• http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/fr/web/guest/carte-linguistique-de-la-france

      Cette carte offre une représentation de la situation linguistique et dialectale de la France métropolitaine au XXe siècle. Elle se fonde principalement sur le plan de classement de la Bibliographie des dictionnaires de patois galloromans (1550-1967) publiée en 1969 par le linguiste Walther von Wartburg (1888-1971) qui, dans son introduction, détaille le contour des aires selon lesquelles sont répartis les dictionnaires et glossaires dialectaux recensés.

      Walther von Wartburg – Wikipedia
      https://de.wikipedia.org/wiki/Walther_von_Wartburg

      Nach Studien an den Universitäten Bern, Zürich, Florenz und an der Sorbonne in Paris promovierte er 1912 in Zürich mit der Doktorarbeit »Die Ausdrücke für die Fehler des Gesichtsorgans in den romanischen Sprachen und Dialekten. Eine semasiologische Untersuchung« und wurde 1921 Privatdozent in Bern. Nach einer Berufung nach Lausanne lehrte er von 1929 bis 1939 an der Universität Leipzig, wo er 1931 seine Antrittsvorlesung über das Ineinandergreifen von deskriptiver und historischer Sprachwissenschaft hielt. Von 1940 bis 1959 war er Professor für französische Sprachwissenschaft an der Universität Basel. Dazwischen baute er 1947 in Ostberlin an der Humboldt-Universität die Romanistik wieder auf, deren Bedeutung zur Bewahrung der westlichen Kulturtradition im Osten er hoch einschätzte.[1]

      Sein Lebenswerk ist das sehr umfangreiche Französische Etymologische Wörterbuch, ein Lexikon der Herkunft, der Geschichte und des Bedeutungswandels aller Wörter im französischen Sprachschatz, inklusive galloromanischer Sprachen wie z. B. dem Okzitanischen oder dem Frankoprovenzalischen.

      Im Jahre 1943 unterstützte die Arbeitsgemeinschaft Pro Helvetia, ab 1952 der Schweizerische Nationalfonds das ambitiöse Projekt und mit dem Jahre 1993 auch das französische Centre National de la Recherche Scientifique. Das FEW wurde 2002 abgeschlossen und besteht aus 25 Bänden mit 160 Faszikel und über 17’000 Seiten. Die aktuelle Kurzausgabe ist der von Oscar Bloch neubearbeitete Dictionnaire étymologique de la langue française (1932, Neuausgabe 2008, ISBN 978-2-13-056621-2).

      Walther von Wartburg war Ehrendoktor der Universitäten Lausanne und Leeds. 1963 wurde er in den deutschen Orden Pour le mérite für Wissenschaft und Künste aufgenommen.


  • Des dizaines de Gilets jaunes mis sur « écoute téléphonique » par les renseignements
    http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/des-dizaines-de-gilets-jaunes-mis-sur-ecoute-telephonique-par-les-renseig

    Un total de 150 Gilets jaunes, dont un tiers pour la seule région parisienne, seraient placés sur écoute par les renseignements, affirme dans son édition de ce jeudi Le Point. Depuis les premiers jours, et même avant, les renseignements suivent de très près les Gilets jaune. Que ce soit en ligne sur les différentes pages où ils communiquent ou jusque sur les ronds points, les agents français pistent les contestataires, a déjà révélé notamment Le Canard enchaîné. Mais c’est cette fois une étape (...)

    #écoutes #activisme #CNCTR #surveillance


  • Gilets jaunes : un boulanger placé en garde à vue - Le Point
    https://www.lepoint.fr/faits-divers/gilets-jaunes-un-boulanger-place-en-garde-a-vue-12-02-2019-2292769_2627.php

    VIDÉO. Un policier en civil portant un brassard s’était vu refusé l’accès à une boulangerie à cause de son arme. La scène avait été diffusée sur les réseaux sociaux.

    La vidéo avait créé la polémique durant la douzième semaine de manifestation des Gilets jaunes à Paris près de la place de la République, le 2 février dernier. La séquence montrait un policier en civil porteur d’un brassard empêché de rentrer dans une boulangerie à cause de son arme. « Tu vois une arme là  ? demande au boulanger l’agent de la brigade anti-criminalité (BAC), c’est bon, on peut passer  ? » « Si vous n’avez pas d’arme, oui », répond le boulanger. « Je crois que je vais aller ailleurs, et à un autre moment de la journée, je vais aussi regarder ailleurs », s’indigne le fonctionnaire de police semblant signifier que si des casseurs s’en prennent à la boulangerie, il n’interviendra pas. Le boulanger a été placé en garde à vue ce mardi pour refus de vente et outrage à personne dépositaire de l’autorité publique. Sur l’extrait, les charges retenues contre Emmanuel G., 32 ans, originaire de Montpellier n’apparaissent pas évidentes.

    Selon un témoin contacté par Le Parisien à l’époque des faits, la vidéo diffusée a été tournée quelques minutes après le début de l’altercation. « Nous étions en plein mouvement de foule (...) Une street-medic (des manifestants-secouristes, NDLR) blessée se trouvait à l’intérieur du magasin. Deux policiers ont débarqué, sans rien dire, armés et cagoulés. Le responsable du magasin a accepté de leur servir un café mais seulement s’ils enlevaient cagoules et armes. Et ils n’ont pas apprécié », a-t-il raconté au quotidien.


