• Notes sur une panique allemande
    http://www.dedefensa.org/article/notes-sur-une-panique-allemande

    Notes sur une panique allemande

    27 décembre 2018 – Le ministre allemand des affaires étrangères, le terne Heiko Maas, s’est signalé par une intervention de poids, hier, auprès de l’agence de presse allemande DPA. Il s’agit d’une déclaration, assez courte mais d’une fermeté remarquable et portant sur une situation crisique, dans un sens clairement identifié, – à propos du projet US de sortir du traité FNI et contre ce projet dans les conséquences évoquées par les USA. Le pays qui est mis en cause est bien les USA, et l’acte qui est mis en cause c’est le projet des USA, une fois sortis du traité, de déployer en Europe des missiles à capacités nucléaires et à portée intermédiaire (500-5 000 km), – ceux qui sont, justement, bannis par le traité.

    On ne peut pas dire que cette déclaration ait enthousiasmé la (...)


  • Complications de l’Orient compliqué
    http://www.dedefensa.org/article/complications-de-lorient-complique

    Complications de l’Orient compliqué

    Elijah J. Magnier poursuit son analyse de la situation en Syrie et autour de la Syrie après l’annonce du retrait US de ce pays. Cet observateur avisé, qui n’a pas besoin du simulacre des références-faussaires de la presseSystème pour faire entendre sa voix, nous donne une analyse nécessairement engagée, qui nous répercute le point de vue des milieux syriens, libanais, etc., eux-mêmes engagés dans une lutte visant à tenter de faire reculer la politiqueSystème dont les USA, avec les acolytes israélien et saoudien, sont les porteurs d’eau les plus zélés. De ce point de vue, la décision de Trump, qui semble bien devoir se concrétiser, constitue un événement dont les effets sont à la fois bénéfiques et déstabilisants, – ou plutôt pourrait-on dire “bénéfiques mais (...)


  • État des lieux assorti de quelques voeux
    http://www.dedefensa.org/article/etat-des-lieux-assorti-de-quelques-voeux

    État des lieux assorti de quelques voeux

    Les alliés, vassaux traditionnels des USA, en sont tout marris

    L’Australie, la Corée du Sud, la France, l’entité sioniste installée en Palestine sans compter d’autres encore comme l’Arabie aux mains des Bédouins du Nadjd semblent avoir été prises au dépourvu à l’annonce intempestive de l’Homme Orange à la mèche blonde du retrait imminent des troupes Us de Syrie. 2200 soldats, le nombre n’est pas important. Mais leur rôle est essentiel dans le soutien des unités kurdes installées dans le Nord et l’extrême Est de la Syrie dans des territoires qui excèdent les zones où cette ethnie est traditionnellement majoritaire (*) mais aussi dans le Sud, armant et formant également les ‘Forces Démocratiques Syriennes’. Pas moins de quatorze bases US étaient recensées en janvier (...)


  • La guerre est déclarée (suite)
    http://www.dedefensa.org/article/la-guerre-est-declaree-suite

    La guerre est déclarée (suite)

    24 décembre 2018 – On a déjà observé que le choix du prochain secrétaire à la défense US serait un exercice très difficile pour Trump, après la démission de Mattis. (« Pendant ce temps et par ailleurs, pour rendre les choses plus complexes, cette simple et affreuse question : qui voudra de ce poste de secrétaire à la défense ? ») On observera en plus que, pour nombre de commentateurs hors du bêlement hystérique de la presseSystème neocon et progressiste-sociétale absolument belliciste, cette question s’avère déterminante pour la stabilité du pouvoir à Washington D.C., ou plutôt ce qu’il reste de stabilité du pouvoir à “D.C.-la-folle”.

    La suggestion pour le remplacement de Mattis la plus évidente, la plus directe et la plus exemplaire, – mais sans aucun doute aussitôt la moins (...)


