/societe

  • Le budget du ministère de l’Intérieur en hausse « de plus de 900 millions d’euros » en 2022
    https://www.20minutes.fr/societe/3091503-20210726-budget-ministere-interieur-hausse-plus-900-millions-euros

    Le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce lundi une hausse du budget du ministère de l’Intérieur « de plus de 900 millions d’euros » en 2022, s’ajoutant aux quelque 2,5 milliards supplémentaires pour la période de 2017 et 2021.

    Jean Castex a également affirmé que la promesse du président Emmanuel Macron de créer 10.000 postes de policiers et de gendarmes au cours de son quinquennat serait « tenue », avec les « 885 emplois supplémentaires qui seront créés en 2022 », lors d’un déplacement à Saint-Dizier (Haute-Marne​). « Mon Gouvernement, comme celui qui l’a précédé, ont mis la sécurité tout en haut de ses priorités », a-t-il insisté.

  • Coronavirus : Le pass sanitaire est un « énorme handicap pour la reprise », affirme le patron du Medef qui réclame son report au 30 septembre
    https://www.20minutes.fr/societe/3089503-20210723-coronavirus-pass-sanitaire-enorme-handicap-reprise-affirm

    Le pass sanitaire « est un énorme handicap pour la reprise, a justifié le président du Medef dans un entretien au Parisien. Vous aurez, d’un côté, des entreprises qui se retrouvent avec des employés suspendus, parce que non vaccinés, et de l’autre, une difficulté à embaucher. Nous souhaitons donc reporter ce délai au 30 septembre. »

    Geoffroy Roux de Bézieux soutient globalement un texte, qui constitue « un effort collectif dosé avec subtilité » contre le Covid-19, estimant que « tout est préférable à un confinement ». Mais il s’inquiète de certaines mesures, en particulier la suspension ou même le licenciement d’un salarié qui ne remplirait pas son obligation de pass sanitaire. « Je pense qu’un employeur qui a déjà du mal à recruter ne licenciera pas. Mais, s’il y a des licenciements, nous demandons que les indemnités soient à la charge de l’État et non de l’employeur », a demandé Geoffroy Roux de Bézieux, comme d’autres organisations patronales et professionnelles avant lui.

  • Des clubs de foot arnaqués, 1.400 diamants saisis… Une vaste escroquerie pilotée depuis Israël démantelée
    Caroline Politi - Publié le 21/07/21 à 18h17 — Mis à jour le 22/07/21 à 10h03
    https://www.20minutes.fr/societe/3088411-20210721-clubs-angers-sochaux-dijon-parmi-1200-victimes-vaste-escr

    Le réseau mafieux démantelé a mis en place une arnaque à l’investissement de diamants dont le préjudice est aujourd’hui estimé à… 30 millions d’euros.
    Vingt-sept personnes ont été mises en examen, principalement dans la région parisienne et marseillaise et en Israël.
    Parmi les 1.200 victimes, on trouve des clubs de foot pros qui ont été arnaqués par de faux ordres de virement.

    Tous les excédants de bagages ne se valent pas. Lundi, un enquêteur de la direction centrale de la police judiciaire est arrivé d’Israël avec un sac de près de 27 kg, rempli de… 800 diamants. Un bagage hors-norme qui conclut une affaire d’escroquerie qui l’est tout autant et qui a mobilisé pendant près de quatre ans, de nombreux services de police partout en France, sous la houlette de la juridiction interrégionale spécialisée de Nancy. Au total, 27 personnes ont été mises en examen, principalement dans la région parisienne et marseillaise mais également en Israël, a appris 20 Minutes de sources concordantes. Le préjudice est évalué à plusieurs millions d’euros.

    Tout débute à l’été 2017 lorsque plusieurs clubs de football, le SCO Angers, Sochaux et Dijon, sont victimes de la même arnaque aux faux ordres de virement : les malfaiteurs se font passer pour des agents de joueurs et arguent que ce dernier a changé de compte bancaire. Leur salaire est alors directement transféré vers le compte frauduleux. En quelques semaines, plus de 80.000 euros sont détournés. Mais au fil des investigations, les enquêteurs découvrent que cette escroquerie n’est que la partie émergée de l’iceberg : en parallèle, le réseau mafieux a mis en place une arnaque à l’investissement de diamants dont le préjudice est aujourd’hui estimé à… 30 millions d’euros. (...)

  • Ces petits faits anecdotiques qui écrivent l’histoire d’un effondrement des institutions soit disant démocratiques :

    Les cinémas ne savent plus à quel passe se vouer
    https://www.telerama.fr/cinema/les-cinemas-ne-savent-plus-a-quelle-passe-se-vouer-6931905.php

    Depuis ce mercredi matin, il faut présenter un passe sanitaire si on veut aller au cinéma, au théâtre ou dans un musée, mais on peut tomber le masque… du moins si la capacité d’accueil de la salle ou du lieu d’exposition concerné dépasse les 50 personnes. Dans le cas contraire, le passe sanitaire n’est pas demandé, mais le masque, lui, est obligatoire. Tout le monde suit ?

    #pandémie #covid_19 #cinéma #culture #pass_sanitaire

    • Pass sanitaire : les cinémas et théâtres ne pourront pas abaisser leur jauge à 50 | Le HuffPost
      https://www.huffingtonpost.fr/entry/les-cinemas-et-theatres-ne-pourront-pas-abaisser-leur-jauge-pour-evit

      Face aux contournements annoncés par certains lieux de culture, la Direction générale de la santé (DGS) a précisé le seuil d’application du pass sanitaire.

      Pas un mot sur l’obligation ou non du port du masque. Juste la concentration sur le pass.
      Et donc, au-delà de forcer le pass, la DGS impose l’absence de port du masque.

