Dedefensa.org

https://www.dedefensa.org

  • Le Pentagone n’a pas peur, mais bon...
    https://www.dedefensa.org/article/le-pentagone-na-pas-peur-mais-bon

    « Les responsables de la défense américaine ont annulé l’essai prévu d’un missile balistique intercontinental afin de réduire le risque d’une “mauvaise interprétation ou d’une mauvaise communication” catastrophique, à un moment où les forces nucléaires russes sont en état d’alerte élevé dans le cadre de l’offensive militaire de Moscou en Ukraine.

     » La décision de ne pas tester le missile LGM-30G Minuteman III a été rapportée vendredi par Reuters, qui a cité les commentaires d’une porte-parole de l’US Air Force. Cette décision intervient un mois après que le même essai a été retardé parce que le président russe Vladimir Poutine avait ordonné que les forces de dissuasion nucléaire de son pays soient dans un état de préparation plus élevé, ou “régime spécial de service de combat”.

     » Le test de l’ICBM a maintenant été complètement annulé pour les mêmes raisons, a déclaré Ann Stefanek, porte-parole de l’US Air Force.

     » “L’US Air Force est confiante dans l’état de préparation des forces stratégiques des Etats-Unis”, a ajouté Mme Stefanek, précisant que le prochain essai de ce type est prévu plus tard dans l’année. »

  • Biden wings his way to the borderlands of Ukraine - Indian Punchline
    https://www.indianpunchline.com/biden-wings-his-way-to-the-borderlands-of-ukraine

    While the US rhetoric pillories Russia for “war crimes” and the humanitarian crisis in Ukraine, et al, the world capitals view this as a geopolitical confrontation between America and Russia. Outside of the western camp, the world community refuses to impose sanctions against Russia or even to demonise that country.

    The world community steers clear of taking sides between the US and Russia. The Islamabad Declaration issued on Wednesday after the 45th meeting of the foreign ministers of the fifty-seven member Organisation of Islamic Conference refused to endorse sanctions against Russia and instead counselled cessation of hostilities in Ukraine, avoidance of loss of lives, enhancement of humanitarian assistance and a “surge in diplomacy” — almost ditto China and India’s stance.

    Not a single country in the African continent and West Asian, Central Asia, South and Southeast Asian region has imposed sanctions against Russia. Following a visit to Hanoi, Malaysian PM Ismail Sabri Yaakob said, “We discussed the Russian-Ukrainian conflict and agreed that Malaysia and Vietnam will remain neutral on this issue. As for sanctions against Russia, we do not support them. The sides do not support unilateral sanctions; we recognise only restrictions that could be imposed by the UN Security Council.” This is the consensus within ASEAN too.

    Dedefensa.org | Analyse | Notes sur le prophete desinvolte
    https://www.dedefensa.org/article/notes-sur-le-prophete-desinvolte

    « ...Alors que la rhétorique américaine cloue la Russie au pilori pour les “crimes de guerre”, la crise humanitaire en Ukraine, etc., les capitales du monde considèrent cette affaire comme une confrontation géopolitique entre l’Amérique et la Russie. En dehors du camp occidental, la communauté mondiale refuse d’imposer des sanctions à la Russie, ni même de diaboliser ce pays.

     » La communauté mondiale se garde bien de prendre parti entre les États-Unis et la Russie. La déclaration d’Islamabad, publiée mercredi à l’issue de la 45e réunion des ministres des affaires étrangères des cinquante-sept pays membres de l’Organisation de la conférence islamique, a refusé d’approuver des sanctions contre la Russie et a plutôt conseillé de mettre fin aux hostilités en Ukraine, d’éviter les pertes de vies humaines, de renforcer l’aide humanitaire et d’intensifier la diplomatie, – ce qui correspond presque à la position de la Chine et de l’Inde.

     » Pas un seul pays du continent africain ni des régions d’Asie occidentale, d’Asie centrale, d’Asie du Sud et du Sud-Est n’a imposé de sanctions à la Russie. À l’issue d’une visite à Hanoï, le Premier ministre malaisien Ismail Sabri Yaakob a déclaré : “Nous avons discuté du conflit russo-ukrainien et convenu que la Malaisie et le Vietnam resteraient neutres sur cette question. Quant aux sanctions contre la Russie, nous ne les soutenons pas. Les parties ne soutiennent pas les sanctions unilatérales ; nous ne reconnaissons que les restrictions qui pourraient être imposées par le Conseil de sécurité des Nations unies”. C’est également le consensus au sein de l’ASEAN.

