• Trop d’alcool
    Fait sans doute
    Fuir les anguilles

    Déjeuner
    En regardant à nouveau
    L’eau monter, sereins

    Deux co-voitureurs
    J.-P., 56 ans, pas de photo de profil
    Marjolaine, 19 ans photo de profil avantageuse

    Je reconnais tout de suite J.-P., 56 ans
    L’absence de photo de profil
    Ne laissait aucun doute sur sa couleur de peau

    La violence que cela doit être
    De ne pas pouvoir mettre sa photo
    Dans un service en ligne

    La violence que cela doit être
    Quand on tombe sur des co-voitureurs
    Racistes, et devoir voyager malgré tout

    Marjolaine, 19 ans
    S’endort
    À Reclesne, se réveille au périph’

    J.-P., 56 ans
    Se passionne
    D’automobile, du mal à suivre

    Arrivé à la maison
    Je décharge mes impedimenta épars
    Parmi lesquels une guitare électrique et son ampli

    Mais aussi le petit livre
    Sur l’abbaye du Thoronet
    Et l’herbier du Rayol : quel voyage !

    Je monte l’ampli dans ma chambre
    Je branche
    Je joue un accord de fa, assourdissant !

    Je redescends
    Suis fidèle à mes engagements
    Corvée de linge et de paperasse

    Sarah rentre avec un camarade
    Révisions studieuses
    Pour partiels

    http://desordre.net/musique/augmentee/frith.mp3

    Je m’octroie une pause
    Branche ma guitare
    Et fais mon Fred Frith au Tracé

    N’est pas
    Fred Frith
    Qui veut !

    Au bout de vingt minutes
    Sarah s’excuse auprès de son camarade :
    « Désolé, les disques de mon père je n’y fais plus gaffe »

    Elle descend pour me demander
    De mettre moins fort
    Tête de Sarah devant ma nouvelle guitare !

    Ah ben oui ce que tu joues
    N’est pas très différent
    De ce que tu écoutes !

    Si seulement
    Sarah
    Si seulement !

    Je me dis que si je suis encore capable
    D’amuser mes amis en cuissardes
    Et d’étonner ma fille avec une guitare…

    … C’est que
    Je ne suis pas encore
    En bout de course

    Émile et Zoé
    Rentrent
    Repas presque prêt

    Je découvre la nouvelle lubie de Zoé
    Elle brode ses expressions fétiches, et désuètes
    Sur ses vêtements

    La viande dans le torchon
    Tu me cours sur le haricot

    « C’est ma nouvelle ligne », dit-elle !

    Rizotto de trofie
    Et petits pois
    Galette des rois

    À la boulangerie tenue par des Tunisiens
    La fève représente un Roi mage
    Chez les catholiques, la guerre des étoiles©™®

    Émile est en pleine forme
    Aux échecs
    Il gagne deux fois de suite, en tension

    Chouette discussion
    Avec les trois enfants
    Nouvelle année, nouveau départ

    Émile tente de s’autonomiser
    Il est tellement coopératif
    Il murit drôlement

    Je coiffe le casque
    Pour mon solo de gratte du soir
    J’ai dix-sept ans

    #mon_oiseau_bleu

    http://desordre.net/labyrinthe/azerty/impedimenta.html

  • Courriel de John Cale
    Qui me demande de refaire
    Le site Internet du Velvet

    Dans les archives
    Que John Cale me confie
    Un film rare, Sarah Murcia dans Caroline says

    N’empêche cela arriverait
    Je ne serais pas
    Par quel bout commencer

    C’est presque rassurant
    Après le rêve torrentiel de la veille
    De faire un rêve qui tient en quatre lignes

    Café au lait
    Camembert
    Gelée d’airelles

    Échange de mails avec Dominique
    À la recherche d’un ou d’une musicienne
    Pour l’Étreinte , impressionné par certains noms

    Il faudrait
    Que je me mette
    Au travail

    Sous la poussière
    Le découragement
    Rangement du garage

    Sous la poussière
    Les éternuements
    Le Désordre se défend

    http://desordre.net/musique/augmentee/frith.mp3

    Fred Frith
    Lutte contre
    Le lave-linge

    L’imprimante
    Chauffe pour recracher
    Élever des chèvres en open space

    Petites rates et patates douces
    Cuites au four, huile, citron et Noilly
    Conté et Sancerre de Sarah

    Un jour, presque pour rire
    J’écris une longue lettre à un jeune auteur
    Six mois plus tard je dois la lire au théâtre

    J’accompagne Zoé au collège
    Nous traversons le Bois, très en retard,
    On s’en moque éperdument l’une et l’autre

    On ne peut pas recevoir
    Un courriel de John Cale
    Dans tous les rêves

    Ni même
    Pouvoir entendre et regarder
    Sarah Murcia faire sa Caroline, enfant

    Le nouvel ordinateur
    N’est pas très obéissant
    Mais je ne peux pas le gifler !

    Il est remarquable de constater à quel point
    Les nouveaux ordinateurs prennent
    Leur utilisateur pour un idiot

    J’imagine que l’on peut divorcer
    Assez facilement d’un ordinateur
    Ne fut-ce qu’en le revendant

    Je devais bien sentir qu’entre lui et moi
    Cela ne collerait pas, c’est le premier ordinateur
    Auquel je n’ai pas donné de nom

    Et si je me mettais
    À la musique ? À la contrebasse ?
    Et si je me remettais au dessin ?

    Dehors il pleut
    C’est samedi après-midi
    Et c’est mortel de confort

    Je lis
    J’écris
    Je relis

    Mais au lit
    Je suis
    Fort seul

    Le vieil ours
    Sort de son trou
    Et va au cinéma

    La Quinzaine claire
    Adrien Genoudet
    Du documentaire ?

    Ou alors du documentaire
    Qui prend prétexte à un sujet
    Pour en documenter un autre

    Dans un film d’Adrien Genoudet
    Si une personne s’assoupit et rêve
    C’est Albert Kahn qui fournit les images

    Un artiste ne fait pas grand-chose
    Mais regarde beaucoup, attend pas mal
    Et de temps en temps s’endort et rêve

    C’est chouette de croiser
    Julien et Guillaume
    Un vieil ours sort et va au ciné

    Le vieil ours
    Est habillé encore
    Faut voir comme

    Ramassant le verre de Margaux
    Tenant donc deux verres de vin (blanc et rouge)
    Il y a quinze degrés d’écart entre les deux

    http://www.desordre.net/musique/comelade.mp3

    Dans la voiture au retour
    Le disque de Pascal Comelade
    Est prisonnier de l’autoradio

    De retour à la maison
    Le vieil ours se demande
    S’il n’a trouvé le début de la suite

    La petite fille
    Qui sautait sur les genoux
    De Céline
    (je garde le titre)

    Le film que je voulais faire
    Aurait dû commencer
    Par un générique de fin

    Et
    C’est
    Parti !

    #mon_oiseau_bleu