• L’histoire oubliée des Swahilis | Enquêtes archéologiques | ARTE - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=zIccT-z8kWY

    Des fouilles récentes réalisées dans la majestueuse cité de Kilwa, en Tanzanie, ont permis de percer la véritable identité des Swahilis : un peuple métissé, aux multiples influences culturelles venues de la mer.

    L’origine d’un peuple de la côte est africaine a longtemps intrigué les scientifiques : les Swahilis. Ils parlent une langue mâtinée d’arabe et pratiquent l’islam depuis le VIIIe siècle. Sur leur territoire se trouvent des ruines d’opulentes cités de pierre, édifiées entre les Xe et XVe siècles. Les premiers explorateurs refusent de croire que des villes à l’architecture aussi élaborée aient pu être construites par des Africains. Pétris d’une idéologie colonialiste, ils attribuent ces vestiges aux Romains ou aux Phéniciens. Aujourd’hui, des fouilles réalisées dans la plus majestueuse de ces cités, Kilwa, en Tanzanie, ont permis de percer la véritable identité des Swahilis : un peuple métissé, aux multiples influences culturelles venues de la mer.

  • Averroès, fauteur de troubles - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=bNqQaoCJ2rI

    Abù l-Walìd Muhammad ibn Ahmad Ibn Rušd, ou Averroès (1126 -1198), est à la fois l’héritier des grandes figures de la pensée gréco-arabe et l’une des sources majeures des cultures médiévales juives et latines. Mais pour la scolastique, et durant des siècles en Europe, il est aussi le père insensé d’une théorie dégradante et antireligieuse sur l’homme, le scandaleux négateur de cette proposition cruciale : « l’Homme pense ».

  • Marseille : prison ferme pour des policiers après une arrestation violente
    https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/marseille-trois-policiers-accuses-d-avoir-frappe-un-automobiliste-devant-la-just

    La peine de quatre ans de prison, à l’encontre de Michel Provenzano, est supérieure aux trois ans requis par la procureure Virginie Tavanti selon laquelle ces policiers « n’ont pas été dignes de leur uniforme ». La peine de 18 mois de prison avec sursis infligée à son collègue Mathieu Coelho est quant à elle conforme aux réquisitions.

  • « Je ne sais pas comment on en est arrivé là : mettre les cendres des morts dans des sacs plastiques »
    https://www.bastamag.net/Covid-Rite-funeraire-mettre-les-morts-dans-des-sacs-plastiques

    Danielle est décédée du Covid-19. Sa fille n’a pas pu voir sa mère à l’hôpital, avant son décès. Elle n’a pas pu accompagner le cercueil de sa mère. Elle va récupérer ses cendres, dans une zone commerciale. Dans un sac en plastique. Lire la première partie de ce témoignage : « On peut pousser son chariot au supermarché, mais on ne peut pas accompagner le cercueil de sa mère » « Le cadavre, chef. Quelqu’un l’avait recouvert. Oh ! pas grand-chose. Ils n’avaient pas eu le temps, avec nous à côté. Seulement un (...) #Témoignages

    / Santé , #Droits_fondamentaux

    #Santé_

  • La plus vieille corde du monde a 50 000 ans, et c’est #Néandertal qui l’a faite
    https://www.courrierinternational.com/article/archeologie-la-plus-vieille-corde-du-monde-50-000-ans-et-cest

    À trois mètres sous la surface actuelle, dans une couche correspondant à une période évaluée entre 52 000 et 41 000 ans, elle a trouvé un morceau de pierre taillée, tranchant, pouvant être utilisé comme un outil.

    L’examen de cet éclat de silex au microscope a révélé qu’un petit morceau de ficelle de seulement 6 millimètres de long et 0,5 millimètre de large était collé à sa face inférieure. Un cordon fabriqué en torsadant trois faisceaux de fibres. “C’est exactement ce que vous verriez si vous ramassiez un morceau de ficelle aujourd’hui”, explique Bruce Hardy.

    On ignore l’utilisation de cette cordelette, mais il semblerait qu’elle ait plutôt été une sorte de fil.