  • L’article d’Alastair Crooke est publié dans sa version originale dans ‘Strategic-Culture.org’, le 27 février 2022. traduit par dde.org

    Le modèle russe de la ‘Destruction constructive’
    https://www.dedefensa.org/article/ukraine-destruction-constructrice

    Poutine pense ce qu’il dit : La Russie est dos au mur, et il n’y a aucun endroit où elle peut se retirer - pour eux, c’est une question existentielle.

    L’Occident dans son ensemble était déjà en colère. Il est désormais apoplectique après que le président Poutine ait choqué les dirigeants occidentaux en ordonnant une opération militaire spéciale en Ukraine, qui est largement décrite (et perçue en Occident) comme une déclaration de guerre : "un assaut ‘Schock & Awe’ touchant des villes dans toute l’Ukraine". En fait, l’Occident est tellement en colère que l’espace d’information s’est littéralement scindé en deux : tout est noir ou blanc, sans nuances de gris. Pour l’Occident, Poutine a complètement défié Biden ; il a unilatéralement et illégalement “changé les frontières” de l’Europe et agi comme une ”puissance révisionniste”, tentant de changer non seulement les frontières de l’Ukraine, mais aussi l’ordre mondial actuel. « Trente ans après la fin de la guerre froide, nous sommes confrontés à un effort déterminé pour redéfinir l’ordre multilatéral », a averti le haut représentant de l’UE, Josep Borell. « C’est un acte de défiance. C’est un manifeste révisionniste, le manifeste de la révision de l’ordre mondial ».

    Poutine est décrit comme un nouvel Hitler et ses actes sont qualifiés d’“illégaux”. On prétend que c’est lui qui a déchiré l’accord de Minsk-II (pourtant, les Républiques ont déclaré leur indépendance en 2014, ont signé Minsk en 2015, et tandis que la Russie n’a jamais signé l’accord, – et ne peut donc pas le violer). En effet, ce sont les États-Unis qui ont effectivement mis leur veto au processus de Minsk depuis 2014, et la publication par la Russie de la correspondance diplomatique en novembre 2021 a révélé que la France et l’Allemagne n’avaient pas eu non plus l’intention de faire pression sur Kiev pour une mise en œuvre significative. Et donc, ayant conclu qu’un règlement négocié, – comme stipulé dans les accords de Minsk – ne se produirait tout simplement pas, Poutine a déterminé qu’il était inutile d’attendre plus longtemps avant de mettre en œuvre la ligne rouge de la Russie. (...)

    #Ukraine

    • C’est là que se trouve le deuxième volet de la frustration de l’Europe : la reconnaissance tacite du fait que la politique ukrainienne de Biden, l’échec de la diplomatie de l’Occident (tous les processus et aucun traitement de fond des problèmes sous-jacents), ainsi que la gestion désinvolte de la question du Nordstream 2 par l’Allemagne, ont condamné l’UE à des années de déclin économique et de souffrance.

    • L’axe Russie-Chine veut la séparation. Cela doit se faire soit par le dialogue (ce qui est peu probable, puisque le principe fondamental de la géopolitique actuelle est défini par la non-compréhension délibérée de l’“altérité”), soit par une escalade de la douleur (définie en termes de lignes rouges) jusqu’à ce qu’une partie ou l’autre cède. Bien sûr, Washington ne croit pas que les présidents Xi et Poutine puissent penser ce qu’ils disent, – et ils croient que, de toute façon, l’Occident a une domination de l’escalade dans le domaine de l’imposition de la douleur.

