benevolat-grandmix

Le Grand Mix est une scène de musiques actuelles (labellisée SMAC par le Ministère de la Culture et de la Communication) à Tourcoing. Cette salle de 650 places ouverte en 1997, est gérée par l’association La Passerelle. L’association mène un projet culturel et artistique dans la salle de spectacles (et hors les murs) [...]

  • Portico Quartet Le Grand Mix Tourcoing mardi 11 avril 2023
    https://www.unidivers.fr/event/le-grand-mix-tourcoing-2023-04-11t2030000200

    Portico Quartet Mardi 11 avril 2023, 20h30 Le Grand Mix
    Tarifs : 16€ / 11€
    « Portico Quartet revendique un territoire jusqu’ici occupé par Radiohead, Cinematic Orchestra et Efterklang ». *** The Guardian

    Le Grand Mix 5 place Notre Dame, 59200 Tourcoing Tourcoing 59200 Nord Hauts-de-France

    Depuis leur révélation avec « Knee-Deep in the North Sea », nominé au Mercury Music Prize en 2008, jusqu’au minimaliste « Terrain » en 2021, Portico Quartet a défié toute tentative de catégorisation au cours de leurs six albums studio. Leur dernier album électronique « Monument » , au son rythmé et épuré, présente le groupe sous son jour le plus immédiat. Débordant d’idées sculptées avec délicatesse, combinant sensibilité humaine et efficacité électronique, « Monument » montre ces grands minimalistes au sommet de leur art. Le son inimitable de Portico Quartet s’inspire à parts égales de l’électronique, du jazz, de l’ambient ainsi que d’influences plus classiques, valant ainsi au groupe sa renommée internationale.

    Coproduction : Tourcoing Jazz / Le Grand Mix

  • Enjoy the game Le Grand Mix Tourcoing mercredi 16 novembre 2022
    https://www.unidivers.fr/event/le-grand-mix-tourcoing-2022-11-16t1530000100

    Enjoy the game Mercredi 16 novembre, 15h30 Le Grand Mix
    Entrée libre. Tout public.
    La ludothèque vous propose de découvrir sa sélection de coups de cœur le temps d’un après-midi jeu pour petits et grands au Grand Mix, dans une ambiance ludique et conviviale !

    Le Grand Mix 5 Place Notre Dame 59200 Tourcoing Centre-ville Tourcoing 59200 Nord Hauts-de-France https://legrandmix.com/fr/infos-pratiques/venir
    0320701000 https://legrandmix.com/fr

    La ludothèque vous propose de découvrir sa sélection de coups de cœur le temps d’un après-midi jeu pour petits et grands au Grand Mix, dans une ambiance ludique et conviviale !

  • Métaphone, Grand Mix, théâtres à Saint-Omer et Béthune : quatre salles de spectacles remarquables - La Voix du Nord
    https://www.lavoixdunord.fr/1238836/article/2022-10-09/metaphone-grand-mix-theatres-saint-omer-et-bethune-quatre-salles-de-spe

    Alors que les saisons culturelles ont repris, focus sur quatre salles à l’histoire et au patrimoine remarquables. Nous avons choisi deux théâtres au style bien distinct. Mais aussi deux salles de concert dignes d’intérêt.

    Par Laurent Decotte
    Publié : 9 Octobre 2022 à 08h20

    Le Métaphone, à Oignies

    Inaugurée en 2013, cette salle est la plus récente de notre sélection. Elle a été érigée sur le carreau de la fosse 9/9 bis des mines de Dourges, à Oignies. Le dernier puits à avoir fermé dans la région, en 1990. La salle de 500 places assises et 1 000 debout accueille principalement des concerts de musique actuelle, avec une tonalité rock prononcée.

    Dotée d’une des meilleurs acoustiques du Nord et du Pas-de-Calais, la stucture contient un balcon qui donne sur une terrasse avec une vue imprenable sur le bassin minier et les installations minières attenantes comme le chevalet et la salle de douche.

    Enfin, le bâtiment est unique en son genre car il est lui-même un instrument de musique. Les murs de la salle de concerts sont capables de produire des sons. Par ailleurs, une vingtaine d’instruments, comme des xylophones, des cymbales, des tambours, un gong ou un orgue sont placés sur deux terrasses.

    Le théâtre de Saint-Omer

    Conçu en 1834, le théâtre à l’italienne de Saint-Omer a rouvert en 2019 après 46 ans de baisser de rideau. Lieu enchanteresse, ses caractéristiques sont celles du théâtre apparu dans la Venise du XVIIe siècle : parterre réservé au public populaire et loges pour les classes aisées, scène au plancher incliné, machinerie invisible pour les spectateurs.

    Les Audomarois savaient que dans ce bâtiment à la forme d’un moulin à café, situé sur la Grand’Place, ce théâtre existait. Mais il a fallu trois ans de travaux pour que les habitants puissent à nouveau profiter de la beauté des lieux : lustre étincelant, plafond peint, moulures, plaques de laiton sur les sièges. La première représentation donnée, le 11 janvier 2019, fut Le Cid de Corneille, comme lors de la dernière, en 1973. Si vous souhaitez vous y rendre, consultez la programmation de la Barcarolle, qui exploite cette salle de 300 spectateurs.

    Le théâtre municipal de Béthune

    Béthune est une ville de théâtres avec quatre établissements et un centre dramatique national (la Comédie de Béthune). Avec 921 places, le théâtre municipal est le navire amiral.

    Il a eu trois vies. Une première, très courte, de 1912 à 1914. Complètement détruit durant la guerre, il n’est reconstruit qu’en 1929. Sa deuxième vie est dramatique, aussi. Durant la deuxième guerre mondiale, il est occupé, son intérieur est abîmé : le mobilier et les escaliers servent de bois de chauffage. Il ne réouvre, rénové, qu’en 1961. Depuis, hormis la parenthèse Covid, ses portes sont restées ouvertes.

    C’est un très beau théâtre à l’italienne, avec des éléments art déco, bâti sur trois niveaux. Il a des airs de ressemblance avec le théâtre Sébastopol, à Lille. Entre théâtre, humour, danse, et musique, sa programmation est éclectique. Ont foulé ses planches Charles Aznavour, Tino Rossi, Léo Ferré, Barbara, Coluche, Marie-Claude Pietragalla, Fernand Raynaud, Djamel ou la Comédie Française.

    Le Grand Mix de Tourcoing

    Elle est, avec l’Aéronef, à Lille, l’une des deux scènes de musiques actuelles du Nord (sur 89 en France). Une salle qui accueille depuis 1997 des concerts rock, pop, électro, hip-hop, jazz, dans un bâtiment non dénué d’intérêt (Tame Impala, The National, Bon Iver, The XX... y ont joué).

    Située dans le centre de Tourcoing, la bâtisse fait face à une église, ce qui va marquer son histoire. En 1932, un foyer prend place dans ce qui est alors l’ancienne demeure d’un marchand peigneur, construite un siècle plus tôt. Il regroupe un cercle d’hommes, un foyer de jeunes, une salle de spectacles, un bourloire. Trois ans plus tard, le théâtre moral tourquennois s’y installe. Dans les années 50-60, ça devient une salle de cinéma et de spectacles puis en 1976 un lieu d’exposition et une solderie.

