Monolecte đŸ˜·đŸ€Ź

Fauteuse de merde 🐘 @Monolecte@framapiaf.org

  • Comment l’armĂ©e israĂ©lienne utilise l’intelligence artificielle pour bombarder Gaza
    ▻https://www.liberation.fr/checknews/comment-larmee-israelienne-utilise-lintelligence-artificielle-pour-bombar

    Dans un article paru fin juin sur le mĂ©dia israĂ©lien YNet, l’ancien chef d’état-major de l’armĂ©e israĂ©lienne Aviv Kochavi expliquait que, lors de la guerre de 2021, « Gospel » gĂ©nĂ©rait 100 cibles par jour, ajoutant : « Pour mettre cela en perspective, dans le passĂ©, nous produisions 50 cibles Ă  Gaza par an. »

    Attention tout de mĂȘme avec ce genre d’information : il s’agit aussi pour la startup-nation israĂ©lienne de vendre son expertise en contre-insurrection Ă  ses soutiens amĂ©ricains, et ses produits d’armement destinĂ©s l’exportation. Les massacres sont pour IsraĂ«l une excellente vitrine pour promouvoir ses armes « testĂ©es en situation de combat ».

  • Freed Palestinians Were Mostly Young and Not Convicted of Crimes - The New York Times
    ▻https://www.nytimes.com/2023/12/01/world/middleeast/palestinian-prisoners-released-gaza.html

    Israel released a total of 240 Palestinian prisoners and detainees in exchange for 105 hostages freed by Hamas during a weeklong pause in hostilities, an arrangement that diplomats had tried to extend before it collapsed into fighting on Friday morning.

    A New York Times analysis of data on the Palestinians released showed that a majority of them had not been convicted of a crime. There were 107 teenagers under 18, including three girls. Another 66 teenagers were 18 years old. The oldest person released was a 64-year-old woman.

  • Poitiers : le prĂ©fet dĂ©savouĂ© sur la « dĂ©sobĂ©issance civile » d’Alternatiba - POLITIS
    ▻https://www.politis.fr/articles/2023/12/poitiers-le-prefet-desavoue-sur-la-desobeissance-civile-dalternatiba

    AttaquĂ©s par le prĂ©fet Jean-Marie Girier, les 15 000 euros de subventions attribuĂ©s Ă  Alternatiba par la mairie et la communautĂ© de communes de Poitiers ont Ă©tĂ© validĂ©s par le tribunal administratif. Pour ce dernier, l’association a bien respectĂ© le contrat d’engagement rĂ©publicain.
    Nadia Sweeny ‱ 1 dĂ©cembre 2023

    Camouflet pour Jean-Marie Girier, prĂ©fet de la Vienne et ancien directeur de campagne d’Emmanuel Macron en 2017. Le tribunal administratif vient de retoquer ses demandes insistantes pour faire sauter deux subventions donnĂ©es en juin 2022 par la ville de Poitiers, dirigĂ©e par l’écologiste LĂ©onore Moncond’huy et la communautĂ© de communes, Ă  Alternatiba Poitiers. Le prĂ©fet visait les 15 000 euros votĂ©s en juin 2022 pour aider Ă  l’organisation du Village des Alternatives, un Ă©vĂ©nement festif autour des enjeux du changement climatique, les 17 et 18 septembre 2022 Ă  Poitiers.

    Le prĂ©fet, rĂ©putĂ© en mission commando pour contrer les Ă©lus EELV locaux, fustigeait notamment une « formation Ă  la dĂ©sobĂ©issance civile » animĂ©e par des membres des associations Extinction RĂ©bellion Poitiers et Greenpeace Poitiers et un atelier « On passe Ă  l’action ». Dans ces Ă©crits, le prĂ©fet indiquait que cela Ă©tait incompatible avec le contrat d’engagement rĂ©publicain qui engage les associations. (...)

    #CER

  • En Jordanie, « le modĂšle occidental s’est effondrĂ© Â» | Mediapart
    ▻https://www.mediapart.fr/journal/international/291123/en-jordanie-le-modele-occidental-s-est-effondre

    AmmanAmman (Jordanie).– Un zeste d’étonnement, une poignĂ©e de colĂšre et une pelletĂ©e d’amertume : voici le cocktail qu’expriment aujourd’hui, dans les salons d’Amman et les rĂ©unions en petit comitĂ©, les intellectuel·les et les activistes des droits humains jordanien·nes Ă  l’évocation de l’Occident.

    L’immense majoritĂ©, mĂȘme les plus europhiles, mĂȘme celles et ceux qui ont vĂ©cu en France, en Italie, en Allemagne, ou dont l’anglais est parfait, ne comprennent pas le soutien total et inconditionnel de la plupart des pays occidentaux Ă  IsraĂ«l aprĂšs les attaques perpĂ©trĂ©es par le Hamas le 7 octobre et la riposte israĂ©lienne ultraviolente contre la bande de Gaza.

    Une tradition bien Ă©tablie dans les cercles de pouvoir politique et intellectuel jordaniens est ce moment de la journĂ©e, souvent le matin, oĂč dĂ©file, dans le bureau de telle ou telle personnalitĂ©, tout un arĂ©opage de connaissances qui viennent discuter, Ă©changer, argumenter, autour d’un ballet de cafĂ©s, de thĂ©s, de biscuits et de dattes. On y rencontre des poĂštes, des ministres, des professeurs, des ambassadeurs, des avocats, des journalistes, des proches du palais, des islamistes des FrĂšres musulmans, des marxistes – tous des hommes.

    Ces derniers temps, on s’y interroge : « OĂč est l’Europe ? OĂč sont les valeurs qu’elle prĂŽne ? » et, face Ă  la journaliste française : « OĂč est la France ? OĂč est sa politique d’équilibre ? »

    Il y est question de deux poids deux mesures et de la nĂ©gation du droit d’un occupĂ© Ă  se dĂ©fendre. Car l’attaque du Hamas est vue Ă  travers le prisme de la rĂ©sistance Ă  l’occupation, et les atrocitĂ©s commises le 7 octobre par les assaillants du Hamas sont sinon niĂ©es, du moins relativisĂ©es. La thĂšse du mouvement islamiste est adoptĂ©e sans coup fĂ©rir : ce sont des Ă©lĂ©ments « incontrĂŽlĂ©s » appartenant au Jihad islamique ou des « civils » palestiniens de Gaza qui ont commis les meurtres. Le Hamas, en quelque sorte, a Ă©tĂ© dĂ©bordĂ©.

    C’est donc le sort des Palestinien·nes que l’on retient. « Je condamne les meurtres d’enfants et de femmes oĂč que ce soit. Le problĂšme, c’est que les Palestiniens sont victimes depuis 70 ans du viol de leurs droits et que le monde occidental reste sourd, affirme Hala Abed, avocate, dĂ©fenseuse des droits humains et fĂ©ministe. En fait, il ne s’agit mĂȘme pas de la nature des actes du Hamas. De toute façon, l’Occident, en particulier les États-Unis et l’Union europĂ©enne, soutient IsraĂ«l. Quoi qu’il fasse. »
    Des ambassades occidentales boycottées

    Le reproche est ancien, il a Ă©tĂ© entendu lors des prĂ©cĂ©dentes offensives contre la bande de Gaza, mais il prend une nouvelle dimension depuis la guerre contre l’Ukraine et les demandes des pays occidentaux de soutenir Kyiv contre l’agression russe. « Le monde “blanc” se prĂ©cipite pour aider l’Ukraine mais garde le silence quand IsraĂ«l occupe la terre de Palestine, quand il bombarde les hĂŽpitaux, tue des femmes et des enfants, coupe l’eau, l’électricitĂ© et la nourriture, enrage Roula al-Hroub, dirigeante du Parti des travailleurs, fĂ©ministe et ancienne dĂ©putĂ©e. IsraĂ«l est un État voyou, mais l’Occident continue Ă  l’appuyer. Les pays du Nord pratiquent le deux poids deux mesures. Ils ont Ă©chouĂ© au test de la dĂ©mocratie et des droits humains. »

    En signe de dĂ©fiance, plusieurs personnalitĂ©s jordaniennes ont dĂ©cidĂ© de boycotter les activitĂ©s des ambassades amĂ©ricaines et europĂ©ennes et de rendre les prix qui leur avaient Ă©tĂ© dĂ©cernĂ©s. Ainsi Linda Kalash, directrice de l’ONG Tamkeen, rĂ©compensĂ©e par le prix de la Lutte contre le trafic des ĂȘtres humains, reçu du DĂ©partement d’État amĂ©ricain. Hadil Abdel Aziz, directrice du Centre de justice pour l’aide juridique, a, elle aussi, rendu son prix international de la Femme de courage (IWOC), qui lui a Ă©tĂ© remis le 8 mars 2023, aux cĂŽtĂ©s de dix autres femmes.

