• BLAST, Le souffle de l’info
    @blast_france
    4:20 PM · 19 juin 2024
    https://twitter.com/blast_france/status/1803432719910568101

    Une journaliste de Blast en garde à vue : sous Macron, informer est un délit

    Elle est actuellement retenue au commissariat du 11e depuis hier 10h du matin, pour avoir couvert une manifestation devant le siège de l’entreprise d’armement Exxelia, suspectée d’avoir livré du matériel militaire à Israël. Une journaliste, une fois de plus, dans la France du 21e siècle a passé la nuit en cellule. À l’heure où la démocratie est menacée dans les urnes, où la liberté d’informer apparaît d’autant plus essentielle, cette nouvelle entrave à la profession doit immédiatement cesser. Les journalistes, leurs sources, leurs droits, doivent être respectés. Informer n’est pas un délit.

    https://video.twimg.com/ext_tw_video/1803432458404175872/pu/vid/avc1/640x360/I1tMElktOmWKsqiR.mp4?tag=12

  • War on Gaza: Israeli bombing of tents in ’humanitarian zone’ kills seven Palestinians
    By MEE staff | Published date: 19 June 2024 07:00 BST | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/news/israel-bombs-gaza-humanitarian-zone-killing-least-seven

    Israeli fighter jets have bombed makeshift tents in the Rafah’s al-Mawasi area, previously designated by the military as a “humanitarian zone”, killing at least seven Palestinians and wounding others, according local media.

    The tents, located north-west of Rafah, were set ablaze following the strikes that took place after midnight on Wednesday, in what the Palestinian news agency Wafa described as a “massacre”.

    Israeli forces also bombed tents near Khan Younis in southern Gaza and homes in the Nuseirat refugee camp in the central governorate, Wafa added.

    Additionally, Al Jazeera Arabic reported a strike on a home in Gaza City killed six people, including women and children.

    The strikes come as the US confirms it has continued to send weapons to Israel, save for the one shipment of 2,000-pound bombs it is currently reviewing.

    The clarification was made after Israeli Prime Minister Benjamin Netnyahu published a video criticising Joe Biden’s administration, claiming it was withholding military aid to Israel. (...)

    #Génocide

  • Le nombre de morts à Gaza s’élève à 37 396
    19 juin 2024 10:23 BST | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/live/gaza-live-wfp-pauses-aid-deliveries-through-us-pier

    Gaza’s health ministry said that 37,396 people have been killed in Israeli attacks on the enclave since the start of the war, 24 of them in the past 24 hours.

    Additionally, 85,523 people have been wounded.

    Récapitulatif de la soirée du 18 juin 2024 23:51 BST
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/evening-recap-141?nid=370681&topic=Israel%2527s%2520war%2520on%2520Ga

    Voici les principaux événements de la journée

    Le ministère de la santé de Gaza a déclaré que 25 Palestiniens ont été tués lors des attaques israéliennes sur l’enclave au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le total à 37 372 personnes tuées depuis le début de la guerre contre Gaza le 7 octobre.

    Le gouvernement de Gaza a déclaré que 3 500 enfants risquaient de mourir de malnutrition en raison de la guerre et du siège israéliens sur l’enclave palestinienne.

    L’envoyé présidentiel américain Amos Hochstein a atterri à Beyrouth à la suite de son voyage en Israël, dans une nouvelle tentative d’éviter un conflit plus large entre Israël et le Hezbollah.

    Un médecin de Gaza est décédé alors qu’il faisait l’objet d’une enquête du Shin Bet en novembre, six jours après son arrestation par les forces israéliennes dans l’enclave palestinienne, rapporte Haaretz.

    La guerre d’Israël contre Gaza a entraîné une pollution sans précédent du sol, de l’eau et de l’air, détruit les systèmes d’assainissement et laissé des tonnes de débris d’engins explosifs, selon un article de l’ONU sur l’impact environnemental de la guerre publié mardi.

    Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a mis en garde contre une « dynamique potentiellement favorable » à une guerre entre Israël et le Hezbollah.

    Les éditeurs de Wikipedia ont voté pour qualifier l’Anti-Defamation League (ADL) de « généralement peu fiable » en ce qui concerne le conflit israélo-palestinien, a rapporté mardi l’Agence télégraphique juive (Jewish Telegraphic Agency).

    #Bilan

  • 3 semaines avant le 7 octobre, Tsahal a été alerté des projets d’attaque du Hamas - The Times of Israël
    https://fr.timesofisrael.com/3-semaines-avant-le-7-octobre-tsahal-a-ete-alerte-des-projets-datt

    Le document décrit une série d’exercices effectués par les forces d’élite du groupe terroriste palestinien, notamment des raids simulés sur des villes et des postes militaires israéliens, ainsi qu’un entraînement sur la manière de prendre des soldats et des civils en otage et de les ramener à Gaza, ainsi que les circonstances dans lesquelles il convenait de les tuer.

    « À 11 heures, on a observé plusieurs compagnies se rassembler pour prier et déjeuner avant le début de l’entraînement », indique le document. « À midi, du matériel et des armes sont distribués aux combattants avant un exercice d’état-major de la compagnie. À 14 heures, l’entraînement au raid commence. »

    Le document décrit des simulations d’infiltration par des terroristes du Hamas de reproductions d’avant-postes de l’armée israélienne, calqués sur les bases situées à la frontière de Gaza. L’exercice a été réalisé par quatre compagnies du groupe terroriste, chacune affectée à un avant-poste différent.

    Selon le reportage, le document détaille également les zones des bases que les commandos prévoyaient de cibler, notamment les salles de contrôle, les synagogues et les zones résidentielles.

    Les terroristes de la force d’élite Nukhba du Hamas avaient pour instruction de ne laisser aucun document derrière eux après les raids sur les bases, selon le document.

    Les terroristes étaient formés pour s’assurer que les otages ne portaient pas de téléphone et il leur était interdit d’informer les familles des otages de leur état. Ils avaient également reçu l’ordre de les déplacer au moindre signe qu’Israël avait pu localiser leur lieu de détention, selon le document.

    Ils ont en outre reçu l’ordre de menacer les otages de mort pour dissuader ces derniers de tout tentative de fuite.

    Le document a été porté à l’attention de hauts responsables des services de renseignement, du moins au sein de la Division de Gaza, ont indiqué à Kan des responsables de la sécurité sous le couvert de l’anonymat. Le gouvernement et les hauts responsables militaires continuent d’affirmer ne pas avoir été avertis de l’imminence d’un projet d’invasion à l’époque.

    Selon le reportage, le scénario le plus extrême auquel la division de Gaza s’était préparée avant le 7 octobre impliquait que des dizaines de terroristes franchissent la frontière en trois endroits, ce qui est bien moins que les quelques 3 000 terroristes qui ont réussi à pénétrer en Israël par une trentaine de brèches au cours de l’assaut.

    Dans sa réponse au reportage télévisé, Tsahal n’a pas reconnu le document, mais a déclaré qu’il enquêtait sur les failles qui ont conduit au massacre et qu’il les présenterait « de manière transparente à la population ».