    La solderie n’est plus, à sa place, il y a désormais le club, la deuxième salle de 300 places, aménagée après de gros travaux ayant nécessité la fermeture du lieu de 2017 à 2019. La grande salle de 650 places continue d’être prisée pour son excellente acoustique et son bar. Les signes religieux ont, eux, presque disparu. À part une croix sur la porte d’entrée et une vierge en fond de scène, au club, mais cachée par des pendillons.

  • Tourcoing : la chorale seniors du Grand Mix donne des couleurs à la Semaine bleue - La Voix du Nord
    https://www.lavoixdunord.fr/1236516/article/2022-10-03/tourcoing-la-chorale-seniors-du-grand-mix-donne-des-couleurs-la-semaine

    La chorale Grand Mix Academy seniors, qui affiche complet, était ce lundi en répétition ouverte au public, dans le cadre de la Semaine bleue.

    La cheffe de chœur Nadège Romer a dirigé lundi 70 voix.

    Par Fanny Saintot
    Publié : 3 Octobre 2022 à 18h18

    « La résistance ! » Devant la scène du Grand Mix, une trentaine de choristes, avec en face d’eux une quarantaine de visiteurs invités par le CCAS dans le cadre de la Semaine bleue, répètent le titre French disko, de Stéréolab. « Ça y va un peu fort les guitares, vos appareils (auditifs, NDLR) n’ont pas crépité ? C’est tellement chouette, soixante-dix voix d’un coup ! » Avec une bonne dose d’humour, et pleine d’une énergie communicative, la cheffe de chœur Nadège Romer enchaîne avec Minouche, de Rachid Taha : « Vous êtes prêts à chalouper ? »

    Ô que oui… Parmi les choristes, qui ne boudent pas leur plaisir : Annie, une Tourquennoise de 80 ans, qui fréquente la chorale depuis ses débuts et reste « fidèle au poste ». « Mon mari était souffrant, j’avais besoin de trouver une échappatoire. On avait un chef de chœur extra, qui nous motivait. Après ça, même si on n’avait pas le moral, on était remonté toute la semaine ! Chanter me faisait oublier tous mes soucis. »

    Une trentaine de choristes, surtout des femmes ainsi que quelques hommes, sont âgés de 50 à plus de 80 ans.
    Annie a ainsi noué des amitiés, avec des rencontres en dehors de la chorale. Issue d’une famille de musiciens, Annie a des goûts éclectiques, « du grand classique au rock », aime bien aussi « découvrir d’autres choses » mais avoue avoir « plus de mal » avec les textes en anglais : « Avec l’âge, c’est plus difficile. »

    « Chanter me faisait oublier tous mes soucis »
    Créée il y a treize ans, la chorale senior du Grand Mix est, à l’image de la scène tourquennoise, tournée vers les musiques actuelles, tout comme la chorale kids, pour les 8-13 ans. En juin, les deux ensembles donnent un concert, pour la guinguette des chorales, devant 300 personnes, avec côté musiciens un groupe en résidence au Grand Mix, qui les accompagne. Et des rencontres avec des artistes. Pour la petite histoire, la chorale est aussi apparue dans un clip de Philippe Katerine, après avoir chanté en 2012 J’aime tes fesses.

    Très prisée, la chorale des seniors affiche complet, avec de nombreux habitués, et quelques nouveaux. D’ordinaire elle répète le lundi, au centre social Boilly, avec une place limitée. À l’origine, « l’idée était de parvenir à mobiliser des participants, sur un projet qui s’est lancé facilement, explique Ludovic Houttemane, de l’association Arcane, qui travaille en lien avec les structures culturelles et sociales du secteur. Il y a eu une petite prise de risque, avec un côté atypique, mais ça répondait vraiment à une demande. Il y a des morceaux qui leur plaisent plus que d’autres, mais le rock est autant de leur génération que de la nôtre… »

    Un grand bal, des ateliers et animations
    La Semaine bleue de Tourcoing a débuté ce lundi, avec notamment une marche bleue proposée par le CCAS, et un thé dansant au centre social Marlière Croix-Rouge.

    Ce mardi, des ateliers sportifs de 9 h à 10 h à la Maison des services du Blanc-Seau, suivis à 10 h d’une conférence sur la sécurité routière, à l’hospice d’Havré. Avec aussi au programme des spectacles et animations musicales.

    Mercredi, une visite de la salle de concert du Grand Mix est proposée de 11 h à 12 h (inscription au 03 20 70 10 00). Événement toujours très attendu, le bal bleu, ouvert à tous, se tiendra en mairie, de 14 h à 18 h.

    Jeudi, le CCAS organise un parcours à la découverte du passé textile de la ville, de 10 h à 11 h 30 (inscription au 03 20 11 34 20). Un atelier d’écriture aura lieu à la médiathèque Malraux de 10 h à 12 h (inscription au 03 59 63 42 50). Puis de 13 h 30 à 17 h, un escape game sera organisé en mairie par le CCAS (inscription au 03 20 11 34 20).

    De nombreux rendez-vous seront proposés vendredi. Avec une découverte de la réalité virtuelle à la résidence Mahaut-de-Guisnes (sur inscription au 03 59 63 43 07) ; une sortie trottinette de 6 km avec le CCAS. Un défilé de mode intergénérationnel sera proposé à 15 h, à la résidence Matisse.

    Programme complet : https://www.tourcoing.fr/Actualites/La-semaine-bleue-est-de-retour

  • Il fait son grand retour avec une cinquième saison. Le festival Pop Factory aura lieu du 29 au 30 septembre.

    PAR FIONA BOURGEOIS-DUPIN - JOURNALISTE • SEPTEMBRE 27, 2022

    Qui a dit que la période des festivals était terminée ? Chez nous, ça ne s’arrête jamais ! Pop Factory, c’est le festival qui mets en avant la french pop du moment. Et cette cinquième saison s’annonce épique ! Durant deux soirées, sept artistes se produiront sur deux scènes différentes au Grand Mix de Tourcoing. On vous en dit plus sur le programme !

    Festival Pop Factory : le programme complet

    Organisé par la société de production lilloise À Gauche de la Lune et le Grand Mix, ce festival réunit chaque année les artistes incontournables de la french pop. En même temps, ces deux-là savent de quoi ils parlent ! Cette année encore, les organisateurs ont fait fort. Le jeudi 29 et le vendredi 30 septembre, ce sont deux soirées rythmées par des artistes de qualité qui vous attendent pour mettre le feu à la piste de danse. Pour le vendredi, le Grand Mix a prévu deux scènes pour deux ambiances différentes : l’une sera au club et l’autre en salle. Côté programme, on retrouvera :

    Jeudi 29 septembre
    20h10 : Quasi Qui
    21h : Pi Ja Ma
    22h : Aloïse Sauvage

    Vendredi 30 septembre
    20h : Walter Astral (club)
    20h35 : Miel de Montagne (salle)
    21h30 : Kalika (club)
    22h15 : Jacques (salle)
    Pour les fêtard(e)s d’entre vous qui souhaitent prolonger l’été, il reste encore des places ! Il faudra compter 25 euros par soir en tarif normal et 21 euros pour les abonné(e)s du Grand Mix ainsi que pour les étudiant(e)s. Vous retrouverez la billetterie juste ici ou sur place du mercredi au vendredi de 14h à 18h.

