https://www.aljazeera.com

  • Netanyahu dissolves war cabinet
    17 June 2024 08:58 BST | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/netanyahu-dissolves-war-cabinet

    Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu dissolved the war cabinet days after key opposition figure Benny Gantz quit it, the Israeli public broadcaster Kan reported on Monday.

    According to Haaretz, Netanyahu said he will continue to consult a limited “forum” for sensitive decisions.

    “““““““““““““““““““““"
    17 juin 2024 – 09:25 GMT
    Netanyahu snubs Ben-Gvir, Smotrich by dissolving war cabinet
    Bernard Smith – Reporting from Amman, Jordan
    https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/6/17/israel-war-on-gaza-live-five-more-children-killed-in-israeli-attacks

    Al Jazeera is reporting from outside of Israel because it has been banned by the Israeli government.

    The war cabinet was set up in the days after October 7, essentially as a way of trying to show national unity.

    Benny Gantz and Gadi Eisenkot, the former chief of staff of the Israeli military, joined. One of Gantz’s reasons for being willing to join at the time was to stop the far right from having any influence on the prosecution of the war.

    Well, now Gantz and Eisenkot have withdrawn, essentially leaving only Netanyahu and the defence minister.

    Netanyahu’s dissolved the war cabinet, Israeli media is reporting, because Itamar Ben-Gvir and Bezalel Smotrich, those far-right ministers keeping Netanyahu in power, have been agitating to join it.

    Rather than let them into the cabinet, Netanyahu’s dissolved it.

    The reporting is that Netanyahu will now use sort of a kitchen cabinet – speaking to some smaller advisers on what decisions to take regarding the continued prosecution of the war.

  • Biden says Israel has offered a ‘comprehensive’ ceasefire proposal to end Gaza war
    By MEE staff | Published date: 31 May 2024 18:52 BST | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/news/biden-says-israel-has-offered-comprehensive-ceasefire-proposal-end-ga

    US President Joe Biden said Israel has offered a “comprehensive” ceasefire proposal that would end fighting in the Gaza Strip as he declared from the White House podium “it’s time for this war to end”.

    Speaking at the White House on Friday, Biden said Qatar has presented Hamas with a three-phase deal that includes a “full and complete ceasefire” in Gaza as he publicly threw the weight of the US behind the proposal.

    “I’ve urged the leadership in Israel to stand behind this deal despite whatever pressure comes,” Biden said, saying there are those in Israel’s government who will oppose the deal.

    “They’ve made it clear they want to occupy Gaza. They want to keep fighting for years and the hostages are not a priority to them,” he said.

    The proposal Biden outlined in great detail appeared nearly identical to the one Hamas agreed to in early May, though Biden didn’t detail a full plan to lift Israel’s blockade of the Gaza Strip, as the text of the deal Hamas accepted included (...)

    • Israël « uni dans son désir de faire revenir nos otages »
      https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20240530-%F0%9F%94%B4-en-direct-londres-et-washington-frappent-des-sites-h

      Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré vendredi qu’Israël avait autorisé les négociateurs à présenter un accord de trêve à Gaza, après que le président américain Joe Biden a révélé les détails d’un plan de cessez-le-feu en trois phases qu’il a dit avoir été proposé par Israël.

      « Le gouvernement israélien est uni dans son désir de faire revenir nos otages dès que possible et travaille pour atteindre cet objectif », indique le communiqué.

      « C’est pourquoi le premier ministre a autorisé l’équipe de négociation à présenter les grandes lignes d’un plan de cessez-le-feu, tout en insistant sur le fait que la guerre ne prendra fin que lorsque tous les objectifs auront été atteints, y compris le retour de tous nos otages et la destruction des capacités militaires et gouvernementales du Hamas ».

      en effet #délire_génocidaire

    • 31 mai 2024 (20:50 GMT)
      Breaking
      Hamas ready to ‘engage positively’ based on permanent ceasefire
      https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/5/31/israels-war-on-gaza-live-unrelenting-nightmare-for-weary-palestinians

      Hamas says it’s ready to “engage positively and constructively with any proposal” based on “a permanent ceasefire”.

      “Hamas looks positively on the remarks in US President Joe Biden’s speech today, and his call for a permanent ceasefire, withdrawal of occupation forces from the Gaza Strip, reconstruction and prisoner exchange,” a statement said.

      Hamas added it wants the “return of the displaced to their homes throughout Gaza and completing a serious prisoner-exchange deal if the occupation [Israel] explicitly commits to that”.

      “We consider this American position and the regional and international convictions of the need to put an end to the war on Gaza to be a result of the legendary steadfastness of our people and their courageous resistance,” it said.

  • 28 mai 2024 (08:00 GMT)
    https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/5/28/israels-war-on-gaza-live-intense-israeli-artillery-shelling-across-rafah

    WATCH: Dabke dance troupe brings relief to Gaza’s war-weary children

    A dance crew is teaching displaced children in Gaza a traditional Palestinian dance form called dabke, with hopes of providing some psychological reprieve to Gaza’s youth in the midst of Israel’s brutal war.