  • La séquence d’auto-destruction
    http://www.dedefensa.org/article/la-sequence-dauto-destruction

    La séquence d’auto-destruction

    Nous approchons de la fin 2018 avec un rythme accéléré d’articles et d’analyses annonçant la disparition des États-Unis en tant que superpuissance mondiale, leurs énormes problèmes politiques, économiques et sociaux et leur liste toujours plus longue d’échecs stratégiques et géopolitiques, trop évidents pour être ignorés. Il peut y avoir de nombreux points de vue possibles sur la suite, d’une descente graduelle ou progressive vers la dépression, le dysfonctionnement et l’insignifiance jusqu’à la catastrophe mondiale par le biais d’un anéantissement nucléaire, et il existe à peu près autant de façons de raisonner à ce sujet, sur la base de modèles macroéconomiques, de méthodes d’évaluation des risques, de croyances ardentes en la seconde venue du Christ ou sur de bonnes vieilles (...)


  • Endless War Normalized, Everyone Crazy
    http://www.dedefensa.org/article/endless-war-normalized-everyone-crazy

    Endless War Normalized, Everyone Crazy

    Since I last wrote about the bipartisan shrieking, hysterical reaction to Trump’s planned military withdrawal from Syria the other day, it hasn’t gotten better, it’s gotten worse. I’m having a hard time even picking out individual bits of the collective freakout from the political/media class to point at, because doing so would diminish the frenetic white noise of the paranoid, conspiratorial, fearmongering establishment reaction to the possibility of a few thousands troops being pulled back from a territory they were illegally occupying.

    Endless war and military expansionism has become so normalized in establishment thought that even a slight scale-down is treated as something abnormal and shocking. The talking heads of the corporate state media had (...)


  • De Matrix à la folie, – et “Boum !”
    http://www.dedefensa.org/article/dematrixa-la-folie-et-boum

    De Matrix à la folie, – et “Boum !”

    23 décembre 2018 – Il est vrai que nous sommes sollicités de toutes parts, avec toutes les crises qui ne cessent de jaillir, de surgir, pour s’insérer dans le tourbillon crisique qui opérationnalise la Grande Crise Générale. Nous, en France et alentour, les GJ et tout ce qui va avec retiennent notre attention, et il nous reste peu de temps pour le reste. Pourtant non, faites un effort !

    Je veux dire : tournez-vous vers Washington, ma “D.C.-la-folle” dont il était écrit il y a deux jours, notamment et fort justement à mon sens, et tant pis pour ce qu’on dira de ce jugement qui est mien sur un texte de ce site qui est un peu moi-même :

    « On pourrait dire, si l’on voulait rendre compte du sur-surréalisme de la situation, tentant d’à nouveau peser bien nos mots, que (...)


  • Situation d’urgence
    http://www.dedefensa.org/article/situation-durgence

    Situation d’urgence

    Depuis cinq jours que notre barre de comptage est affichée, le “19 courant...”, les contributions de nos lecteurs ont été très rares, à un point qui nous préoccupe. C’est une situation courante et d’urgence à la fois dans notre fonctionnement, notre préoccupation l’est aussi.

    Comme vous le voyez en tête de notre page d’accueil, la barre de donation atteint ce 23 décembre au matin €629 alors qu’elle atteignait €552 lorsque nous l’avons installée. Vous mesurez aisément le rythme de progression de nos donations mensuelles, bien assez pour comprendre qu’il ne nous permettrait pas s’il se poursuit de seulement entrevoir les premiers contreforts de notre “zone de sécurité”.

    Vous connaissez les nombreux arguments que notre site, qui ne dispose d’aucun autre soutien que celui de ses (...)


  • Les GJ et l’État
    http://www.dedefensa.org/article/les-gj-et-letat

    Les GJ et l’État

    Henri Guaino, qui fut conseiller de Sarkozy et qui mériterait mieux comme référence pour le situer, est un des rares personnages d’une certaine qualité dans le monde politique français. Pour cette raison, ses possibilités d’affirmation publique, et par là d’influence, sont restées limitées ; sa grande affaire, finalement, fut d’être un “homme secret”, c’est-à-dire la plume et le conseil d’un président de la République plutôt douteux, et par conséquent autant pour l’affirmation publique et l’influence.

    Guaino a quelque chose, avec un “petit quelque chose”, qui le rapproche de Philippe Séguin (et peut-être de Michel Jobert, lui-même avec un lien secret avec Séguin) : un de ces hommes foncièrement honnêtes en politique, avec une belle hauteur de vue, un sens très patriotique du devoir et du service (...)


