/regions

  • De jeunes diplômés européens dénoncent les conditions de stage, proches de l’exploitation RTBF - Myriam Baele - 21 Février 2017
    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_de-jeunes-diplomes-europeens-denoncent-les-conditions-de-stage-proches-d

    Une cinquantaine de jeunes diplômés européens ont déplié leurs banderoles lundi au rond-point Schuman. Ils dénoncent les conditions des stages dans les institutions européennes mais aussi dans les associations et lobbys européens. De premières expériences de travail après le diplôme mais qui ne sont pas ou peu payées.

    Aux yeux de ces jeunes travailleurs européens, il ne s’agit pas de stages. Ces embauches n’ont rien à voir avec des études, mais bien d’emplois au rabais, en contradiction avec la loi belge.
    Enchaîner les stages, sans être payé (ou presque)

    Pour espérer un emploi lié à l’Union européenne, Nuno Loureiro a enchaîné sept stages. Soit 3,5 ans sans paye, ou presque, à Bruxelles. "C’était une période assez difficile. J’ai dû demander de l’aide financièrement à ma compagne, à mes parents."

    Des milliers de jeunes diplômés travaillent ainsi gratuitement ou pour des salaires largement en dessous du minimum légal à Bruxelles, dans des associations et lobbys, mais aussi dans les institutions européennes.

    Des stages synonymes d’exploitation, voire d’exclusion ?
     » Il y a à peu près 200 stagiaires par pays dans la Commission européenne, précise Bryn Watkins, pour la campagne Just Pay. On a fait il y a quelques semaines un sondage auprès des stagiaires chez les députés européens : il y en a le tiers qui reçoit 600 euros ou moins par mois, et 1 sur 10 qui ne reçoit rien de rien, et parfois pour des stages de 6 mois…"

    Et ne rien recevoir, c’est de l’exploitation, dit-il, mais aussi de l’exclusion.  « Ça exclut ceux qui n’ont pas la chance de venir de familles riches. Ça empêche une vraie diversité dans ce petit monde européen qui a beaucoup d’influence, et je crois que c’est très important d’avoir une diversité ici, qui est le miroir de la diversité des sociétés européennes. »

    Selon la loi belge, une embauche après les études s’appelle un emploi et doit être rémunérée, répètent ces jeunes diplômés qui publient sur Internet les noms de dizaines de structures concernées.

    #UE #UEF #union_européenne #Bruxelles #Stagiaires #institutions_européenne #lobbys #exclusion #exploitation #salaire

  • Une manifestation féministe dégénère dans le centre de Bruxelles RTBF samedi 11 février 2017
    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_une-manifesation-feministe-degenere-dans-le-centre-de-bruxelles?id=95279


    Une marche #féministe aux flambeaux a dégénéré samedi soir dans centre de #Bruxelles en confrontation avec la police. Les agents de #police ont encerlé les manifestantes dans la rue des Grands Carmes.

    Selon les participantes, elles ont été attaquées par surprise par des agents en civil. Selon la police, les agents sont intervenus pour des graffitis dans la rue du Chêne. Il n’est pas encore déterminé si des arrestations ont eu lieu.

    La marche, intitulée « Reclaim the night » dans l’objectif de « se réapproprier la rue la nuit contre les #violences_sexistes », a débuté vers 20h30 aux Monts des arts. La manifestation portait le message « d’un féminisme inclusif, intersectionnel et pro-choix (pour le libre choix en matière d’avortement, du port ou non du hijab, la liberté des travailleuses-rs du sexe) », selon les organisateurs.

    • + autre remarque. Les manifestations sont toujours interdites dans le secteur UNESCO. C’est là qu’elles ont été attaquées. Les flics de la zone sont des bourrins. Mais ce n’était pas malin d’aller à la casse dans les rues jouxtant la grand place, alors qu’il était possible par exemple de passer rue du midi ou boulevard Anspach. N’importe quel manif qui part vers le secteur unesco est sure d’être cassée. Seules y sont autorisées, et encore avec des conditions drastiques, les rassemblements folkloriques. De plus, la marche n’était pas déclarée. Bref, déjà dans une période normale on avait des bons ingrédients pour que ça se passe mal avec la police, mais là comme ils sont sur les dents... La manif a démarré au mont des arts, et n’a été arrêtée qu’à son passage dans le secteur UNESCO. Ce qui ne justifie en rien le traitement des manifestantes, mais qui peut expliquer qu’ils aient eu un blanc-seing pour repousser la marche à partir du moment où elle évoluait dans cet espace particulier. Et que la troupe ait chargé là et pas ailleurs. Une fois dans cette zone, juste à côté du commissariat central, je ne vois pas vraiment comment ça aurait pu bien se passer, surtout un samedi soir jour où ils sont particulièrement sollicités et galvanisés pour parer à tous les débordements (on jouxte plusieurs zones de beuverie).

