• EHPAD : les résidents se plongent dans un bain de musique électronique - Nord Eclair
    http://www.nordeclair.fr/44179/article/2017-03-14/ehpad-les-residents-se-plongent-dans-un-bain-de-musique-electronique

    EHPAD : les résidents se plongent dans un bain de musique électronique
    Ce mardi, le duo Chamberlain est venu donner un concert à l’EHPAD. Et ce n’est qu’un début : pendant deux mois, les deux artistes vont effectuer une dizaine d’interventions au centre hospitalier, dans le cadre d’un projet porté par le Grand Mix, qui vise à apporter la culture à ceux qui ne peuvent plus se déplacer pour en profiter.
    Par Myriam Zenini (texte) et Ludovic Maillard (photos) | Publié le14/03/2017

    Ils sont partis pour rester quelque temps dans le centre hospitalier de Wattrelos, Anatole et Mathieu. Les deux musiciens du duo Chamberlain ont donné leur premier concert , ce mardi après-midi dans la salle polyvalente de l’EHPAD, devant plus de 80 résidents de l’établissement. Des premières notes qui font office de présentation officielle : dans le cadre d’un projet porté par le Grand Mix , mais initié par la Direction régionale des affaires culturelles et l’Agence régionale de santé (lire par ailleurs), les deux artistes vont revenir, à raison d’une à deux fois par semaine .
    « 
    Certains concerts seront improvisés en fonction de l’endroit où on joue.

     »
    « Nous allons intervenir dans différents endroits du centre hospitalier : dans la salle de rééducation à l’effort, en balnéothérapie, dans les soins de suite, souligne Mathieu. Nous donnerons des concerts qui mêleront une partie du répertoire de Chamberlain et certains seront improvisés en fonction de l’endroit où on joue ». En tout, chaque visite des artistes devrait durer une journée complète.

    Des aînés réceptifs

    L’idée de ce projet, baptisé Culture et santé, est d’apporter la culture à ceux qui ne peuvent plus y avoir accès. « Ce n’est pas de l’art-thérapie », précise Juliette Callot, responsable des actions culturelles au Grand Mix. En choisissant d’organiser ce projet, pour la deuxième année consécutive, la scène de musiques actuelles tourquennoise fait un pari : celui d’apporter une musique un peu différente , et « l’adapter à un environnement ». Dans cette optique, le choix de Chamberlain s’est fait assez naturellement. Les deux musiciens, pianistes de formation, travaillent une musique électro jugée par la suite « apaisante » par une aide-soignante, séduite par le concert.
    Elle n’est pas la seule. « Je l’attendais, ce concert ! Ils sont magnifiques ! » s’est exclamée Ginette Moudart, ancienne vendeuse de disques au Laboureur. Un autre résident a carrément demandé le micro pour partager son enthousiasme : « Nous remercions ces artistes qui nous ont présenté des choses magnifique s » a-t-il lancé, entre deux applaudissements. « Ils ont été réceptifs », estime de son côté Anatole. Après le concert, les deux hommes ont discuté avec des résidents. Un autre aspect qui a compté dans le choix des artistes, observe Juliette Callot. « Nous voulions des gens sensibles à l’action culturelle, pour avoir de l’artistique mais aussi de l’humain. »

    Un partenariat entre la santé et la culture

    C’est la deuxième année consécutive que le centre hospitalier de Wattrelos travaille avec la scène de musiques actuelles le Grand Mix. Organisée dans le cadre du projet Culture et santé, cette action est le fruit d’un partenariat entre le ministère de la Santé et de la Culture, décliné dans les régions. « L’idée est d’apporter une certaine démocratisation culturelle en organisant la rencontre entre les créateurs, l’œuvre et le public », détaille Claire Goulleu, chargée de mission par l’Agence régionale de santé (ARS) et la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC). Dans la région, environ 60 établissements sont concernés par ce programme.
    Le duo Chamberlain est donc financé par ces acteurs différents, mais aussi par la Société des auteurs et compositeurs de musique (SACEM). Leur action au sein de l’hôpital se terminera comme elle a commencé, par un concert de clôture prévu le 22 juin
    .❞

    • FRANCE CULTURE

      Prendre soin
      https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/prendre-soin

      Abelle • il y a 3 mois
      Je suis tellement d’accord avec tout ce que j’ai entendu et que je lis ici, quel courage, quel combat ! De se lever le matin ou l’après-midi (pour le personnel de nuit, encore plus isolé) pour vivre ça, c’est immonde. Dans beaucoup d’établissements les conditions ne sont pas si inhumaines, mais restent insupportables. Voilà l’évolution. L’état a fait en sorte de mettre les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes dans des cases en les normalisant en EHPAD et pour le coup en rendant légitime la maltraitance des résidents, mais aussi celle des soignants. Manque de personnel et salaire de merde. Et pourtant on forme depuis plusieurs toute cette jeunesse dans ’l’aide à la personne’ - ça recrute. Le principal responsable est l’état évidemment, alors attention aux votes. Pour finir, restez solidaire, c’est la base de tout mouvement légitime...

