• Bonjour à vous. Je cherche les lettres de IG Farben, alias les laboratoires Bayer écrites au commendant d’Auschwitz afin d’acheté 150 femmes juives déportées
    J’ai trouvé ceci mais ne lisant pas l’allemand je ne sais pas si il s’agit d’une de ces lettres si quelqu’un·e lisant l’allemand pouvais m’aidé ca m’arrangerais bien.


    @nepthys ou @simplicissimus peut-etre que vous pourriez m’éclairé svp.

    • Merci @fsoulabaille pour ces extraits. Je cherche les lettres en Allemand et si possible des images des originaux. C’est pour le dessin sur lequel je travaille actuellement
      https://www.tiktok.com/@madmeg_bug/video/7173950524847344901
      https://www.youtube.com/watch?v=-aI4UiEge4w

      Il y a ici une version payante de ces lettres
      http://chr-chomant-editeur.42stores.com/product/Lettres-de-l-entreprise-Bayer-au-camp-d-Auschwitz-sur-
      Mais je pense qu’elles sont dans le domaine publique aujourd’hui.

    • Je pourrais te faire la trad, mais là, c’est une lettre d’un officier SS au commandant du camp qui lui dit que les ventilateurs des fours crématoires étaient mieux avant.

      Ce que tu cherches doit etre scanné qqpart et public. Sinon, je me pends.

    • Merci @sandburg pour cette traduction. IG Farben alias Bayer etaient aussi les inventeurs et fournisseurs de Zyclon B ce qui fait qu’il a du y avoir pas mal de correspondance entre le labo et les directeur de camps de la mort.

      Et pour les scan de ces 5 lettres je pense aussi qu’elles sont trouvable en ligne qqpart.

    • le début de la lettre : « Il est absolument nécessaire d’installer une ventilation spéciale dans la morgue du crématorium. L’installation d’un deuxième four a rendu l’ancienne ventilation inutile. »

    • sur WP :

      Bayer (entreprise) — Wikipédia
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Bayer_(entreprise)

      Cinq lettres signées par les responsables de Bayer et destinées aux dirigeants du camp d’Auschwitz, rédigées en avril 1943 et mai 1943, ont été découvertes par un régiment de l’Armée soviétique, lors de la libération du camp d’Auschwitz, pour l’achat de « lots de femmes » déportées.

      Des extraits de ces lettres sont lus dans deux documentaires réalisés par Emil Weiss, le dernier volet de la trilogie documentaire Destruction sur le camp d’Auschwitz, et également dans Criminal Doctors - Auschwitz, France, 2013, ainsi que dans un documentaire réalisé par Daniel Cling et Pascal Cling, Il faudra raconter en 2005.

      La première lettre indique le besoin de femmes déportées, en tant que cobayes pour expérimenter un soporifique. La deuxième stipule que le prix de « 200 marks est exagéré ; nous offrons 170 marks par sujet, nous avons besoin de 150 femmes. » La troisième demande : « Veuillez donc faire préparer un lot de 150 femmes saines. » La quatrième indique : « Nous sommes en possession du lot de 150 femmes. Votre choix est satisfaisant, quoique les sujets soient très amaigris et affaiblis. Nous vous tiendrons au courant des résultats des expériences. » Enfin, la cinquième et dernière lettre retrouvée mentionne : « Les expériences n’ont pas été concluantes. Les sujets sont morts. Nous vous écrirons prochainement pour vous demander de préparer un autre lot. »

      la référence (note 88) est un documentaire
      https://www.youtube.com/watch?v=WcQ37Ycx9Bg


      de 38:25 à 40:50, le texte ci-dessus est lu (en anglais) après qu’il ait été indiqué qu’un interprète de l’armée soviétique les avait traduites en russe… les citations de WP sont une transcription en français de ce qui est lu.

      aucune référence à la source soviétique, juste un « capitaine Kounine » (?) qui a demandé la traduction à l’interprète

    • je la remets ici :
      rien à voir avec les femmes, en gros :

      concerne : Aération dans le crématorium
      A l’attention de la direction des travaux du camp de concentration d’Auschwitz,
      par la voie de la Kommandantur,
      Auschwitz

      Il est indispensable d’installer une aération spéciale dans le crématorium.
      L’ancienne ne suffit plus en raison de la construction du deuxième four.
      Quand le deuxième est utilisé (pratiquement tous les jours), il faut fermer le clapet d’aération de la morgue pour éviter que l’air chaud y entre (ce qui est l’inverse d’une aération) . Cela est problématique en ce moment où il fait chaud. Il est pratiquement impossible de rester dans la morgue.
      L’aération améliorera l’air, baissera l’humidité et réduira la présence des mouches.
      Supprimer ces problème relève de l’intérêt général, évitant surtout la propagation de maladies par les mouches.
      Il faut donc installer rapidemment 2 ventilateurs, l’un pour apporter de l’air, l’autre pour l’évacuer, et installer une conduite spéciale sur la cheminée.
      (Signé) le directeur de la section politique, SS- Untersturmführer et secrétaire de la section (criminelle ?)