  • Explosion à la centrale nucléaire de Flamanville : 5 personnes intoxiquées Ouest France - 9 Février 2017
    http://www.ouest-france.fr/normandie/flamanville-50340/explosion-la-centrale-nucleaire-de-flamanville-des-blesses-4790646

    Une explosion a été ressentie ce jeudi vers 10 h 00 dans la salle des machines de la centrale nucléaire de Flamanville, dans la Manche.

    Selon nos premières informations, il pourrait y avoir des blessés. Le Plan particulier d’interventions (PPI) n’est pas déclenché car il y a une absence de tout risque nucléaire, selon la Préfecture.

    Selon les pompiers, une explosion et un feu ont été signalés dans l’enceinte de la centrale, hors zone nucléaire.

    Un poste médical avancé, véhicule qui prend en compte plusieurs victimes, a été envoyé sur place.

    Plus d’informations à venir d’ici quelques instants…❞
    #France, #EDF, #Énergie_nucléaire, #nucléaire, #influence, #centrale_nucléaire

  • Déborah doit enseigner dans treize écoles différentes du Tournaisis RTBF - Denis Vanderbrugge - 27 Janvier 2017
    http://www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_avec-le-cours-de-citoyennete-deborah-doit-enseigner-dans-treize-ecoles-d

    Les journées sont donc particulièrement chargées. Déborah visite en moyenne trois écoles différentes par jour, cela monte parfois jusqu’à cinq. Et cela n’est pas sans conséquence sur la qualité du cours : « Avec ces changements d’écoles, c’est difficile de commencer le cours à l’heure, reprend notre interlocutrice. Et puis, le temps de récupérer les élèves, de préparer éventuellement la classe pour un cercle de discussion : on peut dire qu’on preste réellement entre 30 et 35 minutes de cours. »

    #Au_fou #Belgique #Ecole #Transport #Hainaut

  • Un inconnu agresse Mathieu Vervoort (PS), fils du ministre-président bruxellois, Publifin et ses dérives RTBF - Karim Fadoul - 21 Janvier 2017
    un coup au visage ainsi qu’un coup de pied au thorax

    Mathieu Vervoort, fils du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS), raconte sur les réseaux sociaux avoir été agressé vendredi soir à Bruxelles. Motif de l’agression : son appartenance au Parti socialiste et le climat lié au scandale Publifin. Mathieu Vervoort, 29 ans, est président des Jeunes socialistes d’Evere et conseiller Culture au cabinet de la ministre bruxelloise Fadila Laanan (PS). Mathieu Vervoort, il faut le préciser, n’est lié en rien au scandale liégeois.

    "Ce vendredi, j’ai retrouvé des amis pour boire un verre. La soirée se déroule extrêmement bien jusqu’au moment où quelqu’un m’accoste et me demande : « Si je dors bien, si ce n’est pas trop dur la vie, si je n’ai pas honte de travailler pour le PS et pour ce qu’il représente »." Mathieu Vervoort poursuit : « Je lui réponds que non que chaque jour, je travaille pour l’ensemble de la population bruxelloise que je me bats pour défendre les valeurs de solidarité, d’égalité, et de justice sociale. Je sens bien que mes réponses ne suffisent pas, mais je n’imaginais pas à cet instant prendre un coup au visage ainsi qu’un coup de pied au thorax. »

    . . . . . . . La suite
    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_publifin-et-ses-derives-un-inconnu-agresse-mathieu-vervoort-ps-fils-du-m
    https://www.youtube.com/watch?v=E776XisGHlk


    Louis Massis - 1959
    ( #Vian / #Salvador)

    #Claque #PS #Belgique effet de la #corruption #Démocratie_confisquée

  • Woluwe-Saint-Lambert : des bornes de stationnement qui avertissent le contrôleur en cas d’infraction
    http://www.rtbf.be/info/regions/bruxelles/detail_woluwe-saint-lambert-des-bornes-de-stationnement-qui-avertissent-le-cont

    C’est une première en Région bruxelloise. La commune de Woluwe-Saint-Lambert a acheté six bornes de parking « intelligentes », annonce la Dernière Heure. Elles ressemblent à de petits horodateurs arrondis avec la mention « Max 15 min ». Elles chronomètrent le temps de stationnement de la voiture qui se gare devant, et dès que le quart d’heure gratuit est dépassé, sur ces places à stationnement de courte durée, elles clignotent et préviennent par SMS l’agent de stationnement du quartier. Des bornes au côté (...)

    #smart_city #automobilistes #surveillance

  • Un préposé de l’Ecoparc de Péronnes-lez-Binche victime d’une grave agression RTBF - 8 Décembre 2016
    http://www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_un-prepose-de-l-ecoparc-de-peronnes-lez-binche-victime-d-une-grave-agres

    Ce jeudi vers midi, un préposé de l’Ecoparc de Binche a été victime d’une grave agression physique.

    Deux hommes, des entrepreneurs locaux, se sont présentés à l’Ecoparc avec des déchets encombrants. Dès le contrôle de la carte quota, le préposé a fait remarquer aux deux hommes que leur quota était épuisé et qu’ils ne pourraient y déposer leurs déchets qu’après s’être acquitté de l’achat de nouveaux quotas. C’est en effet ce que prévoit le règlement.

