Nos déchets plastiques ne pourront plus inonder l’Asie du Sud-Est, selon la convention de Bâle (si elle est respectée)

/nos-dechets-plastiques-inonder-asie-du-

  • Nos déchets plastiques ne pourront plus inonder l’Asie du Sud-Est, selon la convention de Bâle (si elle est respectée) - Asialyst
    https://asialyst.com/fr/2019/05/16/nos-dechets-plastiques-inonder-asie-du-sud-est-convention-bale

    Lors de la conférence, la Norvège, suivant les recommandations d’ONG du Sud-Est asiatique, a proposé l’intégration des déchets plastiques à la convention de Bâle sur les déchets dangereux. C’est bien le cas de tous ces plastiques dont l’incinération libère des composants toxiques. Presque un million de signatures ont été recueillies par la pétition « Stop dumping plastic in paradise ! » Parmi les militants présents à Genève pour défendre cette position, Prigi Arisandi, de l’association indonésienne Ecoton, et Mageswari Sangaralingam, de la branche malaisienne de Friends of the Earth (Sahabat Alam Malaysia) et qui représente également Gaia (Global Alliance for Incinerator Alternatives, Alliance mondiale pour une alternative aux incinérateurs).

    (...)
    Il n’est désormais plus possible pour les pays occidentaux d’envoyer leurs déchets non-recyclables dans des pays signataires de la convention de Bâle et non-membres de l’OCDE. Et cela vaut aussi pour les États-Unis. Mais quelles stratégies adoptera l’industrie ? Avec un pétrole bon marché, le recyclage des plastiques reste peu avantageux. Va-t-elle orienter ses efforts vers l’innovation pour recycler également les plastiques dont on ne sait jusqu’à présent que faire ?