    • @simplicissimus Merci pour tes recherches. Du coup si je comprend ta réponse, il n’y a pas de traces de ces lettres produites au procès de Nurimberg mais seulement des transcriptions en russe refaite en anglais puis qui ont été retraduites en français dans un docu que mentionne wikipédia.
      C’est curieux. Les documents produit au procès de Nurimberg ne sont ils pas dans le domaine publique et accessible aux historien·nes ?

    • J’avais vu que la source wikipédia fr etait un docu du coup j’ai ete voire si la fiche allemande donnais de meilleur sources
      https://de.wikipedia.org/wiki/Bayer_AG
      mais il n’y a pas de mention de cette affaire sur la fiche allemande du coup je me dit que Bayer a du le mettre sur la fiche IG Farben pour pas se faire de maivaise pub
      et sur la fiche IG Farben
      https://de.wikipedia.org/wiki/I.G._Farben
      j’ai pas trouvé j’ai chercher le mot lettre en allemand et gogol m’a donné la lettre que j’ai mise au debut et j’ai fait le poste ici pour savoir si c’est ce que je cherche. Et donc c’est non et aucune trace de ces lettres apparement..

    • Je ne pense pas que ces lettres aient été produites au procès de Nuremberg mais elles ont dû émerger ultérieurement. Dans l’article allemand sur le procès d’IG Farben (14/08/1947 - 30/07/1948), il est dit explicitement qu’il n’y a pu y avoir de condamnation sur le troisième point de l’acte d’accusation (expérimentations humaines, travail forcé) car il n’a pas été possible de prouver hors de tout doute raisonnable que les accusés étaient au courant des faits

      I. G.-Farben-Prozess – Wikipedia
      https://de.wikipedia.org/wiki/I._G.-Farben-Prozess

      Anklagepunkt 3: Zyklon B, Menschenversuche, Zwangsarbeit
      […]
      Medikamente der I.G. Farben wurden zu Menschenversuchen in Konzentrationslagern verwendet und die Testergebnisse dem Konzern zur Verfügung gestellt. Im Prozess konnte nicht zweifelsfrei belegt werden, dass Angeklagte von der rechtswidrigen Verwendung Kenntnis hatten, so dass kein Schuldspruch erfolgte. Nach Einschätzung der historischen Forschung wussten einige Verantwortliche über die Menschenexperimente Bescheid, billigten sie auch und haben sich damit strafbar gemacht.

      mais le numéro du Patriote résistant qui rapporte ces lettres est daté de février 1947…
      cf. la source payante que tu cites

      Le numéro de février 1947 du Patriote Résistant rapporte les extraits de cinq lettres adressées par l’entreprise Bayer au commandant du camp d’Auschwitz.

      Ces lettres, découvertes par l’Armée Rouge à la libération du camp d’Auschwitz, ont été rédigées en avril et mai 1943.

      Elles révèlent que sous le régime nazi, l’entreprise Bayer, filiale du consortium chimique IG Farben, procéda à des expériences médicales sur des déportés, qu’elle se procurait dans les camps de concentration.

      42 pages vergé blanc cassé sous couverture à grain et rabats teintée beige.

      Il est d’ailleurs fort probable qu’elles n’y soient pas reproduites puisque la revue rapporte des extraits…

  • GitHub - ovh/venom : 🐍 Manage and run your integration tests with efficiency - Venom run executors (script, HTTP Request, web, imap, etc... ) and assertions
    https://github.com/ovh/venom

    Un outil CLI qui permet de faire des « tests utilisateurs » pour une application web avec gestion des retours selon différents protocoles (http, imap, readfile...), de les enchaîner en récupérant les résultats d’une étape pour les utiliser comme input de l’étape suivante...
    Les tests sont écrits sous forme de fichiers yaml, peuvent être lancés en parallèles.
    Open source (langage principal : GO) : binaire fourni pour Linux / Windows / Mac + Docker

    Qui n’a pas eu le besoin d’exécuter un VRAI test d’intégration ?
    1 - Inscription sur une application
    2 - Vérifier le mail envoyé par l’application
    3 - Le mail contient une URL, ouvrir cette URL pour valider l’inscription
    4 - S’authentifier avec le nouveau compte créé
    5 - Naviguer sur l’application Web
    6 - Vérifier en DB, ou sur votre API que les données sont cohérentes

    Venom répond à 5 problématiques :
    – lisibilité des scénarios de tests
    – multi-protocoles
    – résultats xUnit compréhensibles
    – « as-code », les tests sont sur vos dépôts git
    – extensibilité via les exécuteurs (mail, rest, web, kafka, redis, ...)