    • J’avais encore pas compris les consignes et je suis encore plus perdue. Est-ce que le pass sanitaire c’est uniquement appliqué pour le lieux de moins de 50 personnes sauf les resto et bars ? Ou c’est l’inverse, il faut un passe pour le lieux de plus de 50 personnes sauf les resto et les bars et l’assemblée nationale et les commissariat et les centres commerciaux de plus de 50.000 personnes ?

    • le passe sanitaire est radicalement liberticide et inapplicable mais il propose une incitation à la vaccination comme on les aime : pouvoir se démasquer en lieux clos
      @gforestier
      https://twitter.com/gforestier/status/1417593740806561792

      Premier ciné depuis 18 mois, merci @AAstierOff pour #KaamelottPremierVolet qui a ravi le fan de votre oeuvre que je suis. Par contre gardez bien vos #masques au ciné, CO2 à 2227 en fin de séance Pour rappel il faut viser ~700/800 max #COVIDisAirborne

      à 10 des vaccinés covidés ; avec des PCR- qui sont des faux négatifs en période d’incubation et donc de très haute contagiosité, ça prolifère et ça tue. mais en presse, à l’AN, rien de précis sur l’incohérence radicale de cette disposition.

      pas plus que n’est signalé le fait que la courbe des hospits suit bien dès maintenant celle de la prévalence

      dans notre nuit, en attendant une éclaircie, on partage le rêve de voir le sars-cov2 devenir bénin au fil des mutations. le présent a disparu dans le présentisme de l’économie et des loisirs. chaque jour apporte sont lot d’infos sidérantes. sacré malaise.

    • Moi non plus, j’y comprends plus rien. Face aux #bullshit gouvernemental, j’ai décidé de faire la grève des « loisirs » et de boycotter tous les lieux où sera exigé le pass sanitaire. Pas de temps à perdre avec leurs salades.

      NB : je suis vacciné (deux doses Pfizer depuis le 11/06) mais je ne serai en aucun cas complice de toute cette merde. En outre, je n’avais pas abandonné le masque sauf à l’extérieur quand la distanciation est possible et aussi avec des proches mais là,au vu de la cadence de contamination qui s’accélère, je me rends compte que je prends des risques.

      Leurs usines à gaz qu’ils veulent faire passer pour « la loi » sont tellement #ingérables qu’ils sont en train de s’auto-hacker et leurs doctrines capital-friendly avec eux.
      En fait, ils sont tellement mauvais, nos « premiers de cordée », qu’ils sont en train de tresser la corde qui risque de les pendre... politiquement, cela s’entend :-)) Enfin, je rigole, mais y a pas vraiment de quoi.

    • À nouveau, la seule logique explicative est celle de la lubie macroniste pour le nudge :
      https://seenthis.net/messages/923043#message923200

      Pas d’obligation formelle, parce que c’est has been (et ça ferait du régalien en plus pour un État qui a décidé que l’État ne devait plus avoir, dans le genre régalien, que le rôle de décider comment les femmes musulmanes s’habillent). À la place, des méthodes de comm’ foireuses pour juste « inciter » les gens à se vacciner.

      Donc comme incitation, après une heure de brainstorming de markéteux facturée 50 000 euros, c’était soit offrir des sucettes à l’entrée des centres commerciaux aux gens vaccinés, soit les autoriser à enlever le masque au cinéma. Mais les sucettes dans les centres commerciaux, les petits commerces allaient encore gueuler à la concurrence déloyale, alors…

    • Merci pour ces précisions.
      Les hôpitaux vont devoir aussi payé du personnel pour vérifié ce pass, et là je me demande où vont pouvoir se faire soigner les malades qui n’ont pas de pass si il faut un pass pour entrer à l’hôpital publique ?

    • il me semble que ça va au-delà, et autrement. le nudge il semble que ce soit de la manip du désir, le comportementalisme y est plus subtil, un conditionnement sans décharges d’électricité ou susucre https://fr.wikipedia.org/wiki/Théorie_du_nudge, bien que par construction les disciples trahissent le plus souvent leurs maîtres en appauvrissant et rigidifiant la doctrine.
      ces militants de l’économie n’ont trouvé aucune autre matière de mettre en place un apprentissage expérimenté que de nous traiter comme des bipèdes parlants de laboratoire à l’échelle de la population entière.
      dans peu de temps, l’efficacité du vaccin va enfin être démontrée en grand avec les hospitalisations, réas, décès en hausse et on exhibera de lourdes données françaises à l’appui (la part infime des vaccinés dans le circuit hospitalier et même leur nombre). à ce moment, cobayes pensant que nous sommes, il sera clair qu’il fallait être macronistes, suivre les premiers de cordée, imiter bourgeois du XVIe et bien diplômés (cf carte des taux de vaccination IDF), et pas des paumés de la loose. ça se fait alors que le droit de se faire vacciner a été contingenté, que la possibilité de l’être n’est toujours pas assurée, qu’il n’y a pas de politique d’"aller vers" à destination des plus distants que locales, minoritaires, pas encouragées.
      comme avec les masques, les tests, la politique vaccinale habille une pénurie qui n’est pas importante. Tant que les premiers restent les premiers, on peut bien aller à Lourdes et faire mine de prier. Les autres auront mérité leur sort car c’est pécher que de ne pas obéir, pécher que de ne pas savoir « réussir ».

      Vivre, vivre bien. Non. Mieux vaut fabriquer ce qu’il faut d’enfer sur terre. C’est la guerre avait-il dit.