    Infos pratiques : 

    📍 Le Grand Mix, 5 place Notre Dame, Tourcoing
    ⏰ Jeudi 29 septembre et vendredi 30 septembre à partir de 20h

  • Le festival Pop Factory revient fin septembre pour ambiancer le Grand Mix de Tourcoing
    https://vozer.fr/2022/09/26/le-festival-pop-factory-revient-fin-septembre-pour-ambiancer-le-grand-mix-de-t

    septembre 26, 2022
    2 minutes de lecture
    par Margot Hoornaert
    Dans Lille, Music in my ears Scroll par là

    Pop Factory saison 5, attention c’est pour bientôt. Le festival qui met en lumière la french pop du moment revient fin septembre pour notre plus grand plaisir. Le rendez-vous est donné jeudi 29 et vendredi 30 au Grand Mix de Tourcoing. Deux soirées, deux scènes, sept artistes et beaucoup de talent, voilà un peu ce qui vous attend. On vous file le programme complet.

    Il y a les talents, et ceux qui savent les dénicher. À Gauche de la Lune fait partie de cette deuxième catégorie, qui nous trouve toujours des pépites et nous les partage. Pour Pop Factory, la société de prod’ lilloise a travaillé en co-production avec le Grand Mix, temple des musiques actuelles en province, et ça donne forcément un rendez-vous à ne pas manquer.

    Cochez donc les dates dans votre calendrier : ça va se passer le jeudi 29 et le vendredi 30 septembre. Deux soirées rythmées au son d’une musique pop et frenchy. Pour le programme, voilà sans plus attendre le détail :

    Jeudi 29 septembre
    20h10 : Quasi Qui
    21h : Pi Ja Ma
    22h : Aloïse Sauvage
    Vendredi 30 septembre
    20h : Walter Astral (club)
    20h35 : Miel de Montagne (salle)
    21h30 : Kalika (club)
    22h15 : Jacques (salle)
    Petite précision : si vous lisez “club” et “salle”, c’est parce que pour la soirée du vendredi, il y aura bien deux scènes. Deux salles, deux ambiances, deux fois plus de plaisir.

    Il reste des places : vous pouvez les acheter ici. Comptez 25 euros par soir en tarif normal, 21 euros pour les étudiant·es et les abonné·es au Grand Mix. Voilà, vous savez tout.

    On vous remet quand même les dates (29 et 30 septembre), le lieu (le Grand Mix à Tourcoing), le site du Grand Mix pour acheter des billets, et puis le Facebook de l’événement, ainsi que l’Insta.

  • Tourcoing : retour à la normale au Grand Mix, après la crise sanitaire - La Voix du Nord
    https://www.lavoixdunord.fr/1226646/article/2022-09-10/tourcoing-retour-la-normale-au-grand-mix-apres-la-crise-sanitaire

    Après une longue crise sanitaire, une nouvelle saison culturelle débute au Grand Mix. Avec au programme du rap, du rock, du jazz, de l’electro, du métal… On fait le point avec la nouvelle directrice, Elise Vanderhaegen, et le programmateur, Julien Guillaume.

  • Tourcoing : le jour où le cœur du Grand Mix a commencé à battre le tambour - La Voix du Nord
    https://www.lavoixdunord.fr/1212258/article/2022-08-01/tourcoing-le-jour-ou-le-coeur-du-grand-mix-commence-battre-le-tambour

    Cet été, chaque jour, nous vous invitons à retrouver les dates de certains événements qui ont marqué le territoire de Tourcoing et de la Vallée de la Lys. Aujourd’hui, pourrez-vous retrouver celle de l’inauguration de la nouvelle salle de spectacle du Grand Mix ?

    En 25 ans, le Grand Mix de Tourcoing est devenu une salle de concert de référence. - VDN

    Par Vincent Depecker

    C’est presque passé inaperçu mais cette année, le Grand Mix fête ses 25 ans. C’est en 1995 que la Passerelle, l’association de préfiguration du Grand-Mix, est créée. Elle a pour but d’étudier l’implantation d’un « café-musique » à Tourcoing. Mais il faudra attendre deux années supplémentaires pour voir naître le Grand Mix tel que nous le connaissons aujourd’hui, mais d’une taille beaucoup plus modeste.

    En 1997, donc, après avoir accueilli un commerce discounter, le site de l’ancien foyer paroissial de la place Notre-Dame est transformé en salle de concerts. La construction, pour l’époque, est inédite avec, pour l’insonorisation, l’implantation d’un cube au milieu de la salle. La volonté municipale, à l’époque, est de doter de Tourcoing d’une salle de concert digne de ce nom. Force est de constater que le pari est réussi quand on voit les têtes d’affiche qui se succèdent sur cette nouvelle scène.

    Arno et Carl Craig pour l’inauguration

    L’inauguration se fait naturellement en musique, sur 4 jours, du 23 au 27 septembre 1997. L’histoire retiendra que ce sont le rockeur belge Arno, décédé récemment, Carl Craig et l’Orchestre national de Barbès qui ouvrent le bal. Mais si l’histoire actuelle du Grand Mix connaît des hauts, elle a aussi connu des bas. Trois ans après sa création, la fréquentation en baisse pousse la salle dans des difficultés financières qui se soldent par un redressement judiciaire.

    Grâce à une nouvelle directrice, Françoise Dupas, arrivée en 2001, et une nouvelle programmation pop-rock et rock indépendant, la salle se remplit à nouveau et sort des affres du redressement. Mais l’accalmie sera de courte durée. En 2004, le Grand Mix subit un redressement fiscal à cause de soucis liés à sa licence IV. En janvier de l’année suivante, cette même licence IV et sa proximité avec le collège vont obliger la salle à devenir un cercle privé. Une carte à un euro, valable deux ans, donne droit à chaque spectateur à l’adhésion à l’association la Passerelle.

    Pour ses 20 ans, le Grand Mix a droit à un énorme cadeau  : le bâtiment Herrebeaux, un ancien magasin de 1 400 m2 qui jouxtait l’ancien foyer paroissial a été réaménagé en un espace supplémentaire pouvant accueillir 300 personnes – façon club – et un nouveau studio.

  • Tourcoing : six jeunes autistes en concert au Grand Mix ce vendredi 1er juillet - La Voix du Nord
    https://www.lavoixdunord.fr/1200113/article/2022-06-30/tourcoing-six-jeunes-autistes-en-concert-grand-mix-ce-vendredi-1er-juil

    Ze Rooflaquettes donne un concert, ce vendredi à 18 heures, au Grand Mix. Un spectacle particulier puisqu’il est né du projet Musiques Brutes et Handicap mené par l’artiste Franck de Quengo. Ce projet en est aujourd’hui à sa troisième édition. Le principe : six jeunes de l’Institut médico-professionnel (IMPro) Le Roitelet de Tourcoing de l’association Les Papillons blancs, ont travaillé à la création d’un groupe de musique.

    De l’invention d’instruments de musique avec des objets de récupération, en passant par l’écriture des chansons, l’enregistrement en studio jusqu’au concert face à un public.