    Watch our report below:
    https://www.youtube.com/watch?v=7ZBSBoJl0Oc

  • L’UE veut une réunion avec Israël pour évoquer la situation à Gaza (Borrell)
    Agence France-Presse | 27 mai 2024 à 18h44
    | Mediapart
    https://www.mediapart.fr/journal/fil-dactualites/270524/l-ue-veut-une-reunion-avec-israel-pour-evoquer-la-situation-gaza-borrell

    L’Union européenne va demander à Israël de tenir une réunion pour discuter de la situation à Gaza et du « respect des droits humains », dans le cadre de leur accord d’association, a indiqué lundi son chef de la diplomatie Josep Borrell.

    « Nous avons l’unanimité nécessaire pour convoquer un Conseil d’association avec Israël pour discuter la situation à Gaza (...) et discuter ensuite du respect des droits humains », a-t-il affirmé devant la presse, à l’issue d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE à Bruxelles.

    M. Borrell n’a toutefois pas indiqué à quelle date pourrait avoir lieu cette réunion et si Israël avait été informé de cette demande.

    L’Espagne et l’Irlande avaient demandé conjointement fin février à la Commission européenne d’examiner le respect par Israël des droits humains, conformément à l’accord d’association en vigueur.

    Les décisions sur Gaza prises par la Cour internationale de Justice (CIJ), la plus haute juridiction de l’ONU, doivent être appliquées, y compris par Israël, a encore souligné lundi M. Borrell avant cette réunion, à laquelle ont assisté plusieurs ministres arabes.

    « Tout le monde est d’accord pour dire que les décisions de la Cour internationale de justice sont obligatoires et qu’elles doivent être mises en oeuvre », a affirmé M. Borrell, après l’ordre donné par cette cour à Israël de cesser « immédiatement » son offensive à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

    Mais, a-t-il reconnu, « il y a réellement un dilemme sur la façon dont la communauté internationale peut contraindre à la mise en oeuvre » de ces décisions.

    Les ministres de l’UE en ont discuté lundi matin avant de rencontrer leurs homologues égyptien, jordanien, qatari, émirati et le secrétaire général de la Ligue arabe.

    L’armée israélienne a poursuivi ses bombardements ce weekend sur Rafah malgré l’ordre de la Cour internationale de Justice.

    Lundi, des responsables palestiniens ont accusé Israël d’avoir bombardé un centre pour personnes déplacées près de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, tuant au moins 35 personnes. L’armée israélienne a affirmé de son côté avoir frappé un complexe du Hamas dans lequel opéraient « d’importants terroristes ».

    M. Borrell s’est dit « horrifié » par ces frappes, réclamant qu’elles cessent « immédiatement ».

    Les ministres européens ont également entendu leurs homologues arabes pour discuter du « jour d’après » à Gaza et de la solution à deux Etats, qu’ils jugent indispensable pour garantir la paix et la sécurité dans la région.

    L’Irlande et l’Espagne, tous deux membres de l’UE, ainsi que la Norvège, ont décidé de reconnaître l’Etat de Palestine à compter de mardi. D’autres pays européens y sont plus réticents ou jugent que le moment n’est pas opportun.

    Agence France-Presse

    #IsraelEU

    • L’accord d’association accordé par l’UE à Israel (très faibles droits de douane pour les produits industriels israéliens entrant dans l’UE° est un énorme avantage économique pour Israël. Il est conditionné à des clauses de respect des Droits de l’Homme par Israël.

      Mais il faut en arriver à près de 35 000 victimes, en majorité des femmes et des enfants, pour envisager de le remettre en question ...

      On est gêné d’être Français et européen.

    • 27 mai 202 (19:45 GMT)
      EU foreign ministers to meet Israel on human rights obligations: Report
      https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/5/27/israels-war-on-gaza-live-news-35-killed-in-rafah-tent-bombings

      European Union foreign ministers have agreed to hold a meeting of the EU-Israel Association Council to assess Israel’s compliance with the association agreement’s human rights obligations, DPA news agency is reporting.

      The bloc’s foreign policy chief, Josep Borrell, announced the move in Brussels, stepping up pressure on Israel to comply with a ruling from the International Court of Justice to halt an offensive in the southern Gaza city of Rafah.

      The ICJ ruling cited “immense risk” to hundreds of thousands of Palestinians taking shelter in Rafah, the southernmost part of Gaza.

      Counter to the ICJ ruling, Israel has carried out “an increase on the military activities, an increase in the bombing” that has led to an increase in civilian deaths, Borrell said.

      The EU foreign policy chief said EU foreign ministers asked him “to propose further concrete measures” to ensure Israel’s compliance with the ICJ ruling.

  • 27 mai 2024 (07:00 GMT)
    Spain to ask EU partners to back ICJ over Israel
    https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/5/27/israels-war-on-gaza-live-news-35-killed-in-rafah-tent-bombings

    Spanish Foreign Minister Jose Manuel Albares said on Monday that he will ask the other 26 European Union member states to issue official backing to the International Court of Justice and take steps to ensure Israel respects its decisions.

