ESPACE VOYAGEURS

/espace-voyageurs

  • Si tu as acheté un billet Aigle Azur et que tu te demandes comment te faire rembourser, hé ben bon courage : rien que la fiche explicative aimablement mise en ligne pour l’occasion est proprement incompréhensible par le commun des mortels :

    https://sites.google.com/aigleazur.online/aigleazur/espace-voyageurs

    Que doit mentionner la déclaration de créance ?

    – Le montant de la créance due au moment du jugement d’ouverture avec indication des sommes à échoir et leur date d’échéance ;
    – La nature de la garantie dont la créance est éventuellement assortie ;
    – Les modes de calcul des intérêts en cours (cette mention vaut déclaration pour le montant ultérieurement arrêté) ;
    – Les éléments visant à prouver l’existence et le montant de la créance si elle ne résulte pas d’un titre ;
    – L’indication de la juridiction saisie si la créance fait l’objet du litige ;
    – À cette déclaration doivent être joints les documents justificatifs (tout document justifiant de l’existence et du montant de la créance : copie de facture, de bon de commande ou de livraison par exemple).

    Quel est le délai de déclaration de la créance ?

    – La déclaration par le créancier doit intervenir dans les 2 mois suivant la publication au Bodacc du jugement d’ouverture de la procédure collective.

    - Ce délai est augmenté de 2 mois pour les créanciers domiciliés hors de France métropolitaine (soit 4 mois à partir de la publication au Bodacc).

    – Pour les créances nées après le jugement d’ouverture, elles doivent donc être déclarées dans le délai de 2 mois à partir de la première échéance impayée, qu’elle ait été ou non régularisée.

    « La publication au Bodacc du jugement d’ouverture de la procédure collective ? » Nié ?

    • Les innombrables articles sur le sujet semblent considérer qu’il n’existe que deux catégories de clients : ceux qui achètent leur billet directement auprès de la compagnie aérienne, et ceux qui vont dans une agence de voyages. Au doigt mouillé, il me semble au contraire que la majorité des gens achètent désormais leurs billets sur des sites de comparateurs de prix, dont personne ne semble capable de dire s’ils ont un statut d’« agence de voyage », ou de trou-noir-juridique…

    • Ensuite il faut réfléchir à quelle assurance tu vas faire appel pour faire valoir tes droits :

      – celle accolée à ta CB si c’est avec elle que tu as acheté le billet ;

      – celle de ton assurance habitation, si tu as coché les bonnes cases ;

      – celle de ta mutuelle, idem...

      Etc., etc ; etc...