/flash-actu

  • Inceste : « Le seuil de 18 ans devra être revu », estime Adrien Taquet
    Le secrétaire d’Etat à l’Enfance est favorable à un « interdit clair » de l’inceste, qui n’est pas une « question d’âge » ou de « consentement ».
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/inceste-le-seuil-de-18-ans-devra-etre-revu-estime-adrien-taquet-20220106

    Le secrétaire d’Etat à l’Enfance, Adrien Taquet, est favorable à un « interdit clair » de l’inceste, qui n’est pas une « question d’âge » ou de « consentement », suggérant de revoir le seuil de 18 ans prévu par la loi.

    « De mon point de vue, ce seuil de 18 ans devra être revu. Quel que soit l’âge, on n’a pas de relations sexuelles avec son père, son fils ou sa fille », a déclaré le secrétaire d’Etat dans un entretien à l’AFP. En vertu de la loi du 21 avril 2021, adoptée après les remous suscités par le livre « La familia grande » de Camille Kouchner publié il y a un an, le juge ne cherche plus à évaluer le consentement dans des relations sexuelles entre un jeune de moins de 18 ans et un ascendant.
    « Les signaux doivent être clairs »

    « La loi, c’est émettre des interdits clairs dans la société : l’inceste est interdit et ce n’est pas une question d’âge, ce n’est pas une question d’adultes consentants », fait valoir Adrien Taquet. « On lutte contre l’inceste, les signaux doivent être clairs. Cela soulève des questions juridiques techniquement compliquées, notamment sur les relations entre une fille majeure et son beau-père, par exemple. Cette question devra être étudiée attentivement par la Ciivise » (Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants), a-t-il ajouté.

    Adrien Taquet a souligné que « depuis cette rentrée, toutes les académies et tous les directeurs d’établissement ont consigne de mettre en place un repérage des violences sexuelles ». Alors que les associations demandent que soient organisées dans tous les établissements scolaires des réunions d’information sur les violences sexuelles, il a regretté l’absence de « d’association nationale en mesure d’aller dans toutes les classes de France pour parler de cela ».

    « Les associations sont confrontées à des difficultés à rentrer dans les écoles : certains chefs d’établissement peuvent être réfractaires à ce que ces sujets soient abordés devant les enfants, ce sont des sujets qui font peur, pas qu’à la communauté éducative, aux parents aussi », relève-t-il. « Ils veulent avoir la certitude que les professionnels sauront réagir si un enfant se dit victime », explique Adrien Taquet alors que le gouvernement labellise depuis un an « les associations qui interviennent dans ce champ-là pour que les chefs d’établissement sachent qui ils peuvent solliciter ». Le gouvernement mène ce travail également avec l’Association des maires de France (AMF). « Les maires interviennent sur le temps extra-scolaire, il faut activer tous les leviers, vu la profondeur du mal », fait valoir le secrétaire d’État.

  • #Israel Une unité de combat 100 % féminine pour les recrues féminines pratiquantes Judah Ari Gross et Times of Israel
    https://fr.timesofisrael.com/une-unite-de-combat-100-feminine-pour-les-recrues-religieuses-et-p

    Cette unité sera intégrée dans un bataillon mixte existant ; les séminaires auraient fait savoir que certaines femmes voudraient s’enrôler s’il n’y avait plus d’obstacle religieux


    Des Israéliennes servant dans le bataillon Caracal, en novembre 2007. (Crédit : Yoni Markovitzki/unité des porte-paroles de l’armée israélienne/Flash90)

    L’armée israélienne prévoit de créer dans l’année un régiment 100 % féminin, affecté à la défense des frontières, pour les recrues pratiquantes désireuses de servir dans une unité de combat mais découragées par la présence d’hommes à leurs côtés.

    Ce projet a été révélé par la station de radio Kan et l’armée l’a confirmé au Times of Israël.

    Les premières recrues seront choisies parmi les femmes qui s’engageront dans les troupes de combat, au mois de mars prochain. L’unité sera intégrée à une unité de défense des frontières préexistante et mixte, a annoncé Tsahal.

    Selon Kan, la demande portant sur la création d’une telle unité a été soumise par plusieurs séminaires du mouvement nationaliste-religieux où étudient de nombreuses femmes après le lycée, avant de faire leur service militaire.

