• Les archives insaisissables d’Alexandre Grothendieck
    https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/05/06/les-archives-insaisissables-d-alexandre-grothendieck_5459049_1650684.html

    Attendez là, si je comprends bien, il faudrait 500 000 € pour que les manuscrits d’Alexandre Grothendieck entrent à la BnF. Mais c’est une somme dérisoire en regard de l’importance de ce personnage, tant pour les mathématiques que pour l’écologie (création du premier groupe écolo dans les années 70 : Survivre et Vivre"). (il me semble que c’est l’équivalent d’un kilomètre d’autoroute !).

    Quelque 70 000 pages d’un géant des mathématiques, mort en 2014, dorment dans une cave, à Paris. Ces manuscrits, rédigés alors qu’il vivait en ermite dans l’Ariège, restent à déchiffrer. Aucune institution ne s’est encore emparée de cet héritage compliqué.

    Que peut-on dire de ses derniers écrits ? Un naufrage de la pensée ? Un affaissement de la raison ? Un engloutissement de l’intelligence ? Tout est vrai, mais il faudrait qualifier cet effondrement de grandiose, quand Alexandre Grothendieck tente d’arracher de l’oubli les 76 000 déportés juifs de France, parmi lesquels se trouvait son père. Il avait eu l’esprit le plus ordonné, le chaos a fini par prendre le dessus. Il a laissé un témoignage, poignant parfois, de cette quête humaine ou de cet égarement, s’en prenant sans cesse au diable qui lui avait retiré le plaisir de chercher.

    Reste évidemment à faire l’essentiel : transformer les « gribouillis » – le mot appartient à Alexandre Grothendieck – en texte lisible. C’est un travail immense qui demandera sûrement l’expertise d’un logiciel capable de lire l’écriture de l’ermite de Lasserre. Après, on saura s’il faut parler d’or ou de plomb. Quand vous posez la question à un mathématicien x, y ou z dans un espace à trois dimensions, la réponse est toujours la même. Il respire profondément, assure qu’il n’y a proba­blement rien à en tirer et ajoute aussitôt : « Mais c’est du Grothendieck, alors il faut regarder. »

    Le coût de l’opération ? Moins de 500 000 euros pour mettre à l’abri une cathédrale mathématique et humaine qui permettra d’observer comment le cerveau, qui créa des outils pour ordonner des espaces qui nous échappent encore, a pu s’enfoncer dans le désordre. On peut aussi dire que ces écrits sont indésirables. Sinon, il faut résoudre l’opération de l’héritage et dire combien cela vaut, entre epsilon et l’infini.

    #Alexandre_Grothendieck #Mathématiques #Archives