• De l’“Orient surréaliste” à “D.C.-la-folle”
    https://www.dedefensa.org/article/de-lorient-surrealiste-a-dc-la-folle

    De l’“Orient surréaliste” à “D.C.-la-folle”

    Le texte de E.J. Magnier ci-dessous qui s’appuie sur la rencontre de Poutine et d’Erdogan à Sotchi aujourd’hui 22 octobre, représente en réalité un intéressant historique des événements qui, depuis début octobre, ont abouti à l’actuelle situation. On découvre, sans surprise excessive, que non seulement il s’agit de l’“Orient compliqué”, mais surtout de l’“Orient surréaliste”, où la Russie règne en maîtresse absolue, reconnue désormais par tout le monde, – sauf bien entendu, à “D.C.-la-folle”, les généraux à la retraite, les neocon en chômage et les enquêteurs démocrates et clintonien sur les “Russian assets”.

    Témoignent de cette domination russe, si besoin était, ces quelques passages d’une nouvellede DEBKAFile concernant les “autorisations de frappe” israéliennes que Netanyahou (...)

  • Des généraux contre Trump
    https://www.dedefensa.org/article/des-generaux-contre-trump

    Des généraux contre Trump

    Un certain nombre d’officiers généraux à la retraite, mais toujours tenus au devoir de réserve fondamental par rapport au pouvoir civil en exercice, ont réalisé plusieurs opérations de communication où ils mettent en cause, justement, ce pouvoir civil, et particulièrement le Commandant-en-Chef des forces armées des États-Unis, – le président bien sûr. Ces mises en cause sont radicales, comme lorsque l’amiral McRaven signe un article dans le New York Times sous le titre « Our Republic Is Under Attack From the President » ; ou lorsque le Général Petraeus, en réponse à une question sur CNN hier, qualifie de “trahison” la décision de Trump de retrait de forces US de Syrie, qui est également l’argument essentiel de l’article de McRaven.

    La plupart de ces officiers généraux ont un passé (...)

  • Saint-Exupéry contre la vie ordinaire
    https://www.dedefensa.org/article/saint-exupery-contre-la-vie-ordinaire

    Saint-Exupéry contre la vie ordinaire

    Ecrivain rarement relu car incompris et saccagé à l’école, Antoine de Saint-Exupéry nous donnait pourtant une bonne vision du monde moderne dans Terre des Hommes. Et cela donne :

    « Conduits par le même chauffeur taciturne, un matin de pluie. Je regardais autour de moi : des points lumineux luisaient dans l’ombre, des cigarettes ponctuaient des méditations. Humbles méditations d’employés vieillis. À combien d’entre nous ces compagnons avaient-ils servi de dernier cortège ? »

    Ici en Espagne, j’entends toujours ébaubi la nullité de nos retraités français sur le paseo maritime. Ils ne parlent que de leur santé, du médecin, des remboursements, de leur immobilier, et de machin qui est à Sydney ou à Harvard. Le grand remplacement a déjà eu lieu, il a été spirituel et moral, je (...)

  • Leur catastrophe ontologique
    https://www.dedefensa.org/article/leur-catastrophe-ontologique

    Leur catastrophe ontologique

    Nous avons choisi comme exemple pour soutenir notre propos un texte de The Moon of Alabamadu 18 octobre 2019, traduit par les bons soins du Sakerfrancophone. Ce texte nous montre essentiellement le décalage évidemment stupéfiant entre les perceptions des médias essentiellement de la presseSystème, et la vérité-de-situationen Syrie après les derniers développements le 18 octobre. Nous affirmons que la description correspond effectivement pour l’essentiel de la vérité-de-situation contre le simulacre que se construit la presseSystème, parce que l’évidence et l’enquête l’indiquent. Nous ne perdons pas notre temps à démontrer ce qui est l’évidence et laisserons les versions de la presseSystème à leur triste destin.

    Ce qui nous importe est de tenter d’analyser ce qui fait qu’il (...)

