• Belgique : Depuis une semaine, le film « Ceci n’est pas un complot » fait l’objet de multiples réactions ainsi que d’une tentative de décoder le film https://cecinestpasuncomplot.org
    Ce film (à voir pour l’exercice) n’est en rien délirant : il n’y est nullement question de terre plate, de lune creuse ou pédocriminels et autres danses sataniques. Néanmoins, il pose d’énormes problèmes et tant sa sortie que le nombre de vue (Viméo + Youtube = 1 million de vues, ce qui est énorme pour ce petit pays) doivent être pensé en tant que symptôme (pour la Belgique, mais pas que...). Il est souvent question de défiance envers les gouvernants. Ceci doit être creusé, étayé et complété par d’autres analyses, hypothèses…

  • Coronavirus : dans quelle mesure peut-on relativiser le nombre de morts du Covid-19 en Belgique et dans le monde ?
    https://www.rtbf.be/info/societe/detail_coronavirus-dans-quelle-mesure-peut-on-relativiser-le-nombre-de-morts-du

    « On confond pandémie avec menace mortelle », affirmait à la fin du mois de juillet une carte blanche dans Le Vif. Écrite par Daniel Rodenstein, médecin retraité, elle défend l’idée que la pandémie de Covid-19 ne sera pas aussi mortelle que les conséquences économiques, sociales et psychologiques du confinement. Si cette opinion se respecte, elle demeure invérifiable pour l’instant puisque la pandémie n’est pas encore terminée partout sur le globe, mais aussi que les conséquences du confinement ne se font pas encore sentir complètement. Mais là où cette opinion est plus problématique, c’est qu’elle se fonde sur des arguments factuellement faux ou masqués par quelques artifices rhétoriques.

    Un bon résumé des fake news et arguments rationnels à leur opposer

  • L’intersectionnalité, ou quand écolos, féministes et antiracistes se déchirent

    Semaine après semaine, le petit monde bruyant et perturbé des militants de l’intersectionnalité semble dériver un peu plus loin dans les cascades et les rapides de la confusion, semblable à une improbable « Nef des Fous » en partance vers son inéluctable chute. (...)
    En ce contexte estival, c’est principalement la combinaison du néo-féminisme et de l’écologie qui semble poser de nombreux problèmes psychologiques aux valeureux combattants de la postmodernité agonisante. Et si le féminisme était soluble dans l’écologie ? Et si les casseurs vegans étaient pris de pudeurs de jouvencelles devant les boucheries halal ? Et si les militants gays réalisaient, ô surprise, que l’islam politique n’est pas leur ami ? Et si les féministes et les transsexuels devenaient en réalité concurrents sur le marché croissant de la discrimination positive ? Ces questions relèvent d’une intersectionnalité prise à son propre piège « minoritariste », puisqu’à flatter les egos victimaires plutôt que l’intérêt général décrété fasciste, patriarcal, occidental, colonialiste et autres billevesées, il finit bien évidemment par voir tous ces atomes de revendication s’entrechoquer dans une inévitable concurrence.

    Rappelons tout d’abord, pour bien comprendre les termes du débat, que l’intersectionnalité, telle qu’elle fut pensée au départ par l’universitaire américaine afro-féministe Kimberlé Crenshaw en 1989, n’est pas en soi un concept saugrenu.
    (...) Le problème toutefois vient de l’extension de ces notions de races et de sexes, devenues omniprésentes et obsessionnelles, et qui finissent par asphyxier et phagocyter toute forme de débat social : précisément d’ailleurs, le problème vient de la disparition des préoccupations sociales fondées sur l’analyse des différences de classes, des enjeux de pouvoir et de domination qu’elles induisent, au profit d’une vision victimaire et communautarisée, réhabilitant la notion de race et littéralement obsédée par des sentiments d’oppressions multiples, celles-ci étant multipliables à l’infini puisque le critère de base de ces théories repose sur l’indice de souffrance et donc sur le témoignage de chacun : on est toujours le dominé de quelqu’un.