    Si les femmes qui ne sont pas considérées par l’État comme religieuses doivent nécessairement s’enrôler dans l’armée, celles qui sont considérées comme pratiquantes peuvent choisir de faire leur service national dans le cadre d’une mission civile. En effet, de nombreuses femmes évitent le service militaire proprement dit pour des raisons de pudeur, au vu des difficultés posées par la présence d’hommes à leurs côtés.


    Photo illustrative de femmes soldats dans l’armée israélienne pendant l’entraînement, le 13 juillet 2016. (Hadas Parush/Flash90)

    Les dirigeants des séminaires ont déclaré à l’armée qu’il y avait toutefois un fort désir, parmi leurs étudiantes, de servir dans des unités de combat mais que ces dernières, qui sont mixtes, n’étaient pas adaptées aux femmes pratiquantes qui respectent des règles de pudeur strictes – ce qui, selon eux, les empêche de servir aux côtés de soldats de sexe masculin.

    Les responsables militaires ont examiné la question et ont ainsi décidé de créer un régiment 100 % féminin.

    Des unités militaires existent d’ores et déjà pour les jeunes hommes religieux qui veulent conserver leurs interactions avec le sexe opposé au minimum pour les mêmes raisons de pudeur.

    Il existe quatre unités d’infanterie dans le Corps de défense des frontières, qui est responsable de la protection des frontières que partage Israël avec la Jordanie et avec l’Égypte. Même si l’État juif a signé des traités de paix avec Amman et le Caire, ces frontières sont régulièrement utilisées pour le trafic de drogue et d’armes et elles sont occasionnellement le théâtre d’attentats terroristes, en particulier le long de la frontière avec la péninsule du Sinaï qui accueille une branche modeste, mais dotée de capacités, du groupe terroriste de l’État islamique connue sous le nom de Province du Sinaï.

    L’année dernière, pour la toute première fois, l’armée a commencé à déployer une unité de chars 100 % féminine le long de la frontière égyptienne, dans le cadre d’un programme-pilote qui consiste à évaluer la faisabilité d’équipages féminins de blindés.

    Les détracteurs de l’intégration des deux sexes au sein de l’armée la rejettent souvent en disant qu’il s’agit d’une expérimentation sociale dangereuse qui pourrait avoir potentiellement des conséquences sur la sécurité nationale, tandis que ses partisans affirment qu’elle est nécessaire depuis longtemps et qu’elle est mise en place dans de nombreux pays occidentaux.

    Ceux qui s’opposent à la présence des femmes au sein de l’armée font remarquer que certaines exigences ont été abaissées pour les soldates de combat – ce qui s’apparente, selon eux, à un sacrifice en termes d’efficacité – et que les femmes qui font leur service militaire sont plus sujettes à des traumatismes liés au stress.

    Certains dirigeants religieux ont également dénoncé la présence des femmes dans les unités de combat.

    L’armée insiste sur le fait qu’elle autorise dorénavant un plus grand nombre de soldates dans les unités de combat pour des raisons pratiques et non au nom de considérations d’ordre social.

    #Femmes #Tsahal #armée #religion #intégration #désir #sexisme #expérimentation_sociale #Palestine_assassinée #féminisme #violence

  • Dutch court upholds war crimes immunity for Israel’s Benny Gantz
    Adri Nieuwhof | 7 December 2021 | The Electronic Intifada
    https://electronicintifada.net/blogs/adri-nieuwhof/dutch-court-upholds-war-crimes-immunity-israels-benny-gantz

    Ismail Ziada, fourth from left, with supporters outside court in The Hague on 7 December. He called it “cowardly” for Dutch judges to grant immunity to Israeli commanders who ordered a 2014 bombing that killed his family in Gaza. Adri Nieuwhof

    Dutch judges ruled on Tuesday that two top Israeli military commanders cannot be sued for killing a Palestinian family in the Gaza Strip.

    The appeals court in The Hague decided that the commanders enjoy “functional immunity” because they were acting on behalf of the Israeli state.

    The decision is a slap in the face for Ismail Ziada and all Palestinians who once again find their path to justice obstructed.

    Speaking to supporters outside the courthouse, Ziada called the decision “shameful” and “cowardly.”

    “Today is not easy for me because in Gaza we are subjected to military slaughter and in The Hague we are subjected to a legal slaughter,” Ziada added.

    “It is just because of Israel. Nothing else. It is not about justice,” Ziada said of the ruling.

    The Palestinian-Dutch citizen has been suing Benny Gantz, Israeli army chief at the time, and Amir Eshel, then air force chief, for the decision to bomb his family’s home during Israel’s 2014 assault on Gaza.