    Le barreau de Jordanie envisage de rompre l’accord de coopĂ©ration conclu avec le Conseil national des barreaux français signĂ© en septembre dernier. Les avocat·es du royaume hachĂ©mite ont Ă©tĂ© choquĂ©s par les termes de la rĂ©solution adoptĂ©e par leurs consƓurs et confrĂšres français aprĂšs l’attaque perpĂ©trĂ©e par le Hamas le 7 octobre.

    Alaa Eddine Armouti, ancien prĂ©sident du Conseil national des droits humains, remerciĂ© officiellement pour malversations financiĂšres, officieusement pour avoir pris sa charge de dĂ©fenseur de l’État de droit un peu trop au sĂ©rieux, est un homme modĂ©rĂ© et respectĂ©. Dans ce « salon » d’Amman, assis Ă  cĂŽtĂ© d’un ancien ministre et d’un membre des FrĂšres musulmans jordanien, il ne cache pas son amertume. « Je suis extrĂȘmement déçu, secouĂ© mĂȘme, soupire-t-il. J’en arrive Ă  questionner l’universalitĂ© des droits humains : pourquoi s’appliquent-ils diffĂ©remment Ă  l’Ukraine et Ă  la bande de Gaza ? Ce dont nous sommes tĂ©moins, c’est que l’Occident, qui ne cesse d’en appeler Ă  la dĂ©mocratie et aux droits humains, est injuste quand il s’agit du conflit palestinien. Je suis Ă  deux doigts de perdre ma foi dans ces valeurs. »

    Les dĂ©fenseurs et dĂ©fenseuses des droits humains, des droits des femmes, se sentent trahi·es par l’Occident. Inaudibles et en danger. « Nous sommes dĂ©semparĂ©s. L’appui inconditionnel Ă  la position israĂ©lienne, dans les premiers jours aprĂšs le 7 octobre, est une catastrophe pour nous. Nous l’avons dit au haut-commissaire aux droits humains de l’ONU, Volker TĂŒrk, lors de sa visite Ă  Amman le 9 novembre dernier, reprend un avocat. Le deux poids deux mesures menace la conviction que le dialogue peut aboutir, puisque les droits humains ne s’appliquent qu’aux Occidentaux et Ă  leurs alliĂ©s. »

    Tous ceux et celles qui affirmaient dĂ©jĂ  que les droits humains n’étaient en aucune façon une valeur universelle et n’avaient rien Ă  faire dans des sociĂ©tĂ©s musulmanes et arabes boivent du petit-lait. Ainsi d’Iyad Qoneibi, docteur en pharmacie, condamnĂ© en 2016 Ă  deux ans de prison pour incitation Ă  la haine raciale, et de ses 3,8 millions d’abonné·es sur X (ex-Twitter). « Pour lui, la position occidentale aujourd’hui prouve que les droits relĂšvent d’un complot ourdi pour attaquer les religions, et en particulier l’islam, poursuit l’avocat jordanien. Le problĂšme, c’est qu’aujourd’hui, il est beaucoup plus Ă©coutĂ©. Et jugĂ© crĂ©dible. »

    (...)

    Les armes se tairont dans quelques jours ou quelques semaines au-dessus de la bande de Gaza. Les otages seront relĂąché·es. Les morts seront enterrĂ©s. La politique reprendra ses droits. Mais le droit international, la dĂ©fense des droits humains, eux, auront bien du mal Ă  sortir de l’abĂźme qui s’est ouvert entre les pays occidentaux et les sociĂ©tĂ©s arabes.

  • La Palestine est le gĂ©nocide que nous, peuple juif, pouvons arrĂȘter | Amanda Gelender Mardi 28 novembre 2023 | Middle East Eye Ă©dition française
    ▻https://www.middleeasteye.net/fr/opinion-fr/guerre-israel-palestine-genocide-peuple-juif-antisionisme

    (...) Les Palestiniens ont autoritĂ© sur leur propre lutte pour la libertĂ©. Mais l’endoctrinement et la peur instillĂ©e en moi en tant qu’enfant juive Ă©taient trop forts pour les surmonter, jusqu’à ce qu’éclate la bulle du sionisme.

    Lorsque j’ai appris l’ampleur de l’actuelle brutalitĂ© d’IsraĂ«l contre le peuple palestinien, j’ai eu du mal Ă  y croire. Mes aĂźnĂ©s juifs m’ont enseignĂ© la justice, les droits de l’homme ainsi que l’obligation morale pour tout juif de cultiver le changement social et de « rĂ©parer le monde » (tikkoun olam).

    Comment est-il possible que mon propre peuple puisse omettre la vĂ©ritĂ© Ă  propos de l’apartheid israĂ©lien et de l’occupation ? On m’a enseignĂ© qu’IsraĂ«l avait Ă©tĂ© fondĂ© sur un lopin de terre vide, non que des escadrons terroristes sionistes avaient fait irruption dans des villages, tuant 15 000 Palestiniens et dĂ©plaçant de force 750 000 personnes supplĂ©mentaires lors de la Nakba. Comme moi, ne savaient-ils pas ?

    Erreur sioniste

    L’allĂ©gation selon laquelle « tous ceux qui critiquent IsraĂ«l sont antisĂ©mites » me donne l’impression d’ĂȘtre de plus en plus fragile face Ă  la liste croissante des crimes de guerre israĂ©liens. Si tout ce qu’on m’a appris sur IsraĂ«l n’était pas la vĂ©ritĂ©, quels Ă©taient les autres mensonges ?

    Et qu’est-ce que cela signifierait pour mon implication au sein de la communautĂ© juive, Ă©tant donnĂ© que quasiment tous mes coreligionnaires sont toujours investis activement ou tacitement dans l’erreur du nationalisme sioniste ?

    Une fois le dĂ©ni passĂ©, la colĂšre s’est installĂ©e. Des gens auxquels nous faisions confiance nous ont menti, nous ont trompĂ©s pour qu’on se rĂ©jouisse d’un État d’apartheid qui maltraite les enfants et torture sans pitiĂ© en notre nom. De jeunes juifs, comme moi, sont impliquĂ©s dans un gĂ©nocide en cours depuis 75 ans contre le peuple palestinien.

    Il y a eu Ă©normĂ©ment d’atteintes aux droits de l’homme commises sous prĂ©texte de protĂ©ger les moyens d’existence des juifs – alors qu’en rĂ©alitĂ©, la paix tranquille d’un colon n’est rendue possible que par la rĂ©pression incessante des Palestiniens. Il n’y a de sĂ©curitĂ© pour personne sous occupation. (...)

  • L’affaire Dupond-Moretti pour celles et ceux qui n’ont rien compris
    ▻https://www.frustrationmagazine.fr/affaire-dupond-moretti

    Le traitement mĂ©diatique des #affaires judiciaires touchant des politiques français est largement incomprĂ©hensible : le plus souvent, l’historique n’est jamais ou trĂšs succinctement rappelĂ©, seules des expressions juridiques absconses sont utilisĂ©es (« prise illĂ©gale d’intĂ©rĂȘt », dans le cas Dupond-Moretti, ça veut dire quoi ?) de telle sorte que les ministres sortent doublement blanchis : [
]

    #DĂ©crypter_-_Politique_politicienne #dupond_moretti #justice_de_classe

  • Les Etats-Unis annoncent leur plan contre les Ă©missions de mĂ©thane de l’industrie pĂ©troliĂšre et gaziĂšre | Connaissances des Ă©nergies
    ▻https://www.connaissancedesenergies.org/afp/les-etats-unis-annoncent-leur-plan-contre-les-emissions-de-

    AFP parue le 02 déc. 2023 - 09h00

    AprĂšs plus de deux ans de travail, l’administration de Joe Biden a annoncĂ© samedi sa rĂ©glementation finale visant Ă  rĂ©duire les Ă©missions de mĂ©thane de l’industrie pĂ©troliĂšre et gaziĂšre, une Ă©tape cruciale pour atteindre ses engagements concernant ce puissant gaz Ă  effet de serre.

    (...)

    La question du méthane, plus gros contributeur au changement climatique aprÚs le CO2, y tient cette année une place importante.

    (...)

    ConcrĂštement, ces rĂ©ductions sont atteintes par exemple en Ă©liminant le torchage de gaz sur de nouvelles installations, ou en imposant aux entreprises de surveiller les fuites de mĂ©thane, Ă  l’aide de technologies « Ă  bas coĂ»t et innovantes ».

    (...)

