la voie du jaguar

informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective

  • Souvenirs sur Nestor Makhno

    Ida Mett

    http://lavoiedujaguar.net/Souvenirs-sur-Nestor-Makhno

    La veille de la guerre, j’ai mis sur papier mes souvenirs personnels sur Makhno tel que je l’ai connu dans le temps à Paris. Ces souvenirs ont été perdus pendant la guerre. Maintenant, ayant lu ce qu’a écrit à son sujet Voline dans son livre sur la révolution russe, je me décide d’écrire de nouveau ces brefs souvenirs dans l’intérêt de la vérité historique.

    Évidemment il aurait fallu connaître Makhno durant l’époque de sa « grandeur » là-bas, en Ukraine, pour donner son portrait complet. Mais en réalité, comment savoir, quand il se présentait sous son jour réel — durant la période de sa gloire panukrainienne ou à Paris en tant qu’émigré pauvre dans un pays étranger. Je pense que l’histoire a besoin tout d’abord de vérité, et justement, cette vérité d’une période de sa vie, je vais tâcher de l’exposer. (...)

    #révolution_russe #anarchisme #Ukraine #Makhno #témoignage


  • Quetzalcóatl ou l’apôtre incrédule

    Georges Lapierre

    http://lavoiedujaguar.net/Quetzalcoatl-ou-l-apotre-incredule

    L’essai de Georges Lapierre Vierge indienne et Christ noir,
    une « petite archéologie de la pensée mexicaine », paraît en feuilleton, deux fois par mois, sur « la voie du jaguar ».

    Dès la fin du XVIIe siècle et tout au long du XVIIIe, nous assistons à un phénomène intéressant mais, comme tout phénomène de psychologie sociale, infiniment complexe : le lent processus de formation d’une société, qui se détache peu à peu de la société métropolitaine pour apparaître en tant que collectivité à part entière, différente de la société mère, dont elle est issue et dont elle a hérité certains traits, et se présentant désormais comme une entité nouvelle. Ce long travail de maturation, de parturition, a été décrit et analysé avec acuité par Jacques Lafaye dans son livre désormais classique, du moins au Mexique, intitulé Quetzalcóatl et Guadalupe, la formation de la conscience nationale au Mexique. (...)

    #Mexique #histoire #religion #mythologie #Église #peuples_originaires #Quetzalcóatl


  • Une histoire pour tenter de comprendre

    SCI Marcos & Galeano, SCI Moisés

    http://lavoiedujaguar.net/Une-histoire-pour-tenter-de

    Ce long texte, nous l’avons fait ensemble avec le sous-commandant insurgé Moisés, porte-parole et chef actuel de l’EZLN, et en consultant sur quelques détails certain·e·s des commandantes et des commandants de la délégation zapatiste qui a assisté à la première étape du Cinquième Congrès du Congrès national indigène.

    Bien que cette fois, comme à d’autres occasions, ce soit à moi qu’en revienne la rédaction, c’est le sous-commandant insurgé Moisés qui lit, ajoute ou retire, approuve ou rejette, non seulement ce texte, mais tous ceux qui apparaissent à la lumière publique comme étant des textes authentiques de l’EZLN. À bien des reprises, au long de ces écrits, j’emploierai la première personne du singulier. La raison de cela se comprendra plus loin. Bien que la destinataire principale de ces lignes soit la Sexta, nous avons décidé d’élargir sa destination à ceux qui, sans être ni se situer avec nous, ont des inquiétudes identiques et des efforts similaires. (...)

    #Mexique #EZLN #Congrès_national_indigène #élection_présidentielle #zapatisme #proposition #élaboration #consultation


  • À Bure, l’Andra est dans le jus, pas dans le bois !
    Encore un effort pour lui faire boire la tasse !

    http://lavoiedujaguar.net/A-Bure-l-Andra-est-dans-le-jus-pas

    Après avoir assisté impuissante à la chute de ses grilles le 18 février, l’Andra s’est pris cette semaine une belle volée de bois vert devant les tribunaux. Procès de l’occupation, appel sur le défrichement de l’été dernier, procès sur l’échange du bois… Les procédures lancées de part et d’autre, étroitement entremêlées, forment un sac de nœuds juridiques dont l’agence ne semble plus savoir comment se dépêtrer. Si le rapport de force se maintient sur le terrain, ces revers pourraient retarder le projet pour un bon moment.

    Le 28 février, le tribunal administratif de Nancy a donné raison aux habitant·e·s de Mandres-en-Barrois et opposant·e·s en invalidant, pour vice de procédure sur la forme, la délibération du 2 juillet 2015 du conseil municipal du village autorisant l’échange du bois Lejuc contre un bois mitoyen. (...)

    #déchets_radioactifs #Bure #Meuse #tribunal #invalidation


  • N’apprenez pas l’espéranto !

    Gustav Landauer

    http://lavoiedujaguar.net/N-apprenez-pas-l-esperanto

    Les hommes se comprennent et peuvent s’entendre parce qu’ils sont différents ; s’ils étaient identiques, ils finiraient par se détester eux-mêmes et les uns les autres. Ce rêve d’uniformité est absolument impossible et foncièrement répugnant.

