Pourquoi nous avons refusé de participer à Complément d’enquête

/pourquoi-nous

  • Pourquoi nous avons refusé de participer à Complément d’enquête - Contre-attaque(s)
    http://contre-attaques.org/magazine/article/pourquoi-nous


    Je dois avouer que j’ai tendance à déconseiller à mes clients et/ou amis de participer à des reportages TV. La lentille déformante est souvent affligeante. Quand je soutenais Actuchômage, les membres étaient sollicités plusieurs fois par mois : c’était là le réservoir de bons clients pour les médias qui devaient se fendre d’un reportage sur le chômage : et la plupart du temps, c’était pour ne retenir que ce qui allait dans le sens de leurs préjugés, de leurs messages à faire passer, souvent au détriment des personnes qui témoignaient de bonne foi.

    Combien de fois avons-nous entendu des journalistes nous jurer qu’ils étaient « de notre côté », « intègres et bienveillants », désireux de « dire la vérité », pensant « qu’on est injustement critiqués » par une partie de la classe politique, et s’engageant évidemment « à ne pas trahir notre propos ».

    Problème : ce type de discours est, au mot près, le même que celui de tous les journalistes qui commencent leur démarche comme des reporters du réel pour finir par signer un reportage à charge, affligeant de raccourcis et d’erreurs factuelles, comme seule la télévision spectacle sait en produire depuis plus d’une génération. De Zone Interdite à Enquête Exclusive, en passant par l’infâme Dossier Tabou, on ne compte plus le nombre de journalistes dont l’œuvre s’est résumée, de leur propre fait ou par intervention de leur hiérarchie, à une litanie de #stéréotypes sur les Noirs, les Arabes, les Roms, les Asiatiques, les musulmans et les quartiers populaires.

    #journalisme #medias #racisme