La préfecture de Paris se prononce pour l’évacuation immédiate des 10 millions de Franciliens – carfree.fr

/la-prefecture-de-paris-se-prononce-pour

  • La préfecture de #paris se prononce pour l’évacuation immédiate des 10 millions de Franciliens
    http://carfree.fr/index.php/2019/06/12/la-prefecture-de-paris-se-prononce-pour-levacuation-immediate-des-10-million

    Incroyable aveu de la préfecture de police de Paris qui, dans le cadre d’un procès relatif à la #pollution de l’air, ne veut pas reconnaître la responsabilité de l’Etat français Lire la suite...

    #Pollution_automobile #air #justice #santé

    • Le mémoire en défense de la Préfecture de police reporte la faute sur la victime, estimant que le dommage qu’elle a subi est « la conséquence directe et exclusive d’un choix strictement personnel ». A savoir, ne pas avoir quitté une ville polluée alors qu’elle savait sa santé fragile. « La requérante n’a pas pris toute diligence pour éviter son préjudice et a laissé son état s’aggraver, sachant que le choix d’habiter la région parisienne lui est exclusivement imputable, faisant en conséquence preuve d’une imprudence caractérisée. »

      Selon la logique des services de l’Etat, la requérante serait coupable de ne pas avoir déménagé. Ce qui se traduit dans le jargon administratif : « Dès lors que la plaignante n’expose aucune circonstance impérieuse à demeurer à Paris, celle-ci a commis une faute de nature à exonérer l’administration de sa responsabilité. »

      Une argumentation qui laisse pantois Olivier Blond, le président de l’association Respire. « Si on en croit la préfecture, il faudrait donc évacuer les 10 millions d’imprudents qui vivent en Ile-de-France. C’est très inquiétant, venant d’une institution censée nous protéger, commente Olivier Blond. D’un autre côté, c’est un aveu extraordinaire que la pollution de l’air fait planer un danger sérieux sur les Franciliens. »

      Quel cynisme, quand on sait que tout ce qui est hors des métropoles est abandonné.