    “I am going to ask the other 26 partners to declare the backing of the International Court of Justice and its decision, and also, if Israel continues to pursue against that opinion of the court, we would try to take the right measures to enforce that decision,” he told reporters in Brussels during a joint news conference with his Irish and Norwegian counterparts.

    27 mai 2024 (07:05 GMT)
    https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/5/27/israels-war-on-gaza-live-news-35-killed-in-rafah-tent-bombings

    We have to raise our voice: Spanish FM

    Foreign Minister Jose Manuel Albares, addressing a news conference in Spain with his Irish and Norwegian counterparts, says:

    “Yesterday’s bombing [on Rafah] is one more day with innocent Palestinian civilians being killed.

    “This stresses what … the three of our counties have been calling for for a long time – an immediate ceasefire.

    “But the gravity is even larger because it comes after a decision taken by the International Court of Justice that, once again, I want to recall, that are binding and compulsory for all parties.

    “I think that this time, we have to raise our voice not only for an immediate ceasefire but also to back international law and the United Nations.”

    #IsraelEspagne.

  • Opération spéciale dans un tunnel : Le Hamas capture des militaires israéliens – Site de la chaîne AlManar-Liban
    https://french.almanar.com.lb/2949190

    Le porte-parole des Brigades al-Qassam du Hamas Abou Ubeida a annoncé une nouvelle opération de capture de soldats israéliens dans le camp de Jabaliya au nord de la bande de Gaza dans l’après-midi du samedi.

    C’est à l’aube de ce dimanche Abou Ubeida a révélé cette opération, dans une audio diffusée sur le site de l’organisation sur Telegram.

    « Dans une opération complexe réalisée dans l’après-midi du samedi, nos combattants ont entrainé une force sioniste dans un tunnel dans le camp de Jabaliya et l’ont fait tomber dans une embuscade dans ce tunnel et dans sa bouche », a-t-il déclaré.

    Il a assuré que des accrochages s’en sont suivis « à la distance zéro », indiquant que les combattants des Qassam « ont attaqué la force de soutien qui a accouru sur les lieux assurant avoir blessé, tué, et capturé tous les membres de cette force et confisqué leur arsenal militaire ».

    Le porte-parole des Qassam n’a pas précisé le nombre des soldats israéliens qui ont été capturés, mais il a assuré que « des détails supplémentaires de cette opération seront révélés ultérieurement ».

  • Pro-Israel billionaires urged New York crackdown on Gaza protests : Report
    https://www.aljazeera.com/news/2024/5/16/pro-israel-billionaires-urged-new-york-crackdown-on-gaza-protests-report

    A handful of powerful businessmen pushed New York City Mayor Eric Adams to use police to crack down on pro-Palestinian student protesters at Columbia University, donating to the politician and offering to pay for private investigators to help break up the demonstrations, the Washington Post has reported, based on leaked WhatsApp conversations.

    The story, published on Thursday, says that several billionaires seeking to influence public perception of Israel’s war in Gaza discussed means of pushing the mayor and the university’s president to end the protests, which were eventually cleared last month amid criticism of the police’s heavy-handed response.

  • 11 mai 2024 06:50 GMT
    https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/5/11/israels-war-on-gaza-live-battles-rage-in-rafah-as-tanks-troops-advance

    Israel orders more eastern Rafah neighbourhoods to evacuate

    The Israeli military has expanded its evacuation order for Rafah, telling residents of designated blocks of the al-Jnaina, Khirbet al-Adas, and al-Adari neighbourhoods, and Shaboura camp to urgently leave.

    In a post on X, the Israeli military’s Arabic-language spokesperson Avichay Adraee told residents to “immediately head to the expanded humanitarian area in al-Mawasi”.

    11 mai 2024 — 07:03 GMT

    More evacuation orders for northern Gaza

    In addition to expanding evacuation orders for Rafah that we just reported on, Israel has also called for residents to evacuate areas of Jabalia and northern Gaza:

    al-Salam
    Tal az-Zaatar
    al-Nour
    Ezbet Mlin
    al-Rawda
    al-Nuzha
    al-Jarn
    al-Nahda
    az-Zuhour
    Jabalia camp
    Beit Lahiya project

    #Génocode

  • Support from lecturers and no arrests as Spanish students rally for Gaza
    By Graham Keeley | 8 May 2024 | Al Jazeera
    https://www.aljazeera.com/news/2024/5/8/support-from-lecturers-and-no-arrests-as-spanish-students-rally-for-gaza

    Madrid, Spain – Huge Palestinian flags are hanging on campuses across Spain as thousands of students protest against Israel’s war in Gaza.

    Some classes have stopped this week as students demonstrate in Barcelona, Valencia, the Basque Country and Madrid.

    Across Europe, similar sit-ins have taken place at universities in the Netherlands, France, the United Kingdom, Finland, Denmark and Germany, as young people join their United States peers who are facing a violent police response.

