Actualités Toulouse, informations emploi économie...

https://www.ladepeche.fr

    • D’abord on orthographie correctement Jean-Luc Mélenchon !
      Ensuite Il y a eu une distribution de masques FFP2 hyper protecteurs gratuite à l’entrée. Vous ne pouvez pas les qualifier d’irresponsables ! Il faut bien trouver autre chose pour les dénigrer !
      Ça devient insupportable ! @colporteur @arno @tintin @rastapopoulos

      Il faut vraiment être de mauvaise foi pour ne pas admettre que le meeting de #MelenchonNantes renvoie beaucoup de monde à ses chères études. En ces temps chaotiques et si peu humains, Chapeau !" Françoise Degois

      Françoise Degois, ma sociale démocrate préférée !

      Quand #Mélenchon tue le game !

      https://www.youtube.com/watch?v=hkzV-GnFxGk


      Vous me faites penser à tous ces éditorialistes de pacotille :

      Une pensée pour les éditorialistes des chaînes des milliardaires qui transpirent en se triturant la tête pour trouver des trucs négatifs à dire sur le meeting de Mélenchon.
      Ça ne peut être facile tous les jours…

      #MelenchonNantes #Melenchon2022
      https://twitter.com/realmarcel1/status/1482731598386716679?cxt=HHwWjoCzsY2i3JMpAAAA

      Ce meeting, comparé à ceux des autres, indiquent bien où se situe le futur de l’humanité.
      Dans l’union des peuples. #UnionPopulaire
      #LFI-Bashing ! ça continue !

    • eh, du calme le fan club. que vous m’autorisiez ou pas je reste fidèle à la chanson ni Tribun.

      si je fais toujours la même faute sur le nom de ce type dont je me souviens si bien la carrière OCI-socialiste c’est sûrement que le mélange de choses soutenables et d’ignominies dont témoignent fort bien ses supporters, et pas seulement le leader massimo, insiste

      le coup, du show plus grandiose encore que ce que les primaires américaines donne, c’est du « solutionnisme techno » façon t’a vu le mien (de spectacle) il est plus fort.

      on pourrait appeler ce meeting look up ! (moi, je t’explique)

      les masques à 20 centimes, c’est bien le moins ! (surtout quand cela fini par faire l’objet de revendications de la part de salariés, deux ans après...), spécialement si on veut faire un gros truc en intérieur sans que ça soit un cluster.

      si il y avait une ligne claire c’est sur l’absence de filtration de l’air (il y avait des filtres hépa dans cette salle) que LFI chercherait à faire son miel (et ils trouveraient même des Modem et je ne sais quoi à l’assemblée) contribuant ainsi à ce que cela devienne un préalable à l’acceptation d’aller au boulot, à l’école, en fac (mais ils respectent l’économie, et ça les intéresse pas les mobilisations collectives qui ne soient pas électorales, sauf pour essayer des faire leur beurre, même si c’est les manifs actuelles du samedi, truffées de QAnonisme et fafs)

      d’où les vaccins seraient par essence du solutionnisme techno ?

      cette façon de coller démagogiquement au populaire dans ce qu’il a de moins malin (la défiance sur les vaccins, et les anti vax) est catastrophique.

    • Le texte en entier :

      En revanche, Jean-Luc Mélenchon, dans son discours, ne dénonçait pas la vaccination, mais le manque d’initiatives prises pour stopper la crise sanitaire, qui, selon lui, réside dans l’élevage intensif « qu’il faut faire cesser » : « Et parce qu’il y a cette déforestation, alors les animaux sauvages contaminent les animaux domestiques et les animaux domestiques, les êtres humains après avoir été enfermés dans les élevages hyperintensifs dans lesquels on les enferme. Et alors, la maladie se propage et alors ils inventent des passes sanitaires et des vaccins à une, deux, trois, quatre doses, sans fermer un seul élevage intensif et sans faire cesser le martyre pour les animaux et le danger pour les êtres humains », a-t-il ajouté.

      Par ailleurs, Jean-Luc Mélenchon avait annoncé être complétement vacciné, mais favorable à une licence libre sur les vaccins.

      https://www.ladepeche.fr/2022/01/17/presidentielle-2022-jean-luc-melenchon-a-t-il-fait-huer-la-foule-contre-le

      Jean-Luc Mélenchon, dans son discours, ne dénonçait pas la vaccination, mais le manque d’initiatives prises pour stopper la crise sanitaire.

      Il y a aussi Mathias Wargon, l’urgentiste macroniste, qui semble super énervé sur twitter par rapport aux sifflements. D’un autre côté il est toujours énervé. Quant à la fake news…que dire ? Pour le coup je pense comme Mélenchon : le vaccin n’est pas tout et le pass vaccinal ne sert à rien. La preuve : Omicron baisse sans depuis quelques jours.

      Triste de l’assimiler aux antivax et de l’attaquer comme un Vulgaire Wargon sur des sifflements.

      Quelle déception face à votre obsession !

      Et n’oublions pas ce qu’est le macronisme de la part de Wargon : une appli pour apprendre que les urgences sont fermées faute de personnel !

      Le saviez-vous ? Il existe une appli en Ile de France qui permet de savoir si les urgences à coté de chez vous sont plus ou moins chargées en temps reel ! Oui oui ! Allez voir « Mes Urgences » sur IOS ou Android !!!

      Un gadget ridicule qui permet de masquer la paupérisation des services publiques hospitaliers.

    • « Si Mélenchon avait le moindre scepticisme s’agissant des vaccins - comme certains le laissent entendre ce soir -, plaiderait-il avec autant de force pour la levée des brevets qui a pour but d’élargir la vaccination à la population mondiale ? »
      Pierre Jacquemain

    • Et alors, la maladie se propage et alors ils inventent des passes sanitaires et des vaccins à une, deux, trois, quatre doses, sans fermer un seul élevage intensif et sans faire cesser le martyre pour les animaux et le danger pour les êtres humains

      Je suis désolé, Mélenchon sait parler, il est intelligent hein, il a répété assez de fois qu’il fallait parler intelligemment au « peuple » qu’il sanctifie, mais ça c’est quand même du discours de café du coin tant sur la forme que sur le fond, c’est minable, c’est faux (les chauve-souris ou pangolins peut-être à l’origine du virus ne sont pas issus d’élevages intensifs), c’est indigne de quelqu’un qui prétend représenter la « gauche ». Ce « ils inventent » là, tiens c’est marrant, lui qui parle d’admiration pour les ingénieurs, les techniciens, le « peuple » qui « sait », tout d’un coup ça semble se réduire à un ramassis de crypto-scientistes qui œuvre dans l’ombre. Lui qui parle de la France avec des trémolos dans la voix, il aurait pu rappeler que la recherche sur l’ARN a débuté en partie dans notre pays et qu’il faudrait se poser des questions sur pourquoi on n’a pas été capable de faire un vaccin, pourquoi la recherche est délabrée en France. Mais non, on préfère parler de surgelé, de « ils inventent » des trucs et des machins, comme un vulgaire péquin au comptoir du bar...

      Alors faute de mieux ailleurs, sans parler des autres casseroles qu’il traîne derrière lui, il aura peut-être des voix d’un tas de gens mais qui iront avec une pince à linge sur le nez, car vraiment ça fait pas rêver.