    Gantz is currently Israel’s defense minister and deputy prime minister.

    Ziada is seeking hundreds of thousands of dollars in damages from the Israeli commanders.

    The Israeli attack completely destroyed the three-floor building in al-Bureij refugee camp.

    It killed Ziada’s 70-year-old mother Muftia, his brothers Jamil, Yousif and Omar, sister-in-law Bayan, and 12-year-old nephew Shaban, as well as a seventh person visiting the family. (...)

    • Raid aérien à Gaza en 2014 : la justice néerlandaise s’estime incompétente en appel
      Par Le Figaro avec AFP Publié le 7 décembre 2021
      https://www.lefigaro.fr/flash-actu/raid-aerien-a-gaza-en-2014-la-justice-neerlandaise-s-estime-incompetente-en

      Une cour d’appel néerlandaise s’est estimée mardi 7 décembre incompétente pour entendre une affaire portée par un Palestinien qui tient pour responsable le ministre israélien de la Défense Benny Gantz de la mort de six proches dans un raid israélien sur Gaza en 2014.
      « Les tribunaux néerlandais ne sont pas compétents pour juger la requête » parce qu’elle implique du personnel militaire mettant à exécution la politique de l’État israélien, a estimé la cour d’appel de La Haye, confirmant la décision prise en janvier 2020 par un tribunal en première instance.
      Ismail Ziada, qui avait fait appel du jugement, affirme avoir perdu six membres de sa famille - sa mère, trois frères, une belle-sœur et un jeune neveu - dans un raid aérien de l’armée israélienne sur le camp de réfugiés d’Al-Bureij dans la bande de Gaza le 20 juillet 2014 dans le cadre de l’opération « Bordure protectrice ». Il avait demandé en septembre 2019 au tribunal de La Haye l’ouverture d’une affaire en vue d’un procès pour crimes de guerre contre Benny Gantz et un ancien chef de l’aviation israélienne, le général Amir Eshel. Il avait argué qu’il lui était impossible d’obtenir justice en Israël.
      Tout en soulignant « ne pas être aveugle à la souffrance du plaignant », la cour d’appel a estimé que les tribunaux néerlandais étaient incompétents sur des actions menées par « du personnel militaire de haut rang (qui) a exécuté la politique officielle de l’État d’Israël ». (...)

  • Israël : l’homme de ménage de Benny Gantz accusé d’espionnage pour l’Iran
    Par Le Figaro avec AFP, 18 novembre 2021
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/israel-l-homme-de-menage-de-benny-gantz-accuse-d-espionnage-pour-l-iran-202

    L’homme de ménage du ministre israélien de la Défense Benny Gantz a été accusé jeudi d’espionnage pour le compte d’un groupe de hackers liés à l’Iran, ennemi numéro un de l’État hébreu, à l’origine de cyberattaques récentes contre Israël. Dans un bref communiqué, le Shin Beth, le puissant service israélien de renseignement intérieur, a dit avoir arrêté et interrogé Omri Goren Gorochovsky, 37 ans, l’homme de ménage de Benny Gantz, ancien chef d’état-major de l’armée aujourd’hui à la tête du ministère la Défense, pour avoir contacté sur les réseaux sociaux « une entité affiliée à l’Iran » et lui avoir proposé son « aide » compte tenu de son accès au domicile du ministre.

  • Les démocrates américains s’entendent pour réduire le prix des médicaments
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/les-democrates-americains-s-entendent-pour-reduire-le-prix-des-medicaments-

    Les démocrates ont annoncé mardi 2 novembre s’être entendus sur une initiative pour réduire les prix exorbitants des médicaments pour des millions d’Américains, franchissant une étape de plus vers un accord sur le volet social des plans d’investissements massifs de Joe Biden. La Maison Blanche a salué le compromis trouvé pour un plan permettant de « réduire le prix des médicaments sur ordonnance tout en garantissant que nous poursuivions à récompenser l’innovation et les traitements de pointe », dans un communiqué diffusé mardi soir.
    . . . . .


    L’initiative mettrait un terme à la flambée des prix, selon Chuck Schumer, le chef démocrate du Sénat, car le prix de l’insuline baisserait de 600 dollars à 35 dollars par mois. EVELYN HOCKSTEIN / REUTERS

    Un plafond de 2.000 dollars par an
    Le texte prévoit aussi d’instaurer un plafond de 2.000 dollars par an pour les dépenses de santé que les Américains âgés doivent débourser de leur poche. L’initiative mettrait aussi un terme à la flambée des prix, selon Chuck Schumer, car le prix de l’insuline baisserait drastiquement de 600 dollars à 35 dollars par mois. Les négociations gouvernementales commenceraient par se pencher sur le tarif de dix médicaments.
    . . . . . .