    Ces deux hommes, rapidement rejoints par deux autres collègues, ont alors frappé violemment le préposé qui est tombé au sol et a perdu connaissance. Ces individus ont ensuite pris le temps de vider leurs déchets dans les conteneurs avant de prendre la fuite.
    . . . . .

    #Tous_contre_tous #violence #déchets #decharge #tri_selectif #écologie #recyclage #Belgique #capitalisme_vert #croissance_verte #technologie_verte Hors_Sol

  • A quoi servent donc ces cameras intégrées aux panneaux publicitaires de Clear Channel ?
    https://www.rtbf.be/info/regions/bruxelles/detail_a-quoi-servent-donc-ces-cameras-integrees-aux-panneaux-publicitaires-de-

    Dix panneaux publicitaires à écran tactile avec caméra intégrée viennent d’être installés par la société Clear Channel qui loue ces espaces publicitaires. Ce procédé interpelle. Céline Delforge, députée bruxelloise Ecolo, attendait patiemment le tram à l’arrêt Louise quand elle découvre « dans un montant (du panneau), un objectif caché discrètement derrière la vitre teintée. » La caméra comme « miroir de l’image en temps réel » Ces caméras seraient couplées à des écrans tactiles. Michel Jadoul, directeur Marketing (...)

    #Clear_Channel #CCTV #vidéo-surveillance

  • A quoi servent donc ces cameras intégrées aux panneaux publicitaires de Clear Channel ? RTBF - Pierre Vandenbulcke -1 décembre 2016

    Dix panneaux publicitaires à écran tactile avec caméra intégrée viennent d’être installés par la société Clear Channel qui loue ces espaces publicitaires. Ce procédé interpelle.

    Céline Delforge, députée bruxelloise Ecolo, attendait patiemment le tram à l’arrêt Louise quand elle découvre « dans un montant (du panneau), un objectif caché discrètement derrière la vitre teintée. » 

    La suite : http://www.rtbf.be/info/regions/bruxelles/detail_a-quoi-servent-donc-ces-cameras-integrees-aux-panneaux-publicitaires-de-


    #clear_channel #cameras #flicage #fbi #stazi #gestapo #publicitaire #facisme

  • Pourquoi y a-t-il moins d’oiseaux dans nos jardins cet automne ? RTBF - Hugues Van Peel 19 Novembre 2016 _
    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_il-y-a-moins-d-oiseaux-dans-nos-jardins-cet-automne?id=9458989

    Les oiseaux de nos jardins sont-ils devenus invisibles ? Dans un communiqué publié cette semaine, l’association Natagora, qui lutte pour la protection de la nature et la biodiversité, pose une question interpellante. "Beaucoup de personnes nous ont récemment contactés pour nous dire que leur jardin leur semblait assez vide en cette période, explique Fabien Dormal, ornithologue amateur et membre de Natagora. Je l’ai moi-même observé chez moi, le silo à nourriture se vide moins rapidement que les autres années".

    Le nombre d’oiseaux serait donc moins important cet automne, mésanges et pinsons par exemple manquent à l’appel. Pour Natagora, plusieurs facteurs peuvent expliquer le phénomène.  » La première raison, c’est que le printemps a été assez humide et assez froid, poursuit Fabien Dormal. Donc les nichées des mésanges notamment n’ont pas été bonnes, il y a eu beaucoup de mortalité. Ensuite, la fructification des hêtres et des aubépines a été très bonne cette année. Il est possible que les oiseaux soient encore cachés dans les forêts où ils trouvent beaucoup de nourriture. La dernière raison, c’est que l’hiver n’a pas encore commencé. Donc les oiseaux nordiques ne sont pas encore descendus en masse chez nous".


    Planter des arbres et des haies
    Si l’hiver n’est pas trop rude et que la prochaine nidification se passe bien, les oiseaux seront à nouveau plus nombreux l’an prochain, les populations vont se rétablir. Mais pour les aider, chacun peut agir dès maintenant : renoncer aux pesticides, placer des mangeoires lorsqu’il fait froid et planter des arbres ou des buissons à baies dans les jardins pour que les oiseaux trouvent de quoi se nourrir et s’abriter.

    "Si on a un jardin qui est une pelouse uniforme avec juste quelques arbres exotiques, on aura peu d’oiseaux, explique Jean-Yves Paquet de Natagora Namur. Si on commence à planter des haies diversifiées et qu’on utilise des essences de chez nous, qui amèneront des insectes dont les oiseaux vont se nourrir, on verra rapidement un effet positif de telles actions, même à petite échelle".

    Selon Natagora, suivre ces quelques conseils devrait permettre d’observer plus d’oiseaux dans les jardins à l’avenir. L’association fixe déjà rendez-vous aux amateurs les 4 et 5 février prochains pour sa traditionnelle opération de comptage des oiseaux. Les résultats obtenus pourront être comparés à ceux des années précédentes. On aura ainsi un aperçu assez fiable de l’ampleur du phénomène observé ces dernières semaines.