  • La folie d’Hillary
    https://www.dedefensa.org/article/la-folie-dhillary

    La folie d’Hillary

    20 octobre 2019 – La dernière interventiond’Hillary Clinton, après un long silence, a provoqué des réactions nombreuses et pleines de désordres contradictoire. Voir par exemple celle du député Amash, qui juge l’intervention de Clinton au second degré et considère, lui, qu’elle agit comme si elle était « un agent de Trump » (“a Trump asset”). Plus classique par sa logique immédiate, et déjà perceptible dans les réactions, cette réaction d’un lecteur du texte de The Moon of Alabamasur ce sujet :

    « En quelque sorte, Hillary fait quelque chose de constructif pour la première fois de sa carrière, – en donnant un coup de pouce à Tulsi Gabbard, qui est le seul candidat à contester le complexe militaro-industriel, qui a probablement causé plus de morts et de destruction que n’importe quoi d’autre dans (...)

  • Hillary vs Tulsi, duel du siècle ?
    https://www.dedefensa.org/article/hillaryvs-tulsi-duel-du-siecle

    Hillary vs Tulsi, duel du siècle ?

    Ce serait, ce sera vraiment une drôle d’élection, USA-2020, à tous égards, quelque chose qui introduirait dans les affaires du monde un baril de poudre, une mèche allumé, des fous qui pensent à autre chose, la haine comme combustible principal de l’hôpital psychiatrique, avec les coucous qui cherchent désespérément leur nid. Prenez Tulsi Gabbard et Hillary Clinton : la première n’existe pas pour l’essentiel de la presseSystème non-US (interrogez donc un vrai “journaliste” français [ditto, de la presseSystème] à cet égard) et quand elle existe pour la presseSystème US, c’est comme marionnette de Poutine ; la seconde semblait ne plus exister du tout, comme une sorte de fantôme redoutable et écrasant, sinon irrésistible, de spectre gluant également, une Lady McBeth d’un autre (...)

  • L’honneur de notre civilisation : des chaises vides
    https://www.dedefensa.org/article/lhonneur-de-notre-civilisation-des-chaises-vides

    L’honneur de notre civilisation : des chaises vides

    Vous avez sur l’estrade des intervenants le rapporteur spécial de l’ONU sur le torture Nils Melzer, avec deux adjoints. Une jeune femme présente ces trois personnes. Devant ces quatre personnes, les chaises attribuées aux journalistes puisqu’il s’agit d’une présentation faite à la presse. Selon un décompte qui semble correspondre à une vérité-de-situation, les journalistes étaient au nombre de quatre. Jusqu’ici, expose WSWS.org, un seul grand média a publié un article illustré d’une vidéo : RT.com le 16 octobre.

    Ah oui ! Nous allions oublier le sujet : non pas une violence faite au meneur des manifestations à Hong-Kong ni l’arrestation d’un opposant à Moscou, mais l’exposé par un juriste internationalde très grande valeur des conclusions de l’enquête dont (...)

  • “Éléments de langage” pour notre “zomblangue”
    https://www.dedefensa.org/article/elements-de-langage-pour-notre-zomblangue

    “Éléments de langage” pour notre “zomblangue”

    18 octobre 2019 – Le quatrième débat des candidats démocrates à la désignation pour les présidentielles USA-2020 a vu l’installation dans l’emploi courant d’une expression intéressante dans le cadre de la nouvellement-nommée (par décret personnel), – “zomblangue” (*), d’une nouvelle expression que je trouve à l’instant délicieuse et significative. C’est la très-pétillante Caitline Johnstone qui, hier, note la chose. Il s’agit au départ de l’expression “talking points”, traduite en français par nos ardents “communicants” par l’expression délicate d’“éléments de langage”, adaptée aux nécessités de la Guerre pour la Vérité que mènent ces zombieSystème, – et cela donne “Kremlin talking points”, que vous traduirez aisément...

    « Ce ne sont pas des théories de conspiration. Ce ne (...)

  • Sir John Glubb et la décadence impériale
    https://www.dedefensa.org/article/sir-john-glubb-et-la-decadence-imperiale

    Sir John Glubb et la décadence impériale

    On parle beaucoup dans le monde antisystème de la chute de l’empire américain. Je m’en mêle peu parce que l’Amérique n’est pour moi pas un empire ; elle est plus que cela, elle est l’anti-civilisation, une matrice matérielle hallucinatoire, un virus mental et moral qui dévore et remplace mentalement l’humanité - musulmans, chinois et russes y compris. Elle est le cancer moral et terminal du monde moderne. Celui qui l’a le mieux montré est le cinéaste John Carpenter dans son chef-d’œuvre des années 80, They Live. Et j’ai déjà parlé de Don Siegel et de son humanité de légumes dans l’invasion des profanateurs, réalisé en1955, année flamboyante de pamphlets antiaméricains comme La Nuit du Chasseur de Laughton, le Roi à New York de Chaplin, The Big Heat de Fritz Lang.