    In Amsterdam, police arrested about 125 activists as they broke up a pro-Palestinian camp at the University of Amsterdam on Tuesday. Dutch police said their action was necessary to “restore order” after protests turned violent. There were no reports of injuries. Footage aired by national broadcaster NOS showed a mechanical digger smashing down barricades and tents.

    But in Spain, a country that historically supports the Palestinian cause, police have so far not been involved in trying to break up the protests.

    “We have to show we care. We have to take a stand against what is happening in Gaza and the way Israel is acting,” Maria Angeles Lopez, 21, a psychology student, told Al Jazeera outside the University of Barcelona.

    “If students here and elsewhere show we don’t agree with what is happening, then perhaps it will make people in power think again.”

    In many Spanish universities that have witnessed protests, more than 2,000 lecturers have come out in support of the rallies.

    Scholars at the University of Malaga are also expected to start demonstrating on Wednesday. (...)

    IsraelEspagne

  • Hamas Political chief spoke with Egyptian intelligence chief and Qatari PM
    6 May 2024 18:10 BST | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/hamas-political-chief-spoke-egyptian-intelligence-chief-and-qatari-pm

    Hamas’s political chief Ismail Haniyeh informed Egypt and Qatar that the group has accepted a truce agreement.

    “Brother Ismail Haniyeh, the head of the Hamas movement’s political bureau, had a phone call with the Qatari Prime Minister, Sheikh Mohammed bin Abdul Rahman Al Thani, and with the Egyptian Minister of Intelligence, Abbas Kamel, and informed them of the Hamas movement’s approval of their proposal regarding the ceasefire agreement,” the group said in a statement

    #cessez-le-feu

    • Les Palestiniens espèrent que l’annonce du Hamas est un pas « positif » vers la fin de l’effusion de sang
      6 mai 2024 - 17:21 GMT
      https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/5/6/israels-war-on-gaza-live-israel-pounds-rafah-as-truce-talks-stall
      Tareq Abu Azzoum - Reportage à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza

      Le mouvement Hamas a annoncé qu’il avait accepté la proposition de cessez-le-feu présentée par les médiateurs.

      Les Palestiniens autour de l’hôpital koweïtien ici [à Rafah] ont célébré cette annonce comme une étape positive, en espérant que cette étape puisse aider à prévenir une éventuelle incursion militaire à Rafah.

      On peut voir des enfants, des jeunes hommes et des personnes âgées en train de célébrer. Il y a un grand sentiment d’optimisme ici... ils chantent joyeusement.

      Ils chantent pour la paix. Ils chantent le retour à la maison.

      Les habitants attendent maintenant une confirmation de l’accord de cessez-le-feu de la part des Israéliens.

      Pas de confirmation du côté israélien
      6 mai 2024 - 17:40 GMT
      Bernard Smith | Reportage à Ramallah, Cisjordanie occupée

      Il est tout à fait compréhensible de voir l’enthousiasme, l’excitation et le soulagement à Gaza après que le Hamas a accepté les termes d’une proposition de cessez-le-feu.

      Cependant, du côté israélien, il n’y a absolument aucune confirmation.

      En fait, les médias israéliens laissent entendre qu’Israël n’acceptera pas cette proposition. La chaîne 13 en Israël, qui est généralement assez fiable, affirme que le Hamas a accepté une proposition égyptienne édulcorée, ce qui n’est pas acceptable pour les Israéliens.

      Il y a quelques heures à peine, Yoav Gallant, le ministre israélien de la défense, a déclaré aux familles des captifs que le Hamas avait rejeté toutes les propositions qui nous permettraient de récupérer les prisonniers, et qu’il nous obligeait donc à lancer une opération à Rafah.

      Nous n’avons pas eu connaissance des détails exacts de cet accord [que le Hamas a accepté], mais il n’y a rien d’officiel de la part des Israéliens.

      La proposition de cessez-le-feu comprend trois phases, dont un cessez-le-feu permanent
      6 mai 2024 - 17:45 GMT

      Des sources ont indiqué à Al Jazeera que la proposition égypto-qatarie acceptée par le Hamas comprendrait trois phases, chacune d’une durée de 42 jours.

      La première phase verrait l’instauration d’une trêve et le retrait israélien du corridor de Netzarim, qu’Israël utilise pour diviser le nord et le sud de la bande de Gaza.

      La deuxième phase comprendrait l’approbation d’une cessation permanente des opérations militaires et hostiles et le retrait complet des forces israéliennes de Gaza.

      La proposition comprend également une disposition approuvant la fin du blocus de Gaza au cours de la troisième phase.

      La balle est dans les mains d’Israël", « décision très, très difficile » pour Netanyahou
      6 mai 2024 - 19:45 GMT

      Gideon Levy, éditorialiste du journal israélien Haaretz, estime que le Hamas a « pris une mesure brillante » qui a mis Israël dans l’embarras.