    #oiseaux #nature #écologie #biodiversité #environnement #Belgique #France #Jardins #mésanges

  •  "Sortie d’urgence, virez à droite" sera le thème de la Saint-Verhaegen 2016 à Bruxelles RTBF 14 Novembre 2016 - Belga

    Cette année, l’ACE (Association des cercles étudiants) et la BSG (Brussels Studentengenootschap) de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) ont choisi pour thème de la Saint-Verhaegen 2016 « Sortie d’urgence, virez à droite ». L’événement qui rend hommage à Theodore Verhaegen, fondateur de l’université bruxelloise, aura lieu vendredi.

    Selon les associations estudiantines, il s’agit « d’inviter les étudiants à se questionner sur les réactions prises dans l’urgence face aux défis sociétaux actuels, et de l’adéquation de celles-ci aux principes de démocratie et d’ouverture prônés par les deux Alma Mater. (...) A travers ce thème, nous souhaitons associer aux festivités de la Saint-Verhaegen un engagement étudiant, toujours plein de critique, de dérision ou de sérieux, à propos du radicalisme global et de l’extrémisme des positions qui semblent dessiner la société actuelle. »
    . . . . .

    La suite : http://www.rtbf.be/info/regions/detail_sortie-d-urgence-virez-a-droite-sera-le-theme-de-la-saint-verhaegen-2016

    #Université #ULB #Démocratie

  • A propos de l’esclavage (travailleurs détachés) en union européenne.
    Deux chauffeurs roumains bloqués dans leur camion pendant plus d’une semaine à Battice RTBF - 14 Novembre 2016 - Marie Bourguignon
    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_deux-chauffeurs-roumains-bloques-dans-leur-camion-pendant-plus-d-une-sem

    Le transporteur néerlandais qui les embauchait ne leur versait plus leur salaire depuis le début du mois de septembre. Les deux jeunes chauffeurs roumains refusaient donc de reprendre le volant et stationnaient sur le parking autoroutier de Battice.
    De quoi interpeller la police de la route qui après vérifications a constaté toute une série d’infractions commises par la firme néerlandaise. Notamment celle de laisser dormir ses chauffeurs dans la cabine de leur camion pendant des mois.

    Les syndicats se sont aussi intéressé à la situation que vivent les deux hommes. Pour eux, l’employeur (Martin Wismans) est connu aux Pays-Bas pour exploiter ses travailleurs. « Ils ne sont pas les seuls dans le même cas, d’autres chauffeurs vivent la même situation, explique Paolo Di Berardino, membre de la FGTB UBT, l’Union belge du transport. D’après ce que l’on sait, notamment auprès de nos collègues néerlandais, la firme Martin Wismans est connue pour exploiter son personnel : des Roumains, des Philippins… C’est un esclavagiste ! »
    Les deux jeunes chauffeurs roumains auraient été engagés via une filiale slovaque bidon. Ils réclament à présent les 3000 euros d’arriérés que leur doit leur employeur.
    De son côté, le transporteur néerlandais a contesté cette somme de 3000 euros à payer à chaque travailleur. Résultat : ils n’ont reçu que 600 euros et ont été mis à la porte. Les deux jeunes hommes doivent maintenant rentrer à Bratislava par leurs propres moyens.

    ##union_européenne #Belgique #travailleurs_détachés #esclavage #transports #UE #UEF #Roumanie #Martin_Wismans #Taurillon

  • Des entrepreneurs carolos contre Leroy Merlin au tribunal de commerce de Lille RTBF Luciano Arcangeli Mercredi 12 octobre 2016
    http://www.rtbf.be/info/regions/hainaut/detail_des-entrepreneurs-carolos-contre-leroy-merlin-au-tribunal-de-commerce-de

    Trois entrepreneurs dont deux issus de la région de Charleroi, ont assigné devant le tribunal de commerce de Lille, en France, le groupe ADEO et le géant de la distribution Leroy Merlin France pour avoir rompu unilatéralement un accord de confidentialité. Mais aussi et surtout pour avoir pour le moins utilisé, sans dédommagement, une technologie mise au point par ces entrepreneurs carolos. Ces derniers ont donc décidé de ne pas se laisser faire.

    Nous avons mené notre enquête et celle-ci nous plonge dans le monde des objets intelligents et de la domotique. C’est déjà le cas et cela le sera encore plus dans le futur : nos machines à café, nos radiateurs, nos machines à laver ou nos frigos seront contrôlés à distance à partir de notre smartphone.

    Cette technologie-là, l’IOT (Intelligent Object Technology), trois entrepreneurs, regroupés sous l’appellation LEA, la maitrisent au point d’avoir été pendant plusieurs mois accompagnés par le groupe Leroy Merlin et la direction technologique du groupe Adeo, propriétaire de la marque Leroy Merlin, indéniablement intéressées par une technologie taillée sur mesure pour leurs besoins commerciaux.

    Naïveté ?
    Le groupe Leroy Merlin souhaite incorporer des puces électroniques intelligentes dans des objets qu’il entend commercialiser dans ses magasins et surtout élaborer le standard qui servira à toutes les autres marques européennes. Cela concerne des millions d’objets. Et les Carolos sont donc confiants. Ils investissent pour développer la technologie et le savoir-faire.