    • Ce « alors ils inventent », qui désigne à la vindicte publique les chercheurs (et chercheuses au passage) qui viennent de sauver quelques millions de vies, est honteux. Si Katalin Kariko, Uğur Şahin ou Özlem Türeci avaient été françaises ou affiliées à l’institut Pasteur, je suis sûr que JLM aurait trouvé à racler quelques miettes de fierté nationale au fond de sa casserole idéologique. Mais il se trouve qu’elle est hongroise aux Etats-Unis, et qu’ils sont turc/ques en Allemagne. Booooo.

  • Affaire Wendel : Ernest-Antoine Seillière l’ancien président du Medef jugé à partir de lundi pour une gigantesque fraude fiscale - ladepeche.fr
    https://www.ladepeche.fr/2022/01/15/affaire-wendel-ernest-antoine-seilliere-lancien-president-du-medef-juge-a-

    Ernest-Antoine Seillière, l’ancien président du Medef âgé de 84 ans, comparaît à partir de lundi avec douze autres personnes devant la 32e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Paris pour fraude fiscale. Ces cadres de la société d’investissement Wendel sont accusés d’avoir lors d’un montage financier complexe récupérer 315 millions d’euros en actions « en totale franchise d’imposition ».

    Ils sont soupçonnés d’avoir sciemment participé à un montage financier visant à tromper le fisc sur des montants colossaux : les anciens dirigeants de la société d’investissement Wendel, dont l’ex-président du Medef Ernest-Antoine Seillière, sont jugés à partir de lundi à Paris.

    Quinze ans après les faits, quatorze personnes doivent comparaître pendant trois semaines, au premier chef le baron Seillière, 84 ans, héritier de la dynastie Wendel, à l’époque président du conseil de surveillance et patron des patrons européens. À ses côtés, Jean-Bernard Lafonta, 60 ans, alors à la tête du directoire, ainsi que onze cadres - anciens et actuels - et un ex-avocat fiscaliste devront s’expliquer à la barre de la 32e chambre correctionnelle sur un programme ultrasophistiqué d’intéressement baptisé Solfur.
    315 millions d’euros récupérés en actions

    Ce savant schéma avait permis fin mai 2007 à quatorze responsables (l’un d’eux est depuis décédé) de récupérer 315 millions d’euros en actions soit 4,6% du capital de Wendel et ce, selon l’accusation, « en totale franchise d’imposition ».

    Pour le parquet national financier (PNF), le gain alors généré a été artificiellement placé, via l’interposition de sociétés, sous un régime de « sursis à imposition », dans le but de différer voire, in fine, d’éviter le paiement de l’impôt sur ces considérables plus-values. Une interprétation contestée par les prévenus, qui ont réfuté au cours des investigations toute intention de frauder, assurant que le montage respectait la loi et la jurisprudence administrative de l’époque.

    Leurs avocats, qui n’ont pas souhaité s’exprimer en amont du procès, vont plaider la relaxe. Lundi, le procès doit débuter par une bataille procédurale autour de questions de droit soulevées par la défense.
    Un groupe fondé en 1704

    Concomitante à une réorganisation globale, l’opération Solfur avait provoqué des remous au sein de Wendel, ancien géant sidérurgique devenu société d’investissement, toujours contrôlée par une holding familiale rassemblant un millier de descendants de Jean-Martin Wendel, fondateur du groupe en Lorraine en 1704.

    Dans les mois qui ont suivi, les difficultés de Saint-Gobain, dans lequel Wendel avait investi, mais surtout la crise financière de 2008, avaient entraîné une dégringolade de l’action. S’estimant lésés, certains cadres avaient engagé des actions en justice, dénonçant un montage désastreux au final.

    En décembre 2010, quelques jours seulement avant la prescription fiscale, tous s’étaient vus notifier un lourd redressement : 240 millions au total, en incluant les pénalités. Et en 2012, Bercy avait transmis à la justice une volée de plaintes pénales pour fraude fiscale, entraînant l’ouverture d’une information judiciaire.
    Un « Mozart de la finance »

    Les investigations se sont en particulier appuyées sur les échanges de mails sur l’élaboration du montage fin 2006 et début 2007, entre les dirigeants de Wendel, leurs équipes d’avocats et la banque JPMorgan Chase, dans lesquels le « risque fiscal » est minutieusement étudié.

    La banque américaine, initialement renvoyée en procès en 2016 pour complicité de fraude fiscale aux côtés des prévenus, sera cependant absente du tribunal. En septembre, elle a accepté de payer 25 millions d’euros d’amende via une transaction judiciaire pour clore les poursuites.

    Présenté comme un « Mozart de la finance » à son arrivée comme directeur général du groupe en 2001 à 40 ans, Jean-Bernard Lafonta, passé par la banque Lazard et la BNP, avait finalement démissionné en 2009 dans le sillage de cette affaire.
    Les prévenus risquent cinq ans d’emprisonnement.

    Condamné pour délits d’initié et diffusion d’informations trompeuses puis relaxé en appel, il doit être jugé à partir de lundi pour fraude fiscale mais aussi pour complicité : principal bénéficiaire (120 millions d’euros, devant M. Seillière, 79 millions), il est soupçonné d’avoir incité les cadres à se joindre à Solfur.

    Pendant les investigations, plusieurs d’entre eux ont affirmé n’avoir « pas eu d’autre choix » que d’accepter le « package », « clé en main », après s’être vu assurer de la « parfaite légalité et conformité fiscale ». Si certains ont longuement contesté le redressement fiscal, la quasi-totalité des cadres a finalement accepté une transaction avec le fisc.

    Un ancien avocat fiscaliste alors membre du cabinet réputé Debevoise & Plimpton, qui a contribué à façonner les délicats contours du montage, est lui aussi jugé pour complicité de fraude fiscale. Tous encourent 37.500 euros d’amende et cinq ans d’emprisonnement.

  • Covid-19 : rétrécissement du pénis et problèmes d’érection soudains peuvent être des symptômes de l’infection
    https://www.ladepeche.fr/2022/01/14/covid-19-les-hommes-contamines-ont-plus-de-chances-davoir-des-problemes-de

    Une pré-étude légèrement antérieure, publiée via la revue médicale spécialisée « Andrology », avait été menée en Italie sur le même thème, en étudiant le cas de 100 hommes, dont 75 avaient contracté le Covid-19. Chez les contaminés, 28% d’entre eux ont connu des dysfonctionnements érectiles, contre 9% chez ceux qui n’ont pas été infectés. D’où le nom donné à cette étude : « Mask up to keep it up », que l’on peut traduire par « Masquez-vous pour la garder droite ». Dans leurs conclusions, les chercheurs encouragent en effet les hommes à utiliser le masque et la vaccination pour prévenir les problèmes d’érection.

    C’est aussi ce qu’ont conseillé des urologues britanniques dans une vidéo largement diffusée sur internet, dans laquelle ils assurent que les hommes malades du Covid-19 ont 6 fois plus de chances de développer des dysfonctionnements érectiles.

  • Scandale de la Dépakine : Sanofi jugé responsable
    https://www.ladepeche.fr/2022/01/05/scandale-de-la-depakine-sanofi-juge-responsable-dun-manque-de-vigilance-et

    Le laboratoire Sanofi a été reconnu coupable d’un défaut de vigilance et d’information sur les risques de son médicament Dépakine pour le fœtus en cas de grossesse. Le médicament est accusé d’avoir provoqué des malformations congénitales et des troubles neuro-développementaux.