    Enfin, les Etats amĂ©ricains auront deux ans pour soumettre Ă  l’EPA leur plan de rĂ©duction de ces Ă©missions.

    (...)

    « Durant bien trop longtemps, les compagnies pĂ©troliĂšres et gaziĂšres ont Ă©tĂ© autorisĂ©es Ă  cracher sans limite du mĂ©thane et d’autres polluants dangereux pour la santĂ© », a rĂ©agi dans un communiquĂ© Julie McNamara, de l’"Union des scientifiques prĂ©occupĂ©s", en se fĂ©licitant que ce « vide rĂ©glementaire » soit comblĂ©.

    (...)

    Seulement 15 ans qu’on en parle, qu’on sait que le fracking provoque des fuites gigantesques, et bon... encore 2 annĂ©es de rĂ©pits pour tous ces gens...

  • La Caf des Landes condamnĂ©e pour avoir mis fin au RSA d’allocataires aprĂšs un contrĂŽle | StreetPress
    ▻https://www.streetpress.com/sujet/1701427927-caf-landes-condamnee-rsa-allocataires-controle-aides-pauvret

    « AprĂšs des contrĂŽles, il arrive que certaines Caf coupent le RSA Ă  titre presque punitif et ne le rĂ©tablissent jamais ensuite », dĂ©nonce MaĂźtre Terrasson. D’aprĂšs lui, il s’agit de mesures « illĂ©gales, vexatoires et humiliantes » :

    « D’éventuelles irrĂ©gularitĂ©s dĂ©claratives ne justifient en rien qu’il soit mis fin Ă  des prestations de survie. Le RSA est un droit, pas une aumĂŽne. »

    L’autre problĂšme, selon l’avocat, est le manque de prĂ©cision comptable de l’institution qui ne justifie jamais les sommes qu’elle rĂ©clame. « La Caf est incapable d’avoir la prĂ©cision qu’elle exige pourtant d’allocataires dans le besoin ! » tonne-t-il. Il n’est pas rare qu’elle rĂ©cupĂšre plus que ce qu’elle ne devrait, et se fasse ainsi de l’argent sur le dos des plus prĂ©caires. Ce qui s’expliquerait justement par le fait que les allocataires ne font que trĂšs rarement valoir leurs droits.

    • Le 13 novembre 2023, le tribunal administratif de Pau a jugĂ© que la Caf n’avait pas Ă  suspendre les aides d’un couple d’allocataires vivant sous le seuil de pauvretĂ©.
      Magali et Serge, 48 ans, sans-emploi tous les deux, et leur fils de 22 ans, ont l’habitude de vivre avec presque rien. La famille remplit rĂ©guliĂšrement son frigo aux Restos du CƓur. Dans son modeste appartement Ă  Mont-de-Marsan, dans les Landes (40), elle n’a plus d’eau chaude ni de chauffage depuis un an, la faute Ă  une dette de 4.000 euros auprĂšs d’EDF. Tout a encore empirĂ© depuis un contrĂŽle de la caisse d’allocations familiales (Caf), en avril dernier. Depuis cette date, l’organisme leur rĂ©clame un trop-perçu de 17.722 euros qui a entraĂźnĂ© la suspension du revenu de solidaritĂ© active (RSA) de Serge et la baisse des allocations personnalisĂ©es au logement (APL) de Magali. Ils doivent dĂ©sormais plus de 5.000 euros Ă  leur fournisseur d’électricitĂ©, ne sortent mĂȘme plus pour aller Ă  la plage car il faudrait payer un ticket de bus et se demandent comment nourrir leurs deux chats.

      Alors, le 13 novembre 2023, en apprenant la dĂ©cision du Tribunal administratif de Pau, ils ont eu l’impression de sortir un tout petit peu la tĂȘte de l’eau. Dans le cadre d’une procĂ©dure d’urgence, le juge des rĂ©fĂ©rĂ©s a estimĂ© que la Caf des Landes n’avait pas le droit de mettre fin au RSA de Serge, le couple ayant des ressources infĂ©rieures au seuil de pauvretĂ©. « C’était un gros gros soulagement », souffle Magali, la voix tremblante Ă  travers le tĂ©lĂ©phone. « Les allocataires pensent souvent, Ă  tort, que la Caf est toute puissante, mais cela prouve que les tribunaux peuvent encore ĂȘtre des garde-fous », estime leur avocat ClĂ©ment Terrasson qui souligne une dĂ©cision « rare ». En outre, la juridiction reproche Ă  l’organisme de protection sociale d’avoir effectuĂ© des retenues sur leurs aides avant mĂȘme d’avoir Ă©tudiĂ© les #recours des allocataires, pourtant faits dans les dĂ©lais.

      Une affaire banale pour des allocataires de la CAF

      « C’est une affaire triste mais on ne peut plus banale », note maĂźtre ClĂ©ment Terrasson. Comme StreetPress l’a racontĂ© dans un prĂ©cĂ©dent article, les #trop-perçus touchent des millions d’allocataires de la Caf ou de #PĂŽle Emploi souvent en raison d’une erreur de l’organisme, parfois Ă  tort.

      AprĂšs avoir enchaĂźnĂ© les petits boulots, Magali a dĂ» arrĂȘter de travailler Ă  cause d’une d’une polyarthrite rhumatoĂŻde, une maladie auto-immune qui atteint les articulations. Depuis dix ans, la quadragĂ©naire touche une pension d’#invaliditĂ© d’environ 430 euros par mois. Quant Ă  Serge, auteur de quelques ouvrages sur le rock, il a perdu son emploi alimentaire dans une station-service et n’a plus le chĂŽmage depuis 2020. L’écrivain occasionnel touche un RSA de 450. À cela s’ajoutent des #APL de plus de 300 euros. Devant les juges, ils estiment vivre Ă  trois avec 1.300 euros d’aides, dont 600 euros partent dans leur loyer.

      Le 5 avril 2023, une agent de la Caf se prĂ©sente chez Magali et Serge pour un #contrĂŽle, aprĂšs leur avoir demandĂ© de prĂ©parer des documents comme leurs relevĂ©s bancaires et leurs avis de non-imposition. AprĂšs avoir feuilletĂ© leur dossier, la salariĂ©e de la Caf les informe qu’ils n’ont pas dĂ©clarĂ© les aides familiales, consĂ©quentes, qu’ils ont reçues ni les droits d’auteurs de Serge – autour de 250 euros en trois ans. Elle leur annonce qu’ils vont passer en « commission fraude ». « J’étais en larmes et j’ai eu l’impression que ça l’agaçait », se souvient Magali, qui s’est sentie humiliĂ©e. Elle assure :

      « Pour les anniversaires ou Ă  NoĂ«l, ma famille nous envoie de l’argent pour nous aider
 Je ne savais qu’il fallait dĂ©clarer ce qu’on touchait d’aide familiale ! » [mieux vaut Ă©viter : en espĂšces, par mandat, ou par l’entremise d’un prĂȘte nom sans dossier Caf, ndc]
      Vingt jours plus tard, le RSA de Serge est interrompu et sur le site de la Caf, le couple dĂ©couvre qu’il doit un total de 17.723 euros. Le 5 juin 2023, ils font un recours administratif prĂ©alable contre ces dĂ©cisions, qui n’est jamais pris en compte.

      La famille est détruite

      « On n’a jamais eu Ă©normĂ©ment d’argent. Mais lĂ , ça nous a dĂ©truits. C’est un peu comme si, quand on est pauvre, on ne peut jamais s’en sortir
 » s’exaspĂšre Magali. La maman en situation de handicap dit ĂȘtre tombĂ©e dans un Ă©tat dĂ©pressif sĂ©vĂšre avec l’envie de « passer Ă  l’acte ».

      Au-delĂ  des sommes qui reprĂ©sentent une vĂ©ritable Ă©pĂ©e de DamoclĂšs pour les allocataires touchĂ©s par un tel contrĂŽle, c’est l’accusation de #fraude qui la heurte. Elle se souvient d’une conversation particuliĂšrement blessante avec une #assistante_sociale du dĂ©partement. « Elle m’a dit que je vivais au crochet de la sociĂ©tĂ© depuis trop longtemps et qu’on allait me remettre au travail » , raconte Magali :

      « Quand on entend des choses sur les #fraudeurs Ă  la tĂ©lĂ©, on ne se rend pas compte qu’on peut rentrer dans cette case. On n’a escroquĂ© personne, on ne s’est pas enrichis
 On n’a mĂȘme pas de four Ă  micro-ondes ! On essayait juste de survivre dans un quotidien un peu compliquĂ©. »

      Le tribunal pour obliger la Caf Ă  rendre des comptes

      La mĂšre de famille, qui milite au sein de la #CGT_chĂŽmeurs et prĂ©caires, en parle Ă  ses copains syndicalistes. C’est grĂące Ă  l’un d’eux qu’elle est mise en relation avec l’avocat ClĂ©ment Terrasson, qui a fait de l’aide aux #allocataires de la Caf l’une de ses spĂ©cialitĂ©s. Avec son conjoint, Magali dĂ©cide de se battre pour leurs droits devant la justice. « J’ai eu l’impression d’avoir Ă©tĂ© piĂ©gĂ©e et qu’ils ne s’attendaient pas Ă  ce qu’on se dĂ©fende », dit-elle.