    • La DGS confirme que les salles de cinéma peuvent adopter une jauge de 49 personnes
      https://www.bfmtv.com/people/cinema/la-dgs-confirme-que-les-salles-de-cinema-peuvent-adopter-une-jauge-de-49-pers

      Le ministère de la Santé rappelle jeudi que le pass sanitaire s’applique dans une salle de cinéma « à partir du moment où cette salle contient 50 places et plus, même si seulement dix sièges sont occupés lors d’une séance ». Les dix spectateurs doivent avoir présenté un pass sanitaire valide, souligne-t-il.
      Sur le même sujet

      Mais si le cinéma met en vente moins de 50 billets pour une séance - et prévoit donc d’accueillir moins de 50 spectateurs -, le pass sanitaire n’est plus nécessaire, précise le ministère.

      Tralalalalalala... le délire continue.

      Je rigole. Sur Twitter, ça tire dans tous les sens. Et dans mon fil, ça tire à boulet rouge sur LFI dès que possible. Hier, c’était parce qu’à cause de LFI qui a fait le nécessaire pour limiter la durée de rétention de certaines données de santé, parait-il (SIDEP), les covidés ne pourront pas faire valoir qu’ils l’ont été pour ne se faire vacciner qu’une seule fois au delà de 3 mois de délai depuis leur détection. Et donc, les LFI, ils sont contre tout, qu’il se dit, et que vraiment, ils sont trop nuls.
      Le chaos. Plus de principe directeur. Tout le monde est contre tout le monde. Tout peut être contredit dans l’instant suivant, plus aucun principe n’a d’importance.
      Et le pass sanitaire est donc incompréhensible pour la plupart.
      Autour de nous, ça durcit les positions. Les « qui hésitaient » n’hésitent plus à passer du côté des « qui ne veulent pas ». La piscine du coin est parfaitement vide désormais. Et les inscriptions aux activités de la rentrée sont au point mort.
      Le chaos, donc. Au lieu de « la liberté retrouvée » en terrasse d’un café...
      Assurément, ça va se tasser. Mais bon. Quelle galère dans l’immédiat.

    • Je ne sais pas trop ce qui se dit sur Twitter à propos de LFI, vu que, malgré le fait que j’ai de nombreux comptes LFI dans mes abonnés (suiveurs et suivis), je ne lis pas trop les propos polémiques. Juste vu les interventions de JLM et de Mathilde Panot à l’AN hier. Et leurs propos tenaient plutôt la route concernant la description du merdier engendré par le pass sanitaire et des mesures à géométries variables prises comme s’il fallait se rattraper aux branches après la nième bouffée délirante d’autoritarisme du chef de l’état. C’est le fait du prince et tu as tous les autres qui rament pour remonter le courant de la cote de popularité de la macronie. Nous en sommes là et c’est affolant de voir tous ces amateurs en rajouter dans l’idiocratie trumpienne. Je sais pas toi, mais j’ai l’impression, vu le niveau de déni et d’aveuglement rapport aux délires du Maître, qu’on a affaire à une secte.

    • A propos de LFI qui se fait tirer dessus, ce sont en général des propos plus ou moins sortis de leur contexte, avec un refus plus ou moins empreint de mauvaise foi de la complexité inhérente aux sujets débattus. Ils te mettent une citation, et t’expliquent que chez LFI, ils sont antivaxxx et que chez LFI, ils rendent la gestion de la crise encore plus complexe, parfois sans hésiter à les mettre dans le même sac que Raoult ou Fouché. Il y a pas mal de mauvaise foi à ce sujet. Mais je le vois aussi comme une forme de succès, ou de conséquence, du chaos engendré par le présipotent et ses sbires.

    • C’est la technique du clivage que Sarko faisait fonctionner à plein. Pendant qu’on discute/dispute de ce pass infaisable et qu’on durcit les position autour de ca, on se concentre pas sur la casse des retraite, l’application de la réforme du chaumage, la destruction de l’éducation nationale...
      Cliver ca veux dire briser en morceaux impossibles à réparer, scinder, séparer, et le pass sanitaire c’est parfait pour semer la discord dans toutes les couches de la société.

      Par exemple leur ministre de la maltraitance des enfants et des enseignant·es alias Blanquer, clive sur l’épidémie de « woke » cette semaine et va crée un « laboratoire idéologique » car la santé c’est surfait et on a pas plus important et urgent que les laboratoires anti-woke à organisé en ce moment ;

      Après l’« islamo-gauchisme », vous prendrez bien un peu de « wokisme »

      Jean-Michel Blanquer annonce la création d’un « laboratoire républicain » pour lutter l’idéologie « woke » et la « cancel culture ».

      https://www.liberation.fr/idees-et-debats/apres-lislamo-gauchisme-vous-prendrez-bien-un-peu-de-wokisme-20210722_VYP

      C’est quand qu’il est poursuivit pour haute trahison et mise en danger de la vie d’autrui ainsi qu’appel à la haine et à la discrimination celui là ?

    • Je reste sans voix ... C’est pas comme si y avait pas un protocole sanitaire à établir pour dans un gros mois ... Mais c’est juste qu’il doit se dire que ce genre de taf n’est pas assez « noble » pour lui qui se flatte d’être comparé à « la jambe gauche de Macron ».

      Pour compléter Libé (sous #paywall) :

      En pleine relance de la crise sanitaire et après une année scolaire catastrophique Jean Michel Blanquer lance une nouvelle offensive réactionnaire en annonçant la création d’un « laboratoire républicain » réunissant un panel de personnalités réactionnaires pour lutter contre le "wokisme" et l’ensemble des études portant sur le racisme, le colonialisme ou encore le sexisme.

      https://www.revolutionpermanente.fr/Le-laboratoire-republicain-la-nouvelle-offensive-reactionnaire-

    • On m’a fait suivre qu’on aura besoin de pass pour allé voté mais ici on me dit que non

      Pass sanitaire : Non, les bureaux de vote ne sont pas concernés

      FAKE OFF Le rejet d’un amendement visant à exclure « les lieux d’exercice de la démocratie » du champ d’action du pass sanitaire a semé un vent de panique (infodée) sur les réseaux sociaux

      https://www.20minutes.fr/societe/3089703-20210723-pass-sanitaire-non-bureaux-vote-concernes

      Illes sont culotté sur 20minutes de dire que la panique est infondée, comme si les amendements étaient là pour faire chier sans raison.