    Ce document est le dernier d’une série de rapports indiquant que l’armée avait reçu et compilé des renseignements et d’autres informations indiquant l’imminence d’une invasion et d’un massacre. Israël disposait de multiples sources d’information sur les exercices et autres préparatifs du Hamas en vue d’un assaut dans les semaines et même les heures précédant le 7 octobre, y compris, semble-t-il, un plan d’attaque du groupe terroriste datant de 2022.

    Une évaluation militaire réalisée en 2022 a conclu qu’il était prématuré d’affirmer que le plan avait été approuvé par le Hamas, et lorsqu’une analyste de l’unité de renseignement électromagnétique du pays a constaté que l’organisation avait effectué un exercice d’entraînement conforme au plan, ses avertissements ont été rejetés.

    Au lendemain de l’assaut du 7 octobre, les soldates d’observation qui servaient le long de la frontière avec Gaza ont précisé qu’elles avaient elles aussi fait part de leurs inquiétudes avant ce jour concernant des activités suspectes, mais ont été ignorées.

    Tsahal a longtemps vanté les mérites de sa barrière de sécurité, équipée de caméras, de tours de guet et de capteurs de haute technologie, pour assurer la sécurité des habitants des villes frontalières de Gaza.

    Un document rédigé par la division de Tsahal responsable de la bande de Gaza, moins de trois semaines avant le 7 octobre, avertissait que le Hamas s’entraînait à une invasion à grande échelle d’Israël au cours de laquelle des otages seraient pris en masse, a révélé lundi la chaîne publique Kan.

    Intitulé « Entraînement détaillé aux raids de bout en bout », le document a été émis le 19 septembre et aurait été porté à l’attention d’au moins plusieurs hauts responsables des services de renseignement, qui semblent l’avoir ignoré. Kan n’a pas précisé qui avait produit le document ni qui l’avait consulté.

    Toujours selon Kan, qui cite des sources de sécurité anonymes, le document, basé sur des informations de l’unité 8200 du renseignement militaire, avait estimé à 200 voire 250 le nombre d’otages que le Hamas cherchait à capturer. Le 7 octobre, 251 personnes ont été prises en otages et près de 1 200 personnes ont été sauvagement assassinées.

    Le document décrit une série d’exercices effectués par les forces d’élite du groupe terroriste palestinien, notamment des raids simulés sur des villes et des postes militaires israéliens, ainsi qu’un entraînement sur la manière de prendre des soldats et des civils en otage et de les ramener à Gaza, ainsi que les circonstances dans lesquelles il convenait de les tuer.

    « À 11 heures, on a observé plusieurs compagnies se rassembler pour prier et déjeuner avant le début de l’entraînement », indique le document. « À midi, du matériel et des armes sont distribués aux combattants avant un exercice d’état-major de la compagnie. À 14 heures, l’entraînement au raid commence. »

    Le document décrit des simulations d’infiltration par des terroristes du Hamas de reproductions d’avant-postes de l’armée israélienne, calqués sur les bases situées à la frontière de Gaza. L’exercice a été réalisé par quatre compagnies du groupe terroriste, chacune affectée à un avant-poste différent.

    Selon le reportage, le document détaille également les zones des bases que les commandos prévoyaient de cibler, notamment les salles de contrôle, les synagogues et les zones résidentielles.
    Exercice de tir réel baptisé opération « Pilier fort » à l’extérieur d’Al-Mawasi, une ville située sur la côte sud de la bande de Gaza, le 12 septembre 2023. (Crédit : Hamas/AP)

    Les terroristes de la force d’élite Nukhba du Hamas avaient pour instruction de ne laisser aucun document derrière eux après les raids sur les bases, selon le document.

    Les terroristes étaient formés pour s’assurer que les otages ne portaient pas de téléphone et il leur était interdit d’informer les familles des otages de leur état. Ils avaient également reçu l’ordre de les déplacer au moindre signe qu’Israël avait pu localiser leur lieu de détention, selon le document.

    Ils ont en outre reçu l’ordre de menacer les otages de mort pour dissuader ces derniers de tout tentative de fuite.

    Le document a été porté à l’attention de hauts responsables des services de renseignement, du moins au sein de la Division de Gaza, ont indiqué à Kan des responsables de la sécurité sous le couvert de l’anonymat. Le gouvernement et les hauts responsables militaires continuent d’affirmer ne pas avoir été avertis de l’imminence d’un projet d’invasion à l’époque.

    Selon le reportage, le scénario le plus extrême auquel la division de Gaza s’était préparée avant le 7 octobre impliquait que des dizaines de terroristes franchissent la frontière en trois endroits, ce qui est bien moins que les quelques 3 000 terroristes qui ont réussi à pénétrer en Israël par une trentaine de brèches au cours de l’assaut.

    L’un des soldats impliqués dans l’élaboration du rapport a écrit après le 7 octobre : « J’ai envie de pleurer, de crier et de jurer », selon Kan.
    Le centre de commandement incendié de la base militaire Nahal Oz, pris d’assaut par les terroristes du Hamas, le 7 octobre 2023, pendant une visite faite par les proches des soldats de surveillance qui ont été tués par les terroristes, le 19 décembre 2023. (Crédit : Eyal Eshel)

    Dans sa réponse au reportage télévisé, Tsahal n’a pas reconnu le document, mais a déclaré qu’il enquêtait sur les failles qui ont conduit au massacre et qu’il les présenterait « de manière transparente à la population ».

    Ce document est le dernier d’une série de rapports indiquant que l’armée avait reçu et compilé des renseignements et d’autres informations indiquant l’imminence d’une invasion et d’un massacre. Israël disposait de multiples sources d’information sur les exercices et autres préparatifs du Hamas en vue d’un assaut dans les semaines et même les heures précédant le 7 octobre, y compris, semble-t-il, un plan d’attaque du groupe terroriste datant de 2022.

    Une évaluation militaire réalisée en 2022 a conclu qu’il était prématuré d’affirmer que le plan avait été approuvé par le Hamas, et lorsqu’une analyste de l’unité de renseignement électromagnétique du pays a constaté que l’organisation avait effectué un exercice d’entraînement conforme au plan, ses avertissements ont été rejetés.

    Au lendemain de l’assaut du 7 octobre, les soldates d’observation qui servaient le long de la frontière avec Gaza ont précisé qu’elles avaient elles aussi fait part de leurs inquiétudes avant ce jour concernant des activités suspectes, mais ont été ignorées.

    Tsahal a longtemps vanté les mérites de sa barrière de sécurité, équipée de caméras, de tours de guet et de capteurs de haute technologie, pour assurer la sécurité des habitants des villes frontalières de Gaza.

    A LIRE : Pourquoi Israël pensait qu’une clôture le protégerait d’une armée de terroristes ?

    Mais le 7 octobre, des terroristes du Hamas en ont détruit des pans entiers à l’aide d’explosifs et de bulldozers en de multiples endroits, puis sont passés par les trous béants à bord de jeeps et de motos, tandis que d’autres les survolaient en deltaplane, tandis que des drones larguaient des explosifs sur les tours d’observation et détruisaient les caméras.

