Mexique : Le Train Maya, ce projet touristique pour le sud du pays qui inquiète les écologistes

/mexique-le-train-maya-ce-projet-tourist

  • PRONUNCIAMIENTO ANTE EL HOSTIGAMIENTO HACIA EL CONGRESO NACIONAL INDÍGENA- CONCEJO INDÍGENA DE GOBIERNO Y EL EJÉRCITO ZAPATISTA DE LIBERACIÓN NACIONAL - Congreso Nacional Indígena
    https://www.congresonacionalindigena.org/2019/04/19/pronunciamiento-ante-el-hostigamiento-hacia-el-congreso-na

    Éventuelle traduction :

    Dans ce texte, nous nous faisons l’écho de la dénonciation publique de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale dans son communiqué du 10 avril 2019, concernant le harcèlement et la répression des Communautés Zapatistes par le mauvais gouvernement représenté par Andrés Manuel López Obrador.
    Nous exprimons notre solidarité et notre soutien inconditionnel au Congrès National Indigène, au Conseil de Gouvernement Indigène, à l’Armée Zapatiste de Libération Nationale, à ses Bases et Réseaux de Soutien, qui partagent la Lutte et la Résistance contre l’attaque de la classe capitaliste et ses gouvernements fantômes. Nous dénonçons et soutenons la lutte contre : La présence policière et militaire qui augmente dans les vallées et les montagnes des territoires zapatistes, avec des survols d’avions et d’hélicoptères, avec plus d’agressivité que sous les précédents régimes du PRI, et non pas précisément à la suite de trafiquants de drogue ou de Huachicoleros, mais menaçant les communautés indigènes qui ont décidé de défendre leur vie et leur territoire par la Résistance dignifiée et la rébellion contre ce mauvais gouvernement.
    Cette Quatrième Transformation est la continuation et l’approfondissement de cette étape brutale et sanguinaire du capitalisme, dans laquelle la remise de la terre, de l’eau, des forêts et des jungles aux grandes entreprises nationales et étrangères de pillage via des mégaprojets, tels que le train dit Maya et le corridor industriel transisthmien, se déroule. Tout cela au profit de la classe dirigeante mexicaine : la bourgeoisie ; qui ne sont rien de plus que les hommes de paille des sociétés transnationales, qui sont ceux qui imposent à leurs gouvernements marionnettes et servile comme le gouvernement actuel, même s’ils veulent s’habiller en progressistes et humanistes, et se mettre dans leur tenue « démocratique » de 32 millions de voix. Le cas du train maya avec l’investissement de Trump annoncé par le Président révèle une fois de plus la reddition de notre pays aux sociétés transnationales et la destruction de l’ordre écologique.
    Nous appelons à l’unité en menant des actions nationales et internationales pour mettre fin à cette campagne de provocations et de harcèlement par les forces répressives de l’État mexicain contre les communautés et les peuples originaux en lutte et en résistance.

    Nous tenons directement responsables le Président de la République mexicaine, ainsi que les pouvoirs législatif et judiciaire et les partis politiques de l’aggravation du conflit dans les zones rebelles qui ont une fois de plus été trahies par les désirs expansionnistes du gouvernement et la mafia du pouvoir.

    Traduit avec www.DeepL.com/Translator

    À propos du « Train Maya » (bien que l’article référencé ci-dessous ne s’inscrive que dans un contexte extractiviste et capital-friendly tout en évoquant « l’écologie » ! ...)

    http://www.actulatino.com/2018/12/20/mexique-le-train-maya-ce-projet-touristique-pour-le-sud-du-pays-qui-inqu

    #Mexique #AMLO