    Le tribunal judiciaire de Paris a estimé ce mercredi que Sanofi avait « commis une faute en manquant à son obligation de vigilance et à son obligation d’information » sur les risques de son médicament Dépakine pour le fœtus en cas de prise pendant la grossesse. Il a par ailleurs jugé « recevable » l’action de groupe présentée par l’association de victimes de la Dépakine contre le laboratoire, ouvrant la voie à une première judiciaire en France dans le domaine de la santé. Sanofi a annoncé son intention de faire appel du jugement.
    . . . . . .

    #santé #dépakine #big_pharma #sanofi #france #médicaments #depakine

  • Covid-19 à l’école : le protocole sanitaire assoupli quatre jours à peine après la rentrée - ladepeche.fr
    https://www.ladepeche.fr/2022/01/06/covid-19-a-lecole-le-protocole-sanitaire-assoupli-quatre-jours-a-peine-apr

    - la nouvelle règle : plus besoin de faire le parcours des tests. Si un nouveau cas positif apparaît dans une classe dans un délai inférieur à sept jours par rapport au précédant, les trois tests resteront valables pour la semaine même si de nouveaux cas sont détectés dans les jours qui suivent. Si un nouveau cas positif est détecté plus de 7 jours après le précédent cas positif, le parcours des trois tests à J0, J+2 et J+4 devra alors être recommencé.

  • Je crois que l’adoption de la Déclaration de Great Barrington n’a jamais été aussi ouvertement assumée par le gouvernement.

    Covid-19 : règles d’isolement, 3e dose, fin de la 5e vague,... ce qu’il faut retenir des déclarations d’Olivier Véran au JDD - ladepeche.fr
    https://www.ladepeche.fr/2022/01/02/covid-19-regles-disolement-3e-dose-fin-de-la-5e-vague-ce-quil-faut-retenir

    D’après Olivier Véran, cette vague pourrait être « la dernière ». En effet, la forte contagiosité du variant Omicron inquiète, mais est aussi, paradoxalement, porteuse d’espoir selon le ministre qui affirme : "Omicron est tellement contagieux qu’il va toucher toutes les populations du monde. Il va entraîner une immunité renforcée : on sera tous plus armés après son passage."

  • Des chercheurs toulousains seront les premiers à utiliser le télescope James Webb - ladepeche.fr
    https://www.ladepeche.fr/2021/12/27/des-chercheurs-toulousains-seront-les-premiers-a-utiliser-le-telescope-jam

    Comment participez-vous à cette mission ?

    Je coordonne une équipe (1), la seule française parmi les 13 sélectionnées (sur 200 candidates), qui participera à la science du début de mission du télescope. Pendant les premières heures de fonctionnement, l’objectif est de démontrer la performance des instruments et les possibilités scientifiques qui s’ouvrent avec son utilisation. Nous pourrons utiliser le télescope dès cet été, après la fin de son déploiement et les réglages. Quand le télescope James Webb sera opérationnel, nous serons les premiers à l’utiliser et nous pourrons lui demander de pointer où nous voulons.

    Et qu’allez-vous viser ?

    Nous avons porté notre choix sur la nébuleuse d’Orion. Il s’agit de la pouponnière d’étoiles la plus proche de nous, un endroit où se forment actuellement des étoiles et des planètes, représentatif de l’environnement dans lequel s’est formé le système solaire. Cette région a déjà été très observée mais il est important, lorsqu’on utilise un nouvel instrument, de se situer et d’avoir des éléments de comparaison. Avec ce télescope, qui doit fournir des performances bien supérieures, nous allons pouvoir obtenir des données nouvelles, des détails impossibles à voir précédemment.

    « Grâce à l’IRIT, nous travaillerons avec des algorithmes de fusion qui permettront de combiner les meilleures performances de deux instruments »

    Et d’ici là qu’allez-vous faire ?

    Notre équipe -une vingtaine de personnes issues de trois laboratoires (1)- prépare les observations. Nous allons tout définir pour préciser nos commandes au Space Telescope Science Institute de Baltimore. Comme pour les opérations sur Mars, les choses ne se font pas en temps réel et nous devrons attendre 12 heures avant de recevoir les résultats sans possibilité de recommencer. Nous travaillons aussi sur l’analyse des observations, notamment sur des algorithmes qui permettront de traiter les images brutes en enlevant les données parasites. Et, grâce aux équipes de l’IRIT, nous aurons des algorithmes de fusion qui permettront de prendre les informations de deux instruments différents sur James Webb pour utiliser les meilleures performances de chacun et les combiner. C’est unique, c’est une spécificité toulousaine et ça intéresse beaucoup la communauté scientifique internationale.
    (1) Au niveau Toulousain, l’équipe comporte des scientifiques de l’IRAP, Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse ; IRIT, Institut de recherche en informatique de Toulouse ; LCPQ, Laboratoire de Chimie et Physiques Quantiques de Toulouse ; CNES, Centre national des études spatiales. Au niveau international, le projet est co-piloté avec l’IAS (Orsay) et l’université de London (Canada).

  • #fait_divers
    Cadavres découverts près de Toulouse : persuadé d’être le fils de Dieu, le magnétiseur « croyait aux théories apocalyptiques » - ladepeche.fr
    https://www.ladepeche.fr/2021/12/24/macabre-decouverte-chez-un-magnetiseur-pres-de-toulouse-persuade-detre-le-

    Au lendemain de la macabre découverte de deux femmes mortes depuis plusieurs semaines, les questions sont nombreuses. Comment Christian et sa femme Cécile ont pu vivre avec le corps de Madeleine, 91 ans, à l’étage de cette grande maison, située à Saint-Jory, une commune du nord du département de la Haute-Garonne ? Puis lorsque Cécile est décédée à son tour, à l’âge de 66 ans, pourquoi Christian n’a pas donné l’alerte ? Sans un coup de téléphone du frère de Madeleine à la police municipale, parce qu’il s’inquiétait de ne pas avoir de nouvelle de sa sœur, les corps auraient pu être découverts bien plus tard.

    Lorsque les gendarmes l’ont sorti de sa maison ce jeudi 23 décembre vers 18 heures, Christian, un homme à l’apparence hirsute, était en pyjama. Avec ces longs cheveux blancs ébouriffés, il paraissait avoir pris 10 ans, n’arrivait pas à marcher, encore moins à entrer dans le véhicule des forces de l’ordre.

    Ces entretiens avec les psychiatres commencés jeudi soir ont confirmé son état de fragilité. Ce magnétiseur de 63 ans n’a pas vraiment donné d’explication. Il jongle entre le rationnel et le délire. Il semblerait que cet homme, très réputé pour ses dons, soit persuadé d’être un envoyé de Dieu. Avec la pandémie du Covid, il aurait, selon plusieurs témoins, tenu des propos apocalyptiques. « Cécile et lui annonçaient que la fin du monde était très proche », assure un témoin. Sur place ce jeudi soir, les enquêteurs de la communauté de brigades de la gendarmerie de Saint-Jory et ceux de la brigade de recherches de Toulouse Saint-Michel ont d’ailleurs constaté que le couple conservait des kilos de nourriture dans un coin de la maison. Une réserve susceptible de les faire vivre plusieurs semaines sans voir le jour.
    Sa femme était sous-alimentée

    Ces derniers mois, cet ancien accordeur de piano, sa mère et son épouse se faisaient d’ailleurs très discrets. Les voisins pensaient que Madeleine avait été placée en maison de retraite. La vérité serait bien plus glauque. Selon l’une des hypothèses les plus probables, Christian aurait découvert le décès de sa mère entre les mois de septembre et celui d’octobre. Ce malvoyant aurait alors refermé la porte de son appartement à clé.