    Voir la présentation (simple mais bluffante !) sur https://www.youtube.com/watch?v=RGy-xbTs8_s

    #venom #test_utilisateur #unit_test #SPIP #yaml

  • Google vient de rediriger maps.google.com sur son domaine principal, à l’adresse : google.com/maps. De ce fait, quand on donne une autorisation à Maps, on donne désormais l’autorisation à tout Google.

    Smart Move, Google
    https://garrit.xyz/posts/2022-11-24-smart-move-google

    For as long as I can remember, maps.google.com was the defacto domain for Google Maps. Also for as long as I can remember, I allowed this domain to use the location services of my browser.

    Yesterday I was asked to allow the usage of location services for Google Maps seemingly out of nowhere. Of course I accepted. After all, I just wanted to check a route to a local business and I was in a hurry. Back home I opened Google Maps again, and noticed that maps.google.com now redirects to google.com/maps. This implies that the permissions I give to Google Maps now apply to all of Googles services hosted under this domain. So far I only identified Google Flights to have made the same switch (google.com/flights), though I’m sure they’re just beginning to transfer their services to the main google.com domain.

    Congratulations, you now have permission to geo-track me across all of your services.

    • Pour ma part ça ne date pas d’hier.

      Sur certaines sessions, je ne nettoie pas mes historiques.

      maps.google.fr/com > plus vieux = 2018 ; et en fait, je n’ai aucun historique de navigation effective de ce type, je ne trouve que ce qui ressemble à des redirections.

      www.google.com/maps > 2016
      www.google.fr/maps > 2018

    • Et pour celleux qui ne voient pas les images, dans le centre de Toulouse, les plaques des rues indiquent souvent le nom original en Occitan mais également le nom de la rue en français. Ici, on peut lire que la « Carrièra del Salvatge » qui signifie la rue du sauvage est devenue « Rue de l’homme armé ». #civilisation

  • Le salarié, viré parce qu’il n’était pas assez « fun », obtient gain de cause
    https://www.francelive.fr/article/france-live/le-salarie-vire-parce-qu-il-n-etait-pas-assez-fun-obtient-gain-de-cause-7

    En 2015, un salarié avait été licencié après avoir refusé de participer à des « moments de convivialité » au sein de son entreprise. Après une décision des Prud’hommes et de la Cour d’appel, la Cour de cassation vient de lui donner raison.

    (...)

    Il lui est notamment reproché de ne pas participer aux apéros organisés en fin de semaine, ou encore de critiquer l’alcoolisation excessive des équipes lors de ces « moments de convivialité ».

    (...)

    Dans l’arrêt, on peut notamment lire que le licenciement est intervenu "en violation du droit fondamental du salarié à la dignité et au respect de sa vie privée (...) la culture « fun & pro » en vigueur dans l’entreprise était caractérisée par des pratiques humiliantes et intrusives dans la vie privée telles que des simulacres d’actes sexuels, l’obligation de partager son lit avec un autre collaborateur lors des séminaires, l’usage de sobriquets pour désigner les personnes et l’affichage dans les bureaux de photos déformées et maquillées".

    #culture_d_entreprise #culture_de_tarés

    • @biggrizzly Je te trouve pas très fun ni très startup nation, sur ce coup. (Je suis déçu.)

      Je trouve assez marrant que la « culture d’entreprise fun & pro », grosso modo c’est exactement le souvenir que j’ai de mon service militaire avec des bidasses bas du front (simulacres d’actes sexuels, pratiques humiliantes et intrusives dans la vie privée, sobriquets, tout ça au nom de la motivation et d’apprendre à vivre ensemble…). J’ai pas fait d’école de commerce, je suspecte que c’est le même genre de virilitude bien couillue chez cette élite-là.