    La diversité des langues n’est pas une chose que nous devons regretter ; et encore moins une chose que nous pourrions abolir. Ce qu’il faut contribuer à abolir, ce sont les conditions qui empêchent l’homme d’acquérir la connaissance des langues étrangères. Les anarchistes ne sont-ils pas radicalement opposés à tout palliatif et à tout essai d’amélioration au sein de l’État et de la société capitaliste ? L’espéranto n’est rien d’autre qu’un palliatif de cette sorte, qui plus est laid, inutile et dangereux. (...)

    #anarchisme #Allemagne #diversité_linguistique #uniformisation

    • Je ne sais pas trop quoi penser de cette publication dela part de @la_voie_du (jaguar). Est-ce pour relayer une opinion de leur part ou juste une mise en ligne pour provoquer un débat sur un texte « provocateur » ?
      Étant moi-même (un peu) espérantophone, je ne me sens pas tout à fait espérantiste dans le sens où les sympathisants de ce courant de pensée me semble se contenter d’une pensée simpliste : rassembler l’Humanité en abolissant la barrière des langues.
      C’est vrai que l’humanité se nourrit de diversités et l’esperanto, en tant que langue construite pourrait niveler ces diversités. Mais n’est-ce pas ce qui est en train de se passer avec l’anglo-américain mondialisé du langage des affaires ?
      Il n’empêche que j’invite toutes celles et tous ceux que cette problématique intéresse à se documenter sur l’esperanto qui n’est pas qu’un « sabir » pour que toutes et tous puisse communiquer sur des notions triviales (le bavardage) par delà les frontières. Il existe une littérature en esperanto :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Litt%C3%A9rature_esp%C3%A9rantophone
      Et il me semble que cette langue est capable de véhiculer des subtilités de pensées aussi bien que les langues nationales.

    • Je suis également loin d’être d’accord avec ce texte qui me paraît véhiculer pas mal d’idées assez fausses sur l’esperanto, à commencer par le fait que l’esperanto viserait à uniformiser…
      Cette langue étant une passerelle avant tout et n’a jamais cherché à éliminer la diversité des langues (je dirais bien contrairement à ce qui se passe de-facto avec l’anglais simplifié)…

      Par ailleurs c’est aussi extrêmement facile de créer en esperanto des concepts / idées difficilement traduisibles mais néanmoins très compréhensibles.

      Bref les arguments avancés ne me paraissent pas très convaincants.

      Il dit aussi : « L’espéranto, en revanche, ne saurait être autre chose que du bavardage. ». Bah si déjà on arrivait à cette situation (ie : avoir suffisamment de locuteurs / blogs / vlogs / séries / articles scientifiques / romans / chansons... en espéranto et bavarder), je serais bien content !

      #esperanto

    • Ce texte a été écrit il y a 110 ans dans un monde bien moins globalisé. Aujourd’hui, nous sommes priés d’apprendre la langue de la nation qui domine l’économie mondiale. L’anglais est devenu la langue des échanges internationaux et cela ne nous a pas fait échapper à certaines perversions citées dans ce texte. Et je pense souvent qu’une langue plus neutre comme l’esperanto apporterait un peu plus d’équité entre les peuples. Mais il n’est peut-être pas trop tard ?

    • Salud Hermano et merci à Ben de souligner que ce texte a été écrit il y a cent dix ans. Ce n’est pas par provocation qu’il se trouve maintenant sur “la voie du jaguar” mais pour être mis en perspective avec la pratique des langues “indigènes”. Plusieurs dizaines de langues sont parlées au Mexique et, en elles-mêmes, elles sont une résistance au rouleau compresseur de la culture et de la langue dominantes, en l’occurrence le castillan.

      C’est par la pratique de leur langue que les “peuples originaires” sont reconnus comme tels et ces langues en elles-mêmes définissent aussi leur rapport au monde et leur mode de relations communautaires, intersubjectivité et non relation sujet/objet.

      Quand l’anarchiste Gustav Landauer écrit “Les hommes se comprennent et peuvent s’entendre parce qu’ils sont différents” , il est proche de la pensée zapatiste “El mundo que queremos es uno donde quepan muchos mundos. La patria que construimos es una donde quepan todos los pueblos y sus lenguas”.

