime iranien assurant une sorte d’équilibre, certes précaire, mais qui permettait d’éviter la prolifération dans une région hautement instable. Le gouvernement a joué sa partie du jeu, obtenant la levée des sanctions qui l’étranglaient en échange du gel d’un programme nucléaire placé sous le contrôle international.

    Cet équilibre précaire a été rompu en 2018, lorsque, malgré l’insistance des Européens, Donald Trump a dénoncé le JCPOA, dont il jugeait qu’il « n’aurait jamais dû être signé ». Il l’a remplacé par une stratégie de « pression maximale » sur l’Iran. Les Européens – Français, Britanniques et Allemands – ont alors entrepris, en lien avec la faction du régime iranien prête à dialoguer, de tenter de maintenir cet accord en vie au moins jusqu’à l’élection présidentielle américaine de novembre 2020.

    Téhéran doit, dans les jours qui viennent, se prononcer sur la reprise ou non des activités d’enrichissement d’uranium interdites par l’accord. On voit mal comment les interlocuteurs iraniens des Européens pourraient encore aujourd’hui imposer la voie diplomatique aux durs du régime, qui verront plus que jamais l’arme nucléaire comme une chance de survie.

    Cet accord imparfait avait au moins le mérite d’exister et, avec lui, un espace pour la négociation. Cet espace s’est refermé, vendredi, sur la carcasse fumante de la voiture qui transportait le chef de guerre iranien à Bagdad. Il n’y a plus ni diplomatie ni stratégie de pression ou de sanctions. Seulement l’affrontement.

  • Affaire Daval : des sextoys d’Alexia volés au domicile conjugal
    https://actu.orange.fr/france/affaire-daval-des-sextoys-d-alexia-voles-au-domicile-conjugal-magic-CNT0

    Selon le JDD, plusieurs objets personnels appartenant au couple ont été dérobés en mars 2019 avant une perquisition des gendarmes prévue le 5 du mois. Pourtant, la maison située dans le village de Gray (Haute-Saône) était placée sous scellés après la mise en examen de Jonathann Daval pour le meurtre de son épouse.

    Si les gendarmes retrouvent des sextoys dans le tiroir de la table de nuit, selon Jonathann, il en manque. Outre des anneaux vibrants et un dé représentant les positions du Kama-sutra, un objet sexuel « rose classique » et des boules de geisha argentées ne sont plus là. Qui a donc pu commettre cet impair ? Selon les enquêteurs, le vol pourrait ne pas être lié à l’affaire, mais plutôt à chercher du côté d’un « vol d’opportunité sans lien avec le dossier ». D’ailleurs, jusqu’à présent, aucun suspect n’a encore été identifié.

    #gorafi_encore_plagié

    Y-a des infos, tu te dis que bon, c’est tout de même important d’en parler.

  • Liste vérifiée des signataires pro pédosexuels publiée le 23 mai #1977 dans Le Monde
    Recherches pour https://seenthis.net/messages/817814

    LETTRE OUVERTE A LA COMMISSION DE REVISION DU
    CODE PENAL POUR LA REVISION DE CERTAINS TEXTES
    LEGISLATIFS REGISSANT LES RAPPORTS ENTRE
    ADULTES ET MINEURS.

