Passerelle Eco

Editeur de pratiques pour l’écovillage global et pour la transition permaculturelle

  • Vers le bonheur et la vie moins chère grâce à l’habitat participatif ?
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2403

    L’habitat participatif permet il des économies au quotidien et favorise le bien-être ? Ces arguments sont souvent cités dans nos plaidoyers. Beaucoup de témoignages confirment cette réalité mais nous n’avons pas beaucoup de preuves. C’est pourquoi nous avons décidé d’engager une première tentative pour évaluer ces bénéfices probables de l’habitat participatif d’une façon plus quantitative et qualitative. Par un questionnaire, nous souhaitons recueillir des informations concernant les modes de vie des (...)

  • Stage « Quelles résiliences dans ce monde en mutation ? »
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2401

    Stimuler l’action dans son quotidien Se mettre à l’écoute de ses émotions Naviguer dans une société qui s’effondre C’est Valérie GARCIA, l’une des auteurs de la revue Passerelle Eco n°74, qui propose ce stage. Intentions de ce stage Comprendre et accueillir les émotions provoquées par l’état actuel du monde (bouleversements écologiques, climatiques, sociaux, culturels, effondrement sociétal...) et par les perspectives d’avenir Prendre soin de sa résilience intérieure, cheminer vers la joie de vivre (...)

  • De la #paperasse à la #numérasse

    Chronique d’une ex-signeuse de documents en milieu universitaire, en commentaire de l’intervention de Gilles Babinet sur #PerriScope, la quotidienne @LCI sur l’actualité économique & sociale

    Le #numérique permet de libérer du temps en évitant la paperasse… il y a beaucoup à dire là-dessus. Je vais parler uniquement de ce que je connais très bien, de l’intérieur : l’administration universitaire. En 20 ans de responsabilités diverses qui impliquent des tâches d’administration, j’ai effectivement vu disparaître une grande quantité de « paperasse ». Mais uniquement au sens propre du terme : le #papier. Il y a d’ailleurs encore de la marge avant d’avoir éliminé le papier complètement. Mais la disparition de cette paperasse s’est accompagnée de l’apparition d’une non moins grande quantité de ce qu’on pourrait appeler « numérasse » (ou « #digitalasse » pour ceux qui persistent à dire « digital » au lieu de « numérique »). La numérasse peut prendre des formes diverses. La forme #excel + #mail est la plus virulente, mais la forme « #application dédiée, vous allez voir c’est pratique il y a juste à cliquer » fait également partie du paysage.

    Documents papier, #documents_numériques

    Prenons l’exemple d’une directrice de structure universitaire impliquant d’avoir à signer un certain nombre de documents, la plupart du temps par délégation de signature des tutelles de la dite structure.

    La paperasse, c’est prendre 10 minutes dans la journée pour aller physiquement au secrétariat signer des choses variées préparées soigneusement par des personnels dont c’est le métier, rassemblées dans un parapheur, avec de petites notes en post-it là où il y a quelque chose d’important à regarder avant de signer. On profite du voyage pour dire bonjour, parler du temps qu’il fait ou des projets du prochain week-end, et régler en deux mots des questions importantes pour la structure, qui autrement auraient nécessité un coup de téléphone ou un mail. Ensuite on peut se consacrer au reste de ses activités, enseignement ou recherche, l’esprit libre, sans se soucier d’avoir oublié de valider quelque chose d’important ou urgent, grâce à la confiance qu’on a dans les personnels compétents.