    On (...)

  • Les Kurdes au risque du PC
    https://www.dedefensa.org/article/les-kurdes-au-risque-du-pc

    Les Kurdes au risque du PC

    Le premier texte ci-dessous, après notre présentation et nos commentaires, nous dit des choses intéressantes. Après tout lorsque l’auteur nous parle, à propos des gens (en général de confession musulmane, mais n’en parlons pas trop) qui avaient rejoint Daesh-1 et qui rejoindront Daesh-2 (puisqu’il s’agit bien de cela), de tels opprimés rejoignant ce qui est défini en théorie comme « un projet de résistance et de vengeance pour des milliers d’individus humiliés, détruits, lessivés dans un monde uniformisé et occidentalo-centré devant l’éternel », ce n’est pas si mal parlé. Cela pourrait même s’appliquer au Gilets-Jaunes (qui ne sont pas tous de confession musulmane, mais n’en parlons pas trop). Enfin, il y a des choses de ce genre dans ce texte, qui méritent considération et même (...)

  • Orfèvrerie russe
    https://www.dedefensa.org/article/orfevrerie-russe

    Orfèvrerie russe

    Les morts qu’on ne pleure pas

    Une certaine presse, celle-là qui fabrique le plasma dans lequel nous sommes immergés pollué de travestissements de la vérité tant elle nous la sert estropiée, invalide, sans substance car elle se trouve tronquée de l’essentiel qui est tu, se lamente récemment sur les Kurdes promis à une mort certaine.

    Depuis 2014, une coalition dirigée par les Usa ‘contre Daesh’ opère en Syrie et en Irak et mène des attaques aériennes sur ces deux pays. Airwars estime qu’elle a tué entre 8 214 et 13 125 civils au cours de 2 890 incidents distincts dont environ 2000 enfants et 1300 femmes. Le porte-parole du Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies déclarait pour sa part en début d’année que les 30 000 attaques aériennes conduites par la coalition depuis auraient (...)

  • En quatrième vitesse
    https://www.dedefensa.org/article/en-quatrieme-vitesse-1

    En quatrième vitesse

    Nous signalions hier les tweets enthousiastesdu commentateur Elijah J. Magnier concernant la situation en Syrie. Il nous semble logique de reprendre le texte de ce même commentateur qui reprend lui-même une description complète de la situation après le grand événement que constitue le retrait des forces US protégeant les Kurdes tandis que les forces régulières syriennes et probablement la Russie prennent en charge cette protection.

    On notera effectivement dans le texte de Magnier le rôle omniprésent des Russes et également la façon dont se poursuivent parallèlement les combats et différentes négociations aboutissant à des accords divers, plus ou moins respectés, entre ceux-là même qui mènent les combats. La Syrie est un remarquable exemple de ce qu’on nomme “ guerre hybride”, mais (...)

  • Variations autour du “boucher de Damas”
    https://www.dedefensa.org/article/variations-autour-du-boucher-de-damas

    Variations autour du “boucher de Damas”

    15 octobre 2019 – La sanctification des Kurdes est une des deux constantes les plus fermes de la narrative-Système pour ce qui concerne l’explication de l’“Orient [très-]compliqué” en mode-postmoderne, notion qu’il s’agit de simplifier pour mieux articuler le simulacre de service. L’autre “des deux constantes les plus fermes”, installée en 2011, c’est “le boucher de Damas”, alias Assad, président syrien. Quoi qu’il se passe, l’impératif du simulacre est de retrouver Assad menaçant d’une boucherie n’importe qui, pour le plaisir et pour le vice partagés, et particulièrement une boucherie des Kurdes. Nous sommes à un de ces points de rupture qui font naître un malaise diffus dans le bon équilibre de la presseSystème ; il est en effet impossible pour l’instant de transformer (...)