    Au cours d’un barrage de roquettes simultané sur le sud et le centre d’Israël, environ 3 000 terroristes ont déferlé sur le sud d’Israël pour y massacrer aussi bien des militaires que des civils, rencontrant une faible résistance locale, tandis que l’establishment militaire a tardé à réagir.

    L’armée israélienne a annoncé au début du mois qu’elle commencerait à présenter ses enquêtes sur ses échecs dans la période précédant les attaques du 7 octobre du groupe terroriste Hamas en juillet.

  • Undetected, Hezbollah Hoopoe mission exposes sensitive Israeli sites
    18 juin 2024 | By Al Mayadeen English

    Hezbollah publishes a nine-minute video showing its drones flying in occupied Palestinian airspace over sensitive Israeli infrastructure.

    https://english.almayadeen.net/news/politics/undetected--hezbollah-hoopoe-mission-exposes-sensitive-israe

    The Military Media of the Islamic Resistance in Lebanon - Hezbollah released Tuesday footage showing its reconnaissance drones flying over swathes of occupied Palestinian land, including Kiryat Shmona, Nahariya, Safad, Karmiel, Afula, all the way to Haifa and its port.

    Titled “This is what the Hoopoe came back with,” the nine-minute-and-a-half video captured footage and exposed sensitive Israeli sites. Hezbollah indicated that the video was only the first episode of more yet to come, highlighting that the drones bypassed Israeli air defenses and returned to Lebanese airspace undetected.

    The published footage included intelligence about Israeli sites inside occupied Palestine and clearly showed that the drone arrived at the port of Haifa intact. Hezbollah’s drones brought back footage and information about sensitive sites they captured over Haifa starting with the port itself to oil refineries and military factories, not to mention the locations of military battleships and important economic hubs in the port. (...)

  • Senior Gaza doctor died while under Israeli interrogation
    18 June 2024 09:44 BST | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/senior-gaza-doctor-died-while-under-israeli-interrogation-report

    A senior doctor from Gaza died while under Shin Bet investigation in November, six days after Israeli forces arrested him from the Palestinian enclave, Haaretz reports.

    Dr Iyad Rantisi , 53, was the head of a women’s hospital, part of the Kamal Adwan hospital in Beit Lahia, northern Gaza.

    He was arrested on 11 November and declared dead six days later at Shikma Prison, a Shin Bet interrogation facility.

    Haaretz says that following Rantisi’s death, “Ashkelon Magistrate’s Court issued a six-month gag order prohibiting publication of all details of the case, including the existence of the gag order.” The order expired in May.

    Dr Husam Abu Safia, the manager of the Kamal Adwan hospital, said that Rantisi was arrested at a military checkpoint as he was trying to cross from the north to the south of Gaza following the Israeli army’s evacuation orders.

    The Shin Bet said they arrested him over suspicion of involvement in hiding hostages.

    Rantisi is the second known case of a Gaza physician dying in Israeli prisons, following Dr Adnan al-Bursh, a surgeon who led the orthopaedic department at Gaza City’s Al-Shifa hospital, who died on 19 April in Ofer Prison in the occupied West Bank.

    No authorities have yet provided any information on the circumstances related to Rantisi’s death.

  • Ventes d’armes à Israël : Une journaliste de Blast passe la nuit en garde-à-vue
    18.06.2024 | Blast
    https://www.blast-info.fr/articles/2024/ventes-darmes-a-israel-une-journaliste-de-blast-passe-la-nuit-en-garde-a-

    Nouvelle attaque contre la presse : une de nos reporters a été interpellée ce mardi matin par la police en plein reportage, et placée en détention pour ne pas vouloir révéler ses sources. Sa garde à vue est prolongée cette nuit.

    Depuis des semaines, une journaliste de Blast mène une investigation sur les ventes d’armes françaises à Israël. Un sujet d’intérêt public, nécessaire au débat démocratique dans une République qui se veut exemplaire.

    Ses recherches l’ont amené à couvrir le matin du 18 juin la manifestation d’un collectif devant le siège d’une entreprise de défense, Exxelia, suspectée d’avoir livré du matériel militaire en Palestine.

    Cette société se trouve au coeur d’une information judiciaire, menée au tribunal judiciaire de Paris, pour complicité de crimes de guerre, après un dépôt de plainte de l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT). Du matériel d’Exxelia aurait été utilisé lors d’un bombardement intervenu en 2014 à Gaza, au cours de l’offensive Bordure Protectrice. Dans les débris du missile, qui a tué trois enfants et en a grièvement blessé deux autres, des composants français ont été retrouvés.

    Notre consoeur a naturellement pris des images et des notes de cet événement, en somme réalisé son travail de reporter.

    • BLAST, Le souffle de l’info
      @blast_france - 7:51 PM · 18 juin 2024
      https://twitter.com/blast_france/status/1803123306922406105

      Nous apprenons avec stupeur la prolongation de la garde à vue de notre journaliste suite à son refus de communiquer les codes de son téléphone, saisi par les policiers, afin de protéger ses sources. Arrêtée dans le cadre de la réalisation de son long format sur Blast, intégrant la question des ventes d’armes à Israël.
      C’est une atteinte grave et injustifiable à la liberté d’informer.
      Nous demandons sa libération immédiate.

  • Angleterre : sabotage d’une usine d’armement israélienne
    17 juin 2024 - Contre Attaque
    https://contre-attaque.net/2024/06/17/angleterre-sabotage-dune-usine-darmement-israelienne

    L’entreprise Elbit Systems est le plus grand fabricant d’armes privé d’Israël, qui fournit 85% des drones et la plupart des équipements militaires terrestres utilisés par l’armée israélienne. Il dispose de succursale et de partenaires dans plusieurs pays européens.

    Dans le Kent, à l’Est de l’Angleterre, des militants du collectif « Palestine Action » ont franchi trois barrières de sécurité pour pénétrer dans le complexe « hautement sécurisé » d’Elbit. Une fois à l’intérieur, ils ont commencé à démonter les machines, la technologie et les pièces utilisées pour armer le génocide de Gaza. Un sabotage destiné à contrer, matériellement, le génocide en cours à Gaza.

    Fin mai, à Edimbourg, en Ecosse, des militants de « Palestine Action » avaient coupé les câbles Internet de l’usine Leonardo, ce qui avait provoqué l’arrêt de la production de systèmes de ciblage pour les avions de combat F-35 d’Israël utilisés par Tsahal. Leonardo est une multinationale spécialisée dans l’aéronavale, notamment la fabrication d’hélicoptères ou de composants pour les avions de combat.

  • En pleine guerre à Gaza, la France équipe des drones armés israéliens
    https://disclose.ngo/fr/article/en-pleine-guerre-a-gaza-la-france-equipe-des-drones-armes-israeliens

    Le gouvernement a autorisé la livraison, en Israël, d’équipements électroniques pour des drones soupçonnés de bombarder des civils à Gaza. Du matériel de guerre fabriqué par Thales et dont l’expédition la plus récente était prévue le 26 mai 2024, révèle Disclose, documents confidentiels à l’appui.