    Des effets bénéfiques pour les jeunes

    Durant deux mois, ces jeunes de 13 à 18 ans, porteurs d’un trouble du spectre autistique, se sont retrouvés au Grand Mix. « O n est loin du travail cadré qu’offre l’IMPro. Avec ce projet, on est dans le lâcher-prise, indique Thomas Masson, un des éducateurs. Ici on est considéré comme des artistes. Le handicap est gommé. »

    Waren ne parlait pratiquement pas il y a un an. Mais être sur scène, parler dans un micro, lui a permis de s’ouvrir.
    Un travail qui a des effets bénéfiques sur ces jeunes : « Être en groupe leur permet de prendre conscience des autres alors que, généralement, on pense que les personnes autistes vivent dans leur bulle », souligne l’éducateur. Certains ont même fait des progrès remarquables : « Waren ne parlait pratiquement pas il y a un an. Mais être sur scène, parler dans un micro, lui a permis de s’ouvrir. »

    Participer au projet Musiques brutes et handicap a permis à Waren de s’exprimer davantage.
    À quelques heures de la restitution de leur travail face à un public, Jonathan, membre des Rooflaquettes, a le tract : « Mais ça va aller, se rassure-t-il, je suis content, fier et impatient. »

    Découvrir plus de vidéos
    Le concert débutera à 18 heures. Au programme : de la musique brute, « c’est de la musique sans bagage musical, c’est au feeling. On pratique avec les tripes ce qui donne un résultat expérimental avec une musicalité qui s’y dégage », précise Thomas Masson.

    Choix des chansons et derniers réglages, ce jeudi 30 juin, pour les membres des Rooflaquettes avant leur concert. « Ici les jeunes sont considérés comme des artistes. Le handicap est gommé », indique Thomas Masson, un éducateur de l’IMPro.
    Ze Rooflaquettes, ce vendredi 1er juillet à 18 h, au Grand Mix, 5 place Notre-Dame. Gratuit.

  • Tourcoing : le Grand Mix a ouvert sa scène à la guinguette des chorales - La Voix du Nord
    https://www.lavoixdunord.fr/1188907/article/2022-06-04/tourcoing-le-grand-mix-ouvert-sa-scene-la-guinguette-des-chorales

    Ce samedi, la guinguette des chorales a rassemblé enfants et seniors dans la salle du Grand Mix.

    Nathalie De Bever

    Dix-sept enfants de la chorale Kids et leur cheffe de chœur Marine Andrieux et vingt-quatre chanteurs de la chorale Seniors, emmenés par Nadège Romer, ont donné le meilleur de leur répertoire pop rock. Ce spectacle soutenu par le département du Nord était organisé en collaboration avec le conservatoire de Tourcoing, l’association Arcane et La Maison MJC-CS du Virolois.

    C’est la chorale lilloise les Ukunéné (un groupe de femmes qui jouent de l’ukulélé), qui a clôturé le spectacle. La guinguette des chorales mettait en scène une année de travail. L’occasion aussi de fêter le 12e anniversaire de l’événement !

  • Ce week-end, le Pzzle Festival va renverser le Grand Mix
    https://vozer.fr/2022/05/16/ce-week-end-le-pzzle-festival-va-renverser-le-grand-mix

    Ce week-end, le Pzzle Festival va renverser le Grand Mix
    par Lucie Delorme

    C’est déjà la septième édition de ce chouette festival, toujours très pêchu et généreux. Vendredi 20 et samedi 21 mai au soir, le Pzzle Festival installe sa prog’ au Grand Mix de Tourcoing. On vous conseille de sortir des bouchons d’oreilles, ça va envoyer du steak.

    Deux soirées, deux promesses de bon son et de défoulement. Le Pzzl Festival revient, cette fois-ci au Grand Mix, pour un week-end de grande communion musicale. Avec l’intention de mettre en avant les artistes indépendant·es, l’événement a construit un line up éclectique mais du coup très riche. Tenez, on vous présente tout ce beau monde :

    Vendredi, tout est permis
    Girls in synthesis
    Si vous aimez le punk, vous allez être servi·es. Le trio londonien débarque à Tourcoing avec un mini album fraîchement sorti, Konsumrausch. Ça va être gras, râpeux, chaotique. L’exutoire parfait.
    Léonie Pernet
    L’artiste française vous permettra de faire baisser votre rythme cardiaque le temps d’un set très électro. L’ancienne batteuse de Yuksek vous en mettra plein les esgourdes.
    Suuns
    Attention, gros, gros, gros moment. Les Québécois de Suuns qui débarquent au Grand Mix, c’est un événement. Leur rock devrait retourner la salle tourquennoise.
    Samedi, c’est la folie
    Les filles de Illighadad
    Un trio de girl boss tout droit venues du Niger, là pour poser leur musique traditionnelle, le tende. Un doux mélange de chant, de percussions et de claquements de doigts.
    The Lounge Society
    Ne vous arrêtez pas au mot “lounge”, il est trompeur. Parce que les quatre jeunes membres de The Lounge Society sont des anglais biberonnés au post-punk qui décoiffe.
    Squid
    Normalement, lorsqu’ils entreront en scène, vous serez chaud·es comme la braise. Ça tombe bien, parce que le punk de Squid tabasse. Ce serait dommage de vous faire un claquage dès le premier titre.
    Voilà pour le line-up qui fait plaisir. Maintenant, les infos pratiques : vendredi comme samedi, le rendez-vous sera donné à 20 heures au Grand Mix, qui habite au 5, place Notre-Dame. Pour acheter vos billets (30 euros pour les deux soirs, 20 euros pour un soir), c’est par ici que ça se passe.

  • En 1997, le chanteur Arno avait enflammé la soirée d’inauguration du Grand mix de Tourcoing - La Voix du Nord
    https://www.lavoixdunord.fr/1170421/article/2022-04-23/en-1997-le-chanteur-arno-avait-enflamme-la-soiree-d-inauguration-du-gra

    En 1997, le chanteur Arno avait enflammé la soirée d’inauguration du Grand mix de Tourcoing
    Le 23 septembre 1997, Arno était la vedette de l’inauguration de la nouvelle salle tourquennoise.

    Ch.V.
    Publié : 23 Avril 2022 à 18h29

    Celui qui voyait toujours une lumière dans les yeux de sa mère n’est plus. Le chanteur belge Arno est mort ce samedi. Parmi sa longue et infatigable série de tournées, il était passé par le Grand mix. Et pas à n’importe quelle occasion.

    Arno était là pour la soirée d’ouverture le 23 septembre 1997 devant une salle archi comble.

  • Tourcoing : Michel, le rap valenciennois au Grand Mix samedi - La Voix du Nord
    https://www.lavoixdunord.fr/1163993/article/2022-04-08/tourcoing-michel-le-rap-valenciennois-au-grand-mix-samedi

    Tourcoing : Michel, le rap valenciennois au Grand Mix samedi
    Le Grand Mix accueille samedi soir Michel, un jeune rappeur de Condé-sur-Escaut qui commence à bien faire parler de lui !

    La Voix du Nord
    Publié : 8 Avril 2022 à 15h52

    Oubliez Sardou, Fugain, Berger, Jonasz… Il n’y a qu’un Michel et il est né il y a une poignée d’années à Condé-sur-Escaut, près de Valenciennes, avec un héritage encombrant.