  • Notes sur complots & chaos
    http://www.dedefensa.org/article/notes-sur-complots-chaos

    Notes sur complots & chaos

    21 décembre 2018 – L’annonce par Trump du retrait des troupes US de Syrie a eu un effet extraordinaire dans tous les domaines et secteurs des directions-Système. Le “sérieux” de la décision, – toujours objet de vérification avec Trump, – a été officialisé par l’annonce sensationnelle de la démission du secrétaire à la défense Mattis, implicitement pour protester contre cette “décision” du président, explicitement pour des différences conceptuelles fondamentales avec le président ; le côté Trump de la décision, ou “côté-bouffe” si l’on veut, a été renforcé par l’annonce par le président qu’il faudrait songer également (ou bien disons “en même temps”, pour rester dans l’air du temps) à se retirer d’Afghanistan...

    « Le président américain Donald Trump aurait “perdu toute patience” et aurait (...)


  • Zygmunt Bauman et le bon usage du terrorisme
    http://www.dedefensa.org/article/zygmunt-bauman-et-le-bon-usage-du-terrorisme

    Zygmunt Bauman et le bon usage du terrorisme

    Il est important de contrôler les masses rétives et de les faire plier. L’attentat de Strasbourg n’a pas failli à cet égard. Las, chat échaudé craint l’eau froide. Et le pouvoir aux abois, avec cette arme ridicule de 1892, n’a pas su exploiter le massacre pour interdire à la France de se réveiller. Le Bataclan, lui aussi coordonné dans des circonstances invraisemblables, fut mieux exploité et maintint l’État-PS et le lobby euroatlantiste au pouvoir, mal dans les baskets des déplorables depuis l’élection du Donald.

    On va relire le sociologue israélo-britannique Zygmunt Bauman, auteur de remarquables essais sur notre postmoderne et zombi mondialisation. Il a bien compris que la clé c’est la peur et son exploitation (on est en 2002) :

    « Mais l’envoi de troupes (...)


  • Base russe au Venezuela : on en bavarde ferme
    http://www.dedefensa.org/article/base-russe-au-venezuela-on-en-bavarde-ferme

    Base russe au Venezuela : on en bavarde ferme

    A la suite ou “en même temps” que la visite des deux Tu-160 russes à Caracas, les médias russes sont très diserts sur la possibilité d’une base stratégique russe au Venezuela, – ou plutôt sur une île au large du Venezuela et appartenant à ce pays : l’île d’Orchila, dans la Mer des caraïbes, à 160 kilomètres de la capitale, Caracas. Il y a dix ans, Chavez l’avait proposée comme base aérienne et navale à la Russie, qui avait décliné l’offre, selon le quotidien Nezavisimaya Gazeta (NG), qui publie un article sur ce sujet à partir de sources militaires et diplomatiques. Ainsi l’interprétationd’un exercice exploratoire de “projection de force” permanente semble justifiée.

    D’une façon générale, les officiels russes ne disent mot mais ne démentent pas, plutôt dans le mode (...)

    • A la suite ou “en même temps” que la visite des deux Tu-160 russes à Caracas, les médias russes sont très diserts sur la possibilité d’une base stratégique russe au Venezuela, – ou plutôt sur une île au large du Venezuela et appartenant à ce pays : l’île d’#Orchila, dans la Mer des caraïbes, à 160 kilomètres de la capitale, Caracas

    • Isla La Orchila - Wikipedia, la enciclopedia libre
      https://es.wikipedia.org/wiki/Isla_La_Orchila

      La isla #La_Orchila1 pertenece a la República Bolivariana de Venezuela3 y está incluida dentro de las Dependencias Federales Venezolanas​. Ocupa una superficie de aproximadamente 40 km² (4.000 hectáreas) ubicada en 66º 10´ W y 11º 47´ N, a unos 160 km de la capital venezolana Caracas, y al este del Archipiélago de los Roques.​

      Es la sede de un campamento militar y de la Base Aeronaval C/N Antonio Díaz, lugar al que sólo tienen acceso el presidente, familiares del presidente y sus allegados, personal militar y altos oficiales gubernamentales. Está prohibido el sobrevuelo de la isla por aviones civiles y el turismo sólo es posible con autorización militar. Es posible visitar La Orchila con un permiso especial de la Armada de Venezuela.