    • Israël ne bombarde pas des civils mais des terroristes du Hamas.
      Qui se cachent dans les maisons, les hôpitaux, les écoles…
      Il va être temps d’arrêter de contourner la réalité, pour que ça satisfasse vos fantasmes.
      Ça a toujours été comme ça. Les vies ne comptent pas pour les terroristes.

    • J’y ai fortement pensé à ce bandeau d’accueil de Seenthis.
      C’est bizarre : ce compte silencieux depuis deux ans ans s’est réveillé il y a un mois. Et pour nous relayer la propagande extrême-droitière et suprémaciste du gouvernement Netanyahou ... Je sais bien que depuis le 7 octobre 2023, certains sujets sont clivants mais tout de même.

    • https://www.revolutionpermanente.fr/La-France-a-equipe-des-drones-fournis-a-Israel-pour-son-genocid

      Ces composants, qui sont classés parmi la catégorie des « systèmes de surveillance, de poursuite de cible et de reconnaissance », permettent selon Disclose « aux drones israéliens d’éviter tout risque de collision ou de tirs entre aéronefs ‘‘amis’’ ». L’entreprise d’armement israélien, Elbit Systems, avait commandé le 2 mars 2023 huit de ces transpondeurs pour un montant total de 440.000 euros. A nouveau le 5 décembre dernier, deux de ces transpondeurs étaient expédiés vers Israël depuis l’aéroport Charles de Gaulle, le 5 décembre dernier deux mois après le début du massacre à Gaza.

      L’Etat français avait pourtant suspendu l’exportation « d’éléments pouvant servir à la fabrication d’obus d’artillerie », à la suite d’une revue de l’ensemble des licences d’exportation vers Israël, fin octobre 2023. Une décision qui faisait suite à la signature par la France du Traité sur le commerce des Armes (TCA) en 2014. Ce traité, en effet, interdit aux États l’ayant signé d’exporter des armes ou des biens « s’[ils ont] connaissance, lors de l’autorisation » qu’ils permettraient de « commettre des attaques contre des civils ».

      Un flou que le gouvernement s’efforce de reprendre à son compte en affirmant que ces transpondeurs ne serviraient que comme « composants du dôme de fer » afin d’éviter que « citoyens israéliens se prennent des roquettes sur la tête ». Le 5 avril dernier, la France s’abstenait sur une résolution des Nations unies appelant à un « embargo » sur toute arme à destination de l’État colonial.

      Les révélations de Disclose jettent une nouvelle fois la lumière sur les liens étroits entretenus entre la France et Israël en matière militaire, avec 208 millions d’euros de vente d’armes en dix ans. Outre l’export des transpondeurs, Disclose avait également révélé aux côtes de Marsactu, le 26 mars dernier, la présence de composants nécessaire à la fabrication de munitions dans le port de Marseille … à destination d’Israël.

      Le gouvernement utilise également le « flou » de la législation internationale pour exporter « du matériel à double usage », c’est-à-dire du matériel à visée civil mais aussi militaire, à l’image des systèmes infrarouges, qui « recouvriraient une gamme de dispositifs allant du leurrage radar à de la protection antimissile sur des avions » selon Le Monde. Selon un rapport présenté au Parlement en 2023 sur « Les exportations à double usage de la France », la France a ainsi exporté l’équivalent de 34 millions d’euros de matériel à Israël, dont 29 millions de « capteurs et lasers », susceptibles d’un usage militaire en 2022.

      Et, tiens ? On apprend que « la justice » a invalidé la décision de « la France » qui voulait exclure Israël du salon de défense Eurosatory :
      https://seenthis.net/messages/1058559

    • Mais pourquoi vous répondez à la troll ? Vous virez ses messages et vous bloquez, c’est pas compliqué. Je suis désolé, c’était une copine depuis les débuts de SPIP, mais moi je l’ai bloquée.

      De toute façon, à chaque fois elle vient poster son petit message merdique, quelqu’un répond mais elle ne revient pas, elle attend quelques semaines et hop, elle reposte une merde ailleurs.

  • Israel kills many in overnight strikes in central Gaza despite ’pause’
    By MEE staff | Published date:18 June 2024 06:47 BST | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/news/israel-kills-dozens-overnight-central-gaza-strikes-despite-pause

    A Palestinian woman climbs out of a building damaged by an Israeli strike on Deir al-Balah, central Gaza Strip on 14 June 2024 (Reuters/Abed Khaled)

    Israeli bombing of several areas in central Gaza has killed at least 17 people overnight, according to local media reports.

    The attacks included a strike on the al-Rai family’s home in Nuseirat, in central Gaza, that killed at least eight people.

    Palestine’s Wafa news agency also reported Israeli strikes on Rafah, southern Gaza, despite the Israeli army’s previously declared “tactical pauses” in fighting to facilitate the flow of aid.

    The intense bombing of central Gaza comes as a senior Israeli negotiator told AFP that dozens of the captives held by Hamas are alive “with certainty”.

    The negotiator, who spoke on the condition of anonymity, said that Israel cannot end the war before ensuring the release of all captives as he believes Hamas could “breach their commitment... and drag out the negotiations for 10 years”.(...)

  • compare « La Mairie d’Auvers-sur-Oise » telle que Van Gogh l’a peinte le 26 messidor XCVIII et celle telle que Google Maps® la photographie en pluviôse CCXXXI. C’est drôle : cent trente-quatre ans plus tard et même sans savoir que c’est le même bâtiment on le reconnaîtrait au premier coup d’œil, en dépit du fronton qui s’est arrondi et des volets à battants qui ont disparu.

    L’environnement, lui, est en revanche méconnaissable : un pavage a remplacé l’herbe, les rares arbres qui restent ont l’air de pleurer à chaudes larmes, de très bourgeoises maisons ont poussé à la place des champs dans lesquels la mairie semblait originellement avoir été sise. Le paysage s’est standardisé et la scène pourrait maintenant être n’importe où, dans n’importe quel sinistre patelin de la France profonde et droitarde. Quelque chose entre un décor de « Second Life® » et une semi-ruralité glauque à la Chabrol.

    Google Maps® est toujours d’une précieuse aide pour cesser de fantasmer quoi que ce soit.

  • Femme enceinte tuée d’un coup de fusil : « Pour nous elle n’était pas une Rom, elle était Angela »
    Par Christel Brigaudeau, envoyée spéciale à Chenex (Haute-Savoie) et Genève (Suisse)
    Le 17 juin 2024 - Le Parisien
    https://www.leparisien.fr/faits-divers/femme-enceinte-tuee-dun-coup-de-fusil-pour-nous-elle-netait-pas-une-rom-e
    https://www.leparisien.fr/resizer/6G03VQsJQ4VU65tF5TOiJgXFBP0=/1248x782/cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/leparisien/UNU4PXO4ZREWBGOENKJ77IXGGY.jpg

    Angela Rostas, 40 ans, était une mère de famille rom, enceinte de sept mois. Elle a été tuée d’une balle de fusil de chasse le 22 février au seuil de son mobile home, à Chênex, en Haute-Savoie. Deux hommes originaires de villages voisins ont été écroués et mis en examen pour meurtre à caractère raciste.

