Syrie : des bombardements aériens, israéliens selon Damas, font quatre morts - Moyen-Orient

/20190701-syrie-bombardements-aeriens-is

  • Syrie : des bombardements aériens, israéliens selon Damas, font quatre morts - moyen orient
    Par RFI Publié le 01-07-2019
    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh
    http://www.rfi.fr/moyen-orient/20190701-syrie-bombardements-aeriens-israeliens-selon-damas-font-quatre-morts

    Des missiles tirés par des avions dans la nuit de dimanche à lundi ont fait au moins quatre morts civils, dont un nouveau-né, et 21 blessés, selon l’agence officielle syrienne Sana.

    Des chasseurs-bombardiers probablement israéliens ont tiré plus d’une vingtaine de missiles à partir de l’espace aérien libanais vers des cibles à l’intérieur de la Syrie. Le vrombissement des avions était perceptible dans plusieurs régions du Mont-Liban et une série d’explosions ont été entendues dans les zones frontalières entre les deux pays.

    Des sources militaires syriennes citées par l’agence officielle Sana ont indiqué que la défense anti-aérienne a abattu plusieurs missiles israéliens qui se dirigeaient vers des cibles dans les régions de Damas et dans la province centrale de Homs. Mais d’autres projectiles ont atteint leurs cibles et ont fait des victimes et des dégâts, notamment dans la localité de Sahnaya, au sud-ouest de Damas. Des explosions ont été entendues dans le ciel de la ville où des habitants ont pu voir le départ d’au moins une dizaine de missiles tirés par la défense anti-aérienne vers des cibles qui approchaient de la capitale.

    #IsraelSyrie

    • Damas accuse Israël de « terorrisme d’Etat » après des frappes meurtrières
      Par Le Figaro avec AFP Mis à jour le 02/07/2019
      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/damas-accuse-israel-de-terorrisme-d-etat-apres-des-frappes-meurtrieres-2019

      (...) « Les autorités israéliennes pratiquent de plus en plus le terrorisme d’Etat », a déclaré le ministère des Affaires étrangères syrien dans un communiqué rapporté par Sana. « La dernière agression odieuse s’inscrit dans le cadre des tentatives constantes d’Israël de prolonger la crise en Syrie », a-t-il ajouté.

      Après l’attaque, le ministère des Affaires étrangères syriennes a porté plainte auprès du Conseil de sécurité de l’ONU, selon Sana. Les actes « hostiles » d’Israël n’auraient pas été possibles sans le soutien de ses alliés à Washington, a ajouté l’agence. Selon l’OSDH, les frappes de dimanche ont touché des positions iraniennes près de Damas et visé un centre de recherche et un aéroport militaire à l’ouest de la ville de Homs où des combattants du Hezbollah chiite libanais et des Iraniens sont déployés. (...)