    « Ma mère voulait m’appeler Anthony mais mon père a insisté pour m’appeler Michel, comme son père. Longtemps, en soirée, dire que je m’appelle Michel, ça m’angoissait presque. Mais maintenant, je trouve ça cool.  »

    Et il n’y a pas que le prénom qui est cool, le jeune homme offre un rap avec une influence des rythmes d’Europe de l’est et une bonne dose d’autodérision. Et ça cartonne… Son duo avec Hatik Ouais c’est grave cumule plus de 1,5 million de vues sur Youtube. Et le jeune homme, coupe au bol, continue son chemin. À ne pas manquer samedi à Tourcoing.

    Concert ce samedi à 20 heures au Grand Mix. Tarifs : 19 et 15 €.

  • Tourcoing : debout et sans jauge, c’est le printemps au Grand Mix
    https://www.lavoixdunord.fr/1144721/article/2022-02-24/tourcoing-debout-et-sans-jauge-c-est-le-printemps-au-grand-mix

    Depuis le 16 février, le Grand Mix a retrouvé ses spectateurs debout et à pleine jauge. Et cela tombe bien : vingt concerts sont prévus en mars et avril. Petite sélection à ne pas manquer.

    Anne Courtel | Publié le 24/02/2022

    1
    Bodega ou le post-punk debout
    Qui aurait pu imaginer ce concert assis ? La musique post-punk de Bodega ne pouvait que renverser les sièges. Le groupe américain jouera donc devant un Grand Mix debout. « Nous n’avons eu qu’un seul concert debout début février. Beaucoup de groupes avaient préféré reporter leur date plutôt que de jouer devant des spectateurs assis », explique Julien Guillaume, le programmateur.

    Depuis le 29 décembre, le Grand Mix accueillait ses spectateurs assis avec une jauge limitée. Le 5 avril, la furie Bodega va pouvoir faire voler en éclat ces contraintes. Tout comme les métalleux de Celeste le 8 mars.

    2
    Other Lives ou le retour des groupes internationaux

    Other Lives le 4 mars à Tourcoing.
    C’est une autre conséquence de la crise sanitaire : de nombreux groupes internationaux, notamment américains, ont annulé leur venue en Europe. « Des pays européens n’ont pas encore rouvert leur concert et ces groupes ne peuvent pas se permettre de venir en Europe que pour quelques dates. Ce sont déjà des économies tendues. » Other Lives, groupe folk originaire de l’Oklahoma, n’a pas hésité : ils viennent pour treize dates en France. « C’est un groupe que l’on a déjà beaucoup accueilli mais c’est toujours un plaisir. » Ce sera le vendredi 4 mars.

    3
    Vaudou Game ou la fidélité des spectateurs
    C’était la question qui taraudait les responsables du Grand Mix : « Les gens vont-ils se risquer à acheter des places de concert qui risquent d’être annulés ? Vont-ils revenir ? » Visiblement oui. Plusieurs concerts sont déjà complets : Tricky, Mezerg, Luidji et Jazzy Bazz. Vaudou Game devrait l’être bientôt (le goûter concert le même jour à 16 heures l’est déjà.)

    Le concert de Tricky est complet.
    Le chanteur togolais devrait embarquer les spectateurs dans son afrobeat. Le concert sera gratuit pour les abonnés et à 13 euros pour les autres. « Soit un euro de plus que l’abonnement qui donne accès une fois par trimestre à un concert gratuit et des réductions pour les autres », précise malicieusement Mathias Petit-Berghem, chargé des relations publiques.

    4
    Rejjie Snow ou le rap à l’affiche
    Le Grand Mix, défricheur de talents, ne pouvait ignorer la scène rap. « C’est le style de musique le plus écouté en France », rappelle Julien Guillaume.

    Michel, rappeur valenciennois.
    Alors l’Irlandais Rejjie Snow s’est glissé dans la programmation (28 mars) tout comme Michel (9 avril). Le rappeur décalé valenciennois, qui a collaboré avec Hatik, vient dans le cadre d’une tournée nationale. A2h sera également de la partie le 18 mars.

    5
    Oracle Sisters en afterwork
    Ils reviennent, les concerts en afterwork (à 18 heures). « Même si on n’en aura sans doute pas un par mois jusqu’à l’été en raison du Covid. » C’est donc la pop légère d’Oracle Sisters qui sera à l’affiche le 25 mars. « Ce sont des moments appréciés pour découvrir de futurs talents. »

    Joy Crookes le 19 avril au Grand Mix.
    À noter que le Grand Mix avait accueilli l’Impératrice en afterwork en 2016. Le groupe remplit aujourd’hui le Zenith de Paris. Dans la catégorie précurseur, il faudra suivre Joy Crookes (19 avril). La star anglaise ne devrait pas tarder à faire parler d’elle.

    Programme complet du Grand Mix.

  • Tony Paeleman “The Fuse” Le Grand Mix Tourcoing jeudi 24 février 2022
    https://www.unidivers.fr/event/tony-paeleman-the-fuse-le-grand-mix-2022-02-24

    Tony Paeleman “The Fuse”

    Le Grand Mix, le jeudi 24 février à 20:30

    Plusieurs fois accueilli au Tourcoing Jazz notamment aux côtés d’Anne Paceo (Circles, Bright Shadow) et de Vincent Peirani et Emile Parisien (Living Being), Tony Paeleman est un pianiste érudit et un architecte sonore polymorphe. Il s’est naturellement établi sur la scène du jazz français comme l’un des sidemen incontournables de ces dix dernières années. « The Fuse » est son troisième opus en tant que leader (après « Slow motion » et « Camera obscura »). Pour ce dernier projet, l s’entoure de Julien Herné, complice de toujours depuis leurs débuts au Conservatoire de Nice, et de l’excellent batteur Stéphane Huchard. Entre ces trois-là, les échanges fusent et s’appuient sur les possibilités infinies que recèle cet alliage entre groove organique, indie-jazz et électro. Fan des années 70, enfant puis adolescent des années 80 et 90, le claviériste n’en est pas moins un véritable musicien du 21ème siècle. En témoignent les ambiances planantes et progressives réminiscentes de groupes tels que Radiohead ou l’influence de la musique électronique qui parcourt l’album. Tony Paeleman réussit à tisser des liens entre le passé, le présent et le futur avec un disque ambitieux dont le titre​ “The Fuse” ​ (l’étincelle), souligne le caractère explosif de cette musique étincelante.

    Plein : 16€ / Abonné : 13€ / Abonné : 11€
    En coproduction avec le Grand Mix

    Le Grand Mix 5 place Notre Dame, 59200 Tourcoing Tourcoing Nord

  • Reprise : le Grand Mix (Tourcoing) rouvre pas à pas
    https://www.culturematin.com/production/diffusion-booking/smac-une-reouverture-progressive-au-grand-mix-tourcoing.html

    Par Thomas Corlin | le mardi 22 juin 2021 | Diffusion, booking

    Comme d’autres équipements de cette taille, le Grand Mix (Tourcoing, Nord) a profité de l’extension des jauges à 65 % pour accueillir à nouveau du public. Son équipe a programmé une poignée de date avant l’été, mais concentre ses efforts sur la rentrée de septembre, d’après son chargé de communication Vincent Nocrekul.