  • Régulation du numérique : comment la Californie veut contrer Washington
    https://www.latribune.fr/technos-medias/internet/regulation-du-numerique-comment-la-californie-veut-contrer-washington-8070

    Au fil de trois lois différentes encadrant les pratiques en ligne, le « Golden State » s’est doté en 2018 d’un dispositif juridique sans pareil dans le reste du pays. #Protection_des_données, *neutralité_du_Net, régulation de l’intelligence artificielle : la Californie prend le contre-pied de la ligne officielle à Washington, alors que l’administration Trump était tentée jusqu’ici de déréguler la Toile.

    À coup d’ambitieux projets de loi, la Californie semble déterminée à redéfinir les règles en vigueur sur Internet. Tandis que le gouvernement fédéral prend le parti de déréguler, comme l’illustre la suppression de la loi sur la neutralité du Net, le « Golden State » fait le pari inverse, allant parfois jusqu’à défier ouvertement l’administration Trump. Tout a commencé en juin 2018, lorsque le Golden State a adopté le California Consumer Privacy Act de 2018. Cette loi, qui entrera en application le 1er janvier 2020, est largement inspirée du #RGPD européen, dont elle reprend les grandes lignes : plus grand contrôle des internautes sur leurs données personnelles, possibilité de refuser qu’elles soient employées à des fins commerciales, protections supplémentaires concernant les données des mineurs.

    La Californie ne s’est toutefois pas arrêtée en si bon chemin, et en septembre 2018, le gouverneur Jerry Brown a signé une autre loi encadrant le comportement des « #bots », ces intelligences artificielles conversationnelles simples. Cette régulation, qui prendra effet le 1er juillet 2019, oblige les bots à s’identifier lorsqu’ils communiquent avec des humains en ligne. L’objectif : empêcher que ces agents virtuels ne soient utilisés pour manipuler leurs interlocuteurs en se faisant passer pour des humains, que ce soit à des fins commerciales (vendre un produit) ou politiques (influencer une élection).

    Mais la mesure la plus forte est sans aucun doute celle qui concerne la neutralité du Net, ratifiée en septembre dernier par le gouverneur Jerry Brown. Cette loi, la plus stricte du territoire américain, interdit aux fournisseurs Internet de bloquer ou ralentir les contenus, et de favoriser la bande passante de certains sites ou services au détriment d’autres. Elle restaure dans les grandes lignes la loi sur la neutralité du Net instaurée par Barack Obama en 2015, et abrogée par l’administration Trump en décembre 2017.


  • Le projet de loi anti-Opep refait surface au Congrès américain
    https://www.latribune.fr/economie/international/le-projet-de-loi-anti-opep-refait-surface-au-congres-americain-807056.html

    Aux États-Unis, des parlementaires ont récemment remis sur la table un projet de loi visant à empêcher l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) d’influencer les cours de l’or noir mais risquant aussi de provoquer de forts remous géopolitiques et financiers.

    Le projet de loi baptisé "No Oil Producing and Exporting Cartels Act of 2019" ou #NOPEC a été déposé la semaine dernière à la fois devant la Chambre des représentants et devant le Sénat américain. Cette loi, si elle était adoptée, permettrait aux autorités américaines de poursuivre tout groupe de pays s’accordant pour influencer les prix du pétrole en ajustant leur production. L’idée est d’abaisser in fine le prix de l’essence à la pompe. Pour l’heure, aucune date n’a été fixée pour son examen en séance plénière.

    L’#Opep, et son chef de file l’#Arabie_saoudite, sont directement visés. Le cartel a notamment décidé fin 2016, en association avec plusieurs pays partenaires dont la Russie, de s’imposer des quotas pour tenter de redresser les cours de l’or noir.

    Proposé pour la première fois en 2000, le projet de loi NOPEC réapparaît depuis par intermittence au Congrès américain malgré l’opposition de la Chambre américaine de commerce et de la fédération du secteur pétrolier API. Il n’a toutefois jamais été adopté. Les présidents républicain George W. Bush et démocrate Barack Obama avaient toujours averti qu’ils y mettraient leur veto.

    Le projet de loi apporte à l’administration américaine « un moyen de pression important si les prix devaient grimper », estimaient récemment dans une note les analystes de Barclays.

    Il pourrait aussi fournir « des options législatives pouvant être considérées comme des sanctions au regard du meurtre (du journaliste saoudien Jamal) Khashoggi, des tensions entre la Russie et l’Ukraine et des arrangements que l’Opep et ses partenaires pourraient envisager le mois prochain à Bakou », relevaient-ils.
    Le cartel et ses partenaires doivent discuter en Azerbaïdjan d’éventuels ajustements à l’accord les liant. Donald Trump appelle régulièrement l’Opep, parfois vertement, à ouvrir plus grand les vannes.

    Si le texte devait être adopté, le cartel - Arabie saoudite en tête -, « n’aurait alors plus aucun intérêt à se réserver une marge de manœuvre en cas de troubles », souligne James Williams de WTRG Economics.

    L’Opep maintient en effet depuis plusieurs décennies de quoi augmenter rapidement sa production pour pouvoir maintenir l’offre d’or noir sur le marché mondial, et Ryad est plusieurs fois monté au créneau pour éviter une flambée des prix, au moment des guerres en Irak ou des combats en Libye par exemple. Mais c’est coûteux. Or sans ce coussin de sécurité, « les prix fluctueront au moindre pépin », affirme M. Williams.

