/monde

  • Extraterrestres : Des phénomènes inexpliqués mais pas de preuves d’ovni, selon le renseignement américain
    https://www.20minutes.fr/monde/3071083-20210626-extraterrestres-phenomenes-inexpliques-preuves-ovni-selon

    Des rencontres mystérieuses mais pas forcément du troisième type. Le renseignement américain a affirmé vendredi dans un rapport très attendu qu’il n’existait pas de preuves d’existence des extraterrestres, tout en reconnaissant que des dizaines de phénomènes constatés par des pilotes militaires ne pouvaient pas être expliqués. Bref, on n’est pas beaucoup plus avancé.

    Il n’y a « probablement pas une explication unique » à ces phénomènes, indique ce rapport publié par les services du directeur national du renseignement. « Nous n’avons actuellement pas suffisamment d’informations dans nos bases de données pour attribuer ces incidents à des causes spécifiques », ajoute-t-il.

    Dans ce rapport qui recense des incidents qui se sont produits entre 2004 et 2021, les services de renseignement américains reconnaissent n’avoir aucune explication à plus de 140 phénomènes. Mais l’ensemble des informations recueillies reste « largement non concluant », disent-ils. Sur 144 incidents étudiés, un seul a pu être expliqué. Il s’agissait d’un gros ballon qui se dégonflait.

    Dix-huit d’entre eux montraient des mouvements ou caractéristiques de vols inhabituels qui ont surpris ceux qui les ont observés.
    Menaces ou ovnis ?

    Certains pourraient s’expliquer par la présence de drones ou d’oiseaux créant la confusion dans les systèmes radars des militaires américains. D’autres pourraient découler de tests d’équipements ou de technologies militaires effectués par d’autres puissances, comme la Chine ou la Russie. Les services de renseignement américains craignent par exemple que la Chine ou la Russie testent des technologies hypersoniques, se déplaçant à 10, voire 20 fois la vitesse du son, et très manœuvrables, selon des responsables cités par les médias.

    La curiosité à l’égard de ces phénomènes a été attisée par la publication l’an dernier de vidéos prises par des pilotes de l’US Navy, qui montraient des rencontres en vol avec ce qui semble être des objets volants non-identifiés (ovni). Une de ces vidéos date de novembre 2004 et les deux autres de janvier 2015. Et après des décennies de secret, le Congrès a ordonné à l’exécutif d’informer le grand public sur les activités de l’unité du Pentagone chargée de les étudier. Le rapport ne mentionne pas explicitement la possibilité que ces phénomènes soient liés à une vie extraterrestre. Mais il ne l’exclut pas non plus.
    Importance stratégique

    L’armée américaine et le renseignement cherchent surtout à déterminer si ces phénomènes peuvent être liés à des menaces contre les Etats-Unis. « Ces phénomènes aériens non identifiés posent des questions sur la sécurité des vols et sur la sécurité nationale des Etats-Unis », dit le rapport.

    Selon Mark Warner, le président de la commission du renseignement du Sénat, le nombre de ces incidents tend à augmenter depuis 2018. « Ce rapport qui n’apporte pas de conclusion claire n’est que le commencement d’efforts destinés à expliquer ce qui cause des risques pour l’aviation dans de nombreuses zones du pays et du monde », a-t-il dit dans un communiqué.

    « Les Etats-Unis doivent être capables de comprendre et de réduire les menaces qui pèsent sur nos pilotes, qu’elles proviennent de drones, de ballons météorologiques ou de capacités de renseignement de nos adversaires », a-t-il ajouté. La vérité est ailleurs, Mulder.

  • Russie : L’armée dit avoir lancé des tirs de semonce contre un navire britannique en mer Noire, le Royaume-Uni dément
    https://www.20minutes.fr/monde/3068975-20210623-russie-armee-lance-tirs-semonce-contre-navire-britannique

    Les accrochages impliquant des avions ou des navires aux frontières russes ne sont pas rares, surtout en période de tensions avec les Occidentaux, mais le tir de coups de semonce est une première pour ce genre d’incidents.