    Avant cette découverte, la plus ancienne corde connue remontait à 19 000 ans. Elle avait été découverte en Israël et était associée à l’être humain moderne. Cette corde découverte en Ardèche soulève la question suivante : les humains modernes ont-ils appris certaines de leurs compétences auprès des Néandertaliens

  • Dans la liste de « personnalités mortes de la maladie à coronavirus 2019 », quasiment que des hommes

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_personnalit%C3%A9s_mortes_de_la_maladie_%C3%A0_coronavirus_20

    Sachant que sont considérées « personnalités » les personnes qui ont une page Wikipedia, quel est le facteur le plus important pour l’expliquer ?

    –> les hommes meurent plus du covid19 que les femmes
    –> les hommes ont plus de pages wikipedia que les femmes

    • le billet sur la méditation dont il est question dans la 4eme video -

      Tout le monde vous le dira : la méditation peut aider à calmer l’esprit. Et le corps. Ou pas. Du tout.

      Ce que la méditation permet surtout c’est de nous confronter à nos pensées, à notre bavardage intérieur, à nos obsessions, à nos compulsifs camouflages mentaux, à nos réponses automatiques. Rapidement, elle nous fait réaliser notre très grande tendance à fuir la réalité ; les faits comme les pensées.

      Oui, la méditation est un outil formidable pour aborder en conscience ce que nous avons dans la tête et aussi ce que notre corps exprime au travers de douleurs cycliques ou permanentes. En cultivant une attention soutenue à ce qui se présente, de manière systématique et chirurgicale, nous pouvons discerner et disséquer chaque mouvement mental, chaque répétition, chaque réflexe de fuite.

      Mais mais mais, la méditation ne nous permet pas, et je dirais même ne nous autorise pas à réfléchir notre petit (grand) manège mental. Car la technique, toutes écoles confondues, nous demande très expressément de mettre de côté chacune de nos pensées ou sensations, dès qu’elle est identifiée... jusqu’à ce que la suivante prenne le relais.

      En conséquence, une fois que nous avons aiguisé notre capacité d’attention - et si tant est que nous soyons intéressés par notre santé psychologique et par l’intelligence qui peut en émerger - il est important que l’analyse prenne le relais de la méditation/observation.

      Sinon, comment comprendre ce qui se passe dans notre esprit ? Comment ne pas perpétuer sans fin et à notre corps défendant toutes ces pensées parasites et majoritairement insensées ? Précisons ici que certaines peuvent être très très (très) étranges, dérangeantes, voire même effrayantes...

      De nombreux méditants, en réalisant la qualité de leurs pensées choisissent de méditer de manière soutenue, jusqu’à plusieurs heures par jour, afin d’évacuer ces circonvolutions problématiques (mais se rendent bien vite compte qu’elles reviennent toujours). Ou bien, ils sautent à pieds joints dans la pensée magique, l’adhésion à des croyances spirituelles pleines de vérités éthérées, voire se raccrochent à l’autorité rassurante d’un leader charismatique.

      Voilà l’histoire. Voilà comment la méditation peut mener à des souffrances plus importantes que celles qu’elle était supposée « soigner » ; à un profond manque de compréhension, à de lourds malentendus, à des échappatoires farfelues... et même à des désordres mentaux.

      La méditation est un outil puissant qui peut réellement affiner notre capacité d’attention et ainsi constituer un terreau favorable à une pensée de qualité.

      Ce n’est pas une voie magique vers la transcendance de notre corps ou de notre esprit, dans une dimension rêvée.

      Dans le plus grand intérêt de notre santé mentale, gardons bien ça en tête.

