Reka

géographe cartographe information designer - rêveur utopiste et partageur de savoirs

  • #Bauhaus: 100 years old but still ubiquitous in our homes today | Life and style | The Guardian
    https://www.theguardian.com/lifeandstyle/2019/mar/30/bauhaus-our-go-to-way-of-living-today

    Spending a night at the hallowed Bauhaus school in Dessau, in the German state of Saxony-Anhalt, was my teenage dream come true. The walls of my childhood bedroom were plastered not with posters of pop stars, but with the furniture manufacturer Vitra’s wall chart of iconic 20th-century chairs. As a design geek, growing up in a house bedecked with Laura Ashley, I found the idea of the Bauhaus thrilling: each chair was a mini manifesto, embodying the world of stripped-back modern design that I might one day inhabit (I’m still waiting).


  • Meurthe-et-Moselle : chanson polémique dans une école, un syndicat de police porte plainte (Le Figaro)
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2019/03/29/01016-20190329ARTFIG00055-meurthe-et-moselle-chanson-polemique-dans-une-eco

    France Police a décidé de porter plainte contre l’Éducation nationale et le directeur d’une école primaire de Ludres à cause de la chanson choisie pour le spectacle de fin d’année. D’après le syndicat, les paroles « appellent à la haine ».

    Fichtre, de quoi s’agit-il exactement ?

    Dans la classe de CE1 de l’école primaire Jacques-Prévert à Ludres (Meurthe-et-Moselle), les enseignants et la direction ont choisi d’apprendre aux enfants des chansons de l’artiste Guillaume Aldebert pour le spectacle de fin d’année. Mais les paroles de l’une d’elles ont déplu à certains parents d’élèves.
    […]
    L’auteur de chansons pour enfants écrit aussi : « faire pipi sur un policier », « prendre en otage ma petite sœur », « faire sauter la salle de classe à la dynamite ».
    L’un des parents, qui s’est livré à L’Est Républicain, considère que ce texte est « contraire aux valeurs de la République telles que doit les promouvoir l’école ». Il estime également que « dans le contexte que nous vivons, apprendre ce texte à des enfants de 7 ans (...) semble pour le moins inapproprié. »

    #LeGorafi_encore_plagié

    #éducation #école #spectacle_de_fin_d'année

    Le communiqué du syndicat de policiers
    Source : https://www.facebook.com/SyndicatFrancePolice/posts/2094137410704702

    Syndicat France Police policiers en colère
    28 mars, 13:25 ·

    Le syndicat France Police - Policiers en colère dépose plainte contre le directeur de l’école Jacques Prévert à Ludres et l’Education Nationale en tant que personne morale pour incitation au terrorisme, provocation d’un mineur à commettre un crime ou un délit et diffamation.

    Dans cette école de la « République » de Meurthe-et-Moselle, l’Education nationale a décidé d’intégrer dans ses programmes pédagogiques, l’apprentissage aux enfants de « l’œuvre » d’un « artiste » très engagé.

    Voici les paroles que les enseignants font apprendre à leurs élèves :

    « Faire pipi sur un policier […], prendre en otage ma p’tite sœur […], faire sauter la salle de classe à la dynamite […] Pour louper l’école ».

    Le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer n’a pour l’heure pas réagi ni d’ailleurs le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

    Notre syndicat étendra le champ de sa plainte pénale à la personne du ministre Blanquer pour complicité si ce dernier ne fait pas immédiatement cesser les infractions.

    Guillaume Aldebert serait, semble-t-il, un artiste de référence dans de nombreuses écoles.. Il est vrai que là il y a du niveau..

    Laisser l’école de la République se transformer en école de la haine témoigne du niveau de déliquescence de nos Institutions et du degrés de responsabilité ou d’irresponsabilité de nos politiciens.

    • Le syndicat France Police – Policiers en colère dépose plainte contre le directeur de l’école Jacques Prévert à Ludres et l’Education Nationale en tant que personne morale pour incitation au terrorisme, provocation d’un mineur à commettre un crime ou un délit et diffamation
      https://france-police.org/2019/03/28/le-syndicat-france-police-policiers-en-colere-depose-plainte-contre-l

    • Le texte ne s’adresse pas aux filles ni aux grandes soeurs, les paroles sont au masculin stricte et les références très virilistes (armée, gars, chatouiller une panthère...). Je ne voie aucun encouragement adressé aux filles dans ce texte, à part des encouragements à subir encore la violence des garçons dans l’espace publique et privée.
      J’ai été voire les paroles complètes. Je croyais que c’etait une vieille chanson de machos des années 80, mais vu la référence à Fortnite et au Wifi c’est du masculinisme bien contemporain.

      Paroles de la chanson Pour louper l’école par Aldebert
      Pour louper l’école
      Je ferais n’importe quoi
      Pour louper l’école
      Moi j’irais jusqu’à…

      Faire le tour de la maison
      En pyjama pour chopper froid
      Manger des tartines au goudron
      Pour avoir mal à l’estomac

      Faire mon service militaire
      Traverser la manche en bouée
      Chatouiller une panthère
      Faire pipi sur un policier

      Pour louper l’école

      Je ferais n’importe quoi
      Pour louper l’école
      Moi j’irais jusqu’ ?