  • Indonésie : Au moins sept morts après le naufrage d’un bateau à cause d’un selfie
    https://www.20minutes.fr/monde/3042631-20210516-indonesie-moins-sept-morts-apres-naufrage-bateau-cause-se

    « La cause de l’accident est la surcapacité » du navire, a déclaré Ahmad Lufti à la presse. « Les 20 personnes ont pris un selfie sur le côté droit (du bateau), puis le bateau a perdu son équilibre et s’est retourné ». Selon la police, 11 personnes ont été secourues mais sept ont péri. Deux personnes sont toujours portées disparues et les secouristes sont à leur recherche.

    Les autorités vont enquêter pour déterminer s’il y a eu négligence de la part des organisateurs de la promenade en bateau. D’après Ahmad Lufti, un adolescent de 13 ans était à la barre au moment du drame.
    Des naufrages fréquents

    Les accidents de bateau sont fréquents en Indonésie, un archipel d’Asie du Sud-Est composé de quelque 17.000 îles, à cause notamment de règles de sécurité peu contraignantes.

    En avril, les secours s’étaient précipités au secours de 17 pêcheurs après la collision de deux navires à l’ouest de Java. Trois pêcheurs ont été retrouvés morts, et 13 manquaient toujours à l’appel lorsque les recherches ont été interrompues. Et en janvier l’an dernier, 10 personnes avaient disparu lorsqu’un bateau transportant 20 travailleurs migrants vers la Malaisie voisine avait chaviré au large de l’île de Sumatra.

  • Etats-Unis : Un juge refuse la mise en faillite de la NRA, qui cherche à échapper à la justice
    https://www.20minutes.fr/monde/3040275-20210512-etats-unis-juge-refuse-mise-faillite-nra-cherche-echapper

    Le juge n’a pas été dupe. Le puissant lobby américain des armes, la National Rifle Association (NRA), ne pourra pas se déclarer en faillite au Texas et échapper à la justice new-yorkaise, qui réclame sa dissolution, a décidé mardi la justice texane. « La Cour estime que la NRA n’a pas déposé son bilan de bonne foi », et est « d’accord avec la procureure de l’Etat de New York que la NRA se sert de ce dossier pour répondre à un problème de régulation et non à un problème financier », a estimé Harlin Hale, juge fédéral des faillites au Texas, dans une décision de 37 pages.

    En janvier, un juge de l’Etat de New York avait déjà estimé que le lobby, champion de la défense des détenteurs d’armes à feu et du deuxième amendement de la Constitution américaine, ne pouvait échapper ainsi à l’action au civil intentée contre lui en août 2020 par la procureure de cet Etat, Letitia James.
    Accusation d’abus de biens sociaux

    Après 15 mois d’enquête, elle avait attaqué la NRA et celui qui la dirige depuis 1991, Wayne LaPierre, les accusant d’abus de biens sociaux avec la complicité de sa garde rapprochée.

    Estimant que les lois sur les associations caritatives ont été violées, la procureure réclame la dissolution de l’association et le retrait de Wayne LaPierre.

    Le dirigeant de 71 ans est notamment accusé d’avoir utilisé à des fins personnelles le jet privé de la NRA, ou bénéficié d’avantages en nature (safari ou croisière) offerts par des prestataires de l’organisation.

    La NRA avait alors annoncé déplacer son siège à Dallas, au Texas, un Etat où le soutien aux armes à feu est bien plus fort qu’à New York, et déposé son bilan devant un tribunal fédéral de cet Etat.

    La procureure Letitia James s’est immédiatement réjouie de la décision du juge texan.
    Un patron dans la tourmente

    « La NRA ne dicte ni si, ni où elle doit répondre de ses actes, et notre affaire va se poursuivre devant les tribunaux new-yorkais », a-t-elle déclaré lors d’un point presse. Elle a estimé que « des semaines d’audiences avaient souligné que la fraude et les abus de la NRA avaient continué bien après notre attaque en justice ».