      –—

      On parle aussi des licenciements pour non vaccination j’ai pas encore lu mais j’ai trouvé ce lien qui semble faire le point
      https://www.ladepeche.fr/2021/07/23/covid-19-ces-professions-qui-pourraient-licencier-leurs-employes-sils-ne-s

  • « Le plus grand changement ferroviaire depuis vingt-cinq ans » : au Royaume-Uni, l’Etat reprend le contrôle des trains
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/05/21/le-plus-grand-changement-ferroviaire-depuis-vingt-cinq-ans-au-royaume-uni-l-

    Progressivement, sans vraiment le dire, Boris Johnson détricote maille à maille la révolution thatchérienne. Après avoir fortement augmenté les dépenses de l’Etat, pandémie de Covid-19 oblige, le premier ministre britannique met en place une profonde réorganisation du système ferroviaire, écornant très largement la privatisation lancée en 1994. Jeudi 20 mai, le gouvernement britannique a annoncé la création d’une entreprise publique qui va désormais chapeauter le fonctionnement des trains du Royaume-Uni. « C’est le plus grand changement ferroviaire depuis vingt-cinq ans », annoncent Grant Shapps, le ministre des transports, et Keith Williams, l’auteur du Livre blanc qui présente la réforme.

    Quel odieux personnage décidément, ce Johnson... Non seulement, il a imposé aux anglais un confinement strict liberticide et super violent vis à vis des enfants qui sont tous devenus des décrocheurs et des dépressifs chroniques. Mais en plus, il renationalise le fonctionnement des réseaux ferrés. Ce type est vraiment complètement dingue. J’espère qu’on va le dire au 20h, que ce type est complètement siphonné.

  • Montpellier : Non, cette vidéo ne montre pas des jets de projectile sur la voiture d’Emmanuel Macron
    https://www.20minutes.fr/societe/3031939-20210501-montpellier-non-video-montre-jets-projectile-voiture-emma

    La météo et les images diffusées par plusieurs médias au sujet de le la visite du président de la République à Montpellier lundi 19 avril démontrent qu’il n’y a pas eu le moindre flocon ni boule de neige dans la capitale de l’Hérault ce jour-là.

    L’idéologie du checkage de niouze débile : demander au stagiaire de pondre un article super-documenté pour expliquer qu’il n’y a pas assez de neige, un 19 avril, pour faire des boules de neige à Montpellier. Et pouvoir ainsi titrer dans la colonne de droite de Gougoule : « Non, pauvre con, on va vérifier cette idée que tu n’as jamais eue. »

    (Oh là là, heureusement qu’on a des professionnels de l’information pour vérifier des trucs.)

  • Grenoble : Il meurt après une téléconsultation, sa famille porte plainte pour homicide involontaire
    https://www.20minutes.fr/societe/3029471-20210426-grenoble-meurt-apres-teleconsultation-famille-porte-plain

    La famille d’un homme mort en avril 2020 en Isère, sept jours après une téléconsultation qui n’aurait pas établi le bon diagnostic, a porté plainte ce lundi pour homicide involontaire, et souhaite lancer un débat sur la télémédecine.

    L’avocat de la famille, Me Hervé Gerbi, dénonce une « erreur médicale grave » à la suite d’un « interrogatoire [à distance] incomplet » de la médecin vis-à-vis du patient qui était un homme de 40 ans atteint d’un cancer et d’une importante obésité.
    « Décompensation diabétique »

    Le 20 avril 2020, dans une France plongée en plein confinement à cause du Covid-19, Jean-Christophe Allemand déclare via écran interposé « une soif abondante, une langue blanche et une fatigue depuis plusieurs jours », a expliqué ce lundi l’avocat lors d’une conférence de presse, aux côtés de la mère et de la compagne de la victime.

    La médecin diagnostique un « champignon sur la langue, quelque chose d’assez banal », mais les symptômes se poursuivent et le 27 avril, sa compagne Elise David le retrouve quasi inconscient chez lui.

    Il décédera le lendemain à l’hôpital de Grenoble « d’une banale décompensation diabétique », ce qui se détecte « avec une simple prise de sang », assure Me Gerbi.
    « Un décès stupide »

    Le jour même du décès, le père de Jean-Christophe – décédé depuis – écrit au président de la République pour signaler la mort de son fils « suite à un mauvais diagnostic » qu’il relie directement à la téléconsultation. L’issue aurait-elle été différente avec une consultation en cabinet ? La famille en est convaincue.

    Les questions de la praticienne, qui n’était pas son médecin traitant, étaient « très centrées sur les symptômes du Covid-19 », se souvient sa compagne, qui a assisté à la téléconsultation.

    Me Gerbi regrette « un décès stupide » car les symptômes d’un diabète, qui n’avait pas été diagnostiqué auparavant, étaient selon lui facilement identifiables. Il a donc déposé plainte ce lundi pour homicide involontaire contre X au nom de la famille, car la crise sanitaire « ne peut pas être un parapluie juridique pour une erreur médicale ».
    Relancer le débat sur la télémédecine

    « Au-delà de ce décès se pose la question de l’usage de cette téléconsultation », qui a été généralisé mais qui n’est « pas valable pour tous les patients », poursuit-il.