  • L’apothéose de la culture de la mort
    https://www.dedefensa.org/article/lapotheose-de-la-culture-de-lamort

    L’apothéose de la culture de la mort

    La nouvelle mouture cinématographique du Joker est inspirante puisqu’un nombre incalculable de bimbos de la presse aux ordres semble craindre que cet opus puisse inciter certains blancs-becs laissés pour compte à passer à l’acte.

    La démesure comme purge salvatrice

    Hommage à la démesure au cœur du quotidien des « cerveaux dérangés », cette nouvelle production hollywoodienne semble mettre la table pour un procès en règle de notre société post-industrielle. Société du paraître où les plus faibles sont prestement mis en quarantaine, en attendant qu’on les euthanasie. C’est dans ce contexte que la figure, désormais, emblématique du Joker nous interpelle, comme si le « mal ordinaire » qui dort dans les eaux mortes de l’Amérique finissait par engendrer des « misfit » [mésadaptés] (...)

  • Fake ! Voilà maintenant les DeepFuck !
    https://www.dedefensa.org/article/fake-voila-maintenant-lesdeepfuck

    Fake ! Voilà maintenant les DeepFuck !

    14 octobre 2019 – Hier donc, cela devait être dans la “tranche 13H00-14H00”, je m’invite sans crier gare sur la chaîne LCI où l’on bavarde sans discontinuer autour du cadavre puant de la réalité du monde totalement désintégrée. On nous parlait d’une nouvelle catégorie, type Formule 1, dans le circuit du FakeNewsisme, laDeepFake qui déchire les âmes sensibles. On nous entretint donc d’un exemple très récent et tonitruant de la méthode, le montage publicitaire de Solidarité-SIDAqui fait dire à Trumpque le SIDA est vaincu, avec la voix, les mimiques, les gestes de Trump (après tout, “AIDS” n’est pas si loin d’“ISIS”, alors le travail en est facilité avec lui qui ne cesse de répéter qu’ISIS est liquidé). On s’exclame sur ce nouvel aspect du Fake, une sorte de Fake absolue qui (...)

  • Fred Reed et la reculade militaire américaine
    https://www.dedefensa.org/article/fred-reedet-la-reculade-militaire-americaine

    Fred Reed et la reculade militaire américaine

    Le récent déménagement du CENTCOM a éclairé les moins endormis. La défaite impériale se rapproche sous les coups des modestes Houthis et de l’Iran hilare, héritier des parthes et des sassanides.

    Philippe Grasset décrivit notre déclin et le technologismedes anglo-saxons qui anéantissent peuples, sexes, histoire, et finalement technicité et efficacité militaire. Il ne reste que l’hélium boursier gonflé par la dette.

    On assiste ainsi au déclin des transports, du nucléaire, de la construction, de la pharmacie, de l’alimentation, des loisirs... Depuis les années 70, la technologie américaine infantilise d’un côté (les jeux, l’information) et de l’autre elle vicie des élites qui copient les investisseurs qui ont remplacé l’industrie par l’agiotage. La technologie tue le (...)

  • Un “État de Droit”-bouffe
    https://www.dedefensa.org/article/un-etat-de-droit-bouffe

    Un “État de Droit”-bouffe

    Le processus de mise en accusation du président Trump, qui se poursuit à la Chambre des Représentants, ou plutôt dans les commissions ad hoc [notamment celle du renseignement] sous le seul contrôle des démocrates, constitue un cas extraordinaire de fonctionnement d’un “État de droit”, – et quel “État de droit” si glorieusement célébré ! – qui mérite absolument d’être orné de l’un de nos qualificatifs favoris qui a tout à voir avec la bouffonnerie : “‘État de droit’-bouffe ”.

    Nous donnons ci-dessous un texte (du 11 octobre) de Michael Snyder, de son site The EndoftheAmericanDream, qui se penche sur cet aspect de la question après la nouvelle que le “lanceur d’alerte” à la base de l’accusation, un anonyme de la CIA travaillant en seconde-main (travail par “ouï-dire” et “on-dit”, pour tout (...)