      Sinon, je vois que la boîte en question, Cubik Partners, est spécialisée en « formation et conseil en Excellence Opérationnelle », ça laisse rêveur : non seulement c’est leur propre « culture d’entreprise », mais c’est celle qu’ils enseignent aux autres. (Bienvenue à notre Séminaire de formation en culture d’entreprise toxique, et maintenant youpi on va faire manger la banane accrochée à votre braguette à la secrétaire…)

      Le texte de la Cour de cassation :
      https://www.legifrance.gouv.fr/juri/id/JURITEXT000046555948

    • Purée, dix ans pour faire valoir ses droits et devoir aller jusqu’en cassation, vu que la cour d’appel semble avoir bafoué pratiquement tout ses droits. Ça coûte cher de payer un avocat sur dix ans et de se lever tous les jours la boule au ventre.
      #chapeau

      Je relève dans le texte de la Cour de cassation que Cubik Partners travaille pour la SNCF. Il est temps que les commanditaires prennent leurs responsabilités.

  • Mastodon, un concentré d’erreurs de l’open source - Le Monde Informatique
    https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-mastodon-un-concentre-d-erreurs-de-l-open-source-88675.html

    Certains des principaux arguments de promotion de Mastodon sont des repoussoirs terrifiants pour presque tout le monde en dehors d’un groupe central d’adeptes de l’open source. En voici deux : « Mastodon déployé sur votre propre infrastructure vous permet de suivre et d’être suivi par n’importe quel autre serveur Mastodon en ligne et n’est sous le contrôle de personne d’autre que vous ». « Chaque serveur crée ses propres règles et règlements, qui sont appliqués localement et non du haut vers le bas comme les médias sociaux d’entreprise ».

     :-))

    • Même si nous idéalisons le bon vieux temps de Twitter, ce site a longtemps été une sorte de poubelle. Comme lu récemment, « ce n’était pas seulement un site infernal, c’était une maison infernale ». Il a été rempli de personnes en colère et impolies depuis le début, parce que les gens peuvent être en colère et impolis, surtout lorsqu’ils sont coupés de la réalité de l’engagement en face à face. Si vous pensez que Mastodon résout la nature humaine parce qu’il est open source et décentralisé, vous n’avez pas passé assez de temps sur la liste de diffusion du noyau Linux. Encore et encore, nous apprenons que si les technophiles veulent célébrer les utopies du choix, la plupart d’entre nous veulent simplement la commodité avec un peu de choix. Nous ne voulons pas choisir les serveurs. Nous ne voulons pas réfléchir à la technologie qui sous-tend nos conversations. Nous voulons juste parler. Ou tweeter.

    • Dès le premier point c’est déjà ridicule :

      Lorsque vous vous inscrivez à Mastodon, vous devez choisir un serveur. C’est déconcertant, y compris pour les techniciens expérimentés qui ont posté sur Twitter « Qu’est-ce que je suis censé faire maintenant ? ». On vous dira rapidement que le choix n’a pas d’importance, ainsi que des fils entiers d’instructions sur la façon dont le choix d’un serveur vous donne une chance de choisir une communauté qui correspond à vos intérêts, bien que « intérêts » soit défini de façon quelque peu étroite. Mais le fait même que des instructions soient requises signifie que le processus d’embarquement est déjà un échec.

      C’est le principe même… du choix d’un prestataire d’email ! On choisit un prestataire en qui on a confiance, et ensuite on peut discuter avec tous les autres.

      Absolument tout le monde connait ce principe pour les emails, donc je ne vois pas du tout en quoi ce serait compliqué à le comprendre pour un autre service…

    • Parce que derrière le choix de l’instance, il y a pleins d’autres trucs très humains, et très à voir avec l’altérité : il y a le choix de la modération, et de « avec qui tu vas pouvoir effectivement échanger ».
      Pour les emails, le principe, c’est que tu vas effectivement pouvoir échanger avec tout le monde. Parfois, tu vas établir des filtres antispam, mais dans le principe, il n’y a pas de filtre.

    • Ce qui n’est absolument pas le propos de cet article, qui est de pleurnicher ouin ouin parce que le principe même de « choisir une instance » bah « c’est trop compliqué » : « le fait même que des instructions soient requises signifie que le processus d’embarquement est déjà un échec »… alors que c’est le principe de base des emails depuis 40 ans et que ça tout le monde le comprend…

    • Ne perdons pas notre temps, le lobbying des logiciels privatifs est toujours très présent, et a encore frappé.
      Je ne sais pas si tu te souviens avant internet, TOUT les journaux informatiques papiers n’étaient que de vastes campagnes publicitaires masqués derrière du soit disant journalisme. Et c’est toujours le cas, pire, c’est noyé dans la joyeuse et cruelle confusion d’internet.

      Donc ici on notera la bonne blague et l’injonction suprême du consommateur de surtout vouloir rester ignorant·e, alors que cette posture n’arrange évidemment que les commerciaux.