      Le Hamas a dit très clairement : « Nous acceptons un accord », dont personne ne connaît exactement les détails, et maintenant la balle est dans les mains d’Israël, qui doit décider", a-t-il déclaré à Al Jazeera.

      « Pour M. Netanyahou, il s’agit d’une décision très, très difficile à prendre, car il pourrait perdre son gouvernement. D’un autre côté, s’il dit non, il est très clair qu’Israël veut la guerre et non les otages », a déclaré M. Levy.

      L’analyste a fait remarquer que la situation avait atteint un stade « très critique » et qu’il n’y avait plus de temps pour un quelconque report.

      « M. Netanyahou doit décider ce qu’il préfère : un gouvernement qui continue à rester au pouvoir, Dieu sait pourquoi, ... ou prendre une décision courageuse, dire oui à l’accord, libérer les otages, mettre fin à cette guerre - qui n’a rien fait de bon en Israël et certainement pas pour les Palestiniens - et essayer de créer une nouvelle réalité à Gaza », a déclaré M. Levy.

      « C’est son choix. Le connaissant, il ne choisira pas le meilleur ».

  • War on Gaza: Prominent Palestinian doctor tortured and killed in Israeli detention | Middle East Eye
    https://www.middleeasteye.net/news/war-gaza-prominent-palestinian-doctor-tortured-and-killed-israeli-det

    #nos_valeurs

    Adnan al-Bursh, a Palestinian surgeon and professor of orthopaedic medicine, was killed by torture while in Israeli detention, according to a statement from the Palestinian Prisoners’ Society.

    In what has been termed a “deliberate assassination”, Bursh, 50, died in the Israel-controlled Ofer prison in the occupied West Bank on 19 April, according to the Palestinian Civil Affairs Committee, and his body remains withheld.

    Another detainee, Ismail Abdul Bari Khader, 33, also died in custody, according to the joint statement, and his body was handed over on 2 May along with 64 other prisoners.

    “The two victims died of torture and crimes committed against Gazan detainees,” the statement said.

    Bursh was the head of orthopaedic medicine at al-Shifa hospital in Gaza City and had been arrested in December, around the same time that he had reportedly been wounded by Israeli bombardment at the Indonesian hospital in northern Gaza.

    • https://french.almanar.com.lb/2928158

      (...) Selon les informations disponibles, rapportées aux Affaires civiles palestiniennes, Al-Barsh a été tué sous la torture dans la prison d’Ofer le 19 avril 2024 et son corps est toujours détenu, sachant qu’il a été blessé alors qu’il était à l’hôpital indonésien il y a environ 5 mois.

      Le martyr Khader a été tué sous la torture après son arrestation, selon les informations disponibles, et son corps a été livré aujourd’hui avec des dizaines de détenus de Gaza, qui ont été libérés aujourd’hui par le passage de Kerem Shalom, selon l’Autorité des frontières et des passages à Gaza.

      La Commission des prisonniers et le Club des prisonniers ont affirmé que « les deux martyrs, Al-Bursh et Khadr, sont morts des suites de la torture et des crimes médicaux subis par les détenus de Gaza.

      Ils ont souligné que « ce qui est arrivé au Dr Al-Bersh, en particulier, est un assassinat délibéré, qui s’inscrit dans le cadre d’un ciblage systématique des médecins et du système de santé à Gaza, y compris l’agression lancée par l’occupation contre l’hôpital Al-Shifa et le ciblage de son personnel médical, puis la destruction complète de l’hôpital et sa transformation en cimetière, où des centaines de personnes ont été tuées.

      L’Autorité et le Club, au nom du Mouvement National Captif, ont expliqué que le martyr Al-Bursh est resté à la tête de sa mission jusqu’au dernier moment avant son arrestation, déménageant d’un hôpital à un autre à Gaza, afin de soigner les blessés, jusqu’à ce que les forces d’occupation l’arrêtent.

    • Francesca Albanese, UN Special Rapporteur oPt
      @FranceskAlbs
      4:19 PM · 2 mai 2024
      https://twitter.com/FranceskAlbs/status/1786037883674972218

      I am extremely alarmed by information that Dr. Adnan Albursh, a well-known surgeon at #alshifa_hospital, has died while detained by Israeli forces in the Ofer military prison. While I acquire more information, I URGE the diplomatic community to intervene with CONCRETE MEASURES to protect Palestinians.

      No Palestinian is safe under Israel’s occupation today.

      How many more lives will have to be taken before UN Member States, especially those demonstrating genuine concern for human rights globally, act to PROTECT the Palestinians?

    • Gaza : des ONG affirment que deux Palestiniens, dont un médecin réputé, sont morts de « tortures » dans une prison israélienne
      https://www.leparisien.fr/international/israel/gaza-des-ong-affirment-que-deux-palestiniens-dont-un-medecin-repute-sont-

      Par Le Parisien avec AFP | Le 2 mai 2024 à 21h32

      De nouvelles accusations de tortures dans une prison israélienne. Deux prisonniers gazaouis, dont un médecin de l’hôpital al-Shifa de Gaza, sont morts derrière les barreaux israéliens, ont affirmé jeudi deux associations palestiniennes de défense des droits des détenus, affirmant qu’ils ont succombé à « des tortures » et à l’absence de soins.