    Extraction réalisée à partir de

    Louis Althusser, secrétaire général de L’ENS rue d’Ulm
    Dennis Altman, écrivain
    Jean-Paul Aron, Professeur à L’Ecole pratique des Hautes Etudes
    Claude Bardos, Professeur à l’Université de Paris Nord
    Roland Barthes, Professeur au Collège de France
    André Baudry, Directeur d’Arcadie
    Simone de Beauvoir, écrivain
    Pasteur G.Berner, Président du Consistoire de Paris-Nord
    Jean-Claude Besret, ancien Prieur de l’Abbaye de Boquen
    Docteur Boegner,psychiatre au CHS de Fleury-les-Aubrais
    Michel Bon, psycho-sociologue
    Jean-Louis Bory, écrivain
    Bertrand Boulin, éducateur
    Christian Bourgois, éditeur
    Christine Buci-Glucksmann, Professeur agrégée
    Docteur Cabrol, psychiatre
    Docteur Challou, psychiatre au CHS de Fleury-les-Aubrais
    François Chatelet, Professeur à l’Université de Paris VIII
    Patrice Chéreau, metteur en scéne
    Jean-Pierre Colin, Professaur à l’Université de Reims
    Copi, dessinateur, écrivain
    Alain Cuny, acteur
    Fanny Deleuze
    Gilles Deleuze, Professeur à l’Université de Paris VIII
    Jacgues Derrida, Professeur à L’ENS rue d’Ulm
    Dominique Desanti, écrivain
    Jean-Toussaint Desanti, Professeur à l’Université de Paris I
    Françoise Dolto, neuro-psychiatre, psychanalyste
    Bernard Dort, Professeur a l’Universite de Paris III
    Françoise d’Eaubonne, écrivain
    Docteur Maurice Eme, psychiatre, Chef de service à l’Hopital de Beaumont Sur Oise
    Michel Foucault, Professeur au Collège de France
    Docteur Pierrette Garreau, pédiatre
    Philippe Gavi, journaliste
    Docteur R.Gentis, psychiatre
    André Glucksmann, attaché au CNRS
    Renaud Goyon, plasticien
    Félix Guattari, psychanalyste
    Daniel Guérin, écrivain
    Pierre Hahn, journaliste
    Jean-Luc Hennig, Journaliste
    Christian Hennion, journaliste
    Guy Hocquenghem, chargé de cours à l’Université de Paris VIII
    Roland Jaccard, psychanalyste
    Pierre Klossowski, écrivain
    Anne Laborit, Directrice d’Ecole
    Madeleine Laïk, Psychologue
    Georges Lapassade, Professeur à l’Université de Paris VIII
    Dominique Lecourt, assistant à L’Université d’Amiens
    Jacques Lefort, Chargé de recherches au CNRS
    Michel Leiris, Conservateur du Musée de l’Homme
    Michel Lobrot, Professeur à l’Université de Paris VIII
    Jean-François Lyotard, Professeur à L’Université de Paris VIII
    Michel Mardore, cinéaste
    Dionys Mascolo, écrivain
    Gabriel Matzneff, écrivain
    Docteur Michel Meignant, psychiatre, sexologue
    Gérard Molina, Professeur agrégé
    Vincent Monteil, professeur à l’Université de Paris VII, médaillé de la résistance
    Docteur Bernard Muldworf, psychiatre, médecin des Hopitaux
    Nicole Nicolas
    Docteur Jean Nicolas, gynécologue-accoucheur
    Marc Pierret, écrivain
    Jacques Ranciére, maitre-assistant a l’Université de Paris VIII
    Claude Revault d’Allonnes, professeur de psychologie sociale a l’Université de Paris VII
    Olivier Revault d’Allonnes, Professeur à l’Université de Paris I
    Jean Ristat, écrivain
    Christiane Rochefort, écrivain
    Alain Robbe-Grillet, écrivain
    Gilles Sandier, critique dramatique
    Jean-Paul Sartre, écrivain
    Renée Saurel, critique dramatique
    René Schérer, professeur à l’Université de Paris VIII
    Docteur Séguier, psychiatre au CHS de Fleury les Aubrais
    Docteur Pierre Simon, gynécologue-accoucheur
    Philippe Sollers, écrivain
    Victoria Thérame, écrivain
    Docteur Torrubia, psychiatre au CHS de Fleury-les Aubrais
    Héléne Védrine, professeur à l’Universite de Paris I
    Docteur Frits Bernard, psycho sexologue Rotterdam

    1 corrections orthographique apportée
    dernier nom, Frits et non Fritz

    • @mad_meg je publie ici le texte originel de 1977 que j’ai moi même extrait (OCR + corrections manuelles) d’une source image vérifiée.
      Il me semble absolument nécessaire de vérifier par nous mêmes et de publier ce travail (qui est long).
      Par exemple, cette liste circule sans la signature de Renée Saurel, critique dramatique, omise de la plupart des recopies. D’autre part les activités qui y sont déclarées pour chacun·e ne sont jamais mentionnées correctement, pourtant c’est une base textuelle absolument nécessaire pour faire ensuite des recherches fiables.

