• Révolutions des sixties (5/5) : Les Provos : le Mai 68 néerlandais ou comment se révolter tranquillement

    1965-1967 : Bien avant que les étudiants de Nanterre ne décident effrontément de la mixité des chambres de la cité universitaire de l’université de Nanterre qui mettra le feu aux poudres en 1968 en France, les jeunes Néerlandais ont décidé de manifester leur refus de vivre la même vie que leurs parents, éteins et repus au sein d’une société de consommation tueuse de désir. Sur le Spui d’Amsterdam tous les samedis soirs, les happenings déjantés vont bon train jusqu’à l’avènement international du mouvement lors des festivités qui accompagnent le mariage de la princesse Beatrix en 1966 avec un ancien membre des jeunesses hitlériennes. Une jeunesse occidentale entre mouvement libertaire et héritage de la Résistance, le premier mai 68 s’est déroulé à Amsterdam !

    "Les Provos, le mai 68 néerlandais ou comment se révolter tranquillement" un documentaire de Anaïs Kien réalisé par Anne Fleury
    https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/les-provos-le-mai-68-neerlandais-ou-comment-se-revolter-tranquillement

    « En juillet 1965, lors des manifestations contre le mariage controversé de la future reine des Pays-Bas, une poignée d’agitateurs se fait remarquer par son radicalisme et par son imagination. Ce petit groupe devient un vaste mouvement (vite baptisé Provo par ses adversaires) informel, joyeux et non violent. Héritier de la riche tradition anarchiste néerlandaise, il est surtout le foyer d’une réflexion dans des domaines alors encore très négligés, tels l’écologie, l’éducation anti-autoritaire, la critique du consumérisme, la liberté sexuelle, la rénovation urbaine, le féminisme, la démocratie participative, entre autres. Bien que s’étant auto-dissous dès juin 1967, #Provo a profondément marqué la pensée contestataire actuelle, même si beaucoup ignorent ce qu’ils lui doivent. »

    https://librairie-quilombo.org/Provo