Suske

Dans LapSuske, il y a Lapsus et Suske, tu saisis ?

  • Covid-19 : le Brésil est submergé par le virus, ses hôpitaux sont saturés
    https://www.rfi.fr/fr/am%C3%A9riques/20210226-covid-19-le-br%C3%A9sil-est-submerg%C3%A9-par-le-virus-ses-h%C3%B4pitau

    Au Brésil, la situation sanitaire continue de se dégrader rapidement. Le nombre de décès qui était de 1 000 par jour il y a peu est passé à plus de 1 500 par jour. Les hôpitaux de plusieurs grandes villes sont saturés. Un épidémiologiste affirme que « le Brésil est en train de perdre la bataille » contre le coronavirus. .

    Le Brésil, où l’on est en plein été.

  • Une étude conforte les suspicions d’un cluster de « bébés sans bras » dans l’Ain
    https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/03/04/bebes-sans-bras-une-etude-conforte-les-suspicions-d-un-cluster-dans-l-ain_60

    Le temps des revues scientifiques n’est pas celui des médias. Alors que l’affaire dite des « bébés sans bras » a déserté les journaux et les plateaux de télévision, une équipe de scientifiques a publié, mardi 9 février dans la revue Birth Defects Research, une analyse, passée inaperçue, confortant la réalité d’un cluster d’agénésies transverses du membre supérieur (ATMS) dans une petite zone du département de l’Ain.

    Ces travaux, conduits par la généticienne Elisabeth Gnansia, présidente du conseil scientifique du Registre des malformations en Rhône-Alpes (Remera) et Jacques Estève, biostatisticien aux Hospices civils de Lyon, apportent de nouveaux éléments à la controverse qui perdure depuis plusieurs années entre les responsables du registre Remera et les autorités sanitaires. Ils suggèrent que dans un cercle de 16,24 km centré sur la commune de Dompierre-sur-Veyle, le nombre de naissances d’enfants souffrant d’atrophie d’un bras ou d’une main, entre 2009 et 2014, a été près de dix fois supérieur à la moyenne. Au lieu des 0,82 cas attendus en six ans, ce sont 8 enfants qui sont nés avec ce handicap dans la zone en question.

  • Cet après-midi, Mecton-9-ans nous a expliqué que, s’il avait trois voeux à demander au génie de la lampe, ce serait :
    – de ressusciter Yann,
    – que tout le monde devienne immortel,
    – et il aurait le droit d’adopter un chien.

    Il a réfléchit, et il a ajouté : non, le chien ce serait en deux, pour qu’il soit immortel aussi.

  • Mot de passe fort – Carnet de notes
    https://n.survol.fr/n/mot-de-passe-fort

    Une fois qu’on exclut les #mots_de_passe unique­ment en chiffres, il n’y a quasi­ment plus que la longueur du mot de passe qui compte . Vous voulez un mot de passe sûr avec unique­ment des lettres  ? Il suffit d’ajou­ter un unique carac­tère supplé­men­taire. Autant dire pas grand chose quand on est déjà à 9 ou 10.

    Avec un mot de passe de 12 caractères composé de majuscules et minuscules, on est à 600 ans avant décryptage... Bon tout ça est très relatif mais ça donne une idée de la « force » des mots de passe dans un cadre commun cohérent.

    Perso, le mot de passe que je veux sécuriser, je fais des phrases avec du patois dedans.

    • > Perso, le mot de passe que je veux sécuriser, je fais des phrases avec du patois dedans.

      Claro, une bonne phrase ponctuée, accentuée avec des noms de patelins locaux bzh ou autre (bref des trucs qu’on ne trouve pas dans les dico de cassage de pass de base) et zou !

    • Pour PGP j’avais mis une phrase, une histoire de vaches qui tâchent mais alors que je me rappelle encore de mes premiers mots de passe de type G4AQS7OI# je n’ai malheureusement jamais retrouvé le chemin du pré !

  • Syncthing 1.14 est disponible pour tous... (alternative à Resilio / BTSync) - Cachem
    https://www.cachem.fr/syncthing-1-14-est-disponible-pour-tous-clone-de-btsync

    Voici les objectifs que se sont donnés les développeurs avec #Syncthing :

    Protéger l’utilisateur de la perte des #données ;
    Sécuriser les fichiers contre les attaques ;
    Faciliter l’utilisation ;
    Automatiser au maximum les tâches ;
    Fonctionner sur tous types d’appareils…

    La solution est rapide à mettre en place et fiable. Nous avons lu ici et là que des entreprises l’utilisaient au quotidien. Ce n’est pas l’objectif que c’est donné l’équipe derrière le projet. Il l’explique sur leur site : « Syncthing vise principalement l’utilisateur individuel ».

    #synchronisation #pc #ordiphone #tablette #nas

    Pour ce qui est de partager des fichiers (donc bcp de choses...), une très bonne alternative à plein de services Cloud qui font le café en plus de la mission demandée de base.

  • Nouveaux OGM, non aux OGM cachés ! | Nature & Progrès
    https://www.natpro.be/sinformer/campagnes/nouveaux-ogm-non-aux-ogm-caches

    Après 20 ans d’utilisation, nous constatons que les #OGM n’ont rien apporté à l’agriculture si ce n’est une dépendance accrue aux #pesticides. À l’heure actuelle, le sujet est remis de plus belle sur la table par les partisans des nouveaux OGM. Ces OGM nouveaux sont produits par des techniques nouvelles qui seraient parfaitement maîtrisées et ils seraient encore plus miraculeux que les anciens. De plus, le lobby des #biotechnologies œuvre à la déréglementation de ces nouveaux OGM.

    Nature & Progrès Belgique s’y oppose, notamment en faisant état des arguments de scientifiques indépendants. Ces nouveaux OGM, à risques d’effets délétères sur la santé et l’environnement, ne doivent pas devenir des OGM « cachés » dans notre alimentation. Le citoyen doit avoir le droit de choisir ses aliments en toute connaissance de cause.

    Nous avons donc créé une toute nouvelle brochure vulgarisée sur le sujet.

    https://indd.adobe.com/view/8681d56b-7700-47bd-b26c-97587ccea002

  • Un petit rappel : Tristan Nitot blogue encore et quand il ramasse les dégoulisaloperies de Amazon et Facebook notamment, ça fait un truc qui pue-dégouline...

    En vrac du mardi - Standblog
    https://standblog.org/blog/post/2021/03/02/En-vrac-du-mardi

    Ça, c’est le truc qui m’a énervé : Amazon reçoit une amende de 61 M$ pour avoir ‘oublié’ de verser aux livreurs une partie de leurs pourboires donnés par les clients. Amazon “promettait aux chauffeurs du programme Flex qu’ils seraient payés entre 18 et 25 dollars l’heure et recevraient « 100 % des pourboires » versés par les clients. […] Mais à la fin de 2016 […] , Amazon a opté pour un taux horaire inférieur, sans prévenir ses livreurs, et a utilisé une partie des pourboires pour compenser et « garantir » le salaire minimum promis.” Vous, je ne sais pas, mais moi ça m’a mis en colère…
    Jeff Bezos passe en partie la main et quitte la gestion quotidienne d’Amazon, pour se consacrer « à ses projets parallèles : le quotidien Washington Post, le fonds de technologies contre le réchauffement climatique Bezos Earth Fund, l’entreprise spatiale Blue Origin, le fonds d’aide aux sans-abris et d’éducation dans les quartiers défavorisés Day One Fund. » Alors, Jeff, c’est bien de vouloir sauver la planète, d’aider les sans-abris et les écoles, mais si tu commençais à faire sérieusement les choses avec Amazon en terme d’émission de Gaz à effet de serre et à lui faire payer ses impôts pour que tous les pays où elle opère puissent aussi payer les professeurs ? Parce que vos manœuvres de greenwashing ne dupent pas tout le monde.