      Merci de comprendre que je n’ajoute rien ici à cette liste puisqu’elle sert de point de départ et sera alimentée par la suite avec nos/tes annotations mais aussi des données biographiques, les relations, activités, dates, distinctions etc.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Althusser

      Par exemple, on pourra noter qu’Althusser était en 1977 secrétaire général de l’ENS (rue d’ULM) (non noté sur WP) En 1980, lorsqu’il tue sa femme, Dominique Lecourt (signataire ci-dessus) fait parti de ses proches et devient son représentant légal.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Lecourt

    • je déplace ici le post en rapport qui est un peu long (avec les images) et se trouvait initialement ici https://seenthis.net/messages/817814#message818144

      Sur le site de Dolto.fr on retrouve la pétition (mais c’est une lettre ouverte différente des termes employés sur LeMonde ?) ainsi qu’en colonne gauche une justification à …Minute et un article ou Catherine, sa fille défend ses positions (LeMonde 2001)


      http://www.dolto.fr/fd-code-penal-crp.html

    • Elle ratisse tellement large, cette pétition... La demande légitime d’une égalité d’âge de la majorité sexuelle pour les gays et les lesbiennes (accordée en 1981) mélangée avec de la liberté de prédation sexuelle sur les enfants. Confusionnisme des uns (cette extrême droite qui vomit Mai 68 mais s’en sert), effets de mode pour les autres, autant d’intellos qui ne voient pas le problème, c’est accablant.

    • (3 des signataires) Philippe Gavi, fondateur de libé, en #2009 à propos de Guattari
      à la sortie du livre de Franck Demules, la victime de Christian Hennion

      (Attention, évitez le forum)
      immedias2016.com/2009/05/viol_au_dessus_dun_nid_de_couc/

      La pression du milieu ambiant n’est pas une circonstance atténuante, pas plus qu’elle ne l’est pour un nazi, ou un khmer rouge. Rien, et encore moins le désir, n’atténue le crime du « tuteur » qui prend son pied avec l’enfant, ni celui du #psychanalyste qui fait l’amour avec ses patientes (je pense à mon ami Félix Guattari qui a laissé derrière lui une œuvre géniale et quelques suicides), ni celui de l’ancienne victime qui se fait tortionnaire. L’esprit 1968, c’est d’abord cela.

    • seenthisseuses et seenthisseurs, voici la liste des personnes pour lesquelles je vous sollicite

      pour la suite de l’enquête évoquée ici https://seenthis.net/messages/817814

      J’essaye de m’en tenir au noyau des signataires.
      La plupart des signataires des pétitions ont une page dédiée WP.
      La base se constitue avec un code de ma création qui récupère les noms, dates naissance/deces et texte d’introduction de WP. Y’a surement mieux du côté des outils de journalisme mais je ne connais pas ou n’y ai pas accès. En tout cas, pour ce que je cherche à faire, j’ai au moins besoin de connaitre leur âge.

      Evidemment je ne sniffe pas tout, mais un par un après avoir sourcé et fait les vérifications des correspondances d’identités. Sur 110 personnes, il reste environ 20 noms non vérifiés et datés.

      Par exemple, concernant la signataire Marie Rhonon (pétition du 27 janvier), ce ne serait pas Rhonon mais bien Thonon. Après recherche, personne ne semble exister sous le nom de Marie Rhonon. Sous Thonon, je trouve

      –> Dailymotion "Marie Thonon-Jacopin, entretien sur Yves Stourdzé"
      –> La page WP d’Yves Stourdzé (non signataire) signale qu’il intervient à Vincennes Paris VIII en 1979 et son lien avec Lyotard (signataire) et Deleuze (signataire) et avec Marie Thonon(signataire) ce qui me semble une correspondance correcte.

      Dès 1969 jusqu’en 1983 Yves Stourdzé enseigne à l’Université Paris IX Dauphine (1971-1982), en Sociologie des Organisations et dans le DESS (Diplôme d’études supérieures spécialisées) de Gestion ; il intervient à Vincennes Paris VIII (1970-1971) dans le cadre du séminaire « Cinéma & Société » et « Économie, Politique et Psychanalyse » sous la direction de Jean-François Lyotard et Gilles Deleuze.

      "Par ailleurs un grand nombre de ses articles et textes inédits ont été rassemblés dans l’ouvrage posthume « Pour une poignée d’électrons » mis en forme par Marie Thonon-Jacopin et Jean-François Blondeau-Patissier (Fayard, 1987)."