      – Élisabeth Feytit

      #méditation

      https://www.metadechoc.fr/aaah-la-meditation

      Interessant moi qui commence à pratiquer l’hypnose sur le figaro live ! et que j’ai réussi pour la première fois ce matin malgré les efforts soutenu de mon greffier pour me faire les abdos en même temps. Et quand même je suis vachement moins relou qu’hier enfin je pense ou j’espère. Mais c’est vrai que mon hypnotiseur du figaro m’apprend à laisser glisser mes ruminations et à etre aussi intelligente qu’une vache. Il dit quand même qu’il pense que ces ruminations sont un message de l’inconscient pour prévenir d’un danger mais un peu trop dosé pour pouvoir y reflechir utilement. En fait c’est pas contradictoire avec ce que dit Elisabeth Feytit !

      ps l’hypnotiseur en question est ici
      https://www.youtube.com/watch?v=c5vFsFbVDq4

      Peut etre que l’hypnose et la méditation c’est différent sinon il y aurais un même mot.

    • Sur la méditation dans un commentaire à son texte Elisabeth Feytit ajoute ;

      Effectivement, la méditation est contre-indiquée pour certains malades psychiatriques, notamment parce qu’elle les met brutalement face aux méandres de leurs propres pensées, ce qui peut faire empirer leur état. Elle est cependant utilisée de manière clinique contre les troubles de l’anxiété ou de syndromes post-traumatique.

      Ok nickel pour bibi merci madame Feytit

    • oui mais j’entend tellement de personnes me venter les médiations comme remède à tout faire et le jus d’herbe à blé contre le cancer que ca fait du bien cette parole ultra minoritaire. Tout comme le discours sur le HP ca fait du bien aussi et même ici j’ai plutot lu des croyant·es que l’inverse (y compris moi)

  • Groupe sanguin et coronavirus, un hasard génétique
    https://www.franceinter.fr/sciences/groupe-sanguin-et-coronavirus-un-hasard-genetique

    D’après une étude chinoise, les personnes de groupe sanguin O sont mieux immunisées contre le coronavirus que les autres groupes. Elles ont un risque d’infection 33% moindre. A contrario, les personnes de groupe A ont 20% de risque supplémentaire d’être infectées. Cette inégalité s’explique par l’action des anticorps.

    #Coronavirus #Covid19

    • L’étude originale (16/03/20202)
      #not_peer-reviewed

      Relationship between the ABO Blood Group and the COVID-19 Susceptibility | medRxiv
      https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.03.11.20031096v1

      OBJECTIVE To investigate the relationship between the ABO blood group and the COVID-19 susceptibility.

      DESIGN The study was conducted by comparing the blood group distribution in 2,173 patients with COVID-19 confirmed by SARS-CoV-2 test from three hospitals in Wuhan and Shenzhen, China with that in normal people from the corresponding regions. Data were analyzed using one-way ANOVA and 2-tailed χ2 and a meta-analysis was performed by random effects models.

      SETTING Three tertiary hospitals in Wuhan and Shenzhen, China.

      PARTICIPANTS A total of 1,775 patients with COVID-19, including 206 dead cases, from Wuhan Jinyintan Hospital, Wuhan, China were recruited. Another 113 and 285 patients with COVID-19 were respectively recruited from Renmin Hospital of Wuhan University, Wuhan and Shenzhen Third People’s Hospital, Shenzhen, China.

      MAIN OUTCOME MEASURES Detection of ABO blood groups, infection occurrence of SARS-CoV-2, and patient death RESULTS The ABO group in 3694 normal people in Wuhan showed a distribution of 32.16%, 24.90%, 9.10% and 33.84% for A, B, AB and O, respectively, versus the distribution of 37.75%, 26.42%, 10.03% and 25.80% for A, B, AB and O, respectively, in 1775 COVID-19 patients from Wuhan Jinyintan Hospital. The proportion of blood group A and O in COVID-19 patients were significantly higher and lower, respectively, than that in normal people (both P < 0.001). Similar ABO distribution pattern was observed in 398 patients from another two hospitals in Wuhan and Shenzhen. Meta-analyses on the pooled data showed that blood group A had a significantly higher risk for COVID-19 (odds ratio-OR, 1.20; 95% confidence interval-CI 1.02~1.43, P = 0.02) compared with non-A blood groups, whereas blood group O had a significantly lower risk for the infectious disease (OR, 0.67; 95% CI 0.60~0.75, P < 0.001) compared with non-O blood groups.In addition, the influence of age and gender on the ABO blood group distribution in patients with COVID-19 from two Wuhan hospitals (1,888 patients) were analyzed and found that age and gender do not have much effect on the distribution.

