« Appel au viol » : des collégiennes de Ruelle affichent leur colère sur leur tee-shirt

/ruelle-elles-veulent-se-vetir-a-leur-gu

  • « Appel au viol » : des collégiennes de Ruelle affichent leur colère sur leur tee-shirt (Charente Libre.fr)
    http://www.charentelibre.fr/2017/06/19/ruelle-elles-veulent-se-vetir-a-leur-guise,3108833.php

    « Appel au viol. » L’inscription au marqueur noir s’affiche sur les tee-shirts de collégiennes, ce lundi matin, à Ruelle-sur-Touvre. Il est presque 8 heures et juste avant de rejoindre les salles de classe de Norbert-Casteret, les adolescentes jouent la provocation. Leur manière de réagir aux propos qu’auraient tenus des membres de l’équipe pédagogique vendredi.

    #éducation #collège #sexisme #tenues_vestimentaires #culture_du_viol

    • « On est plusieurs à avoir entendu, de la part d’enseignants, que nos robes et jupes étaient un appel au viol », condamne Élisa, 15 ans, élève de troisième. Dès la première heure de cours, plusieurs filles racontent qu’elles se sont vu refuser l’accès en classe : leur apparence était jugée indécente.

      Choquée, Élisa a fédéré ses camarades le soir-même sur Facebook. Avec son amie Lola, elle a organisé la petite manifestation d’hier. « La phrase prononcée n’est pas correcte , insiste la jeune fille à l’initiative de l’opération. Elle veut dire qu’habillées comme ça, si on se fait violer, c’est notre faute ! C’est une atteinte aux droits de la femme. Je pense qu’en 2017, quand il fait une chaleur pareille, on a au moins le droit de porter un short, une jupe ou une robe. »

      Je suis toujours en colère contre le collège de ma fille, pour la même raison, mais pour ne pas l’embarrasser, j’ai fermé ma gueule au conseil de fin d’année. Quand j’ai demandé à poser une question après les 4 minutes d’éloges réglementaires, j’ai cru qu’elle allait décéder d’angoisse : mais non, c’était juste au sujet du fait que le collège sans note était à présent étendu jusqu’en 3e et que ma fille va échapper à la notation scolaire jusqu’à ses 15 ans révolus (là, on est super bons !).