      Egalement sourcé avec https://www.univ-paris8.fr/IMG/pdf/programme-stourdze.pdf
      Marie THONON - JACOPIN, sociologue, collaboratrice d’Yves Stourdzé à partir de 1975

      Je m’intéresse donc aux ignoré·es de ces pétitions qui sont moins connu·es et pour lesquels la recherche est plus longue. Peu d’info sur les femmes, notamment les femmes de comme Fanny Deleuze, qui joue Tante Eva dans le film L’amant de Lady Chatterley d’après la 2e version de « L’amant de Lady Chatterley » de D.H. Lawrence éditions Gallimard qu’elle a elle même traduit.

      Voici la liste des personnes pour lesquelles je sollicite les seenthisseuses et seenthisseurs

      Boegner Docteur psychiatre au CHS de Fleury-les-Aubrais
      Cabrol Docteur psychiatre
      Challou Docteur psychiatre au CHS de Fleury-les-Aubrais
      Fanny Deleuze traductrice
      Maurice Eme Docteur psychiatre
      Docteur R.Gentis psychiatre
      Anne Laborit Directrice d’Ecole
      Jacques Lefort Chargé de recherches au CNRS
      Michel Meignant Docteur psychiatre
      Vincent Monteil professeur à l’Université de Paris VII
      Nicole Nicolas
      Jean Nicolas Docteur gynécologue-accoucheur
      Séguier Docteur psychiatre au CHS de Fleury les Aubrais
      Torrubia Docteur psychiatre au CHS de Fleury-les Aubrais
      Héléne Védrine professeur à l’Universite de Paris I
      Jean-Michel Wilhelm
      Pierre-Edmond Gay docteur psychanalyste
      Raymond Lepoutre
      Négrepont photographe (Livre les enfants de Papiers ? )
      Gérard Soulier
      Catherine Valabrègue => https://fr.wikipedia.org/wiki/Catherine_Valabregue
      Gérard Vallès Docteur psychiatre

    • Signataire

      Daniel Guérin 1904-1988

      Homosexualité et révolution, Paris, Le vent du ch’min, 1983, texte intégral

      http://kropot.free.fr/Guerin-homorev.htm

      Ce serait sous-informer le lecteur que de lui celer le revers de la médaille. Beaucoup d’homosexuels, issus des classes privilégiées, professent des opinions contre-révolutionnaires. Ils s’assurent ainsi pour leurs escapades érotiques la tolérance, voire la protection du pouvoir. Ils s’arrangent pour échapper, de par leur statut social ou leur renom culturel, aux persécutions homophobes. Leur fortune leur permet de s’approvisionner sans risque ni peine en chair fraîche. D’ailleurs on ne devrait pas trop leur en vouloir puisque l’âge ou un physique médiocre leur interdisent les conquêtes masculines gratuites.

      Mais combien déplaisante est la conduite de tels grands couturiers, de tels chorégraphes, de tels cinéastes, de tels traiteurs de luxe, de tels vétérans de l’aéronautique, de tels fleurons du Paris nocturne qui s’entourent d’un sérail de garçons, tout en versant aux caisses électorales des partis de droite. Trop souvent ils ont tendance à considérer comme du bétail - voire à faire disparaître - les beaux gosses qui ont été les délices de leurs nuits. Si d’aventure, l’un d’eux verse dans la délinquance, pour tenter de rivaliser avec leurs gros sous, ils n’esquisseront pas le moindre geste pour le tirer d’affaire et on les entendra maugréer d’avoir eu des relations trop compromettantes pour leur standing social.

      Avoués, cachés ou refoulés, des écrivains, comme le poète Robert de Montesquiou-Fezensac (modèle du baron de Charlus), Pierre Loti, Abel Hermant, Jacques de Lacretelle, Marcel Jouhandeau, Henri de Montherlant, Julien Green, Roger Peyrefitte, des politiciens comme les anciens ministres Abel Bonnard, Louis Jacquinot, Roger Frey, des maréchaux comme Lyautey et de Lattre de Tassigny, des philosophes comme Gabriel Marcel, des historiens comme Pierre Gaxotte et Philippe Erlanger ont été, ou sont, des homosexuels de droite.