    Le lieu peut accueillir 136 spectateurs en assis et 630 debout. - © David Tabary

    Quelle a été la réouverture du Grand Mix ?

    Les artistes programmés pour le 19 mai avaient tous annulé leur tournée bien avant que la réouverture soit annoncée, et il nous a semblé plus pertinent de rouvrir après le 9 juin, ne serait-ce qu’en raison du couvre-feu. C’est finalement le 13 juin qu’un concert a pu se jouer chez nous, ce qui a également coïncidé avec la réouverture de notre restaurant. Des petites tournées se sont rapidement organisées, et nous faisons donc jouer des artistes comme Slift ou Chevalrex.

    Nous prenons le risque de programmer des spectacles non-adaptables en assis en septembre prochain.

    Nous avons aussi un projet de théâtre, ce qui est exceptionnel pour nous en tant que salle de concert. Il s’agit d’un spectacle de théâtre musical de la compagnie du Créac’h, de Lille, dont l’une des membres est la chanteuse du groupe Gomme qui a un historique avec le lieu. Cette programmation demeure un cas à part, qui repose sur nos liens avec l’artiste - il n’est pas prévu a priori pour nous d’accueillir à nouveau un spectacle de ce type. 

    Envisagez-vous une programmation d’été ?

    Cet été, nous accueillerons le tournage d’un projet d’émission pour nos réseaux sociaux et pour France 3, et des temps de résidence courant juillet, mais nous n’avons pas programmé de concert. Nous ne disposons pas d’une manne de tourisme comme dans d’autres villes, et les locaux ont l’habitude de déserter les lieux en été, notamment les nombreux étudiants. Nos tentatives sur cette période n’ont jamais très bien jamais fonctionné, et la concurrence des festivals n’aidait pas non plus. 

    Comment abordez-vous la prochaine saison de concerts ?

    Nous avons programmé à la fois des spectacles qui peuvent facilement s’adapter en assis en cas de nouvelles restrictions sanitaires, et d’autres qui nécessitent un public debout - c’est un risque que l’on prend et que l’on assume. Nous avons déjà prévu des dates de remplacement, si besoin. Les groupes étrangers venant d’un peu loin, quant à eux, ne reviendront pas avant 2022.

    Fin septembre, nous avons choisi de programmer un festival qui investira la totalité de nos espaces (notre club et notre studio inclus) et fera jouer une douzaine d’artistes sur deux jours. Il s’appelle Pop Factory et se fait en collaboration avec la structure de production lilloise À Gauche de la Lune. Son économie ne serait pas tenable en assis, il serait nécessaire de le déplacer si la situation sanitaire exige de l’assis à cette période.

  • Grand Mix : Élise Vanderhaegen, nouvelle directrice, met l’accent sur le renouvellement du public
    https://www.culturematin.com/production/diffusion-booking/smac-le-renouveau-du-public-axe-majeur-de-la-nouvelle-directrice-du-gr

    Par Thomas Corlin | le vendredi 11 février 2022 | Diffusion, booking

    Issue de la structure de production À Gauche de la Lune, Élise Vanderhaegen prend la tête du Grand Mix (Nord), qui sort de deux ans de travaux et deux ans de pandémie. Remise à neuf, la SMAC de Tourcoing est mieux aménagée pour s’ouvrir à de nouveaux publics.

    Le Grand Mix dispose d’une salle de 650 personnes, et d’un club de 300. - © Emmanuel Poteau

    Comment le Grand Mix se remet des turbulences de la crise ?

    Plutôt bien, comparativement à ce qu’ont pu connaître d’autres lieux. L’équipe a gardé une forte dynamique, donc je ne prends pas la tête d’une salle en perte de vitesse. La dernière période de restrictions a néanmoins sérieusement affecté la programmation. Le Grand Mix étant situé entre plusieurs capitales, nous captons de nombreux groupes internationaux. Ceux qui étaient programmés sur cette période ont dû annuler entièrement leurs tournées du fait des diverses contraintes sanitaires qui s’appliquaient dans les pays traversés. 

    Une génération est entrée dans l’âge adulte sans connaître l’expérience des concerts.

    Nous n’avons pu conserver que les auditions des Inouïs sur janvier, auxquelles s’ajoutent de nouvelles dates en février pour marquer la réouverture, des événements conviviaux avec des groupes locaux, afin de bien signaler que nous reprenons en pleine activité. Nous avons évité la saturation sur l’automne, et c’est aussi le cas sur le reste de la saison. Nous avons également su rester proches de notre ligne artistique, même si l’équilibre entre femmes et hommes n’y est plus, hélas. Nous reprendrons pleinement la main sur notre affiche à partir de septembre 2022. 

    Qu’en est-il de la fréquentation du public ?

    Là aussi, nous avons peut-être moins souffert que d’autres lieux. Sur l’automne, le Grand Mix a affiché complet quelques fois et témoigné du retour d’un public fidèle. En revanche, la reprise de la billetterie sur le printemps est lente, suite aux dernières restrictions. 

    Il y a encore dans le public une grande confusion au sujet des mesures sanitaires, qui requiert de notre part un effort de pédagogie et de communication. Sur les quelques dates qui ont été maintenues en assis, j’ai échangé avec plusieurs spectateurs qui n’avaient pas compris que la configuration de l’événement serait ainsi. 

    Quels sont vos axes de travail à la tête de ce lieu ?

    J’ai la chance d’entrer en poste durant ce qui semble être la fin de la crise sanitaire. Le Grand Mix sort de deux périodes de fermeture : une pour travaux, longue de deux ans, puis celle de la pandémie, qui s’achève désormais. L’espace est donc neuf, avec un nouveau club, et surtout un restaurant, ce qui n’est pas fréquent pour une Smac. Nous disposons aussi d’un studio d’enregistrement et d’espaces de répétition qui peuvent être transformés en outils de professionnalisation. Tous ces éléments n’ont pas encore eu l’occasion d’être activés en même temps. 

    Ce qui m’importe pour cette réouverture, c’est d’installer le Grand Mix comme un lieu de vie pour la cité, à la fois en accueillant des associations et des événements qui ne sont pas essentiellement musicaux (tout en gardant la musique comme fil rouge, naturellement), et en travaillant la convivialité et l’ouverture. 

    La relation avec les publics est l’enjeu principal de cette réouverture. Une génération est entrée dans l’âge adulte sans connaître l’expérience des concerts, et nous devons rattraper cela. Nous devons œuvrer à réintégrer le « réflexe concert » dans la vie étudiante et lycéenne. Cela se fait déjà en guidant les 16-25 chez nous lors d’occasions initiées par des institutions, mais il faut faciliter l’accès pour que fréquenter le Grand Mix soit le plus spontané possible. Notre tarification à 5 € jusqu’à 18 ans est un premier pas vers cela.

    Qu’est-ce qui vous a guidé vers ce poste ?

    J’ai étudié à la fois la gestion de projets musicaux et la médiation culturelle, puis eu une expérience au CDN de Sartrouville. J’ai ensuite découvert la sphère des musiques actuelles en travaillant neuf ans chez le producteur de spectacles À Gauche de la Lune, implanté dans le Nord, à des postes aussi divers que la communication, le booking ou la production. Je me suis familiarisée avec le Grand Mix et son équipe en travaillant dans cette structure - les deux entités collaborent ensemble sur le festival Pzzzl. La taille et l’ancrage local du Grand Mix m’attirent, ainsi que le défi de la direction d’un tel équipement, qui est une première pour moi. Je n’aurais pas imaginé prendre les rennes d’un lieu plus grand.