    Soupçonné de greenwashing, Jeff Bezos fait don de 10 milliards de dollars pour sauver la planète ;
    Jeff Bezos, PDG d’Amazon : le pyromane qui fait mine d’éteindre le feu ? ;
    Les employés Amazon pour la justice climatique ne sont pas dupes : Amazon Employees for Climate Justice Statement on Jeff Bezos’ Earth Fund
    Amazon Cloud et l’industrie du pétrole : Les dessous crasseux du greenwashing d’Amazon ;
    Amazon finance un proéminent think tank qui nie le changement climatique — Amazon is funding premier climate denial “think tank” ;
    Fabrication de vêtements : Amazon & Amazon Fashion, flagrant délit de greenwashing.

    Nouvelle épisode où SFR prend les gens pour ces cons. Condamné à publier un encart sur sa page d’accueil parce qu’il a trompé ses clients, SFR l’affiche… de façon invisible ! ;
    Mozilla a testé le respect de la vie privée de 24 applications de rencontre américaines. C’est une catastrophe ! Trois trucs à retenir, traduits et résumés par mes soins :

    Seules 3 (Lex, Happn, eHarmony) ont un niveau correct de collecte de données personnelles
    « Presque toutes proposent de se connecter via Facebook. C’est une très mauvaise idée. Presque toutes ces apps récoltent des données (très) personnelles chez Facebook et vice-versa. Compte tenu du fait que tous ont démontré leur incapacité à gérer correctement ces données, nous recommandons que les applications de rencontre cessent d’utiliser Facebook pour s’inscrire et se connecter »
    « Si vous tenez à votre vie privée, supprimez Tinder et Grindr. Ces deux-là sont parmi les pires applications pour la protection des données très privées. Grindr a reçu[1] une amende de près de 10 millions d’euros par la CNIL norvégienne pour avoir partagé de façon illégale des données personnelles avec des sociétés publicitaires. Tinder a été accusé à plusieurs reprises de faire de même, tout en manquant de protéger des données sensibles ».

    Facebook continue sa politique de pieds nickelés :

    Australie : Facebook bloque le partage d’articles, y compris pour les services de secours et de santé. Pourquoi ? Parce qu’ils refusent une évolution de la loi fiscale qui obligerait les plateformes à rémunérer les médias pour la reprise de leurs contenus ;
    Facebook doit payer une amende de 7 millions d’euros pour défaut d’information sur la réutilisation des données ;
    Lecture passionnante sur les relations entre Facebook et les États : The reluctant overlords, dans le cadre de la newsletter The Interpreter, du New York Times ;
    Facebook paiera 650 millions de dollars pour clore un litige sur la collecte de données biométriques
    Facebook a surfacturé des annonceurs pour des publicités jamais passées, la faute à un algorithme bugué qui surestimait le nombre de personne touchées par la pub. D’après des emails internes qui ont fuite, le bug était connu depuis des années, mais pas corrigé, car ça aurait un “impact significatif sur le chiffre d’affaire”. Bref, ils auraient volé leurs clients pendant des années mais n’auraient rien fait pour corriger cela. Le procès est en cours.
    Comment Mark Zuckerberg a décidé à lui seul de laisser faire les pointures de l’extrême droite américaine, alors que ses équipes poussaient à aller dans l’autre sens.

    Faut que je ferme mon compte facebook mais comme j’y ai mis sur ma « accueil » que plus personne ne voit aisément :

    La seule raison pour laquelle je n’ai jamais effacé ce compte, c’est qu’il y a de temps à autres des infos qui me concernent et ne sont diffusées qu’ici... Je déteste ça 🙂
    Par contre, j’adore effectivement avoir des contacts avec vous, retrouver de vieux amis, etc. C’est évident non ? N’hésitez pas à m’écrire à suske@b...n.. <=> ici c’est inutile, je ne reçois plus aucune notifications.

  • Un Belge lance the Ministry of Privacy, une association militant pour la protection de la vie privée - Business AM
    https://fr.businessam.be/un-belge-lance-the-ministry-of-privacy-une-association-militant-pour-l

    Les nouvelles technologies ont de plus en plus souvent accès à notre #vie_privée. Une association belge, the Ministry of Privacy se lance aujourd’hui dans les #actions militantes. Son but : #empêcher_les_intrusions dans la vie privée des citoyens.

    L’idée de the Ministry of Privacy a été lancée par Matthias Dobbelaere-Welvaert, expert en matière de vie privée. Cet homme, très connu en Flandre, est juriste de formation et s’est spécialisée dans le droit digital.

    En quoi consiste the Ministry of Privacy ?

    L’association de Matthias Dobbelaere-Welvaert est déjà connue pour s’être fermement opposée aux empreintes digitales sur la carte d’identité. Elle a d’ailleurs été jusqu’à la Cour Constitutionnelle pour empêcher cette mesure. The Ministry of Privacy a été créé en 2018 en tant que fondation privée. Elle a ainsi pu lancer une action de crowdfounding, ‘Stop l’empreinte digitale‘. Plus de 25 000 euros ont été collectés grâce à cette action.

    Un an déjà. 100% en Nl.

    https://ministryofprivacy.eu

  • Le réseau social Gab, prisé des ultraconservateurs américains, a été piraté et ses données volées
    https://www.lemonde.fr/pixels/article/2021/03/01/le-reseau-social-gab-prise-des-ultraconservateurs-americains-a-ete-pirate-et

    Les 70 gigaoctets de données dérobées, par un pirate dont l’identité reste inconnue, sont désormais mises à disposition sur demande par le groupe d’activistes Distributed Denial of Secrets (DDoSecrets). Le réseau social Gab – qui tente de s’imposer comme le principal lieu de rassemblement des internautes d’ultradroite ou défenseurs d’une liberté d’expression totale aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde – a été victime d’un piratage. Un hackeur a pu dérober et transférer les données de plus de 15 000 (...)

    #Gab #données #extrême-droite #hacking

  • Comment les GAFAM vous cachent ce qui est vraiment intéressant et rackettent les créateurs - Liens en vrac de sebsauvage
    https://sebsauvage.net/links/?oDcgPA

    Voici un exemple : TheOatMeal est un dessinateur populaire sur internet. Il a publié une image sur #Facebook (voir le lien).
    Et le message que vous voyez en dessous de l’image, c’est Facebook qui lui propose de payer 2000 dollars pour que la publication soit visible de 490 000 personnes.
    490 000 personnes, c’est 10% des abonnés de TheOatMeal.
    Donc Facebook a masqué la publication aux MILLIONS d’abonnés de TheOatMeal, et exige plusieurs milliers de dollars pour que la publication soit visible de seulement 10% de ses abonnés. C’est un véritable #racket des créateurs.