    La plainte « doit permettre aux médecins de se saisir de la question », espère Me Gerbi, qui appelle le Conseil de l’ordre à lancer le débat sur la pertinence de cette pratique.

    En 2020, 19 millions d’actes médicaux à distance ont été remboursés par la Sécurité sociale, contre à peine 320.000 sur les 18 mois précédents, au début du remboursement de cette pratique.

  • Vaccination dans les Landes : La famille d’un septuagénaire mort douze jours après une injection de Pfizer porte plainte
    https://www.20minutes.fr/societe/3025395-20210420-vaccination-landes-famille-septuagenaire-mort-12-jours-ap

    Contacté par 20 Minutes, le procureur de la République de Dax Rodolphe Jarry a confirmé avoir bien reçu cette plainte. « Cet homme né en 1945, est décédé le 15 février dernier dans sa propriété, a priori d’un arrêt cardiorespiratoire, et 12 jours avant il avait reçu une dose de vaccin Pfizer. La plainte s’interroge sur le lien de causalité qu’il pourrait y avoir entre les deux événements. »
    Ils « ne disent pas que c’est le vaccin Pfizer qui est à l’origine du décès »

    Cet homme de 75 ans n’avait « aucun antécédent médical » et était « très actif », a expliqué à l’AFP l’avocat de la famille Me Paul Latouche, du barreau de Paris. Les plaignants « ne sont pas dans une démarche accusatrice ou complotiste » et « ne présupposent rien », ils « ne disent pas que c’est le vaccin Pfizer qui est à l’origine du décès », a-t-il précisé. Ils souhaitent « qu’on puisse dans la mesure du possible en expliquer la cause, dans un contexte ou rien ne laissait présager cet arrêt cardiorespiratoire ».

    Ce Landais, dont la famille souhaite protéger l’identité, est mort le 15 février à son domicile alors qu’il jardinait, selon Me Latouche. Son corps a immédiatement été transporté au funérarium et il a été enterré quatre jours plus tard.
    « La temporalité pose question »

    « Aucune expertise médicale n’a été menée sur le corps du défunt », a dit l’avocat. « Il est beaucoup trop tôt pour dire qu’il y a un lien de causalité mais on a une famille qui s’interroge et un corps déjà enterré. On souhaite récupérer des éléments pour que la famille ait des réponses. La temporalité pose question. »

  • À #Montpellier : « quelque 17 gendarmes et policiers municipaux » pour vérifier que les gens portent leur masque à la plage… L’#Absurdistan autoritaire, ça a si bien marché jusque là, autant continuer.

    Montpellier : 405 € d’amende pour avoir bu du rosé entre amis sur la plage du Grand-Travers - midilibre.fr
    https://www.midilibre.fr/2021/04/05/montpellier-405-damende-pour-avoir-bu-du-rose-entre-amis-sur-la-plage-du-g

    Sur leurs serviettes, pourtant, la grande majorité des bronzeurs n’avaient pas le masque. Et pourtant, même seul, même loin des autres personnes, il est obligatoire de le porter. Aux côtés du secrétaire général de la préfecture de l’Hérault, Thierry Laurent, quelque 17 gendarmes et policiers municipaux étaient ainsi mobilisés pour mener le contrôle.

    Disposées en ligne, les forces de l’ordre ont pour cela longé cette plage du Grand-Travers et se sont arrêtées pour avertir les personnes de porter leurs masques. « Elles peuvent l’enlever lorsqu’elles mangent ou qu’elles boivent. Cependant, une fois terminé, elles doivent remettre leurs masques. Nous ne les verbalisons pas aujourd’hui à ce sujet, sauf si les personnes refusent d’obtempérer. Mais c’est assez rare », indiquait le commandant en charge de l’opération.

    Aucune personne interrogée n’était cependant au courant de cette règle. Bien qu’ayant toutes remis leurs masques, elles n’étaient pas en accord avec cette mesure. « On n’a rien contre le contrôle mais c’est abusé cette histoire de port du masque, déploraient Mika et Rosalie, un couple de Lunellois venus à la plage avec leurs deux filles. Pour se déplacer, nous comprenons qu’il faille le masque. Mais lorsque l’on est sur notre serviette, je ne vois pas l’utilité. »

  • Marseille : 6500 personnes au carnaval de La Plaine

    https://www.20minutes.fr/societe/3003767-20210321-coronavirus-marseille-rendez-teuf-6500-personnes-defilent

    Annulé l’année dernière pour la première fois de son existence en plein confinement, le carnaval de La Plaine a réuni ce dimanche 21 mars près de 6.500 Marseillais selon la préfecture de police des Bouches-du-Rhône, soit près de deux fois plus que lors de la précédente édition en 2019. Des carnavaliers bien décidés à ce que le coronavirus ​ne vienne pas jouer les trouble-fêtes de cette 21e édition.

    Ce carnaval militant est organisé chaque année par des collectifs citoyens pour célébrer le printemps et faire entendre des revendications politiques et sociales, sans jamais être déclaré aux autorités.

    version AFP :

    https://www.mediapart.fr/journal/fil-dactualites/210321/marseille-6500-personnes-font-fi-des-restrictions-anti-covid-pour-un-carna

    Des milliers de personnes déguisées, la plupart jeunes et sans masque, ont défilé dans l’après-midi, en musique et en dansant, à deux pas de La Canebière, a constaté une journaliste de l’AFP.

    « C’est incroyable ! On m’avait dit "il y a un truc à ne pas louper à Marseille c’est le carnaval de la Plaine" », du nom d’un quartier de la ville, sourit Romain, 26 ans, déguisé en boulanger avec un maillot de Zidane sous son tablier et qui préfère taire son nom de famille.