    Durant cette période, sa femme Cécile semblait elle aussi en perdition. Ceux qui l’ont croisée assurent qu’elle avait perdu des dizaines de kilos en peu de temps. Avait-elle cessé de s’alimenter ? Si oui, quel rôle Christian a-t-il joué ? Ce sexagénaire, visiblement conscient que sa mère était décédée depuis des mois, assure qu’il n’a découvert la mort de sa compagne que jeudi matin.

    Lorsque les policiers municipaux sont entrés, il aurait immédiatement dit qu’il risquait d’avoir des soucis avec les gendarmes. Un aveu ? L’enquête devra le déterminer. Les deux corps retrouvés ne présentent pas de blessures apparentes mais la piste d’un empoisonnement n’est pas totalement exclue. Il faudra attendre les résultats de l’autopsie, normalement ce lundi, pour en savoir plus. En attendant, Christian devrait de nouveau être auditionné par les militaires.
    Un client du magnétiseur témoigne : « Il avait changé, persuadé que la fin du monde était proche »

    Alain , commerçant à Saint-Jory, a du mal à comprendre ce qui s’est passé. Atteint de multiples douleurs au dos, il était un client du magnétiseur Christian qui dit-il « était au fil du temps devenu aussi un ami » . Bien que ne l’ayant plus fréquenté depuis un an, il se souvient de cet « homme très gentil, à l’écoute avec lequel on parlait de tout. C’était une belle personne qui aimait faire du bien. On ne le voyait cependant que très peu à l’extérieur. Il faisait des séances dans un cabinet à lui ; son épouse, Cécile, en faisait autant dans le sien. Il nous recevait bien dans une salle d’attente. Certains même lui amenaient des animaux où il se rendait sur place pour leur apporter des soins. Il ne demandait rien,on lui donnait la somme qu’on voulait, dix euros, vingt euros.... Parfois, certains ne le payaient pas ou donnaient quelque chose en échange. Pour ma part, c’était de la viande ou autre chose, de la nourriture en tout cas car, de toute évidence, il aimait bien manger ».

    Le commerçant se remémore sans problème ces moments passés dans « cette maison qui recevait beaucoup de monde. Au point qu’il y avait eu des problèmes de stationnement car les voitures étaient nombreuses sur le bord de la route », dit-il. Mais pour Alain, « les choses avaient changé ces derniers temps » . Et d’expliquer : « Christian ne sortait quasiment plus en ville avec son épouse qui venait seule au marché. Puis elle aussi a vraiment changé au fil des mois. C’était une femme qui se portait bien mais qui, en quelque temps, avait beaucoup maigri. Elle était squelettique ! Elle s’était coupé les cheveux, on ne la reconnaissait pas. Elle ne venait plus me voir non plus alors qu’on discutait avant, je n’ai jamais trop su pourquoi ».

    Le commerçant avoue aussi avoir entendu le magnétiseur évoquer" la fin du monde". « Il parlait de cela depuis le covid mais aussi avant. On ne sait pas ce qui se passait alors dans sa tête. Je le laissais dire car il soignait très bien, ce qui m’importait le plus. Cette affaire m’attriste, c’est épouvantable de terminer sa vie ainsi... ».

  • Aéronautique : la 5G pourrait perturber jusqu’à 350 000 vols par an et causer des annulations, alerte l’aviation américaine - ladepeche.fr
    https://www.ladepeche.fr/2021/12/20/aeronautique-la-5g-pourrait-perturber-jusqua-350-000-vols-par-an-et-causer

    Des milliers de retards et d’annulations de vols chaque année à cause de la 5G ? C’est la crainte une nouvelle fois soulevée ce lundi 20 décembre par le secteur de l’aviation, par la voix de l’association « Airlines for America ».

    D’après le média américain Bloomberg, les responsables du secteur aéronautique outre-Atlantique ont estimé mercredi dernier que « jusqu’à 350 000 vols par an, sur la base des hypothèses les plus pessimistes », pourraient être perturbés par le service 5G, dont les fréquences de fonctionnement sont très proches de celles utilisées par les altimètres radar, indispensables lors des séquences d’atterrissage en conditions de visibilité faible.

    La fréquence d’émission de ces radioaltimètres est en effet comprise en 4,2 et 4,4 GHz, alors que celle de la 5G se situe aux alentours de 3,5 GHz.

    « Ce que cela signifie, mesdames et messieurs, c’est que de nombreux vols vont être annulés », a ainsi déclaré Jeffrey Shane, un ancien responsable de l’industrie du transport aérien, qui s’exprimait devant le gouvernement américain le 10 décembre dernier.
    « Culture de la peur »

    Depuis des mois, le secteur aéronautique lutte pour que des mesures soient prises de réduction des émissions issues de la 5G aux abords des aéroports, pour éviter tout problème d’interférences. En France, la Direction générale de l’aviation civile a d’ailleurs obtenu une limitation du niveau de puissance des émissions à proximité des 17 aéroports du territoire certifiés pour des opérations d’atterrissage en tout temps. Elle recommande, en outre, que « tous les appareils électroniques compatibles en 5G soient mis en mode avion ou éteints » à bord de la cabine.

    De son côté, le secteur des télécommunications maintient que les craintes d’interférences critiques pour l’aviation sont infondées. « L’industrie de l’aviation entretient une culture de la peur basée sur des informations infondées, et des faits délibérément erronés. La 5G fonctionne en toute sécurité et sans causer d’interférences nuisibles aux opérations aériennes dans près de 40 pays à travers le monde », a ainsi rappelé Nick Ludlum, vice-président du groupe commercial qui comprend ATles deux principales entreprises de télécoms américaines.

  • Covid-19 : on vous explique pourquoi le nouveau variant détecté en Afrique du Sud est considéré comme « une menace majeure » - ladepeche.fr
    https://www.ladepeche.fr/2021/11/25/covid-19-on-vous-explique-pourquoi-pour-le-nouveau-variant-detecte-en-afri

    Le variant B.1.1.529 présente un nombre « extrêmement élevé » de mutations et « nous pouvons voir qu’il a un potentiel de propagation très rapide », a déclaré le virologue Tulio de Oliveira, lors d’une conférence de presse en ligne chapeautée par le ministère de la Santé. Son équipe de l’institut de recherche KRISP, adossé à l’Université du Kwazulu-Natal, avait déjà découvert l’année dernière le variant Beta, très contagieux.

    #SARS-CoV2 #variants

    • C’est vraiment pas d’chance s’il y a des variants et si ça casse toute la dynamique positive mise en place par nos zélites. Comme dit l’autre, en même temps, c’est pas que c’est un échec, c’est que ça n’a pas marché.

      Le coup de la 3ème dose pour continuer à avoir le pass, j’avoue, hier soir, ça m’a rendu grognon. Parce que pour le coup, je voyais arriver la 4ème et 5ème dose... alors même que le monde de la recherche semble s’être totalement désintéressé du sujet.