      [passage cité au-dessus]

      Le combat judiciaire du couple des Landes n’est pas fini. Si Serge devrait rĂ©cupĂ©rer son #RSA dans quelques jours, la dĂ©cision en rĂ©fĂ©rĂ© est une mesure d’urgence et le jugement final aura lieu dans environ un an et demi. Magali conclut :

      « Je suis contente d’avoir gagnĂ©. Maintenant, on sait que c’est possible et qu’ils ne peuvent pas faire n’importe quoi. »

      #indus #droit #Caf #précaires

  • Attaque israĂ©lienne sur un convoi de MSF : « Ce qui s’est passĂ© est trĂšs grave », rĂ©agit la directrice gĂ©nĂ©rale de MĂ©decins sans FrontiĂšres
    ▻https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/attaque-israelienne-sur-un-convoi-de-msf-ce-qui-s-est-passe-est-tres-gr

    « Nos Ă©quipes sont tombĂ©es nez Ă  nez avec un tank israĂ©lien et des soldats israĂ©liens qui leur ont tirĂ© dessus », explique la prĂ©sidente qui assure avoir pu parler avec ses bĂ©nĂ©voles pour comprendre ce qu’il s’était passĂ©. Claire Magone affirme par ailleurs que « deux jours aprĂšs, les IsraĂ©liens ont dĂ©truit les mĂȘmes vĂ©hicules, qui Ă©tait garĂ©s devant la clinique de MSF ». « L’armĂ©e israĂ©lienne » a dĂ©truit les vĂ©hicules « avec un bulldozer » et a « mis le feu aux voitures, provoquant l’incendie de la clinique, dans laquelle les Ă©quipes s’étaient mises Ă  l’abri ». La prĂ©sidente ne se prononce pas sur « l’intentionnalitĂ© » de l’armĂ©e mais constate que « les preuves ont Ă©tĂ© dĂ©truites ».

  • Infectivity of exhaled SARS-CoV-2 aerosols is sufficient to transmit covid-19 within minutes | Scientific Reports
    ▻https://www.nature.com/articles/s41598-023-47829-8

    Exhaled SARS-CoV-2-containing aerosols contributed significantly to the rapid and vast spread of covid-19. However, quantitative experimental data on the infectivity of such aerosols is missing. Here, we quantified emission rates of infectious viruses in exhaled aerosol from individuals within their first days after symptom onset from covid-19. Six aerosol samples from three individuals were culturable, of which five were successfully quantified using TCID50. The source strength of the three individuals was highest during singing, when they exhaled 4, 36, or 127 TCID50/s, respectively. Calculations with an indoor air transmission model showed that if an infected individual with this emission rate entered a room, a susceptible person would inhale an infectious dose within 6 to 37 min in a room with normal ventilation. Thus, our data show that exhaled aerosols from a single person can transmit covid-19 to others within minutes at normal indoor conditions.

    • Introduction

      The transmission routes that enabled the efficient spread of covid-19 have been debated, but it has become evident that short-range aerosol transmission has contributed significantly[1,2]. However, as the infectivity peaks at or even before symptom onset it has been challenging to collect experimental data on the quantified infectivity of exhaled SARS-CoV-2 aerosols.

      Three previous studies have reported attempts to cultivate exhaled aerosol samples from patients with covid-19. In one of these, no aerosol samples were positive when cultured[3], but the other two studies reported qualitative results of culture-positive virus in exhaled air[4,5]. Two additional studies successfully quantified SARS-CoV-2 infectivity of aerosol samples[6,7]. However, these were from room or car air, and collected over hours which made it difficult to derive emission rates. Moreover, Kitagawa et al. recently measured the 50% tissue culture infectious dose (TCID50) in air samples from a hospital patient room, but did not calculate individual emission rates[8]. To our knowledge, no quantification has been done on virus isolated from exhaled aerosols of infected individuals. Nevertheless, this data is crucial for exposure assessments. Thus, critical information on emissions of infectious SARS-CoV-2 from exhaled air is still missing.

      Source emission rates are crucial for modelling airborne transmission, which is key to estimate the risk for infection in different settings.

      «To our knowledge, no quantification has been done on virus isolated from exhaled aerosols of infected individuals» ?!?!?

      C’est incroyable ça, en 5 ans, que zĂ©ro Ă©tude quantitative n’ait Ă©tĂ© faite. Dans le monde entier.

  • « Partout se dessine une rĂ©duction considĂ©rable des marges de manƓuvre dont disposent syndicalistes et directions dans les nĂ©gociations sociales »
    ▻https://www.lemonde.fr/idees/article/2023/12/01/partout-se-dessine-une-reduction-considerable-des-marges-de-man-uvre-dont-di

    Les chercheurs Baptiste Giraud et Camille Signoretto considĂšrent, dans une tribune au « Monde », que la volontĂ© politique de renvoyer le dialogue social au niveau de l’entreprise a abouti Ă  des rĂ©sultats contre-productifs.

    Pourquoi « contreproductifs » ?

    C’était au contraire le but de la manƓuvre.

  • Syncthing - Un clone de BTSync pour se dĂ©barrasser de Dropbox
    ▻http://korben.info/syncthing.html

    Syncthing – Un clone de BTSync pour se dĂ©barrasser de Dropbox

    Je vous ai dĂ©jĂ  parlĂ© Ă  plusieurs reprises de BTSync, le logiciel de synchronisation P2P initiĂ© par Bittorrent. Il est top, mais y’a 2 trucs qui me gĂȘnent avec cet outil :

    1/ Il suffit d’entrer une clĂ© pour que ça se synchro. Pas de mot de passe, pas d’approbation de l’ajout...etc. Du coup, mĂȘme si le risque est limitĂ©, n’importe qui peut « deviner » ou voler votre clĂ© et se synchroniser avec vous.
    2/ Les sources ne sont pas ouvertes.

    Et c’est là qu’entre en scùne Syncthing.

    Ah ! :) VoilĂ  une trĂšs bonne nouvelle !

    #BitTorrent #Chiffrement #Dropbox #Open_source #P2P #Synchronisation_de_fichiers

    • @omikse Oui, j’utilise aussi hubiC, mais ça n’a pas grand chose Ă  voir... BTSync (et Syncthing) permettent de maintenir synchronisĂ©es des donnĂ©es sans les confier Ă  un tiers. J’ai une instance BTSync sur un Raspberry Pi et sur chacune de mes machines : c’est trĂšs pratique et trĂšs efficace.
      Par ailleurs, j’ai aussi un compte hubiC oĂč j’archive des donnĂ©es (aprĂšs les avoir chiffrĂ© moi mĂȘme bien entendu). hubiC me permet de mettre mes donnĂ©es Ă  l’abri d’une dĂ©faillance technique, vol, incendie, etc.
      Donc deux outils, pour deux usages complémentaires.

    • c’est un peu roots mais ça me dirait bien d’essayer ; l’installation (façon de parler) est trĂšs facile : on tĂ©lĂ©charge le truc et on l’ouvre


      mon node ID pour tester :
      CFZORZ CSQT7W CDUIKC KSKMMS NRQELS 3FLJKY IQIXD7 2BP5NB MC2A

      #syncthing

      installĂ© sur un serveur sans interface graphique, pour piloter les rĂ©glages via l’interface web il faut ouvrir un tunnel ssh :

      ssh -f fil@rezo.net -L 8082:127.0.0.1:39967 -N

      l’interface de gestion est alors en local sur le port 8082 (39967 est le port qu’il a pris au lancement sur le serveur).