      Pour louper l’école
      Je ferais n’importe quoi
      Pour louper l’école
      Moi j’irais jusqu’à…

      Devenir magicien
      Pour me faire disparaître
      Prier pour que les martiens
      M’enlèvent sur leur planète

      Prendre en otage ma p’tite sœur
      Terminer mes choux d’Bruxelles
      Manger des crayons de couleur
      Pour vomir un arc en ciel

      Sans arme contre un gladiateur
      Je serais prêt à me battre
      Imiter les cascadeurs
      Espérer finir dans le plâtre

      Avaler deux cents limaces
      Pour effrayer les instits
      Faire sauter la salle de classe
      A la dynamite

      Pour louper l’école
      Je ferais n’importe quoi
      Pour louper l’école
      Moi j’irais jusqu’à…

      Pour louper l’école
      Je ferais n’importe quoi

      Pour louper l’école
      Moi j’irais jusqu’à…

      Pour moi c’est pire que le bagne
      Et lorsqu’il l’eut inventé
      Ce sacré Charlemagne
      Aurait du rester couché

      Comptez pas sur moi les gars
      C’est sympa mais c’est sans moi !
      Oui j’ai eu cette idée folle
      Un jour d’éviter l’école

      – Bon allez là faut y aller maintenant
      – On n’veut pas y aller, on n’y va pas
      – Ha si si vous y allez
      – Mais pourquoi ?
      – Mais vous avez signé, vous y allez

      – On n’a rien signé du tout c’est faux, arrête !

      On veut pas y aller
      On préfère rester couchés
      Haut les mains, peau d’lapin
      La maîtresse en maillot d’bain

      On veut pas y aller
      On préfère rester couchés
      Les cahiers : au feux
      La maîtresse au milieu ! »

      jouer à Fortnite sur les mains
      Emménager à la cantine
      Chanter du Black M en latin
      Me faire tatouer les canines

      Passer la nuit sans WIFI
      Me parfumer au Roquefort
      Compter jusqu’à l’infini
      Faire la teuf en Corée du Nord

      Sauter dans l’compost tout nu
      Tester les Kebabs au chlore
      Siffler le gars d’la sécu
      Avoir comme coloc’ un croque-mort

      Courir dans l’désert de doudoune
      Faire mon anniv’ aux urgences
      Traiter Dark Vador de clown
      Regarder le tour de France

      Pour louper l’école
      Je ferais n’importe quoi
      Pour louper l’école

      Moi j’irais jusqu’à…

      Pour louper l’école
      Je ferais n’importe quoi
      Pour louper l’école
      Moi j’irais jusque .....là !

      –------

      Je n’apprendrais pas la chanson d’Aldebert

      Je ferais foiré le spectacle de fin d’année
      J’irais crevé les ballons de foot à la récré
      J’étranglerais mes camarades à la corde à sauté
      et je les enverrais tous se faire émasculer.

      Même sous qualifiés les gars serons mieux payer
      alors vous pouvez bien jouer à fortnite
      puisque vous aurez des bonniches gratuites
      une fois que vous nous aurez engrossés.

      Moi j’irais nulle part, même pas au spectacle de fin d’année.

    • OK sur le « les gars » peu inclusif mais je ne savais pas que chatouiller une panthère était réservé aux hommes... On a donc aussi hâte qu’après les flics, des associations féministes portent plainte aussi, et puis pourquoi pas des vegans, car c’est scandaleux évidemment de manger des limaces pour se faire vomir, sans parler d’embêter des panthères qui n’ont rien demandé. Je pense aussi que fort légitimement, les Nord Coréens seraient autorisés à s’émouvoir qu’on sous-entende des choses fort peu sympathiques sur leur compte. Sans compter les producteurs de choux de Bruxelles, de roquefort, de crayons de couleur, de goudron puis les descendants de Charlemagne, les instits et les tenanciers de kebab qui pourront se porter partie civile. #flic_de_la_pensée

    • C’est que c’est pénible, @alexcorp, de vivre dans un monde de garçons dont les mini-violences sont sympatoches, genre #boys_will_be_boys. Je comprends que @mad_meg tique quand les seules mini-violence dont il est question contre des proches sont dirigées contre des femmes, car au final, cet éventail de représentations, il y a des femmes qui en crèvent.

      Et puis faut qu’il se renouvelle, Aldebert, ce serait plus rigolo de mettre en scène un instit et des filles délurées, plutôt que des clichés sur la #masculinité. Non ?

    • OK sur le « les gars » peu inclusif mais je ne savais pas que chatouiller une panthère était réservé aux hommes... On a donc aussi hâte qu’après les flics, des associations féministes portent plainte aussi,

      Qui parle de porter plainte ??? Je donne mon analyse de ce texte qui n’est pas « peu inclusif » (non merci pour ta litote) mais explicitement masculiniste. Chose qui n’avait pas été remarqué, pas même par les profs qui ont choisi de faire chanter cette chanson sexiste.
      A part ca merci d’avoir mentionner que texte est aussi spéciste.

      #spécisme #déni #fraternité

    • explicitement masculiniste

      , rien que ça ! C’est vrai qu’il y a un appel à un féminicide, via un bûcher qui plus est ! Mais finalement, ces parents d’élève et les flics, ils ont carrément raison de s’insurger !
      #ironie
      @aude_v si on prend la chanson au pied de la lettre, oui forcément c’est horrible et dans le lot des femmes en prennent pour leur grade. Effectivement l’auteur est un homme et prend le point de vue d’un petit garçon lambda, c’est assez genré dans le style (mais vraiment pas au point de considérer ça comme masculiniste pour ma part) et oui c’est vrai, ce n’est pas un tract féministe (et pas d’écriture inclusive non plus, je ne l’utilise quasiment pas moi même donc ça me choque pas). La défense des enseignants par rapport à la plainte est juste, à mon sens : il s’agit d’étudier l’ironie et le second degré ici donc je suppose qu’en classe l’enseignant doit précisément expliquer à ces élèves qu’il ne faut pas faire ce que la chanson incite à faire. C’est quand même terrible (et ridicule) de devoir expliquer ça à des adultes... En plus je suis pas du tout fan d’Aldebert mais vraiment des procès d’intention comme ça, qu’ils viennent de flics ou autres adeptes de moraline dénués du moindre humour, c’est juste dégueulasse. Tiens y a ce hashtag aussi que personne n’a mis : #censure

    • Je ne propose pas de censurer ce texte ou de le prendre au pied de la lettre mais l’école est un bon endroit pour critiquer cette complaisance du Boys will be boys et offrir d’autres modèles aux filles que de regarder les garçons agir, rigoler, vivre...