    La numérasse, c’est jongler entre des clics réguliers dans les bonnes applications, des mails asynchrones de demande de validation dans d’autres applications, des cases à cocher dans des fichiers excel reçus par mail et à renvoyer, etc. Il faut une discipline de fer pour ne pas se disperser complètement en essayant de suivre le rythme, tout en ne risquant pas d’oublier un clic important. Les applications dédiées ont des interfaces toutes plus imaginatives les unes que les autres, on s’y connecte avec ses identifiant/mot de passe de l’université X, ou de l’université Y, ou du CNRS, ou avec un compte dédié de l’application. Il peut s’agir d’ordres de mission, de validation des plannings de congés, d’avis sur des demandes de formation, de validation de devis avant commandes, de feuilles de temps des projets européens (une application par tutelle), de contrats de travail, d’avis sur des dépôts de projet ou des cumuls d’activités, de conventions de stages, de certification des commandes, … Parfois, même avec de l’habitude, on doit demander à une personne compétente ce que signifie la chose à valider (coucou l’interface Geslab pour la certification des commandes). Quand on a bien cliqué dans toutes ces applications au doux nom poétique de Hamac, Safia, Tempo, Agate, Sirhus, SAM, Sinchro, Geslab, etc., on peut parcourir ses mails pour ne pas oublier un fichier excel à renvoyer d’urgence en ayant rempli une ligne. Le pompon revient au #fichier_excel utilisé comme #formulaire, avec des cases fusionnées à remplir par un paragraphe de texte un peu long.

    Il est utopique de penser que tout cela puisse faire gagner du temps à la personne qui signe en bout de chaîne. Dans le contexte que je décris ici, cela a simplement servi à embaucher moins de personnels administratifs, en faisant faire une partie de leur travail, beaucoup moins bien, par les chercheurs et enseignants-chercheurs. Alors j’espère vraiment que quelqu’un, quelque part, a effectivement gagné du temps. Parce que moi non.

    Interdire Excel

    Ce qui ferait vraiment gagner du temps à tout le monde, c’est l’interdiction d’excel. Et ce n’est pas une boutade. Cet outil est un accélérateur phénoménal de questionnaire bureaucratique inexploitable car préformaté, et donc rempli, n’importe comment. Toute personne ayant vu de près les fichiers excel HCERES à 6 ou 7 onglets saura de quoi je parle. Le délire de la mise en chiffres couplé à la méconnaissance des fonctionnalités d’excel produit ce qu’on pourrait presque considérer comme des performances artistiques.

    Je veux bien croire que dans d’autres domaines de l’administration (que je ne connais pas de l’intérieur) le numérique soit tout rose et fasse gagner un temps précieux à au moins une personne. Mais il subsiste un doute. La #bureaucratie ne disparaît pas miraculeusement par l’intervention divine du numérique. Tout au contraire, tout se passe comme si la fluidité tant vantée du numérique supprimait tout frein naturel à la croissance incontrôlée de la bureaucratie.

    Et pour finir j’espère ne pas avoir donné à quelqu’un l’idée d’une startup pour développer un outil à base d’IA qui rassemblerait toutes les applications et les mails, pour finalement remplacer le parapheur. Le #parapheur est une très belle invention d’interface humain/humain, tout à fait lowtech, qu’il serait désolant d’abandonner.

    https://academia.hypotheses.org/31293
    #administration #administration_universitaire #université #facs #France

  • Compléments à la revue Passerelle Eco n°75
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2398

    Cette page présente des compléments aux articles parus dans la revue Passerelle Eco n°75. Elle sera progressivement complétée par de nouveaux éléments. Le Beau Un grand merci aux artistes qui ont con­tribué à cette revue et notamment : Nicole Leroux-Morlet : peintures et article. Nicole Leroux Morlet est auteur d’un livre qui raconte ses « Errances dans les forêts normandes ». Sa page LinkedIN Sylvaine Jenny, dessins des p.11 à 19. Sylvaine est contributrice de longue date ! Elle a notamment illustré (...)

  • La vie du Moulin (Photos)
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2400

    Une courte lettre de janvier pour vous montrer en images comment le Moulin se revêt de ses couleurs d’hiver. Le chantier de la nouvelle chambre/salle de bain dans la longère avance, nous avons accueilli un nouveau groupe d’usagers mensuel, le tracteur fonctionne, puis ne fonctionne plus, le vannage se remplit de bois, l’atelier de menuiserie est presque opérationnel et la programmation des événements et groupes à venir se prépare... Une période propice aux rêves et aux projets ! Le groupe continue de (...)