  • Grand Mix à Tourcoing : Élise Vanderhaegen écrit la nouvelle partition
    https://www.lavoixdunord.fr/1140619/article/2022-02-13/tourcoing-elise-vanderhaegen-ecrit-la-nouvelle-partition-du-grand-mix

    Élise Vanderhaegen a pris les rênes du Grand Mix. Cette spectatrice assidue veut aider la structure à trouver un nouveau public après quatre années de turbulences entre travaux et crise sanitaire.

    Anne Courtel | Publié le 13/02/2022

    Elise Vanderhaegen est arrivée le 3 janvier au Grand Mix. Photo BAZIZ CHIBANE - VDNPQR


    Il y a des signes du destin. C’est ce que s’est dit Élise Vanderhaegen lorsqu’elle a vu l’annonce de recherche d’un nouveau directeur pour le Grand Mix. « Je venais alors d’arrivée à l’ARA (Autour des Rythmes Actuels) à Roubaix. J’ai toujours eu envie de diriger une salle et notamment celle-là. Je me suis dit que j’allais faire un dossier de candidature pour m’exercer. » Le test était si concluant qu’Élise Vanderhaegen décroche le poste. « J’ai été vraiment surprise. »

    Mais rapidement j’ai vu que plus que la scène, c’était les coulisses qui m’intéressaient.

    Mais la nomination par le ministère de la Culture n’est pourtant pas un hasard. « Je suis née dans une famille de mélomanes où la musique a toujours pris une grande place », explique la jeune femme qui joue du piano et du saxophone. Élise Vanderhaegen fait même partie d’un groupe de musique au lycée. « Mais rapidement j’ai vu que plus que la scène, c’était les coulisses qui m’intéressaient. »

    À 16-17 ans, elle met sur pied avec des amis un festival de musique dans le vignoble nantais. « Cela a été important pour moi. Cela m’a montré comment monter un dossier de subvention, comment convaincre. » La vocation est née. Élise Vanderhaegen entame des études de médiation culturelle et multiplie les stages.

    Ouvrir la salle sur la ville

    À la fin de ses études, elle est embauchée dans la société lilloise de production, À Gauche De la Lune. « J’y suis restée presque dix ans. J’ai fait des postes très différents : communication, administration des tournées… jusqu’à la codirection. » Une carte de visite précieuse aujourd’hui qu’elle a complété avec des expériences associatives à Dynamo et à Loud’Her qui œuvre pour la visibilité des femmes dans la musique. Et puis Élise Vanderhaegen n’a jamais caché que sa salle préférée était… le Grand Mix. « J’aime l’ambiance de cette salle, la programmation, l’équipe… C’est une salle à taille humaine. Je ne me verrai pas à la tête d’une salle plus grande. Cela ne m’intéresse pas. »

    Le Grand Mix place Notre-Dame à Tourcoing. Photo Thierry Thorel - VDNPQR

    La nouvelle directrice met ses pas dans ceux de Boris Colin, son prédécesseur. Elle veut poursuivre les actions sur le développement durable et l’accompagnement musical ainsi qu’ouvrir la salle sur la ville. « Le Grand Mix c’est une grande scène et une petite scène, mais pas seulement. L’équipement peut être investi par des associations avec des animations, des ateliers. » Elle imagine également ouvrir la salle à d’autres disciplines. Élise Vanderhaegen va pour cela accueillir une nouvelle responsable des médiations culturelles à la suite du départ de Juliette Callot. Mais elle n’oublie pas qu’elle est aussi spectatrice.

    Alors quand on lui demande qui elle rêverait de voir sur la scène, elle hésite un peu avant de citer Billie Eilish « pour avoir une artiste féminine qui touche à la fois les très jeunes et un public plus expérimenté. Et puis d’un coup le Grand Mix aurait une envergure internationale ! »

  • Concerts : après deux ans de crise, le Grand mix espère « retrouver son public » à Tourcoing
    https://www.lavoixdunord.fr/1140620/article/2022-02-13/tourcoing-apres-deux-ans-de-crise-le-grand-mix-espere-retrouver-son-pub

    Élise Vanderhaegen vient de prendre la direction du Grand Mix. Elle espère relancer la salle de concert touchée aussi par la crise sanitaire en faisant (re)venir les nouvelles générations.

    Anne Courtel | Publié le 13/02/2022
    Dans une semaine vont reprendre les concerts debout et sans jauge. - PHOTO ARCHIVES HUBERT VAN MAELE

    Élise Vanderhaegen le sait : sa principale mission en tant que nouvelle directrice du Grand Mix sera de relancer la salle de concert qui a souffert de deux ans de crise sanitaire et de deux ans de travaux auparavant.

    « Dans une semaine nous reprenons les concerts debout et sans jauge. Le public va-t-il revenir ? Il faudra sans doute plusieurs mois pour le savoir. Il y a eu beaucoup de dates à l’automne sur toute la métropole. Au Grand Mix il n’y a pas eu de perte de public, mais cela n’a pas été le cas partout. Il faut recréer des habitudes. Avant la crise par exemple, j’allais trois fois par semaine aux concerts, je n’ai pas retrouvé ce rythme . »

    L’expérience du concert évolue. On ne va plus aux concerts pour les mêmes raisons que dans les années 80.

    Élise Vanderhaegen sait qu’il faudra notamment capter la jeune génération qui n’a pas pris l’habitude d’aller en concert. « Ce sera un travail post-crise sanitaire qu’il faudra faire avec d’autres structures. Comment connecter la jeune génération ? Quelles sont leurs envies ? Cela passe par des projets de vidéos, de live session… L’expérience du concert évolue. On ne va plus aux concerts pour les mêmes raisons que dans les années 80. »

    En devenant la nouvelle directrice du Grand Mix, Élise Vanderhaegen espère faire revenir les nouvelles générations.
    Du côté des artistes, les sociétés de production restent encore frileuses sur la programmation. « Elles ne vont pas au-delà de trois mois. Et puis on a encore des inquiétudes sur la venue des Américains et Australiens. Au niveau de l’Europe, on a une homogénéisation du pass vaccinal, ce qui est une bonne chose. Mais sur la saison 2022-2023 on peut espérer une saison normale . »❞

  • Tourcoing : privé de concerts debout, le Grand Mix accuse le coup
    https://www.lavoixdunord.fr/1120425/article/2021-12-29/tourcoing-prive-de-concerts-debout-le-grand-mix-accuse-le-coup

    Les dernières annonces gouvernementales ont un impact direct sur le Grand Mix, qui va devoir renoncer aux concerts debout, au moins pour trois semaines.