      Les maisons de retraite sont-elles des lieux de privation de liberté ?
      https://www.franceculture.fr/emissions/du-grain-moudre/les-maisons-de-retraite-sont-elles-des-lieux-de-privation-de-liberte
      Les familles, elles, s’interrogent : nos parents, nos grands-parents, que nous pensions avoir accompagné en maison de retraite, vivent-ils en fait en prison ? Ce qui représente tout de même une communauté de 700 000 personnes aujourd’hui, répartis au sein d’une dizaine de milliers d’établissements.

      Réduire, toujours réduire... C’est l’heure de l’mettre
      http://www.campuslille.com/index.php/entry/reduire-toujours-reduire

      (Ce mercredi nous recevons en studio des travailleurs qui ont deux points communs : ils exercent au service du public et ce, sur le même territoire. Et comme il paraît qu’il faut réduire les déficits, ils en bavent à deux titres : en bossant aussi à la place du fonctionnaire sur deux qui n’est pas remplacé, et en constatant les effets sur la population de cette pénurie organisée. Dans la santé ou dans l’éducation, dans la vie même du territoire autour de Wattrelos et Roubaix, ils luttent pour vivre et travailler dignement, et donner du sens à ce travail. C’est aussi une manière de dire qu’une autre société est impérative.)

      Le fil de l’émission
      – Le fabuleux générique
      – 3mn05s Ephéméride : Sainte Pénélope
      – 9mn L’actualité du grand cirque
      – 11mn30s : De la réduction des déficits à Wattrelos, Roubaix et environs, leur impact sur la vraie vie, dans les EPHAD, les Collèges, avec nos invités.

  • Marseille : des aides-soignantes licenciées témoignent sur des cas de maltraitances en maison de retraite FR3 + France Culture - Marc Civallero - 17/12/2016

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/metropole-aix-marseille/marseille/marseille-aides-soignantes-licenciees-temoignent-cas-ma

    Deux aides-soignantes d’un établissement du groupe Korian situé à Marseille ont été licenciées, une autre est en arrêt maladie et une quatrième en arrêt de travail. Elles sont en mlitige avec leur direction. Ces aides soignantes dénoncent des situations de maltraitance vécues par les résidents de leur établissement, elles ont témoigné dans une émission de France Culture début décembre.

    Vendredi dernier, 16 décembre, soutenues par le syndicat CGT, les aides-soignantes ont organisé une conférence de presse. Elles réclament leur réintégration au sein de leur établissement, « l’Ehpad les Parents ». Elles ont également réiteré leurs témoignages sur des cas de maltraitance. Dans un communiqué la direction de l’établissement rejette en bloc toutes ces accusations.

    Leur témoignage sur France Culture - Les pieds sur terre :
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/prendre-soin

    Hella, Pauline, Farida et Murielle sont aides-soignantes dans une maison de retraite médicalisée (Ehpad) à Marseille.
    En sous-effectif, avec un manque de matériel, des cadences de travail insoutenables, Hella, Pauline, Farida et Murielle ont décidé de sortir du silence et d’alerter sur leurs conditions de travail et sur la maltraitance dans cet établissement où résident 91 retraités.

    _ (Le lien direct qui fonctionne vers le mp3)
    http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10078-09.12.2016-ITEMA_21160495-0.mp3



    • Reportage : Pascale Pascariello
    • Réalisation : Marie Plaçais

    #Audio #Radio #Témoignage #EPHAD #maltraitances #vieillesse #Vieux #Hospice #Fin_de_vie #Marseilles #Civilisation #Groupe_Korian #Retraités

    Un peu de publicité :

    En plein cœur du 8 ème arrondissement de Marseille , la maison de retraite médicalisée Korian Les Parents accueille ses residants dans un cadre de vie de qualité et plein de chaleur lors de longs ou courts séjours .

    https://www.korian.fr/maison-retraite/ehpad-korian-les-parents-marseille-13008