      Bien qu’un peu plus ouverts politiquement : Marcel Proust, Jean Cocteau, François Mauriac.

      Auteur de
      Daniel Guérin, Kinsey et la sexualité, Paris, Julliard, 1955.

    • L’enquête se poursuit, le puzzle se reconstitue

      Signataire
      Gérard Vallès Docteur psychiatre, deviendra pédopsychiatre. Co-fondateur en 1973 de la Société Française de Sexologie Clinique SFSC
      sfsc.fr/cv/cv-valles.htm

      Il deviendra ensuite secrétaire général de la World Association for Sexology (WAS), puis vice-président de cette association mondiale.
      Membre du comité directeur du collège enseignant de la SFSC, pendant vingt-trois ans.
      DCD en 2004

      Citation : « Les femmes c’est le contraire du cognac : plus elles sont hors d’âge, plus elles sont imbuvables ».

      –----
      Plusieurs des co-fondateurs de la SFSC apparaissent sur une des 3 pétitions, Michel Meignant et à plusieurs reprises le patronyme Gellman .

      Premier conseil d’administration de la SFSC en
      1974 Jean COHEN Ludwig FINELTAIN Robert
      GELLMAN
      Jacqueline KAHN NATHAN Michel
      MEIGNANT
      Emile PAPIERNICK Pierre SIMON Pierre
      VELAY Gérard ZWANG BUREAU Charles GELLMAN ,
      Jacques WAYNBERG, Gilbert TORDJMAN, Gérard VALLES et GUENKINE.

      Sur Wikipédia france, une page « Robert Gellman » a été supprimée 2 fois en 2010, dont une pour « Violation de copyright : aihus.fr/… » Ce site, qui présentait « l’Association interdisciplinaire
      post-universitaire de Sexologie » a été refondu.
      On trouve les publications de Robert Gellman (1935-2008) sur Data BNF https://data.bnf.fr/fr/12608372/robert_gellman

      {{Gilbert Tordjman}} (non signataire) est co-fondateur de la SFSC avec Robert Gellman en 1973
      Médecin. - Président de l’Association mondiale de sexologie, secrétaire général de la Société française de sexologie clinique (en 1989)

      En 2002, il est accusé d’abus sexuels sur certaines de ses patientes et mis en examen pour viol. En 2003 il est incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes pour ne pas avoir respecté l’interdiction d’exercer la médecine qui pesait sur lui. Il devait être jugé aux assises le 28 avril 2009 mais il décède d’un cancer début mars 2009.

      Tordjman était célèbré et il était aussi pédiatre.

      – Ok, donc 7 ans d’attente pour un jugement qui n’aura pas lieu.

    • @sinehebdo, excuse moi de reposter ma demande, mais des fois que tu ne l’ai pas vu, est-ce que tu as possibilité de trouver la liste des signataires de la « lettre en soutien à Gérard R. » parue dans Libération du 23 mars 1979 ?
      C’est l’omerta sur cette liste, il y aurait plus de 60 signataires, dont Moustaki, Rochefort, Bruckner, JL Bory
      Merci :)

  • Why detached Macron thinks he’s winning – POLITICO
    https://www.politico.eu/article/why-detached-macron-thinks-hes-winning

    ... the country is far from being paralyzed as it was in 1995 and 1968. Even the railways have not been completely halted as they were in 1986.

    Parisians have had limited Metro and bus services and no Christmas opera or ballet performances, but outside Paris, other than for rail travelers, the strikes have been scarcely felt.

    While just over 50 percent of French people oppose the pension reform and up to a million have joined nationwide protest marches, the strikes themselves are tiny.

    By my reckoning, 0.58 percent of French public sector workers are en grève and 0.11 percent of the entire French workforce. Almost no one in the private sector has ceased work.

    The vast majority of strikers — 30,000 out of roughly 35,000 — are on the railways and the Paris Metro. Even on the state railways the proportion of strikers has fallen to 7.7 percent of staff (compared to over 12 percent at the start). Something similar is happening on the Paris Metro and buses.

    #retraites #France

    • Bof.

      He may be right that his government is winning its war of attrition with the unions. That could be a Pyrrhic victory. Macron could end up annoying more voters with his aloofness than he impresses with his determination.