    « Les jeunes en ont marre d’être confinés. Il n’y a pas de personnes âgées fragiles, là que des jeunes », ajoute-t-il. A côté de lui passent des participants déguisés en tournesols, gorilles ou médecins. L’année dernière ce carnaval réputé à Marseille avait été annulé à cause du confinement.

    « Il y a environ 6.500 personnes. C’est un événement non déclaré qu’on ne juge pas du tout responsable car les gestes barrières ne sont pas respectés. Nous effectuons des contrôles aux abords du cortège, notamment sur le port du masque et les contrevenants seront verbalisés », a indiqué à l’AFP la préfecture de police dans un premier temps.

    Vers 18H30, les forces de l’ordre sont intervenues sur le Vieux-Port pour disperser ce rassemblement, a constaté une journaliste de l’AFP.

  • Hydroxychloroquine : « Si on m’avait prévenu du tarif de l’hospitalisation, je n’y serais même pas allé »
    https://www.liberation.fr/societe/sante/hydroxychloroquine-si-on-mavait-prevenu-du-tarif-de-lhospitalisation-je-n

    Des malades du Covid ont découvert stupéfaits les factures de leurs passages à l’IHU de Marseille. « Libération » a enquêté sur le recours massif aux hospitalisations de jour au sein de l’AP-HM en 2020, représentant un coût important pour la Sécurité sociale. Chiffres qui interrogent sur les liens avec les études menées par Didier Raoult sur l’efficacité de sa molécule fétiche.

    (...) il reçoit, courant novembre, la facture de ses passages, soit une note de quelques dizaines d’euros pour sa première visite, puis une facture de 1 264 euros pour chacune de ses trois autres visites, soit 3 800 euros au total… « J’ai immédiatement appelé la comptabilité. La dame au bout du fil, au service litiges adultes soins externes de la Timone [géré par l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille, ndlr], avait l’air très gênée. Elle m’a expliqué que je n’avais pas à payer l’intégralité, mais seulement la part mutuelle, soit quand même 758 euros ! « Si vous avez une mutuelle, c’est totalement pris en charge », m’a-t-elle dit, pour tenter de me rassurer. Mais j’étais quand même très étonné. A aucun moment, on ne m’avait dit que ça coûterait des sommes pareilles. La dame au bout du fil a soupiré et m’a dit : « Oui, je comprends, monsieur. Vous n’êtes pas le seul… nous recevons beaucoup d’appels. » » Depuis, la mutuelle de Claude a pris la somme en charge.

    Florian (1) a 33 ans. Mi-octobre 2020, lorsque sa compagne présente un syndrome grippal, il l’accompagne se faire tester à l’IHU avec ses enfants de 7 et 10 ans. « Il y avait une très longue file d’attente de gens debout, patientant masqués dans les couloirs. Le lendemain, nous avons eu les résultats, nous étions trois positifs sur quatre. Retour à l’IHU, consultation, bilan sanguin, électrocardiogramme. Ça a pris trois bonnes heures, et on est ressortis avec une ordonnance d’hydroxychloroquine. » Ils y retournent à trois reprises, pour le même type d’examens. Florian reprend : « Franchement, je n’ai pas d’avis sur l’hydroxychloroquine, je ne suis pas médecin. Quand ma compagne l’a pris, son état a empiré. Mais ce qui m’hallucine, c’est le coût. » Il a reçu la facture en janvier.

    « On nous parle d’hospitalisation de jour, mais en fait la prise en charge dure dix minutes pour faire les prises de sang, trois minutes trente pour l’électrocardiogramme, et cinq minutes la consultation pour la délivrance de l’hydroxychloroquine, et voilà… Le reste, ce n’est que de l’attente dans les couloirs. »

    [...]
    A l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, on observe un bond de 47 à… 23 095 (hospitalisations de jour) en 2020. Un chiffre qui représente 40,8 % des hospitalisations de très court séjour pour ces pathologies sur la France.

    Edit ça a pris des mois (et Lehman) pour que ce soit publié
    https://seenthis.net/messages/897633

    #IHU #AP-HM #escroquerie #CPAM #Sécu

    • Coronavirus à Marseille : Quand l’IHU de Didier Raoult facture 1.264 euros une visite
      https://www.20minutes.fr/societe/2996211-20210311-coronavirus-marseille-quand-ihu-didier-raoult-facture-126

      Selon le quotidien Libération, qui a enquêté sur le recours massif aux hospitalisations de jour au sein de l’AP-HM en 2020, des malades du Covid 19 ont découvert stupéfaits les factures de leurs passages à l’IHU de Marseille. Plusieurs témoignages font état d’un montant de 1.264 euros facturé pour chacun de leur passage à l’IHU. Or, les patients en question sont venus à trois reprises pour, à chaque fois, une consultation, un bilan sanguin et un électrocardiogramme. Leur facture finale s’élève ainsi à 3 800 euros.

      « On nous parle maintenant d’hospitalisation de jour, mais en fait la prise en charge dure dix minutes pour faire les prises de sang, trois minutes trente pour faire l’électrocardiogramme, et cinq minutes la consultation pour la délivrance de l’hydroxychloroquine, et voilà… Le reste, ce n’est que de l’attente dans les couloirs », raconte par exemple un patient

      En effet, Libération montre que ces passages ont été facturés en hospitalisation de jour (HDJ). « Chaque hôpital a un service d’HDJ, qui permet de regrouper pour un même patient une batterie d’examens dans un temps assez court, rappelle le quotidien. Pour le patient, c’est un gain de temps ; pour la collectivité, c’est l’assurance de ne pas occuper un lit d’hôpital pendant plusieurs jours. Plutôt que de facturer chaque examen séparément, l’hôpital réclame alors son dû au patient au titre d’une hospitalisation de jour. »

      Sauf que, à lire Libération, le patient doit tout de même être hospitalisé, autrement dit bénéficier d’une chambre, d’un lit, d’une collation le midi, ce qui n’a pas été le cas pour les témoignages recueillis.