  • Passerelle Eco n°75 : le beau, la méditation et le bois de chauffage
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2399

    En bref, les principaux thèmes abordés dans ce numéro sont 1) le beau et 2) la méditation. Plus les annonces des écolieux et habitats participatifs, des porteurs de projet et des alter-éco-initiatives de toutes sortes. Ce numéro 75 est actuellement en cours d’impression. Les abonnés le recevront aux environs du 11 février Plus en détail, voici les thèmes des articles : Préparer des pigments végétaux : à partir des plantes de son environnement, Nicole Leroux-Morlet extraie des pigments et réalise de (...)

  • « La Permaculture et nous : préface de Valérie Cabane »
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2397

    J’écris cette préface dans un moment particulier de l’histoire de l’humanité. La pandémie liée à la COVID-19 oblige au confinement de la moitié de la population mondiale, une pause dans nos vies électriques, un moment de répit pour la Terre, sa faune et sa flore. Par le calme retrouvé, notre planète voit même son activité sismique chuter de façon spectaculaire et les eaux des Océans s’apaiser. Mais cette pandémie doit nous obliger à l’introspection, car elle nous éclaire sur notre vulnérabilité, sur les (...)

  • Ferme de la Mélangeuse : pas de trêve hivernale !
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2395

    Allô allô, ici Arzh en direct de la Grande Tourte, à rebrousse-poil auprès du poêle, comme un air de Janvier, couvertures, ordi et canapé. On garde la patate pour se tenir au chaud les coeurs, se débrouiller, s’inventer, se raconter, la tête froide et les coudes serrés ! Amour chez vous, que ça transpire ! Coucou, ami.e d’ici, d’ailleurs ou d’autre part ! La Mélangeuse lutte pour sa survie, différents arrêtés de la mairie nous empêchant d’ouvrir au public jusqu’à ce qu’on réalise des travaux qu’on ne peut (...)

  • Que votre texte soit « comme une vitre transparente »

    Georges Orwell est bien connu pour avoir écrit le roman "1984", dans lequel il dénonce comment la novlang élimine la pensée et canalise les comportements.

    Voici les règles d’écritures qu’il conseillait à tous les journalistes dans son article "La politique et la langue anglaise" :

    – N’utilisez jamais une métaphore, une comparaison, ou toute figure de rhétorique que vous avez déjà lu à maintes reprises.
    – N’utilisez jamais un mot long si un autre plus court peut faire l’affaire.
    – S’il est possible de supprimer un mot n’hésitez jamais à le faire.
    – N’utilisez jamais le mode passif si vous pouvez utiliser le mode actif.
    – N’utilisez jamais une expression étrangère, un terme scientifique ou spécialisé si vous pouvez leur trouver un équivalent dans la langue de tous les jours.
    – Enfreignez les règles ci-dessus plutôt que de commettre d’évidents barbarismes.

    Orwell a visé toujours plus de simplicité : « Je me suis efforcé, dans mon écriture, de bannir le pittoresque au profit de l’exactitude. La bonne prose est comme une vitre transparente ».

    C’est comme un formidable écho, mais venu du passé, au guide du rédacteur Passerelle Eco : http://passerelleco.info/guide

  • Pour la fin des fermes-usines, pour un modèle agricole respectueux du vivant.
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2394

    Suite à l’annulation des traditionnelles cérémonies des « voeux du maire » en raison de la crise sanitaire actuelle, le collectif « Morbihan contre les fermes usines » a souhaité se ré-approprier symboliquement cet espace démocratique public et local. Samedi 16 janvier 2021, 200 personnes se sont donc réunies devant la mairie de Langoëlan pour exprimer leurs vœux, défendre et promouvoir l’élevage paysan, et s’opposer à l’élevage intensif. Dans la commune de Langoëlan (56), 450 habitants, deux bâtiments (...)

  • Nouveau livre : « La Permaculture et Nous »
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2393

    “La Permaculture & Nous”, l’édition française de “People & Permaculture” de Looby Macnamara est maintenant disponible. Avec ce livre, Looby Macnamara explore l’application des principes de la permaculture et de la conception permacole à l’humain. Elle fait entrer la permaculture au cœur de nos vies, de nos relations et de notre société. Vivre une vie plus créative et plus abondante et concevoir notre bien-être personnel, collectif et planétaire : c’est le sujet. La Permaculture & Nous offre (...)