      CONCLUSION People with blood group A have a significantly higher risk for acquiring COVID-19 compared with non-A blood groups, whereas blood group O has a significantly lower risk for the infection compared with non-O blood groups.

  • (52) (PDF) Notre-Dame Déesse & Le Féminicide des Héros (avec 13 bonus tracks et un quiz) | Jean Santilli - Academia.edu
    https://www.academia.edu/34749670/Notre-Dame_D%C3%A9esse_and_Le_F%C3%A9minicide_des_H%C3%A9ros_avec_13_bonus

    Notre-Dame Déesse & Le Féminicide des Héros est un voyage dans le temps qui illumine notre société. Il est raconté par un homme âgé de culture moyenne, qui s’étonne à chaque pas, et rit, ou se met en colère, comme un enfant.

    La quatrième de couverture annonce « Une vaste ‘déconstruction’ de croyances archéologiques au long du Fil d’Ariane : des temples néolithiques de Malte à la Grèce de l’âge du bronze et de l’époque classique. Un essai & un récit de voyage & un pamphlet tout-terrain, éducatif et rieur. À petites doses chaque soir, il peut être utile contre de vieux maux. »

    Le parcours est résumé par un crieur de journaux :
    « Découverte archéologique dévoile origine machisme, viol de groupe et féminicide ! »
    Il a raison, mais ce n’est pas tout, et il n’a pas lu les 13 bonus tracks, ni répondu au quiz.

    Après une diffusion ad personam qui a provoqué douleurs ou exultations en de nombreux milieux, nous publions en exclusivité sur Academia.edu cette version de Notre-Dame Déesse & Le féminicide des Héros, complète et non censurée. Nous conseillons au lecteur de la télécharger avant qu’il ne soit trop tard. Tôt ou tard, un éditeur avare demandera à l’auteur de la retirer de Academia.edu où le texte est disponible en trois langues, gratuitement. L’auteur courbera l’échine, parce que lui aussi aime l’argent.

  • Naachtun - La cité maya oubliée - ARTE - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=QFlnHWJ5nfs

    Pendant deux mille ans, les Maya ont construit des royaumes et développé une civilisation d’une incomparable richesse. Puis ils ont mystérieusement disparu. Leur histoire s’est perdue, recouverte d’un inextricable manteau végétal. Enfouie au plus profond de la forêt vierge, à l’extrême nord du Guatemala, Naachtun, découverte en 1922, n’avait pas été fouillée. Depuis 2011, une équipe internationale de scientifiques menée par les chercheurs du CNRS Philippe Nondédéo et Dominique Michelet – et composée d’archéologues, mais aussi d’un géographe, un archéobotaniste, un épigraphiste, un céramologue, un archéozoologue, un ethnologue – tente de comprendre pourquoi la longévité de cette cité a surpassé celle d’autres royaumes maya. Pourquoi Naachtun a-t-elle survécu près de deux cents ans à l’effondrement, au VIIIe siècle, de ses puissantes voisines ?

    • Tout simplement passionnant : les méthodes d’investigation des archéologues ne cesseront jamais de m’étonner.
      Ce documentaire raconte aussi des histoires d’ #effondrement. Bien que la culture maya (et plus généralement toutes les cultures originelles méso-américaines) ait réussi à perdurer malgré les vicissitudes liées aux pouvoirs politiques d’une aristocratie guerrière ou aux aléas climatiques, elle aura du mal à survivre à la phase ultime, celle où les classes dominantes politiques, économiques et financières (les trois se retrouvant dans une fatale connivence) marchandisent l’environnement en surexploitant toutes ses « ressources » (terme haïssable s’il en est quand ce concept est dévoyé) avec pour seul et unique but de générer du cash. et partant, de s’arroger la toute-puissance.