    • pour la censure c’est en rapport avec la plainte et le fait que l’école a donc décidé de ne pas utiliser cette chanson pour éviter les coûts d’une procédure (ce que je peux comprendre). Sur le côté « boys will be boys », encore une fois, c’est aussi un préjugé d’associer tout acte violent à quelque chose de forcément masculin.


  • Comment l’Elysée a fait diffuser un montage vidéo trompeur pour tenter d’excuser Alexandre Benalla
    https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/03/29/comment-l-elysee-a-fait-diffuser-un-montage-video-trompeur-pour-tenter-d-exc


    (la photo sort de nulle part, pas de légende, pas de crédit)

    Pour défendre M. Benalla après les révélations du « Monde », l’Elysée a utilisé une vidéo de la préfecture de police obtenue illégalement et ajouté des images d’une autre scène de violence avant de les diffuser anonymement sur Twitter.

    #paywall, mais je crois bien que l’essentiel est dit dans le chapeau…



  • Je ne connaissais pas cette campagne:

    Campaign For The Right to Enter the Occupied Palestinian Territory
    http://www.righttoenter.ps

    Israel has recently intensified its practices regarding restriction of entry or re-entry to the oPt with respect to residents of and visitors to the OPT (Gaza Strip and West Bank) who do not hold a Palestinian ID issued by the Israeli Ministry of Interior. A Palestinian ID is a personal identification document issued by Israel for Palestinian residents and their children.

    Israel is now systematically denying entry or return to the oPt via the international Israeli borders at Ben Gurion Airport, Allenby Bridge, Sheikh Hussein Bridge, and Eilat. Most of those affected are Palestinian natives, spouses, children, parents and other close relatives of Palestinian ID holders. The policy affects entire families or individual members of families, like the father or the mother of minor children. As a result, families are torn apart, jobs or businesses lost and personal property becomes inaccessible.

    The practice applies to people with and without Palestinian or Arab origins, and to those with and without local family relations. In addition to families, effected groups include professionals and academics who are in the oPt for teaching, research, the arts, business, visiting or volunteering their services. Most of these individuals have never overstayed their visitor’s visas or breached any visiting regulations. It must be noted that Israel has reserved for itself the exclusive power of civil registration and issuing IDs for Palestinians, visitors’ visas and work permits for non-ID holders to the oPt. By these means it is conducting a swift and effective ‘silent transfer’ of the Palestinian population while the latter is living at the mercy of the Israeli occupation authorities. In addition to the people already locked out, there are many more still in the oPt and at risk of deportation or re-entry denial once they exit the country’s international borders to comply with Israeli visa regulations.

    #Palestine #Frontières #Occupation #Droit_international


  • "L’homme posthistorique" par Lewis Mumford ( 1956 )
    http://enuncombatdouteux.blogspot.com/2016/08/lhomme-posthistorique-par-lewis-mumford.html

    Nous sommes donc fondés à dire de l’homme posthistorique, se condamnant lui-même et condamnant tout ce qui l’entoure à la destruction, ce que le capitaine Achab du prophétique Moby Dick de Melville s’avoue dans un éclair de lucidité :

    « Tous mes moyens sont sains, normaux ; mes mobiles et mon but sont fous ».

    L’expression « homme posthistorique » a été forgée par M. Roderick Seidenberg dans un livre lucide publié sous ce titre. Réduite à ses grandes lignes, sa thèse est que la vie instinctive de l’homme, primordiale tout au long de son passé animal, a perdu du terrain au cours de l’histoire, tandis que son intelligence consciente prenait de plus en plus fermement le contrôle d’une activité après l’autre. Ainsi la vie organique elle-même est passée au second plan, au profit de ce que l’intelligence permet de comprendre et d’utiliser, c’est-à-dire le processus causal, dans lequel les acteurs humains se voient conférer le même statut que les moyens non humains.

    En se détachant de l’instinctif, de l’intentionnel et de l’organique, et en s’attachant au causal et au mécanique, l’intelligence a pu contrôler plus efficacement toutes les activités : aujourd’hui, elle ne cesse d’étendre ses conquêtes du domaine des activités « matérielles » à celles qui sont biologiques et sociales ; et tout ce qui dans la nature de l’homme ne se soumettra pas de bon gré à l’intelligence sera, avec le temps, écrasé ou éradiqué.


  • la Diagonale de l’art - Le Prix des Femmes - Libération.fr
    http://diagonaledelart.blogs.liberation.fr/2019/03/29/le-prix-des-femmes

    Retour sur la remise du Prix Aware 2019, avec la reconnaissance légitime de ses deux lauréates, Jacqueline de Jong et Hélène Bertin qui témoignent de la continuité de la création « féminine », et sur un ministre de la culture inscrit aux abonnés absents des arts plastiques.

    Deux semaines après la remise du Prix Aware, les artistes femmes seront à l’honneur de la 21ème édition de la foire Art Paris. En effet, sous le commissariat d’AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions, 25 projets d’artistes femmes ont été choisis parmi les propositions des galeries participantes. On peut juste regretter quelques oublis, dont Loo § Lou Gallery et son trio d’artistes femmes.
    Un ministre de la culture aux abonnés absents

    Le prix AWARE pour les artistes femmes 2019 a été remis le lundi 18 mars au ministère de la Culture, pour la 3ème édition consécutive, lors d’une cérémonie dont l’absence du ministre de la Culture a été le seul bémol, significatif, mais peut-être rassurant pour les deux lauréates.