    • J’avais bien remarqué que l’auteur du texte écrivait cela au début du XXème siècle.
      Et en quoi, l’esperanto menacerait-il ces différences ? Évidemment qu’il n’a jamais eu pour but de replacer les langues dites « nationales » ou les langues « indigènes ». Je déplore que des langues disparaissent sous les coups de boutoir de la mondialisation capitaliste tout comme j déplore que des « nations » disparaissent.
      L’esperanto en tant que « langue construite » n’a jamais eu pour but de niveler les cultures comme le fait l’anglais.
      Certains espérantistes disent que l’esperanto est une langue a-nationale, c’est à dire qu’elle n’est le véhicule d’aucune culture fût-elle en état de dominer les autres. L’esperanto appartient à tout le monde et chacun est libre d’en faire ce qu’il veut sans l’imposer à quiconque. Son fondateur (L.L. Zamenhof) rêvait qu’elle devînt une langue « internationale » afin de faciliter la communication entre les homme et partant, d’atténuer les conflits. Douce rêverie que je suis loin de partager même si la plupart des espérantistes s’y accroche.
      En pratiqueant cette langue, on s’aperçoit (comme le rappelait Gustav Landauer) que chaque locuteur y apporte des éléments langagiers liés à sa culture. Cela constitue-t-il réellement un problème ? Sûr que si on traduit mot à mot une expression de langue française comme « construire des châteaux en Espagne » en s’adressant à un-e Japonai-es, cette personne risque de vous demander ce que vous voulez dire. L’esperanto a proposé cette expression : « Konstrui kastelojn aere » (construire des châteaux en l’air) ce qui st déjà plus « signifiant » pour une personne d’une autre culture que la nôtre. Utiliser l’esperanto demande aussi d’avoir ce sens du respect de la différence des cultures.

    • Et pour alimenter la discussion :

      http://www.levif.be/actualite/belgique/claude-hagege-imposer-sa-langue-c-est-imposer-sa-pensee/article-normal-165911.html

      Pour le grand linguiste Claude Hagège, le constat est sans appel : jamais, dans l’histoire de l’humanité, une langue n’a été « comparable en extension dans le monde à ce qu’est aujourd’hui l’anglais » (1). Oh ! il sait bien ce que l’on va dire. Que la défense du français est un combat ranci, franchouillard, passéiste. Une lubie de vieux ronchon réfractaire à la modernité. Il n’en a cure. Car, à ses yeux, cette domination constitue une menace pour le patrimoine de l’humanité. Et fait peser sur elle un risque plus grave encore : voir cette « langue unique » déboucher sur une « pensée unique » obsédée par l’argent et le consumérisme. Que l’on se rassure, cependant : si Hagège est inquiet, il n’est pas défaitiste. La preuve, avec cet entretien où chacun en prend pour son grade.

    • Saludos Hermano,

      Il est curieux de faire référence à Claude Hagège au sujet d’un texte anarchiste. Même si — encore heureux — il aligne quelques vérités sur les liens de dépendance entre la langue et l’économie, il reste un des concepteurs de la simplification de l’orthographe de la langue française, qui avait pour but de rapprocher la langue des “nécessités” du marché et pour moyen d’asseoir l’autorité de l’État sur les règles de l’écriture. Cette première tentative — et première étape d’un processus de transformation linguistique par ceux d’en haut (les experts comme Hagège) —, sans résultat, se passait en 1990 sous le gouvernement de Rocard. Par ailleurs ce qu’il dit de la domination de l’anglo-américain est juste mais très incomplet. La contagion de cette langue — souvent déformée par l’argot — passe aussi par les paroles rebelles. “ACAB” est tagué partout sur les murs d’Athènes, où l’on a pu lire en 2008 le très drôle "Merry Crisis and a Happy New Fear". Pourtant la Grèce existe à travers la résistance de sa langue à travers les millénaires et se joue de l’anglais touristique. Bob Dylan, Sam Peckinpah et Muddy Waters — par exemple — ont certainement aussi beaucoup à voir avec la diffusion de leur langue transformée par les mots de la rue et non par ceux de Wall Street. Méfions-nous des simplificateurs, d’autant plus quand ils s’expriment en tant qu’experts et conseillers de l’appareil d’État.

    • Encore heureux qu’on s’autorise à détourner la langue des « vainqueurs qui écrivent l’histoire ».
      Hagège non anarcho-compatible, je m’attendais un peu à cet argument. toutefois reconnaissons que le bonhomme n’est pas tout à fait un abruti ne serait-ce que pour avoir appris toutes les langues mentionnées dans l’article.

      Relisons bien ce qui suit :

      Vous estimez aussi que l’anglais est porteur d’une certaine idéologie néolibérale...

      Oui. Et celle-ci menace de détruire nos cultures dans la mesure où elle est axée essentiellement sur le profit.

      Je ne vous suis pas...

      Prenez le débat sur l’exception culturelle. Les Américains ont voulu imposer l’idée selon laquelle un livre ou un film devaient être considérés comme n’importe quel objet commercial. Car eux ont compris qu’à côté de l’armée, de la diplomatie et du commerce il existe aussi une guerre culturelle. Un combat qu’ils entendent gagner à la fois pour des raisons nobles - les Etats-Unis ont toujours estimé que leurs valeurs sont universelles - et moins nobles : le formatage des esprits est le meilleur moyen d’écouler les produits américains. Songez que le cinéma représente leur poste d’exportation le plus important, bien avant les armes, l’aéronautique ou l’informatique ! D’où leur volonté d’imposer l’anglais comme langue mondiale. Même si l’on note depuis deux décennies un certain recul de leur influence.