    « Toute loi NOPEC soulève le problème des relations entre les Etats-unis et l’Arabie saoudite », rappelle Harry Tchilinguirian de BNP Paribas. Certes les Etats-Unis, grâce à l’essor du pétrole de schiste, sont désormais moins dépendants des importations de pétrole. Mais Ryad reste « la pierre angulaire de la politique étrangère de Donald Trump au Moyen-Orient, en particulier pour tout ce qui concerne l’Iran_ », ajoute-t-il. Et le royaume est un important acheteur d’armes américaines.

    Par ailleurs, « si les prix du pétrole descendaient trop, les revenus des pays du Moyen-Orient chuteraient d’autant et leur population pourrait de nouveau manifester son mécontentement comme lors du Printemps arabe », remarque M. Williams.
    Pour tous ces risques économiques et géopolitiques, l’administration américaine n’aurait pas intérêt, selon lui, à promulguer le texte. Mais, ajoute-t-il, « avec ce président, on n’est jamais certain de rien ».



  • Atentaron contra uno de los mayores oleoductos de Colombia
    http://www.el-nacional.com/noticias/mundo/atentaron-contra-uno-los-mayores-oleoductos-colombia_270286

    «Ecopetrol activó plan de contingencia por nuevo atentado al Oleoducto Caño Limón-Coveñas en jurisdicción de la vereda La Colorada del municipio de Arauquita», informó la empresa en su cuenta de Twitter.

    La petrolera estatal no informó de personas afectadas, pero rechazó estos actos que afectan al medio ambiente y a todos los colombianos.

    Para hacer frente al atentado, el cuarto en lo que va de año en este oleoducto, Ecopetrol instaló un punto de control cerca del lugar del hecho.

    Las autoridades investigan quiénes fueron los autores de la acción en Arauca, uno de los departamentos en donde tiene mayor presencia la guerrilla del Ejército de Liberación Nacional (ELN).

    Este nuevo ataque se suma al registrado, el pasado martes, cuando desconocidos atentaron contra el oleoducto Trasandino, en el departamento de Nariño, fronterizo con Ecuador, lo que provocó un incendio en la zona.

    El Oleoducto Trasandino tiene capacidad para transportar 85.000 barriles de crudo al día provenientes del departamento de Putumayo, hacia el puerto de Tumaco, el segundo en importancia en el Pacífico del país.

    El 19 de enero, las autoridades informaron de otro atentado, que fue atribuido, por las autoridades, al ELN.

    El año pasado, la infraestructura petrolera colombiana sufrió 107 atentados, de los cuales 89 afectaron al Oleoducto Caño Limón-Coveñas y 18 al Transandino, todos atribuidos por las autoridades al ELN.


  • Foreign Policy’s #Venezuela “Global Scorecard” map wrongly lumps Caribbean nations with Russia and China · Global Voices

    #Maduro ou pas Maduro

    https://globalvoices.org/2019/02/07/foreign-policys-venezuela-global-scorecard-map-lumps-caricom-nations-w

    Foreign Policy has published an infographic that purports to depict global allegiances in the Venezuela crisis. The infographic, curiously, singles out three CARICOM nations—St. Vincent and the Grenadines, Dominica and Suriname— and mentions them in a table in the accompanying story, placing them in the “Backs Nicolás Maduro” camp alongside powers such as Russia, China, Iran and Turkey.

    Here’s how the world is split on Maduro vs. Guaido, in Venezuela’s political crisis: https://t.co/hm1N7Gx6fH pic.twitter.com/mdkx7l2FbZ

    — Robbie Gramer (@RobbieGramer) February 6, 2019


  • A Tidal Wave of Mud - The New York Times
    https://www.nytimes.com/interactive/2019/02/09/world/americas/brazil-dam-collapse.html

    The deluge of toxic mud stretched for five miles, crushing homes, offices and people — a tragedy, but hardly a surprise, experts say.

    This article is by Shasta Darlington, James Glanz, Manuela Andreoni, Matthew Bloch, Sergio Peçanha, Anjali Singhvi and Troy Griggs.

    There are 88 mining dams in Brazil built like the one that failed — enormous reservoirs of mining waste held back by little more than walls of sand and silt. And all but four of the dams have been rated by the government as equally vulnerable, or worse.

    Even more alarming, at least 28 sit directly uphill from cities or towns, with more than 100,000 people living in especially risky areas if the dams failed, an estimate by The New York Times found.

    #Brésil #barrages #catastrophe #extraction_minière


  • Blanquer ne veux plus de filles ni de femmes dans la médecine.
    Il prétend qu’il veux diversifié les classes sociales, mais vu que toutes ces actions visent a favorisé l’école privée et à traiter les eleves des classes défavorisés comme du bétail, l’objectif ici est de réduir la place des femmes.

    Une femme, habitant dans une grande ville, ayant un bac S avec mention « très bien » et issue d’un milieu social favorisé : voilà le portrait-robot de l’étudiant en première année commune aux études de santé, que la réforme annoncée entend diversifier.

    C’est une révolution lente, qui a commencé dans les années 1970. Minoritaires au sein des filières scientifiques universitaires et dans les écoles d’ingénieurs, les filles sont de plus en plus nombreuses à suivre des études de médecine. Elles représentent désormais près de 70 % des inscrits en première année commune aux études de santé (Paces), et encore six sur dix des étudiants en deuxième année de médecine. « Attirance pour les métiers du secteur sanitaire et social », « plus grande motivation et maturité » sont quelques-unes des raisons empiriques invoquées par les universités pour expliquer cette féminisation très forte de la profession.