      Chaque victoire de Macron contre la volonté d’une majorité de personnes contribue à faire croître le fossé qui se creuse entre le peuple et la représentation, entre les gobeurs de macronisme et les autres qui se prennent sa botte en pleine poire. Ce sont bien des victoires à la Pyrrhus, au moins ça !

  • Incendies : en Australie, le « monstre » est hors de contrôle
    3 janvier 2020 / Gaspard d’Allens (Reporterre)
    https://reporterre.net/Incendies-en-Australie-le-monstre-est-hors-de-controle

    Depuis quatre mois, l’Australie lutte contre les pires incendies de son histoire, accentués par le dérèglement climatique. Près de 55.000 kilomètres carrés de terres ont brûlé. Les dommages humains et écologiques sont colossaux. Pourtant, le Premier ministre n’envisage nullement de renoncer au charbon, dont le pays est un gros producteur.
    (...)
    Interrogé par la chaîne australienne ABC, Rob Rogers, le commissionnaire adjoint au Rural Fire Service (RFS), a reconnu une forme d’impuissance : « Même 10.000 pompiers sur le terrain ne pourraient pas éteindre ces feux. Nous ne sommes plus capables de les contenir. Nous devons juste nous assurer qu’il n’y ait plus personne sur leur chemin. »
    (...)
    Alors que le mécontentement grandit dans l’opinion publique, Scott Morisson a dû écourter ses vacances de Noël à Honolulu, à Hawaï. Son inaction climatique est vilipendée. Le 19 décembre, à Sydney, des milliers de manifestants ont défilé sous les nuages de l’incendie pour réclamer l’arrêt de l’utilisation du charbon. En septembre, dans tout le pays, ils étaient plus de 250.000 à manifester.

    La fronde monte mais Scott Morisson ne bouge pas d’un iota. Si cet évangéliste bénit l’action des pompiers, à majorité volontaire, il continue de favoriser l’implantation d’industries minières, très polluantes et émettrices de CO2, près de la barrière de corail. « Nous n’allons pas nous engager dans des objectifs irresponsables, destructeurs d’emploi et nuisibles pour l’économie », a-t-il répété sur les chaînes d’info nationales. « Je ne vais pas rayer de la carte l’emploi de milliers d’Australiens en m’éloignant des secteurs traditionnels. »(...)

    #Australie

  • Le général iranien Soleimani tué par les États-Unis en Irak - Monde - LeTelegramme.fr
    https://www.letelegramme.fr/monde/le-general-iranien-soleimani-tue-par-les-etats-unis-en-irak-03-01-2020-


    EPA

    Les États-Unis ont confirmé avoir mené un raid en Irak qui a mené à la mort du puissant général iranien Qassem Soleimani. Le guide suprême iranien a appelé à la « vengeance ».

    Le puissant général iranien Qassem Soleimani, émissaire de la République islamique en Irak, et un dirigeant pro-iranien ont été tués tôt ce vendredi dans un raid américain à Bagdad, une « escalade extrêmement dangereuse » selon l’Iran qui intervient trois jours après l’attaque inédite contre l’ambassade américaine.

    Le guide suprême iranien Ali Khamenei a notamment appelé à la « vengeance ». « Le martyre est la récompense de son inlassable travail durant toutes ces années (…). Si Dieu le veut, son œuvre et son chemin ne s’arrêteront pas là, et une vengeance implacable attend les criminels qui ont empli leurs mains de son sang et de celui des autres martyrs », a dit l’ayatollah Khamenei sur son compte Twitter en farsi.

    Peu après l’opération, le Pentagone a annoncé que le président américain Donald Trump avait lui-même donné l’ordre de « tuer » Soleimani, un dirigeant des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique. Abou Mehdi al-Mouhandis, numéro deux du Hachd al-Chaabi, une coalition de paramilitaires majoritairement pro-Iran désormais intégrés à l’État irakien, est également mort dans ce bombardement.
    […]
    Le raid américain, qui a visé un convoi de véhicules dans l’enceinte de l’aéroport de Bagdad, a tué en tout au moins neuf personnes au total, selon des responsables des services de sécurité irakiens.
    L’autre grande figure tuée est Abou Mehdi al-Mouhandis, véritable chef opérationnel du Hachd al-Chaabi et lieutenant du général Soleimani pour l’Irak depuis des décennies.