    • @sombre Oui, c’est pour moi l’aspect essentiel de ce documentaire, il nous amène à réfléchir à ce qu’il resterait de notre civilisation après sa disparition. Un jour j’ai entendu une remarque pertinente d’un archéologue qui parlait des sites de fouilles. Il expliquait que les stèles que l’on retrouve sont des sources d’information mais qu’elles ne sont que l’équivalent de nos plaques commémoratives ou nos frontispices sur les bâtiments officiels. Si un archéologue du futur devrait raconter notre histoire à l’aide de nos monuments officiels...

    • Si un archéologue du futur devrait raconter notre histoire à l’aide de nos monuments officiels...

      @fsoulabaille : Ouaip ! Le récit qu’il en ferait présenterait de fortes distortions avec la réalité.

      Bien que la culture maya (et plus généralement toutes les cultures originelles méso-américaines) ait réussi à perdurer malgré les vicissitudes liées aux pouvoirs politiques d’une aristocratie guerrière ou aux aléas climatiques,

      Dans la liste, j’ai oublié la colonisation par les puissances européennes.

      A ce propos, on pourra (re)lire l’essai de l’anthropologue Georges Lapierre où il analyse le syncrétisme religieux qui s’est opéré au Mexique dès l’arrivée des conquérants espagnols et où l’on voit comment les populations d’origine ont récupéré le culte de la Vierge (la fameuse Vierge de Guadalupe). Tout cela est fort bien décrit dans « Vierge Indienne et Christ Noir ».

      Tout comme ses « Notes Anthropologiques » qui analysent sans concession l’arrivée de la marchandisation et le pouvoir de l’argent. C’est sur le site de @la_voie_du :

      https://www.lavoiedujaguar.net/-Vierge-indienne-et-Christ-noir-

      https://www.lavoiedujaguar.net/-reflexions-et-analyses-

  • Le temps de la conscience est-il conscience du temps ? - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=MNEiawBvawU

    Les êtres d’émotion et de pensée que nous sommes parlent du temps et de sa flèche, du temps qui passe, du temps vécu, du temps qui dure, du temps qui scande la mesure, et parfois même du temps futur.
    L’humain se dote d’une flèche du temps, linéaire, sur laquelle il range, à mesure de souvenirs et d’anticipations futures, les événements de sa vie et ceux de sa grande histoire. Toutes ces facultés de représentation intelligible du temps ne capturent pas la dimension temporelle émergente que la physique décrit, mais des réalités psychologiques de temps conscient qui reposent sur le fonctionnement de notre cerveau en interface avec un univers riche d’informations en mouvement.
    Cependant, le système dynamique complexe qu’est notre cerveau évolue dans le temps (de la physique), et possède des propriétés temporelles observables, mesurables, et quantifiables.
    Les propriétés dynamiques de l’activité cérébrale que nous inscrivons sur une flèche du temps décrivent-elles du temps conscient ? En d’autres termes, le temps de la conscience est-il aussi la conscience du temps ?

    Rencontre avec Virginie van Wassenhove, chercheuse en neurosciences. Elle a obtenu son doctorat en neurosciences et sciences cognitives à l’université du Maryland, sous la direction des professeurs Poeppel et Grant. Au cours de ses études, elle s’est concentrée sur la perception (psychophysique) et les bases corticales (grâce à la magnétoencéphalographie et l’magerie par résonnance magnétique fonctionnelle – MEG et IRMf) de la parole audiovisuelle en tant que cas spécifique d’intégration multisensorielle et de codage prédictif. En 2005, elle a travaillé avec le professeur Nagarajan (University of California – San Francisco) sur l’apprentissage et la plasticité en audition et en perception audiovisuelle, combinant psychophysique et MEG. De 2006 à 2008, elle a été impliquée dans divers projets à UCLA (Prof. Shams, Prof. Buonomano) et à Caltech (Prof Shimojo), qui comprenaient un apprentissage statistique implicite multisensoriel, la perception du temps, la communication des gestes et les interactions interpersonnelles. Fin 2008, elle a rejoint l’unité de neuroimagerie cognitive dirigée par le professeur Dehaene pour construire NeuroSpin MEG. En 2012, elle est devenue chef de groupe de l’équipe de recherche sur la dynamique du cerveau de l’Institut national pour la santé et la recherche médicale (INSERM). En 2013, elle obtient son habilitation à diriger des recherches (HDR) et devient directrice de la recherche du CEA. Ses recherches portent sur la cognition temporelle et l’intégration multisensorielle.