      Je suis quasiment certain que Landauer aurait pu tenir ces propos, s’il eût été notre contemporain.

      Et pour revenir à l’esperanto, de quel idéologie est-il porteur ? Staline et Hitler ont pourchassé les espérantistes. Le second disait même de l’esperanto que c’était une « langue de juifs et de communistes ».

    • La langue des “vainqueurs qui écrivent l’histoire” ?

      L’anglais est la langue de Ringolevio, d’Emmett Grogan et des Diggers de San Francisco. L’anglais est la langue dans laquelle Joe Hill, né en Suède, écrivait ses ballades. L’anglais est la langue dans laquelle Emma Goldman, née en Russie, a écrit Living my Life, encore pas traduit intégralement en français. L’anglais est la langue des Wobblies et des Hobos.

      Hagège et Landauer ?! Imagine ce qu’aurait pensé Landauer de ceci :

      « Je leur réponds : "Pourquoi pas la Russie ou l’Allemagne ? Ce sont des marchés porteurs et beaucoup moins concurrentiels, où vos enfants trouveront plus facilement de l’emploi." »

      Les “marchés porteurs” de Poutine et de Schäuble ? Hagège critique du néolibéralisme ou expert en double langage ?

      The end, il est clair, malgré le titre, que l’essentiel de ce qu’écrit Landauer dans ce texte est moins dans la critique de l’espéranto que dans la défense de la multiplicité et de la diversité des langues.

      Hasta luego hermano.


  • La Femme de l’Apocalypse

    Georges Lapierre

    http://lavoiedujaguar.net/La-Femme-de-l-Apocalypse

    L’essai de Georges Lapierre Vierge indienne et Christ noir,
    une « petite archéologie de la pensée mexicaine »,
    paraît en feuilleton, deux fois par mois, sur « la voie du jaguar ».

    Un siècle après l’apparition de l’image de la Vierge de Guadalupe, Miguel Sánchez se faisant l’interprète du sentiment de la population créole donne à l’image une autre identité, celle de la Femme de l’Apocalypse : la Guadalupana est en réalité la Femme que le visionnaire saint Jean l’évangéliste a vue dans le ciel de la mer Égée. Miguel Sánchez est formel : la vision de l’apôtre est prophétique, cette « image peinte au ciel » préfigure l’image qui se trouve à Tepeyac. (...)

    #Mexique #histoire #religion #mythologie #Église #peuples_originaires


  • Bure : les grilles de l’Andra sont tombées !

    http://lavoiedujaguar.net/Bure-les-grilles-de-l-Andra-sont

    Le 18 février devait être une journée de mobilisation contre l’expulsion prochaine du bois Lejuc, elle aura au final été un nouveau grand moment de déconfiture infligé à l’Andra.

    Sous un soleil frais et timide, à 11 heures du matin, une longue colonne chamarrée et joyeuse de près de 600 personnes s’est étirée entre Bure et le bois Lejuc. L’occasion d’observer au passage, depuis le point de vue culminant du Chaufour, l’imposant laboratoire de l’Andra et les emplacements des futurs travaux liés à l’installation de la poubelle nucléaire Cigéo. Le cortège a symboliquement suivi les pas des deux précédentes manifestations de réoccupation de la forêt, lors de l’été 2016, avant de s’y engouffrer, le temps de partager un repas servi par la cantine et de découvrir les différentes habitations. Une ambiance chaleureuse, tandis que 700 rubans jaunes distribués à chacun·e venaient décorer les branches pour symboliser la résistance du bois au désert nucléaire. (...)

    #déchets_radioactifs #Bure #Meuse #manifestation


  • Notre lutte n’est pas présidentiable !

    http://lavoiedujaguar.net/Notre-lutte-n-est-pas

    D’abord on nous murmurait il y a deux semaines la possible venue de Mélenchon à notre manifestation du 18 février à Bure contre la possible expulsion du bois Lejuc et le projet d’aménagement de poubelle nucléaire, puis on nous a demandé timidement, il y a une semaine, si ça nous dérangerait que Poutou vienne faire un tour ; aujourd’hui c’est EELV qui sort l’artillerie lourde de la communication pour appeler à venir à Bure, et ce soir on apprend que Hamon souhaiterait rencontrer l’Andra et ses opposant·e·s dans la journée de lundi.

    À Bure on avait déjà connu les militant·e·s du dimanche, bardé·e·s de drapeaux et d’autocollants, qui se photographient devant les ruines de mur, en lisière de bois occupé, pour prouver qu’à défaut de brandir la masse, de clouer le toit d’une cabane ou encore de faire le pied de grue au tribunal, ils soutiennent la lutte par procuration. Mais on ne s’attendait pas à un tel parachutage de présidentiables sur Bure. (...)

