Maroc. L’affaire Hajar Raissouni

/maroc-l-affaire-hajar-raissouni,3298

  • Maroc. L’affaire Hajar Raissouni

    Dans son édition daté du 24 septembre, Le Monde a publié un appel de 400 Marocains et Marocaines contre la répression sexuelle. Ce texte, publié à l’occasion de l’affaire Hajar Raissouni pose deux problèmes :
    – il occulte la dimension politique de la mise en cause de Raissouni, cad le fait qu’elle était visée pour ses engagements et son travail de journaliste ;
    – il occulte la responsabilité du Palais qui est derrière toutes ces attaques et qui les orchestre

    Dans ces conditions, le fait que la pétition ait été signée par des personnes qui n’arrêtent pas de tisser des louanges au régime et au roi ne devrait pas surprendre.

    https://orientxxi.info/magazine/maroc-l-affaire-hajar-raissouni,3298

    Offensive contre les derniers journalistes indépendants · Ce lundi 23 septembre reprendra le procès de la journaliste marocaine Hajar Raissouni. Arrêtée le 31 août, elle a été accusée d’avortement illégal et de relations sexuelles hors mariage, attaques relayées par des médias aux ordres. Une nouvelle fois, les autorités utilisent des soi-disant affaires de mœurs pour faire taire les opposants les plus courageux.

    La police et la justice marocaines se sont-elles évertuées à appliquer la loi ou ont-elles mené une opération de répression politique à l’encontre d’une journaliste ? Les enjeux de cette question dépassent le cadre du simple fait divers. Si, comme l’affirment les détracteurs du régime, son arrestation et le traitement qui lui a été réservé sont politiquement motivés, le régime aura confirmé, ce que beaucoup pensent déjà : que la Constitution de 2011 n’a rien changé. La police et la justice demeurent des institutions prétoriennes au service exclusif de la monarchie et de ses élites. Il aura aussi démontré que les droits des femmes ne constituent guère une priorité. On n’hésite pas à les violer lorsqu’il s’agit de faire taire les voix dissidentes.