    (...) Deux adolescentes aux yeux noirs se tiennent près de leur mère, prostrées. Le mari est perdu. Qui a pu faire ça ? Angela Rostas, enceinte de sept mois d’un petit garçon qu’elle aurait appelé Ferdino, vient d’être tuée à l’heure du dîner, d’une balle dans l’abdomen sur le seuil de son mobile home. Les coups de feu ont surgi depuis la forêt, en face.

    Au terme d’une enquête de trois mois, menée par neuf enquêteurs de la section de recherches des Savoie, à Chambéry, la silhouette derrière les feuillages a été identifiée. M., 26 ans, artisan et chasseur connu dans le Vuache, du nom de cette région frontalière de la Suisse, a été arrêté et incarcéré le 7 juin, ainsi qu’un de ses meilleurs amis, F., âgé de 30 ans. M. et F. ont été mis en examen pour « meurtre et tentative de meurtre commis en raison de la race, l’ethnie, la nation ou la religion ». Un troisième jeune homme est placé sous contrôle judiciaire, soupçonné de « destruction de preuves ».
    Mobile raciste

    Les deux amis ne connaissaient pratiquement pas leur victime, hormis de vue. D’après les premières conclusions de l’enquête, Angela est morte pour la seule raison qu’elle était rom, victime d’une glaçante expédition punitive menée à l’aveugle contre des gens du voyage.

    M. a admis être l’auteur des tirs, « tout en contestant avoir délibérément touché la victime », a indiqué la procureure d’Annecy, Line Bonnet-Mathis. Son complice a avoué « avoir déposé le tireur avec son fusil sur le lieu du crime » et l’avoir récupéré ensuite. Leurs avocates n’ont pas souhaité s’exprimer.

    #racisme

  • Patrick Klugman
    @PKlugman
    9:40 AM · 18 juin 2024
    https://twitter.com/PKlugman/status/1802969577749442646

    🚨Saisi en référé d’heure à heure à la demande de la Chambre de commerce France Israel, le Président du Tribunal de commerce de Paris vient de juger que la mesure d’exclusion des société israéliennes de Eurosatory est discriminatoire. Il a ordonné de la faire cesser. Je suis très fier d’avoir concouru avec mes associés à remettre le droit à l’endroit dans cette affaire.

  • Récapitulatif de la soirée du 17 juin 2024 23:55 BST | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/evening-recap-140

    Voici les principaux événements de la journée :

    Les forces israéliennes ont tué au moins 10 Palestiniens et en ont blessé 73 autres au cours des dernières 24 heures, selon le ministère palestinien de la santé, ce qui porte à 37 347 le nombre de morts palestiniens depuis le 7 octobre et à plus de 85 372 le nombre de blessés.

    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dissous le cabinet de guerre quelques jours après que Benny Gantz, figure clé de l’opposition, l’a quitté, a rapporté lundi le radiodiffuseur public israélien Kan.

    Les forces israéliennes ont incendié et détruit des installations au point de passage de Rafah entre la bande de Gaza et l’Égypte, notamment des halls utilisés pour l’arrivée et le départ des voyageurs, selon des responsables locaux et des articles de presse.

    Le chef de l’opposition israélienne, Yair Lapid, a déclaré que le Premier ministre Benjamin Netanyahu devrait dissoudre le gouvernement israélien, suite à la décision du chef du gouvernement de dissoudre le cabinet de guerre après la démission d’une figure clé de l’opposition, Benny Gantz.

    Selon un nouveau sondage réalisé par le Jewish People Policy Institute, environ 60 % des Israéliens souhaitent que le pays accepte l’accord « captifs contre cessez-le-feu » présenté par le président américain Joe Biden.

    L’armée israélienne affirme contrôler 60 à 70 % de la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

    En 2023, les exportations de défense d’Israël ont atteint un niveau historique, dépassant les 13 milliards de dollars, selon l’article du département des exportations de défense du ministère de la Défense

    #Bilan

  • Réponse collective à une infamie : Sur l’accusation d’antisémitisme portée contre la France insoumise | Au Poste média libre & indépendant
    https://www.auposte.fr/reponse-collective-a-une-infamie-sur-laccusation-dantisemitisme-portee-contr

    Nous savons bien pourquoi cette offensive déchaînée est menée : la possibilité d’une arrivée de la gauche au pouvoir terrifie les représentants d’un ordre social, économique et idéologique. Il leur faut absolument briser l’alliance de gauche, disqualifier par une sorte de mise à mort politique l’une de ses forces les plus importantes et les plus combatives. Le Nouveau Front populaire engendre une profonde panique chez les tenants de l’ordre tel qu’il est. L’abject atteint donc des sommets.

    Emmanuel Macron, dans une fuite en avant face à l’incendie politique qu’il a allumé en pompier pyromane, y est allé de son couplet inacceptable sur l’association entre LFI et l’antisémitisme. Meyer Habib de son côté parle de la France insoumise comme du « parti le plus antisémite, pro-terroriste et pro-islamiste ». Comme Emmanuel Macron lui-même, qui rabaisse ici considérablement la fonction politique qu’il occupe, il ose brandir le nom de Léon Blum qui d’après lui se retournerait dans sa tombe. « Non, ce n’est pas le Front Populaire, c’est le Front Antisémite », déclare Habib. On a rarement vu un tel degré de calomnie. Et de retournement historique infâme : un mensonge et un abus éhonté de la référence au Front populaire de la part d’une droite et d’une extrême-droite violentes que les femmes et les hommes du Front populaire version 1936 auraient à n’en pas douter combattues de toute leur âme.

    L’accusation d’antisémitisme portée contre LFI est un outrage. Pour ce parti en général, et pour celles et ceux, juives, juifs, qui en sont membres, ou simplement soutiennent ses positions, votent pour cette organisation. C’est le cas de plusieurs parmi nous, qui n’en peuvent plus de se voir associés-es à cette injure infâme et d’être traîné-es dans la boue. Jean-Luc Mélenchon, qui subit au quotidien cette disqualification à nos yeux injuste et écœurante, a eu ces mots lors d’un meeting du 23 mai dernier : « le cœur saigne en pensant à ceux de nos compatriotes juifs qui sont de notre avis et qui subissent tous les outrages, jusque dans leur propre famille. Notre pensée se tourne vers eux, en solidarité humaine, totale, complète ».

    • Je pense qu’on n’est pas loin de perdre notre temps à « répondre » à l’accusation d’antisémitisme agitée frénétiquement et sans plus aucune retenue par la Macronie.

      Parce que ces réponses accréditent l’idée, grosso modo, que ces accusations seraient à vocation électorale, qu’il s’agirait réellement pour la Macronie de « piquer » des voix à la gauche.