    Qui sont les étudiants et étudiantes de médecine d’aujourd’hui, qui seront chargés de soigner les Français dans les cabinets et dans les hôpitaux ? Si les filles sont bien plus nombreuses que par le passé, le profil social de l’élève en médecine a peu changé. En 2014, 40 % des étudiants de Paces avaient des parents cadres supérieurs ou exerçant une profession libérale – contre 30 % en moyenne à l’université. Des chiffres « stables depuis une vingtaine d’années », qui en font « une des formations les plus clivées socialement, derrière les classes préparatoires aux grandes écoles », souligne une note ministérielle de juillet 2015.
    Lire aussi En médecine, une prépa publique veut rompre avec le déterminisme social

    Un clivage d’autant plus préoccupant que l’origine sociale joue fortement sur la réussite : en 2009, un fils de cadre avait « deux fois plus de chances » que celui d’un ouvrier d’intégrer la deuxième année d’études de santé, selon cette même étude. Et même « 2,5 fois », s’agissant de la médecine. Les possibilités, en revanche, étaient comparables pour le concours de sage-femme.
    Sélection impitoyable

    « Associées à des métiers valorisants, les études de santé attirent beaucoup, en particulier les bons lycéens », décrypte Jean Sibilia, président de la Conférence des doyens des facultés de médecine. La sélection impitoyable à l’issue de la première année n’a pas découragé les vocations : et ce, même si 80 % des étudiants redoublent. In fine, un tiers seulement réussissent, au bout de deux ans, le concours couperet qui leur ouvrira les portes de la deuxième année de médecine, pharmacie, odontologie ou maïeutique (qui forme les sages-femmes). La Paces affichait 57 791 inscrits en 2017, 5,1 % de plus que lors de sa création, en 2010, selon la note d’information du SIES de novembre 2018.

    #discrimination #femmes #sexisme #medecine


  • INFO FRANCEINFO. Attentat de Strasbourg, mort de Lady Di, grand remplacement : les « gilets jaunes » plus perméables que la moyenne aux théories du complot
    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/info-franceinfo-les-gilets-jaunes-sont-deux-fois-plus-nombreux-que-la-m

    INFO FRANCEINFO. Attentat de Strasbourg, mort de Lady Di, grand remplacement : les « gilets jaunes » plus perméables que la moyenne aux théories du complot

    Franceinfo vous dévoile lundi la deuxième vague de l’enquête sur les théories du complot, avec un axe plus spécifique sur les « gilets jaunes ».

    Les GJ sont tous des gros nuls. La Preuve.

    • Les Gilets jaunes férus de théories du complot ? Pas si simple... - LCI
      https://www.lci.fr/population/les-gilets-jaunes-ferus-de-theories-du-complot-pas-si-simple-2112409.html

      SONDAGE - Une enquête Ifop de la fondation Jean Jaurès et Conspiracy Watch établit un lien entre l’adhésion aux théories du complot et les Gilets jaunes. Des résultats à prendre avec des pincettes, selon la chercheuse Brigitte Sebbah qui a épluché les réseaux sociaux du mouvement depuis ses débuts.

      On s’en doutait à peine... Mais faut bien aller chercher la caution d’une chercheuse pour oser aller à l’encontre d’une fondation d’intérêt public et du nom de Jaurès qui plus est !...

    • Franceinfo vous dévoile lundi la deuxième vague de l’enquête sur les théories du complot, avec un axe plus spécifique sur les « gilets jaunes ».

      Une seconde vague pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus que Franceinfo est un raz de marée d’inepties et de « journalisme » de caniveau.

      Franceinfo vous révèle en exclusivité mercredi les résultats d’une enquête de la fondation Jean-Jaurès sur les théories du complot les plus partagées et sur le profil des personnes qui y adhèrent.

      vivement la troisième vague qu’on fasse du surf !

      https://seenthis.net/messages/758648


  • Malgré la #guerre au #Yémen, la #France continue de former l’armée saoudienne

    Les autorités françaises restent totalement mobilisées au côté du régime saoudien dans sa guerre au Yémen, malgré des efforts permanents pour dissimuler les conditions concrètes d’un soutien qui se manifeste au-delà des seules ventes d’armes. Revue de détail de ce jeu trouble.

    https://www.mediapart.fr/journal/international/100219/malgre-la-guerre-au-yemen-la-france-continue-de-former-l-armee-saoudienne

    #armement #commerce_d'armes #Arabie_Saoudite #conflit



  • Grand débat : Edouard Philippe participe à son tour à une réunion locale - Le Parisien
    http://www.leparisien.fr/politique/grand-debat-edouard-philippe-s-invite-a-son-tour-dans-une-reunion-locale-

    Ça c’est la version officielle

    Il s’était fait discret jusque-là. Edouard Philippe a participé à son tour, ce vendredi soir, à une réunion publique organisée à Sartrouville (Yvelines) dans le cadre du grand débat national.

    C’est la première fois que le chef du gouvernement s’invite à l’une de ces réunions, au lendemain de la participation du président Emmanuel Macron à une réunion du grand débat à Bourg-de-Péage (Drôme).

    Ma frangine qui habite Sartrouville m’a fait un tout autre récit : Carine Tounkara et Christèle Rettenmoser (LREM) ont organisé cette soirée « grand débat » dans une salle municipale... à l’insu des habitant·es qui, non informé·es de la tenue de ce débat, n’ont pas pu participer ! Les personnes présentes étaient donc des invitées confidentielles.