    #Bure #résistance_antinucléaire #récupération #campagne_présidentielle #Mélenchon #Hamon #Poutou #EELV


  • Kurdistan, des nouvelles de Diyarbakır
    Entretien avec Dünya

    http://lavoiedujaguar.net/Kurdistan-des-nouvelles-de

    Dünya, une camarade de Diyarbakır, a bien voulu répondre par mail à quelques questions de Ne var ne yok ? à la fin du mois de décembre 2016. Alors que l’État turc veut réduire au silence toute critique et tout désir de liberté, voici ce qu’elle raconte de sa vie là-bas. Un aperçu de la situation de la capitale du Kurdistan…

    J’aime vraiment Amed (Diyarbakır). Mais comme il y a beaucoup de moments difficiles à Amed ces derniers temps, je crois que je ne vais pouvoir vivre nulle part, car je ne me sens bien nulle part. La douleur du Kurdistan est là dans mon cœur, elle me suit partout. (...)

    #Kurdistan #entretien #guerre #femmes #luttes #médias #prison


  • La Vierge et le vacher

    Georges Lapierre

    http://lavoiedujaguar.net/La-Vierge-et-le-vacher

    L’essai de Georges Lapierre Vierge indienne et Christ noir,
    une « petite archéologie de la pensée mexicaine »,
    paraît en feuilleton, deux fois par mois, sur « la voie du jaguar ».

    Un beau matin de décembre 1555, donc, le tableau « apparaît » dans la petite chapelle du Tepeyac consacrée à Notre Dame et fréquentée assidûment par les Indiens, qui viennent parfois de très loin rendre un culte à Notre Mère, c’est-à-dire, pour eux, ainsi que nous le verrons plus loin, à Tonantzin ayant pris l’apparence de la Vierge Marie. Qui a bien pu suspendre cette peinture dans cet ermitage ? Mystère. Est-ce le peintre lui-même, indigène nahua, ne l’oublions pas, qui aura offert une de ses œuvres à Tonantzin et par la même occasion à cet ermitage fréquenté par les indigènes nahua de la région ? C’est une hypothèse qui est fort plausible, ou alors ne s’agirait-il pas d’une peinture de commande ? Dans ce cas qui l’aurait commanditée ? Les fidèles indigènes eux-mêmes ? Les franciscains ? (...)

    #Mexique #histoire #religion #mythologie #Église #peuples_originaires


  • Contre le projet de mégatransformateur à Saint-Victor
    et le développement de champs d’éoliennes industrielles
    texte collectif de l’Amassada, lu à Rodez le 21 janvier 2017

    L’Amassada

    http://lavoiedujaguar.net/Contre-le-projet-de

    Voilà deux ans, presque jour pour jour, que nous sabrions le champagne sous la neige à La Plaine pour célébrer la naissance et la construction de l’Amassada sur les terres convoitées par RTE (Réseau de transport d’électricité). L’Amassada, cela signifie « l’assemblée » en occitan, mais au-delà de ce simple mot c’est aussi un point central et hautement stratégique qui nous permet de bloquer tout un tas de projets éoliens ; et c’est surtout une façon au quotidien de se tenir ensemble coûte que coûte, une manière de se rapporter à la lutte contre la mise sous contrainte de nos existences, contre la mise en coupe réglée des territoires.

    Ces territoires les aménageurs, les investisseurs, et un grand nombre d’élus les ont crus dociles, malléables et soumis. Bien sûr ils se trompent (comme toujours a-t-on envie de dire) ! Et nous ferons tout pour continuer de leur donner tort ! (...)

    #Aveyron #mégatransformateur #très_haute_tension #manifestation #Rodez #solidarité_ZAD_NoTAV_Bure


  • Sortie de route

    Moriel

    http://lavoiedujaguar.net/Sortie-de-route

    C’est en rentrant de l’école, française, laïque et républicaine, à huit ans, que j’ai découvert que j’étais musulman. L’institutrice nous avait parlé des guerres de religion, de la Saint-Barthélemy et du conflit opposant les protestants aux catholiques. Je demandais à mon père dans lequel des deux camps nous nous trouvions ; ni l’un ni l’autre, me dit-il. J’apprenais que l’islam était la seule et vraie religion, et que seuls les musulmans avaient accès au paradis. J’apprenais aussi à cette occasion qu’il y avait aussi des juifs et des païens qui eux croyaient en une multitude de dieux aux noms bizarres.

    Je suis retourné jouer aux petits soldats, et le lendemain, j’ai pu dire à mes copains de classe que je n’étais ni catholique ni protestant, mais je crois qu’ils s’en foutaient éperdument, et moi aussi à vrai dire. À cette époque-là, dans les années 1960, les musulmans en France étaient quasiment invisibles, les femmes ne portaient de foulards que lorsqu’il pleuvait, mais les non-musulmanes aussi, alors on ne faisait pas la différence. (...)

    #témoignage #immigration #religion #musulmans #athéisme

    • La religion est un instrument de pouvoir, et les circonstances historiques de la naissance de l’islam en sont un parfait exemple ; tout instrument de pouvoir est basé sur la coercition et la violence. Je sais par l’apprentissage, et non par croyance, que le destin de l’homme est celui qu’il se forge par lui-même, par ses désirs et ses luttes, en association avec ses semblables et ses égaux, contre toutes formes d’asservissement et d’endoctrinement ; qu’il n’y a pas d’autre monde que celui-ci et qu’il nous appartient de le rendre vivable afin que nul prophète, nul guide suprême ne vienne nous promettre ses chimères contre une foi aveugle et la démission de la pensée.