      Sauf que je ne vois pas trop comment ces outrances seraient réellement performatives. Comment elles pourraient réellement avoir un impact sur le vote autrement que de manière très marginale (les neuneus qui se croyaient de gauche tout en trouvant que la gauche est extrémiste, ça fait belle lurette qu’ils votent LaRem.)

      Je pense que fondamentalement, le but de la manœuvre n’est pas immédiatement électoral. Le but est principalement de préparer le ralliement avec RN après l’élection, voire au second tour. Parce que l’hypothèse la plus crédible, c’est qu’on reconduise une Assemblée sans majorité absolue (juste un RN très fort, et une Macronie affaiblie). Ou bien un RN avec une majorité absolue (j’en doute). Ou bien, soyons fous, une gauche qui arrive en tête, mais sans majorité absolue (donc la situation 1 : trois blocs et pas de majorité absolue).

      De fait, la Macronie devra forcément s’allier à quelqu’un pour trouver des majorités de vote. Et je pense que ces accusations hystériques d’antisémitisme, uniquement adressées à la gauche, c’est dans le but de préparer le ralliement à l’extrême-droite, et interdire toute possibilité d’un accord avec la gauche.

      Sinon, si la Macronie arrive à pas trop mal s’en tirer, une coalition avec les socialistes de droite, et là encore l’accusation d’antisémitisme sert à justifier les futures trahisons. Mais là encore, ça n’a pas pour but de convaincre les électeurs au moment de glisser le bulletin dans l’urne : c’est une préparation de l’« après ».

      Bref ne pas trop perdre de temps avec une argumentation sur le fait que c’est un argument « faux ». Le but, comme dans toutes les inversions de valeurs et de langage que nous sert la Macronie depuis 7 ans, c’est le ralliement du bloc bourgeois à l’extrême-droite identitaire. Comme dans tout ce qu’ils font : la destruction du langage comme alibi. Discuter du fond est une perte de temps.

    • Je pense au contraire que c’est fondamental : cette accusation est de nature à faire reculer les électeurs républicains pas de gauche… et on va vachement avoir besoin d’eux.

      Tu sous-estimes gravement sa place comme argument ni-ni.

      Et comme méthode préfasciste de criminalisation des idées de gauche.

      Mon père et ses potes de droite historique ont décidé de faire barrage, parce que pour eux, le fascisme, c’est un concept qui leur parle encore, c’est une réalité qu’ils ont vécu. C’est pour cela qu’on ne peut pas réellement leur faire avaler que Bardella, il est mignon, il est gentil.

      Mais si on leur fait avaler qu’on est des antisémites, on les perd.

    • Sinon, double effet Kisscool : on ne parle plus de Gaza que de manière secondaire, et systématiquement sous le prise de l’imputation (avérée ou qu’on réfute) de l’antisémitisme de gauche.

      LFI avait réussi à mettre Gaza dans la campagne, désormais c’est plié on ne parle plus que d’antisémitisme. (Vu une interview d’Alain Gresh sur Regards à propos de la Palestine, l’interviouweur avait absolument tenu à terminer la discussion en balançant que la gauche était « à poil sur la question de l’antisémitisme » – alors que le sujet de l’invitation était le bouquin d’Alain sur la Palestine et le massacre à Gaza). L’ami Davduf multiplie les « débats » entre Simon Assoun et Arié Alimi, apparemment on est censés se passionner pour les discussions entre Tsedek et Golem (je dis pas que c’est pas intéressant, mais il y a un génocide en ce moment, et on ne parle plus que de savoir si LFI sont antisémites).

    • @monolecte Ce sur quoi on est d’accord en revanche, c’est que le but est bien de préparer (dès maintenant) le futur ralliement officiel de la Macronie au RN.

      Par contre je comprends ton père et ses potes, mais je pense qu’on est déjà malheureusement dans l’anecdotique. Les gens de droite (et notamment les gens de droite du sud), ils sont déjà prêts à voter RN au second tour, et en tout cas à s’abstenir. Les électeurs de droite prêts à voter à gauche pour « faire barrage », hum…

      (Je t’avoue que je vais même pas te faire de la sociologie des familles, parce que je préfère rigoureusement éviter le sujet avec ma propre famille…)

    • D’accord avec Arno. La droite est dans le classique « plutôt Hitler que Blum ». L’antisémitisme est superflu pour l’élection, c’est à la rigueur la cerise sur le gâteau, mais rien de plus.
      D’ailleurs, j’ai appris en famille que LFI est l’équivalent fonctionnel du NKVD. Un tel niveau de stupidité implique un vote RN au second tour, l’abstention au mieux.
      On a beaucoup glosé sur la stupidité de la macronie, mais leur électorat est à leur image (plutôt l’inverse en fait), incapable de réfléchir 5 minutes et dénué de tout sens moral. Ce sont les mêmes passions tristes et sales de la bourgeoisie de 1936.

    • Etre juif et de gauche dans la France qui implose. Second débat.
      Simon Assoun, porte-parole du collectif juif décolonial Tsedek, et Arié Alimi, auteur de Juif, français, de gauche… dans le désordre (La Découverte) ont tenu parole. Après un premier débat Au Poste, le 6 mai dernier, qui a vu se confronter leurs points de vue, les voilà de retour — comme promis. Et cette fois, en public.
      par David Dufresne et Euryale
      17 juin 2024
      https://www.auposte.fr/etre-juif-et-de-gauche-dans-la-france-qui-implose-second-debat

    • Rosenstraße
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Rosenstra%C3%9Fe


      Alors si je vous comprends bien, après les élections je serai de nouveau le bienvenu en France quand je me déguiserai en réincarnation de la bienfaisance allemande genre « c’est notre général qui a empêche la déstruction de la ville lumière contre l’ordre du Führer »,

      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Dietrich_von_Choltitz

      ... puis « le peuple allemand s’est opposé contre l’assassinat des juifs dans la Rosenstraße mais n’a rien pu faire contre les méchants Gestapos », et « là il va falloir rendre sa dignité aux peuples europeens (sauf aux Russes incultes) et se libérer des muselmans trop envahissants ... ».


      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mouvance_identitaire

      Vive l’Europe, quel bel avenir sous le régime des von der Leyen !

      Au fond on aime bien le crypto-fascisme, c’est tellement comfortable. Il permet de se réclamer de tout ce qui est bon et valeureux y compris le militantisme philosemite sans limites ni compromis.

      #antisemitisme #wtf #pop24

  • Netanyahu dissolves war cabinet
    17 June 2024 08:58 BST | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/netanyahu-dissolves-war-cabinet

    Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu dissolved the war cabinet days after key opposition figure Benny Gantz quit it, the Israeli public broadcaster Kan reported on Monday.

    According to Haaretz, Netanyahu said he will continue to consult a limited “forum” for sensitive decisions.