    #cache-cache-pigeon

  • Comment un traité signé en 1994 plombe la transition écologique
    https://reporterre.net/Comment-le-Traite-sur-la-charte-de-l-energie-plombe-la-transition-ecolog

    Le #traité repose sur un mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États, qui permet aux entreprises d’attaquer un État devant un #tribunal_arbitral_privé. « S’ils estiment qu’une politique gouvernementale nuit à leurs activités commerciales, des investisseurs peuvent ainsi contourner les tribunaux nationaux », précise Yamina Saheb. Ce faisant, « le #TCE protège les investisseurs étrangers dans leur pays d’accueil en leur octroyant une protection privilégiée, sous forme d’une #justice_privée qui leur est beaucoup plus favorable que les juridictions nationales, et habilitée à ordonner aux gouvernements de verser des milliards d’euros aux entreprises concernées », déplore Amandine Van Den Berghe. Les Pays-Bas ne sont pas le premier pays à faire face à une telle réclamation. Depuis 1998, plus de 136 litiges connus font référence au TCE, « dont 66 % sont des litiges intraeuropéens », souligne Yamina Saheb.

    #litiges_intraeuropéens , notez bien :-) On aurait tendance à refuser ce mécanisme avec les autres continents (et je suis d’accord avec ça) mais ici aussi, on a des choses à casser/réformer pour que les mutlinationales retirent le doigt de la gachette.
    #Traité_sur_la_Charte_de_l_Energie

  • Sur la perte de puissance du Gulf Stream

    [...]

    Nun ist es also amtlich: Der Golfstrom verliert an Kraft. Nie zuvor in den letzten 1.600 Jahren war die sogenannte Atlantische Meridionale Umwälzströmung (Amoc) so schwach wie derzeit. Zu diesem Ergebnis kommt eine Studie, die Forscherinnen und Forscher aus Irland, Großbritannien und Deutschland jetzt im Fachblatt Nature Geoscience veröffentlicht haben. Stefan Rahmstorf, einer der Autoren, spricht von einer „beispiellosen Entschleunigung des Golfstromsystems“, die von den Forschern nachgewiesen wurde.

    [...]

    Das Stromsystem ist dafür verantwortlich, dass in Mittel- und Nord-Europa ein milderes Klima herrscht als in vergleichbaren Breiten Nordamerikas. Die Region um Hannover liegt beispielsweise auf dem 52. Breitengrad, genau wie St. John‘s auf Neufundland, wo die Winter lang und eiskalt sind und 20 Grad im Sommer Spitzentemperatur darstellt.

    „Das Golfstrom-System funktioniert wie ein riesiges Förderband, es bewegt fast 20 Millionen Kubikmeter Wasser pro Sekunde, etwa das Hundertfache des Amazonasstroms“, erklärt Rahmstorf, Forscher am Potsdam-Institut für Klimafolgenforschung (Pik) und Professor für das Fach Physik der Ozeane an der Universität Potsdam.

    Die Wärme, die diese Wassermassen nach Europa führen, entspricht der Leistung von rund einer Million größerer Atomreaktoren. Ohne diese Energie wäre es bei uns im Schnitt um fünf bis zehn Grad kälter.

    Wasser wird dichter, im Süden wird es kälter

    Angetrieben wird das System durch Winde, durch die Sonne, die Erdrotation, vor allem aber durch kaltes, salziges Wasser, was in der Labradorsee und dem arktischen Ozean in die Tiefe fällt. Auf dem Weg Richtung Europa steigt der Salzgehalt, weil die Sonne ständig Wasser verdunstet, zudem kühlt sich der Strom ab je weiter seine Reise führt. Dadurch steigt die Dichte des Wassers, es wird schwerer, sinkt in die Tiefe und zieht so aus dem Süden warmes Wasser nach.

    Ein System, das bis zum späten 19. Jahrhundert relativ stabil war, wie die Forscher nun herausfanden: Sie nutzten sogenannte Proxy-Daten, also Baumringe, Eisbohrkerne, Korallen oder Ozeansedimente, die stellvertretend Informationen über das Klima seiner Zeit liefern.

    Eine direkte Messung der Golfstromkraft gibt es erst seit 2004, aber aus der Kombination der Messergebnisse mit solchen Proxy-Daten lassen sich Temperatur und Strömungsgeschwindigkeit in der Vergangenheit rekonstruieren.

    Der Weltklimarat IPCC hatte 2019 in seinem Sondergutachten bereits mit mittlerer Sicherheit festgehalten, dass der Golfstrom im Vergleich zum Zeitraum 1850 bis 1900 schwächer geworden ist. „Unsere Studie liefert weitere unabhängige Belege für diese Schlussfolgerung“, sagt Stefan Rahmstorf.

    Zwar fehle noch ein Beleg dafür, dass die Abschwächung durch den menschgemachten Klimawandel hervorgerufen wird. Allerdings sprechen alle Fakten und vor allem die Physik dafür: Die Arktis wird immer wärmer, die Meereisbedeckung immer geringer, es strömt immer mehr Schmelzwasser in den arktischen Ozean, weshalb sich dessen Zusammensetzung ändert und ein „Nach-Unten-Fallen“ von kaltem, salzhaltigen Wasser erschwert.

    https://www.heise.de/tp/features/Der-Golfstrom-verliert-Kraft-5066574.html

    #Gulf_Stream #réchauffement_climatique

    • l’Arctique se réchauffe de plus en plus, la couverture de glace de mer devient de moins en moins, de plus en plus d’eau de fonte coule dans l’océan Arctique, c’est pourquoi sa composition change et le froid , salé « tombant » Eau difficile.

      (@seenthis )

      –----

      Die Arktis wird immer wärmer, die Meereisbedeckung immer geringer, es strömt immer mehr Schmelzwasser in den arktischen Ozean, weshalb sich dessen Zusammensetzung ändert und ein „Nach-Unten-Fallen“ von kaltem, salzhaltigen Wasser erschwert.

      –----

      L’Arctique se réchauffe de plus en plus, la couverture de glace de mer se rétrécit, de plus en plus d’eau de fonte s’écoule dans l’océan Arctique, c’est pourquoi sa composition change et rend difficile la « chute » de l’eau froide et salée.

      (goOgLe)

      –----

      L’Arctique se réchauffe de plus en plus, la couverture de glace de mer devient de plus en plus petite, de plus en plus d’eau de fonte se déverse dans l’océan Arctique, c’est pourquoi sa composition change, rendant plus difficile pour l’eau froide et salée de « tomber au fond ».