      Ici il est question de l’Islam, mais cela peut s’appliquer aux principales religions monothéistes. Méfions-nous de tous ceux qui promettent une « vie meilleure dans l’au-delà ».


  • Hommage à Mohamed Saïl

    http://lavoiedujaguar.net/Hommage-a-Mohamed-Sail

    « Les travailleurs nord-africains fuient les partis politiques de France, car ils se souviennent de l’exploitation. Les syndicats, de même, ne les intéressent guère. Et pourtant, ces travailleurs savent être, au cours des grèves, à l’avant-garde du combat de classe. Ils combattent avec acharnement aux côtés des travailleurs contre l’État et le patronat, et aussi contre les bourriques républicaines. Le 1er mai l’a montré !

    La révolte gronde dans ces hommes ulcérés. Les anarchistes, qui, seuls, ont le droit d’affirmer qu’ils mènent le bon combat, ne manqueront pas de faire connaître aux travailleurs d’outre-mer qu’en tout état de cause ils sont à leurs côtés face aux hyènes déchaînées. »

    #Algérie #Mohand_Ameziane_Saïl #Kabylie #anarchisme #guerre_d'Espagne #colonne_Durruti #anticolonialisme #Jacques_Prévert #Nedjib_Sidi_Moussa


  • Mexique
    Chronique de ces journées de pillage et de révolte
    Quelle suite ?

    Noticias de abajo

    http://lavoiedujaguar.net/Mexique-Chronique-de-ces-journees

    On se souviendra des jours comme ce 4 janvier 2017, jour de fureur et d’adrénaline. Ce sont des jours particuliers, parce que, à la différence de ceux que nous chérissons individuellement, comme un bel anniversaire, des vacances à la plage ou un Jour des morts très coloré, ceux-là resteront dans la mémoire de tous ou de beaucoup d’entre nous comme des jours extraordinaires.

    Voilà quelques jours qu’ici au Mexique, comme on l’appelle, on annonçait une augmentation du prix de l’essence de 14 puis 20 pour cent, « suite à la montée des prix internationaux », selon les termes de Peña Nieto. Jamais il n’a été dit que cette augmentation était due à la réforme énergétique que son gouvernement avait promue. Ça n’avait rien de nouveau pour les habitants de ce pays. Le prix de l’essence augmente chaque année, tout comme celui de toutes les autres marchandises (...)

    #Mexique #gasolinazo #pillages #marchandises #aliénation #révolte #spectacle


  • De Diego à Juan, la naissance d’une image

    Georges Lapierre

    http://lavoiedujaguar.net/De-Diego-a-Juan-la-naissance-d-une

    L’essai de Georges Lapierre Vierge indienne et Christ noir,
    une « petite archéologie de la pensée mexicaine »,
    paraît en feuilleton, deux fois par mois, sur « la voie du jaguar ».

    Le livre de Miguel Sánchez ne se contente pas de relancer le culte de la Vierge de Guadalupe Tepeyac, il achève de donner forme à une représentation mentale qui fait sens. En général le mythe rappelle sous une forme dramatique un événement civilisateur, il en explique l’arbitraire. De la même manière, l’apparition miraculeuse de la Vierge sur la colline Tepeyac reste l’événement fondateur de la société coloniale et, plus largement, de la société mexicaine. L’apparition de la Vierge donne un sens au monde né de la conquête. Mais alors que le mythe, un discours qui révèle le réel, repose avant tout sur la parole et raconte une histoire, la pensée religieuse s’appuie sur l’image qui, elle-même, renvoie à toute une dramaturgie. (...)

    #Mexique #histoire #religion #Église #apparition #peuples_originaires #mythologie #Apocalypse


  • Les Âmes sauvages

    Franz Himmelbauer

    http://lavoiedujaguar.net/Les-Ames-sauvages

    Nastassja Martin
    Les Âmes sauvages
    Face à l’Occident, la résistance d’un peuple d’Alaska

    Voilà déjà quelque temps qu’un livre ne m’avait pas charmé à ce point — j’emploie le mot « charme » à dessein, car l’auteur a su capter, me semble-t-il, l’esprit des techniques déployées par les chasseurs Gwich’in afin de séduire leurs proies : il faut savoir se transformer, se grimer à l’image de l’autre afin de le charmer, de l’attirer. Bien sûr, en tant que lecteur, je ne suis pas un gibier que l’on va mettre à mort puis manger. Mais je dois être appâté, en quelque sorte, par une façon singulière, une congruence entre l’objet et la manière de le travailler… J’avais déjà rencontré cela chez une autre anthropologue, Barbara Glowczewski, qui a écrit sur — et avec — les Aborigènes d’Australie. (...)