  • Trump fait le ménage
    https://www.dedefensa.org/article/trump-fait-le-menage

    Trump fait le ménage

    Des indications précises apparaissent de plus en plus sur l’action entreprise par le président Trump dans les rangs du NSC(National Security Council), qui est ce “gouvernement” restreint du président, coordonnant et intégrant les diverses informations et analyses de sécurité nationale (notamment venues des ministères concernés) pour le président, pour lui permettre de prendre ses décisions dans cette matière. A l’occasion du troisième (un record) changement du directeur et conseiller de sécurité national, il semble que Trump ait donné l’ordre à Robert O’Brien, le remplaçant de Bolton, d’opérer une vaste purge des effectifs.

    Bloomberg rapportait la chose le 7 octobre 2019 : « Le président Donald Trump a ordonné une réduction substantielle du personnel du Conseil de Sécurité Nationale, (...)

  • Résilience entêtée de la crise syrienne
    https://www.dedefensa.org/article/resilience-entetee-de-la-crise-syrienne

    Résilience entêtée de la crise syrienne

    Comme dit l’autre, ou bien notre estimé confrère : « Turkey again invade », et le même, excellemment traduit par Le Sakerfrancophone : « C’est reparti pour une invasion turque ». On rêvasse avec nostalgie au temps où une telle nouvelle, un tel acte, eût provoqué une très grave tension internationale, des mobilisations, des réunions urgentes. Aujourd’hui, eh bien un constat un peu fatigué, “Tiens, ils y vont à nouveau”, avec en plus la menace étrange en termes diplomatiques, de la part d’Erdogan que l’âge commence à assiéger, que si l’on ne dit pas que son initiative est remarquable il lâchera des millions de réfugiés sur l’Europe apeurée. (Cris d’horreur du ministre allemand de l’intérieur : ce sera bien pire qu’hier [en 2015].)

    Du côté US, ce fut et continue à être (...)

  • Notes sur une destitution métahistorique
    https://www.dedefensa.org/article/notes-sur-une-destitution-metahistorique

    Notes sur une destitution métahistorique

    10 octobre 2019 – Bien sûr, le titre de ces Notes d’analysepouvait se se réfèrer au texte du 9 octobre de PhG dans son Journal-dde.crisis, justement avec le titre de “Notes sur une ‘une destitution Rock’n Roll’” que nous envisagé un instant de choisir. Ce texte constituait une analyse générale, du point de vue structurel comme on s’en doute, de la situation extraordinaire à “D.C.-la-folle” : déstructuration, structuration emprisonnant les agents du Système, poussant à des structures explosives au sein du Système, et donc structures-déstructurantes…

    Nous avons rassemblé dans ces Notes d’analyseles principaux événements, les attitudes, les manœuvres, la dynamique fantastique de désordre, etc., qui justifient cette analyse structurelle. Pour “rendre à César…”, ou disons (...)

  • Les USA attendent leur Nuremberg
    https://www.dedefensa.org/article/les-usa-attendent-leur-nuremberg

    Les USA attendent leur Nuremberg

    Trump poursuit actuellement une campagne assez étrange sinon chaotique selon son habitude et sa “méthode”, concernant les “guerres extérieures” qu’il juge “inutiles et coûteuses”. Son premier message (dimanche) dans cette séquence a concerné la Syrie, – un retrait des forces US de Syrie, – et a provoqué de nombreuses protestations, autant des bellicistes par principe que des partisans des Kurdes menacés par l’offensive turque et qui étaient en principe protégés par les forces US. Depuis, Trump a un peu louvoyé, d’autant qu’il se trouve à cause de la crise de sa mise en accusation dans une période particulièrement “tweeteuse” (800 tweets en septembre, un record) et particulièrement manœuvrière…

    Mais WSWS.org a relevé hier un tweet particulièrement extraordinaire de Trump, qui (...)

