Notre Dame Des Landes : de la ZAD à Occupy Vinci !

/Notre-Dame-Des-Landes-de-la-ZAD-a.html

  • Notre Dame Des Landes : de la ZAD à Occupy Vinci !
    http://mouvements.info/Notre-Dame-Des-Landes-de-la-ZAD-a.html

    La ZAD de Notre Dame Des Landes s’apparente en effet à une déclinaison rurale du mouvement « Occupy » et de la lutte des 99% contre les 1% : une mobilisation directement ancrée dans une occupation, qui, dans sa résistance comme dans l’expérimentation de pratiques alternatives, pose des problèmes globaux.

    À partir du bocage nantais, il s’agit en effet de lutter contre tous les « grands projets inutiles et imposés », pour la préservation des terres cultivées, et, bien entendu, contre le réchauffement climatique. Les opposant-e-s au projet d’aéroport en ont eux-mêmes posé les premiers jalons, en participant directement à la création d’un réseau international de lutte contre les « grands projets inutiles et imposés ». Les organisations du mouvement social doivent désormais à leur tour inventer ce que pourrait être la branche urbaine de la lutte contre l’aéroport.

    #NDDL

  • Notre Dame Des Landes : de la ZAD à Occupy Vinci ! - Mouvements
    http://mouvements.info/Notre-Dame-Des-Landes-de-la-ZAD-a.html

    La lutte contre l’aéroport de Notre Dame Des Landes est, dans cette perspective, une excellente opportunité d’expérimenter ces formes nouvelles de solidarité translocale.
    La ZAD de Notre Dame Des Landes s’apparente en effet à une déclinaison rurale du mouvement « Occupy » et de la lutte des 99% contre les 1% : une mobilisation directement ancrée dans une occupation, qui, dans sa résistance comme dans l’expérimentation de pratiques alternatives, pose des problèmes globaux.
    À partir du bocage nantais, il s’agit en effet de lutter contre tous les « grands projets inutiles et imposés », pour la préservation des terres cultivées, et, bien entendu, contre le réchauffement climatique. Les opposant-e-s au projet d’aéroport en ont eux-mêmes posé les premiers jalons, en participant directement à la création d’un réseau international de lutte contre les « grands projets inutiles et imposés ». Les organisations du mouvement social doivent désormais à leur tour inventer ce que pourrait être la branche urbaine de la lutte contre l’aéroport.
    L’omniprésence de Vinci sur l’ensemble du territoire en fait la cible idéale d’actions décentralisées. « Occupy Vinci » pourrait ainsi devenir le mot d’ordre de celles et ceux qui luttent contre l’aéroport de Notre Dame Des Landes. Occupy Wall Street nous a rappelé la puissance de l’occupation des interstices urbains : s’immobiliser durablement dans des espaces de transit et de flux, qui sont tout entiers dédiés au passage rapide permet d’engager des conversations politiques d’une intensité et d’une diversité rares, tout en articulant construction de rapport de forces et réflexion sur les comportements individuels.
    En occupant, de manière ponctuelle (chaque semaine, à heure fixe), ou durable ; des infrastructures Vinci (entrées de parking, chantiers, etc.) le mouvement de solidarité avec les occupant-e-s de la ZAD pourrait ainsi contribuer à renforcer la lutte contre le projet d’aéroport, et, de là, sur les alternatives à la crise dont l’aéroport est l’antinomie : relocalisation, défense de l’agriculture paysanne, rupture avec le mythe de la croissance infinie.

    #nddl #notredamedeslandes #occupy