    #Alaska #peuples_originaires #résistance #rêve #chasse #Nastassja_Martin


  • Retour sur une proposition

    Georges Lapierre

    http://lavoiedujaguar.net/Retour-sur-une-proposition

    La proposition du Congrès national indigène et des zapatistes de participer à la future élection présidentielle par la médiation d’une candidate indienne n’est, à mon sens, qu’un prétexte. Il faut bien trouver un prétexte, quel qu’il soit, pour commencer, pour fixer la date d’un commencement, la mise en branle d’une dynamique jusqu’ici cruellement absente, marquer un début de quelque chose qui n’existe pas encore, le point de départ d’un mouvement, qui, jusqu’à présent, ne s’est pas fait sentir, et le rendre publique. Cabeza de Vaca a bien brûlé ses vaisseaux pour rendre impossible tout retour en arrière, Cortés, aussi ! Aller de l’avant. Ne pas revenir sur une décision une fois celle-ci prise, même si les choses ne tournent pas comme nous l’avions espéré. L’élection présidentielle mobilise artificiellement l’attention et parfois même la passion du public, c’est un bon moment pour rendre manifeste une présence et un commencement : la présence des peuples indiens et le commencement du mouvement indigène. (...)

    #Mexique #EZLN #élection_présidentielle_2018


  • Bure : expulsion imminente des opposant·e·s antinucléaires !

    http://lavoiedujaguar.net/Bure-expulsion-imminente-des

    Depuis six mois, le bois Lejuc, à Bure, est occupé par plusieurs dizaines de personnes pour s’opposer au projet de poubelle nucléaire Cigéo. Les occupant·e·s sont convoqué·e·s au tribunal de grande instance de Bar-le-Duc le 25 janvier en vue de leur expulsion. Mais les vigiles et les gendarmes n’ont pas attendu le procès pour tenter de revenir dans le bois. Les prochains jours sont cruciaux dans la lutte contre le projet Cigéo.

    Le 23 janvier vers 11 heures du matin nous avons entendu des bruits de machines en forêt. Sur un chemin forestier à deux pas de la communale, une cabane collective, un engin de chantier conduit par le responsable des activités extérieures de l’Andra, l’incontournable Emmanuel Hance, était en train de déblayer toutes les barricades et d’élargir le sentier, escorté par deux voitures de vigiles de l’entreprise EPR. (...)

    #Lorraine #déchets_radioactifs #résistance #antinucléaires


  • Le chamane et le serpent à sonnette

    Georges Lapierre

    http://lavoiedujaguar.net/Le-chamane-et-le-serpent-a

    Le chamane est tout à la fois un homme, un serpent à sonnette, un ours, un bouleau et un caribou ; le point de rencontre est l’humain partagé, le chamane et ses doubles. Seulement un événement a eu lieu en ces temps-là d’une vie sociale élargie à tous les vivants. Ce n’était pas non plus un monde indifférencié, comme le suggèrent certains anthropologues, le lynx était bien Lynx avec ses penchants incestueux et le corbeau, Corbeau avec son goût prononcé pour la moquerie, seulement tous communiquaient avec tous dans une sorte de Comédie humaine universelle. Un événement eut lieu, qui a apporté la division et chacun s’est retrouvé enfermé dans son espèce, dans sa particularité. L’espèce a limité l’horizon de l’humanité de chacun. Chaque espèce est devenue humaine pour son propre compte. Les sangliers sont restés humains, mais entre eux ; les acacias sont restés humains, mais entre eux ; les jaguars aussi, les ours aussi, les hommes aussi (et c’est beaucoup dire pour les hommes !). (...)

    #anthropologie #peuples_amérindiens #Aborigènes #cosmovision #nature #culture #Eduardo_Viveiros_de_Castro #Nastassja_Martin #Émile_Durkheim #


  • Caliban et la sorcière

    Franz Himmelbauer

    http://lavoiedujaguar.net/Caliban-et-la-sorciere

    Silvia Federici
    Caliban et la sorcière. Femmes, corps et accumulation primitive

    Caliban et la sorcière sont des personnages de Shakespeare (dans La Tempête) qui symbolisent, nous dit Federici, la résistance à la colonisation des Amérindiens. De fait, précise-t-elle, c’est surtout Caliban qui a incarné, dans le discours des résistants d’Amérique, les peuples aborigènes massacrés par les Blancs. Sa mère, la sorcière Sycorax, « est toujours invisible, comme l’a été de longue date la lutte des femmes contre la colonisation ». Pourtant, à l’instar de celles du Vieux Continent, les femmes indiennes furent très souvent à l’avant-garde des luttes contre les conquistadors, au point que ces derniers organisèrent de véritables chasses aux sorcières, au Mexique comme au Pérou, afin de briser ces résistances. (...)

    #femmes #corps #oppression #capitalisme #colonisation #esclavage


  • Un livre

    Georges Lapierre

    L’essai de Georges Lapierre Vierge indienne et Christ noir ,
    une « petite archéologie de la pensée mexicaine », paraît en feuilleton, deux fois par mois, sur « la voie du jaguar ».