    • Mais WSWS.org a relevé hier un tweet particulièrement extraordinaire de Trump, qui présente un jugement global radical et totalement négatif sur toute la politique extérieure des USA depuis le 11 septembre 2001, – ce que nous désignons comme la “politiqueSystème” :

      « Les États-Unis ont dépensé HUIT MILLE MILLIARDS DE DOLLARS à combattre et à maintenir l’ordre au Moyen-Orient. Des milliers de nos Grands Soldats sont morts ou ont été grièvement blessés. Des millions de personnes sont mortes de l’autre côté. ALLER AU MOYEN-ORIENT EST LA PIRE DÉCISION JAMAIS PRISE... DANS L’HISTOIRE DE NOTRE PAYS ! Nous sommes partis en guerre selon le postulat faux et prouvé comme faux de la présence d’armes de destruction massive. »

  • Paul Virilio et l’ère de la dissuasion globale
    https://www.dedefensa.org/article/paul-virilio-et-lere-de-ladissuasion-globale

    Paul Virilio et l’ère de la dissuasion globale

    Jamais nous n’avons tant eu l’impression que notre planète, comme dit Hamlet (ou plus exactement Rosencrantz) est devenue une prison, prison dotée d’une foule de geôles, d’interdits, de flics de la pensée.La France est un camp de concentration médiatique, culturel et politique dont on ne s’échappe que par l’exode virtuel, ce qui est une faible consolation, puisque les responsabilités de l’aliénation sont imputables à cette même omniprésente et addictive technologie. Nous prétendons retourner contre l’ennemi les armes qu’il utilise pour nous emprisonner. Comme si nous n’avions pas compris Tolkien et la menace protéiforme et polyfacétique de son anneau…

    Un des plus brillants penseurs de notre époque aura été l’urbaniste et théologienPaul Virilio qui dans un (...)

  • Le roi est de plus en plus nu
    https://www.dedefensa.org/article/le-roi-est-de-plus-en-plus-nu

    Le roi est de plus en plus nu

    Il faut lire cet article de Finian Cunningham avec le plus grand intérêt. Cunningham est un auteur renommé dans la presse alternative et antiSystème, avec les positions générales qu’on connaît ou reconnaît. Ses approches des USA vont dans le sens de la dénonciation des méthodes, de la puissance abusive, des intrigues et des montages qui saccagent les souverainetés des autres, c’est-à-dire de toutes les productions catastrophiques de l’idéologie de l’américanisme.

    C’est-à-dire que, d’une façon générale et selon le point de vue principal de son analyse, son approche l’écarte de l’analyse disons “objective” de l’état interne (ontologique) des USA. Nous voulons parler de la sorte d’analyse comme on en trouve souvent dans dedefensa.org ; et pour cette raison nous mettons des guillemets à (...)

  • La ligne rouge à ne pas franchir
    https://www.dedefensa.org/article/la-ligne-rouge-a-ne-pasfranchir

    La ligne rouge à ne pas franchir

    Le dernier débat des chefs, organisé par le réseau TVA, nous aura permis de constater où se situe la ligne de flottaison de la rectitude politique en terres du Dominion canadien. Ainsi, nous réalisons que la « culture de la mort » a, bel et bien, un avenir rayonnant devant elle dans un contexte où la classe politique est tétanisée à la simple idée de pouvoir critiquer les canons de la doctrine d’un transhumanisme qui rayonne urbi et orbi. Chemin faisant, les technologies biomédicales au service de l’avortement industriel, de l’euthanasie des « vieux déchets » de la classe ouvrière ou de la modification des invariants du corps humain a un boulevard devant elle.

    Le soi-disant « débat des chefs », mis en scène par le réseau TVA mercredi 2 octobre, aura eu le mérite de (...)

  • Une destitution Rock’n Roll
    https://www.dedefensa.org/article/une-destitutionrockn-roll

    Une destitution Rock’n Roll

    Le cas de la mise en accusation et de la destitution du président Trump est devenu un paroxysme-structuré de la crise américaniste de “D.C.-la-folle” en cours de croisière accélérée et en aggravation constante depuis les présidentielles USA-2016. Au départ de la réflexion, on pourrait croire à un épisode compréhensible rationnellement, tel qu’il est résumé, selon ses avatars éditoriaux par rapport à ses lecteurs, de la sorte par James Howard Kunstler : « Beaucoup de lecteurs (dont certains sont désormais d’anciens lecteurs) m’ont violemment malmené par courriel pour avoir suivi avec attention l’effort de ces trois dernières années de “La Résistance” pour délégitimer les élections de 2016. Je n’ai pas voté pour M. Trump (ou Mme Clinton), mais je n’apprécie pas le coup (...)