  • Pourquoi j’ai dit à mon association locale de défense de cyclistes qu’ils ne font pas leur travail (et pourquoi je le répète ici, et pas sur Tweeter ni Facebook).

    https://droitauvelo.org

    Il y a quelques jours j’ai expliqué par e-mail à l’ADAV (association de Lille et départementale de défense des droits de cyclistes) que ma patience a des limites et que je ne me réabonnais pas pendant 1 an en représailles.
    Je sais qu’ils ne sont pas les Faiseurs ou les Décideurs dans toutes cette affaire, mais adhérent depuis 10 ans par intermittence, je commence à trouver les actions de telles associations assez limitées.
    Ils agissent plutôt bien dans les centres villes des grandes villes. Mais vous devez le savoir, une métropole comme Lille, c’est déjà 95 communes, et cette association traite aussi le Nord et le Pas de Calais.
    Leurs actions sont du militantisme, des interventions en conseil municipal, des lettres et conseils, des suivis d’usages, des statistiques, de la cartographie et des ateliers de quartier, des formations à l’école. Ils font beaucoup.
    Sauf que plus on s’éloigne des centres des grandes villes, plus leur action se dillue et s’écrase contre l’immobilisme des communes.

    Et si vous habitez à 10 km d’une grande ville, vous devez pouvoir imaginer à quoi ça ressemble, c’est partout pareil : des bretelles d’autoroutes, des voies ferrées, des MIN, des zones industrielles, des zones résidentielles qui servent de parking... La place du vélo n’est pas là. Alors oui, il y a quelques infrastructures, juste de quoi marquer des rues en jaune ou vert sur les cartographies de la cyclabilité. Mais qui sont assez fausses, car vite coupées, ou même inadaptées aux situations réelles de 8h30 ou 18h30 quand les roues dépassent allégrement dans les pistes cyclables. Ou bien quand des chantiers décident de couper des axes sans penser que les cyclistes ont besoin de déviations (comme les voitures, l’électricité, les fibres optiques ou les piétons).

    Donc oui, je suis fâché contre cette association car j’attendais d’eux depuis 5 ans des effets notables sur ces disques urbains situés à plus de 10 km des centres villes.

    #cycliste #lille #militantisme

  • Je donne une idée de site internet :

    Prêt de mari à l’heure

    Ça peut toujours servir, mais uniquement dans le rôle de figurant quand on en a juste ras le bol de se faire chier dessus parce qu’on est une femme (seule) :
    – en face d’un artisan
    – en face d’un garagiste
    – pour un dîner familial
    – pour une vente ou une location
    – pour la direction de l’école
    – ou même pour faire jaser

    J’attends les premiers signataires partenaires intéressés à être des alliés.

    • J’opterai pour une « bourse d’échange »...

      Tu m’accompagnes à la boulangerie comme ça la boulangère arrêtera de me regarder comme son prochain « bon coup » d’un soir, en échange de quoi je fais le mari sérieux à un dîner familial...

      O

      Ps : comme c’est déséquilibré au niveau temps, tu m’aides à rentrer le bois...

    • @vazi non c’est pas escort vu qu’il n’y a pas de relations sexuelles prévues. C’est juste « figurant en rôle de mari », je m’en sers parfois pour échapper à certaines situations, j’ai d’ailleurs déjà un mari virtuel quand il m’en faut un qui peut dire « cette tronçonneuse n’est pas la bonne, il faut en changer » ou a déjà acheté cette encyclopédie, ou bien qui n’est pas du tout d’accord avec le devis du garagiste.
      Pratique mais il est parfois nécessaire que le garagiste aperçoive le monsieur pour y croire. Chez moi, je prévoyais des travaux auxquels j’ai renoncé, l’archi voulait que j’hypothèque mon appart (si si) et avant le clash ça a été un défilé d’artisans, j’ai bien pensé un instant à les photographier pour épingler aux murs leur tronche avec les remarques qu’ils m’avaient faites, leurs devis, leurs arnaques. Je ne te parle même pas des flics qui ont cassés ma porte en pleine nuit. La solitude sociale quoi. Quand tu apprends jour après jour ce qu’est être femme en france au XXIem siècle : que tu seras ostracisée parce que tu es seule et que si tu es seule c’est que tu as surement fait quelque chose de mal. Non, jamais un homme ne subit ça.

      Et comme j’entends tellement de témoignages autour de moi de femmes seules (ayant élevées bien souvent leurs enfants seules aussi) qui fatiguent d’être des proies à tout moment de leur vie, qui n’osent parfois même plus sortir, ou bien se retrouvent carrément obligées de se marier, que nous avons été plusieurs a y penser :)

      Et ton bois @o.a tu vas te chauffer tout seul à te le rentrer.

