Discovery of the earliest drawing - CNRS Web site

/3152.htm

  • Découverte du premier dessin ? Il a 73 000 ans.

    Le plus ancien dessin abstrait connu a été trouvé dans la grotte de Blombos, en Afrique du Sud, sur la face d’un éclat de roche siliceuse provenant de couches archéologiques datant de 73 000 ans avant le présent. L’œuvre est au moins 30 000 ans plus ancienne que les premiers dessins abstraits et figuratifs connus auparavant.

    Qu’est-ce qu’un symbole ? C’est une question difficile à résoudre lorsque vous devez analyser les premières productions graphiques. (...) Pendant longtemps, les archéologues ont été convaincus que les premiers symboles sont apparus lorsque Homo sapiens a colonisé des régions d’Europe il y a environ 40 000 ans. Cependant, des découvertes archéologiques récentes en Afrique, en Europe et en Asie suggèrent que la création et l’utilisation de symboles ont émergé beaucoup plus tôt.

    (...)

    Archéologie expérimentale.

    Un défi méthodologique majeur consistait à prouver que ces lignes avaient été délibérément dessinées par des humains. Il a été principalement abordé par les membres français de l’équipe, experts en la matière et spécialisés dans l’analyse chimique des pigments. Ils ont d’abord reproduit les mêmes lignes en utilisant différentes techniques : ils ont essayé des fragments d’ocre avec une pointe ou une arête et ont également appliqué différentes dilutions aqueuses de poudre d’ocre à l’aide de brosses. En utilisant des techniques d’analyse microscopique, chimique et tribologique (la science de la friction et de l’usure), ils ont ensuite comparé leurs dessins à l’ancien original. Leurs résultats confirment que les lignes ont été intentionnellement dessinées avec un outil ocre pointu sur une surface d’abord lissée par frottement. Le motif constitue ainsi le premier dessin connu, précédant d’au moins 30 000 ans les œuvres les plus anciennes découvertes précédemment.

    La strate archéologique dans laquelle la couche de silicium avait déjà produit de nombreux autres objets avec des marques symboliques (...). Ces découvertes démontrent que les premiers Homo sapiens dans cette région d’Afrique utilisaient différentes techniques pour produire des signes similaires sur différents matériaux, ce qui étaye l’hypothèse que ces marquages ​​remplissent une fonction symbolique.

    Cette découverte concernant Homo Sapiens est à rapprocher de celle-ci concernant Néandertal :
    – Un artefact de pierre gravé provenant de Crimée a pu aider à démontrer le symbolisme néandertalien
    https://seenthis.net/messages/691572 2018

    #Christopher_S._Henshilwood #Francesco_d’Errico #Karen_L._van_Niekerk #Laure_Dayet #Alain_Queffelec #Luca_Pollarolo
    #Préhistoire #Paléolithique #Afrique_du_Sud #Bomblos #Art #Dessin
    #CNRS

    DOI : 10.1038/s41586-018-0514-3

    Discovery of the earliest drawing - CNRS Web site - CNRS
    http://www2.cnrs.fr/en/3152.htm