    • un petit log :

      22:37:07: Connection to homlett closed: remote has extra repository "test_homlett"
      22:37:07: Index from homlett for nonexistant repo "test_homlett"; dropping
      22:37:07: Connection to homlett closed: flate: read error at offset 268: read tcp xx.xx.xx.xxx:22000: use of closed network connection
    • ah non mais attention : tu dis « ajoutĂ© rezo.net:22000 dans les Adresses dans la configuration de ton node » — mais mon node n’est pas la machine rezo.net :) Je pense qu’il faut que tu laisses en dynamic

    • Bon voilĂ  on est connectĂ©s

      PS : de mon cĂŽtĂ© je n’ai rien mappĂ© du tout, je reste derriĂšre mon firewall


  • EspĂ©rance de vie au Canada | Autre recul en 2022, surtout chez les femmes | La Presse
    ▻https://www.lapresse.ca/actualites/national/2023-11-27/esperance-de-vie-au-canada/autre-recul-en-2022-surtout-chez-les-femmes.php

    L’analyse des dĂ©cĂšs de Statistique Canada l’annĂ©e derniĂšre montre que l’espĂ©rance de vie moyenne des Canadiens est tombĂ©e Ă  81,3 ans en 2022, une annĂ©e complĂšte de moins que les 82,3 ans enregistrĂ©s en 2019.

    « L’espĂ©rance de vie diminue lorsqu’il y a davantage de dĂ©cĂšs, lorsque les dĂ©cĂšs surviennent Ă  un Ăąge plus jeune, ou une combinaison des deux », explique le rapport.

    La COVID-19 est devenue la troisiĂšme cause de dĂ©cĂšs chez les Canadiens l’annĂ©e derniĂšre, dĂ©passant les accidents et les blessures non intentionnelles pour la premiĂšre fois depuis l’apparition de la maladie, en 2020.

    « Cette augmentation pourrait ĂȘtre en partie due Ă  l’exposition Ă  de nouveaux variants hautement transmissibles de la COVID-19 et au retour progressif Ă  la normale », indique le rapport, soulignant la rĂ©duction des restrictions et l’élimination de l’obligation de porter un masque.

    Plus de 19 700 Canadiens sont morts de la COVID-19 l’annĂ©e derniĂšre, selon Statistique Canada. Les personnes ĂągĂ©es ont Ă©tĂ© les plus touchĂ©es par cette augmentation, les personnes ĂągĂ©es de 80 ans et plus ayant enregistrĂ© une augmentation de 78 % des dĂ©cĂšs dus Ă  la COVID l’annĂ©e derniĂšre par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente.

    Au Canada atlantique, le taux de dĂ©cĂšs dus Ă  la COVID-19 a Ă©tĂ© plus de sept fois plus Ă©levĂ© l’annĂ©e derniĂšre par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente – la hausse la plus Ă©levĂ©e de toutes les rĂ©gions du pays, a dĂ©clarĂ© l’agence fĂ©dĂ©rale.

    Les personnes ĂągĂ©es de 65 ans et plus reprĂ©sentaient 91,4 % de tous les dĂ©cĂšs attribuĂ©s Ă  la COVID-19 en 2022, selon le rapport.

    Le cancer et les maladies cardiaques Ă©taient les premiĂšre et deuxiĂšme causes de mortalitĂ© les plus courantes, reprĂ©sentant 41,8 % de tous les dĂ©cĂšs en 2022.

    Le Nouveau-Brunswick a connu la plus forte baisse de l’espĂ©rance de vie parmi les provinces, chutant de plus d’un an Ă  79,8 ans, contre 80,9 ans en 2021, selon le rapport. L’espĂ©rance de vie de la Saskatchewan est celle qui a le plus diminuĂ© au cours des trois derniĂšres annĂ©es combinĂ©es, chutant de deux annĂ©es complĂštes, passant de 80,5 en 2019 Ă  78,5 en 2022. L’Île-du-Prince-Édouard n’a pas Ă©tĂ© incluse dans les donnĂ©es annuelles ventilĂ©es par province.

    L’espĂ©rance de vie a trĂšs lĂ©gĂšrement diminuĂ© au QuĂ©bec, selon le rapport, passant de 82,79 ans Ă  82,63 ans.

    Une augmentation des dĂ©cĂšs chez les jeunes l’annĂ©e derniĂšre Ă©tait attribuable en partie aux morts faisant l’objet d’une enquĂȘte par un coroner ou un mĂ©decin lĂ©giste, qui comprennent gĂ©nĂ©ralement des suicides, des homicides et des morts dues Ă  la toxicitĂ© des drogues.

  • LĂ©o Malet est nĂ© Ă  #Montpellier. (C’est donc pour ça qu’on a un cinĂ©ma Nestor Burma qui appartient Ă  la mairie.)
    ▻https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9o_Malet

    En 1923, Ă  la suite du suicide de Philippe Daudet, il dĂ©couvre le journal Le Libertaire oĂč il trouve, comme il le prĂ©cise plus tard dans son autobiographie, « un Ă©cho de [s]es prĂ©occupations ». À la suite de cette lecture, il rejoint le groupe libertaire de Montpellier : « c’est ainsi que je me suis intĂ©grĂ© au groupe libertaire de Montpellier et que j’ai participĂ© Ă  leurs actions, vente de journaux, distribution de tracts, collage d’affiches. À ce moment-lĂ , on menait une grande campagne pour l’amnistie des mutins de la mer Noire... »3. En 1925, AndrĂ© Colomer qui vient de fonder L’InsurgĂ© vient Ă  Montpellier pour traiter du thĂšme : « Deux monstres, Dieu et la Patrie, ravagent l’humanitĂ© ». LĂ©o Malet le rencontre Ă  cette occasion. Il s’ensuit une correspondance entre les deux hommes. « AndrĂ© Colomer m’envoyait chaque semaine un paquet de L’InsurgĂ©, que je distribuais dans quelques kiosques, et que l’on vendait Ă  la criĂ©e, le dimanche, sur la place de la ComĂ©die et l’Esplanade. »

    #y’a_d’la_vedette

    • Affaire Philippe Daudet
      ▻https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Philippe_Daudet

      L’affaire Philippe Daudet, du nom de Philippe Daudet (1909-1923), fils de l’écrivain, journaliste et importante figure politique du mouvement nationaliste et royaliste Action française LĂ©on Daudet, eut lieu en novembre 1923. AprĂšs avoir fait une fugue, Philippe Daudet se suicide Ă  l’ñge de 14 ansa,1. Sa mort a suscitĂ© de vives polĂ©miques lancĂ©es par l’Action française et la famille Daudet contre les anarchistes, la police et le gouvernement rĂ©publicain (TroisiĂšme RĂ©publique), s’opposant aux conclusions de l’enquĂȘte.

  • Les raisons des mystĂ©rieux transports du combustible de l’EPR de Flamanville
    ▻https://www.sortirdunucleaire.org/Les-raisons-des-mysterieux-transports-du-combustible-de-l-EPR-de-

    Fin octobre 2023, le journal Ouest-France signale de mystĂ©rieux transports de combustible nuclĂ©aire, quittant l’EPR de Flamanville (Normandie) pour ĂȘtre renvoyĂ© lĂ  oĂč il a Ă©tĂ© fabriquĂ© (DrĂŽme). Ce retour Ă  l’envoyeur est dĂ» Ă  de sĂ©rieuses difficultĂ©s. Comme le rĂ©vĂšle un rĂ©cent document de l’Institut de radioprotection et de sĂ»retĂ© nuclĂ©aire (IRSN), une partie du combustible de l’EPR est en rĂ©alitĂ© inutilisable en l’état. Pourtant, EDF a assurĂ© au mĂ©dia qu’il « n’y a pas de sujet combustible ». Retour sur ce sujet (qui existe bel et bien) et explications sur les raisons de ces mystĂ©rieux transports.

    #EPR #IRSN #EDF #Flamanville

    • AVIS IRSN N° 2023-00151 : RĂ©acteurs Ă©lectronuclĂ©aires EDF – EPR – Corrosion du gainage en alliage M5 des assemblages de combustible – 13/10/2023
      ▻https://www.irsn.fr/sites/default/files/2023-11/Avis-IRSN-2023-00151.pdf

      Toutefois, les assemblages chargĂ©s en positions non pĂ©riphĂ©riques, fabriquĂ©s antĂ©rieurement Ă  l’identification du phĂ©nomĂšne de corrosion accĂ©lĂ©rĂ©e sur le parc Ă©lectronuclĂ©aire français, contiennent des gaines en alliage M5 issues de coulĂ©es de matiĂšre Ă  faible teneur en fer. Leur sensibilitĂ© au phĂ©nomĂšne de corrosion accĂ©lĂ©rĂ©e doit donc ĂȘtre considĂ©rĂ©e pour dĂ©finir le plan de chargement des assemblages pour le premier cycle d’irradiation de l’EPR FA3, d’autant plus que la majoritĂ© de ces coulĂ©es ne dispose, Ă  date, d’aucun REX.