      (DeepL)

  • « Facebook a découvert mes secrets familiaux et refuse de me dire comment », une utilisatrice s’interroge sur les sources de l’algorithme de Facebook
    https://www.developpez.com/actu/157004/-Facebook-a-decouvert-mes-secrets-familiaux-et-refuse-de-me-dire-comment

    « La façon dont Facebook nous avait relié restait difficile à imaginer. Mon père avait rencontré son mari en personne une fois, après l’enterrement de ma grand-mère. Ils ont échangé des courriels, et mon père avait son numéro dans son téléphone. Mais aucun d’eux n’utilise Facebook. Ni les autres personnes nous liant, Rebecca et moi, sur l’arbre généalogique. »

    • Semblerait confirmer https://www.developpez.com/actu/110103/Facebook-le-reseau-social-achete-des-donnees-personnelles-a-des-fourniss

      Personne n’est choqué donc de savoir que Facebook récolte une énorme quantité de données basées sur les actions et les intérêts de ses utilisateurs. Mais selon une étude de ProPublica, le réseau social connaitrait davantage de données plus sensibles sans indiquer cette pratique aux utilisateurs de manière claire. Le réseau social achète ces données à des sources tierces, il a ainsi la possibilité de connaitre les salaires des utilisateurs, les types de restaurants qu’ils fréquentent et même le nombre de cartes bancaires qu’ils ont en leur possession.

      et

      Facebook indique aux utilisateurs qu’il collecte les informations sur eux depuis des sources différentes, mais le réseau social n’indique pas que ces sources incluent des données détaillées obtenues depuis des courtiers de données commerciaux et n’en donne aucun détail aux utilisateurs.

      ...et pour bien faire les choses les fournisseurs de données changent régulièrement ce qui permet que l’exercice du droit de limitation du partage des données par les utilisateurs est quasi-impossible...

      #vie_privée #big_data #marchandisation #Teemo #géolocalisation #RGPD

    • Une cinquantaine d’applications françaises fournissent à une entreprise tierce les données de localisation de 10 millions de Français, toutes les trois minutes, à des fins publicitaires. Cette traque massive de la population est organisée dans le secret d’une startup du neuvième arrondissement nommée Teemo, anciennement Databerries. Enquête.
      http://www.numerama.com/politique/282934-enquete-comment-les-apps-figaro-lequipe-ou-closer-participent-au-pi

    • Pfff la RATP te fait ça aussi bien … sans que tu aies jamais donné ton numéro de téléphone ni ton accord elle t’envoie les rappels de ton amende par sms.
      Mais comme cela ne semble toujours déranger personne et que les lanceurs et lanceuses d’alerte ce sont fait traiter de paranos chiants depuis des années, que la CNIL ne répond plus au téléphone depuis belle lurette, ben en fait, on est bien dans la merde mais restons positifs, continuons d’utiliser facebook comme si de rien n’était.

      #bigbrother #boycott_facebook

    • Non @bce_106_6, ça ne suffit pas. Il faut au minimum aussi bloquer les mouchards et n’utiliser aucun service « acquis » par FB. Et cela ne les empêche pas encore de se payer du Big data récolté par d’autres...

    • Pour en rajouter une couche sur le fait que ça ne suffise pas, @bce_106_6

      Concrètement, cela signifie que l’ensemble des informations enregistrées dans des carnets d’adresse type Outlook de Microsoft ou Contacts d’Apple (adresses mail et postale, numéro de téléphone, etc.) sont récoltées par Facebook, que la personne soit inscrite ou non. Il suffit pour cela qu’un seul « ami » importe son carnet d’adresses sur son profil.

      https://www.rts.ch/info/sciences-tech/5021110-facebook-collecte-aussi-des-donnees-sur-les-non-membres.html

    • Ah tiens, je me suis fachée avec plusieurs personnes que je croyais mes amis depuis des années, dans un énorme malentendu, un machin énorme de saloperie de technologie de surveillance qui va te hiérarchiser les connaissances que tu souhaites partager (une femme qui te dit ce que tu dois faire … et une même pas jeune en plus !).
      A l’heure ou une fonctionnaire de la sécu va dire d’un air condescendant à une femme que sa fille de 20 ans lui expliquera comment marche internet et que cette femme est obligée de lui dire que merci, elle vit de la programmation informatique.
      Bref, pour revenir à mes amis newbies, la façon parait-il que j’avais de leur expliquer par mail pourquoi ne plus donner à linkedin leurs contacts signifiait ma prétention à être unique (tout le monde le fait ai-je entendu) et à tout savoir sur tout, en gros ils se sentaient méprisés. Dans ce cas là, la punition était de ne plus être du tout en contact avec eux et moi je me retrouvais un peu plus isolée. Injuste et desgueulasse, mais je n’avais même plus la possibilité de leur dire quoique ce soit puisqu’ils ne voulaient pas comprendre et m’avaient retiré tout crédit.
      Bref, à force de m’entendre répéter que je prive ma fille de son avenir parce que je lui ai interdit de s’inscrire depuis le début sur facebook avec moults arguments pensés du mieux possible en psychologie enfantine et qu’il y a quelques mois elle m’a avouée l’avoir quand même fait en cachette, je me questionne pour savoir si je ne vais pas faire comme jean-marc manach, retourner ma veste et trouver FB hyper sympa et vachment révolutionnaire finalement, puisque après tout je suis une vieille conne. Nan, j’mens.

    • Quand LinkedIn montre comme page d’accueil, une page qui demande les coordonnées de connexion à sa boîte aux lettres personnelles, cela m’impressionne que ça n’ait jamais déclenché un débat.
      Les gens « normaux » se disent que c’est comme cela que ça fonctionne, et ne trouvent rien à redire. Mais quelles implications, désormais !
      Je reçois régulièrement des invitations LinkedIn sur mon adresse mail personnelle, qui n’est pas mon adresse mail d’inscription à LinkedIn... ce qui signifie que le tiers qui me demande en contact vient de connecter sa boite mail ou son carnet d’adresse... Sinon, j’aurais reçu la demande de lien directement sur mon adresse liée à LinkedIn... C’est ce genre d’astuces qui permet finalement de faire une sorte de rétro-ingénierie.

      J’ai moi aussi pas mal de comportements liés à mes opinions. Il m’arrive parfois, avec des amis, d’user des mots qui correspondent, afin de quitter le champ technique : « si je ne vais pas chez tel fournisseur, c’est par choix politique ». Avec d’autres personnes que des amis, je tâche de changer de sujet, les personnes en mesure de comprendre le mot « politique » quand on est dans une discussion technique ne sont pas forcément nombreuses ni bienveillantes, quoi que je ne me plaigne pas d’être dans un environnement hostile.

      Mais on est bien d’accord, c’est sacrément difficile d’argumenter sur ces dimensions politiques. On tombe parfois sur l’argument « c’est pas l’outil qui est dangereux, c’est ce que l’on en fait », argument qui n’est pas complet relativement à nos préoccupations sur la vie privée, mais qui ne peut pas être totalement écarté non plus.
      Personnellement, je me suis inscrit sur Facebook, mais j’ai réussi à le faire sous pseudonymat, je suis lié uniquement à des gens plutôt proches, même si cela déborde ponctuellement sur des connaissances Internet... mais rien qui ne me lie en direct avec mon identité... Enfin... Les pistes ne sont pas aussi évidentes que si j’avais mis mon nom et mon prénom. Et surtout, il y a la désactivation de toutes les applications Facebook, qui évite de donner mon identité à tous les tiers utilisant les API Facebook ; c’est imparfait, mais c’est déjà ça.
      On a aussi l’utilisation de la CB qui pose question. Avec le sans-contact qui finalement est en train de se généraliser, et avec les commerçants qui désormais soupirent si tu leur réponds que non, le sans-contact ne fonctionne pas sur ma carte... et le commerçant qui t’explique que ça lui coûte moins cher.
      L’idée qu’on ne serait jamais sorti de la société féodale et qu’on est même plutôt en train de s’en rapprocher à nouveau me taraude.