    “““““““““““““““““““““"
    17 juin 2024 – 09:25 GMT
    Netanyahu snubs Ben-Gvir, Smotrich by dissolving war cabinet
    Bernard Smith – Reporting from Amman, Jordan
    https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/6/17/israel-war-on-gaza-live-five-more-children-killed-in-israeli-attacks

    Al Jazeera is reporting from outside of Israel because it has been banned by the Israeli government.

    The war cabinet was set up in the days after October 7, essentially as a way of trying to show national unity.

    Benny Gantz and Gadi Eisenkot, the former chief of staff of the Israeli military, joined. One of Gantz’s reasons for being willing to join at the time was to stop the far right from having any influence on the prosecution of the war.

    Well, now Gantz and Eisenkot have withdrawn, essentially leaving only Netanyahu and the defence minister.

    Netanyahu’s dissolved the war cabinet, Israeli media is reporting, because Itamar Ben-Gvir and Bezalel Smotrich, those far-right ministers keeping Netanyahu in power, have been agitating to join it.

    Rather than let them into the cabinet, Netanyahu’s dissolved it.

    The reporting is that Netanyahu will now use sort of a kitchen cabinet – speaking to some smaller advisers on what decisions to take regarding the continued prosecution of the war.

  • Mise à jour matinale du 17 juin 2024 05:56 BST | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/morning-update-80

    Voici les dernières nouvelles de la guerre d’Israël contre Gaza, qui en est à son 255e jour :

    Selon l’agence de presse Wafa, les frappes aériennes israéliennes ont tué cinq Palestiniens dans la ville de Gaza et dans le nord du gouvernorat à l’aube de ce lundi.

    Les médias palestiniens locaux ont déclaré lundi matin que les forces terrestres israéliennes avançaient vers le quartier d’al-Zaytoun, au sud-est de la ville de Gaza, sous le couvert de lourdes frappes aériennes.

    Le porte-parole militaire israélien, Daniel Hagari, a déclaré dimanche dernier que le Hezbollah « nous amenait au bord de ce qui pourrait être une escalade plus large » alors que les tirs transfrontaliers se sont intensifiés au cours des dernières semaines.

    Dans le même temps, la Maison Blanche a déclaré qu’Amos Hochstein, conseiller principal de Joe Biden, arriverait en Israël lundi pour des réunions visant à éviter une nouvelle escalade entre Israël et le Liban.

    Récapitulatif de la soirée du 16 juin 2024 23:46 BST
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/evening-recap-139?nid=370681&topic=Israel%2527s%2520war%2520on%2520Ga

    Voici les principaux développements de la 254e journée du conflit.

    Les forces israéliennes ont tué au moins 41 Palestiniens et en ont blessé 102 autres au cours des dernières 24 heures dans quatre « massacres », selon le ministère palestinien de la santé. Cela porte à 37 337 le nombre de morts palestiniens depuis le 7 octobre, à plus de 85 299 le nombre de blessés et à environ 10 000 le nombre de disparus, probablement morts ou ensevelis sous les décombres.

    Plus de 9 300 Palestiniens, dont au moins 75 femmes et 250 enfants, sont toujours détenus dans les prisons et les centres de détention israéliens, a déclaré dimanche la Palestinian Prisoners Society (PPS) dans un communiqué.

    Les forces israéliennes ont tué deux Palestiniens dans le quartier de Tal as-Sultan à Rafah, ciblant également les ambulances qui tentaient d’atteindre les blessés, a rapporté Al Jazeera Arabic.

    Des frappes aériennes israéliennes sur une maison du camp de réfugiés d’al-Bureij ont tué quatre personnes dimanche, dont une fillette de neuf ans, selon les médias locaux.

    L’armée israélienne a revendiqué plusieurs frappes de drones visant, selon elle, des cibles du Hezbollah dans les villages de Yaroun, Aamra, Kila et Marwahin, dans le sud du Liban.

    Les Palestiniens de Gaza et de Jérusalem-Est occupée ont célébré l’Aïd al-Adha alors que les attaques israéliennes se poursuivent dans la bande de Gaza. Les forces israéliennes ont violemment empêché les Palestiniens d’accéder à la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem-Est occupée dimanche pour assister à la prière de l’Aïd. Des centaines de personnes, principalement des jeunes hommes, ont été empêchées d’accéder au site religieux aux points de contrôle de la vieille ville, certains ayant été frappés à coups de matraque, poussés et bousculés par des officiers israéliens.

    L’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) a déclaré que ses équipes avaient organisé des activités pour les enfants déplacés dans une zone humanitaire à Mawasi, Khan Younis.

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que le monde islamique célébrait l’Aïd avec tristesse en raison de la guerre à Gaza.

    La réponse du Hamas à la dernière proposition de cessez-le-feu à Gaza est conforme aux principes avancés dans le plan du président américain Joe Biden, a déclaré Ismail Haniyeh, le chef du groupe basé au Qatar, dans un discours télévisé.

    L’armée israélienne a annoncé dimanche une « pause tactique » dans les combats sur une route au sud de Gaza afin de permettre l’acheminement de l’aide dans la bande. Il semble que cette décision ait été prise sans consultation des dirigeants politiques. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré que la « pause humanitaire » temporaire annoncée par l’armée dans certaines parties de Rafah était « inacceptable ».

    L’armée israélienne a déclaré que deux autres soldats avaient été tués lors d’une attaque dans le nord de la bande de Gaza samedi, lorsqu’un engin explosif a été déclenché contre leur char. Cette attaque fait suite à une embuscade tendue par le Hamas contre un véhicule militaire à l’aide de grenades propulsées par fusée, qui a tué huit soldats dans la ville de Rafah le même jour.

    Moshe Feiglin, homme politique israélien et ancien membre du Likoud, a invoqué Adolf Hitler lorsqu’il a demandé, dans une interview télévisée, l’expulsion des Palestiniens de la bande de Gaza, qu’il a qualifiés d’"islamo-nazis".

    #Bilan

  • LÉGISLATIVES : LA FRANCE EST EN DANGER DE MORT - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=LSlUPiGbl7o


    15 juin 2024

    « Malheur à la ville dont le prince est un enfant » : C’est le titre du dernier ouvrage de Jean-François Bayart , sociologue et professeur à l’IHEID de Genève.
    Il campe bien le trouble du double quinquennat d’Emmanuel Macron que nous subissons depuis sept ans et qui trouve en ce début d’été une petite apocalypse avec la dissolution de l’Assemblée nationale et le score très élevé de l’extrême droite en France. De Benalla au désastre de l’enseignement supérieur en passant par le traitement des migrants ou des gilets jaunes, JF Bayart revient avec Denis Robert sur les épisodes marquants de la présidence de cette république en marche arrière. Nous glissons vers le chaos et une dictature à la Victor Orban, alerte notre invité qui critique beaucoup la faiblesse des journalistes et des corps intermédiaires anéantis par ce prince capricieux et mentalement dérangé que les français ont placé à l’Elysée. Par leur plus grand malheur...