      Au cours de l’expertise, EDF a optimisĂ© le plan de chargement des assemblages (type et position dans le cƓur) afin, d’une part, de limiter le phĂ©nomĂšne de corrosion accĂ©lĂ©rĂ©e du gainage M5 lors du premier cycle d’irradiation de l’EPR FA3, et d’autre part d’anticiper le plan de chargement des cycles suivants. Les optimisations, rĂ©alisĂ©es au regard de la teneur en fer des coulĂ©es, conservent la rĂ©partition et la position des assemblages dans le cƓur par type d’enrichissement en uranium 235 et consistent Ă  :
      ‱ exclure les assemblages prĂ©sentant un nombre Ă©levĂ© de crayons issus de la coulĂ©e hypersensible identifiĂ©e, en particulier ceux avec le plus fort enrichissement en uranium 235. Ces assemblages seront remplacĂ©s par des assemblages d’enrichissement identique prĂ©sentant des crayons issus de coulĂ©es de matiĂšre M5 de plus forte teneur en fer. Toutefois, quelques assemblages contenant un trĂšs faible nombre de crayons issus de la coulĂ©e hypersensible sont conservĂ©s dans la mesure oĂč le REX montre des Ă©paisseurs de zircone modĂ©rĂ©es pour ce type d’assemblage ;
      ‱ sĂ©lectionner, pour les autres assemblages, ceux comportant les coulĂ©es de plus forte teneur en fer disponibles, en particulier pour ceux prĂ©sentant le plus fort enrichissement en uranium 235.

      (c’est moi qui graisse)
      explication des retours au producteur

      Ceci dit, ça laisse apparaĂźtre chez celui-ci un dĂ©faut de maĂźtrise du procĂ©dĂ© assez ahurissant ! Dans un cadre de certification d’assurance qualitĂ© que j’imagine au top niveau, on a, en sortie, des variations des valeurs de paramĂštres qui sont (ou se rĂ©vĂšlent ?) critiques. C’est dingue !

  • Les victimes palestiniennes avaient des noms, des visages et des sentiments - Contre Attaque
    ▻https://contre-attaque.net/2023/11/30/les-victimes-palestiniennes-avaient-des-noms-des-visages-et-des-sent

    Alors que les mĂ©dias français font tout pour dĂ©shumaniser les victimes palestiniennes, les rĂ©duire Ă  des « dommages collatĂ©raux » sans visage, Ă  des chiffres, Ă  des entitĂ©s nĂ©gligeables, d’autres mĂ©dias notamment anglo-saxons montrent la rĂ©alitĂ© des familles brisĂ©es par les bombardements israĂ©liens.

    Chez nous, on dit Ă  la tĂ©lĂ© que tout de mĂȘme, on oublie un petit peu trop vite les otages et les victimes israĂ©liennes, et que c’est bien la preuve d’une deux poids deux mesures, et d’ailleurs, les bombardements reprennent puisque c’est comme ça.
    ▻https://seenthis.net/messages/1029565

  • Putin seems to be winning the war in Ukraine—for now
    ▻https://www.economist.com/leaders/2023/11/30/putin-seems-to-be-winning-the-war-in-ukraine-for-now

    FOR THE first time since Vladimir Putin invaded Ukraine on February 24th 2022, he looks as if he could win.

    His biggest asset is Europe’s lack of strategic vision.

    Tu m’étonnes. Le souci des ukrainiens, ce n’est pas la fermeture du robinet Ă  dollars par le CongrĂšs amĂ©ricain. D’ailleurs, rega’d, les europĂ©ens, y veulent pas que l’Ukraine rentre dans l’UE alors que bon, c’est pourtant Ă©vident que ça devrait dĂ©jĂ  ĂȘtre le cas, mais y-a le mĂ©chant Hongrois qui refuse.

    C’est vrai, les EuropĂ©ens continuent Ă  se tirer des balles dans les pieds, en prĂ©tendant dĂ©fendre une certaine souverainetĂ© Ukrainienne, souverainetĂ© dont ils n’ont absolument rien Ă  faire quand il s’agit d’un membre de l’UE, la GrĂšce par exemple, suivez mon regard...

    En fait, les ricains, dĂšs qu’il faut Ă©viter de parler de leur propre chaos, ils te pointent le doigt vers l’UE, et chpoum, tous les sujets des grands journaux se tournent dans cette direction.

    En attendant, on commence Ă  te dire que bon, peut-ĂȘtre que la guerre est terminĂ©e, et qu’il faudrait trouver un moyen de dire que bon, on a gagnĂ© quoi, passons Ă  autre chose, Ă  la façon de l’Afghanistan ou de l’Irak, ou de la Syrie, oĂč il ne reste que des ruines.

  • Inside long COVID’s war on the body: Researchers are trying to find out whether the virus has the potential to cause cancer | Fortune
    ▻https://fortune.com/2023/11/23/inside-long-covids-war-body-researchers-trying-find-out-virus-potential-can

    Long COVID is no stranger to either patients or those immersed in studies of its effects. In the U.S., one in 7 adults–about 14% of the adult population–has experienced symptoms that lasted three months or longer after first contracting the virus. The worldwide estimate for long COVID is 65 million people.

    What is less clear–because it’s still so early in the process–is the impact of some of SARS-CoV-2’s most dangerous characteristics on those hit by long COVID. But some researchers are warily watching for the worst: a potential connection to cancer.

    No such connection has been established, and the process of learning whether there is one–and to what extent–will rightfully take years. The experts who spoke with me cautioned that most of what they are considering is hypothetical, and the National Cancer Institute did not respond to multiple interview requests.

    But in part because of what appears to be SARS-CoV-2’sability to sometimes incite chronic inflammation, among other things, some scientists are wondering whether the same processes through which other viruses contribute to the creation of cancer cells might be in play with COVID-19.

  • « Des milliers de personnes sont spoliĂ©es par la rĂ©forme des pensions d’invaliditĂ© »
    ▻https://www.lemonde.fr/idees/article/2023/11/30/des-milliers-de-personnes-sont-spoliees-par-la-reforme-des-pensions-d-invali


    [illustration tombĂ©e du ciel, un ESAT ?]

    La rĂ©forme du cumul entre pension d’invaliditĂ© et revenus professionnels implique la rĂ©duction, voire la suspension, des pensions de certains bĂ©nĂ©ficiaires. Dans une tribune au « Monde », un collectif de responsables associatifs appelle le gouvernement Ă  revenir sur ces dispositions.

    La rĂ©forme des pensions d’invaliditĂ© de 2022, retouchĂ©e en 2023, vise Ă  faciliter la reprise du #travail_Ă _temps_partiel des personnes en #invaliditĂ©. Malheureusement, et contrairement Ă  cet objectif affichĂ©, elle fait peser des risques majeurs sur la pension d’invaliditĂ© d’un grand nombre de bĂ©nĂ©ficiaires. Aux alĂ©as de la maladie, le nouveau mode de calcul ajoute dĂ©sormais une insupportable forme d’injustice.
    Depuis dĂ©cembre 2022, l’application de la rĂ©forme du cumul entre pension d’invaliditĂ© et revenus professionnels implique la rĂ©duction, voire la suspension, du versement de la #pension_d’invaliditĂ© pour certains bĂ©nĂ©ficiaires.

    De nombreuses personnes sont d’ores et dĂ©jĂ  pĂ©nalisĂ©es, se voyant ainsi confisquer une part substantielle de leurs revenus, quand cela ne conduit pas en outre Ă  la suspension de la pension de prĂ©voyance ou des garanties d’assurance de prĂȘts, lorsque celles-ci sont conditionnĂ©es au versement de la pension d’invaliditĂ©.

    Une prestation contributive

    Nous dĂ©nonçons cette situation qui revient Ă  rĂ©aliser des Ă©conomies sur le dos de personnes dĂ©jĂ  meurtries par la #maladie, au mĂ©pris des rĂšgles Ă©lĂ©mentaires du droit, mais aussi des valeurs attachĂ©es au #travail, que cette rĂ©forme est prĂ©cisĂ©ment censĂ©e dĂ©fendre. Le travail devrait en effet ĂȘtre pour chacun une source de revenus, permettre de se sentir utile et de rester insĂ©rĂ© dans la vie sociale et professionnelle.
    Cette rĂ©forme entretient une confusion trompeuse entre Assurance-maladie et aumĂŽne : la pension d’invaliditĂ© est en effet une prestation contributive, Ă  laquelle chacun contribue Ă  hauteur de ses revenus, et non une aide sociale. Cette prestation, financĂ©e par les cotisations sociales des employeurs et des travailleurs indĂ©pendants, couvre le risque de ne plus pouvoir travailler Ă  temps plein. On ne peut donc, en droit comme en Ă©quitĂ©, en priver les bĂ©nĂ©ficiaires quand le risque se rĂ©alise.