    Pendant des mois, les entrepreneurs de Charleroi vont collaborer avec les représentants du groupe français. Les rencontres s’enchainent et les échanges de mails sont quasi quotidiens (plus de 850 mails sont dans le dossier) jusqu’à la mise au point du prototype. Mais, au terme de la réalisation, et malgré les accords de confidentialité signés par toutes les parties, les demandeurs français vont couper court à toute négociation ultérieure et refuser tout paiement. Fin de discussion. C’est la catastrophe pour LEA dont le rêve d’une plus-value s’envole.

    Au même moment, en janvier 2016, l’un des directeurs de Leroy Merlin, celui qui était précisément en relation avec le groupe LEA, présentait l’innovation, (ndlr ou à tout le moins quelque chose qui y ressemble très fort), dans un salon international de Las Vegas et y remportait le premier prix.

    Pour LEA et les entrepreneurs carolos c’est la douche froide. Emmanuel Yannikos, est l’un des trois entrepreneurs qui a pris la nouvelle comme une gifle :  » Ils, les gens de Leroy Merlin France, nous ont fait travailler pendant près d’un an et demi sans la moindre rémunération. Il est clair qu’ils nous promettaient en échange un contrat commercial à long terme, un investissement important de leur part dans une prise de capital de notre société momentanée baptisée LEA, ou de nos sociétés, puisque LEA, c’est un groupe de trois entreprises. C’était en fait une carotte qu’ils nous montraient devant notre nez. Nous avons été dupés car, en fait, ils nous montraient cette carotte pour absorber nos connaissances. Et quand nous avons commencé à insister pour officialiser le contrat promis, tout s’est subitement annulé et, là, nous avons découvert une série de manigances indignes d’un groupe comme Leroy Merlin, indigne de la charte des valeurs qu’ils mettent en évidence sur leur site internet. Ils ont pris nos études et les ont livrées à des sociétés concurrentes aux nôtres, en rompant de la sorte les accords de confidentialité. Et là, il faut bien l’admettre, on s’est réveillé et on a pris une grosse claque. Ensuite, sur base de tous les éléments à notre disposition, nous avons donc porté plainte devant une juridiction française."

    Réaction de Leroy Merlin : par communiqué
    Voilà de sérieuses accusations qu’il appartiendra au juge d’étayer. Nous avons donc tenté à plusieurs reprises de joindre les représentants de Leroy Merlin. Aucune déclaration n’a été acceptée sous la forme d’interview. Toutefois, un communiqué transmis par courriel via leur porte-parole, nous a fait savoir de manière laconique la position du groupe français et de sa société mère ADEO :  " Comme vous le savez, Leroy Merlin et ADEO ont été assignées devant le tribunal de commerce de Lille par les trois entrepreneurs (LEA) avec lesquels des négociations avaient été engagées. Ces négociations n’ont pas abouti. Leroy Merlin et ADEO ne désirent pas commenter des différends pour lesquels la justice a été saisie. Par ailleurs, je peux vous assurer que notre éthique et nos valeurs, nous conduisent à respecter la confidentialité inhérente à chaque nouveau projet. Sincères salutations. "

    La balle est désormais dans le camp des experts et probablement des enquêteurs car le problème est tel, et les enjeux commerciaux d’une ampleur telle, qu’il ne s’agit certainement pas d’une simple petite affaire de plagiat ou de vol de technologie.

Notre enquête nous a permis de découvrir que les innovations apportées par les entrepreneurs du groupe LEA avaient, bien avant la rupture du contrat de confidentialité, été transmises à des sociétés concurrentes, ni belges ni françaises, agissant pour le compte d’un donneur d’ordre français afin de vérifier le fonctionnement de la technologie élaborée par LEA.

    Les avocats des différentes parties vont avoir du boulot. L’audience est fixée au 24 novembre au tribunal de commerce de Lille.

    #Leroy_Merlin #Adeo #domotique #Objets_connectés #Brevet #IOT #Intelligent_Object_Technology #Plagiat #Multinationale

  • “Daddy’s Car”, la première chanson pop composée par une intelligence artificielle
    http://www.konbini.com/fr/tendances-2/daddys-car-ia-sony-pop

    Le système FlowMachines de #Sony, une #intelligence_artificielle capable de composer des #chansons “à la manière de”, a dévoilé ses deux premières créations, dont un morceau façon Beatles.

    #IA #IA #neural_network #musique

    https://www.youtube.com/watch?v=LSHZ_b05W7o

    http://zinc.mondediplo.net/messages/38015 via BoOz

    • je vais réagir à ça (de façon un tantinet virulente), parce que les délires sur l’IA des grosses boites comme sony, google & co commencent à furieusement me taper sur les nerfs (je être soutier de la recherche ... domaine IA justement ... donc je me sens un petit peu autorisé à la ramener sur le sujet...)