    Si l’avenir de Wayne LaPierre à la tête de l’association est plus que jamais en question, la bataille judiciaire n’est cependant pas terminée. Dans un communiqué, la NRA a promis qu’elle « allait continuer de se battre, comme elle le fait depuis 150 ans ». « Même si nous sommes déçus par certains aspects de la décision (du juge texan), il n’y a pas de changement dans la direction générale de notre association, ses programmes, et sa défense du 2e amendement », a-t-elle ajouté.

  • Pourquoi cette soupe est appellée « vaccin » si ça ne fonctionne pas comme un vaccin ?
    Coronavirus : Mais que se passe-t-il aux Seychelles, qui connaissent une nouvelle vague malgré la vaccination ?
    https://www.20minutes.fr/monde/3037079-20210507-coronavirus-passe-seychelles-connaissent-nouvelle-vague-m

    un tiers des personnes positives sont doublements vaccinées. Comment l’expliquer ? Tout simplement parce que le vaccin a pour but non pas d’empêcher d’attraper le coronavirus, mais bien de stopper les formes graves et les décès.

  • Prénom : Une
    Nom : Femme

    Allemagne : Pour la première fois une femme va diriger un grand groupe allemand
    https://www.20minutes.fr/monde/3032939-20210502-allemagne-premiere-fois-femme-va-diriger-grand-groupe-all

    Alors que sur le plan politique l’Allemagne est dirigée depuis 16 ans par Angela Merkel, il aura fallu attendre 2021 pour voir une femme prendre la direction d’un grand groupe du pays. Le laboratoire Merck est devenu ce week-end la première grande entreprise du Dax 30, l’indice vedette de la Bourse de Francfort, à nommer à sa tête une femme, l’Espagnole Belén Garijo.

  • Tchad : Le bilan des manifestations contre la junte monte à au moins cinq morts
    https://www.20minutes.fr/monde/3030863-20210428-tchad-bilan-manifestations-contre-junte-monte-moins-cinq-

    Pour calmer les opposants, le général Mahamat Idriss Déby a promis une nouvelle fois d’organiser « un dialogue national inclusif » durant une période de transition de 18 mois

    Birmanie, Tchad, mêmes criminels ? Même absence de conséquences médiatiques et géopolitiques ?

  • Covid-19 en Italie : Ecoles, universités, bars et restaurants vont refermer dans la majorité du pays
    https://www.20minutes.fr/monde/2997079-20210312-coronavirus-italie-ecoles-universites-bars-restaurants-vo

    Le gouvernement italien devrait annoncer ce vendredi la fermeture à partir de lundi des écoles, bars et restaurants dans la majeure partie du pays, afin d’endiguer une nouvelle flambée épidémique qui menace de saturer les hôpitaux. L’Italie, qui a passé cette semaine la barre des 100.000 morts dus à la pandémie de Covid-19, enregistre une forte hausse des contaminations et des décès, due en grande partie au variant britannique selon les médecins. Jeudi, les autorités ont fait état de 26.000 nouveaux cas et 373 morts en vingt-quatre heures.

    Selon le scénario le plus pessimiste, les grandes régions du nord - Lombardie, Piémont, Vénétie, Emilie-Romagne -, ainsi que le Latium (la région de Rome) et la Calabre devraient passer en zone rouge, rejoignant ainsi les régions méridionales de la Campanie, la Basilicate et le Molise. La situation de Rome restait incertaine et elle pourrait passer en orange. Le classement en zone rouge, selon le système de couleurs en vigueur depuis plusieurs mois, entraîne la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités, des bars et des restaurants (sauf vente à emporter). Les déplacements sont limités aux impératifs de travail, à l’achat de produits de première nécessité et aux urgences de santé.