  • Accident de chantier en autoconstruction
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=701

    Nous avons reçu cet été le message de Philippe (administrateur du réseau des Compaillons) informant de l’accident de Marc Balocco, auto-constructeur dans le Vaucluse, et des réactions de Jean-Pierre Oliva et de Charles Gueyte. Vous trouverez tout cela plus loin, ainsi que ma réponse à certains des propos tenus, en particulier par Jean-Pierre Oliva : après un appel à solidarité auquel on ne peut qu’adhérer, le ton et les mots de la fin des messages m’avaient paru assez déplacés en la circonstance. (...)

  • Stratégie 2021 pour Extinction Rebellion Belgique
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2391

    Préambule : stratégie et cahier des charges Stratégie La stratégie doit être prête à être mise en pratique pour le 1 mars 2021 La stratégie porte sur la période mars 2021 à mars 2022 La stratégie doit servir de référence pour orienter les efforts de l’entièreté du mouvement en Belgique La stratégie vise à coordonner les forces du mouvement en Belgique afin d’en augmenter le poids et l’impact sur la réponse qui est amenée face à l’effondrement écologique et la catastrophe climatique en cours et de poser des (...)

  • TERA : Naissance d’un bébé éléphant dans le Lot-et-Garonne
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2392

    Tera est un projet de développement territorial qui vise à créer un écosystème coopératif pour relocaliser à 85% la production vitale à ses habitants, abaisser son empreinte écologique à moins d’une planète, valoriser cette production en monnaie citoyenne locale, émise via un revenu d’autonomie d’un euro supérieur au seuil de pauvreté pour chacun de ses habitants. Objectifs de Tera Redessiner la démocratie La citoyenneté de ses habitants s’exercera au travers d’une gouvernance partagée favorisant la (...)

  • « La face positive des énergies vertes »,
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2390

    Le documentaire « La face cachée des énergies vertes » est passé fin novembre sur Arte. Truffé d’erreurs et d’arguments partisans, allant jusqu’à comparer le problème des pales d’éoliennes, soit disant non recyclables, à celui posé par les déchets nucléaires ! Exemple : ce documentaire assène que les énergies vertes et que les batteries nécessitent obligatoirement l’utilisation de terres rares. Ce n’est pourtant pas du tout l’avis de l’Ademe. D’autre part, le photovoltaïque n’utilise jamais de terres rares. Et (...)

  • Sidération en Absürdistan - Le Monolecte
    https://blog.monolecte.fr/2020/12/31/sideration-en-absurdistan-2

    Je vais totalement disparaitre de la face du monde productiviste en cessant d’être la très courtisée ménagère de moins de 50 ans tout en devenant probablement la cible privilégiée des rappels de campagnes de prévention d’Ameli et des dealer de convention obsèques. Et pendant ce temps, le fruit de mes entrailles va conquérir le monde… enfin, dès qu’on aura réglé quelques petits détails fâcheux comme la foutue pandémie qui moissonne comme jamais et nous a révélé la profonde vacuité criminelle de l’ensemble de la classe dirigeante occidentale.

    • @monolecte les mots justes et la métaphore bien trouvée. Merci.

      Parfois, on arrive à un tel niveau de bêtise qu’il en devient insurmontable, inconcevable, indépassable… voire indicible. C’est comme avoir la charge mentale du monde entier… conjuguée avec une force de poussin. Une absolue impuissance dont l’incrédulité est nourrie jour après jour dans un état écrasant de sidération. Qui bloque toute réflexion. Qui paralyse toute parole.

  • Nouvelles de l’Agroforesterie
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2388

    Jardin-forêt, jardinage et maraîchage sous les arbres, haies fruitières, Passerelle Eco a plusieurs fois publié des articles sur la manière d’intégrer les arbres sur un terrain en permaculture, et nous prévoyons d’ailleurs un prochain numéro dédié à ce thème. Plus largement, l’agroforesterie fait partie des concepts et pratiques d’avenir pour une ferme. Voici donc des nouvelles de l’Association Française d’Agroforesterie, avec des rendez vous, des vidéos et une émission de radio à écouter en ligne. C’est (...)