      Dans un communiqué commun, le Club des prisonniers et le Comité des affaires des prisonniers palestiniens, ont annoncé la mort « de deux détenus de Gaza », dont « le Dr Adnane Ahmed Atiya al-Bourch, 50 ans (…) chef du département d’Orthopédie de l’hôpital al-Shifa ». L’autre détenu décédé serait Abdel Bari Rajab Khadir, 33 ans.

      Tous deux seraient morts « des suites de tortures et de crimes médicaux dont sont victimes les détenus de Gaza », affirment les associations, en référence au manque de soins régulièrement dénoncé par les défenseurs des droits humains israéliens et palestiniens.
      Le Dr Bourch, une figure des hôpitaux gazaouis

      Le ministère de la Santé du Hamas dans la bande de Gaza a condamné « le meurtre (…) sous la torture » du Dr Bourch, affirmant que son décès portait à 492 le nombre de membres du personnel médical tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, déclenchée le 7 octobre par une attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien. L’armée israélienne a indiqué à l’AFP « n’être pas informée » de tels faits.

      Le Dr Bourch était connu des Palestiniens pour ses interviews aux médias, où il décrivait la situation des hôpitaux de la bande de Gaza, ciblés par l’armée israélienne qui accuse le Hamas de s’en servir comme bases opérationnelles. Arrêté « par l’armée d’occupation en décembre 2023 dans un hôpital » du nord du territoire palestinien, il est mort dans la prison d’Ofer, en Cisjordanie occupée, le 19 avril, selon les deux associations qui précisent que sa dépouille y est « toujours retenue ». Le Dr Bourch avait été blessé « il y a cinq mois », ont-elles indiqué, sans préciser son état de santé lors de son arrestation.

    • 2 mai 2024 (17:00 GMT)
      https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/5/2/israels-war-on-gaza-live-israel-still-denying-aid-to-north-gaza-says-un

      Doctor killing takes medical sector death toll to 496

      The killing of Dr Adnan al-Barash in an Israeli prison that we reported on earlier has taken the total death toll of medical personnel since the start of the war on Gaza to 496.

      Gaza’s health ministry said in a statement that about 1,500 medical workers have also been wounded, and 309 remain imprisoned in Israeli jails.

      “The killing of Dr al-Barash would not be the last crime in light of the complete secrecy of the condition of prisoners in prisons, especially those arrested from the Gaza Strip,” said the ministry.

      It also called on the international community and health and human rights organisations to intervene and protect prisoners held by Israel.

      Al-Bursh, 50, was the head of the orthopedic department at al-Shifa Hospital in Gaza City. He was arrested by the Israeli army last December as he treated patients at al-Adwa Hospital in northern Gaza.

    • HosamSalem
      @HosamSalemG
      3:52 PM · 2 mai 2024
      https://twitter.com/HosamSalemG/status/1786030888649699625

      في عام ٢٠١٠ لأول مرة في #غزة تم نجاح عمليتي زرع بلاتين في الكتف لمريض ورباط صليبي في القدم اليُمنى لي أنا، أجراها الدكتور العائد من ألمانيا عدنان البرش وبعدها ربطتنا علاقة احترام وصداقة.
      هذه الصورة للدكتور عدنان نشرها خلال نومه بمكان عمله في الشفاء خلال عدوان الاحتلال عام ٢٠٢٢،
      À l’origine en arabe et traduit par
      En 2010, pour la première fois à Gaza, deux implants en platine ont été réalisés avec succès dans l’épaule d’un patient et un ligament croisé dans le pied droit pour moi, réalisés par le Dr Adnan Al-Barsh, de retour d’Allemagne, et après cela, nous avons eu une relation de respect et d’amitié.
      Cette photo du Dr Adnan a été publiée alors qu’il dormait sur son lieu de travail à Al-Shifa lors de l’agression de l’occupation en 2022.

  • Récapitulatif de la soirée du 30 avril 2024 23:44 BST
    https://www.middleeasteye.net/live-blog/live-blog-update/evening-recap-108?nid=357231&topic=Israel%2527s%2520war%2520on%2520Ga

    Le ministère de la Santé de Gaza a déclaré que 47 personnes ont été tuées au cours des dernières 24 heures et 61 ont été blessées, ce qui porte le total à 34 535 Palestiniens tués depuis le début de la guerre et 77 704 blessés.