    • On peut supposer plusieurs identifiants pour stocker les datas d’un seul profil à identifier, la base du fichage est de réussir à agglomérer à un seul endroit virtuel les informations collectées.
      On a donc la conjugaison de constantes uniques fiables
      – l’ADN
      – les données biométriques (photos/vidéos/empreintes digitales)
      – le NIR (numero de secu)
      – le numéro de carte bancaire (même si il peut y en avoir plusieurs)
      – nom+prenom+date de naissance
      – le mail
      – l’adresse IP
      – le numéro de téléphone
      Deux ou trois de ces constantes réunies suffit à identifier une personne de façon certaine. La synergie des différents moyens est la base des dernières recherches en biométrie.

      Si je ne me trompe pas, le problème actuel vient des algorithmes d’analyses et tout ce qui touche à la prédiction analytique, soit réussir à mieux vous connaitre que vous même ne le pouvez : quel type et couleur de voiture vous allez acheter et dans combien de temps, ça intéresse les banques et les assurances et toute la nouvelle économie des marchés, ou encore si vous êtes un danger potentiel pour la société. (peu importe l’éthique de cette société) La phase suivante, dont nous ignorons le commencement, sera le mode de destruction des personnes détectées indésirables.

    • L’utilisation des terminaux Android, avec obligation de créer un compte Google, avec obligation (quasiment) de lier ce compte à son n° de téléphone mobile, avec obligation de donner une seconde adresse mail.
      Chez Apple, c’est le compte Apple qui est obligatoire. Ils ont abandonné l’idée d’héberger les mails, mais ils poursuivent l’idée de forcer au renseignement d’une CB, bien que désormais, ce soit moins infernal qu’il y a dix ans, où finalement, à l’époque, il me semble que c’était plus une difficulté d’UX que de véritable volonté d’enquiquiner son monde.

      Et donc, tout récemment, les Russes qui de par la loi, imposent de s’identifier avec sa carte d’identité sur les services en ligne, et je ne sais plus quelle application, qui elle aussi impose de donner encore plus d’informations.

      Le croisement de toutes ces données est affolant techniquement. Bien que je ne vois toujours pas comment on pourrait en extraire quelque chose de pertinent ; je pense à ce billet SeenThis où il est question des algorithmes et des opinions des concepteurs qui les polluent.

      Ça me rappelle aussi les intentions du gouvernement de Salvador Allende qui souhaitait utiliser la technique pour favoriser la circulation de l’information et améliorer la prise de décision économique. A l’époque, on parlait de télex et d’informatique balbutiante. Et Pinochet avait d’autres intentions... La décision économique rationnelle, c’était déjà beaucoup trop éloigné du féodalisme qu’il souhaitait défendre par son intervention.

      A propos de féodalisme et de services en ligne, cela me fait penser aux choix qu’il faut faire en temps que prestataire de services en informatique :
      – fournir des outils bureautique, chez qui mettre les données de nos clients ? On donne tout à Google via gmail ou tout à Microsoft via Office365 ? Ou on fait de l’autohébergement ?
      – héberger les services de nos clients, chez qui on va héberger nos machines virtuelles ? Chez Amazon Web Services ? Chez Microsoft Azure ? Chez OVH ?
      – et dès qu’on met tout chez un gros, qui a de fait droit de vie et de mort sur nos données, comment on fait pour disposer d’une sauvegarde ? Comment on fait si on veut partir ? Comment on fait si les tarifs augmentent ?

      Je vois des clients quitter OVH pour la messagerie Exchange pour aller chez Office365... Ils m’effraient.
      Et d’autres qui me disent qu’il faut aller chez Azure, c’est vraiment chouette et « OVH vraiment, ils sont pas assez professionnels, vous vous rendez pas compte, j’ai eu 24 heures de coupure sur un service à 5€ par mois... c’est vraiment moyen ».

      Féodalisation donc, sur fond de dumping commercial afin d’assécher la concurrence.

    • Contacts à ajouter dans mon carnet d’adresse.

      Noms, téléphones, adresses mail, comptes twitters, facebook, sites web.
      Pour les sociétés, lire les informations économiques trouvées sur le web. N’oubliez pas de créer une fiche contact par gros actionnaire.

      Mon Député.
      Mon Sénateur.
      Mon Maire.
      Mon Préfet.
      Mon Député européen.
      Permanence des principaux partis politiques du coin.
      La Direction interrégionale de la police judiciaire.
      Commissariat de Police et de Gendarmerie, etc
      Le PDG de ma banque.
      Quelques Think tanks, associations et fondations de l’union européenne.
      Contacts BCE, par exemple http://www.new-euro-banknotes.eu/Footer/ABOUT-THIS-SITE/Eurosystem-Press-Contacts
      Présidents et Rois des pays que je fréquente.
      Associations « connues » WWF, greenpeace, Amnesty, . . . . . .
      Ecoles de journalisme, de commerce.

      Quelques sites et contacts de marques chicchic prout prout chanel, armany,
      Les sites conseillés par bernard henri lévy, ainsi que lui même.
      les personnalités qui font l’actualité.

      Merci pour vos suggestions d’autres contacts.
      C’est fou ce qu’il y a comme informations sur le web.

      facebook et les autres feront le tri.
      J’aimerai bien voir leur tête.

  • « Pour briser le silence autour de l’inceste, il faut pouvoir s’imaginer qu’un parent puisse violer »
    https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/02/01/pour-briser-le-silence-autour-de-l-inceste-il-faut-pouvoir-s-imaginer-qu-un-


    La psychanalyste Claude Halmos rappelle que « les symptômes sont multiples car l’inceste ravage tout », et appelle les adultes à « accepter d’entendre que l’inceste existe ».

    [...]

    Que se passe-t-il dans la tête d’un enfant lorsqu’il est victime d’inceste ?

    La complexité et l’ampleur de la destruction opérée par l’inceste sont énormes. L’enfant subit une suite d’agressions sexuelles, et donc de traumatismes. C’est-à-dire d’événements dont la violence l’oblige, pour protéger son équilibre psychique, à n’inscrire dans sa conscience, et donc dans sa mémoire, qu’une partie de ce qu’il vit. Le reste, constituant une « mémoire traumatique », restera enfoui, se manifestera par des symptômes et le fragilisera d’autant plus que, chez un enfant, les ravages d’une agression sexuelle sont toujours amplifiés.

    D’une part parce que, faute d’un savoir sur la sexualité, il ne comprend pas – on le voit dans ses dessins – ce qu’il subit : quel orifice de son corps, par exemple, a été touché ou pénétré, et par quoi. Et d’autre part parce que, du fait de la différence entre sa sexualité et celle de son agresseur, l’agression fait exploser le cours normal de son développement sexuel.

    Et les agressions incestueuses ont des conséquences plus graves encore, car elles se produisent dans un lieu – sa famille – où l’enfant se sentait en sécurité ; et du fait de personnes en qui il avait confiance et qui étaient des supports de sa construction psychique. Il se trouve donc confronté, comme dans un cauchemar, au surgissement brutal d’une horreur aussi terrifiante qu’incompréhensible.

    Comment repérer les symptômes des victimes d’inceste avant que ces dernières deviennent adultes ?