  • Paysan⋅ne en AMAP, pourquoi pas moi ?
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2387

    L’AMAP : une réponse à des enjeux sociétaux Les enquêtes le montrent : l’intérêt des consommateur·rice·s pour les circuits-courts, une alimentation saine et respectueuse de l’environnement , ne cesse de croître . Du côté des exploitations, les agriculteurs et agricultrices cherchent à sécuriser leur commercialisation. Les circuits-courts et tout particulièrement la vente directe leur offre un moyen d’assurer un revenu. Le renouvellement des générations de paysan·ne·s est un enjeu majeur des années à venir (...)

  • Charte de la Terre
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2385

    L’université du Pas de Côté propose l’émancipation par la sécession basée sur la gratuité, le partage, le don et la désaccoutumance à la croissance, localement et mondialement. « I. RESPECT ET PROTECTION DE LA COMMUNAUTE DE LA VIE Respecter la Terre et toute forme de vie Reconnaître le lien d’interdépendance entre tous les êtres vivants ainsi que la valeur de toute forme de vie, quelle qu’en soit son utilité pour l’être humain. Reconnaître la dignité propre à chaque personne et le potentiel (...)

  • Pour la liberté d’instruction
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2384

    Sur le style de l’émission "C’est pas sorcier", voici une vidéo qui dénonce la volonté politique, récemment exprimée par le président de la république, de supprimer la liberté d’instruction garantie par la république, et de rendre l’école obligatoire. Cette vidéo a été faite par 2 habitants d’un écolieu qui fut le sujet d’un numéro de la revue Passerelle Eco. « A tous ceux qui m’ont connu, un jour ou toujours... Le 2 octobre, Mr Macron a annoncé qu’il souhaitait que l’enfance que moi et mes sœurs avons vécu ne (...)

  • Interview d’un super-prédateur : le coronavirus
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2381

    Lors du premier confinement, nous avions publié les « dialogue d’un tout petit virus avec l’univers ». Dans ce nouvel article, le coronavirus sars-cov-2 répond plus prosaïquement aux questions de Franck Courchamp, directeur de recherche au CNRS en biologie des invasions à l’Université de Paris-Saclay. Pour ce scientifique, c’est une façon d’élargir nos perspectives sur les enjeux de la pandémie. Et le plus étonnant alors, est de constater que le virus, par certains aspects, se comporte un peu comme (...)

  • Etats généraux de la liberté éducative - 13 Novembre
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2380

    Le gouvernement a récemment exprimé son intention de restreindre drastiquement une liberté fondamentale pourtant garantie par la constitution française, ce qui revient à la supprimer : la liberté de choisir de déléguer ou pas l’instruction de ses enfants à l’école publique ou au privé. Ces restrictions (aux seules raisons de santé) mettent notamment en danger la liberté de vivre et s’instruire hors école, selon une pédagogie ou un projet familial ou social alternatifs. Cela n’implique pas seulement (...)

  • 6-7 Nov : Visio-rencontres pour l’habitat participatif en Occitanie
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2379

    Les crises actuelles mettent en évidence la fragilité de notre civilisation globalisée. Les origines des désordres semblent lointaines et inaccessibles. Or, les effets nous touchent et nous inquiètent tous. Lors du premier confinement, nous avons pu constater : la coopération est un moyen d’agir et l’habitat participatif incarne profondément les principes de la coopération au quotidien. Voici une bonne nouvelle : chacun peut prendre l’initiative et participer à la construction d’un cadre de vie (...)

  • L’association non déclarée = association de fait
    https://www.passerelleco.info/article.php?id_article=2378

    La loi de 190, qui a instauré le statut d’association à but non lucratif tel que pratiqué aujourd’hui, a garanti le droit des individus à s’associer librement entre personnes consentantes :-) Cette association peut être sanctifiée par une déclaration à la préfecture, ce qui est l’équivalent d’un mariage devant la mairie en ce qui concerner un couple, et l’association gagne alors le statut juridique de personne morale qui lui permet d’exister administrativement en tant que telle, ouvrir un compte à la (...)