    Dans d’autres domaines, la Cour internationale de justice s’est prononcée contre la délivrance d’un mandat d’arrêt :

    La Cour internationale de justice a décidé de ne pas émettre d’ordonnances d’urgence pour stopper les exportations d’armes allemandes vers Israël, mais elle n’a pas accédé à la demande de Berlin de rejeter l’affaire.
    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël envahirait Rafah « avec ou sans accord ».
    La chaîne américaine de restauration rapide Kentucky Fried Chicken (KFC) a été contrainte de fermer plus de 100 de ses points de vente en Malaisie dans le cadre d’une campagne de boycott qui dure depuis un mois en raison du soutien apporté par les États-Unis à la guerre menée par Israël contre la bande de Gaza.
    La Maison Blanche a déclaré qu’Israël ouvrirait cette semaine un nouveau point de passage vers le nord de la bande de Gaza, à la demande du président américain Joe Biden.
    Dans une interview accordée au Time, l’ancien président américain Donald Trump n’a pas exclu un retrait de l’aide militaire à Israël en raison de la guerre qu’il mène actuellement contre Gaza.

    Le ministre français des affaires étrangères a déclaré à M. Netanyahou que le lancement d’une offensive à Rafah était une « mauvaise idée » et ne mènerait à aucune résolution de la guerre à Gaza.

    Mardi, le chef de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit préoccupé par les articles faisant état de fosses communes déterrées à Gaza, dont des sites situés dans deux hôpitaux.

    #Bilan

    • 1er Mai 2024
      Il y a 7m (07:00 GMT). Si vous nous rejoignez
      https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/5/1/israels-war-on-gaza-live-un-chiefs-warn-israel-against-assault-on-rafah

      Les attaques aériennes et d’artillerie israéliennes se sont intensifiées dans la partie orientale du district de Rafah, où une incursion terrestre est attendue, rapporte Tareq Abu Azzoum d’Al Jazeera depuis l’enclave.
      La radio de l’armée israélienne a rapporté que l’armée annoncerait une « nouvelle zone de sécurité » dans le centre de Gaza en préparation de l’assaut de Rafah.

      Les forces israéliennes ont arrêté au moins six Palestiniens lors de raids nocturnes en Cisjordanie occupée, notamment dans les gouvernorats de Jéricho et de Bethléem et dans la ville de Qalqilya.

      Le secrétaire d’État américain Blinken, en visite à Tel-Aviv, a déclaré qu’il ne pouvait y avoir « aucun retard, aucune excuse » dans la conclusion d’un accord de cessez-le-feu, affirmant que la seule raison pour laquelle il pourrait ne pas se produire « est le Hamas ».

      Des centaines de policiers de la ville de New York sont entrés sur le campus de l’université de Columbia et ont placé des dizaines de personnes en garde à vue, dans le cadre de la dernière escalade des manifestations pro-palestiniennes organisées par les étudiants.

  • Février 2023 :

    À la frontière russe, les importations « parallèles » pour contourner les sanctions | Guerre en Ukraine | Radio-Canada
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1959050/georgie-russie-sanctions-guerre-frontiere

    Dans un discours prononcé au mois de septembre dernier, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, avait affirmé que l’armée russe était à ce point déclassée qu’elle recyclait les micropuces d’appareils électroménagers pour réparer son équipement militaire.

  • Israel’s war on Gaza live: 34 killed in Gaza strikes amid ceasefire talks | Israel War on Gaza News | Al Jazeera
    https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/4/30/israels-war-on-gaza-live-34-killed-in-gaza-amid-ceasefire-negotiations

    Journalism professors call on New York Times to review October 7 report

    Fifty-nine journalism professors from top US universities have called on the New York Times to address questions about a report that described a “pattern of gender-based violence” in the October 7 attacks on Israel.

    The professors said they felt the need to issue a letter to the newspaper after coming across “compelling reports” challenging the integrity of the story.

    “The Times’ editorial leadership appears to have largely dismissed these reports and remains silent on important and troubling questions raised about its reporting and editorial processes,” they wrote in the letter, a copy of which was obtained and posted online by the Washington Post.

    “We believe this inaction is not only harming The Times itself, it also actively endangers journalists, including American reporters working in conflict zones as well as Palestinian journalists (of which, the Committee to Protect Journalists estimates, around 100 have been killed in this conflict so far),” the professors said.

    A spokeswoman for the Times said that the paper has “reviewed the work that was done on this piece of journalism and [we] are satisfied that it met our editorial standards”, the Post reported.

  • Israel’s war on Gaza live: Infant dies from extreme heat in Rafah
    27 Apr 2024| Al Jazeera
    https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/4/27/israels-war-on-gaza-live-israel-bombards-gaza-as-student-protests-spread

    Il y a 3h (04:55 GMT)
    Si vous nous rejoignez

    Voici les derniers développements :

    Huit personnes, dont des enfants et des femmes, ont été tuées dans des bombardements israéliens tôt ce matin dans le camp de réfugiés de Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, rapporte Wafa. L’agence de presse a également fait état de deux personnes tuées plus tôt dans la région de Nuseirat.
    Cinq personnes, dont deux enfants, ont été tuées dans un bombardement israélien à Rafah, rapportent nos collègues d’Al Jazeera Arabic.

    Deux jeunes Palestiniens ont été tués après que les forces israéliennes ont ouvert le feu près du poste de contrôle militaire de Salem, à l’ouest de Jénine, en Cisjordanie occupée, selon l’article de Wafa.