      Roccella canariensis — Wikipédia
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Roccella_canariensis

      Roccella canariensis est un lichen filamenteux de la famille des Roccellaceae connu sous le nom d’Orchilla et dont on extrait un colorant naturel utilisé pour la couleur pourpre.

      Il pousse sur les îles Canaries, sur les falaises exposées aux vents alizés, et il était particulièrement prisé par les Romains et par les marchands drapiers Génois et Vénitiens au xve siècle.

      Il a été l’une des principales exportations historiques des îles Canaries.

      Roccella canariensis — Wikipédia
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Roccella_canariensis

      Roccella canariensis est un lichen filamenteux de la famille des Roccellaceae connu sous le nom d’Orchilla et dont on extrait un colorant naturel utilisé pour la couleur pourpre.

      Il pousse sur les îles Canaries, sur les falaises exposées aux vents alizés, et il était particulièrement prisé par les Romains et par les marchands drapiers Génois et Vénitiens au xve siècle.

      Il a été l’une des principales exportations historiques des îles Canaries.


      Roccella canariensis & Roccella tinctoria Canaries Ténérife 4
      Bernard BOUFFINIER

      Lichens marins - Roccella canariensis
      http://www.lichensmaritimes.org/index.php?task=fiche&lichen=985&lang=fr

      Thalle en petit buisson de 10-15 cm, pendant ou dressé, formé de très nombreux rameaux partant d’une base brunâtre à noirâtre mais avec une médulle blanchâtre, rameaux plus ou moins cylindriques, parfois un peu aplatis ou déformés à certains endroits, surface lisse et relativement brillante sur le frais, brun-verdâtre, brunâtre par temps humide, brun un peu pourpre, brun-grisâtre par temps sec. Apothécies en « bouton », plus ou moins nombreuses, 1-2 mm de diamètre, d’abord incluses car naissant par effraction du cortex puis sessiles, disque plat à un peu bombé, recouvert d’une pruine blanchâtre, blanc-grisâtre, grisâtre à noirâtre, marge fine et discrète pas toujours présente. Spores longuement elliptiques, droites ou un peu courbes, 3 fois septées, 21-27 x 5-6 µm. Photobionte : Trentepohlia. Cortex formé d’hyphes non palissadiques. Cortex : K- ou K+ jaune pâle, C-, P- ; subcortex : C+ rouge pâle ; médulle : C+ rouge. Espèce saxicole du Roccellatum canariensis Follm., venant sur les rochers côtiers dans les îles de Macaronésie.

      N.B. Ce taxon est pour certains auteurs la forme fertile de Roccella tinctoria qui est sorédiée mais il existe des intermédiaires à la fois fertiles et sorédiés ! N.B. Ces deux taxons sont récoltés localement de longue date sous le nom d"Orchilla" pour teindre les tissus en rouge violacé.


  • Trump et la Syrie : on a gagné, on rentre !
    http://www.dedefensa.org/article/trump-et-la-syrie-on-a-gagne-on-rentre

    Trump et la Syrie : on a gagné, on rentre !

    Cette fois, Trump semble avoir réussi un KO debout, – et reste à savoir si l’adversaire, que ce soit DeepState en personne, Bolton, le Pentagone, etc., aura le temps de récupérer pour convaincre le “Trump-qui-change-d’avis-comme-une-toupie” de revenir sur sa décision. Cette fois (bis), ce type d’opération de récupération semble mal partie car l’affaire a pris une énorme ampleur dans le champ de la communication, d’une certaine façon plaçant Trump devant la nécessité de résister aux pressions pour ne pas perdre trop spectaculairement la face et le renforçant dans sa conviction que l’armée US “n’a rien à faire en Syrie” à partir du moment où l’on proclame la victoire sur Daesh.

    Certes, il est question de l’annonce du retrait “rapide” des troupes US de Syrie ; ce n’est (...)


  • Belgique, prends garde à nous !
    http://www.dedefensa.org/article/belgique-prends-garde-a-nous

    Belgique, prends garde à nous !