    En effet, attendu, non seulement en tant qu’homme incarnant un poste hautement symbolique (là où les femmes rencontrent, trop souvent, des difficultés à affirmer leur présence et leur autorité, à l’instar des trois dernières ministres de la culture…), Franck Riester dont le pedigree semble plus marqué par la passion automobile (chère à Luc Ferry), qu’aux palimpsestes de la création contemporaine, a donc encore une fois brillé par son absence !
    Un ministre ministre dont on s’évertue à chercher en vain le nom, et dont on nous explique qu’il n’a pas pu venir à cette cérémonie de la Remise du Prix Aware pour les femmes artistes en raison des « émeutes », dont on voit mal le lien avec la création plastique ; à moins d’envisager une quelconque esthétique des gilets jaunes ?

    Jacqueline de Jong est connue pour avoir été la compagne de Asger Jorn avec qui elle traversa les avant-gardes de l’après-guerre, le mouvement CoBrA, ou l’Internationale situationniste, dont elle fut membre, et devint l’éditrice de The Situationist Times (1962-64), une revue culte qui s’intéressa à la théorie du jeu, au hasard et aux cultures populaires qui guidèrent toujours son travail. Entre culture pop et figuration narrative, ses peintures sont un journal de bord, parfois violent, qui évoque sa vie quotidienne et les changements sociaux de l’époque. Elle doit attendre sa 80ème année pour connaître, enfin, sa première rétrospective au Pays-Bas où elle naquit en 1939.

    Jacqueline de Jong, lauréate Prix d’honneur du Aware 2019

    Elle illustre parfaitement l’ironie des avantages d’être une femme artiste, avec ses deux principaux crédos en forme de Karma : être sûr que le succès ne vous montera pas à la tête ; savoir que votre carrière peut exploser dès 80 ans. De fait, Jacqueline de Jong aura bien sa première rétrospective au Stedelijk Museum à d’Amsterdam cette année (jusqu’au 18 août) !

    #art #femmes #discrimination #femme_de

    Pour les femmes artistes, attention de ne jamais, jamais, jamais coucher avec le moindre homme artiste, ceci fera de vous irrémédiablement une « femme de ».


  • Réforme du lycée. Faisons le point calmement… – Mister BLUE SKY BLOG
    https://misterblueskyblog.wordpress.com/2019/03/29/reforme-du-lycee-faisons-le-point-calmement

    Résumons.

    Le ministre : Elèves de seconde, faites ce qui vous plait avec les spécialités.
    Les parents : On n’y comprend rien.
    Les profs : On voudrait bien vous expliquer mais plein de trucs ne sont pas clairs.
    Les chefs de bahut : Pas de panique ! Tout va bien se passer.
    Les élèves qui prennent le ministre au mot : Moi je veux arts appliqués.
    Les profs principaux : Tu confonds, ça c’est la 1°ST2A mais c’est hyper sélectif.
    Les élèves : Ah, alors je prends arts, anglais et SVT.
    Les profs principaux : Il va falloir changer de lycée alors.


  • Agnès Varda, seule femme cinéaste de la Nouvelle Vague | Geneviève Sellier
    https://www.genre-ecran.net/?agnes-varda-seule-femme-cineaste-de-la-nouvelle

    Agnès Varda ne fait pas partie stricto sensu de cette nouvelle génération de cinéastes qui émergent à la fin des années 50, puisqu’elle fait son premier long-métrage, La Pointe courte, en 1954, alors qu’elle a déjà derrière une expérience de photographe de plateau au TNP. Source : ♀ Le genre & l’écran ♂


  • Bal macabre au Brésil : le clan Bolsonaro, l’extrême droite et les milices | Laurent Delcourt
    https://www.bastamag.net/Bal-macabre-au-Bresil-le-clan-Bolsonaro-l-extreme-droite-et-les-milices

    Les révélations de la presse brésilienne se succèdent sur les liens entre le fils aîné du président Bolsonaro et l’une des plus dangereuses organisations criminelles de Rio, la milice de Rio das Pedras. Celle-ci est notamment soupçonnée de l’assassinat de la jeune conseillère progressiste Marielle Franco. Ces révélations mettent en lumière la proximité entre l’extrême droite et les milices qui contrôlent une partie des quartiers périphériques. Les mesures prises par le nouveau gouvernement offrent à ces groupes une impunité encore plus grande, tandis qu’elles annoncent des heures sombres pour les défenseurs des droits humains, les minorités et les populations marginalisées. Source : Basta (...)


  • Contrariétés
    Par Benelie

    C’est toujours au sein d’une idéologie que de nouvelles idées naissent. Des idées : autres. Souvent, elles viennent d’ailleurs. Cela fonctionne par râpes. Dans le monde mondialisé, qui est d’une complexion complexe, cela devient de plus en plus compliqué. On peut se demander si l’ailleurs existe, et si oui pour combien de temps.

    C’est comme les bouquetins : il y en a dans les Alpes, mais finalement assez peu et parce qu’on les y a réintroduits.

    Ce texte est issu du premier numéro de la revue papier Jef Klak, « Marabout », encore disponible en librairie.

    Dessins par Julia Marti (juliamarti.com)
    https://www.jefklak.org/contrarietes


  • En bannissant les publicités de VPN en Chine, Google s’assure un avenir (plus) radieux dans l’Empire du Milieu
    https://cyberguerre.numerama.com/1140-en-bannissant-les-publicites-de-vpn-en-chine-google-sassu

    Google a décidé de mettre un terme aux publicités de produits VPN diffusées auprès des utilisateurs chinois. Un choix qui renforce la censure numérique opérée par les autorités du pays, et évite au géant de la tech’ de perdre un marché lucratif pour une « simple histoire » de serveurs permettant de contourner la censure. Si Google a été contraint de se retirer du marché chinois en 2010, la faute à une politique de censure numérique trop restrictive de la part des autorités du pays, la firme californienne (...)

