"🗞 Dans la revue de presse russe, aujourd’hui, un article du quotidien @kommersant daté du 8 juin : « La terreur est supprimée des archives » ou comment un historien a découvert par hasard que des archives du Goulag étaient détruites depuis 2014… https://t.co/8q7PTfZKLA"

/1005790834820898816

  • Des archives du Goulag ont été détruites par la Russie, selon un historien.
    ▻http://www.journaldemontreal.com/2018/06/08/des-archives-du-goulag-ont-ete-detruites-par-la-russie-selon-un-h

    Sergueï Proudovski, un chercheur spécialisé dans les camps de travail soviétiques de l’Extrême-Orient russe, a expliqué vendredi à l’AFP avoir découvert « totalement par hasard que des fiches d’immatriculation (de détenus du Goulag) ont été détruites » dans la région de Magadan, où avaient été ouvertes nombre de ces installations concentrationnaires dans lesquelles la mortalité était particulièrement élevée.

    « J’ai fait une demande : j’étais intéressé par le destin d’une personne et voulais savoir si elle avait survécu aux camps. J’ai découvert qu’il existe un ordre interne » de destruction de ces fiches d’immatriculation, a-t-il déclaré au téléphone.

    Dans sa réponse à M. Proudovski, l’antenne locale du ministère de l’Intérieur explique que ces fiches d’immatriculation sont désormais stockées pour une durée limitée, conformément à des instructions données aux autorités locales, aux services de sécurité (FSB, issu de l’ex-KGB) et aux agences gouvernementales disposant d’archives soviétiques.

    Tread Twitter.
    GEG Russie
    ‏@GegRussie
    ▻https://twitter.com/GegRussie/status/1005790834820898816

    Le musée de l’histoire du #Goulag a alerté le Conseil pour les droits de l’Homme auprès du Kremlin pour savoir si d’autres régions russes étaient concernées par ce problème : son président, Mikhaïl #Fedotov, a dit espérer qu’il s’agissait d’une « erreur »

    Cela pose en tout cas la question des enjeux de l’histoire et de la mémoire dans la Russie contemporaine. Les interprétations de l’histoire russe et soviétique sont au cœur de nombreuses tensions et changent au cours du temps, les autorités russes ayant des positions ambivalentes