    #intersectionnalité #ecolo #feminisme #vegan
    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/l-intersectionnalite-ou-quand-ecolos-feministes-et-antiracistes-se-dechiren

  • Lettre de Dominique Eddé à Alain Finkielkraut

    Rédigée le 23 février dernier, cette lettre à Alain Finkielkraut a été acceptée par le journal Le Monde qui demandait qu’elle lui soit « réservée », puis elle a été recalée, sans préavis, 9 jours plus tard alors qu’elle était en route pour l’impression. Elle finit part être publiée le 9 mars par l’Orient le jour

    https://www.lorientlejour.com/article/1160808/lettre-a-alain-finkielkraut.html

    "Peut-être aurez-vous l’oreille du pouvoir en leur faisant savoir qu’ils ne cloueront pas le bec des opposants au régime israélien en clouant le bec des enragés. On a trop l’habitude en France de prendre les mots et les esprits en otage, de privilégier l’affect au mépris de la raison chaque fois qu’est évoquée la question d’Israël et de la Palestine. On nous demande à présent de reconnaître, sans broncher, que l’antisémitisme et l’antisionisme sont des synonymes. Que l’on commence par nous dire ce que l’on entend par sionisme et donc par antisionisme. Si antisioniste signifie être contre l’existence d’Israël, je ne suis pas antisioniste. Si cela signifie, en revanche, être contre un État d’Israël, strictement juif, tel que le veulent Netanyahu et bien d’autres, alors oui, je le suis. Tout comme je suis contre toute purification ethnique. "

    #antisionisme #antisémitisme

  • https://lareleveetlapeste.fr/il-suffit-que-35-dune-population-soit-mobilisee-pour-quune-lutte-n
    Il suffirait de mobiliser 3,5% d’une population pour qu’une résistance non violente ait gain de cause
    L’une est chercheuse en violence politique et résistance citoyenne, l’autre est une experte des mouvements de désobéissance civile. Erica Chenoweth et Maria J. Stephan ont étudié les mouvements civils de lutte violente et non-violente depuis 1900 partout dans le monde (Why Civil Resistance Works : The Strategic Logic of Nonviolent Conflict, Columbia U. Pr-2011)

    Dans son exposé #Ted (The success of nonviolent civil resistance : at TEDxBoulder) Erica Chenoweth est assez convaincante quant aux succès des actions non violentes
    https://www.youtube.com/watch?v=YJSehRlU34w

    #non-violence

    ne veut pas dire inaction : boycotter, faucher les chaises d’une banque, bloquer un sommet pétrolier, actions locales en fonction des besoins d’un territoire, actions décentralisées… c’est bien d’un passage à l’action dont il s’agit. Récemment, en Arménie, un soulèvement citoyen pacifiste contre la corruption a réussi à détrôner un leader politique qui se maintenait au pouvoir depuis 10 ans, là où une manifestation plus violente avait été sévèrement réprimée par la police en 2008, faisant une dizaine de morts.

    • C’est mieux avec un extrait

      nous collectons différentes Données à caractère personnel, telles que des données de contact, mais aussi des données de santé sensibles
      Ces Données à caractère personnel sont utilisées pour assurer le fonctionnement de l’Application et, si cela est autorisé, pour certaines autres fins. Des tiers, comme votre médecin ou nos prestataires de services, peuvent également avoir accès à vos Données à caractère personnel (Sections 3, 4 et 5) ;
      dans tout traitement de vos Données à caractère personnel réalisé par nos soins ou en notre nom, nous prendrons les mesures de sécurité nécessaires pour éviter la perte, l’endommagement ou l’accès non autorisé à vos Données à caractère personnel (Section 6) ; et
      vous avez divers droits en ce qui concerne le traitement de vos Données à caractère personnel réalisé par nos soins. Ainsi, vous pouvez toujours consulter vos Données à caractère personnel et vous pouvez également demander certaines autres procédures, telles que la rectification ou la suppression des données. La Déclaration de confidentialité explique le contenu de ces droits et comment vous pouvez les exercer (Section 7).