  • Reuters: Pdvsa mueve a Rusia la cuenta para ventas de empresas mixtas
    http://www.el-nacional.com/noticias/economia/reuters-pdvsa-mueve-rusia-cuenta-para-ventas-empresas-mixtas_270204

    Petróleos de Venezuela (Pdvsa) informó a los presidentes de las empresas mixtas que los futuros pagos por las exportaciones de crudo serán depositados en la institución bancaria rusa Gazprombank.

    El objetivo de esta medida es esquivar las sanciones económicas impuestas por Estados Unidos, de acuerdo al documento y a lo informado por fuentes a Reuters.

    Las empresas afectadas por esta medida deberán notificar a sus clientes que serán abonados, en dólares o euros, en la nueva cuenta bancaria en Moscú, así lo indica una carta firmada por vicepresidente de Finanzas de Pdvsa, Fernando de Quintal.

    Fuentes cercanas al sector petrolero aseguraron que después de las sanciones financieras impuestas por la administración de Donald Trump, presidente de EE UU, los socios extranjeros deben confirmarle a Pdvsa que continuarán en los proyectos.

    Decenas de barcos cargados de petróleo se mantienen anclados fuera de los puertos del país, debido a dichas medidas económicas. Por esta misma razón, Pdvsa podría detener su producción y mejoramiento de crudo con Equinor y Total, pues los diluyentes necesarios eran importados desde EE UU.


  • « Le Talon de fer » de Jack London : socialiste, pessimiste et visionnaire

    "Révolution contre pessimisme

    Le Talon de fer est-il un roman révolutionnaire ? Sans nul doute. Il est empreint de colère et raconte une lutte sociale sans merci, mais ne s’en contente pas. Le romancier s’emploie également – avec brio – à décrypter les mécanismes historiques et politiques qui mènent à la confrontation entre le peuple et ce qu’il appelle « l’oligarchie ». Au même titre que la grande dystopie de George Orwell, cette analyse de la révolution dont nous connaissons les effets aujourd’hui place Le Talon de fer au rang des œuvres à redécouvrir.

    Toutefois, une autre lecture de l’ouvrage est possible. On y retrouve le légendaire pessimisme de Jack London, jamais totalement absent de ses récits, puisque le livre se termine par l’écrasement des forces d’opposition par les sbires du talon de fer. La révolution y est, d’une certaine manière, remisée au rang de révolte, là où le romantisme de l’action politique se conjugue avec le désespoir du statu quo. Comme en écho à une célèbre tirade qu’Edmond Rostand a, en son temps, immortalisée par l’intercession de son personnage culte Cyrano de Bergerac : « Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais ! Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès ! Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile ! » "

    #roman #dystopie #JackLondon #révolution #révolte #peuple

    https://comptoir.org/2016/11/21/le-talon-de-fer-de-jack-london-socialiste-pessimiste-et-visionnaire


  • Infographic: 4,000 Years Of Human History Captured In One Retro Chart
    https://www.fastcompany.com/1673266/infographic-4000-years-of-human-history-captured-in-one-retro-chart

    If time is a river, the Histomap, created by John B. Sparks and first published by Rand McNally back in 1931, is a raging Mississippi. In that massive river of time, each of humanity’s great civilizations becomes a confluence that ebbs, wanes, and sometimes ebbs again, each a separate current in a river that inexorably rages down to the mouth of the present day.


  • Venezuela: Exodus of Doctors Bring Help to Latin America’s Poor - Bloomberg
    https://www.bloomberg.com/news/features/2019-02-09/venezuela-exodus-of-doctors-bring-help-to-latin-america-s-poor

    An exodus of more than 22,000 physicians in the past five years is reshaping medicine in the region.
    […]
    If Guaido succeeds and Venezuela’s economy stirs to life, some of the 3 million people who left might return. For now, however, the human deluge offers regional governments an unexpected wellspring of talent.

    The influx offers an opportunity to strengthen public services in a region of deep inequality, said Andrew Selee, president of the Migration Policy Institute in Washington.

    This is Latin America’s moment to utilize human capital from Venezuela, providing access outside of the capital cities and, in the meantime, helping the migrants find work,” Selee said. “It’s a win-win, but you have to make sure you provide a way for professionals to obtain credentials and get those professionals to areas where there is need for their services.


  • Candidate aux européennes, je vous dis tout - Tatiana Ventôse
    https://www.youtube.com/watch?v=fu0xJgOVGJY

    un site :

    V - Reprendre le pays
    https://mouvement-v.fr

    Mais si comme nous, tu penses que vu l’impasse actuelle, ça ne coûte rien d’essayer, alors rejoins-nous. Inscris-toi sur ce site, et si tu as des compétences particulières qui peuvent être utiles au projet, dis le nous.

    Ensemble, on va ramener le réel dans la politique. Ensemble, on va reprendre ce pays à ceux qui l’ont confisqué. Et ensemble, on le reconstruira dans l’intérêt du plus grand nombre.

    Tatiana Ventôse & Greg Tabibian


  • Toujours intéressant de lire Achile Mbembe :

    « Dans la competition mondiale en cours pour le controle de parts importantes du marche global des talents, l’Afrique n’a pas besoin de la France.

    C’est la France qui a besoin des talents africains. »

    Je crois qu’Achille Mbemebe a plus que raison

    Source : FB

    LA FRANCE NE VEUT PLUS D’ETUDIANT.E.S AFRICAIN.E.S DANS SES UNIVERSITES ? EH BIEN, TANT PIS POUR ELLE !

    Deux collegues (Crubezy et Allemand) se penchent une fois de plus sur la question de l’augmentation des frais d’inscription des etudiants africains dans les universites francaises.