    • Nouvelle souche virale. Thread by Pr_Logos
      https://threadreaderapp.com/thread/1463620077643829256.html

      1/ Nouvelle souche virale. Thread.
      Le mutant du Botswana, B.1.1.529, a 32 points de mutation à la protéine Spike. C’est beaucoup, et ça ouvre la possibilité qu’il soit mal reconnu par le système immunitaire…

      C’est le scenario redouté pour cet hiver.

      3/ Si le graphique du Financial Times est correct, c’est un monstre. Une transmissibilité accrue d’un facteur gigantesque.

      etc...

    • C’est pas pour se faire peur. C’est juste pour dire qu’on en parle depuis des mois. Comme l’aérosolisation dont la première étude explicite sur le sujet date du printemps 2020. Ou le Delta, dont la Grande Bretagne parle depuis Mars-Avril 2021.

      Notre super-équipe de vainqueurs, ils ont décidé que le pire de cette crise, c’était de porter le masque. Et que la meilleure récompense qu’ils pouvaient nous faire, c’était de ne plus nous « obliger » à le porter. Et le pire, c’est qu’ils y croient eux même. Heureux de pouvoir recevoir du monde dans les palais, sans masques ni distanciation.

      Ils ne se rendent pas compte de la violence du contre-choc que cela représente, d’avoir décidé de faire croire que c’était terminé cet été, d’avoir décidé que tout le monde pouvait faire comme si on pouvait tout refaire comme avant... et là, au bout d’un petit mois de vie « quasi-normale », constater que rien n’est résolu, et que même, d’ailleurs, ça va être encore pire, parce que « business as usual », on n’a toujours pas investi dans la santé, car c’est aux copains du privé de le faire et qu’en fait, on a continué à désinvestir, comme dans l’enseignement, d’ailleurs. On radote. Je radote. On ne cesse de répéter la même chose. Et il faut faire la 3ème dose, sinon couic, plus de vie sociale. J’ai envie de dire « pourritures ». J’ai des envies de batte de baseball et de pétage de genoux. Mais faut pas le dire. Faut juste le faire. Comme les flics qu’on envoie dans les Caraïbes, pour faire comprendre qu’il n’y a pas d’alternatives, faut laisser l’eau ne pas couler, faut laisser le chlordécone tuer les gens sans punir les coupables, faut laisser la misère, parce que. On radote. Et ils se serrent les coudes. Autour de Hulot, autour de Darmanin, autour de DSK. Jusqu’à ce qu’ils puent trop, et alors on les envoie à Cnews, où le patron nous emmerdent tous de très haut, nous les puritains qui ne supportons plus les prédateurs, à la Ma*, à la Mo*, à la Ze*. Où le patron les héberge et les met au boulot, protégé par des cordons de CRS, comme hier à la Guillotière à Lyon, provocation obscène sous protection policière. On radote. Et on s’y complait. On continue à faire comme s’il n’y avait pas de solution. Voter ? Non. Ils sont tous pareils. Ils sont trop. Pas assez. On radote.

    • Apparemment, on parlait aussi de reprise épidémique depuis 2 mois. Mais là encore, les épidémiologistes auto-proclamés se sont fait surprendre par l’effet de surprise. Fulgurant (qu’ils disaient) ...

      https://threadreaderapp.com/thread/1439939177357975558.html

      1/21
      Pourquoi le rebond épidémique automnal 2021 va être plus long à percevoir que l’an dernier ?
      Petit thread pour éviter les mauvaises surprises dans les semaines à venir...
      2/21
      Tout d’abord pourquoi s’attendre à un rebond !?
      A] Rentrée scolaire sans vaccination des enfants et sans sécurisation sanitaire des établissements
      B] Rentrée « socio-économique » avec densité+++ dans les transports, entreprises, commerces...
      3/21
      C] ↘ des activités de plein air et retour dans les espaces clos à une période de l’année où leur aération tend à ↘
      D] Persistance du variant Delta hautement transmissible au sein d’une pop majoritairement immunisée via vaccination donc sans immunité mucosale...
      4/21
      Alors pourquoi un rebond plus long à percevoir que l’an dernier ?
      A] Vaccination et ↘↘ des formes symptomatiques d’infection.
      En moyenne, les études récentes montrent une ↘ de 78% des formes symptomatiques d’infection induites par Delta
      cdc.gov/coronavirus/20…
      Coronavirus Disease 2019 (COVID-19)
      CDC provides credible COVID-19 health information to the U.S.
      https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/science/science-briefs/fully-vaccinated-people.html
      5/21
      Cela signifie que la fréquence des formes d’infection conduisant le plus souvent à un dépistage, est ~4,5x plus faible que l’an dernier à la même période (avant vaccination).
      Ce n’est qu’un ordre de grandeur car Delta est plus virulent que les variants antérieurs...
      6/21
      Cette estimation ne tient pas compte non plus de l’atténuation immunitaire au cours du temps.
      C’est donc simplement un ordre de grandeur grossièrement estimé sur la seule efficacité vaccinale issues des données en « vie réelle ».
      7/21
      B] Vaccination et ↘↘ du dépistage
      Les motivations d’un dépistage sont triples :
      – infection symptomatique (maladie)
      – obligation réglementaire (pass, voyage...)
      – enquête de contact tracing
      8/21
      Avec désormais 64% de la population complètement vaccinée, nous avons au moins 64% de la population chez qui le dépistage s’est effondré :
      avec 4,5x moins de maladie chez les vaccinés, le recours au dépistage est au moins 4,5x faible...
      9/21
      L’obligation réglementaire de dépistage est levée du fait de la vaccination, ce qui réduit encore le recours au dépistage.
      Enfin, même si les vaccinés sont censés être inclus dans le contact tracing, l’ampleur du dépistage y est anecdotique (tracing déficient en France)...
      10/21
      Ainsi, on observe un fort ralentissement de l’activité de dépistage, malgré le pass sanitaire et les millions d’éligibles tjs pas vaccinés (ce qui interroge d’ailleurs sur l’application réelle de ce pass sanitaire)
      11/21
      On ne peut donc plus percevoir un rebond épidémique précocement via les indicateurs virologiques car l’activité de « testing » est désormais monopolisée par les asymptomatiques non-vaccinés qui valident leur pass sanitaire via des tests réguliers (cf. BEH)
      12/21
      Il va donc falloir attendre un impact de ce rebond sur la morbi-mortalité (↗ des formes symptomatiques, ↗ de la tension hospitalière...).
      Et pour cela il va au moins falloir attendre une circulation virale ~4,5x plus forte que celle qui « sonnait l’alerte » avant 💉
      13/21
      En reprenant le Re observé avec la vague estivale 2021 (Delta), on peut estimer ce retard à la détection.
      Cet été le Re a atteint 1,68.
      Avec une telle dynamique, le nombre de cas DÉTECTÉS double tous les ~7 à 10j...
      14/21
      Pour avoir une ↗ de ~4,5x sur le nombre de cas détectés, il faut donc un délai de ~19 jours.
      Ceci nous permet d’estimer grossièrement le « retard » à l’alerte...
      15/21
      Si avant la vaccination il fallait environ 3 semaines pour commencer à percevoir l’effet d’un évènement sur la progression épidémique, il faudrait désormais au moins 21+19 = 40 jours pour avoir la même perception !...
      16/21
      Tout ceci sous réserve que le Re soit au moins aussi fort que cet été, et que le recours au dépistage en cas d’infection symptomatique reste au même niveau (ce qui n’est pas garanti avec le déremboursement prochain des tests)...
      17/21
      Donc pour percevoir le rebond induit par la rentrée du 01/09/2021, il faudrait au moins attendre jusqu’au 12/10/2021...
      C’est ballot, on dérembourse les tests à partir du 15/10 ! 😅
      18/21
      L’allègement des mesures sanitaires est annoncé pour mercredi (décisions du Conseil de Défense), alors qu’on n’est même pas à la moitié de la période « critique » de surveillance épidémiologique post-rentrée !
      19/21
      Après >20 mois de pandémie, et la répétition inlassable des mêmes erreurs de relâchement quand il faut au contraire renforcer la prévention pour maintenir les bons résultats, et quand revient sans cesse le discours du « retour des jours heureux », il y a de quoi être agacé+++
      20/21
      Nous avons les tests, nous avons 4 vaccins efficaces+++, nous avons l’expérience de 20 mois décuplée par autant de pays qui ont été concernés, nous avons « l’habituation » aux mesures barrières, nous avons la connaissance des modes de transmission...
      21/21
      Avec tout ça, il serait légitime d’espérer ne pas avoir de nouveau rebond...
      Encore faut-il tenir compte de ces données et les exploiter à bon escient.