      Pour toutes les questions concernant le traitement de vos Données à caractère personnel réalisé par nos soins, vous pouvez contacter Qompium SA à l’adresse suivante support@fibricheck.com ou par courrier à Qompium SA, Kempische Steenweg 303/27, 3500 Hasselt (Belgique).

    • Je complète avec un extrait de #Stiegler sur #Ballast :
      Marx ne pouvait pas imaginer ce que serait une société consumériste. Il vivait à une époque où les prolétaires de Manchester croupissaient dans la misère absolue. Difficile pour lui d’entrevoir ces mêmes ouvriers au volant d’une voiture avec climatisation, GPS et smartphone à la main ! Ou d’imaginer qu’une voiture qui sort des chaînes américaines de General Motors puisse posséder plus de 500 capteurs à même de renseigner des algorithmes. Ni prévoir que de nouvelles technologies mises au point par l’entreprise Generali puissent mettre en place un contrat d’assurance demandant votre accord pour que les data de votre voiture leur soient transmises, afin de vous prescrire par la suite comment la conduire. C’est en cours au niveau des assurances ; c’est déjà le cas pour les assurances sociales. Vous allez vous engager à transmettre vos données et on va vous dire de manger moins de graisses, moins de sucre… Et vous allez devoir le respecter, sinon vous allez payer des primes. On est dans ce monde-là. C’est une réalité inimaginable pour Marx. Et pourtant, c’est la conséquence de ce qu’il écrit en 1857.

      https://www.revue-ballast.fr/bernard-stiegler-le-capitalisme-conduit-a-une-automatisation-generalis

  • Au cas où les #giletsjaunes voudraient faire une proposition de fiscalité, c’est peut-être le moment de "remplacer la fiscalité actuelle, obsolète, par une « taxe pollen », qui pourrait remplir plus abondamment les coffres des politiques
    publiques en substituant à la bureaucratie inquisitoriale actuelle une
    taxe unique, d’un ou deux pour cent, prélevée sur toutes les transactions
    financières, depuis le retrait de 50 euros d’un distributeur de billets et
    l’achat d’un livre en ligne, jusqu’aux milliards qui sont transférés quoti-
    diennement entre les grosses entreprises ou les fonds spéculatifs – dont
    les mouvements déstabilisants seraient ainsi atténués. Cet impôt permettrait aux États-providence de remplir leurs poches de façon simple, massive et relativement indolore, et de se livrer à des politiques ambitieuses de redistribution, d’investissements écologiques ou éducatifs." (Multitudes)

    Taxe carbone ou taxe pollen ? Pour une taxation de tous les flux financiers et monétaires
    https://www.cairn.info/revue-multitudes-2009-4-page-14.htm?contenu=resume
    #fiscalité

  • Que penser du souhait de Maggie De Block de modifier la loi sur les psychothérapeutes ?

    Ce n’est donc pas suffisant d’être un psychologue clinicien pour exercer la psychothérapie ?

    A l’université, vous recevez une formation théorique et vous faites éventuellement des stages. C’est tout à fait insuffisant ! Ce qui va faire qu’un psychothérapeute va être capable de prendre en charge des patients, c’est l’alliage entre une formation personnelle, une formation professionnelle et une formation théorique. La première consiste à d’abord s’interroger sur sa propre histoire, avant de s’interroger sur celle des autres. Généralement, les psychothérapeutes effectuent une thérapie ou une analyse personnelle, des stages et débutent leur travail sous supervision de cliniciens plus chevronnés. C’est l’ensemble de ces 3 éléments qui va permettre, progressivement, de prendre en charge des gens en psychothérapie. Le développement intérieur du praticien est aussi important que tous les aspects théoriques qu’il peut apprendre.

    http://www.psychotherapeutes.be/que-penser-du-souhait-de-maggie-de-block-de-modifier-la-loi-sur-le

  • Maggie De Block & la formation des psychothérapeutes


    Pour être psychothérapeute, il faut disposer d’un diplôme initial (minimum baccalauréat) et d’une formation de base à la psychologie dispensée par une université ou une haute école.

