l’évolution favoriserait la survie du plus fainéant

/science-decalee-science-decalee-evoluti

  • l’évolution favoriserait la survie du plus fainéant
    https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/science-decalee-science-decalee-evolution-favoriserait-survie-plus-

    La fainéantise, une bonne stratégie pour survivre ? L’idée qu’en faire le moins possible nous réussit a de quoi séduire. C’est en tout cas ce que suggère cette nouvelle étude parue dans la revue Proceedings of the Royal Society B, qui s’est intéressée à des mollusques vivant dans l’océan Atlantique.
     
    Pour leurs travaux, les chercheurs ont calculé le métabolisme de base de 299 animaux, bivalves ou gastéropodes, actuels ou fossiles. Ils ont choisi de travailler sur des mollusques de l’ouest de l’océan Atlantique car ils disposaient de beaucoup de matériel et de données de répartition de ces animaux. La période d’étude couvrait environ cinq millions d’années, allant du pliocène à nos jours.

    Cette étude chamboule un peu les préjugés que l’on peut avoir sur l’évolution et la sélection des individus : ce n’est pas forcément l’espèce la plus capable qui survit, mais plutôt la plus apathique ! Bruce Lieberman, professeur à l’université d’Oxford, en convient : « Peut-être qu’à long terme, la meilleure stratégie évolutive pour les animaux sera d’être languissant et paresseux. »