  • Le problème avec Trump et la tarentule
    https://www.dedefensa.org/article/le-probleme-avec-trump-et-la-tarentule

    Le problème avec Trump et la tarentule

    14 octobre 2020 – Comme nul n’en ignore, le président Trump, qui se représente, est très fortement assimilé à un homme politique fasciste, sinon plus, à la limite, à un homme politique nazi, et enfin définitivement et décisivement, et pour faire bref, assimilé à Hitler par le biais de la résurrection de Hitler, cette manœuvre étant l’une des favorites du susdit Hitler. (On parle du même.) L’un de mes sites ‘favoris’, – actuellement dans une phase nettement ‘ex-favori’ parce que vraiment accablant et stupéfiant d’indigence et de servitude volontaire à leur doxa, – ce site donc nous présente depuis longtemps comme certitude avérée et vérifiée l’ombre la plus im-monde possible du ventre-fécond de la “bête im-monde” ; mais désormais, pour ces derniers temps particulièrement (...)

  • Gauchistes de tous les pays, vive le fric-Système !
    https://www.dedefensa.org/article/gauchistes-de-tous-les-pays-vive-le-fric-systeme

    Gauchistes de tous les pays, vive le fric-Système !

    Si nos ‘amis’-trotskistes (du site WSWS.org, pour ne pas le nommer mais tout le monde aura reconnu les siens) étaient, disons assez habiles sans parler un instant d’honnêteté pour se libérer de quelques liens idéologiques qui les tiennent drôlement serrés, un article comme celui-ci devrait donner un peu de grain à moudre à leur pensée linéaire et impeccablement révolutionnaire-permanente. Car ce sont de drôle d’‘amis’, et leur ‘révolution permanente’ c’est devant leur porte qu’elle devrait être faite ; c’est-à-dire, certes, s’ils croient en leur mantra concernant le capitalisme, son impérialisme et tout le toutim d’anathèmes et de fureurs énormes dont leurs articles résonnent.

    Michael Rectenwald, universitaire côté, plutôt de tendance libertarienne s’il fallait (...)

  • N’en croyez pas un mot, ni un Joe
    https://www.dedefensa.org/article/nen-croyez-pas-un-mot-ni-un-joe

    N’en croyez pas un mot, ni un Joe

    13 octobre 2020 – Comme nul ne doit en ignorer, l’Amérique est la terre de tous les possibles, et aujourd’hui, dans les circonstances qui-sont-ce-qu’elles-sont, cela se réalise comme une sorte d’American Dream au Pays des Merveilles, dans un terrible brouhaha. Je veux dire qu’il y a, fort bruyamment j’en conviens, du rêve fabriqué, du simulacre, du post-vérité et de l’after-postvérité (comme on dit aftershave), dans tous les sens et de toutes les façons, de bas en haut et du centre-extrême à l’extrême-centre. La folie est ravageuse, elle tourbillonne et fabrique des ‘trous noirs’ et les événements finissent par se résumer à n’être plus que des ‘horizons d’événement’ (je n’invente rien, ils inventent pour moi, cette étonnante et fascinante expression.)

    ... Dès lors et quoi (...)

  • La (vraie) guerre de FDR
    https://www.dedefensa.org/article/la-vraie-guerre-de-fdr

    La (vraie) guerre de FDR

    En 2003, nous mentions en ligne une analyse du livre de l’historien Robert Fleming, New Dealers’ War, FDR and the War Within World War II. Cette analyse venait de la rubrique éponyme de la Lettre d’Analyse dedefensa & eurostratégie, en 2001. Nous la donnons à nouveau aujourd’hui, à partir d’une analogie faite dans un texte très récent, concernant Covid19 et la question de la ‘reddition sans condition’ qui est abordée dans le livre autour de la décision de FDR de janvier 1943. On comprendra aisément la raison de cette référence à la lecture des observations de Browning, concernant un président qu’une épaisse muraille de Politiquement-Correct et une constante surveillance de la narrative historique protègent depuis des décennies. La technique des montages, des manœuvres internes (...)

  • Analogie devenant allégorie
    https://www.dedefensa.org/article/analogie-devenant-allegorie

    Analogie devenant allégorie

    12 octobre 2020 – ... Pour être plus précis et complet, nous devions plutôt envisager, – comme titre mais aussi comme définition de notre démarche, – l’expression “L’analogie, devenue métaphore, devenue allégorie”, – et plus encore, en complétant par l’expression ‘allégorie métahistorique’ (ou/et ‘allégorie spirituelle’), si les linguistes tolèrent cette audace. Dans un Wiki bien documenté sur l’‘allégorie’, il est noté ceci qui catégorise notre démarche plutôt comme “allégorie partielle” ; qui plus est, nous aurions l’intention de définir fondamentalement et pour notre compte, cette démarche comme la production irrésistible d’un courant intuitif qui a suggéré l’équivalence invertie Roosevelt1943-Covid2020 (ou Covid/USA2020) comme une analogie historique nous conduisant jusqu’à l’allégorie (...)