    Les symptômes sont multiples, car l’inceste ravage tout. Il bouleverse le rapport de l’enfant à lui-même. Il le fait se sentir « pas comme les autres », sans valeur, et l’enferme dans la honte. Il bouleverse son rapport aux autres, car tout autre peut être désormais celui qui trahit, fait mal, fait peur et, paraissant respectable, trompe néanmoins tout le monde. Et il bouleverse son rapport au monde, devenu, parce qu’il y a fait l’expérience de la torture, de la solitude et de l’impuissance, dangereux.

    L’inceste influe de plus sur sa construction psychique, car en même temps que par le secret imposé il lui confisque la parole, il lui fait découvrir que l’on peut trouver une jouissance dans la transgression et l’abus de pouvoir.

    L’inceste peut donc rendre l’enfant « fou », violent ou au contraire soumis, bloquer son développement affectif et intellectuel. Il peut être à l’origine d’agressions sexuelles sur d’autres enfants ou de masturbations compulsives, par lesquelles il tentera de soulager la surexcitation sexuelle pathologique provoquée chez lui par les agressions. Et il le rendra toujours angoissé et malheureux.

    Ces symptômes peuvent, tous, être repérés, notamment à l’école, et il est important qu’ils le soient. Mais l’aide aux enfants suppose surtout que les adultes acceptent d’entendre – et c’est difficile – que l’inceste existe et fait partie des causes possibles, et non exceptionnelles, de leurs problèmes. Pour briser le silence autour de l’inceste, il faut pouvoir s’imaginer qu’un parent puisse violer.

    Quels sont les symptômes qui perdurent à l’âge adulte ?

    Le traumatisme, chez l’enfant comme chez l’adulte, arrête le cours du temps et fait perdurer ce qu’il a provoqué en eux. L’adulte, victime d’inceste lorsqu’il était enfant – qu’il s’en souvienne ou non –, pourra donc rester la proie de sentiments d’insécurité, de culpabilité, de dévalorisation, et d’angoisses diverses.

    Il pourra souffrir de troubles sexuels, manifestations de la mémoire traumatique qui le hante : peurs, inhibitions ou, au contraire, attrait destructeur pour les « mauvaises rencontres ».

    Quelle posture doivent adopter les adultes pour permettre la libération de la parole des enfants ?

    La « libération de la parole des enfants » est un mythe qui découle d’une méconnaissance de la spécificité du « fonctionnement » des enfants. Les adolescents peuvent, éventuellement – même si c’est très difficile –, parler. Mais les enfants petits ne le peuvent pas.

    Ceux qui sont battus arrivent parfois à le dire, parce qu’ils savent ce que sont les coups. Mais aucun ne peut parler d’actes qu’il est dans l’incapacité d’identifier. Les enfants petits donnent donc à entendre, à travers leurs comportements, leurs paroles et leurs dessins, ce qu’ils subissent, et il faut le décrypter.

    Et ce silence est essentiel, car il constitue la difficulté principale à laquelle se heurte leur protection : celle de la preuve. Des centaines de signalements sont classés tous les jours, au motif que, fondés sur le seul décryptage par un professionnel des manifestations souvent incompréhensibles, comme telles, de l’enfant, ils sont sans preuves.
    Article réservé à nos abonnés Lire aussi Inceste : les équipes pédagogiques et les personnels de santé scolaire en première ligne
    Tant que cette question centrale de la preuve ne sera pas travaillée de façon pluridisciplinaire par des professionnels de l’enfance et du droit, la protection des enfants petits victimes d’inceste restera un vœu pieux.

    Comment prendre en charge les enfants victimes d’inceste ? Quelles sont les spécificités de ce suivi ?

    Leur prise en charge se heurte, elle aussi, à de très nombreux obstacles. Percevoir l’inceste dans une famille suppose, en effet, que le thérapeute travaille non seulement avec l’enfant mais, pour savoir ce qu’il vit, avec ses parents. C’est loin, aujourd’hui, d’être toujours le cas.

    Ensuite, l’enfant a besoin qu’on l’aide à comprendre ce qu’il a vécu, mais aussi ce qui l’a permis : connaître ce qui, dans l’histoire de son parent incestueux, l’a rendu capable de faire ce qu’il a fait permet à l’enfant de ne pas se penser issu d’un monstre et de garder une image positive de lui-même.

    Et ce travail ne peut, en outre, se faire sans l’aide de la justice, car l’enfant a besoin, pour se reconstruire, de retrouver un monde où la loi existe : où son agresseur et ceux – notamment son autre parent – qui l’ont laissé faire puissent être sanctionnés, et lui-même autorisé à vivre dans un milieu protégé.

    Or cela lui est rarement permis, car notre société, s’acharnant à croire que tout parent étant par nature aimant, le milieu familial serait toujours pour les enfants le plus favorable, continue à les sacrifier sur l’autel de cette croyance.

    #inceste

    • Je ne crois pas qu’il y en ait de majeures mais n’hésitez pas à signaler les bêtises que cette psy a pu dire :)
      C’est peut-être un travers mais il m’arrive de trouver plus denses, plus évocatrices, des « catégories conceptuelles » (qui ne devraient pas se passer d’exemple, de cas, de concret) que des « témoignages » (qui emporte toujours des conceptualisations), d’où, malgré tout, le recours à « la » #psychanalyse. C’est moins le cas ici qu’avec une partie des propos de Clotilde Leguil qui était citée là https://seenthis.net/messages/901458#message901473, avant d’être critiqués par plus expert.es que moi.
      Autant te le dire @touti, une part de ce qu’elle disait (la non rencontre, etc) m’avait « parlé » haut et clair, suscitant une empathie « générale » plutôt inédite dans ses modalités, et j’avais pas été assez attentif à d’autres aspects.

    • d’entrée de jeu ou d’article, le ton très affirmatif m’est plutôt pénible. Et si on a pas de mémoire traumatique on fait quoi ? Si on a rien enfoui du tout ? C’est possible ou comme d’habitude les premiers concernés sont les plus inconscient de leur inconscient ? Cette façon de généraliser « l’enfant » et les traumas et les conséquences, pour moi c’est vraiment mettre la tête sous l’eau de plein de monde, et ne pas leur laisser d’autre choix que d’être une victime pour la vie. Je lirais la suite plus tard, mais il faudrait un TW #iatrogénie.

    • un exemple de cette prose iatrogénique balancée sur cuicui comme un sac de patates :

      "Prisonnières de cette mémoire les victimes sont dépossédées de toute de leur vie, à laquelle elles ne comprennent rien et dont elles subissent les conséquences atroces par ignorance des crimes qu’elles ont subis

      (l’article à l’air plus fouillé, c’est pour illustrer ce que je veux dire).

    • dans les [...] il y avait

      Selon Claude Halmos, psychanalyste, spécialiste des enfants et de la maltraitance (...).

      Elle parle essentiellement des « petits enfants » il me semble, ce n’est pas un discours général (sur tous les âges ou toutes les circonstances des incestes). elle distingue les violences et mauvais traitements, plus aisément dicibles car renvoyant à un aspect connu des enfants par ailleurs, et ce qui relève de « la » sexualité (de ces sexualités sans intersection de l’enfant et de l’adulte).
      ce qu’elle dit de « la preuve » pourrait t’intéresser.