    • The Japanese man who gets paid to ’do nothing’ – BBC REEL

      https://www.youtube.com/watch?v=SxW9M1Uozng

      Shoji Morimoto provides a very unusual rental service to his clients in Tokyo, hiring himself out in order to, quite literally, do nothing.

      He has fashioned a career out of renting himself out to clients who simply don’t want to be alone. Shoji doesn’t engage in conversation or do anything other than just be there at whatever event or activity he has been hired to attend, and yet he is in high demand, scheduling one to three sessions a day.

    • @arno @vazi

      J’ai une copine la cinquantaine, dans les 1m65 qui se fait un plaisir de s’arrêter donner un coup de main ou faire une démonstration quand elle vois un mec au bords de la route dont la roue est crevée...

    • La victime est inconnue, son corps introuvable. Et pourtant, les gendarmes sont persuadés qu’une cycliste a été assassinée il y a huit mois, sur une route de l’Eure : le 9 mars, un homme l’aurait renversée avant de revenir l’achever à coups de pelle et d’enterrer son corps. Un suspect de 46 ans est même mis en examen depuis juin pour « assassinat, recel de cadavre et destruction de preuves » dans cette étrange affaire, et placé en détention provisoire.

      Tant qu’à faire... mais une question comment savent ils ça ? la gendarmerie et la journaliste Lucie Soullier, puisque le corps de la cycliste n’a pas été retrouvé ?

  • La petite me demande de l’aider pour son devoir de techno de sixième : découverte de l’ordinateur : « Les périphériques ». Bon, ça va, hein, je joue avec des ordinateurs depuis les début des années 80, alors le programme de sixième, je vais pas avoir de mal…

    Sauf que même en me référant au cours (dans lequel est représenté un ordinateur d’il y a 20 ans : pas de disque dur, encore moins de SSD, mais un superbe « lecteur de disquettes » en façade), je ne comprends pas les questions.

    J’ai calé à la quatrième question : « Selon quel principe les ordinateurs et les périphériques communiquent-ils ? ». Gniii ?

    Puis : « Quel est l’élément principal de l’intérieur d’un ordinateur ? », « Qu’assure cet élément ? », « Qu’accueillent les connecteurs de mémoire vive ? », « Où viennent se brancher en général les périphériques externes ? »…

    Comme le prof a dit qu’il faut s’aider en cherchant sur internet, on a bien cherché et du coup on est carrément tombés sur la correction complète du truc. Je sais pas si c’est ça que voulait dire le prof…

    http://www.clg-pagnol-rueil.ac-versailles.fr/IMG/pdf/activite_no1_ordinateur_et_peripheriques_corrige.pdf

    La petite me dit que le prof, c’est sa dernière année, par qu’« il a entre 60 et 80 ans ».

  • VIDEO. La détresse de Maëlle, étudiante ne vivant qu’avec 100€ par mois
    https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/entreprendre/aides/video-la-detresse-de-maelle-etudiante-ne-vivant-quavec-100-par-mois_545
    https://www.francetvinfo.fr/pictures/N9XU6yxaH-jQoT9UBy-KO-nhlK0/1500x843/2022/11/03/phpOZIYp2.png

    […] “on est en #France, un pays où, normalement, on prône que tout le monde peut s’éduquer, que c’est possible, mais ce n’est pas vrai.”,

  • Soupçonné de tricher, Hans Niemann porte plainte contre ses accusateurs - L’Équipe
    https://www.lequipe.fr/Echecs/Actualites/Soupconne-de-tricher-hans-niemann-porte-plainte-contre-ses-accusateurs/1360408

    L’affaire Carlsen-Niemann prend cette fois un tour judiciaire. L’Américain, accusé d’être un tricheur par le quintuple champion du monde d’échecs Magnus Carlsen ainsi que par Chess.com, la plus importante plateforme au monde, a décidé de répliquer. Le jeune joueur de 19 ans a porté plainte contre ses accusateurs pour « diffamation » et « collusion » et leur réclame à chacun 100 millions de dollars de dommages et intérêts.

  • Dans la course au lithium, la France prévoit l’une des plus grandes mines d’Europe d’ici 2027
    https://www.connaissancedesenergies.org/afp/dans-la-course-au-lithium-la-france-prevoit-lune-des-plus-g

    AFP parue le 24 oct. 2022 - 08h09

    L’une des plus grandes mines européennes de lithium — poudre blanche qui enivre l’industrie des batteries électriques et devrait permettre aux voitures de se sevrer du pétrole émetteur de CO2— verra le jour d’ici 2027 dans le Massif central en France.