  • RapSit-USA2020 : La G5G métahistorique
    https://www.dedefensa.org/article/rapsit-usa2020-la-g5g-metahistorique

    RapSit-USA2020 : La G5G métahistorique

    Nous connaissons William S. Lind depuis longtemps, – homme d’église, conservateur proche de la tradition, citoyen américain qui se situe politiquement comme un ‘royaliste-français’, expert militaire respecté proche du Corps des Marines et théoricien de la Guerre de 4ème Génération (G4G), également historien de la Grande Guerre. Il s’est fait très discret depuis dix-15 ans, après avoir beaucoup œuvré pour son concept-G4G. Il garde tout de même un contact avec la vie publique, par le biais d’une chronique irrégulière sur le site TraditionalRight.com.

    La dernière fois que nous l’avons cité longuement, c’était il y a quatre ans, le 5 décembre 2016, lorsqu’il semblait s’orienter vers une doctrine nouvelle pour protéger les États face aux poussées dissolvantes et néantissantes (...)

  • RapSit-USA2020 : « Plot against America »
    https://www.dedefensa.org/article/rapsit-usa2020-plot-against-america

    RapSit-USA2020 : « Plot against America »

    Effectivement, « The plot against America ! » est la dernière phrase, dramatique et de l’article de WSWS.org sur la tentative de kidnapping du gouverneur (démocrate) du Michigan, Gretchen Whitmer. Pour le site trotskiste, il ne fait aucun doute que cette affaire est tune toute petite partie d’une vaste conspiration dirigée par Trump, pour sécuriser une prise de pouvoir après l’élection du 3 novembre ; en bref, pour faire basculer les USA dans le fascisme, comme Philip Roth l’avait imaginé dans d’autres circonstances, dans son ‘Complot contre l’Amérique’ de 2004-2006.

    (Mais le ‘complot’ de Roth, lui, est avec Charles Lindbergh et se situe en 1940-1941, et l’appréciation de ce livre notamment : « Paul Berman et Martine Chard-Hutchinson voient dans ce roman une (...)

  • Psychanalyse inquiète de notre-Président
    https://www.dedefensa.org/article/psychanalyse-inquiete-de-notre-president

    Psychanalyse inquiète de notre-Président

    9 septembre 2020 – Macron est vraiment le président de tous les reflux, de toutes les angoisses, de toutes les folles incertitudes, de toutes « les marées du soir » (malgré son jeune âge et la citation de Montherlant)... Ainsi lit-on, à notre sens, l’analyse du ‘communicant’ Arnaud Benedetti, qui semble plutôt savourer une sorte de fonction de psychanalyste quasiment proche de la magie rassurante par la voie du symbolisme, maître dans l’art de la ‘psychanalyse de l’enfance’.

    Passons outre et à un autre paragraphe... Voilà comment, toujours et prudemment ‘à notre sens’, la très-récente causerie de Macron au coin du bois relève-t-elle de plus en plus du tour de France sans fin d’un président-enfantin nous confiant ses préoccupations apeurées, de la sorte qui doit (...)

  • L’axe des fous en fer-blanc de l’UE
    https://www.dedefensa.org/article/laxe-des-fous-en-fer-blanc-de-lue

    L’axe des fous en fer-blanc de l’UE

    8 octobre 2020 – Après avoir longuement hésité pour faire ou non quelque chose de sérieux sur cette affaire, non décidément ce ne l’est pas, ce ne peut être sérieux ! Alors, je me permets de vous signaler derechef, dans ce Journal-dde.crisis et sans alarme particulière, que l’axe franco-allemand se trouve embarqué dans une attaque frontale type-Barbarossa contre la Russie à propos du vaudeville-bouffe ‘Navalny-Novichok’.