    Dans le cadre de Time World 2019.

  • Sans doute des centaines de personnes contaminées par le mystérieux virus chinois, les autorités étrangères très inquiètes - Nice-Matin
    https://www.nicematin.com/sante/sans-doute-des-centaines-de-personnes-contaminees-par-le-mysterieux-virus

    La Thaïlande, où deux cas ont été recensés, a également renforcé les contrôles dans ses aéroports à l’approche des festivités du Nouvel an lunaire (25 janvier), une période sensible qui suscite des inquiétudes quant à une éventuelle propagation du virus.

    A cette occasion, des centaines de millions de Chinois empruntent bus, trains et avions pour aller passer les fêtes en famille. Beaucoup vont également en vacances en Asie du sud-est.

  • Histoire, mémoire et politique sont-elles compatibles - Veni Vidi Sensi #15 - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=wYaARSuRfgY

    Parfois, l’histoire scientifique peut se heurter aux enjeux de mémoire et aux buts politiques de ceux qui essaient de la raconter. Comment, alors, peut-on articuler ces trois aspects ? Plus largement, la mémoire peut-elle servir d’outil d’émancipation, ou est-elle à double tranchant ?

  • (30) Le risque de blackout est-il réel ?​ — Grégoire Chambaz - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=u9sau9f1FCM

    « Le risque de blackout est-il réel ? »​

    Conférence de Grégoire Chambaz donnée le 16/05/2019 à l’Inria Grenoble dans le cadre du cycle « Comprendre et Agir » :

    00:16 Prologue
    09:52 Introduction
    12:35 Definition du blackout
    14:58 Mécanismes du blackout
    17:57 Déclencheurs possible d’un blackout
    19:53 Durée et persistance d’un blackout
    26:44 Conséquences d’un blackout
    30:12 Effet domino
    34:35 Risques et dangers
    37:11 Un risque terminal ?
    41:04 De la science fiction ?
    42:30 Le risque de tempête solaire
    47:24 Le risque d’impulsion électromagnétique
    51:21 Le risque des cyberattaques coordonnées
    53:26 Le risque d’attaques coordonnées
    56:01 Pourquoi n’en parle-t-on pas plus ?
    59:58 A Retenir

    Bio : Grégoire Chambaz est rédacteur adjoint à la Revue Militaire Suisse (RMS), membre du Centre d’histoires et de prospectives militaires et officier dans l’armée suisse (capitaine).
    Spécialiste de la durabilité, ses recherches actuelles portent sur les processus d’effondrement des sociétés complexes, les risques et dangers existentiels (dont le blackout) et les impacts sécuritaires des trajectoires anthropocèniques.
    Il a rédigé pour la RMS plusieurs dossiers (entre autres) sur les réactions des institutions et des individus après les catastrophes, les impacts du changement climatique sur la sécurité ainsi que sur le risque de blackout.

    Résumé : Le blackout désigne l’interruption de l’alimentation d’une région en courant électrique. Il s’agit d’un phénomène méconnu du grand public, mais craint chez les spécialistes. Les conséquences d’une telle interruption sont variables, selon l’aire touchée, la durée de l’interruption et les capacités de résilience de la zone affectée. De la perturbation et du choc des premiers temps, le manque d’électricité peut rapidement se transformer en risque très dangereux à pratiquement tous les niveaux. Parler de ce risque, c’est reconnaître la dépendance vitale de nos sociétés à un approvisionnement électrique ininterrompu. Cela indique aussi la vulnérabilité croissante de nos activités et infrastructures, alors que nous nous engouffrons dans le tout-numérique. Face au risque de blackout, nos sociétés sont-elles résilientes, durables même ?

  • (30) Ce que les ombres nous disent sur notre système visuel : vision d’artistes - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=6ZN0IW3okO0&pbjreload=10

    Dialogue entre le sculpteur Larry Kagan et le philosophe Roberto Casati sur le thème : ce que les ombres révèlent de notre système visuel, vision d’artistes.