  • Covid-19 : Comment l’Italie en est-elle arrivée à une troisième vague ?
    https://www.20minutes.fr/monde/2994443-20210309-coronavirus-comment-italie-arrivee-troisieme-vague

    « Jamais nous n’aurions imaginé qu’un an plus tard, on aurait dû affronter la même crise et que le bilan officiel des victimes aurait atteint ce terrible seuil de 100.000 morts », a déploré ce lundi le président du Conseil Mario Draghi.

    Et c’est un gars honnête et qui s’y connait qui parle...

    D’ailleurs, on va pouvoir lire les mêmes insanités à propos de la France incessamment.

    Genre, je copie-colle des bouts de la suite de l’article, où le journaliste tente de faire toucher du doigt la complexité de l’affaire :

    Le 1er février, l’Italie décidait de rouvrir dans la majeure partie du territoire (excepté les régions les plus touchées) ses restaurants, ses bars et ses musées (...) A cette période, le pays comptait un peu plus de 10.000 cas par jour. Un chiffre qui a presque doublé en un mois.

    Suffisant pour expliquer cette hausse ? Pas si simple. (...) de nombreux observateurs font remarquer que les zones avec ouverture des restaurants, bars et musées ne correspondent pas nécessairement aux zones connaissant une forte accélération du virus.

    Mais un épidémio a tout de même le droit d’expliquer ce qui est dit sur tous les tons par les scientifiques depuis un an :

    Le pays n’en a jamais réellement fini avec la seconde vague », soulève l’épidémiologiste. Pour lui, c’est un peu le drame européen : vouloir composer avec une circulation haute du virus

    Et sinon, ça explose, mais on ne va pas changer de politique pour autant :

    Le gouvernement italien discute actuellement d’un confinement le week-end et d’un couvre-feu national à 19 ou 20 heures plutôt que 22 heures, tout en misant sur une accélération de la vaccination (le ministre de la Santé mise sur la moitié de la population – soit 30 millions de personnes – vaccinée d’ici fin juin). Au-delà de ces mesures nationales, ce sont des mesures locales qui vont être appliquées.

    L’exemple français est bel et bien suivi par tout ce qui peut appliquer des mesures criminelles sans avoir à rendre des comptes démocratiquement. Si Mario Draghi est au pouvoir en Italie, ce n’est pas à proprement parler par les urnes qu’il y est parvenu.

  • Etats-Unis : Collègues et amies depuis plusieurs années, elles découvrent qu’elles sont sœurs
    https://www.20minutes.fr/monde/2989967-20210303-etats-unis-collegues-amies-depuis-plusieurs-annees-elles-

    Dès leur rencontre, sur leur lieu de travail en 2013, leur entente a été immédiate et naturelle. Huit ans plus tard, Julia Tinetti et Cassandra Madison, deux Américaines de 31 et 32 ans, ont appris qu’elles étaient sœurs !

    Employées dans un bar du Connecticut, leurs collègues leur disaient souvent qu’elles se ressemblaient, ont-elles raconté à l’émission de télé américaine Good Morning America. Toutes deux adoptées, elles décident alors de comparer les papiers d’adoption : « Les documents indiquaient que nous venions de deux villes différentes avec des noms de famille différents. Et les noms de nos mères sur nos papiers étaient différents ».
    Un test ADN lève le doute

    En 2015, Cassandra déménage en Virginie. Les deux amies restent néanmoins en contact sur Facebook. En 2018, Cassandra reçoit en cadeau de sa mère adoptive un test ADN grâce auquel elle parvient à localiser son père, en République Dominicaine. Sa mère est, elle, décédée trois ans plus tôt. L’homme reconnaît que lui et son épouse ont abandonné un autre enfant à la suite d’« une période difficile ».

    Pour Cassandra, il n’y a aucun doute : Julia est l’autre bébé abandonné. Cette dernière fait alors elle aussi un test ADN. Les résultats sont sans appel : les deux amies sont en fait des sœurs. « C’est le genre de chose que vous voyez à la télé », plaisante Julia. Elle espère maintenant rencontrer le reste de sa famille, à commencer par ses autres frères et sœurs, en République Dominicaine.