    A cela s’ajoute une formation spécifique à la psychothérapie dans une des grandes orientations reconnues (psychanalytique et psychodynamique, comportementale et cognitive, systémique et familiale, centrée sur la personne et expérientielle.)

    Cette formation spécifique, d’un minimum de 4 ans, est assurée depuis longtemps au sein d’organismes par des psychothérapeutes chevronnés. Elle allie théorie et pratique par le bais de cours, séminaires, supervisions, groupes de travail…

    A quoi s’ajoute une thérapie personnelle, vivement recommandée. Autant être plus au clair avec ses propres difficultés avant de s’occuper de celles des autres…

    Maggie De Block voudrait que la formation des psychothérapeutes soit uniquement prodiguée par les universités et hautes écoles. Ce projet est source de danger pour les patients car ces institutions sont certes compétentes pour prodiguer un enseignement théorique mais absolument pas pour ce qui relève du développement personnel du futur psychothérapeute ni de l’accompagnement dans sa pratique débutante.
    http://www.psychotherapeutes.be/maggie-de-block-la-formation-des-psychotherapeutes

  • Maggie De Block & les soins psychiques


    En médecine, certains soins peuvent être paramétrés de manière évidente. Ainsi, par exemple, plusieurs critères vont permettre de définir le temps nécessaire et la meilleure manière de réduire une fracture du bras. C’est ce que l’on appelle l’« evidence based medecine » ou « médecine fondée sur des preuves »

    Nous aimerions tous que les choses soient toujours aussi simples, mais en santé mentale cette démarche ne sera jamais suffisante. En effet, si les progrès des neurosciences parviennent à mieux comprendre le cerveau, à montrer un certain nombre de causalités, elles montrent également de plus en plus la plasticité du cerveau en lien avec son environnement.

    Dans des circonstances similaires, un bras cassé se réduira de manière similaire mais face à un traumatisme psychique, les réactions de différentes personnes peuvent être extrêmement différentes, et donc les besoins ou modalités de soins aussi.

    C’est pour cette raison qu’en santé mentale, il est recommandé de prendre en compte non seulement des données scientifiquement validées (« evidence based ») mais aussi d’autres critères, généralement acceptés dans la pratique dans le domaine (« practice based » ) ou encore des critères relevant de valeurs personnelles du patient/client (« value based »).

    Maggie De Block voudrait que les psychothérapeutes se basent uniquement sur une « evidence based medecine ».

    C’est une vision médicale simpliste, presque croire que notre esprit se réduit à notre cerveau qui fonctionnerait comme le moteur d’une voiture.
    http://www.psychotherapeutes.be/maggie-de-block-les-soins-psychiques

  • Maggie De Block & la prescription de psychothérapie


    Face à des difficultés relationnelles ou psychologiques, il est fréquent de consulter un psychothérapeute.

    Pour devenir psychothérapeute, il faut suivre une formation spécifique dans une des grandes orientations reconnues (psychanalytique et psychodynamique, comportementale et cognitive, systémique et familiale, centrée sur la personne et expérientielle.)

    Au cours de cette longue formation (minimum 4 ans après d’autres études, souvent de psychologie clinique), le psychothérapeute apprend notamment à envisager s’il a les compétences et dispose de la méthode qui va lui permettre de suivre la personne qui vient le voir. S’il pense ne pas pouvoir aider la personne, il va l’orienter vers un autre collègue, ou, si nécessaire vers un médecin, un psychiatre. Cela s’appelle « poser une indication ».