    Evidemment, ils perdent leur temps. Ils ne seront guere ecoutes.

    Pas du tout parce que leurs propositions seraient revolutionnaires. Elles ne le sont pas, loin de la.

    Ces collegues sont prisonniers du raisonnement anti-etrangers qui est a l’origine de la decision d’augmenter les frais d’inscription pour commencer.

    Ils proposent un schema du genre : « On vous laisse etudier gratuitement chez nous, mais a condition que vous rentriez chez vous une fois votre cursus termine ».

    Pour cette seule raison, nous ne les ecouterons pas.

    Pas parce que les etudiant.e.s africain.e.s doivent a tout prix rester en France apres leurs etudes. Mais parce qu’apres leurs etudes, ils sont libres de vivre la ou la vie les menera. Ailleurs ou chez eux, peu importe ! C’est ainsi pour tous les autres etudiants au monde. Ce doit etre ainsi pour les etudiant.e.s africain.e.s aussi.

    Les deux collegues ne seront pas non plus ecoutes par leurs propres autorites.

    Tout simplement parce que, pour ce qui concerne l’Afrique, la France (ou ceux et celles qui la dirigent) ne savent pas ce qu’ils veulent.

    Ils ont beau faire illusion, voire gesticuler, il est tres difficile de les prendre au serieux.

    Emmanuel Macron (qui proclame par ailleurs que ’la France n’a pas de politique africaine’) a mis en place une structure (dans laquelle ne figure aucun intellectuel !) supposee lui donner des conseils en ce qui touche aux affaires de notre continent.

    Voici justement le genre de probleme au sujet duquel cette structure aurait du se mettre en pointe longtemps avant que la decision ne soit prise. Mais tout le monde l’a note, il est aux abonnes absents !

    La France ne veut plus d’etudiant.e.s africain.e.s dans ses universites ?

    Sur le plan humanitaire, evidemment j’ai de la sympathie pour les milliers de jeunes (et leurs familles) qui devront desormais s’acquitter de sommes d’argent non negligeables.

    Sur le plan geopolitique ? Il faudrait simplement dire « Tant pis ! ».

    Car dans la competition mondiale en cours pour le controle de parts importantes du marche global des talents, l’Afrique n’a pas besoin de la France.

    C’est la France qui a besoin des talents africains.

    Si elle n’en a pas conscience, alors il faut la laisser a elle-meme et regarder ailleurs.

    Pour avoir travaille dans le secteur universitaire sur trois continents, je suis relativement bien place pour dire un mot sur ce qui est en train de se passer.

    Et d’abord toutes les grandes universites mondiales (lesquelles sont, pour la plupart, privees et basees aux Etats-Unis) sont en train de delocaliser.

    Le semestre prochain, deux amis, grands anthropologues de Harvard, iront enseigner pendant un semestre sur le campus de l’Universite de Yale a Singapour. Deux autres, des critiques litteraires de renommee mondiale, enseignent six mois l’an sur le camps de New York University a Abu Dhabi. Et je ne parle meme pas de ce qui se passe dans les sciences et autres disciplines.

    On peut penser ce que l’on veut de ces delocalisations, c’est la direction que prend le marche educatif global.

    Davantage encore, la plupart des grandes compagnies multinationales, celles dont l’ambition est veritablement planetaire, viennent chaque annee « recolter » les talents en Afrique - les meilleurs dans toutes sortes d’institutions, auxquels ils accordent des bourses afin qu’ils aillent etudier aux Etats-Unis.

    La carte de credit Mastercard, par exemple, finance ainsi depuis plus d’une dizaine d’annees un vaste programme d’excellence qui a vu des milliers d’etudiants africains s’inscrire, tous frais payes, dans de grandes universites americaines. A l’universite de Duke en Caroline du Nord ou j’enseigne partiellement, j’en ai rencontre plusieurs et ils sont parmi les plus performants de leurs cohortes.

    Les exemples sont nomnbreux. Ici en Afrique du Sud ou j’enseigne egalement, il n’y a pas une seule universite qui ne comporte son lot d’etudiants venus du reste du continent. Des programmes tels que PANGEA a l’universite de Stellenbosch financent les meilleurs dans le cadre de programmes de doctorat ou de bourses postdoctorales.

    La Chine a elle seule recoit chaque annee des dizaines de milliers d’etudiant.e.s africain.e.s dans toutes les branches du savoir. Ceux-ci peuvent, en outre, travailler pendant la duree de leurs etudes.

    Dans mon seul domaine de recherche (les sciences humaines), les fondations privees americaines depensent quelques millions de dollars chaque annee au profit de chercheur.e.s et etudiant.e.s africain.e.s d’expression anglaise.

    Les Allemands viennent d’ouvrir a Accra un Institut d’etudes avancees qui sera finance sur fonds du gouvernement allemand pendant les douze annees qui viennent. La fondation Volkswagen finance de nombreuses bourses depuis de nombreuses annees. L’Universite de Bayreuth a elle seule vient de decrocher d’importants financements qui lui permettront d’intervenir dans l’etude de l’Afrique de maniere forte dans les annees qui viennent, en collaboration etroite avec quatre institutions africaines. Les Suedois financent, depuis plus d’une trentaine d’annees, a hauteur de plusieurs millions de dollars via le CODESRIA et d’autres institutions continentales, de nombreux programmes de recherche ainsi que des bourses d’etudes.

    A Nairobi, un consortium d’institutions pour l’essentiel anglo-saxonnes finance, depuis des annees, le Consortium pour la recherche economique en Afrique a hauteur de plusieurs millions de dollars par an.