    • 7/ Le principe de précaution invite à agir de toute urgence, dans l’incertitude. En Angleterre, les liaisons aériennes avec les pays d’Afrique du sud ont été restreintes. Pr Logos
      https://bbc.com/news/uk-594242

      « And again. Couper les ponts aériens en amont semble un truc malin. Mais épidémiologiste premier décidera en fonction du temps qu’il fait. »

    • #B.1.1.529 : c’est la désignation scientifique du nouveau variant. Pour le grand public, il a été baptisé variant « nu » (de la lettre ν de l’alphabet grec correspondant au n de l’alphabet latin)

      Sur Twitter, il est qualifié d’horreur, de cauchemar absolu : 5 fois plus transmissible que « delta » et surtout possibilité d’échappement immunitaire.
      Les états membres de l’UE (dont la France) ferment leurs aéroports aux vols en provenance d’Afrique australe.
      Les indices boursiers plongent, tout comme le prix du baril de brent ...

      https://www.boursorama.com/bourse/actualites/vendredi-noir-les-investisseurs-saisis-par-la-peur-d-un-nouveau-variant-

      https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/nouveau-variant-du-covid-19-les-cours-du-petrole-s-effondrent-48d66897f3

      C’est la #panique ...

      A une échelle proche : 4 cas détecté en Israël (dont un en provenance du Malawi), et un cas détecté en Belgique.
      On n’ose imaginer combien sont passés sous les radars ...

      La constellation des mutations de B.1.1.529 (il y en a plus d’une trentaine sur le spicule) est une galerie des horreurs, avec de multiples mutations associées à des gains en transmissibilité ou en échappement immunitaire.

      https://twitter.com/Panda31808732/status/1464197382221012993

      Took a look at the spike mutations in B.1.1.529 this evening, and colour coded them (details below)...there is...not much green.🧵 Image
      First the obviously bad stuff (red): nine mutations seen in previous VOCs. There’s a lot of overlap already among VOCs (convergent evolution), but this variant has an unprecedented sampling from mutations previously seen in Alpha, Beta, Gamma and Delta separately.
      In orange are three mutations that are probably meaningful biological changes for the virus, but not previously seen in VOCs. Two from VUI level lineages that likely had modest advantages over original virus, and E484A which is at a key site in the receptor binding domain.
      Next eleven things seen rarely or never before (blue) that may be functional and just new to us, or may be a side-effect of whatever process led to so many mutations in this lineage (i.e. either neutral or mildly deleterious). Need more data on these.
      In green is just D614G, which has been fixed in all SARS-CoV-2 since early 2020.
      Finally, three shades of purple which are new (not in previous VOCs) but have some other data to suggest they may be functional. First is a deletion/substitution/insertion hotspot in the N terminal domain, that may be further remodelling the protein structure there.
      Then there’s a group of 4 nearby substitutions (3 in the space of 5 amino acids) that have not been seen before, but are so close together that I doubt its coincidence. They are also very close to the (previously conserved) binding site of sotrovimab, a therapeutic antibody. Image
      Finally S477N and Q498R, predicted in an experimental evolution paper to substantially increase ACE2 binding together with N501Y, but only seen in the wild separately or rarely. Seeing this full combination now (along with everything else) is grim.
      SARS-CoV-2 variant prediction and antiviral drug design are enabled by RBD in vitro evolution - Nature Microbiology
      Evolution of the SARS-CoV-2 spike protein receptor-binding domain in vitro recapitulates SARS-CoV-2 variant emergence and produces an effective antiviral spike receptor-binding domain variant.
      https://www.nature.com/articles/s41564-021-00954-4
      There are also multiple (possibly funcitonal) mutations in genes other than spike: notably R203K and G204R in nucleocapsid, which were recently shown to be key in increasing transmissibility, and are present in all VOCs to date.
      AAAS
      https://www.science.org/doi/10.1126/science.abl6184
      So the mutation profile is bad (as @PeacockFlu and others have already pointed out). We don’t yet know how they act together, or how a virus with so many changes will behave.
      We need to learn more, fast. To end on a hopeful note, it’s mind-blowing how quickly we’ve got this far. Kudos to @Tuliodna et al for getting this out, and setting the global scientific community onto experiments to answer more of these questions. Let’s get to work.

      https://pbs.twimg.com/media/FFETuhlXsAQKKHe?format=jpg&name=large

      https://twitter.com/jcbarret/status/1463975708770897923

    • D’après ce que j’ai entendu, l’Afrique du Sud est LE réservoir à variant planétaire en raison de la quantité d’immuno-déprimés en mesure de pratiquer un affinage longue durée du virus. Ils ont en particulier le plus haut taux de malades du VIH sans traitement.

      On peut toujours essayer de couper les ponts [aériens] directs avec eux, mais les voyages business ou tourisme indirects vont continuer à transporter du variant frais à travers le monde, j’imagine.

    • De toute façon, je pense que le mal est fait. Ce nouveau variant s’est déjà diffusé au niveau mondial. Perso, ça fait une semaine que j’ai vu passer l’info. Une semaine à mon humble niveau d’information. Combien de semaines précédentes se sont écoulées avant que l’alerte soit lancée ?

    • Quand est-ce que l’Union Européenne va cesser de s’opposer à la levée de la propriété industrielle sur les brevets des vaccins ? (cela peut être limité aux pays pauvres, sur lesquels les labos ne feront de toute façon jamais les profits qu’ils font dans les pays riches).
      Les dons de vaccins ne seront jamais suffisants, et l’Afrique du Sud a les usines pour fabriquer ces vaccins.

      Biden a demandé cette levée de la propriété industrielle sur les brevets des vaccins :

      https://www.reuters.com/article/sante-coronavirus-vaccins-derogations-idFRKBN2CN0BQ

      Actes criminels sur les populations migrantes, accaparement des vaccins, et refus de céder la propriété industrielle des vaccins aux pays pauvres : UNION EUROPÉENNE = UNION BARBARE.