    Maggie De Block penserait que les médecins devraient prescrire les psychothérapies. C’est absurde car ils ne sont pas formés dans ce domaine

    http://www.psychotherapeutes.be/maggie-de-block-la-prescription-de-psychotherapie

  • Affiche collée sur un mur de Paris.
    « C’est pour cet avenir encore inimaginable, mais proche, que nous devons nous organiser et nous tenir les coudes. Ce qu’il y a d’absurde et de navrant dans la tragédie que nous vivons, éclate dans le fait que, pour aborder un jour ces perspectives qui ont l’échelle d’un monde, nous devons aujourd’hui nous réunir pauvrement, à quelques-uns, pour demander seulement, sans prétendre encore à rien de plus, que soit épargnée sur un point solitaire du globe une poignée de victimes innocentes. Mais puisque c’est là notre tâche, si obscure et ingrate qu’elle soit, nous devons l’aborder avec décision pour mériter un jour de vivre en hommes libres, c’est-à-dire comme des hommes qui refusent à la fois d’exercer et de subir la terreur. »
    (Albert Camus, extrait de Actuelles III. Chroniques algériennes, 1958)

  • Maggie De Block et la loi sur les psychothérapeutes

    En Belgique, le 4 avril 2014 était votée la loi Muyle et consorts qui prévoit un cadre légal pour exercer la profession de psychothérapeute. Cette loi, fondée sur l’avis du Conseil supérieur d’hygiène, est le fruit de 15 ans de concertations entre les parlementaires des principaux partis (CD&V, PS, cdH, Sp.a, Ecolo-Groen, Open Vld, MR), les universités, les associations professionnelles et les intervenants du terrain.

    Cette loi prévoit notamment que les psychothérapeutes aient non seulement une formation de base (psychologue clinicien, psychiatre,…) mais surtout une formation complémentaire spécifique à la psychothérapie d’une durée d’environ 4 ans dans une des quatre orientations indiquées par le Conseil supérieur d’hygiène. Ce gage de qualité pour les patients place la Belgique à l’avant-garde de l’Europe.

    Alors que le Gouvernement actuel est chargé de mettre cette loi en application, il semble que la Ministre de la santé, Maggie De Block, veuille modifier la loi et son esprit.

    http://www.psychotherapeutes.be/maggie-de-block-et-la-loi

  • Je n’ai pas vu grand chose ici, concernant le #Burundi où depuis une semaine la population manifeste contre les velléités du chef de l’Etat à briguer un 3ième mandat en contradiction avec les accords internationaux.
    La presse est partiellement interdite (maison de la presse et radios fermées), les réseaux sociaux bloqués, la police tire à balle réelles sur les manifestants...
    Le pays ne vit que grâce à l’aide internationale ; cela ne devrait pas être si compliqué de faire respecter les accords...

    Quelques liens :
    Compte rendu de ce 4 mai, 7ième jour de manifestation
    http://www.iwacu-burundi.org/les-manifs-reprennent-de-plus-belle-7eme-jour
    Petit topo juridique
    http://www.iwacu-burundi.org/saisine-de-la-cour-constitutionnelle
    Corruption depuis le sommet au Burundi
    http://www.lalibre.be/actu/international/corruption-depuis-le-sommet-au-burundi-5543c0d435704bb01c116ca1

  • #Laclau, penseur argentin connaît un succès posthume mérité.
    Décédé brutalement à Séville en avril 2014, ce professeur de théorie politique influence incontestablement la pensée et la stratégie politique de la gauche radicale du sud de l’Europe, dont #Podemos, en particulier par ses réflexions sur la démocratie radicale et le #populisme...
    Aujourd’hui, le « populisme » est utilisé dans un sens péjoratif visant à délégitimer celui qui y est associé. C’est une forme commode d’interrompre tout débat et de disqualifier un adversaire. Dans la pensée de Laclau en revanche, le populisme est analysé beaucoup plus finement. [Il] permet d’envisager les stratégies s’ouvrant à la gauche, les rapports que cette dernière peut entretenir avec cette « catégorie politique » qu’est le « peuple » sans les a priori d’un débat théorique et politique faisant du « populisme » un disqualifiant.
    http://www.slate.fr/story/98821/gauche-radicale-laclau