    #Apple #Google #Google_AdSense #VPN #censure #publicité #TheGreatFirewallofChina

    ##publicité
    //c0.lestechnophiles.com/cyberguerre.numerama.com//content/uploads/sites/2/2019/03/andrew-worley-299600-unsplash.jpg


  • How Public-Private Partnerships Are Killing Us - WhoWhatWhy
    https://whowhatwhy.org/2019/03/22/how-public-private-partnerships-are-killing-us

    The FAA’s decision allowing Boeing to do its own safety assessments — while the company president told President Trump that all was fine with the 737 Max — raises serious questions about the effectiveness of regulatory agencies charged with protecting our health and safety.

    In another critical public health area, the government has virtually partnered with the pharmaceutical industry to deal with the opioid crisis. It’s a lot like asking the arsonist to help put out the fire he started.

    According to Jonathan H. Marks, a bioethicist at the Penn State University, and our guest on this week’s WhoWhatWhy podcast, this is a troubling and dangerous trend that’s become more pronounced in recent years.

    He reminds us of how and why the government was so slow to respond to the faulty ignition switches in many GM cars, why exploding gas tanks went unrepaired, why tobacco deaths went unchecked for so long, and why government fails to take climate change seriously.

    The reason in each case: The government’s regulatory agencies felt the need to work with business in public-private partnerships. This has cost the lives of thousands.

    Marks says much of this was based on the misguided idea that we needed less conflict between the public and private sectors, and that by working together, more could be accomplished. Marks contends nothing could be further from the truth.

    #partenariat_public_privé #danger


  • ’The formation of an educated class must be averted’: How Israel marginalized Arabs from the start - Israel News - Haaretz.com
    https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-avert-the-formation-of-an-educated-class-israel-marginalized-arabs

    As early as 60 years ago, Israel’s political leadership gave up on the attempt to integrate the country’s Arabs and grant them equal citizenship. A document drawn up for an internal discussion in Mapai, the ruling party and forerunner of Labor, in September 1959, proposed the implementation of policy based on the following approach: “We should continue to exhaust all the possibilities [inherent in] the policy of communal divisiveness that bore fruit in the past and has succeeded in creating a barrier – even if at times artificial – between certain segments of the Arab population.”

    • Documents from Israel’s first decades reveal the leadership’s efforts to divide and alienate the Arab citizenry
      Adam Raz | Mar. 28, 2019 | 10:26 PM

      “There’s no place for illusions that this combination [of tactics] could turn the Arabs into loyal citizens, but over time it will reduce to some extent the open hostility and prevent its active expression.” – From a document containing recommendations for dealing with the Arab minority in Israel, September 1959, Labor Party Archives

      As early as 60 years ago, Israel’s political leadership gave up on the attempt to integrate the country’s Arabs and grant them equal citizenship. A document drawn up for an internal discussion in Mapai, the ruling party and forerunner of Labor, in September 1959, proposed the implementation of policy based on the following approach: “We should continue to exhaust all the possibilities [inherent in] the policy of communal divisiveness that bore fruit in the past and has succeeded in creating a barrier – even if at times artificial – between certain segments of the Arab population.”

      The assessment that the Arab public would never be loyal to the Jewish state remained entrenched in the following decade as well. For example, it underlay a lengthy document written by Shmuel Toledano, the Prime Minister’s Advisor on Arab affairs. In July 1965, the document served as the point of departure for a top-secret discussion between Toledano and the heads of the Shin Bet security service, the Mossad, the Israel Police, the Foreign Ministry and the Education Ministry (representatives of the Arab public weren’t invited).

      According to the document, “We must not demand from the Arab minority loyalty in the full sense of the word, to the point of identifying with the goals of a Jewish state (ingathering of the exiles and other values related to the national and religious way of life of the Jewish people). Such a demand is neither practical nor legitimate.” Instead, “We should strive for the Arabs’ passive acceptance of the state’s existence and for them to become law-abiding citizens.”

      These two documents address diverse issues having to do with the life of Israel’s Arab citizens. They help illuminate the state leadership’s official efforts to prevent the politicization of Arab society as well as its resistance to the emergence of a modern leadership among the country’s Arabs. These discussions were held, it bears noting, at a time when the majority of the Arab community in Israel (the exception being residents of Haifa and Jaffa) lived under a military regime – which was not lifted until 1966 – that included a permanent night curfew and a need for permits for traveling in the country.

      One item on the agenda of the 1965 discussion was the “Arab intelligentsia” in Israel. The document drawn up in that connection stated emphatically, “The formation of a broad educated class must be averted as far as possible.” Reason: An educated class tends to adopt “positions of radical leadership.” Accordingly, the document recommended “gradual solutions.” For example, “The entry of Arab students into institutions of higher learning should not be encouraged, but into professions and industries that hold the promise of appropriate employment.” The document elaborates: natural sciences and medicine – yes; humanities and law – no.

      The core of the Toledano document is its recommendation to block creation of political associations among the Arabs “in order to prevent the establishment of separate political entities on a national basis.” From the state’s point of view, the Arab electorate should manifest itself in the form of support for the Zionist parties. The latter, for their part, should open “their gates” to the Arabs and integrate them into their ranks “gradually and experimentally.”

      The grounds for this approach can be found in the 1959 document. It states that the policy of divisiveness pursued so far regarding the Arab population “has allowed the state, during the period of its existence, to prevent the consolidation of the Arab minority into a united bloc, and in large measure has given the leaders of each community an outlet to deal with their communal affairs instead of with general Arab affairs.”