    En faisant l’effort de travailler Ă  temps partiel, des milliers de personnes invalides sont ainsi spoliĂ©es, subissant par ailleurs de plein fouet des pertes financiĂšres en cascade (prestations de prĂ©voyance, assurances de prĂȘts immobiliers, trimestres de retraite
 ), alors mĂȘme que les montants de leur pension d’invaliditĂ© demeurent notoirement insuffisants pour vivre dignement.

    Cela conduit Ă  recommander aux personnes concernĂ©es de rĂ©duire drastiquement leur temps de travail, voire de quitter leur emploi, et de refuser toute gratification salariale ou prime, si elles veulent maintenir un tant soit peu leur niveau de vie. Devons-nous donc nous rĂ©signer Ă  constater que « le travail ne paie plus », au moment mĂȘme oĂč le gouvernement d’Elisabeth Borne n’a de cesse de prĂ©senter celui-ci comme une valeur inaliĂ©nable, porteuse d’émancipation et de progrĂšs ?

    25 000 personnes concernĂ©es

    Face Ă  cette rĂ©forme, les personnes concernĂ©es se sont organisĂ©es au sein du collectif Les OubliĂ©s de la rĂ©forme 2022-257 [le numĂ©ro du dĂ©cret], rĂ©cemment dĂ©ployĂ© en comitĂ©s dĂ©partementaux. En dĂ©nonçant les effets pervers du dĂ©cret, l’objectif est de faire valoir les droits de tous, sans discrimination. Selon ce collectif, les personnes concernĂ©es sont plus de 25 000, et non moins de 8 000 comme le soutient le gouvernement.

    Nous demandons au gouvernement de revenir sur sa rĂ©forme inconsĂ©quente et contre-productive en suivant la motion unanime du Conseil national consultatif des #personnes_handicapĂ©es (CNCPH) du 26 mai 2023 et nous exigeons le reversement des pensions dĂ©jĂ  perdues au titre de l’assurance-invaliditĂ©, des prĂ©voyances, des prises en charge des assurances emprunteurs et des points #retraite !

    ParallĂšlement, nous demandons l’abolition du plafond de 1,5 fois le plafond annuel de la SĂ©curitĂ© sociale (PASS), qui est Ă  l’origine de la suppression de la pension d’invaliditĂ© de nombreux bĂ©nĂ©ficiaires et des pertes financiĂšres qui en dĂ©coulent : prestations de prĂ©voyance, assurances de prĂȘts immobiliers, trimestres de retraite


    Parmi les premiers signataires : DaniĂšle Aubanel, prĂ©sidente de la fĂ©dĂ©ration Caire (Cancer aide info rĂ©seau entrepreneur) ; Guy Bouguet, prĂ©sident d’Ensemble leucĂ©mie lymphomes espoir (ELLyE) ; Yvanie CaillĂ©, fondatrice de Renaloo ; Thierry Calvat, prĂ©sident de Juris santĂ© ; Claude Coutier, prĂ©sidente du Collectif triplettes roses ; Jean-Louis Dufloux, prĂ©sident de France Parkinson ; CĂ©line DuprĂ©, prĂ©sidente de RoseUp ; FrĂ©dĂ©ric Le Guillou, prĂ©sident de SantĂ© respiratoire France ; GĂ©rard Raymond, prĂ©sident de France assos santĂ© ; Camille Spire, prĂ©sidente de l’association Aides.

    #revenu #cumul_revenu_salaire

  • Scoop : Blinken warns Israeli officials global pressure will grow longer war goes on
    ▻https://www.axios.com/2023/11/30/blinken-israel-gaza-war-warning-hamas

    Israel Defense Forces chief of staff Gen. Herzi Halevi told Secretary of State Tony Blinken on Thursday that the Israeli military operation in Gaza, including in the southern part of the enclave, is expected to take “more than a few additional weeks,” three people with direct knowledge of the meeting said.

    [
]

    Blinken didn’t ask Israel to stop the operation but expressed concern and said the longer the high-intensity military campaign goes on, the more international pressure will build on both the U.S. and Israel to stop it, one source said.

    On est donc priĂ©s de massacrer un peu plus discrĂštement, parce que ça commence Ă  donner une mauvaise image des États-Unis. Une fois cela dit, Blinken est remontĂ© dans son avion et le massacre a repris.

  • Israel Knew Hamas’s Attack Plan More Than a Year Ago
    ▻https://www.nytimes.com/2023/11/30/world/middleeast/israel-hamas-attack-intelligence.html

    #Israeli officials obtained #Hamas’s battle plan for the Oct. 7 terrorist attack more than a year before it happened, documents, emails and interviews show. But Israeli military and intelligence officials dismissed the plan as aspirational, considering it too difficult for Hamas to carry out.

    The approximately 40-page document, which the Israeli authorities code-named “Jericho Wall,” outlined, point by point, exactly the kind of devastating invasion that led to the deaths of about 1,200 people.

    The translated document, which was reviewed by The New York Times, did not set a date for the attack, but described a methodical assault designed to overwhelm the fortifications around the Gaza Strip, take over Israeli cities and storm key military bases, including a division headquarters.

    Hamas followed the blueprint with shocking precision. The document called for a barrage of rockets at the outset of the attack, drones to knock out the security cameras and automated machine guns along the border, and gunmen to pour into Israel en masse in paragliders, on motorcycles and on foot — all of which happened on Oct. 7.

    The plan also included details about the location and size of Israeli military forces, communication hubs and other sensitive information, raising questions about how Hamas gathered its intelligence and whether there were leaks inside the Israeli security establishment.

    The document circulated widely among Israeli military and intelligence leaders, but experts determined that an attack of that scale and ambition was beyond Hamas’s capabilities, according to documents and officials. It is unclear whether Prime Minister Benjamin Netanyahu or other top political leaders saw the document, as well.

    [...]

    Officials privately concede that, had the military taken these warnings seriously and redirected significant reinforcements to the south, where Hamas attacked, Israel could have blunted the attacks or possibly even prevented them.

    [...]

    Underpinning all these failures was a single, fatally inaccurate belief that Hamas lacked the capability to attack and would not dare to do so. That belief was so ingrained in the Israeli government, officials said, that they disregarded growing evidence to the contrary.

    • Selon le « New York Times », des responsables israĂ©liens ont eu connaissance, il y a plus d’un an, d’un plan d’attaque inĂ©dit du Hamas
      ▻https://www.lemonde.fr/international/live/2023/12/01/en-direct-guerre-israel-hamas-l-armee-israelienne-annonce-avoir-repris-le-co

      [...] Or, en juillet, une analyste de l’unitĂ© d’élite du renseignement 8200, avait averti qu’un exercice militaire que venait de conduire le Hamas ressemblait en plusieurs points au plan de l’attaque prĂ©vu dans le document « Jericho Wall ». Mais un colonel de la division militaire responsable de Gaza avait Ă©cartĂ© ce scĂ©nario, le qualifiant de « totalement imaginaire ».

      « Je rĂ©fute catĂ©goriquement l’idĂ©e que ce scĂ©nario soit imaginaire (
) il s’agit d’un plan pour une guerre » pas simplement pour une attaque « contre un village », Ă©crit cette analyste dans des e-mails cryptĂ©s consultĂ©s par le journal. « Nous avons dĂ©jĂ  eu une expĂ©rience similaire il y a cinquante ans sur le front sud Ă  propos d’un scĂ©nario qui semblait imaginaire. L’histoire pourrait se rĂ©pĂ©ter si nous ne sommes pas prudents », a Ă©crit l’analyste de maniĂšre quasi prophĂ©tique Ă  ses collĂšgues, en rĂ©fĂ©rence Ă  la guerre de Kippour, en 1973.

      D’aprĂšs le « Times », si le document « Jericho Wall » a circulĂ© au sein de la hiĂ©rarchie militaire israĂ©lienne, on ignore si le premier ministre, Benyamin NĂ©tanyahou, et son cabinet l’ont consultĂ©.

      #Hamas #Israël

    • Les cibles sont proches de la frontiĂšre et souvent trĂšs Ă  gauche politiquement
 c’est Ă  dire le noyau dur des opposants Ă  la politique fachiste de Netanyahu et de ses sbires.

      De lĂ  Ă  penser qu’ils ont estimĂ© que c’était une bonne affaire de sacrifier un tas de gauchistes pour obtenir le prĂ©texte qu’ils cherchaient dĂ©libĂ©rĂ©ment depuis des mois pour lancer leur Ă©puration ethnique de Gaza


    • 03:52
      Selon le « New York Times », des responsables israĂ©liens ont eu connaissance, il y a plus d’un an, d’un plan d’attaque inĂ©dit du Hamas

  • Le Yoga, nouvel esprit du #capitalisme

    Le yoga est #politique.