  • « On peut débattre de tout, sauf des chiffres. »

    Le message du gouvernement diffusé depuis plusieurs semaines dans les médias était erroné. La part de non vaccinés parmi les malades hospitalisés a été surévaluée.
    https://www.ladepeche.fr/2021/10/29/covid-19-8-personnes-sur-10-hospitalisees-ne-sont-pas-vaccinees-pourquoi-c

    Ce vendredi 29 octobre dans la matinée, des statistiques plus "propres" ont été publiées.

    Ce vendredi 29 octobre dans la matinée, de nouvelles données sur la part de non vaccinés dans les malades Covid-19 hospitalisés ont été publiées. Cette part a été surévaluée, suite à un problème de méthode de calcul.

    Depuis plusieurs semaines, un message du gouvernement est diffusé à la télévision, comme à la radio ou encore sur les réseaux sociaux. « Aujourd’hui en France, 8 personnes sur 10 hospitalisées à cause de la Covid-19 ne sont pas vaccinées. On peut débattre de tout, sauf des chiffres », dit-il.

    Cependant, ces chiffres ne seraient pas totalement véridiques, puisqu’ils se baseraient sur des indicateurs imprécis, rapporte Le Parisien. L’efficacité des vaccins ne serait en revanche pas remise en cause.

    En octobre, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) du ministère de la Santé s’en est d’ailleurs rendu compte, puisqu’elle a cessé la publication de ces messages. Ce vendredi 29 octobre dans la matinée, des statistiques plus « propres » ont été publiées, elles sont issues d’une nouvelle méthodologie.

    Selon le quotidien parisien, la méthode « d’appariement » serait la cause de ces « mauvaises » données. Cette méthode consiste à croiser les différentes bases de données, SI-VIC pour les hospitalisations et les décès ; VAC-SI pour la vaccination. Seulement, certains patients n’apparaissaient pas dans ces données, car « les algorithmes ne traitaient pas identiquement les personnes ayant un espace ou un tiret dans leur nom ou prénom ». De ce fait, le nombre de malades hospitalisés et non vaccinés était surévalué.

    Une nouvelle technique permet donc de prendre en compte les patients « non appariés ». Elle rapporte donc qu’environ 6 patients positifs au Covid-19 et hospitalisé sur 10 ainsi que 6 patients admis en soins critiques sur 10 sur la semaine du 11 au 17 octobre n’étaient pas vaccinés. Le premier message erroné faisait état de 8 patients pas vaccinés. Conclusion : 4 personnes hospitalisées sur 10 ont reçu au moins une dose, le plus souvent elles étaient complètement vaccinées.

    « Le chiffre de 8 personnes hospitalisées sur 10 ne sont pas vaccinées reste valable jusqu’à la mi-août s’agissant des hospitalisations en soins critiques » détaille cependant la Drees dans une note méthodologique.

  • Covid-19 : « 8 personnes sur 10 hospitalisées ne sont pas vaccinées » pourquoi ce chiffre est erroné ? - ladepeche.fr
    https://www.ladepeche.fr/2021/10/29/covid-19-8-personnes-sur-10-hospitalisees-ne-sont-pas-vaccinees-pourquoi-c

    Une nouvelle technique permet donc de prendre en compte les patients « non appariés ». Elle rapporte donc qu’environ 6 patients positifs au Covid-19 et hospitalisé sur 10 ainsi que 6 patients admis en soins critiques sur 10 sur la semaine du 11 au 17 octobre n’étaient pas vaccinés. Le premier message erroné faisait état de 8 patients pas vaccinés. Conclusion : 4 personnes hospitalisées sur 10 ont reçu au moins une dose, le plus souvent elles étaient complètement vaccinées.

  • # Paris : Agression de La députée de l’Hérault, Coralie Dubost, vol d’une rolex
    https://www.ladepeche.fr/2021/10/20/la-deputee-coralie-dubost-ex-compagne-dolivier-veran-violemment-agressee-a

    Coralie Dubost, députée LREM de la 3e circonscription de l’Hérault, a été agressée à Paris ce mardi 19 octobre au soir, comme le rapporte la chaîne d’information en continu CNEWS https://www.cnews.fr/france/2021-10-20/paris-la-deputee-coralie-dubost-agressee-et-depouillee-avec-son-compagnon-1140 ce mercredi. Il s’agirait d’un acte « crapuleux », précise la chaîne, qui ajoute que plusieurs objets du conjoint de la parlementaire lui auraient été dérobés, comme une montre de marque Rolex, ainsi que son portefeuille.

    L’ancienne compagne du ministre de la Santé, Olivier Véran, sortait du restaurant avec son compagnon, quand ils se seraient fait attaquer par « trois ou quatre individus », alors que les deux victimes étaient sur le chemin du retour vers chez elle. Le sac à main de Coralie Dubost et l’ensemble de ses autres effets personnels lui auraient également été dérobés, d’après nos confrères de Midi Libre https://www.midilibre.fr/2021/10/20/herault-la-deputee-coralie-dubost-victime-dune-violente-agression-avec-son . Le montant total du préjudice s’élèverait à plusieurs milliers d’euros.

    Fort heureusement, les deux victimes n’ont pas eu à être hospitalisées. La députée était même présente ce mercredi à l’Assemblée Nationale, où elle a tenu ses engagements après avoir été examinée par le médecin de l’Assemblée, précise Midi Libre.

    Une enquête a été ouverte pour vol avec violence en réunion.

    #rolex #Députée #EnMarche #agression #violence #Hérault

  • Conséquence des mesures sanitaires, les généralistes allemands signalent une hausse des maladies infectieuses chez les enfants
    https://www.letemps.ch/sciences/consequence-mesures-sanitaires-generalistes-allemands-signalent-une-hausse-m

    En Allemagne, l’association des médecins de famille met en garde contre les effets collatéraux des mesures de protection, notamment sur les enfants. Leurs systèmes immunitaires ne seraient pas suffisamment entraînés pour lutter contre les virus saisonniers

    L’association allemande des médecins généralistes s’inquiète d’une hausse des maladies infectieuses. Les mesures sanitaires mises en place depuis la propagation du nouveau coronavirus ont permis d’amoindrir les conséquences des épidémies saisonnières. Seulement, elles ont aussi entraîné un affaiblissement des systèmes immunitaires.
    . . . . .
    La suite payante, mais le titre suffit.

    #crise_sanitaire #covid-19 #sante #santé #coronavirus #sars-cov-2 #variant #covid #pandémie #vaccination #santé_publique

    • Rhume, angine, gastro... pourquoi tout le monde (ou presque) est malade en ce moment - ladepeche.fr
      https://www.ladepeche.fr/2021/10/10/rhume-angine-gastro-pourquoi-tout-le-monde-ou-presque-est-malade-en-ce-mom

      Les virus de l’hiver ont fait un retour en force depuis quelques semaines. Rhumes, angines ou gastro sévissent et personne, ou presque, n’y échappe. Après deux ans d’hyper-protection contre le Covid-19, l’immunité de la population générale pourrait avoir baissé.