    • Pour le fun, remarquer qu’ils ont réussi à faire encore plus cher que le Remdesivir, qu’ils ont pourtant utilisé comme figure emblématique des excès de big Pharma…

      Covid-19 : Gilead fixe le prix du remdesivir
      https://www.industriepharma.fr/covid-19-gilead-fixe-le-prix-du-remdesivir,111716

      Alors que le remdisivir est à ce jour le seul traitement approuvé par la FDA contre le Covid-19, le laboratoire américain Gilead qui développe cet antiviral vient de trancher dans le débat sur son prix. Le laboratoire a ainsi fixé le prix du remdesivir à 390 $ par flacon dans les pays développés, portant le prix total d’un traitement avec l’antiviral – traitement de 5 jours avec 6 flacons - à 2 340 $ (2 085 €) par patient.

  • Déni de réalité et misogynie au cube.
    Je tombe sur cette vidéo titré "Caroline Mecary : « Dans l’opposition à la PMA pour toutes, il y a un fond homophobe inconscient »"
    https://www.youtube.com/watch?v=SDm-9F7PtGc


    Alors que

    Le Sénat a voté mardi un amendement au projet de loi bioéthique excluant les femmes célibataires de l’extension de la PMA, mais pas les couples de femmes . Il s’agit de l’une des mesures phare du texte du projet de loi bioéthique, actuellement en deuxième lecture au Sénat.

    https://www.lepoint.fr/societe/pma-pour-toutes-les-femmes-celibataires-exclues-du-projet-de-loi-par-le-sena

    Du coup je titrerait plutot "« Dans l’opposition à la PMA pour toutes, il y a une grosse couche de misogynie parfaitement assumée de tous les cotés" » car il faudra m’expliqué en quoi l’autorisation de la PMA est homophobe alors que ce sont les femmes célibataires uniquement qui en sont exclues.
    C’est une double invisibilisation des femmes - d’abord prétendre que les lesbiennes sont discriminées alors qu’elles ne le sont pas - et ensuite appelé les lesbiennes des homos alors que les gays ne sont absolument pas concernés et que les lesbiennes sont invisibilisées.

    • Les couples de femmes mariées n’ont pas droit à la PMA (corrige moi si je me trompe mais j’en suis quasi certain). Donc toutes les femmes qui ne sont pas en couple avec des hommes sont discriminées. Donc c’est lesbophobe. Ensuite les lois françaises parlent d’homophobie pour regrouper les discriminations faites aux homosexuel·les (cf https://www.senat.fr/lc/lc129/lc129_mono.html). Donc c’est ce mot qu’une avocate doit employer pour dénoncer une loi française.

    • Il semble que tu ai raison @fsoulabaille , ca dépend des dates, le 2 et 3 février seuls les femmes célibataires étaient exclues et le 4 avec le critère médical les couples lesbiens sont exclus aussi avec les femmes célibataires. La loi discrimine donc bien les femmes seuls et les lesbiennes. OK pour la ref au nom de la loi, c’est logique qu’une juriste utilise les terminologie législatives. Je comprend mieux maintenant.
      –----
      le 2 février

      « La chambre haute a d’abord rejeté par 122 voix pour et 174 voix contre (33 abstentions) les amendements (LR et centristes) visant à supprimer l’article 1er ouvrant la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Mais le Sénat a ensuite adopté à main levée un amendement du sénateur LR Dominique de Legge prévoyant de limiter l’ouverture de la PMA aux couples de femmes. »

      https://www.ouest-france.fr/societe/famille/pma/debats-nourris-au-senat-autour-de-l-extension-de-la-pma-7140730
      –----
      le 3 février

      Ce mardi, le Sénat a voté mardi un amendement au projet de loi bioéthique excluant les femmes célibataires de l’extension de la procréation médicalement assistée ( PMA), écornant la mesure phare du texte qui pourra toutefois être rétablie par les députés. Résultat, l’article 1er du projet de loi visant à ouvrir l’accès à la PMA à toutes les femmes a fait le plein d’abstentions chez ses partisans, qui l’ont jugé « dénaturé » par les modifications apportées. L’article a été rejeté par 48 voix pour, 132 contre et 152 abstentions. Dans les faits, le Sénat a donc vidé de sa substance le projet de loi, examiné bioéthique en deuxième lecture.

      https://www.20minutes.fr/societe/2967947-20210202-pma-toutes-senat-exclut-femmes-celibataires

      –----
      le 4 février

      "Ils ont introduit dans le texte un « critère d’infertilité médicalement diagnostiqué ou la non transmission d’une maladie d’une particulière gravité ». Les couples hétérosexuels seront contraints de prouver ce critère médical. Ce qui exclut de fait les femmes seules et les couples de femmes, qui, elles, ne pourront pas être systématiquement remboursées."

      https://information.tv5monde.com/terriennes/pma-pour-toutes-la-france-dit-oui-ou-presque-320566
      –----
      le 4 février

      « les associations LGBT et celles représentant les mères célibataires étaient furieuses, jeudi 4 février, après le rejet par le Sénat de l’extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux célibataires.