    (...) dans le sous-sol d’une carrière de kaolin détenue depuis 2005 par le groupe à Beauvoir dans l’Allier (centre) (...)

    De quoi produire « 34.000 tonnes d’hydroxyde de lithium par an à partir de 2028 pour une durée d’au moins 25 ans », et « équiper l’équivalent de 700.000 véhicules électriques en batteries lithium-ion » par an, selon Imerys.

    Ce qui est loin d’être négligeable : la production mondiale actuelle de carbonate ou hydroxyde de lithium, les deux éléments utilisés dans les batteries, ne dépasse pas les 450.000 tonnes dans le monde, selon Imerys.

    (...)

    La concentration est de l’ordre de 0,9 à 1%, c’est-à-dire qu’il faut extraire près de 100 tonnes de roche pour extraire une tonne de lithium.

    (...) la mine d’extraction souterraine du mica contenant le lithium, entre 75 et 350 mètres de profondeur (...)

  • Tiens, les aminches qui font un peu le même genre de boulot que moi, j’ai une question à la noix : vous lui feriez faire quoi, vous, au petit stagiaire de troisième ?

    Parce que là, j’ai un copain de ma grande qui a demandé s’il pouvait faire son stage chez moi, j’ai dit oui parce qu’il est sympa, mais maintenant je me demande ce que je vais pouvoir faire pour l’occuper. Je crois qu’il voudrait bien « faire du code », mais là, vraiment, j’ai beau me creuser, je vois pas.

  • Royaume-Uni : La Première ministre Liz Truss annonce sa démission
    https://www.20minutes.fr/monde/4006363-20221020-premiere-ministre-liz-truss-annonce-demission

    Fiasco Liz Truss a annoncé sa démission, 44 jours après sa prise de fonctions

    Daily Star lettuce celebrates victory as Prime Minister Liz Truss resigns - Daily Star
    https://www.dailystar.co.uk/news/latest-news/breaking-daily-star-lettuce-celebrates-28282527

    Prime Minister Liz Truss has resigned, making her the shortest-serving PM in British history and meaning that the Daily Star’s very own 60p lettuce managed to outlast her tenure

    • Interrogée par 20 Minutes, Agnès Alexandre-Collier, professeur de civilisation et de politique britannique à l’université de Bourgogne, jugeait sa position « assez intenable », estimant que Liz Truss se trouvait « entre l’humiliation de devoir renoncer à tout et le fait de s’accrocher à un poste pour lequel elle n’a plus aucune pertinence », puisque « le gouvernement mène une politique inverse à ce qu’elle a préconisé ». Truss a précisé qu’une élection pour désigner le nouveau leader du Parti conservateur se tiendrait « d’ici à la semaine prochaine ».

      Privilège des femmes en politique d’avoir leur parti et leurs ministres qui les humilient et votent contre elles jusqu’à ce que leur poste n’ai plus aucune pertinence....

  • Métavers, vers l’exploitation virtuelle - AOC media
    https://aoc.media/analyse/2022/10/18/metavers-vers-lexploitation-virtuelle/?loggedin=true

    Un article fabuleux sur l’économie politique du metavers.
    Par Dominique Boullier et Guillaume Guinard

    Sur la plateforme vidéoludique Roblox, des enfants de 13 ans gagnent des dizaines de milliers de dollars en programmant des expériences ou en spéculant avec de l’argent virtuel. Ce métavers qui existe déjà laisse présager la nature de celui, bien plus ambitieux, que développe actuellement la firme Meta : un espace de pseudo-liberté en vase clos, exploitant ses utilisateurs, où se déploie le pire du capitalisme dérégulé.

    Lorsque Facebook s’est lancé dans un changement de nom et dans la promotion d’un métavers générique, cela fut critiqué comme une opération de diversion face aux problèmes de réputation que l’entreprise devait subir depuis Cambridge Analytica et les Facebook Papers de Frances Haugen. Le flou de l’offre rendait pourtant difficile de savoir exactement quelle stratégie se cachait derrière cette annonce, même si l’insistance sur la performance technologique avec le casque 3D (Meta possède aussi la firme Oculus Rift) restait mise en avant en toutes occasions.
    publicité

    Nous avons insisté (dans Médiapart et AOC) sur une dimension rarement mise en avant, la prétention de Meta à devenir le système d’exploitation de l’internet mobile, contre la rente actuellement imposée par Apple (via iOS) et Google (via Android) sur toutes les applications. Cette frustration est régulièrement mise en avant par Zuckerberg mais elle va au-delà d’une question financière. Dans un livre blanc consacré à sa vision pour le métavers, Nick Clegg, responsable des affaires internationales de Meta et ancien Premier ministre adjoint du Royaume Uni, oppose ce modèle à celui des applications sur Internet, où les utilisateurs d’Apple et de Windows évoluent dans l’écosystème respectif de chaque entreprise.