      Nez qui coule, éternuements, mal à la gorge, quintes de toux, et fatigue générale. Si vous avez la chance d’y avoir échappé, vous connaissez probablement un membre de votre famille, de vos amis ou de votre entourage professionnel qui a contracté un des virus traditionnels de l’hiver. L’organisation de la surveillance coordonnée des urgences confirme, dans une publication du 7 octobre, que les infections respiratoires sont en hausse depuis presque un mois. « L’hypothèse d’une épidémie en 2021-2022 doit être considérée », affirme de son côté le Conseil scientifique.

      L’an dernier, de nombreux Français y avaient échappé. Dans une période comprise entre la rentrée et le second confinement, le port du masque, la désinfection des mains et le respect de la distanciation sociale étaient encore la règle. Et tous ces gestes étaient fortement respectés. Ce qui n’est plus forcément le cas de tous cet automne.
      Éviter la bise et le serrage des mains

      « Il est tout à fait possible que l’immunité de la population générale ait diminué », explique l’épidémiologiste Sibylle Bernard-Stoecklin dans une vidéo mise en ligne par Santé publique France. « Du fait de cette baisse de l’immunité collective vis-à-vis du virus », il est possible que « les épidémies de cette année soient de plus grande intensité ».

      Comme le rappelle l’épidémiologiste Jonathan Roux au Figaro, « la bise et le serrage des mains favorisent grandement la propagation des virus ». Nous voilà prévenus.

      La Dr Fabienne Kochert, présidente de l’association française de pédiatrie ambulatoire", va plus loin. « Il faut garder en tête les mesures barrières de base comme une hygiène rigoureuse des mains. C’est typique avec la gastro : c’est une maladie des mains sales ». Les spécialistes des enfants ont déjà observé une hausse des pathologies ORL et respiratoires chez les enfants. Le nombre de bronchiolites du nourrisson a augmenté de 23 % en France entre le 27 septembre et le 3 octobre, selon le réseau Sentinelles.
      La grippe attendue en novembre/décembre

      Au-delà de ces infections bénignes - mais gênantes - se profile l’arrivée prochaine de la grippe. Les premiers malades sont touchés en général en novembre ou décembre. Peu de Français et de Français avaient été touchés l’an dernier en raison là encore des gestes barrières et du second confinement, beaucoup moins strict toutefois que le premier.

      Les personnes fragiles et les personnes âgées pourront se faire vacciner en même temps pour la grippe et avec la troisième dose de vaccin contre le Covid-19, six mois après la seconde injection. La campagne officielle de vaccination contre la grippe débutera le 26 octobre.

      Pour passer l’hiver sans trop d’encombre, il est donc primordial de continuer à respecter les gestes barrières, de se laver régulièrement les mains et d’éviter de faire la bise ou de se serrer les mains.

  • La région Occitanie frappée par une hausse spectaculaire des décès durant l’été 2021
    https://www.ladepeche.fr/2021/10/04/infographie-la-region-occitanie-frappee-par-une-hausse-spectaculaire-des-d

    Le département est suivi par l’Hérault : le territoire a vu sa mortalité augmenter de 16% et compte le plus grand nombre de décès enregistrés au mois d’août : 1 090 personnes sont mortes dans le département héraultais au mois d’août.

  • Baisse historique du nombre de tués sur la route
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/baisse-historique-du-nombre-de-tues-sur-la-route-20210930

    Entre 2010 et 2019, les accidents ont été moins nombreux, avec une baisse de 18,7% en France métropolitaine (56.016 en 2019 contre 67.288 en 2010) quand la mortalité diminuait elle de 16,8% (3244 en 2019 et 3992 en 2010).

    Alors 3244 morts par an, ça fait un peu moins de 9 morts par jour. Ce qui en fait donc une grande cause nationale, avec force moyens de contrôle et de répression, des lois et des interdictions sans avoir besoin d’un « état d’urgence routier » pour les justifier, et des autorités qui communiquent régulièrement sur ces chiffres. (Ce qui ne me chagrine pas, par ailleurs.)

    Le Covid, dont on a bien compris qu’à partir d’octobre ça allait être assez largement terminé cette histoire, ou au pire on est au creux de la vague et il est grand temps de reprendre la vie comme avant, pile-poil maintenant que la situation est donc super-bonne, on tourne à 47 morts par jour.

  • #distanciation, #masques #covid-19

    Covid-19 : Emmanuel Macron évoque « un allègement des contraintes » dans certains départements

    À voir la photo, on se rend compte que la distanciation sociale, les gestes barrières, toussa, c’est pas trop son truc, hein, au roitelet… Déjà qu’il a foutu le covid à toute la Polynésie, faudrait pas récidiver, quand même…

    Gloire à notre suprême leader et grand timonier ! C’est la Providence qui nous l’envoie

    Photographie La Dépêche : https://www.ladepeche.fr/2021/09/15/emmanuel-macron-chante-lecole-est-finie-de-sheila-avec-des-badauds-9792424

    #décès #mortalité #doliprane #santé #pass_sanitaire #coronavirus #confinement #crise_sanitaire #vaccination #pandémie #EnMarche

  • Livret A : dans 3 départements d’Occitanie, on épargne plus que dans le reste du pays - ladepeche.fr
    https://www.ladepeche.fr/2021/09/08/livret-a-3-departements-doccitanie-epargnent-plus-que-le-reste-du-pays-977

    111 milliards d’euros épargnés en 2020. Avec ses confinements, restrictions des voyages internationaux et fermetures de commerces et restaurants ; l’année dernière n’a pas été placée sous le signe des dépenses. Les épargnes ont donc gonflé de manière inédite, et notamment le livret A, qui a enregistré une collecte nette de 26,1 milliards d’euros en 2020, contre 14,5 milliards en 2019, informe Le Parisien.

    Selon les données dévoilées ce mardi 7 septembre par la Banque de France, cette épargne n’est pas égale sur tous les territoires. Malgré une augmentation moyenne de l’encours de 9,2% au niveau national, trois départements de la région Occitanie tirent leur épingle du jeu : le Lot, qui est à +45,5%, l’Aveyron avec 48,5% et le Tarn-et-Garonne qui enregistre une augmentation de 50,4%.
    Une épargne concentrée

    Du côté de l’encours moyen, trois autres départements se démarquent : Paris, avec un encours moyen de 7 242 euros par détenteur, la Lozère, avec 6 788 euros, et les Hauts-de-Seine, avec 6 583 euros. La Seine-Saint-Denis, avec 3 455 euros, et l’Aisne, avec 4 236 euros, sont les parents pauvres de l’Hexagone. L’encours moyen d’un livret A, au niveau national, s’affiche à 5 500 euros fin 2020 pour une personne physique, ce qui représente 400 euros de plus par rapport à la fin de l’année 2019.

    Cette épargne est cependant très concentrée. En effet, 13% des comptes concentrent plus de la moitié des sommes. Selon Le Parisien, 7% des livrets A dépassent le plafond de 22 950 euros, soit 30% de l’encours total.

  • « Si tu veux crever, va te vacciner » : dialogue impossible dans une manif contre le passe sanitaire - YouTube
    https://www.youtube.com/watch?v=lzw-XkSnpvc

    La nouvelle journée de mobilisation contre le passe sanitaire a rassemblé plusieurs milliers de personnes à Vannes, ce samedi. Dans le cortège, un homme a tenté de dialoguer avec certains opposants au passe sanitaire et/ou à la vaccination. Le Télégramme a capté une séquence qui ressemble à un dialogue impossible.