    19 décembre 2018 – Pour une fois, je vous parlerais de la Belgique où je réside, par les étranges chemins de fortune et de l’Histoire, depuis la fin de 1967. J’en ai donc vu des crises, absolument pas intéressé par la chose, les incroyables nœuds gordiens des querelles communautaires. Si je fais le compte du temps où je restais avec une demie-oreille attentive au brouhaha politique, – c’est-à-dire jusqu’à la fin de la décennie des années 1990, – je ne me suis vraiment intéressé qu’à trois reprises aux soubresauts politiques belges :

    • lors du choix des avions de combat (deux épisodes que je mets ensemble, 1974-1975 lors du choix du F-16, et 1986-1989 avec l’offre-Rafale de la France, et éventuellement today si on reparle du JSFvs Rafale puisque les partisans jusqu’à l’os (...)


  • Le Jaune, encore au goût du jour
    http://www.dedefensa.org/article/le-jaune-encore-au-gout-du-jour

    Le Jaune, encore au goût du jour

    Ils ne seront pas foutus de compter jusqu’à vingt (*)

    Il est arrivé au terme d’une longue séquence. Ces dernières décennies, la tête de l’exécutif français a été confiée à un chapelet de personnages dont l’image a été forgée par des fictions avec les ingrédients d’un blockbuster commandées par les détenteurs du réel pouvoir. Il cristallise désormais ce que le menu peuple exècre et rejette avec force.

    La liste des motifs de mécontentement des gueux qui se signalent en jaune est fort longue D’abord cette arrogance démesurée qui lui fait considérer que celui qui n’aurait pas réussi comme lui ne serait qu’un Rien.

    Le mépris qu’il manifeste à l’égard du peuple français dans son ensemble quand il se plaint de lui devant un public étranger et qu’il le dépeint comme un troupeau (...)


  • La lance qui saigne
    http://www.dedefensa.org/article/la-lance-qui-saigne

    La lance qui saigne

    Contrairement à l’économie, oiko-nomía, qui concerne oikos,la maison, et nomos, les règles qui régissent son fonctionnement, la chrématistique est l’art d’acquérir des richesses (chrémata) par définition hors de la maison, élargie à la cité. Les Anciens avaient donc usé de deux mots pour deux activités distinctes mais complémentaires, qui pour nous n’en font qu’une.

    Si on s’étonne que la chrématistique ait été pensée par Aristote, philosophe et non "économiste", c’est parce que pour nous la philosophie n’a plus rien de cet acte fort de la pensée où se construit le premier concept propre à cette discipline – l’être–, en opposition fonctionnelle avec le concept d’avoir. L’être niche dans une contemplation émerveillée du monde, lové au secret de l’âme humaine, tandis que l’avoir nous (...)


  • GJ, vous êtes tous des FakeNews
    http://www.dedefensa.org/article/gj-vous-etes-tous-desfakenews

    GJ, vous êtes tous des FakeNews

    18 décembre 2018 – D’une façon extrêmement originale et d’un héroïsme hors-sol comme on cause aujourd’hui, nos chouettes petits révolutionnaires label Mai-68 , — « Ils finiront tous notaires », avait prédit Jouhandeau, se gourant totalement, cet homo encombré d’une infernale sorcière d’épouse, puisqu’ils finirent pipole sur les plateaux-TV à €15 000 du mois, – donc nos chouettes petits-héros criaient à la face du monde, se référant à l’implacable Dany qui continue à nous traquer dans l’étrange-lucarne, avec le très-beau (coiffure) Luc Ferry sur LCI le dimanche, – « Nous sommes tous des juifs-allemands ». (Fin de la phrase, passons à autre chose.)

    Je suggère, moi, à nos GJ-ringards en quête d’identité de se proclamer : « Nous sommes tous des FakeNews. » Tout le monde sera content, la BBC, (...)


  • Shamir à “Toutes les Gloires de la France”
    http://www.dedefensa.org/article/shamir-a-toutes-les-gloires-de-la-france

    Shamir à “Toutes les Gloires de la France”

    N’allez pas croire que Shamir est francophile, pour ne pas dire “francolâtre”. Il termine son article pas un PS : « Si vous sentez que cet auteur [lui, Shamir] est de parti-pris et que les autres nations ne sont pas aussi merveilleuses [que la française], vous trouverez quelques bonnes choses que j’ai dites à propos des Anglais, des Allemands, des Grecs, des Polonais, des Japonais, des Palestiniens, Ukrainiens and Russes, Norvégiens et Suédois, Indiens et Vietnamiens… »

    D’accord, mais tout de même ce que Shamir dit de la France en parlant des Français en ce moment qu’il juge béni comme une messe de Noël sous les yeux éblouis des petits enfants, est de nature à soulever le monde et les âmes, et raviver ce qu’il restait de cette humble fierté tant de fois outragée (...)