  • Affaire Navalny : L’UE décide de faibles sanctions contre la Russie
    https://www.20minutes.fr/monde/2983475-20210223-affaire-navalny-ue-decide-faibles-sanctions-contre-russie

    Un accord politique trouvé lundi par les ministres des Affaires étrangères de l’UE ne vise en effet que quatre hauts fonctionnaires russes impliqués dans les procédures judiciaires engagées contre l’opposant et dans la répression menée contre ses partisans.
    (...)
    Les ministres ont également pointé du doigt d’autres pays. Ils ont ainsi sanctionné les militaires responsables du coup d’état en Birmanie.
    (...)
    Ils ont par ailleurs sanctionné les atteintes à la démocratie commises par le régime de Nicolas Maduro au Venezuela
    (...)
    Les ministres ont également décidé le principe de nouvelles sanctions contre la répression menée à Hong Kong par la Chine.
    (...)
    Enfin, ils ont annoncé envisager de nouvelles mesures contre le pouvoir en Biélorussie.

    Où tu sens que le journaliste, tout à son professionnalisme et à sa neutralité journalistique, regrette qu’un missile nucléaire n’ait pas déjà été lancé sur les châteaux de Poutine, Xi, et Maduro.

    #vacuité_de_la_diplomatie #équilibre_du_journalisme

  • Russie : L’Union européenne envoie un émissaire à Moscou en pleine affaire Navalny
    https://www.20minutes.fr/monde/2969195-20210204-russie-union-europeenne-envoie-emissaire-moscou-pleine-af

    Au cours de sa visite de deux jours, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, tentera de rencontrer l’opposant politique

    Coup d’État en Birmanie. Trois choses à savoir après l’inculpation d’Aung San Suu Kyi
    https://www.ouest-france.fr/monde/birmanie/coup-d-etat-en-birmanie-trois-choses-a-savoir-apres-l-inculpation-d-aun

    La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi a été inculpée mercredi, deux jours après avoir été renversée par un coup d’État militaire, tandis que les appels à la désobéissance civile se multiplient en Birmanie. On fait le point.

    Y-a des priorités quoi. Navalny, chef d’état en exercice dans un pays qui organise un génocide, Aung San Suu Kyi, opposante au régime et blogueuse.

  • Chine : Un prototype de train à sustentation magnétique roulant à 620 km/h dévoilé
    https://www.20minutes.fr/monde/2956599-20210119-chine-prototype-train-sustentation-magnetique-roulant-620

    La Chine possède déjà à l’heure actuelle le train à sustentation magnétique le plus rapide du monde. Le Shanghai Transrapid, qui a été mis en service en 2004, relie l’aéroport de Pudong au centre de Shanghai à une vitesse de 431 km/h. En mai 2019, la Chine avait déjà présenté un prototype de Maglev pouvant atteindre les 600 km/h.

  • #Coronavirus : Est-ce la fin définitive du « modèle suédois » ?
    https://www.20minutes.fr/monde/2948915-20210109-coronavirus-fin-definitif-modele-suedois

    Chiffres catastrophiques, comparaison douloureuse avec les voisins nordiques, aveu d’échec royal… Le #modèle suédois résonne aujourd’hui comme une défaite pour le pays.

    #Suède

  • #Coronavirus : L’équipe de l’#OMS en route vers la #Chine n’a pas obtenu les visas nécessaires de Pékin
    https://www.20minutes.fr/monde/2945663-20210105-coronavirus-equipe-oms-route-vers-chine-obtenu-visas-nece

    Un peu plus d’un an après la découverte des premiers cas dans la région chinoise de Wuhan, ces dix éminents scientifiques choisis par l’OMS, après un long processus de sélection, doivent se rendre en Chine pour tenter de remonter aux origines du virus afin de savoir comment il s’est transmis aux êtres humains.