    Sur cette affaire, je ne me prive pas de vous confier qu’à mon avis l’un des plus avisés commentateurs est l’inimitable Dimitri Orlov avec l’impassible ironie-bouffe dont il a le secret hypersonique. Ni Français, ni Allemands, ni Navalny ne méritent plus, dans le champ de la considération je veux dire, dans cette circonstance comme en d’autres, dans cette (...)

  • Novichok, le nouveau must du Spa
    https://www.dedefensa.org/article/novichok-le-nouveau-must-du-spa-1

    Novichok, le nouveau must du Spa

    Au cours du siècle dernier, la guerre chimique est passée d’un moyen stratégiquement inutile mais techniquement efficace pour ruiner la santé de nombreuses personnes à un moyen politiquement puissant mais techniquement inefficace de jouer à des jeux politiques sur son utilisation présumée – mais généralement non prouvée. Et cette année, même les jeux politiques se sont transformés en quelque chose de pire qu’inutile.

    Vous êtes peut-être, ou non, un grand fan de l’empoisonnement de masse mais, soyons honnêtes, la guerre chimique est définitivement tombée en désuétude. Pendant la Première Guerre mondiale, les attaques chimiques ont fait environ un demi-million de victimes. Pendant la Seconde Guerre mondiale, plus d’un million de personnes ont été tuées par l’utilisation du Zyklon (...)

  • Notes sur l’apocalypse-Covid
    https://www.dedefensa.org/article/notes-sur-lapocalypse-covid

    Notes sur l’apocalypse-Covid

    7 septembre 2020 – L’infection au Covid19 du président des États-Unis annoncée vendredi, son hospitalisation illico-presto, son retour à la Maison-Blanche presto-illico, et aujourd’hui nous laissant dans la plus complète et tragique incertitude concernant la suite nécessairement terrible et immédiate de la crise du système de l’américanisme, – Trump sera-t-il décédé la semaine prochaine ou triomphera-t-il le 3 novembre ? – tout cela a marqué un formidable tournant dans la progression de la Grande Crise de l’Effondrement du Système (GCES). L’événement, déclenché à un moment-charnière incroyablement porteur de conséquences extrêmement importantes, a marqué symboliquement et opérationnellement la rencontre fusionnelle de la crise-Covid19 et de la crise-USA2020 (élection présidentielle (...)

  • Extension du domaine de la crise
    https://www.dedefensa.org/article/extension-du-domaine-de-la-crise

    Extension du domaine de la crise

    Lions ces deux faits qu’on a l’habitude de traiter, quand ion les traite, de façon séparée, et selon des approches différentes : d’une part le retour de Trump à la Maison-Blanche après un très court séjour-Covid à l’hôpital miliaire Walter Reed, à Washington ; d’autre part, la situation de la crise-Covid en France après les nouvelles mesures prises par le gouvernement français, – concernant Paris certes, mais selon une approche qui en fait une application démonstrative de sa ‘stratégie’ générale en la matière.

    (Ce lien très fort établi entre deux crises centrales de la période satisfait entièrement notre besoin de cohérence dans le cadre d’un regroupement général sous le chapeau de la GCES qui concerne tout le monde et tous les domaines. Il s’agit alors de la crise du Système.) (...)

  • Comment ose-t-il ?
    https://www.dedefensa.org/article/comment-ose-t-il

    Comment ose-t-il ?

    5 septembre 2020 – ... Comment ose-t-il, lui Trump, défier la narrative de la presseSystème et le conformisme-Covid19 ? La presseSystème a écumé de rage en découvrant que Trump avait faussé compagnie au sacro-saint pool des journalistes-Système accrédités à la Maison-Blanche ; tous gens en extrême majorité conformément représentatifs de la presseSystème. Trump est parti en balade dimanche après-midi, en SUV super-protégé, protégé par d’autres SUV super-protégés, pour saluer ces grappes de foules stationnant autour de l’hôpital Walter Reed pour lui dire leur soutien ; et il a fait ça sans faire dire à ses chevaliers de la vérité-Système que sont les ‘accrédités’ qu’il se déplaçait.

    La petite sortie était une bonne “idée de communication”, ont apprécié les professionnels. Mais il y a l’aspect (...)