  • Notes sur un durcissement russe en Syrie
    http://www.dedefensa.org/article/notes-sur-un-durcissement-russe-en-syrie

    Notes sur un durcissement russe en Syrie

    17 décembre 2018 – Ci-dessous, nous donnons un texte d’Elijah J. Magnier, en version française sur le site même de l’auteur, concernant ce qui paraît être une évolution extrêmement importante en Syrie, entre la Russie et Israël. Magnier signale qu’une très importante délégation militaire israélienne s’est rendue il y a quelques jours à Moscou et a reçu notification d’un bouleversement complet des règles d’engagement de la Russie vis-à-vis d’Israël. Si la chose se confirme ou du moins apparaît plausible comme on va tenter de le déterminer, il s’agirait sans aucun doute du plus important bouleversement stratégique et tactique russe face aux Israéliens (éventuellement face aux USA) en Syrie depuis la destruction de l’Il-20 en septembre.

    Riposte systématique

    Ces nouvelles (...)

    • Les Russes peuvent également avoir passé une sorte de “marché” avec Mohamed ben Salmane (MbS), dont on sait qu’il se trouve aujourd’hui en position d’opposition frontale avec les USA du fait du vote du Sénat. On observera que la décision de transfert de S-300 vers l’Ouest pour protéger des positions iraniennes aurait été prises et exécutée alors que le G-20 avait lieu en Argentine ; ce G-20 au cours duquel l’animosité des USA envers MbS a été publiquement affirmée, tandis qu’au contraire Poutine marquait ses bons rapports avec MbS et le rencontrait en marge de la réunion générale. Les Russes ont pu obtenir un soutien tacite de MbS à une manœuvre qui confronte Israël et les USA, MbS modifiant son attitude générale, y compris anti-iranienne, du fait de cette nouvelle hostilité des USA à son encontre qui devient son impératif stratégique. On ne parle pas d’une alliance affichée de la Russie et de l’Arabie, mais bien d’une entente tacite des Saoudiens pour le durcissement russe (malgré le soutien de Netanyahou à MbS [fin novembre], très violemment critiqué en Israël et aux USA). Cette sorte d’hypothèse fait partie du jeu extrêmement complexe joué par les différents acteurs au Moyen-Orient, et particulièrement en Syrie.


  • Macron-Trudeau : frères siamois de la francophonie 2.0
    http://www.dedefensa.org/article/macron-trudeau-freres-siamois-de-la-francophonie-20

    Macron-Trudeau : frères siamois de la francophonie 2.0

    La France vient d’être victime d’un véritable coup d’état « soft », dans un contexte où plus de 60 % des électeurs ont rejeté la candidature du Mercure de la Banque. Mis en orbite par des cercles mondialistes, Macron, c’est un peu l’hologramme de Justin Trudeau, une réplication de la nouvelle ingénierie politique au service d’une banque décomplexée, enfin totalitaire.

    Emmanuelle Macron et son frère siamois Justin Trudeau ont été désignés pour agir comme les porte-étendard du système bancaire face à l’émergence d’un nouveau nationalisme décomplexé, ralentissant la marche forcée vers ce nouvel ordre mondial qui nous est imposé depuis la révolution bolchevique d’octobre 1917. Le dernier sommet du G20 nous a permis d’assister à la consolidation de ce binôme qui (...)


  • T.C.-66 : La crise-rhizome
    http://www.dedefensa.org/article/tc-66-la-crise-rhizome

    T.C.-66 : La crise-rhizome

    16 décembre 2018 – Avec l’affaire des Gilets-Jaunes (GJ) -français qui bouleverse l’ordre des arrangements entre le Système et les élitesSystème et l’affaire Khashoggi dans ses suites princières qui implique Mohamed ben Salmane (MbS) d’Arabie et met en cause toute la chaîne de la puissance pseudo-impériale du Système dans le chef de son exécutant principal que sont les USA, une nouvelle sorte de crise prend forme. Nommons-là “crise-rhizome”, ce qui rappelle un texte précédent concernant les GJ... Voici donc deux crises-rhizome inaugurant la catégorie, la crise-GJ et la crise-MbS ; et leur caractère, ce qui fait leur intérêt spécifique et l’intérêt objectif de les classer en un rangement nouveau et commun, renvoyant à la chose fameuse des déconstructeurs ainsi décrite dans le (...)