    • Ta compagne doit beaucoup souffrir et toi aussi @sombre peut etre que tu pourrai te rapproché d’une asso pour avoir du soutiens et de l’aide pour savoir comment aider ta compagne au mieux. Il y a peut etre des assos de proches de victimes, groupe d’entraide. Je n’en ai pas à te conseiller mais peut etre qu’au sein des assos de victimes on peu te donner des renseignement.

    • @sombre si tu n’es pas loin de lille, tu peux peut-être suggérer l’échappée, qui peut aider à trouver un psy, faire un suivi juridique, offrir une écoute...

      http://www.lechappee-lille.fr

      sinon, murielle salmona, pour les histoires de mémoire traumatique, à paris (important à mon avis, d’aller consulter plutôt que de lire sur internet ses trucs explosants).

      le contenu de face à l’inceste, c’est parfois balancer des trucs comme des sacs à patates, en pleine tronche, donc méfie-te... Peut-être chercher des allié.es pour lui parler... d’autres de tes connaissances, passé.es par le même genre de choses... courage sinon...

    • #Merci @tintin. Hélas, je n’habite pas le Nord et je suis loin de Paris. Je cherche plutôt dans la région (Ouest) des psychothérapeutes compétents sur ce sujet. Je vais effacer mon post (trop personnel) qui n’était en fait qu’un appel à l’aide. J’hésitais à lancer ce signal de détresse depuis un bon moment.

      En tous cas, Merci à vous deux pour vos réponses.

  • retracer l’origine des données des 500 000 patients français disponibles gratuitement sur le darknet #LeBrief - édition du 24 février 2021
    https://www.nextinpact.com/lebrief/741

    CheckNews a pu authentifier et retracer l’origine des données des 500 000 patients français disponibles gratuitement sur le darknet. Elles émanent de laboratoires de biologie médicale ayant pour point commun d’avoir utilisé un logiciel baptisé Mega-Bus, désormais obsolète mais commercialisé depuis 2009 par la société Medasys, filiale de Dedalus France.

    L’an passé, nous avions révélé que ce le « leader européen en matière de solutions logicielles de Santé » avait licencié, pour « fautes graves », un lanceur d’alerte qui avait alerté les autorités sur ses problèmes de sécurité, et découvert que « n’importe qui pouvait accéder à l’extranet, depuis le web. Ce qui permettait notamment d’accéder aux tickets ouverts par les hôpitaux et laboratoires clients ».

  • À Strasbourg, Dedalus licencie un lanceur d’alerte sur la protection des données de santé
    https://www.rue89strasbourg.com/strasbourg-dedalus-licencie-lanceur-alerte-protection-donnees-sante

    Pour l’entreprise Dedalus, un développeur a détecté plus d’une centaine de failles dans des logiciels vendus aux laboratoires d’analyse et autres établissements de santé. La multinationale a fini par licencier son employé strasbourgeois.   « C’est comme si j’entrais chez toi et que je prenais tout, sans même que tu puisses t’en rendre compte. » Arnaud (le prénom a été modifié) est un développeur de 28 ans. Il est devenu un lanceur d’alerte. Cheveux courts, chemise noire et demi de picon à la main, (...)

    #données #santé #bug

    ##santé

    • retracer l’origine des données des 500 000 patients français disponibles gratuitement sur le darknet #LeBrief - édition du 24 février 2021
      https://www.nextinpact.com/lebrief/741

      CheckNews a pu authentifier et retracer l’origine des données des 500 000 patients français disponibles gratuitement sur le darknet. Elles émanent de laboratoires de biologie médicale ayant pour point commun d’avoir utilisé un logiciel baptisé Mega-Bus, désormais obsolète mais commercialisé depuis 2009 par la société Medasys, filiale de Dedalus France.

      L’an passé, nous avions révélé que ce le « leader européen en matière de solutions logicielles de Santé » avait licencié, pour « fautes graves », un lanceur d’alerte qui avait alerté les autorités sur ses problèmes de sécurité, et découvert que « n’importe qui pouvait accéder à l’extranet, depuis le web. Ce qui permettait notamment d’accéder aux tickets ouverts par les hôpitaux et laboratoires clients ».

    • C’est cela la vraie, grosse et belle raison pour laquelle on doit refuser le regroupement de nos données personnelles partout et en tous temps : dans ce système capitaliste à la con, mais peut-être bien dans tout système humain même protocommuniste, il y aura toujours des idiots pour réagir comme ça et vous laisser à poil au milieu de la banquise...

    • La CNIL enquête sur la diffusion de données médicales de près de 500 000 Français sur le Web
      https://www.lemonde.fr/pixels/article/2021/02/24/la-cnil-enquete-sur-la-diffusion-de-donnees-medicales-de-pres-de-500-000-fra

      Le gendarme des données personnelles a déclaré ne pas avoir été notifié par les entreprises concernées, alors que l’ANSSI affirme avoir identifié l’origine de la fuite et prévenu les concernés en novembre.

  • Firefox 86 Introduces Total Cookie Protection - Mozilla Security Blog - Liens en vrac de sebsauvage
    https://sebsauvage.net/links/?SRBG3g

    C’est quand même là qu’on voit la différence dans la manière de penser entre une organisation qui veut protéger votre vie privée (Mozilla) et une autre dont le but est de la monétiser (#Google).
    Solution de Google pour le problème des cookies tiers : On met une grosse IA totalement opaque dans le navigateur (controllée par Google seul) et qui lit tout votre historique de navigation afin de mieux vous #profiler (https://sebsauvage.net/links/?NNbb8w)
    Solution de Mozilla : On réfléchit à un système qui vous protège au mieux sans vous bloquer, et en respectant vos données.
    Voilà pourquoi je ne veux pas de #Chrome/#Chromium.

  • Regouverner (1/2) : la nouvelle ère des licences libres
    https://www.internetactu.net/2021/02/17/regouverner-1-2-la-nouvelle-ere-des-licences-libres

    En 1972, l’avocate et politologue féministe Jo Freeman (Wikipedia) publiait un article sur « la tyrannie de l’absence de structure » (voir sa traduction en français) où elle critiquait les formes d’organisation ouvertes, sans chefs. Elle remarquait que ces structures implicites rendaient plus difficiles de reconnaître, contester où éliminer les rapports de domination qui y prospéraient… Cette critique n’a pas empêché le récit des structures sans hiérarchies de prospérer, à l’image par exemple des propos (...)

    #technologisme #FreeSoftware

    /assets/images/logo_ia.png

  • Regouverner (2/2) : multiplier les outils d’une gouvernance distribuée
    https://www.internetactu.net/2021/02/18/regouverner-2-2-multiplier-les-outils-dune-gouvernance-distribuee

    Continuons avec la remarquable critique des errances de l’open source que formule Nathan Schneider (@ntnsndr) dans son article de recherche « la tyrannie de l’ouverture ». La contestation ne s’arrête pas à la démultiplication de nouvelles licences ouvertes, elle interroge profondément les questions de gouvernance pour faire de nouvelles propositions, forcément passionnantes ! « Un bien commun doit avoir un moyen de discerner le bien commun » L’open source est certainement devenu le principal mode de (...)