    Avec l’accord et le soutien des autorités ecclésiastiques, le bachelier Miguel Sánchez publie un petit livre intitulé Image de la Vierge Marie, Mère de Dieu de Guadalupe, miraculeusement apparue dans la ville de Mexico. La légende concernant les apparitions de la Vierge à un Indien nommé Juan Diego et touchant l’origine miraculeuse de son image exposée dans le sanctuaire du Tepeyac vient de naître. C’est la version officielle et, pourrait-on dire, canonique, du culte de la Vierge de Guadalupe Tepeyac, tel qu’il existe encore de nos jours, avec l’immense popularité que nous lui connaissons. (...)

    #Mexique #histoire #religion


  • Appel à la solidarité avec le peuple maseual
    de la Sierra Nororiental de Puebla

    Altepe Tajpianij

    http://lavoiedujaguar.net/Appel-a-la-solidarite-avec-le-1361

    Cuetzalan, Puebla, Mexique, 13 décembre 2016.

    Dans la Sierra Nororiental de Puebla, les peuples maseual et totonakú luttons depuis plus de dix ans contre les entreprises minières et hydroélectriques. Depuis le 19 novembre, à Cuetzalan, nous, du peuple maseual, répondant à l’appel de notre organisation Altepe Tajpianij (les Gardiens du territoire), nous veillons à ce que la décision populaire soit respectée et à ce qu’on ne construise pas une sous-station électrique. Nous avons installé un campement, de toile et de plastique, où depuis novembre résident des dizaines d’hommes et de femmes.

    Nous campons pour protester contre la décision de la Commission fédérale d’électricité (CFE) de construire une ligne à haute tension qui doit traverser toute notre municipalité (...)

    #Mexique #Puebla #haute_tension #peuples_originaires #résistance


  • Quelques premières questions aux sciences
    et à leurs consciences

    SCI Marcos & Galeano

    http://lavoiedujaguar.net/Quelques-premieres-questions-aux

    Mon nom est SupGaleano. Comme je suis âgé d’à peine plus de deux ans et demi, ce qui avant s’appelait « curriculum vitae », et qui maintenant se dit « mon profil d’utilisateur » est très bref. En plus d’être insurgé et zapatiste, j’ai différentes professions. Par exemple, l’une d’entre elles est d’incommoder les bonnes consciences et de réveiller les plus bas instincts des mauvaises, en montrant mes évidentes et séduisantes formes voluptueuses — que j’ai gagnées, non sans efforts, grâce à une rigoureuse diète riche en grenaches, avec assez de beurre et de la malbouffe à discrétion.

    Je suis aussi, malgré moi et pas moins de lecteurs, le gratte-papier involontaire des hauts et des bas d’un être, mythologique pour les personnes de plus de douze ans, et d’une évidente existence pour n’importe quelle personne passionnée de science et pour n’importe quel enfant (...)

    #Chiapas #zapatistes #science #questions #capitalisme #marchandise #économie #savoir #justice


  • Es la hora de los pueblos

    Georges Lapierre et Luna

    http://lavoiedujaguar.net/Es-la-hora-de-los-pueblos

    C’est l’heure des peuples ou de nos peuples, affirme le Congrès national indigène, c’est vite dit et pourtant… Comme si nous nous trouvions au début d’une aventure, sur la ligne d’un départ, nous ne savons pas encore où cela va nous mener, cette entrée dans l’action, ce commencement à être, cette affirmation de ce que nous sommes, de ce que nous aimons, de ce que nous voulons, de nos désirs, de nos souhaits : se mettre en mouvement, les premiers pas, la première parole, dans le sens où l’entendent les Kanak, le premier acte d’une aventure qui consiste à construire un autre monde, une alternative au capitalisme, un monde qui contiendrait d’autres mondes, d’autres vies, d’autres modes de vie. Il faut bien commencer, sans doute allons-nous trébucher au premier pas, pour nous relever ou pour ne pas nous relever. Nous n’avons pas une idée bien définie de ce que nous cherchons, ce n’est pas une idéologie qui nous anime, mais le refus d’être emportés par cette tourmente dévastatrice de toute forme de vie sociale qu’est devenu notre présent. (...)

    #Mexique #peuples_originaires #Conseil_indigène #autogouvernement #2018_élection_présidentielle


  • Rencontre « Les femmes et hommes zapatistes
    et les ConSciences pour l’humanité »

    EZLN

    http://lavoiedujaguar.net/Rencontre-Les-femmes-et-hommes

    À la communauté scientifique du Mexique et du monde,
    À la Sexta nationale et internationale,

    Recevez nos salutations. Nous vous informons de comment avance la rencontre « Les femmes et hommes zapatistes et les ConSciences pour l’humanité », qui sera célébrée au Cideci-UniTierra de San Cristóbal de Las Casas, Chiapas, du 25 décembre 2016 au 4 janvier 2017.

    1. Au 12 décembre 2016, 82 femmes et hommes scientifiques ont confirmé leur participation (...)

    #Mexique #Chiapas #zapatistes #sciences #rencontre