  • Et le mouvement des Gilets jaunes continua…
    http://www.dedefensa.org/article/et-le-mouvement-des-gilets-jaunes-continua

    Et le mouvement des Gilets jaunes continua…

    La mobilisation du samedi 15 décembre aura démontré que le mouvement des Gilets jaunes n’est pas prêt de s’arrêter. Pourtant, après l’allocution du Président de la République du 10 décembre, après surtout l’odieux attentat de Strasbourg, la question pouvait être posée.

    L’insuffisance des propositions d’Emmanuel Macron

    Les appels à cesser le mouvement s’étaient multipliés sur les ondes des différents médias. Le fait que dans toute la France des manifestations aient eu lieu, et pas seulement à Paris ou dans les grandes villes, est une nouvelle preuve de la vitalité du mouvement.

    Il faut alors s’interroger pour comprendre pourquoi l’allocution d’Emmanuel Macron n’a pas eu l’effet escompté. Son intervention, venant après celle prononcée le 14 (...)


  • Bernanos : pourquoi les Français n’ont plus de patrie…
    http://www.dedefensa.org/article/bernanos-pourquoi-les-francais-nont-plus-de-patrie

    Bernanos : pourquoi les Français n’ont plus de patrie…

    Les gilets jaunes ont marqué une résurrection populaire et patriotique. Cette résurrection s’est faite au détriment d’un État autoritaire, dépensier et déconsidéré, et de ses hauts fonctionnaires, énarques alliés aux banquiers, ceux que Bernanos nommait les grands citoyens.

    J’ai déjà évoqué la France contre les robots ou la Grande-peur des bien-pensants, si indispensable pour comprendre la disparition de la chrétienté puis du christianisme en France en particulier (et qu’on ne vienne pas contredire Bloy ou Bernanos…). Mais Bernanos perçoit la disparition de la France en tant que patrie, patrie dévorée par le monstre étatique. L’État moderne, « le plus froid des monstres froids », a tout bouffé en effet, patries, familles, races, peuples, culture, (...)


  • Macron, le gauleiter et la « populace jaune »
    http://www.dedefensa.org/article/macron-legauleiteret-la-populace-jaune

    Macron, le gauleiter et la « populace jaune »

    Les Allemands sont très mécontents de leur gauleiter de l’Élysée... Ainsi pourrait-on résumer, sous forme à peine caricaturale parce que sollicitée par le ton des commentateurs allemands, les réactions du monde financier allemand dont ces commentateurs se font les porte-voix. Ce qui n’est pas passé, c’est la « capitulation » de Macron devant la « populace jaune » (les termes sont ceux d’un article du rédacteur en chef des questions financières Olaf Gersemann du grand quotidien Die Welt, qui a énormément d’antennes dans le monde financier allemand).

    WSWS.org fait un compte-rendu de l’article de Die Welt, et d’autres, après l’allocution lundi du président français, nous donnant ainsi une bonne synthèse des réactions allemandes, du monde de la finance bien entendu, (...)


  • La terrible vindicte du Sénat contre MbS
    http://www.dedefensa.org/article/la-terrible-vindicte-du-senat-contre-mbs

    La terrible vindicte du Sénat contre MbS

    Le Sénat n’a pas reculé, ni tempéré aucunement ses “bonnes résolutions”. Les vieux briscards habitués des couloirs absolument corrompus de Washington D.C., type House of Cards plutôt que “D.C.-la-folle”, constatent ce fait extraordinaire que le très-puissant lobby saoudien, – sans doute l’incontestable second après l’intouchable The Lobby (israélien), – n’a rien pu faire malgré ses dizaines de $millions “investis” dans cette affaire contre la vague vertueuse qui a emporté les sénateurs. Faut-il crier “victoire” ? Pourquoi pas mais cela se discute et cela se nuance car il faut savoir de quelle victoire l’on parle.

    L’on sait que le Sénat a développé depuis l’assassinat le 2 octobre du journaliste-familier des princes saoudien, puis journaliste-opposant des princes, (...)