    Les ombres ont fasciné les artistes visuels et les écrivains en raison de leur riche signification symbolique. En revanche, peu d’attention a été accordée à la structure perceptuelle des ombres, qui offrent une merveilleuse fenêtre sur les mécanismes du système visuel. Comment la vision peut-elle distinguer les ombres des tâches sombres, les associer à leurs propriétaires et reconstruire la scène à partir d’elles ? Comment les artistes ont pu aider les neuroscientifiques à découvrir ces mécanismes ?

    Roberto Casati travaille sur la philosophie de la perception, la représentation de l’espace et la navigation. Directeur de l’Institut Jean-Nicod, il a enseigné dans plusieurs universités américaines et européennes. Son dernier ouvrage est The Visual Word of Shadows, avec P. Cavanagh (MIT Press 2019).
    Larry Kagan est un sculpteur exposant dans le monde entier, Larry Kagan fabrique des enchevêtrements de fils métalliques qui produisent des ombres très réalistes d’animaux et d’objets quand ils sont éclairés avec un certain angle.

  • (20) Histoire et Mythe du Tarot - avec Isabelle Nadolny - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=W9DwAMKcFrY

    Il existe de nombreuses théories sur l’origine des Tarots, certains lui attribuent une origine égyptienne, bohémienne ou même chinoise, mais qu’en est-il vraiment de la réalité historique ? Isabelle Nadolny auteure de « l’histoire du Tarot » revient sur les origines des premiers jeux de cartes ( les naïbi ) puis sur l’apparition des premiers arcanes majeurs ( jeux de triomphes ). Nous allons suivre la création des premiers Tarots et leurs évolutions jusqu’au célèbre Tarot de Marseille et de nombreux autres jeux tombé dans l’oubli. La Taromancie ou la divination par les cartes de Tarot est une pratique commune de nos jours, cependant ce ne fut pas toujours le cas, c’est seulement à partir du 18e siècle suite aux écrits d’Antoine Court de Gébelin et Jean-Baptiste Alliette ( Etteilla ) que la pratique de la divination via les cartes de Tarot va se rependre. Le symbolisme du jeu de Tarot ainsi que l’ordre des cartes et même les couleurs, ne fut pas toujours uniforme, il existe plusieurs variantes au cours de l’histoire. Isabelle Nadolny nous présentera les différentes suites de classement, mais également l’importance de l’héraldiste suivant les époques, une couleur n’ayant pas forcément la même signification suivant les différentes périodes historiques. Au fur est à mesure des époques, les jeux de tarot vont s’enrichir et intégrer de nouveaux concepts sous la plume des occultistes du 19e siècle (Eliphas Levi, Papus, Oswald Wirth etc.). Le Tarot à progressivement perdue le fil de son histoire pour entre dans le domaine du mythe.

  • (20) L’Harmonie secrète de l’Univers - Jean-Philippe Uzan - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=CACKgGyGhSg

    Une balade cosmique entre sciences et musique pour découvrir la tradition millénaire qui relie les mathématiques, l’astronomie et la musique, ces disciplines qui n’en formaient qu’une de l’Antiquité à la Renaissance.

    Pythagore, Oresme, Kepler, Newton... Les architectes de la pensée contemporaine ont tous étudié les mathématiques, l’astronomie et la musique, ce qui nous invite à réfléchir sur le découpage disciplinaire de la connaissance et de son enseignement.

    Tout au long de l’histoire de l’humanité, ces disciplines se sont influencées et continuent à le faire aujourd’hui où l’on écoute autant que l’on observe l’Univers à travers l’étude des pulsars, des ondes gravitationnelles, des crépitements quantiques, des vibrations des étoiles... jusqu’au cri de l’Univers primordial !

    Jean-Philippe Uzan est physicien théoricien, spécialiste de la théorie du Big bang. Directeur de recherche au CNRS, il travaille à l’Institut d’astrophysique de Paris. Il aime la porosité entre l’art et la science qui ont en commun de questionner le monde en
    rendant visible l’invisible.