    Si la France cherche a s’auto-marginaliser, pourquoi devrions-nous la sauver de sa propre betise et de sa petitesse d’esprit ?

    Dans cette affaire, il n’y a que ceux des Africains qui sont prisonniers de la langue francaise qui sont les perdants. Les veritables flux financiers dans le marche global de l’education superieure, c’est dans les filieres anglo-saxonnes qu’il faut aller les chercher.

    Je fais partie de maintes institutions ou certaines de ces allocations se font et je vois comment de jeunes Africain.e.s qui ont etudie en francais en France eprouvent d’enormes difficultes a rentrer dans ces circuits.

    On l’a dit a plusieurs reprises, le drame de l’Afrique est son incapacite a retenir chez elle et pour elle les meilleurs de ses gens, le meilleur de sa creation. Ceci est vrai de ses cerveaux. Elle ne pourra les retenir que si elle devient un vaste espace de circulation, si elle debalkanise et de-frontierise.

    Au moment des independances, nous disposions de quelques grands campus regionaux. Ibadan, Makerere, Dar-es-Salam et ainsi de suite - il s’agissait d’universites regionales. Il nous faut donc pousser vers la creation de quelques grands ensembles educatifs regionaux capables de soutenir la competition internationale.

    Le marche de l’education superieure en Afrique ira croissant dans les annees qui viennent. La demande ne fera qu’augmenter.

    Entre 2050 et 2100, le gros des etudiant.e.s dans le monde viendra d’Afrique.

    Mettons en place de grandes institutions regionales, enormes viviers de talents. Mutualisons nos ressources. Elles sont immenses. Sachons nous connecter sur l’international. La France n’est pas a elle seule l’international. Recouvrons le pouvoir de description, d’interpretation et de theorisation de nos realites.

    La France veut s’immiscer dans nos affaires. Mais elle veut que l’Afrique et les Africains restent chez eux et la laissent tranquille. Negocions avec la France un pacte.

    Qu’elle reste chez elle et nous laisse tranquille. Nous resterons chez nous et la laisserons tranquille. Nous verrons, dans 50 ans, qui sera le gagnant.


  • le défi à la mode sur les réseaux…

    #MaduroChallenge” el reto que se hizo tendencia en las redes sociales
    http://www.el-nacional.com/noticias/sociedad/maduro-challenge-reto-que-hizo-tendencia-las-redes-sociales_270140


    Alberto Adriani

    Usuarios en las redes sociales popularizaron este viernes un reto llamado “Maduro challenge”, el cual consiste en gritar el apellido de Nicolás Maduro mientras las demás personas responden “¡Coño’e tu madre!”.

    Las personas publicaron videos en las redes sociales gritando “Maduro” en sitios públicos como centros comerciales y estaciones de transporte público.

    El reto inició el viernes en la tarde cuando un usuario que esperaba en el ferrocarril de Los Valles del Tuy gritó el apellido del político, mientras los usuarios esperaban que reiniciara el servicio de transporte luego de que se produjera un apagón.


  • Small Town Near Hamburg Said to Be Likely Choice for LNG Plant - Bloomberg
    https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-02-07/small-town-near-hamburg-said-to-be-likely-choice-for-lng-plant

    A small port city near Hamburg is the leading choice of Angela Merkel’s government for the first liquefied natural gas terminal in Germany, according to people familiar with the thinking of senior ministers.

    The town on the Elbe River, #Brunsbuettel, is competing with rival bids from the city of #Stade and the North Sea port of Wilhelmshaven for federal aid that’s key to unlocking investment in the terminal. The Economy and Energy Ministry in Berlin is backing the bid of Brunsbuettel partly due to its proximity to Hamburg, said two people familiar with the government’s thinking.

    #Brunsbüttel est au débouché de l’Elbe sur son estuaire et à l’entrée du canal de Kiel, pourrait (peut-être) permettre d’éviter d’avoir recours à un pilote maritime de l’Elbe #Lotsenbrüderschaft_Elbe)…

    #Stade, plus en amont sur l’Elbe, à mi-chemin de Hambourg.



  • Juan Guaidó n’écarte pas d’autoriser une intervention des États-Unis « si nécessaire ».
    (déclaration ce soir à l’AFP)

    Guaidó afirmó que no descarta una intervención de EE UU a Venezuela
    http://www.el-nacional.com/noticias/politica/guaido-afirmo-que-descarta-una-intervencion-venezuela_270104


    Foto : @jguaido

    Juan Guaidó, presidente interino de Venezuela, aseguró que no ha descartado la posibilidad de autorizar una intervención de Estados Unidos a Venezuela “de ser necesario”.


  • Arrivée de l’aide humanitaire aux frontières du Venezuela

    Refuerzan presencia militar en la frontera venezolana con Brasil
    http://www.el-nacional.com/noticias/mundo/refuerzan-presencia-militar-frontera-venezolana-con-brasil_270078

    Ángel Medina, diputado a la Asamblea Nacional,  informó este viernes que reforzaron  la presencia militar en la frontera venezolana con Brasil.

    Detalló que los funcionarios se encuentran en la vía de Santa Elena de Uairen, ciudad fronteriza en el estado Bolívar, hacia Brasil.

    Además, denunció que los efectivos limitan el tránsito y realizan revisiones exhaustivas a los vehículos con el fin de saber si trasladan insumos parte de la ayuda humanitaria.