      Et donc c’est comme d’hab pour ma part : tant qu’on ne m’aura pas montré ce qu’il y a d’intelligent dans ce système, je refuse d’appeler ça une intelligence artificielle. Mais les journalistes sont crédules : si sony leur dit, ça doit être vrai. C’est pitoyable. Il y a un certain nombre de critères objectifs pour trancher sur le côté intelligent d’un système face à certaines situations. Les google, sony et cie refusent catégoriquement d’en dire quoi que ce soit. Tu m’étonnes ! La confusion savamment entretenue en ce moment entre prog_a_la_con_avec_une_couche_d_apprentissage et intelligence artificielle les sert directement. Et ils auraient tort de se priver, puisque les journalistes les suivent sans moufter et même mieux, leur servent de caisse de résonance.

      Donc jusqu’à nouvel ordre, plutôt qu’appeler ça une #intelligence_artificielle, j’appellerai ça une #fumisterie_naturelle (et consubstantielle au #libéralisme , toujours du neuf coco !).

      Je suis même prêt à prendre les paris sur ce qui se cache derrière ce bidule : un réseau de neurones à la con gavé avec une masse de données, euuhhh, pardon, du #deep_learning ça fait plus classe. Ah ben oui on vous a pas expliqué ce que c’était le deep learning ? Ben c’est ça. Un truc à base d’un outil créé il y a 40 piges (les réseaux de neurones), et gavé avec la quantité de données accessibles aujourd’hui (le internet est un grand pourvoyeur).

      (au passage, bientôt 40 ans qu’on nous saoule avec les réseaux de neurones, et 40 ans que les spécialistes du domaines sont toujours pas foutus de nous expliquer ce qui se passe vraiment dans un réseau de neurones. Pas une propriété théorique, rien. C’est de la bidouille. J’exagère sûrement, mais à peine).

      Je me faire des copains je sens, si si ... :o)

      Ah, et je parlerai pas de la musique, ça sera pour une autre fois. Je retourne à mes instruments tiens.

      #intelligence_artificielle #mon_cul_sur_la_commode #fumisterie #muzak #musique

    • Héhé, merci pour cette réponse et surtout pour le terme #réseau_de_neurones meilleur hashtag ici que #neural_network.

      Pour parvenir à la mélodie entraînante de “Daddy’s Car”, explique The Verge, l’IA a d’abord ingéré 13 000 partitions de différents styles de musique – en gros, elle s’est forgé une culture musicale, comme tout le monde. Une fois éduquée, l’IA a créé ses propres partitions selon les desiderata du musicien Benoît Carré (ici, “à la manière des Beatles”), qui s’est chargé d’enregistrer les instruments pour un rendu organique.

      Je veux bien retirer mes tags #AI et #IA mais j’avoue que j’aimerais en savoir plus sur ce qui caractérise une IA et en quoi un réseau de neurones qui reproduit des chansons, trie des concombres, traduit le chinois vers l’anglais, gagne au jeu de go ou reconnait des chats sur des photos n’en est pas une.

    • Vivement les voitures conduites par la soit disant IA, les croyants la testeront.

      Bon, si le pilote automatique prend une mauvaise décision, le conducteur est censé prendre le contrôle et mettre le véhicule hors de danger.
      Vue la vitesse à laquelle il faut faire cela, dans la vraie vie, . . . . . .
      Intelligence est avant tout synonyme de flicage. un exemple : le terme caisse intelligente :
      Caisse intelligente dans l’horeca
      http://www.rtbf.be/info/societe/detail_caisse-intelligente-dans-l-horeca-la-flandre-en-ordre-au-contraire-de-la
      http://www.rtbf.be/info/regions/detail_horeca-la-black-box-peine-a-s-imposer?id=9363762

  • Liège est déclarée « Hors zone CETA » par le conseil communal RTBF Belga 27 Septembre 2016

    Pas loin de deux ans après s’être déclarés « hors zone TTIP » , les élus liégeois ont voté lundi soir la motion visant à déclarer Liège « hors zone CETA » . Cet accord économique et commercial global entre l’Union européenne et le Canada a été conclu en 2014 mais n’a pas encore été signé.

    La suite : http://www.rtbf.be/info/regions/liege/detail_liege-est-declaree-hors-zone-ceta-par-le-conseil-communal?id=9415095


    Wiki : En 2013, Liège compte quelque 200 000 habitants. Son agglomération est peuplée d’environ 700 000 habitants. Par le nombre d’habitants, c’est la première agglomération wallonne, la troisième agglomération de Belgique
    #TTIP #CETA #Belgique #Liège

  • Oxylent à Ghislenghien produit du tanin de chêne pour le vin RTBF Isabelle Palmitessa 22 Septembre 2016
    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_oxylent-a-ghislenghien-produit-du-tanin-de-chene-pour-le-vin?id=9411111

     « Élevé en fut de chêne » , cette indication, vous la lisez sur certaines étiquettes de vin, des vins coûteux en général.
    . . . . . . .
    Ainsi, à Ghislenghien, l’entreprise Oxylent (spécialisée dans la production d’antioxydants ) propose du " boisé liquide ". Le patron d’Oxylent nous présente ses échantillons : des petites fioles rangées dans un coffret. Elles contiennent des tanins extraits de différents types de chêne : " on est partis de la sciure de chêne ou de chips de chêne, on en fait une extraction et on en tire la partie tannique sous forme soluble ". Et tout comme les barriques de bois sont chauffées pour apporter au vin le goût désiré, le bois à l’origine de ce tanin liquide est lui aussi " chauffé ", ce qui permet d’obtenir des produits ayant différentes propriétés gustatives, " ça va du bois vert à divers degrés de chauffe développant des arômes différents ".
    . . . . . . .