    Mais cette visite est ultra-sensible pour le régime chinois, soucieux d’écarter toute responsabilité dans l’épidémie qui a fait plus de 1,8 million de morts à la surface du globe. Au point que la visite prend des allures de mission secrète. Ses dates n’avaient pas même été précisées, l’OMS ayant évoqué jusqu’à présent simplement « la première semaine de janvier ».

    Malgré cette déconvenue de dernière minute, le haut responsable de l’OMS s’est dit convaincu les problèmes pourront être résolus dans les « heures à venir ».

  • Coronavirus : En Allemagne, les bastions d’extrême droite sont les zones les plus touchées
    https://www.20minutes.fr/monde/2928107-20201209-coronavirus-allemagne-bastions-extreme-droite-zones-plus-


    Manifestants de l’AFD en Allemagne. — Action Press/Shutterstock/SIPA

    EPIDEMIE « Il pourrait y avoir des facteurs qui expliquent les résultats élevés de l’AfD et en même temps des valeurs d’incidence élevées », sans que cette corrélation soit le seul facteur explicatif, nuance un chercheur

    Coïncidence ou corrélation ? Les zones les plus touchées en Allemagne par la deuxième vague de la pandémie sont des bastions de l’extrême droite, opposés aux restrictions et sensibles aux thèses complotistes.

    « Il est frappant de constater que les régions les plus touchées sont celles où le vote AfD a été le plus élevé » lors du dernier scrutin législatif de 2017, résume le commissaire du gouvernement aux anciens Länder de l’Est, Marco Wanderwitz, lui-même originaire de Saxe.

    #anti-masques #masques

    • À peine une bonne nouvelle, une faible consolation, ce pourquoi j’ai posté. Ça peut pas marcher partout (serais curieux que l’on cherche ce genre de données ici) et quoi qu’il arrive il en restera plein. Et puis l’infection fasciste a d’innombrables agents.
      Mais c’est encore un (quasi) argument pour les relâchés de la réduction des risques ("mais alors... le masque et des précautions ont de l’intérêt ?), pour faire qu’ils se formulent par eux-mêmes qu’il suffit pas de faire comme les fafs pour triompher du virus plutôt que de les « accuser » (ou d’en avoir l’air) de les avoir rejoint sur ce terrain (ce qu’il n’est pas toujours utile de dire...). En tout cas je vais envoyer cette info à quelques proches que je veux pas laisser tomber ou perdre malgré ce désaccord aussi radical que dramatique, en espérant que ça fasse son chemin.
      Mauvais pour la #santé, le #complotisme est une faiblesse intellectuelle (une altération de l’intelligence collective coproduite par des éduqués++). Sauf de nécessaires exceptions, c’est pas sur le mode du procès individuel que ça va reculer.
      Chez les gilets jaunes, c’était très présent avant de refluer dans et par la lutte, avant de revenir en force dans la défaite et ses suites. Plus la domination est forte (avec l’impossibilité d’obtenir des victoires partielles significatives), et faute de perspective, la désignation de responsables omnipotents ne peut que marcher. Que faire pour priver de sol et d’air le complotisme ? C’est une question qu’elle est pas vite répondue.

    • „Querdenker“-Chef mit Corona auf der Intensivstation!
      https://www.berliner-kurier.de/politik-wirtschaft/querdenken-demonstrant-mit-covid-19-auf-intensivstation-beatmet-li.1

      Seit Monaten gehen Demonstranten auf „Querdenker“-Demos gegen die Corona-Maßnahmen auf die Straße, tragen dabei keine Masken, halten keinen Abstand. Doch das Virus erwischt auch jene, die nicht einmal an seine Existenz glauben.

      Einer der Organisatoren der Leipziger „Querdenken“-Demonstration im November ist acht Tage später wegen einer Covid-Erkrankung auf der Intensivstation einer Leipziger Klinik künstlich beatmet worden. Das sagte der Direktor der Leipziger Uniklinik, Christoph Josten, nach Angaben der Leipziger Volkszeitung (LVZ) am Freitagnachmittag auf einer Pressekonferenz.