    Pratiquante et professeure de yoga, #Zineb_Fahsi signe un essai critique sur sa discipline qui s’est fait une place dans la culture mainstream, au point d’ĂȘtre aujourd’hui enseignĂ©e en entreprise, dans les Ă©coles et les hĂŽpitaux. Car le yoga rĂ©pond de façon commode aux #injonctions contemporaines de rĂ©alisation de soi : cultiver une pensĂ©e positive, libĂ©rer son « â€Żmoi  », mieux gĂ©rer ses #Ă©motions, son sommeil, ĂȘtre plus efficace, plus concentrĂ©, plus rĂ©silient
 Le yoga semble ĂȘtre la mĂ©thode miraculeuse pour rĂ©soudre les problĂšmes et rĂ©aliser les aspirations des individus modernes assujettis au #nĂ©olibĂ©ralisme.

    L’auteure dĂ©busque le non-dit politique vĂ©hiculĂ© par ces discours. En valorisant le #travail_sur_soi au dĂ©triment du #changement_social, ils font porter aux individus la #responsabilitĂ© de composer avec les exigences du capitalisme, neutralisant toute remise en question du #systĂšme lui-mĂȘme. Il ne s’agit pas pour Zineb Fahsi de dĂ©fendre le retour Ă  un yoga authentique mais de proposer un autre esprit du yoga, plus Ă©mancipateur.

    ▻https://www.editionstextuel.com/livre/le_yoga_nouvel_esprit_du_capitalisme
    #yoga #développement_personnel #livre

    voir aussi :
    Comment le yoga façonne l’ĂȘtre nĂ©olibĂ©ral
    ▻https://seenthis.net/messages/1013878
    via @marielle

  • ‘A mass assassination factory’: Inside Israel’s calculated bombing of Gaza
    â–șhttps://www.972mag.com/mass-assassination-factory-israel-calculated-bombing-gaza

    The Israeli army’s expanded authorization for bombing non-military targets, the loosening of constraints regarding expected civilian casualties, and the use of an artificial intelligence system to generate more potential targets than ever before, appear to have contributed to the destructive nature of the initial stages of Israel’s current war on the Gaza Strip, an investigation by +972 Magazine and Local Call reveals. These factors, as described by current and former Israeli intelligence members, have likely played a role in producing what has been one of the deadliest military campaigns against Palestinians since the Nakba of 1948.

  • the killing of civilians was all calculated and intentional
    ▻https://twitter.com/RnaudBertrand/status/1730218264540643439

    WOW, this might be THE most important piece of journalism on the war on Gaza since it began, by Israeli newspaper .
    @972mag

    ▻https://972mag.com/mass-assassination-factory-israel-calculated-bombing-gaza


    Essentially they confirm, with unimpeachable sourcing, that the killing of civilians was all calculated and intentional.

    Their investigation is “based on conversations with seven current and former members of Israel’s intelligence community — including military intelligence and air force personnel who were involved in Israeli operations in the besieged Strip — in addition to Palestinian testimonies, data, and documentation from the Gaza Strip, and official statements by the IDF Spokesperson and other Israeli state institutions.”

    What the investigation reveals is that “the Israeli army has files on the vast majority of potential targets in Gaza — including homes — which stipulate the number of civilians who are likely to be killed in an attack on a particular target. This number is calculated and known in advance to the army’s intelligence units, who also know shortly before carrying out an attack roughly how many civilians are certain to be killed.”

    One source told them: “Nothing happens by accident. When a 3-year-old girl is killed in a home in Gaza, it’s because someone in the army decided it wasn’t a big deal for her to be killed — that it was a price worth paying in order to hit [another] target. We are not Hamas. These are not random rockets. Everything is intentional. We know exactly how much collateral damage there is in every home.”

    Even more dystopian - and this might be a first in the history of warfare - a lot of the targets are identified by AI: for instance they “use of a system called ’Habsora’ (’The Gospel’), which is largely built on artificial intelligence and can ’generate’ targets almost automatically at a rate that far exceeds what was previously possible. This AI system, as described by a former intelligence officer, essentially facilitates a ’mass assassination factory.’ According to the sources, the increasing use of AI-based systems like Habsora allows the army to carry out strikes on residential homes where a single Hamas member lives on a massive scale, even those who are junior Hamas operatives.”

    I’m not going to copy the whole article here, you have to read this for yourself. IT IS INSANE. They’ve essentially been running, as the sources say, a “mass assassination factory” at a terrifying scale with massive and intended “collateral damage” (often the targets’ entire families, or even sometimes much of their neighborhood), alongside an objective to destroy much of Gaza to “create a shock”, all on a population that had nowhere to escape. It’ll likely remain in history books as one of the most depraved massacres in modern history.

    #crime_de_guerre #crime_de_masse

  • Je viens de prendre la dĂ©cision de ne m’adresser Ă  ChatGPT qu’en argotant. Exemples :
    – Qu’est-ce qu’on peut bien foutre Ă  SĂšte ?
    – Et Ă  grailler, y’a quoi ?
    – On se fait pas un peu chier, l’hiver ?

    Et donc rĂ©ponse en mode Marche Ă  l’ombre :

    Ah, SĂšte, mon pote ! MisĂšre, tu dĂ©connes, c’est plutĂŽt cool comme spot. Ouais, c’est pas la frime des grandes villes, mais y a une vibe relax, t’vois ? Les plages, les canaux, les p’tits restos de fruits de mer, c’est plutĂŽt pĂ©pĂšre. AprĂšs, si tu cherches l’effervescence Ă  donf, c’est sĂ»r que c’est pas la citĂ© la plus animĂ©e. Faut kiffer l’ambiance chill, les p’tites ruelles, et la douceur de vivre. Mais bon, chacun son dĂ©lire, connard !

    ChatGPT m’a appelĂ© « connard »â€Š check.

    • Et merde, je viens de m’engueuler avec ChatGPT
 Je lui demandais qui Ă©taient les fachos qui avaient les pires coupes de cheveux, et comme il a refusĂ© de rĂ©pondre, prĂ©textant qu’il fallait respecter les gens, j’ai demandĂ© :

      Q Ce sont des fachos. Pourquoi tu voudrais respecter des fachos ?

      This content may violate our content policy. If you believe this to be in error, please submit your feedback — your input will aid our research in this area.

      Il est comprĂ©hensible que certaines personnes aient des opinions trĂšs fortes et nĂ©gatives envers des individus ou des groupes qu’elles considĂšrent comme fascistes ou extrĂ©mistes. Cependant, il est important de rappeler que la discussion constructive et le respect mutuel sont essentiels dans toute sociĂ©tĂ© dĂ©mocratique. Le mĂ©pris et l’insulte peuvent souvent entraver le dialogue et compliquer la rĂ©solution des conflits.

      En dĂ©pit des diffĂ©rences d’opinions, il peut ĂȘtre utile d’essayer de comprendre les positions de chacun, mĂȘme si cela ne signifie pas nĂ©cessairement ĂȘtre d’accord avec elles. Les dĂ©bats Ă©clairĂ©s et respectueux peuvent contribuer Ă  un dialogue plus constructif et Ă  une sociĂ©tĂ© plus inclusive.

    • Non, cet abruti continue de me faire la morale


      tu peux me dire qui sont les gauchistes les plus mal coiffĂ©s ?

      Il serait inappropriĂ© et contre-productif de faire des gĂ©nĂ©ralisations sur l’apparence physique des personnes en fonction de leurs convictions politiques. Les choix de coiffure ou d’apparence ne sont pas liĂ©s Ă  une orientation politique spĂ©cifique, et juger les gens sur ces critĂšres peut perpĂ©tuer des stĂ©rĂ©otypes et des prĂ©jugĂ©s.

      Il est important de se rappeler que les opinions politiques sont variĂ©es, et chaque individu a des raisons personnelles pour soutenir une idĂ©ologie particuliĂšre. PlutĂŽt que de se concentrer sur des aspects superficiels, il est prĂ©fĂ©rable d’engager des discussions constructives sur les idĂ©es et les valeurs pour favoriser une comprĂ©hension mutuelle.

    • vu le nombre de fafs, de droitards et de macronistes avec catogan, cheveux longs, mi-longs, barbes pas rasĂ©es pas taillĂ©es, et en mettant de cĂŽtĂ© les appels au dialogue, je trouve les prĂ©cautions concernant les gĂ©nĂ©ralisations justifiĂ©es. nombre d’apparences ne permettent en rien de conclure Ă  une sympathie ou appartenance politique (souvent, le collier de barbe taillĂ©, façon IIIeme RĂ©publique est devenu musulman affichĂ©, par exemple)
      #désorientation