      A perusal of the documents generates a feeling of sad irony. In the 1950s and ‘60s, the Israeli leadership acted vigorously to prevent the establishment of independent Arab political parties. The aim was to have slates of Arab candidates appended to the Zionist slates via “satellite parties,” and for Arab representatives to be guaranteed places in the parent parties. In other words, independent Arab parties conflicted with the establishment’s interests.

      Today, in contrast to the establishment’s position at the time, the Arab parties are independent entities, while the Zionist parties have hardly any Arab representatives. But this is an illusory reversal: Substantively, little has changed. Whereas the goal of integrating Arabs into the Zionist parties in the country’s first decades was intended to depoliticize the Arab community, their displacement from the big parties today only preserves the separation between the peoples and distances the Arab community from the centers of decision-making. If at the outset the Arabs were a fig leaf, today they have become a scapegoat.

      In opposition 70 years

      Even today, separation remains the underlying rationale of the near-absence of Arab MKs in the center-left parties. Not only does the current situation reflect the will of the parties’ leaders (which include parties that don’t even have a primary), at times they seem to be competing among themselves over who is most hostile to “the Arabs.” The Labor Party, for example, has shown in recent years that it has no interest in true activity by Arabs within it, and its slate of Knesset candidates doesn’t guarantee a realistic slot for an Arab representative. Similarly, among the first 40 places on the Kahol Lavan ticket, there is only one Druze woman, in 25th place.

      The Mapai document states that “stable rule in the country is inconceivable with most of the Arab minority in the opposition.” That evaluation has been refuted. The Arab public has been in the opposition for 70 years, lacking any real strength, even though this is not what most Arab citizens want. A survey commissioned by Haaretz before the 2015 election campaign found that 60 percent of the Arab community would like to join the government, and only half the respondents made this conditional on its being a left-wing government.

      The Arabs would like to play a concrete role in the decision- and policy-making processes. Electorally, this poses a threat to Prime Minister Benjamin Netanyahu’s rule. At the same time, it’s clear that his opponents are toeing the same line, explaining to the public that “the Arabs” are beyond the pale, and even factoring them into an equation of “neither Kahane nor Balad” – referring an unwillingness to contemplate either a coalition or even a blocking majorith with either the far-right Otzmat Yisrael party or the nationalist Arab party Balad.

      In this sense, keeping the peoples apart no longer necessitates segregation that’s maintained by ordinances and regulations. The military government may have been abolished, but its spirit still rules, on the right, in the center, on the left – everywhere.



  • Ah ah, ce matin la photo du think-tank qui réfléchit au « bien vivre ensemble » à #Montpellier
    https://e-metropolitain.fr/2019/03/28/montpellier-philippe-saurel-invite-par-le-think-tank-le-cercle

    L’association, lancée il y a deux ans, se présente comme un espace de réflexion et de propositions « libre et indépendant de toute contrainte politique et économique », traitant des sujets les plus divers, élaborant et diffusant des propositions concrètes d’action locale sur des thématiques variées. Objectif : améliorer le « bien vivre ensemble » au sein de l’espace public.

    #diversité


  • Une crise le long de la frontière ? Un impressionnant reportage photographique le long de la #frontière #mur #états-unis #mexique

    Krise ved grensen ? – Spesial

    https://www.nrk.no/krise-ved-grensen_-1.14458857

    Grensen som splitter USA

    Narkotika, menneskesmugling, migrantmarsjer og valgløfte om mur. Hvorfor er grensen så vanskelig for amerikanerne ?

    Av Anders Magnus og Lars Os
    15. mars 2019

    #migration #asile


  • Macron sans surprise, chaque jour plus minable que le précédent.

    Génocide au Rwanda  : des historiens écartés de la future commission d’enquête

    https://www.la-croix.com/Monde/Afrique/Genocide-Rwanda-historiens-ecartes-future-commission-denquete-2019-03-29-1

    Deux spécialistes français du #génocide contre les #Tutsis au #Rwanda en 1994 auraient été récusés par le pouvoir politique français, quelques jours avant la probable annonce, vendredi 5 avril, par Emmanuel Macron de la création d’une commission d’enquête sur les archives françaises sur le rôle de la France au Rwanda.



  • L’auto comme arme meurtrière. Quand la masculinité toxique rencontre une pédale d’accélération, la rue se transforme en champ de bataille


    L’Allemagne vient de condamner pour meurtre deux abrutis qui se livraient à un rodéo nocturne dans le centre de Berlin et ont ainsi tué un autre automobiliste. C’est une première.
    C’est une gifle à la culture de la branche automobile qui pue la testostérone. C’est aussi la loi du plus fort et une perversion de l’idée de liberté promue par le capitalisme qui est mise à mal.
    Si ceux qui pratiquent la violence d’État pouvaient en prendre de la graine…
    https://www.heise.de/tp/features/Mordwaffe-Auto-4355526.html

    Selten sorgt eine Gerichtsentscheidung für so viele Diskussionen wie das Urteil des Berliner Landgerichts, das zwei Autoraser, deren Fahrweise einen Unbeteiligten zu Tode brachte, auch in der Berufungsverhandlung wegen Mordes verurteilten. De beiden Angeklagten hatten sich an einer Ampel in der Berliner Innenstadt zum Autorennen verabredet. Das Gericht fand in der Urteilsbegründung klare Worte:
    Die Angeklagten hätten den Tod anderer Verkehrsteilnehmer nicht nur billigend in Kauf genommen, sondern darüber hinaus auch die Mordmerkmale der gemeingefährlichen Begehungsweise, der Heimtücke und der niedrigen Beweggründe erfüllt. Die Angeklagten hätten mit ihren schweren und PS-starken Autos, die beim Zusammenprall wie Geschosse gewirkt hätten, eine hohe Anzahl von anderen Verkehrsteilnehmern und Passanten auf dem auch nachts stark frequentierten Kurfürstendamm in Gefahr gebracht. Sie hätten es dem Zufall überlassen, ob und wie viele Menschen durch ihr Verhalten zu Schaden kommen. Der Getötete sei völlig arg- und wehrlos gewesen, weil er zu Recht darauf vertraut habe, dass ihm keine Gefahr drohe, wenn er bei grünem Licht die Kreuzung passiere. Das Motiv der Angeklagten, das Autorennen um jeden Preis zu gewinnen, sei sittlich auf tiefster Stufe stehend gewesen.
    Aus der Pressemitteilung des Berliner Landgerichts