    Les deux hommes, dont l’enterrement aura lieu samedi selon le Hachd, étaient sous sanctions américaines et cette coalition paramilitaire pro-Iran est aujourd’hui au cœur de toutes les attentions en Irak.

    Si le Hachd a combattu à partir de 2014 aux côtés des troupes irakiennes et de la coalition internationale antijihadistes emmenée par les États-Unis, ses factions les plus pro-iraniennes -pour certaines nées dans la lutte contre l’occupation américaine de 2003 à 2011- sont désormais considérées par les Américains comme une menace plus importante que le groupe EI.

    Mardi, ce sont ses combattants et ses partisans qui se sont livrés par milliers à une démonstration de force inédite en Irak. Ils ont déferlé dans la Zone verte de Bagdad où se trouve l’ambassade américaine, ont attaqué la chancellerie à coups de béliers de fortune et ont tracé des graffitis sans équivoque sur les murs. « Non à l’Amérique », disait l’un, « Soleimani est mon chef », affirmait un autre.
    Cet épisode inédit semblait terminé mercredi avec le retrait des pro-Iran de la Zone verte, sur ordre du Hachd.

    Mais les morts de vendredi donnent de plus en plus de consistance à la menace qui pèse depuis des mois sur l’Irak : que son sol se transforme en un champ de bataille par procuration pour l’Iran et les États-Unis.

  • L’affaire Jamendo et les Creative Commons : où est (exactement) le problème ? | Calimaq
    https://scinfolex.com/2020/01/01/laffaire-jamendo-et-les-creative-commons-ou-est-exactement-le-probleme

    En début de semaine, une décision de justice rendue par la Cour de Cassation le 11 décembre dernier a suscité un certain émoi en ligne, après que des sites d’information comme Next INpact ou ZDNet s’en soient faits l’écho. Ce jugement était d’importance, car il portait sur les licences Creative Commons et, plus précisément, sur leur articulation avec les mécanismes de gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins. Depuis leur création en 2001, les licences Creative Commons n’avaient jamais fait encore l’objet d’une décision de justice en France et on comprend donc que cet arrêt de la Cour de Cassation était très attendu. Source : : : S.I.Lex : (...)

    • Mais le plus aberrant va être les conséquences pour les artistes et les producteurs qui étaient en affaire jusqu’à présent avec Jamendo Licensing et qui touchaient 65% des recettes générées. A présent, ils vont devoir se tourner vers la SPRE pour toucher la part de la rémunération équitable versée par les magasins en affaire avec Jamendo et qui devrait logiquement leur revenir. Or ces artistes ne sont pas membres des sociétés de gestion collective classiques et on en est certain, car Jamendo exige que les artistes lui certifie ne pas appartenir à de telles sociétés pour pouvoir entrer dans son programme Jamendo Licensing. La Cour de Cassation estime que ces artistes peuvent néanmoins se tourner à présent vers ces sociétés de gestion collective pour réclamer leur part de rémunération équitable, mais il est hautement improbable que tous le fassent et pas certain non plus que ces sociétés ne leur imposent pas de devenir membres pour pouvoir prétendre toucher leur rémunérations…

      Au final, l’effet le plus probable de l’arrêt de la Cour est que les artistes qui passaient par Jamendo ne verront jamais la couleur de cet argent qui leur est pourtant légitimement dû et ces sommes finiront dans ce que les sociétés de gestion collective appellent leurs « irrépartissables » pour aller gonfler les budgets qu’elles consacrent à leurs actions propres (y compris d’ailleurs le lobbying assidu qu’elles exercent pour inciter constamment le législateur à renforcer le droit d’auteur…).

      Donc oui, sur ce point, la décision de la Cour de Cassation est proprement scandaleuse et c’est un épisode de plus dans la dégénérescence des droits de propriété intellectuelle qui devraient toujours rester des droits ouverts aux artistes pour assurer leur subsistance et non venir engraisser des intermédiaires.

  • Allez va pour un « bonne année » aux lectrices, lecteurs de ce superbe et incontournable seenthis. Les cahiers au feu, Macron, Blanquette et toute la smala au milieu. La semaine de 20 h, la retraite à quarante ans, l’autogestion et la collectivisation au menu... Ah « vin vin » quelle cuvée !