      Le Sénat, à majorité de droite, a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi le projet de loi de bioéthique, amputé de sa mesure phare : l’ouverture de la PMA à toutes les femmes. Cette disposition pourra, toutefois, être rétablie par les députés. »

      ...

      non seulement l’avancée fondamentale que représente la PMA pour de nombreuses femmes a été supprimée, mais les sénateurs avaient préalablement honteusement écarté les femmes seules », a rappelé, pour sa part, Bénédicte Blanchet, de l’association Mam’ensolo.

      https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/02/04/les-associations-furieuses-du-rejet-de-l-extension-de-la-pma-a-toutes-les-fe
      –---
      #lesbophobie #misogynie #sexisme #PMA #discrimination

    • Ici le rapport de la commission sur la PMA de sept 2019 ou des lacano-freudien·nes sont auditionné·es https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/comptes-rendus/csbioeth/l15csbioeth1819032_compte-rendu#

      En tant que tel, même dans l’adoption, le fait même d’être femme seule est un facteur de risque.

      L’effacement symbolique du père est un vrai problème – pour moi, c’est l’un des problèmes essentiels. On efface à la fois son rôle symbolique et réel. Il ne faut pas oublier l’effet d’un père réel sur son enfant, c’est-à-dire l’existence d’interactions qui lui sont propres et que l’enfant n’aura pas ailleurs – ce ne seront pas les mêmes interactions avec l’oncle, le grand-père ou l’ami. L’impact de l’effacement ne se fait pas sentir seulement dans la réalité, mais aussi de façon symbolique, parce que la société va dire qu’elle n’a pas besoin d’un père pour un enfant – pour travailler depuis 20 ans dans le monde de la protection de l’enfance, je sais que cela posera un vrai problème. Cette inutilité, cet effacement du père du fait de la logique poursuivie par l’État aura des conséquences sur le plan de la protection de l’enfance et par rapport au champ de la prévention.

      #patriarcat #lacan

  • Loi séparatisme, un contrôle toujours plus étendu de l’Etat sur l’ensemble de nos vies
    https://ricochets.cc/Loi-separatisme-un-controle-toujours-plus-etendu-de-l-Etat-sur-l-ensemble-

    La loi « séparatisme » va sans doute s’ajouter à la longue histoire du contrôle de plus en plus précis de l’Etat sur l’ensemble de nos vies. Quelques articles pour s’informer, suivis de remarques : La loi « séparatisme » concernera l’ensemble du monde associatif et tous les cultes - L’Assemblée nationale poursuit cette semaine les débats sur la loi « confortant les principes républicains ». Plusieurs mesures veulent renforcer les contrôles de l’État sur toutes les associations et les religions. « Séparatisme » : (...) #Les_Articles

    / #Procès,_justice,_répression_policière_ou_judiciaire, #Fichage_et_surveillance, Autoritarisme, régime policier, (...)

    #Autoritarisme,_régime_policier,_démocrature...
    https://www.bastamag.net/Loi-separatisme-principes-republicains-libertes-fondamentales-associations
    https://www.mediapart.fr/journal/france/130221/separatisme-le-parlement-expedie-les-debats-de-fond-sur-la-loi-de-1905
    https://lundi.am/James-C-Scott-L-OEil-de-l-Etat
    https://www.revolutionpermanente.fr/Prolongation-de-l-etat-d-urgence-sanitaire-la-France-continue-d
    https://lundi.am/Technopolice-et-Smartcity
    https://www.lopinion.fr/edition/politique/beauvau-securite-ambitions-gerald-darmanin-234748
    https://www.20minutes.fr/societe/2972119-20210208-beauvau-securite-forces-ordre-doivent-adapter-societe-ima
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-police-met-ses-metiers-et-son-actionen-scene-sur-les-nouveaux-reseaux-so

  • Lutte contre les #crimes de #haine : « Les actes les plus graves sont souvent précédés de propos haineux »
    https://www.20minutes.fr/societe/2966979-20210202-lutte-contre-crimes-haine-actes-plus-graves-souvent-prece

    Pourquoi cette division a-t-elle été créée au mois d’août 2020 ?

    L’#OCLCH a vu le jour en 2013. Le décret de création emporte déjà, dans ses missions, la lutte contre les crimes de haine. Mais depuis, il y a eu assez peu d’engagements de l’office sur ces sujets car sa mission principale reste les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre. Or, nous avons observé avec le temps la montée en puissance de ce type d’infractions.

    Ce qui a notamment attiré l’attention des autorités, en 2019, c’est une série de profanations de cimetières dans l’est de la France qui avait beaucoup ému. Le directeur général de la gendarmerie avait alors décidé de renforcer l’office fin 2019 et de créer une division dédiée à cette problématique, composée de sept enquêteurs.
    Cette division s’occupe essentiellement d’actes racistes ou homophobes… On est quand même loin des génocides…

    Il y a pourtant un lien. Si on regarde en arrière, les crimes les plus graves sont souvent précédés ou accompagnés de propos haineux qui justifiaient l’injustifiable. Lors du génocide rwandais, par exemple, les esprits avaient été préparés de longue date par les discours diffusés sur les radios. Tous les discours de haine heureusement ne mènent pas à un génocide. Mais notre objectif, c’est de couper court le plus tôt possible à un emballement. On l’a vu avec l’assassinat de Samuel Paty : il y a d’abord eu des discours sur Internet qui critiquaient ce professeur, qui encourageaient à venger le prophète, etc.

  • Le Conseil d’Etat valide l’éloignement des journalistes lors des évacuations de camps de migrants (20 minutes, 03.02.21)
    https://www.20minutes.fr/societe/2968879-20210203-conseil-etat-valide-eloignement-journalistes-lors-evacuat

    Les périmètres de sécurité mis en place par la police lors des évacuations de camps de migrants, qui ont pour conséquence de tenir à distance les journalistes, ne portent pas une atteinte excessive à la liberté de la presse, a jugé ce mercredi le Conseil d’Etat.

    #libertés_publiques #état_de_droit #migrant·es