    Il s’agit bien pour Meta de devenir le point de passage obligé de tout l’internet mobile, celui des objets, grâce à la 5G, et cela à travers la promotion d’un nouveau standard d’interopérabilité que serait le métavers, non réduit à des casques de réalité virtuelle fort incommodes mais avec des lunettes de réalité augmentée et à terme des hologrammes (déjà programmés dans la roadmap de la 6G).

    Il reste néanmoins difficile d’imaginer comment pourrait fonctionner un tel univers d’offres, qui devront rester multiples (comme le sont les magasins d’applications) car les projets Horizon développés par Meta ne pourront répondre à toutes les propositions de métavers, déjà existants pour nombre d’entre eux (Fortnite, SandBox, Minecraft, Decentraland, Second Life…). Certes, Meta s’est bien gardé de convoquer un consortium pour normaliser tout cela et encore moins d’utiliser les instances existantes de normalisation. Il a cependant constitué un groupement d’intérêt (XR Association) qui doit assurer un minimum d’interopérabilité technique.

    Dans tous les cas, l’enjeu pour Zuckerberg est de revenir au centre du jeu du nouveau réseau et de monétiser tous ses services autrement que par la seule publicité. Comment peut-il s’y prendre ? Comment attirer tous les créateurs comme c’est le cas pour les développeurs sur les app stores, et pour prélever une rente sur toutes leurs opérations tout en offrant une qualité de prestations qui rende l’offre de Meta incontournable ?

    Il se trouve qu’une forme de banc d’essai existe déjà, Roblox, petit monde virtuel devenu déjà grand et qui expérimente la captation totale d’un public de joueurs/créateurs dans un monde aux multiples « expériences » que les participants créent eux-mêmes. Nick Clegg considère que Roblox constitue un métavers à un « stade précoce ».

    #Métavers #Metaverse #Economie #Roblox #Travail

  • Joie ! Ma CCI me propose une formation en « Éco-conception responsable de service numérique ». Avec ça, je vais apprendre à « réduire l’impact environnemental des services numériques (sites internet, applications, logiciels…) ». Et obtenir le « certificat de connaissance » afférent mis au point par GreenIT.fr.

    Deux journées et demi, formation en distanciel.

    « La participation est payante : 2 450 euros nets »

  • Solresol
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Solresol

    Le solresol est une langue construite inventée par François Sudre (né à Albi en 1787, mort à Paris en 1862), dans le but de pouvoir parler à n’importe qui dans le monde (même aveugle) avec des mots composés du nom des notes de musique : do, ré, mi, fa, sol, la, si (la note si étant parfois notée ti selon la méthode de Sarah Ann Glover).

    D’abord nommée Langue musicale universelle, dans le livre de Sudre publié en 1866 (soit 4 ans après sa mort), cette langue fut appelée définitivement Solresol (pour « langue en Solresol ») après la parution, en 1902, de la Grammaire du Solresol, ou Langue Universelle de François Sudre de Boleslas Gajewski.

    En enchaînant les noms de notes, on crée des mots. Chaque mot a plusieurs traductions possibles (synonymes) et s’écrit soit par les notes entières soit par leurs initiales (sauf pour sol qui est noté so pour se différencier du si noté s). Cependant, la volonté de Sudre (d’après l’ouvrage de 1866) est claire : la langue se veut d’abord et surtout musicale, pour ainsi tendre à être universelle.

    Elle privilégie l’écriture musicale, le livre de Sudre définissant chaque mot dans son écriture musicale. Seul le dictionnaire inverse qui s’adresse au public francophone est écrit en translittération francophone du nom français des notes musicales. La première version de cette langue (vers 1820) ne comportait que 4 notes, parce qu’elle ne s’adressait réellement qu’au clairon (avec lequel il est difficile de jouer plus de 4 notes) et n’avait pas du tout à être vocalisée.

  • Cette année, on a les petits en sixième, première année de collège ; et la grande en troisième, dernière année donc.

    Alors les petits, c’est les jeunes plein de jus, enthousiastes, ils adorent tout, les devoirs sont faits 4 jours à l’avance, les sacs sont prêts à 18 heures le jour précédent, toujours anxieux de bien faire et de faire plaisir aux profs…

    La grande, en mode « R’in n’a fout’ de tous ces cons, je suis trop vieille pour c’te bullshit ».