    Khalil al-Hayya, chef adjoint du Hamas à Gaza, a déclaré que son organisation avait reçu une réponse d’Israël dans le cadre des négociations de trêve en cours et qu’elle étudierait ce qu’Israël a proposé avant de fournir une réponse.

    L’agence humanitaire de l’ONU, OCHA, rapporte qu’un bébé est mort à Rafah, apparemment à cause de la chaleur extrême, alors que l’on s’inquiète de plus en plus d’une « crise sanitaire » dans la bande de Gaza en raison de la montée en flèche des températures.

    Le Commandement central américain (CENTCOM) déclare qu’un navire appartenant au Royaume-Uni a subi des « dommages mineurs » après que les Houthis ont affirmé avoir touché un pétrolier appartenant au Royaume-Uni en mer Rouge.

    #Bilan

  • Aucune preuve pour l’instant confirmant certaines allégations d’Israël contre l’#UNRWA (rapport Colonna) | ONU Info
    https://news.un.org/fr/story/2024/04/1144986

    Les autorités israéliennes n’ont pour l’instant fourni aucune preuve après avoir affirmé il y a trois mois qu’un nombre important d’employés de l’agence des Nations Unies chargée des réfugiés palestiniens (UNRWA) étaient membres d’organisations terroristes, selon le rapport final du groupe d’examen indépendant dirigé par l’ancienne ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna.

  • US Congress to vote on aid for Ukraine, Israel, Taiwan: What’s the deal? | Politics | Al Jazeera
    https://www.aljazeera.com/features/2024/4/20/us-congress-to-vote-on-aid-for-israel-ukraine-taiwan-whats-the-deal

    The bill would allocate $26.38bn to “support Israel in its effort to defend itself against Iran and its proxies”, as well as reimbursing US military operations in response to recent attacks.

    It stipulates that funding for the UN Palestinian refugee agency UNRWA is prohibited. Last month, Congress approved a funding bill banning assistance for the United Nations agency until 2025, following Israeli allegations – reportedly obtained under torture – that employees participated in the October 7 Hamas attack.

    Funding includes:

    $5.2bn to replenish and expand Israel’s missile and rocket defence system
    $3.5bn for purchasing advanced weapons systems
    $1bn to enhance weapons production
    $4.4bn for other supplies and services to Israel
    $9.2bn in humanitarian aid

  • A la Biennale de Venise, le pavillon israélien sera fermé
    par Sonya Faure
    publié le 16 avril 2024 à 15h42 – Libération
    https://www.liberation.fr/culture/arts/art-contemporain/a-la-biennale-de-venise-le-pavillon-israelien-sera-ferme-20240416_IS57ITE

    A la Biennale de Venise, le pavillon israélien n’ouvrira pas ses portes cette année. En tout cas pas tant qu’un cessez-le-feu et qu’un accord pour libérer les otages ne seront pas actés. En raison de la guerre opposant le Hamas à Israël, une campagne médiatique pro-palestinienne avait tenté, en vain, de faire annuler l’ouverture du pavillon qui accueille l’exposition de Ruth Patir. C’est finalement l’artiste israélienne elle-même, soutenue par les deux curatrices du pavillon, qui a décidé ce geste fort de protestation mardi 16 avril.

    Toutes les trois, « nous sommes devenues l’actualité et non plus l’art, déplore Ruth Patir sur son compte Instagram. Je m’oppose fermement au boycott culturel, mais comme je pense qu’il n’y a pas de bonne réponse et que je ne peux faire que ce que je peux avec l’espace dont je dispose, je préfère joindre ma voix à ceux qui lancent ce cri : Cessez-le-feu immédiat, ramenez les otages, nous n’en pouvons plus ».

    A l’heure où les journalistes vont commencer à affluer au Giardini (la Biennale n’ouvrira au grand public que samedi), les portes du grand pavillon blanc resteront donc closes, comme l’a annoncé le New York Times. Sur la large baie vitrée, une affiche annonce en anglais : « The artist and curators of the Israeli pavilion (...)

    #abonnés

    . Italian soldiers stand guard in front of Israel’s pavilion during the pre-opening of the Venice Biennale art fair [Gabriel Bouys/AFP]

  • Young girl shot in the face as family attempts to return to north Gaza
    15 avril 2024 (06:35 GMT) | Israel War on Gaza News | Al Jazeera
    https://www.aljazeera.com/news/liveblog/2024/4/15/israels-war-on-gaza-live-five-killed-in-nuseirat-as-israel-strikes-camps

    . Palestinians make their way towards their homes in northern Gaza [Ramadan Abed/Reuters]

    A Palestinian mother has bid farewell to her young daughter after a bullet shot by Israeli forces hit her face, according to footage posted on social media by Palestinian photographer Atia Darwish.

    The girl’s mother can be seen crying and hugging her dead child.

    The killing of the girl occurred as the family was among hundreds of displaced Palestinians attempting to return to northern Gaza. Israeli forces opened fire on those seeking to make the journey home.