    Fanny Saintot | Publié le 29/12/2021
    Photo Archives Thierry Thorel - VDNPQR

    Le couperet que le Grand Mix redoutait est tombé lundi soir. Les dernières annonces gouvernementales prévoient en effet l’interdiction des concerts debout, qui avaient repris en septembre, jusqu’au 23 janvier. Pour l’heure, c’est à nouveau « le flou artistique le plus complet ». « On accuse le coup , explique un porte-parole de la scène de musiques actuelles. On est tous un peu lassés. Les médias disent qu’il n’y a pas de grosses restrictions, mais nous sommes touchés de plein fouet… »

    Pour le Grand Mix, l’urgence va consister à décider de reporter, ou non, le concert du 8 janvier, le concert de Vaudou game : « Les artistes souhaitent maintenir mais on a trop de réservations pour passer en concert assis. »

    Un concert de métal était aussi prévu fin janvier. « O n va devoir s’adapter en fonction des contraintes », comme le planning des groupes programmés. Quant aux concerts assis, « on garde un souvenir très mitigé de l’expérience, même si les gens étaient contents de revenir. Cela nous oblige à une logistique qu’on ne maîtrise pas complètement, et avec des chaises, ce n’est pas satisfaisant. Et économiquement, avec une jauge divisée par trois, ça ne fonctionne pas non plus. »

    « On était justement en train de finir les reports des deux dernières années… »

    Cette interdiction marque la fin d’un « très beau trimestre. On a passé de supers moments, avec beaucoup de concerts complets. Cela nous casse notre dynamique. On était justement en train de finir les reports des deux dernières années… » En revanche, le restaurant du Grand Mix rouvrira bien lundi, le jour de l’arrivée d’une nouvelle directrice.

  • Tim Dup au Grand Mix de Tourcoing : « Plus qu’un concert, c’est un spectacle ! »
    https://www.lavoixdunord.fr/1113779/article/2021-12-14/tim-dup-au-grand-mix-de-tourcoing-plus-qu-un-concert-c-est-un-spectacle

    Tim Dup, chanteur pop à la plume ciselée, sera en concert ce jeudi 16 décembre au Grand Mix de Tourcoing. Il nous en dit plus sur sa tournée et ce à quoi on peut s’attendre.

    Elsa Grenouillet | Publié le 14/12/2021

    Comment se passent les retrouvailles avec le public ?

    « C’est merveilleux, un vrai bonheur. Le Grand Mix sera ma dernière date de 2021 avant une reprise en début d’année prochaine. Donc ça va vraiment être une fête ! Je suis heureux de pouvoir faire enfin vivre mes deux derniers albums sur scène après l’arrêt forcé dû au Covid. Les concerts sont très joyeux. »

    Quelle configuration avez-vous choisi pour cette tournée ?

    « Pour la première fois, je ne suis plus seul derrière mon piano mais avec deux autres musiciens, un bassiste et un guitariste. Il y a donc plus de mouvement, c’est énergique ! Même s’il y a aussi des moments plus intimistes en piano-voix. »

    Faut-il s’attendre à des surprises ?

    « Ce concert sera surprenant musicalement pour ceux qui connaissent bien ma musique. On a réarrangé les titres dans des versions plus rock car il fallait aussi donner une couleur commune aux titres issus de trois albums différents. À l’image de mon dernier album, je suis davantage dans le lâcher-prise ! On a aussi beaucoup travaillé sur l’ambiance du concert. Il y aura de la vidéo et même des images d’archive de ma famille. On y verra mon grand-père. C’est un peu plus qu’un concert, c’est un spectacle dans lequel je raconte une vraie histoire. »

    Concert de Tim Dup au Grand Mix le jeudi 16 décembre à 20h, de 6 à 17 €.

  • Élise Vanderhaegen nommée directrice du Grand Mix de Tourcoing
    https://www.lavoixdunord.fr/1104113/article/2021-11-24/elise-vanderhaegen-nommee-directrice-du-grand-mix-de-tourcoing

    Élise Vanderhaegen vient d’être nommée à la tête du Grand Mix de Tourcoing, en remplacement de Boris Colin.

    Anne Courtel | Publié le24/11/2021

    Après le départ de Boris Colin, le Grand Mix de Tourcoing attendait la nomination d’un nouveau responsable. C’est le ministère de la Culture qui doit donner son aval. Et ça tombe bien, sa ministre, Roselyne Bachelot, était à Tourcoing, samedi dernier, pour l’inauguration de l’exposition « Arts de l’islam » à l’...

  • Nomination d’Elise Vanderhaegen à la direction de la scène de musiques actuelles (SMAC) de Tourcoing (59), Le Grand Mix
    https://www.culture.gouv.fr/Presse/Communiques-de-presse/Nomination-d-Elise-Vanderhaegen-a-la-direction-de-la-scene-de-musiques-

    Publié le 24.11.2021

    Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, en accord avec Doriane Bécue, maire de Tourcoing, Xavier Bertrand, président du Conseil régional des Hauts-de-France et Christian Poiret, président du Conseil départemental du Nord, donne son agrément à l’Association La Passerelle pour la nomination d’Elise Vanderhaegen à la direction de la scène de musiques actuelles-SMAC, Le Grand Mix, conformément à la proposition du jury réuni le 20 septembre 2021.

    Après un master de Direction et conception de projets culturels, Elise Vanderhaegen rejoint en 2012 la société « A gauche de la lune » à Lille au sein de laquelle elle a occupé les fonctions de chargée de production, de responsable administrative et enfin de directrice de projet et co-directrice. Depuis 2021, elle était co-directrice en charge de l’administration et de la coopération de l’ARA « Autour des Rythmes Actuels », structure d’accompagnement des pratiques de musiques actuelles à Roubaix.

    Le projet d’Elise Vanderhaegen favorise l’accompagnement et l’action en faveur des artistes émergents et de la scène locale. Elise Vanderhaegen propose de mieux ancrer le lieu dans les enjeux numériques pour mettre en œuvre une nouvelle relation au public et pour offrir de nouvelles propositions artistiques. Elle développera des partenariats transdisciplinaires avec les nombreuses structures culturelles du territoire. Elle souhaite aborder les enjeux sociétaux liés à l’inclusion, à l’égalité des genres ainsi qu’au développement durable, en travaillant sur les pratiques du lieu et leur impact.

    Elise Vanderhaegen prendra ses fonctions au plus tard le 1er janvier 2022. Elle succédera à Boris Colin qui a dirigé Le Grand Mix de 2008 à 2021, dont la Ministre salue le travail remarquable, accompli au service du développement d’une structure culturelle désormais reconnue au niveau national pour son engagement majeur dans l’accompagnement de nouveaux talents.

  • Tourcoing : l’ancienne directrice du Grand Mix est décédée
    https://www.lavoixdunord.fr/1100979/article/2021-11-18/tourcoing-l-ancienne-directrice-du-grand-mix-est-decedee

    Après la disparition de Patrice Budzinski en début d’année, c’est Françoise Dupas qui tire sa révérence. Elle a été directrice du Grand Mix pendant sept ans.

    A. Cl | Publié le18/11/2021

    Françoise Dupas était venue discrètement lors de la réouverture du Grand Mix après les travaux de rénovation et d’extension. La Nantaise avait pris la direction du Grand Mix en 2001 racontant qu’elle était arrivée à Tourcoing avec toutes ses affaires dans sa Clio. Pendant sept ans, elle a donné une nouvelle dimension à la salle de concerts mais a aussi dû affronter un redressement judiciaire, des polémiques politiques et le licenciement de trois...