  • (20) L’évolution permanente du cerveau, une clé pour comprendre les maladies psychiatriques - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=ws15ltvcx6k

    Conférence du neurobiologiste Alain Prochiantz, Professeur émérite au Collège de France et Professeur à l’Institut des Neurosciences de Shanghai et Directeur d’un Laboratoire Commun Collège de France-CNRS-INSERM-BrainEver au Collège de France. Il a été Administrateur du Collège de France de 2015 à 2019 et a créé le Centre Interdisciplinaire de Recherche en Biologie qu’il a dirigé de 2011 à 2018.

    Rencontre à l’occasion du Forum du CNRS, organisé à la Cité des sciences et de l’industrie en octobre 2019.

    Au niveau cérébral, les systèmes de traitement des signaux sensoriels s’élaborent à travers des modifications génétiques, morphologiques et physiologiques induites par les stimuli sensoriels. Cette plasticité, maximale au cours de périodes critique du développement cérébral, diminue fortement chez l’adulte.
    Cette conférence propose que des mécanismes similaires de plasticité provisoire opèrent au niveau de systèmes plus complexes régulant l’intégration affective et sociale. Non sans conséquences pour notre compréhension de certains troubles psychiatriques.

  • (19) L’astrologie au pouvoir - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=VdA-4tGmraU

    L’astronome du Moyen Âge est aussi astrologue, et c’est à ce titre qu’il bénéficie de la protection du prince. Comment exerçait-il son art ? Que nous apprennent aujourd’hui les horoscopes anciens sur les connaissances astronomiques de l’époque et la transmission des savoirs ?Conférence de Denis Savoie, astronome, directeur de la médiation scientifique et de l’éducation, Universcience donnée le 9 mai 2017 à l’auditorium de la Cité des sciences et de l’industrie.

  • (18) L’incroyable découverte : Homo luzonensis, une nouvelle espèce Humaine - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=1jwHyrBD_aE

    Conférence du 14 octobre 2019, avec le paléoantropologue Florent Détroit.

    Une équipe pluridisciplinaire internationale co-dirigée par Florent Détroit, paléoanthropologue au Musée de l’Homme, a découvert une nouvelle espèce humaine, Homo luzonensis. Cette découverte s’est faite lors de fouilles effectuées dans la grotte de Callao, située sur l’île de Luzon, au Nord des Philippines. Publiée le 11 avril 2019 par la revue Nature, l’étude des fossiles datés de 50 à 67 000 ans met en évidence une mosaïque de caractéristiques morphologiques singulière qui différencie Homo luzonensis des autres espèces du genre Homo et souligne le rôle majeur joué par l’Asie du Sud-Est insulaire dans l’histoire évolutive.

    Avec ---
    Florent Détroit, Paléoanthropologue au Musée de l’ Homme-MNHN, membre de l’UMR 7194 HNHP du CNRS, département Homme et Environnement et Maitre de conférence au MNHN. Il est co-directeur de l’équipe pluridisciplinaire internationale ayant découvert Homo luzonensis.

  • Supercentenaires, super système immunitaire?
    https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/201911/14/01-5249739-supercentenaires-super-systeme-immunitaire.php

    M. Joanette explique que l’étude s’inscrit dans ce qu’on appelle la « géro-science », soit l’étude des aspects biologiques du vieillissement. Il fait remarquer que les maladies liées à la vieillesse frappent souvent l’une après l’autre. « C’est comme si un problème ne venait jamais seul. Et cette coapparition des maladies chroniques a commencé à titiller le cerveau des chercheurs », dit-il. Plutôt que d’étudier les causes du diabète, de l’alzheimer et des maladies neurodégénératives de façon séparée, certains scientifiques se demandent s’il n’y aurait pas des facteurs communs à toutes ces maladies. « On pense qu’il existe des facteurs qui viendraient déclencher des cascades, qui, elles, se manifesteraient en différentes maladies », résume Yves Joanette. Une gigantesque étude canadienne visant à regarder vieillir pas moins de 51 000 aînés est en cours pour tenter d’y voir plus clair.