    Das Urteil wird auch deswegen so heftig diskutiert, weil hier erstmals ein Gericht ein Verhalten als Mord bezeichnet und sanktioniert, das vielzulange bagatellisiert wurde. Schon der Begriff des Unfalls verharmlost ein Geschehen, dass häufig durch falsches menschliches Handeln verursacht wurde. So gibt es einige Politiker, die Autounfälle teilweise alkoholisiert verursacht haben und keinen Karriereknick befürchten mussten. Selbst wenn sie Verletzungen und Todesfälle verursachten, waren solche Taten gesellschaftlich nicht wirklich geächtet.
    Hier zeigen sich die menschenverachtenden Auswirkungen der Automobilpropaganda von der freien Fahrt für freie Bürger. Wer hier reglementieren wollte, für Geschwindigkeitsbegrenzungen oder auch autofreie Zonen eintrat, galt schon als gefährlicher Radikaler. Noch Ende der 1980er Jahre reichte es, dass die Grünen über einen Spritpreis diskutierten, wie er heutzutage längst erreicht ist, um sie als gefährliche Radikale hinzustellen, die die Freiheit für Automobilisten einschränken wollten. Die Straße war nach diesen Vorstellungen der Tummelplatz der schnellen Autos und wer sich vor denen nicht schnell genug in Sicherheit bringen konnte, hatte selber schuld.
    […]
    Der Ausstieg aus der Automobilgesellschaft gehört zu den drängenden Forderungen der Gegenwart, Ein starker Gegner dabei ist Bundesverkehrsminister Scheuer. Er agiert als Minister der Autolobby und damit als entschiedener Verteidiger der freien Fahrt für freie Bürger am Gaspedal. Deswegen lehnt Scheuer verpflichtende Eignungsprüfungen für ältere Autofahrer ebenso ab wie ein Tempolimit auf Autobahnen, wie es von einer Kommission gefordert wurde, die Pläne zur Erreichung der Klimaziele ausarbeiten sollte.
    Gleichzeitig will er freie Fahrt für Uber und andere Unternehmen des Plattformkapitalismus, was Proteste bei der Taxiindustrie und auch bei gewerkschaftlich organisierten Taxifahrern hervorrief. So ist Scheuer ein Verfechter der Parole „Freie Fahrt für freie Bürger“ und der Interessen der Konzerne.
    Das ist eine sehr geläufige Konstellation. So wie die Raser aller Länder die Straßen zum Schlachtfeld machen, wo alle unter die Räder kommen, die nicht schnell genug sind, so gilt auch im kapitalistischen Rattenrennen das Recht des Stärkeren und die Schwachen bleiben auf der Strecke. So wurde das Recht auf Mobilität im Kapitalismus zur freien Fahrt für freie Bürger pervertiert.

    #automobile #vitesse #violence #machisme

    • Où je découvre que sur une Porsche (en tout cas le modèle ici représenté, mais quelque chose me dit que c’est sans doute commun à tous les modèles) l’indication principale, celle au centre, c’est le compte-tours et que la vitesse, elle, est une information secondaire, sur le côté et en plus petit. Voilà qui est éloquent. Cela équivaut à dire en somme que pour la personne qui conduit une telle voiture, la santé du moteur est prioritaire sur la sécurité.

    • @philippe_de_jonckheere
      ... d’autant plus que le compte tours est parfaitement obsolète dans ces voitures dont chaque détail est contrôlé par une pléthore de mini-ordinateurs, ces fameux embedded systems .

      Pour les utilisateurs de véhicules anciens le compte tours sert á éviter que le moteur cale suite á une tentative de démarrage avec un nombre de tours trop petit et surtout á protéger le l’engin contre la déstruction par un conducteur le faisant tourner trop vite. Pour les pilotes de course dans les véhicules équipés de moteurs á explosion le compte tours facilite le choix de la vitesse qui fait tourner la machine avec la puissance maximale.

      Les trois problémes classiques de la conduite étant éliminés depuis longtemps par les boîtes de vitesse automatiques le compte tours n’a plus de raison d’être technique. Il fait partie des signaux symboliques dont sont composés les tableaux de bord virtuels sur les écrans tactiles à la mode.

      Les Ferraris de la derniére génération sont complètement modifiable par la programmation des systèmes de contrôle numérique. Le client qui remplace sa voiture par le modéle le plus récent profite uniquement d’un nouveaux réglage par ordinateur parce qu’il est quasiment impossible de pousser plus loin les paramétres définis par les qualités physiques et chimiques des composantes en dur.

      Conduire une voiture moderne est un acte aussi abstrait et symbolique que le paiement par carte bancaire á la différence près qu’il est réservé aux ninjas spécialisés de transformer une carte de paiement en arme mortelle.

      L’utilisation des systèmes automobiles de luxe étant réservé normalement à une clientéle restreinte protégée contre toute poursuite judiciaire par son énorme richesse nous sommes confrontés depuis quelques années à un nouveau type d’utilisateur plus répandu que les princes saoudiens et enfants d’oligarches russes.