  • Les leçons d’un massacre par #Jacques_Sapir
    (...) derrière l’apparence d’une montée de la religiosité, c’est en réalité à une montée des affirmations identitaires et narcissiques que l’on assiste. Les crispations autour des tabous alimentaires et vestimentaires, sur les signes extérieurs (comme la question du voile chez les musulmans) ont avant tout pour but d’identifier brutalement une communauté, de la séparer du reste de la population et de l’enfermer sur des références mythifiées pour le plus grand profit de quelques uns. Ces pratiques, en produisant des mouvements de réactions, font en réalité progresser la division des individus entre eux au lieu d’y mettre fin. Dans la quête de la pureté, et toute religion distingue le « pur » de « l’impur », il ne peut y avoir de mouvement collectif, si ce n’est de petites communautés en proie aux réactions violentes d’autres communautés.
    (...) L’invention de la sphère privée, et du cantonnement de la foi à cette dernière, ne prend sens que parce que des personnes de fois différentes se doivent de cohabiter ensemble. Que Jean Bodin insiste sur l’action en commun de personnes aux convictions religieuses différentes est très important. Cela veut dire qu’il y a des choses communes, des Res Publica, qui sont plus importantes que les religions. Cela signifie aussi que ce que nous appellerions dans notre langage la « laïcité » est une des conditions de l’existence des sociétés à composition hétérogènes[11]. En retranchant de l’espace public les questions de foi on permet au contraire au débat de se constituer et de s’approfondir sur d’autres sujets. En ce sens, Bodin pose le problème de l’articulation de l’individualisme avec la vie sociale, problème qui est au cœur du monde moderne.(...)
    http://russeurope.hypotheses.org/3253
    #Laïcité #Charlie_Hebdo

  • (...) Les meurtriers avaient pour cible la liberté de penser. Et, très précisément, le courage de l’humour. Et nous, psychanalystes, nous savons, grâce à Freud, les rapports étroits qu’entretiennent l’humour et l’inconscient.
    (...) Société malade, parce qu’à vouloir exclure la tragédie du champ du possible, elle la convoque dans la scène du réel. Malade parce qu’à imposer une univocité de pensée, elle se prend à la polysémie de la langue et, de fait, interdit l’humour – qu’elle remplace par le cynisme.
    (...) Et les psychanalyses savent que la folie est le recours extrême et en miroir à un environnement fou.(...)

    #Heitor_O'Dwyer_de_Macedo #Charlie_Hebdo

    http://blogs.mediapart.fr/blog/heitor-odwyer-de-macedo/100115/la-republique-est-en-deuil-la-republique-est-en-danger

  • #Firefox, la tuile !
    Les nouvelles tuiles de Firefox et leurs pubs annoncées sont irritantes.
    Certes, des plugins (tels Speed Dial) permettent de paramétrer ses propres tuiles.
    Pour ma part, j’utilise Zim (http://zim-wiki.org) comme carnet quotidien. Je me suis bricolé une page avec la vingtaine de liens que j’utilise quotidiennement. Et comme Zim permet un export en html, il est aisé de modifier cette page, l’exporter et l’uploader sur mon serveur.
    Ensuite, il suffit de modifier Firefox via about:config
    En allant chercher l’entrée browser.newtab.url vous avez la possibilité de changez l’URL de about:newtab à about:blank ou about:home ou https://startpage.com ou http://mon_site/mes_liens.
    Du coup, à chaque onglet ouvert, on retrouve ses liens les plus habituels