    #technologisme #FreeSoftware

    /assets/images/logo_ia.png

  • Facebook et WhatsApp, où l’art de vous trahir
    https://www.pixeldetracking.com/fr/facebook-whatsapp-trahir-confiance

    Sa position dominante acquise, Facebook a pu imposer sa surveillance. L’histoire se répète maintenant avec WhatsApp Le pire du capitalisme de surveillance Je n’avais encore jamais écrit sur Facebook, et pourtant cette société représente ce qui se fait de pire dans le domaine de la surveillance publicitaire. Les conséquences de sa domination sont graves : Addictions : Les équipes produit de Facebook ont pour objectif ultime de faire croître l’engagement. Plus vous passez de temps sur ses (...)

    #Facebook #Instagram #MySpace #Signal #WhatsApp #algorithme #domination #BigData #modération #GigEconomy #santé #travail #censure (...)

    ##santé ##addiction

  • Le PC d’occasion – 4e partie | Zythom
    https://zythom.fr/2021/02/le-pc-doccasion-4e-partie

    Ayant constaté avec le support #Microsoft que la #licence #Windows 10 fournie avec le #PC d’#occasion était déclarée chez eux comme “piratée”, j’ai contacté aussitôt le vendeur de Backmarket. Voici nos échanges : [...]

    #145€ pour se faire piquer/lessiver sa vie privée à la poudre de Redmond ^^

    Bon en vrai dans l’histoire, il en trouve une un peu moins chère...

  • A propos du covid et de toute la famille d’un ami.
    P. m’appelle ce soir pour m’annoncer que A. son frère de 65 ans était soigné à l’hôpital de Narbonne pour son cœur, il y a attrapé le covid. Ignorant encore qu’il l’avait, sa mère est venue le chercher pour l’emmener chez son autre fils V. qui a quatre enfants, la sœur Z. était là pour la réunion de famille.
    Ils ont maintenant tous le variant anglais, A. est à Perpignan dans le coma, V. à Carcassonne en réanimation, la mère a été renvoyée deux fois des urgences avec du doliprane parce qu’à 81 ans ils ne peuvent pas la soigner. Z. s’est occupée des quatre enfants qui l’ont choppé également avec la nièce adulte de 21 ans qui l’a du coup aussi attrapé mais va bien pour le moment.
    P. se désespère parce qu’il peut juste prendre des nouvelles par téléphone des un·es et des autres et se sent totalement impuissant. Il cache à sa mère que ses deux fils sont très malades parce qu’elle est trop affaiblie pour tenir le choc pense-t-il. Les enfants de son frère sont placés à mi-temps dans une famille d’accueil qui ne peut donc plus les prendre, la DASS n’a rien en relais. Bref, ça semble être assez catastrophique. Et les différents hopitaux cités reçoivent tous des familles entières atteintes du virus et sont totalement débordés.
    Voila, avec P. depuis un an maintenant nos potes nous traitent de paranos et de rabats-joie quand on demande à ouvrir les fenêtres ou que l’on refuse de se rendre à des fêtes et on a bien du chagrin maintenant.
    S’il vous plait, prenez soin de vous et des autres, c’est désespérant de savoir que nous sommes seul·es pour sauver nos vies et qu’il ne faut pas compter sur ce gouvernement.

  • Comment l’Etat joue avec les données des Belges
    https://plus.lesoir.be/354396/article/2021-02-11/comment-letat-joue-avec-les-donnees-des-belges

    Le traitement de nos données à caractère personnel par les autorités publiques est devenu une usine à gaz opaque. Enquête dans les rouages de la gestion de notre vie privée.

    Tracing, testing, données de vaccination et de localisation… Jamais notre vie privée n’aura été à ce point sous pression. La confiance de la population se heurte à des montagnes de questions : quelles sont les données dont dispose l’Etat, dans quel but, sont-elles en sécurité, seront-elles détruites ou réutilisées à des fins de surveillance ou de profilage, qui contrôle… Pour y voir clair, Le Soir a mené l’enquête. Et tenté, patiemment, de reconstituer toute la chaîne de traitement de nos données à caractère personnel par les autorités publiques. Depuis l’écriture des lois jusqu’à la mise en place des bases de données centralisées et la conception des algorithmes, en passant par le contrôle de l’Autorité de protection des données.

    Le résultat est sidérant. Il s’apparente à une usine à gaz tentaculaire où tous les garde-fous démocratiques pour garantir le respect de notre vie privée ont été écornés, ignorés, voire neutralisés. Une somme inouïe d’incompétences, d’erreurs de jugement, de fautes de gouvernance, de précipitation, d’interprétations tarabiscotées de règlements ou d’omniscience mégalomaniaque a conduit à échafauder, depuis les années 90, un système de gestion de la vie privée qui pourrait valoir à la Belgique une condamnation pour violation au RGPD. Le genre de claque que la Commission réserve plutôt aux Gafa.Retour ligne automatique
    Un « ovni institutionnel »

    On y découvre, en vrac, un ovni institutionnel, le Comité de sécurité de l’information (CSI) qui s’est substitué au Parlement pour autoriser les administrations à traiter nos données, en dehors des radars du Conseil d’Etat et de l’Autorité de protection des données (APD). On aperçoit un chien de garde de la vie privée, l’APD, qui aurait oublié de mordre les autorités. Tétanisé par de sérieux conflits d’intérêts (mettant en péril sa sacro-sainte indépendance), il est aussi « bypassé » par le CSI ou les autorités flamandes qui ne le consultent plus. Dans la salle des machines, on retrouve la Smals, véritable « filiale informatique » de l’Etat à qui l’on confie, sans marchés publics transparents, les bases de données centralisées ou les algorithmes de traitement de nos données.

    Le Parlement, plutôt muet sur la question (surtout sur les bancs flamands), a décidé de faire « auditer » l’APD par la Cour des comptes. Mais aujourd’hui, des juristes, des experts en protection des données ou en intelligence artificielle, des lanceurs d’alerte, des membres de la société civile (comme Amnesty ou la Ligue des droits humains) tirent la sonnette d’alarme. Le problème dépasse de loin la seule Autorité et touche l’ensemble des rouages de la démocratie. Aux dépens de libertés fondamentales que le Belge risque bien de devoir mettre pour longtemps entre parenthèses.

    #données #COVID-19 #santé #surveillance #[fr]Règlement_Général_sur_la_Protection_des_Données_(RGPD)[en]General_Data_Protection_Regulation_(GDPR)[nl]General_Data_Protection_Regulation_(GDPR) (...)

    ##santé ##[fr]Règlement_Général_sur_la_Protection_des_Données__RGPD_[en]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_[nl]General_Data_Protection_Regulation__GDPR_ ##APD-Belgique

  • mod_rewrite cheat sheet | mod_rewrite reference with useful examples.
    https://mod-rewrite-cheatsheet.com

    The mod_rewrite cheat sheet covers all major aspects with minimal detail. It is designed as a quick mod_rewrite reference with useful examples for practical use.

    L’anti-sèche complète pour les réécritures d’URLs d’apache avec mod_rewrite
    (le complément parfait pour https://htaccess.madewithlove.be de https://seenthis.net/messages/631898)

    #mod_rewrite #RewriteRule #htaccess #réécriture_url #apache #outil #web-based