    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_oxylent-a-ghislenghien-produit-du-tanin-de-chene-pour-le-vin?id=9411111#

  • Comment le Parlement européen finance un parti d’extrême-droite à Bruxelles RTBF Véronique Fievet 21 Septembre
    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_comment-le-parlement-europeen-finance-un-parti-d-extreme-droite-a-bruxel

    C ’était jusqu’ici une façade discrète au rez de chaussée d’un immeuble du square de Meeus, à Ixelles. Ces tags la désigne désormais comme les locaux d’un parti d’extrême-droite, en plein cœur du quartier européen. Nous avons voulu savoir qui se trouvait derrière les lettres APL mentionnées sur la sonnette.

    Derrière ces trois lettres, on découvre d’abord une très rassurante « Alliance pour la Paix et la Liberté ». L’APL (APF en anglais) est officiellement depuis 2015, un parti européen reconnu. Dans ses statuts, l’Alliance pour la Paix et la Liberté plaide pour une Europe des Nations, nourrie de valeurs chrétiennes. Elle affirme défendre la liberté, la démocratie et les droits humains fondamentaux. Rien à redire jusque là, mais deux « clics » sur la composition de l’équipe dirigeante ont de quoi surprendre. Le président de l’APL, Roberto Fiore n’est autre que le leader de Forza Nuova, un petit parti italien ouvertement néo-fasciste. 

    A ses côtés, on trouve un député européen du parti néo-nazi grec, Aube dorée, ou encore Jens Pühse du parti allemand d’extrême-droite NPD. Un Belge figure également dans l’équipe de l’APL. Il s’agit d’Hervé Van Laethem, fondateur et leader du groupuscule belge néo-nazi « Nation ». Cet ancien militaire a été condamné à plusieurs reprises pour des actes racistes ou des actions violentes.
    600 000 euros de subsides du parlement européen en 2016

    Quelque soit l’idéologie réellement véhiculée par l’APL, sa reconnaissance comme parti européen lui ouvre le droit à un financement de la part du parlement européen. En 2016, un montant de 400 000 euros a été accordé à l’Alliance et 197 625 euros à la fondation « Europa Terra Nostra » qui lui est adossée. Soit au total, un montant de près de 600 000 euros.

    Avec cet argent, l’Alliance peut financer des « voyages d’études » en « pays ami », comme en Russie ou en Syrie, organiser des conférences néo-nazies ou louer des locaux. Des activités qui lui assureront une réelle visibilité et ce coup de pouce ne manque pas de poser question, même si pour Manuel Abramowicz, animateur du site « RésistanceS » et spécialiste de l’extrême-droite, il n’y a là rien d’illégal. « On peut déplorer le financement d’un parti d’extrême-droite par le parlement européen, on peut trouver cela scandaleux, cela peut même créer des polémiques mais à l’heure actuelle, ils ont le droit de recevoir ces subsides ».

    Les contrôles sur l’affectation des fonds auront bien lieu mais plus tard. Ils seront réalisés par une société d’audit externe et validés par le parlement européen en juin 2017. Si les activités financées s’avéraient finalement incompatibles avec les principes européens, l’Alliance pour la Paix et la Liberté pourrait se voir réclamer les sommes indûment perçues. 
    Mais au sein du parlement, certains s’insurgent contre la facilité avec laquelle les subsides sont octroyés. Plusieurs députés voudraient que soit mis un terme à la possibilité de soutenir financièrement les ennemis de l’Europe et leur incitation au racisme et au fascisme.

    De nouveaux dispositifs devraient entrer en vigueur en 2017. Ils devraient, en principe, empêcher les partis qui ne respectent pas les valeurs européennes, de s’en approprier les fonds.

    #APL #APF #extreme_droite #Ixelles #europe_des_nations #aube_dorée #forza_nuova #néo_nazis #parlement_européen #union_européenne

  • #Bruxelles : Non au local nazi au square de Meeûs 22
    http://lahorde.samizdat.net/2016/09/19/bruxelles-non-au-local-nazi-au-square-de-meeus-22

    Lu sur le site de Bruxelles Zone Antifasciste : Une alliance européenne de partis nationalistes, #Alliance_for_Peace_and_Freedom, vient d’ouvrir un local à Ixelles (22 Square de Meeûs). Cette alliance regroupe ce que l’Europe connaît de pire en termes de nostalgiques du fascisme et du nazisme. Les organisations qui composent l’APF, Aube Dorée [&hellip

    #International #Non_classé

    • Comment le Parlement européen finance un parti d’extrême-droite à Bruxelles RTBF Véronique Fievet 21 Septembre
      http://www.rtbf.be/info/regions/detail_comment-le-parlement-europeen-finance-un-parti-d-extreme-droite-a-bruxel

      C’était jusqu’ici une façade discrète au rez de chaussée d’un immeuble du square de Meeus, à Ixelles. Ces tags la désigne désormais comme les locaux d’un parti d’extrême-droite, en plein cœur du quartier européen. Nous avons voulu savoir qui se trouvait derrière les lettres APL mentionnées sur la sonnette.