  • Kylian Mbappé espère être « encore fier de porter » le maillot de l’équipe de France le 7 juillet, après les élections législatives

    Sans mentionner explicitement le Rassemblement national, le capitaine des Bleus a appelé, dimanche, à « faire le bon choix » face aux « idées qui divisent » lors des prochaines échéances électorales.

    Par Alexis Delcambre (Düsseldorf, envoyé spécial)
    Publié le 16 juin 2024
    https://www.lemonde.fr/sport/article/2024/06/16/kylian-mbappe-espere-etre-encore-fier-de-porter-le-maillot-de-l-equipe-de-fr

    Après Marcus Thuram, la veille, c’est le capitaine de l’équipe de France, Kylian Mbappé, qui s’est engagé dans la bataille des élections législatives, dimanche 16 juin, lors d’une conférence de presse à Düsseldorf (Allemagne), à la veille du premier match de l’équipe de France dans l’Euro 2024, contre l’Autriche. (...)

    #électionsLégislatices2024

  • L’invraisemblable fiasco de la jetée américaine à Gaza
    https://www.lemonde.fr/un-si-proche-orient/article/2024/06/16/l-invraisemblable-fiasco-de-la-jetee-americaine-a-gaza_6240490_6116995.html

    Un tel fiasco est d’autant plus accablant que l’Organisation mondiale de la santé vient d’évaluer à au moins trente-deux – dont vingt-huit enfants de moins de cinq ans – le nombre de morts de faim dans la bande de Gaza. Ce bilan risque de s’alourdir très vite puisque huit mille enfants de moins de cinq ans doivent déjà être traités pour malnutrition aiguë. L’Unicef estime dès lors que des milliers d’enfants sous-alimentés pourraient « mourir sous les yeux de leurs familles ».

  • Marine Le Pen salue le choix de Serge Klarsfeld, qui préfère le RN à la France insoumise

    Marine Le Pen salue dimanche le choix de l’historien et avocat Serge Klarsfeld, grand défenseur de la cause des déportés juifs de France, qui a annoncé la veille qu’en cas de duel avec La France insoumise lors des législatives, il voterait pour le Rassemblement national (RN), qui a « fait sa mue » et qui « soutient les juifs ».

    https://www.lemonde.fr/politique/live/2024/06/16/en-direct-elections-legislatives-2024-dernier-jour-pour-les-depots-de-candid

    #électionsLégislatices2024

  • Mise à jour matinale du 16 juin 2024 09:34 BST | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/morning-update-79

    Voici les dernières mises à jour de la guerre israélienne contre Gaza, qui en est à son 254e jour :

    Les Palestiniens de Gaza et de Jérusalem-Est occupée ont célébré l’Aïd al-Adha alors que les attaques israéliennes se poursuivent dans la bande de Gaza.

    Dix soldats israéliens ont été tués dans deux attaques distinctes du Hamas à Gaza samedi. Deux soldats ont été tués par l’explosion de leur char dans le nord de la bande de Gaza, et huit autres ont été tués dans une embuscade du Hamas à Rafah.

    Le ministre israélien des finances d’extrême droite, Bezalel Smotrich, a appelé à « la destruction complète de l’ennemi » à la suite de l’attaque.

    L’armée israélienne a annoncé une « pause tactique » dans les combats sur une route au sud de Gaza afin de permettre l’acheminement de l’aide dans la bande.

    Le bilan des Palestiniens tués par les forces israéliennes à Gaza depuis le 7 octobre s’élève à au moins 37 296 personnes, auxquelles s’ajoutent 85 197 blessés, selon le ministère de la santé de Gaza. Le ministère a ajouté que 30 d’entre eux ont été tués et 95 autres blessés au cours des dernières 24 heures.

    Récapitulatif de la soirée du 15 juin 2024 23:41 BST
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/evening-recap-138?nid=370681&topic=Israel%2527s%2520war%2520on%2520Ga

    Voici les principaux développements du 253ème jour du conflit :
    Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les forces israéliennes ont tué au moins 547 Palestiniens et en ont blessé 5 200 autres, dont 800 enfants, dans les territoires palestiniens occupés depuis le 7 octobre.

    Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré que 498 membres du personnel médical avaient été tués depuis le début de la guerre d’Israël contre Gaza.

    L’armée israélienne a déclaré que huit de ses soldats avaient été tués à Rafah samedi, lorsqu’un véhicule blindé dans lequel ils se trouvaient a explosé. La branche armée du Hamas, les Brigades Qassam, a déclaré avoir tué et blessé un certain nombre de soldats israéliens dans cette « embuscade complexe », l’un des incidents les plus meurtriers impliquant l’armée israélienne en plus de huit mois de guerre dans le territoire palestinien.

    Au moins 19 Palestiniens, dont un bébé, ont été tués et 50 autres blessés dans des frappes aériennes israéliennes visant des habitations près de la ville de Gaza.

    Le ministère palestinien de la santé a déclaré que les troupes israéliennes avaient abattu un adolescent palestinien en Cisjordanie occupée samedi, tandis qu’un responsable de l’armée a confirmé que les troupes avaient ouvert le feu lors d’un raid.

    Plus de 50 000 enfants de Gaza ont besoin d’un traitement contre la malnutrition aiguë, a déclaré samedi l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa). Les restrictions continues de l’accès humanitaire à l’enclave provoquent « des niveaux désespérés de faim », a déclaré l’agence.

    Les forces israéliennes ont effectué des raids à l’aube dans des villes de la Cisjordanie occupée, notamment à Beita, Kafr Dan, Qalqilya et Hébron. À Beita, les soldats ont saccagé plusieurs maisons et tiré des gaz lacrymogènes sur un jeune Palestinien.

    La branche armée du Jihad islamique palestinien, les Brigades Al-Quds, a déclaré que les captifs ne seraient libérés qu’après le retrait des forces israéliennes de Gaza.

    La police israélienne a arrêté cinq manifestants qui avaient organisé une manifestation devant la résidence du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans la ville côtière israélienne de Césarée.

    #Bilan

  • Tsahal annonce la mort de 8 soldats tués dans une explosion à Rafah - The Times of Israël
    https://fr.timesofisrael.com/tsahal-annonce-la-mort-de-8-soldats-tues-dans-une-explosion-a-rafa

    « Cet ennemi monstrueux n’a pas l’intention de s’arrêter là. Avec le reste de l’axe du mal iranien, il continuera à essayer de nous détruire. Si nous ne l’arrêtons pas, il ne s’arrêtera pas. C’est pourquoi il n’y a pas de substitut à la victoire », a poursuivi Netanyahu.

    #combats #gaza

  • Sanctions contre Israël aux Jeux olympiques : le CIO sous pression | Mediapart
    https://www.mediapart.fr/journal/international/150624/sanctions-contre-israel-aux-jeux-olympiques-le-cio-sous-pression

    Plusieurs associations de soutien au peuple palestinien et des partis de gauche demandent que les mêmes sanctions que celles imposées à la Russie soient appliquées aux athlètes israéliens. Le CIO est pour l’instant inflexible.

    Emmanuel Riondé

    15 juin 2024 à 17h56

    #BDSJO