      Die Zeitung zitiert den Mediziner mit den Worten: „Einer der bekannten ‚Querdenker‘, der in Leipzig demonstriert hat, wurde acht Tage später intubiert.“ Er hatte sich offenbar mit dem Coronavirus infiziert. „Das Virus nimmt keine Rücksicht auf die Menschen, egal wer sie sind“, warnte Josten eindringlich davor, sich nicht an Abstands- und Hygieneregeln zu halten.

      Auch bei einem zweiten Teilnehmer an Groß-Demos gegen die Corona-Maßnahmen hat das Coronavirus gnadenlos zugeschlagen. Ein AfD-Stadtrat aus Böhlen (Landkreis Leipzig) verstarb jetzt an einer Covid-19-Erkrankung. Er hatte sich im November an Protestaktionen in Berlin und Leipzig beteiligt und war kurz darauf an Corona erkrankt.

      Die Demo am 7. November in Leipzig hatte bundesweit für Schlagzeilen gesorgt. Rund 20.000 Menschen aus ganz Deutschland hatten gegen die Corona-Maßnahmen der Bundesregierung protestiert. Größtenteils hielten sich die Demonstranten nicht an die Maskenpflicht und beachteten keine Abstände. Doch als die Polizei den Protestzug deshalb auflösen wollte, widersetzten sich Demonstranten. Als die Masse versuchte, einen Gang über den Leipziger Ring zu erzwingen, ließ die Polizei die Menschen am Ende ziehen.

      Eine für Sonnabend geplante „Querdenken“-Demo in Dresden wurde verboten.

      Voir aussi
      https://seenthis.net/messages/890515

      #AfD

  • Brésil : des manifestants prennent d’assaut des supermarchés Carrefour
    https://www.francetvinfo.fr/societe/racisme/bresil-des-manifestants-prennent-dassaut-des-supermarches-carrefour_419

    Une vague d’indignation s’est répandue au #Brésil, après qu’un homme noir a été battu à mort par les agents de #sécurité #blancs d’un supermarché #Carrefour, jeudi 19 novembre.

    Brésil : Une responsable de Carrefour arrêtée pour la mort violente d’un homme noir
    https://www.20minutes.fr/monde/2916359-20201125-bresil-responsable-carrefour-arretee-mort-violente-homme-

    #racisme_structurel #BlackLivesMatter

  • Chine : Envahis par les moustiques, les habitants d’un immeuble végétalisé contraints de fuir leur appartement
    https://www.20minutes.fr/monde/2862171-20200915-chine-envahis-moustiques-habitants-immeuble-vegetalise-co

    Certains appartements paraissent occupés, avec de la lumière à l’intérieur des logements, des plantes bien taillées et du mobilier installé sur la terrasse. Mais les terrasses de nombreux autres sont recouvertes par une végétation laissée à l’abandon. Seules une dizaine de familles ont emménagé dans le quartier, selon le quotidien semi-officiel Global Times. Le faible taux d’occupation serait ainsi dû à la présence de nombreux moustiques, qui prolifèrent en raison de la végétation, ont déclaré des locataires au journal.

  • Equateur : La condamnation à huit ans de prison de l’ex-président Rafael Correa confirmée en cassation
    https://www.20minutes.fr/monde/2856303-20200908-equateur-condamnation-huit-ans-prison-ex-president-rafael

    La Cour de justice a tranché que Rafael Correa et plusieurs de ses anciens collaborateurs ont reçu des pots-de-vin en échange de contrats avec diverses entreprises. L’ancien président se dit innocent et dénonce un complot fomenté par son rival, son ancien vice-président et actuel président, Lenin Moreno.

    C’est pas comme si on n’avait pas constaté qu’au Brésil et dans la plupart des pays voisins, les responsables politiques progressistes ont affaire à une Justice particulièrement rapide pour les condamner... pour ensuite se rétracter, une fois les élections passées.