/tranchees_2880x1700_martin_0.jpg

  • Trop d’alcool
    Fait sans doute
    Fuir les anguilles

    Déjeuner
    En regardant à nouveau
    L’eau monter, sereins

    Deux co-voitureurs
    J.-P., 56 ans, pas de photo de profil
    Marjolaine, 19 ans photo de profil avantageuse

    Je reconnais tout de suite J.-P., 56 ans
    L’absence de photo de profil
    Ne laissait aucun doute sur sa couleur de peau

    La violence que cela doit être
    De ne pas pouvoir mettre sa photo
    Dans un service en ligne

    La violence que cela doit être
    Quand on tombe sur des co-voitureurs
    Racistes, et devoir voyager malgré tout

    Marjolaine, 19 ans
    S’endort
    À Reclesne, se réveille au périph’

    J.-P., 56 ans
    Se passionne
    D’automobile, du mal à suivre

    Arrivé à la maison
    Je décharge mes impedimenta épars
    Parmi lesquels une guitare électrique et son ampli

    Mais aussi le petit livre
    Sur l’abbaye du Thoronet
    Et l’herbier du Rayol : quel voyage !

    Je monte l’ampli dans ma chambre
    Je branche
    Je joue un accord de fa, assourdissant !

    Je redescends
    Suis fidèle à mes engagements
    Corvée de linge et de paperasse

    Sarah rentre avec un camarade
    Révisions studieuses
    Pour partiels

    http://desordre.net/musique/augmentee/frith.mp3

    Je m’octroie une pause
    Branche ma guitare
    Et fais mon Fred Frith au Tracé

    N’est pas
    Fred Frith
    Qui veut !

    Au bout de vingt minutes
    Sarah s’excuse auprès de son camarade :
    « Désolé, les disques de mon père je n’y fais plus gaffe »

    Elle descend pour me demander
    De mettre moins fort
    Tête de Sarah devant ma nouvelle guitare !

    Ah ben oui ce que tu joues
    N’est pas très différent
    De ce que tu écoutes !

    Si seulement
    Sarah
    Si seulement !

    Je me dis que si je suis encore capable
    D’amuser mes amis en cuissardes
    Et d’étonner ma fille avec une guitare…

    … C’est que
    Je ne suis pas encore
    En bout de course

    Émile et Zoé
    Rentrent
    Repas presque prêt

    Je découvre la nouvelle lubie de Zoé
    Elle brode ses expressions fétiches, et désuètes
    Sur ses vêtements

    La viande dans le torchon
    Tu me cours sur le haricot

    « C’est ma nouvelle ligne », dit-elle !

    Rizotto de trofie
    Et petits pois
    Galette des rois

    À la boulangerie tenue par des Tunisiens
    La fève représente un Roi mage
    Chez les catholiques, la guerre des étoiles©™®

    Émile est en pleine forme
    Aux échecs
    Il gagne deux fois de suite, en tension

    Chouette discussion
    Avec les trois enfants
    Nouvelle année, nouveau départ

    Émile tente de s’autonomiser
    Il est tellement coopératif
    Il murit drôlement

    Je coiffe le casque
    Pour mon solo de gratte du soir
    J’ai dix-sept ans

    #mon_oiseau_bleu

    http://desordre.net/labyrinthe/azerty/impedimenta.html