  • RapSit-USA2020 : Bataille suprême vs Covid19
    https://www.dedefensa.org/article/rapsit-usa2020-bataille-supreme-vs-covid19

    RapSit-USA2020 : Bataille suprême vs Covid19

    Il y a la bataille de Trump contre son ‘meilleur ennemi’ qu’il n’avait pas vu venir et dont il niait parfois l’existence, et la bataille plus ou moins en coulisses pour l’acte le plus important d’ici le 3 novembre. Dès son arrivée à l’hôpital militaire Reed, Trump a eu un long entretien téléphonique avec le chef de la majorité au Sénat, le républicain Mitch McConnell. Les deux hommes sont tombés d’accord : la priorité des priorités, dans les prochaines semaines d’ici la fin du mois, c’est la confirmation par le Sénat de la nouvelle Juge de la Cour Suprême, Amy Coney Barrett.

    Il s’agit d’une véritable bataille que livre McConnell, certes contre les démocrates qui veulent à tout prix empêcher la confirmation de Barrett avant le 3 novembre, mais également et surtout (...)

  • Le Progrès la rend folle
    https://www.dedefensa.org/article/le-progres-la-rend-folle

    Le Progrès la rend folle

    “Donnons le la” : qui est ce “la” du « Le Progrès ‘la’ rend folle » ? Deux choses à la fois, et pourtant une seule et même chose : ‘la gauche’ et ‘la modernité’, ou bien, si l’on veut faire plus ample : ‘la modernité’ et, par conséquent, ‘la gauche’. Pour notre compte, nous emploierons dans ce texte seulement le mot-concept ‘Progrès’ majusculé en majesté, et non le simplissime et ambigu ‘progrès’ dont use à certains moments Pierre-André Taguieff dans son texte « Feux et failles du progrès, la grande désorientation à gauche », en alternance avec le ‘Progrès’ majusculé, d’ailleurs selon une logique tout à fait bienvenue justement dans le cadre même de son texte, et le domaine qu’il aborde.

    Taguieff, ou PAT selon la mode angliciste donc suprémaciste dont nous n’userons pas dans ce texte de la reductio (...)

  • Larme de Dieu
    https://www.dedefensa.org/article/larme-de-dieu

    Larme de Dieu

    3 septembre 2020 – Le titre pourrait se lire “L’arme de Dieu”, et il serait aussi vrai, peut-être plus juste. (Je ne cesse de faire des titres à tiroir, à plusieurs significations, jouer avec les mots... ) Qu’importe, ‘larme’ ou ‘l’arme’, Covid19 est sans aucun doute ‘de Dieu’, comme l’on est à son suzerain, tant il montre de brio et prouve à chaque instant, à chaque détour, à chaque nouvelle annonce, non seulement son utilité mais désormais sa nécessité.

    Monsieur Alain Jakubowicz, ancien président de la LICRA, tweete, plein d’une grande espérance compassionnelle : « #DonaldJTrump testé positif au #COVID19. Et si Dieu existait ? » Si l’on est un peu soupçonneux, et si l’on croit être dans les petits papiers de Dieu, on conclura que ce message implique qu’il serait de bonne fortune que Trump (...)

  • T.C-94 : Covid métaphysique
    https://www.dedefensa.org/article/tc-94-covid-metaphysique

    T.C-94 : Covid métaphysique

    2 septembre 2020 – Difficile de suivre le rythme de l’histoire heure par heure, lorsqu’elle a décidé de se mettre en mode métahistorique-turbo, et qu’elle tient ce rythme en nous informant directement, nous laissant tous ébahis et épuisés. Dans la matinée (à la première heure de ce vendredi dans la nuit), Trump a mis en ligne le tweet suivant :

    « Tonight, @FLOTUS [Melania Trump] and I tested positive for COVID-19. We will begin our quarantine and recovery process immediately. We will get through this TOGETHER ! »

    Ce tweet est sans le moindre doute le plus diffusé de tous les tweets-Trump, et peut-être même de l’histoire du tweet en général. Je renonce à donner un chiffre, sinon que nous évoluons dans les millions. Paul Joseph Watson, sur son site Prison Planet, déroule un (...)