      Derrière ces trois lettres, on découvre d’abord une très rassurante « Alliance pour la Paix et la Liberté ». L’APL (APF en anglais) est officiellement depuis 2015, un parti européen reconnu. Dans ses statuts, l’Alliance pour la Paix et la Liberté plaide pour une Europe des Nations, nourrie de valeurs chrétiennes. Elle affirme défendre la liberté, la démocratie et les droits humains fondamentaux. Rien à redire jusque là, mais deux « clics » sur la composition de l’équipe dirigeante ont de quoi surprendre. Le président de l’APL, Roberto Fiore n’est autre que le leader de Forza Nuova, un petit parti italien ouvertement néo-fasciste. A ses côtés, on trouve un député européen du parti néo-nazi grec, Aube dorée, ou encore Jens Pühse du parti allemand d’extrême-droite NPD. Un Belge figure également dans l’équipe de l’APL. Il s’agit d’Hervé Van Laethem, fondateur et leader du groupuscule belge néo-nazi « Nation ».

      Cet ancien militaire a été condamné à plusieurs reprises pour des actes racistes ou des actions violentes.
      600 000 euros de subsides du parlement européen en 2016
      Quelque soit l’idéologie réellement véhiculée par l’APL, sa reconnaissance comme parti européen lui ouvre le droit à un financement de la part du parlement européen. En 2016, un montant de 400 000 euros a été accordé à l’Alliance et 197 625 euros à la fondation « Europa Terra Nostra » qui lui est adossée. Soit au total, un montant de près de 600 000 euros.

      Avec cet argent, l’Alliance peut financer des « voyages d’études » en « pays ami », comme en Russie ou en Syrie, organiser des conférences néo-nazies ou louer des locaux. Des activités qui lui assureront une réelle visibilité et ce coup de pouce ne manque pas de poser question, même si pour Manuel Abramowicz, animateur du site « RésistanceS » et spécialiste de l’extrême-droite, il n’y a là rien d’illégal. « On peut déplorer le financement d’un parti d’extrême-droite par le parlement européen, on peut trouver cela scandaleux, cela peut même créer des polémiques mais à l’heure actuelle, ils ont le droit de recevoir ces subsides ».

      Les contrôles sur l’affectation des fonds auront bien lieu mais plus tard. Ils seront réalisés par une société d’audit externe et validés par le parlement européen en juin 2017. Si les activités financées s’avéraient finalement incompatibles avec les principes européens, l’Alliance pour la Paix et la Liberté pourrait se voir réclamer les sommes indûment perçues. 

      Mais au sein du parlement, certains s’insurgent contre la facilité avec laquelle les subsides sont octroyés. Plusieurs députés voudraient que soit mis un terme à la possibilité de soutenir financièrement les ennemis de l’Europe et leur incitation au racisme et au fascisme.

      De nouveaux dispositifs devraient entrer en vigueur en 2017. Ils devraient, en principe, empêcher les partis qui ne respectent pas les valeurs européennes, de s’en approprier les fonds.

      #APL #APF #extreme_droite #Ixelles #europe_des_nations #aube_dorée #forza_nuova #néo_nazis #parlement_européen #union_européenne

  • Charleroi : le corps de l’agresseur des policières toujours aux pompes funèbvres RTBF 9 Septembre 2016
    http://www.rtbf.be/info/regions/detail_charleroi-le-corps-de-l-agresseur-des-policieres-toujours-aux-pompes-fun

    Plus d’un mois que Khaled B., un algérien de 33 ans a agressé les deux policières de Charleroi avant d’être abattu. C’était le 6 août dernier.
    Trois semaines que son corps doit être rapatrié dans son pays d’origine. Pourtant, aujourd’hui, sa dépouille se trouve toujours à Charleroi aux pompes funèbres Fontaine.

    « Lorsque nous avons pris en charge monsieur à l’hôpital lors de son décès, la famille est venue nous trouver pour le rapatrier en Algérie. J’avais pris contact directement avec le consulat d’Algérie avant de commencer toute formalité pour voir si eux étaient d’accord de le rapatrier. Ils m’ont dit qu’il n’y avait aucun problème et que vu les circonstances, malgré tout cela, ils donneraient les documents pour le rapatrier », nous explique Denis Fontaine.

    Le consul confirme à l’administrateur de pompes funèbres, Denis Fontaine, que la procédure sera rapide. Mais, le 18 août, lorsque les employés partent chercher l’autorisation au consulat d’Algérie, on leur demande de revenir le lendemain.

    #cadavre