    Juan Guaidó, presidente interino y de la Asamblea Nacional, el pasado sábado informó que en los próximos días llegará la ayuda humanitaria a los tres centros de acopio: Cúcuta, Brasil y una isla del Caribe no identificada.

    Este jueves arribó dos containers de cincuenta toneladas y seis camiones con alimentos y medicinas al puente Las Tienditas. Guaidó dijo previamente que la primera etapa estará destinada a las personas en riesgo de muerte.

    Les points d’entrée
    • terrestres (identifiés) : El Nacional indique que 4000 vénézuéliens ont franchi la frontière pour prendre un repas à Cúcuta
    • maritime (non identifié) : les classiques (pour la contrebande) Trinidad et Antilles néerlandaises – j’ai mis Aruba, la plus proche (État autonome du Royaume des Pays-Bas,…) et sans doute une base arrière à Porto-Rico

    EDIT : peut-être, au Venezuela, l’île Margarita,…

    • L’aide humanitaire américaine toujours bloquée à la frontière entre la Colombie et le Venezuela
      https://www.lemonde.fr/international/article/2019/02/08/l-aide-humanitaire-etats-unienne-toujours-bloquee-a-la-frontiere-entre-la-co


      L’aide états-unienne afflue en réponse à l’appel à l’aide du chef du Parlement, l’opposant Juan Guaido, qui s’est autoproclamé président par intérim du Venezuela.
      RAUL ARBOLEDA / AFP

      La manière dont ce convoi traversera la frontière reste un mystère. Car on ignore quelle sera la réaction de l’armée vénézuélienne.
      […]
      « Le Venezuela ne va pas tolérer le show de la prétendue aide humanitaire, car nous ne sommes les mendiants de personne », a prévenu le président Maduro lors d’une conférence de presse vendredi.

      Chargements entreposés en Colombie ou au Brésil
      En Colombie, le chargement a été réceptionné par l’Unité nationale de gestion des risques de catastrophes (UNGRD), l’organisme officiel colombien chargé des secours, qui a précisé dans un communiqué qu’il se limitait à recevoir l’aide et à l’entreposer à Cucuta. Au cours des « prochains jours », a ajouté l’UNGRD, arriveront d’autres chargements.

      A ceux-là doivent s’ajouter ceux qui seront stockés au Brésil et dans une île des Caraïbes à déterminer, selon Juan Guaido.
      La manière dont cette aide humanitaire traversera la frontière et sera distribuée reste un mystère. Car on ignore quelle sera la réaction de l’armée vénézuélienne.

      Au même moment et malgré la profonde crise que traverse le pays, un navire de l’armée vénézuélienne est arrivé vendredi matin à La Havane pour livrer 100 tonnes d’aide humanitaire à Cuba, récemment frappé par une tornade qui a fait six morts et 200 blessés.

    • C’est bien dans les Antilles néerlandaises que se trouve le point d’entrée maritime.

      En attendant un nouveau en Colombie.

      Guaidó informó que se abrirá otro centro de acopio en Colombia
      http://www.el-nacional.com/noticias/politica/guaido-informo-que-abrira-otro-centro-acopio-colombia_270239
      http://en-

      Juan Guaidó, presidente interino de Venezuela, anunció este domingo que en los próximos días se instalarán otros dos centros de acopio para recibir la ayuda humanitaria para los venezolanos. En Colombia, donde ya se instaló el centro de acopio Las Tienditras, se abrirá otro.
      […]
      El presidente interino aseguró que se mantienen en contacto con el gobierno de Holanda para habilitar el centro de acopio en el Caribe.

      Estamos terminando de cerrar con el gobierno de Holanda el centro de acopio en el Caribe. Y habrá un cuarto punto en otro lugar de Colombia.

      Asimismo, Guaidó informó que para la marcha de este 12 de febrero habrá cinco puntos de salida que serán anunciados esta noche. Asimismo, comentó que el punto de llegada fue propuesto por el movimiento estudiantil.

    • La pression monte pour faire entre l’aide humanitaire… en attendant la marche annoncée pour le 12 février ;

      Médicos se concentran en Las Tienditas para exigir ayuda humanitaria
      http://www.el-nacional.com/noticias/sociedad/medicos-concentran-las-tienditas-para-exigir-ayuda-humanitaria_270252

      José Luis Mateo, un doctor que forma parte de la ONG Médicos Unidos, aseguró que Nicolás Maduro no permite el ingreso de los insumos por miedo a perder el control de los ciudadanos

      Maiquetía, au bord de la mer, est la commune (parroquia) où est situé l’aéroport international de Caracas (à 900 mètres d’altitude, environ 30 km de Maiquetía)
      Guaidó llegó a Maiquetía
      http://www.el-nacional.com/noticias/politica/guaido-llego-maiquetia_270254

      El presidente interino de Venezuela, Juan Guaidó, llegó este domingo al sector Montesano en Maiquetía, estado Vargas.

      El también presidente de la Asamblea Nacional asistió, en horas de la mañana, a una «misa para pedir por la libertad del país», en la iglesia Nuestra Señora de Guadalupe en Las Mercedes, en la que también se llevó a cabo un «Gran rosario por Venezuela».

      El político estuvo acompañado de su familia y por cientos de feligreses. 

      Al terminarse la actividad, el presidente interino declaró a los medios de comunicación sobre el tema de la ayuda humanitaria en el país.

      «La ayuda está en los centros de acopio y esperamos que en los próximos días tengamos el primer avance de ingreso de la ayuda humanitaria», dijo Guaidó.