      Les banques européennes et étatuniennes n’arrosent pas seulement les nantis traditionnels. L’abondance d’argent liquide fait également profiter les secteurs économiques nouveles et illicites pour ne pas dire criminelles. Un modéle d’affaire trés populaire auprés des blanchisseurs d’argent est la location de voitures de luxe. Ces entreprises ont souvent leur siége social au Luxembourg alors que les clients se recrutent parmi la pègre locale. Ce sont de jeunes malfrats qui louent à plusieurs une Mercedes AMG ou une A8 pour une semaine pour impressionner les copains. Certains s’endettent pour devenir propriétaire, mais ils sont plus rares et ne font généralement pas partie des cercles fermés qui gérent le trafic de stupéfiants.

      L’accident dramtique de Berlin et la condamnation á la perpuité de deux marginaux font les gros titres, mais le fond du problème se trouves dans les coffres et esprits des dirigeants de l’industrie automobile qui sont en train de ruiner la vie de milliard d’habitants de la terre par les mesures violentes dont ils se servent pour imposer au monde entier leurs produits inutiles.

      Volkswagen et Apple mènent le même combat !

    • Au-delà du truc scandaleux des hyper riches au volant, le truc m’évoque ce que dit l’auteur d’Airvore, excellent plaidoyer technique et culturel contre la bagnole : de plus en plus de gens s’équipent de SUV (4x4 urbains en français) parce que les fabricants vantent leur sécurité. Avec ces grosses bagnoles dans lesquelles on est bien à l’abri, c’est le moins bien équipé, le pauvre, qui morfle. Parce que ces bagnoles sont plus dangereuses pour autrui en cas de collusion. Disparaît ainsi une sécurité collective parce que des gens aisés ou qui vont se saigner mettre leur petite sécurité à l’abri derrière un truc qui contribue au désastre. Là aussi, il y a une guerre aux pauvres et aux plus vulnérables qui se joue dans l’indifférence générale...


  • On the 1st anniversary of the #GreatReturnMarch, Palestinian Centre for Human Rights publishes an info-graphic showing the number of civilian casualties from 30 March 2018-28 March 2019 resulting from Israel’s suppression of the #GreatReturnMarch demonstrations. | Palestinian Center for Human Rights
    https://pchrgaza.org/en/?p=12229

    Question and Answer: 1st Year Anniversary of the March of Return Demonstrations
    March 28, 2019

    https://pchrgaza.org/en/?p=12225
    #Marcheduretour #bilan


  • Une nouvelle qui revient régulièrement... la volonté de fermer le camps de réfugiés de #Dadaab au #Kenya

    Kenya Plans End of 210,000 Strong Refugee Camp Near Somalia

    Kenya’s High Court blocked earlier planned closure in 2017. Refugee Camp was once world’s largest with over 500,000 people


    https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-03-28/kenyan-government-renews-plans-to-close-dadaab-refugee-camp
    #réfugiés #camps_de_réfugiés #asile #migrations #réfugiés #fermeture #2019

    En #2016 :
    https://seenthis.net/messages/518080
    https://seenthis.net/messages/486837

    En #2015 :
    https://seenthis.net/messages/361559


  • Utilisation d’armes françaises dans la guerre au Yémen : le gouvernement continue de mentir | Rachel Knaebel
    https://www.bastamag.net/Utilisation-d-armes-francaises-dans-la-guerre-au-Yemen-le-gouvernement-con

    En poursuivant ses ventes d’armes, utilisées par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis dans leur guerre au Yémen, l’une des pires tragédies humanitaires du moment, le gouvernement actuel viole-t-il allègrement les engagements internationaux de la France ? Si la ministre des Armées continue de le nier, les preuves du contraire s’accumulent avec les récentes révélations d’un groupe de médias allemands et internationaux. Pire : le gouvernement français a fait pression sur l’Allemagne pour une levée de son embargo afin que les exportations d’armes de fabrication commune puissent reprendre. Source : Basta (...)


  • How Japan is using an old German map to irk South Korea | Asia| An in-depth look at news from across the continent | DW | 27.03.2019
    https://www.dw.com/en/how-japan-is-using-an-old-german-map-to-irk-south-korea/a-48078274

    Yellowed with age, with visible creases and slightly damaged on its bottom right corner, a world map drawn up by a German cartographer in 1856 is one of the most prized possessions of the Japan Coast Guard.

    In a ceremony in Hamburg on Monday, a copy of the map was donated to Germany’s Federal Maritime and Hydrographic Agency in a gesture that Japan’s Foreign Ministry said was a demonstration of the “good bilateral relations between Japan and Germany.”

    However, a single inscription on the map makes the gift a far more significant present, at least in the eyes of Japanese nationalist circles. In small but decipherable letters, the words “Japanisches M” (Sea of Japan) appear over the stretch of water that divides the Japanese archipelago from the Korean Peninsula.

    #carte #géographie #Japon #Corée_du_sud


  • Bin Noun « inquiète » par la candidature LREM de Pascal Durand aux Européennes
    28 mars 2019 - The Times of Israël
    https://fr.timesofisrael.com/bin-noun-inquiete-par-la-candidature-lrem-de-pascal-durand-aux-eur

    Ce mercredi, sur Twitter, Aliza Bin Noun, ambassadrice d’Israël en France, s’est dite « inquiète et surprise de voir Pascal Durand sur la liste LREM-Modem-Agir aux élections européennes ».

    « Un candidat qui soutient le boycott d’Israël et des terroristes notoires tels Marwan Barghouti n’incarnent pas les valeurs européennes et françaises », a-t-elle ajouté. (...)

    https://twitter.com/AlizaBinNoun/status/1110928844486250496