  • Accusations de viols contre des pompiers : le jugement de l’affaire « Julie » mis en délibéré au 1er février 2022
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/nouvelle-etape-judiciaire-dans-l-affaire-julie-qui-accuse-des-pompiers-de-v

    L’affaire « Julie », pseudonyme d’une jeune femme dont la famille accuse des pompiers de l’avoir violée alors qu’elle était mineure, a connu mardi 19 octobre une nouvelle étape devant la cour d’appel de Versailles, sept mois après une décision de la Cour de cassation. Alors qu’elle était âgée de 13 à 15 ans, « Julie » (prénom d’emprunt) suivait un traitement médicalement lourd qui nécessitait de nombreuses interventions de pompiers à son domicile, en région parisienne. À l’issue d’un dépôt de plainte en 2010, trois pompiers ont été mis en examen pour « viol », avant qu’un juge ne requalifie les faits en « atteintes sexuelles, sans violence, contrainte, menace ni surprise sur mineure de quinze ans par plusieurs personnes ».

    L’article est très difficile à lire, au sens où si tu souhaites comprendre les tenants et aboutissants, tu n’auras qu’un gros gloubiboulga indigeste pour cela...

  • Pandora papers : un député LREM affirme avoir été victime d’usurpation d’identité
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/pandora-papers-un-depute-lrem-affirme-avoir-ete-victime-d-usurpation-d-iden

    Le député LREM et chef d’entreprise Sylvain Maillard, épinglé dans les Pandora papers pour avoir été lié à une structure aux Seychelles, a défendu mardi son « intégrité », affirmant avoir été « victime d’une usurpation d’identité en 2010 ». Dans son édition de mercredi, le quotidien Le Monde révèle que l’élu de Paris a été l’associé à hauteur de 25% d’une société écran seychelloise pour la vente en ligne de toupies « Beyblade » importées d’Asie, à la mode dans les cours de récréation il y a quelques années.

    L’associé de M. Maillard, seul à avoir été retrouvé à l’époque, a été condamné pour contrefaçon et préjudice commercial en 2014. Cet associé assure lui-même au Monde avoir utilisé le passeport de M. Maillard, dont il avait une copie, pour créer la société, sans lui demander son consentement. « J’ai été abusé et victime d’une usurpation d’identité en 2010 », martèle M. Maillard dans un communiqué. « Remettre en cause ainsi mon intégrité est blessant et choquant », ajoute-t-il. (...)

  • L’opération Vaxibus de Skyrock écourtée à Rennes après une manifestation
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/l-operation-vaxibus-de-skyrock-ecourtee-a-rennes-apres-une-manifestation-20

    La tournée du Vaxibus de la radio Skyrock, destinée à inciter les jeunes à se faire vacciner contre le Covid-19, a été écourtée à Rennes après une première journée perturbée par des manifestants, a annoncé l’Agence régionale de santé (ARS) lundi soir. « L’opération de demain (mardi) est annulée », a annoncé une porte-parole l’ARS à l’AFP, sans plus de précision. En tournée dans toute la France, le Vaxibus devait s’arrêter lundi et mardi dans le centre-ville de la capitale bretonne, de 12H00 à 20H00.

    Mais dès 19H00 lundi, les équipes du Vaxibus étaient en train de ranger leur matériel sous le regard de quelques dizaines de manifestants anti passe sanitaire, a constaté un journaliste de l’AFP. « On n’est pas contre la vaccination », a assuré Franck, 50 ans, un des manifestants. « On est là pour dénoncer les effets secondaires que personne ne dit ». Le manifestant, qui dit « combattre pour rester libre », a accueilli avec satisfaction l’annulation de l’opération de mardi. « Si on peut avoir sauvé quelques enfants », a-t-il souri.

    Une cinquantaine de personnes étaient présentes au plus fort de la manifestation, selon lui. Certains manifestants ont hué les gens qui rentraient dans le centre de vaccination ambulant, d’après le quotidien régional Ouest-France, qui précise que seulement une dizaine de personnes âgées se sont fait vacciner entre midi et 18H00. Lancé en partenariat avec le ministère de la Santé, l’opération Vaxibus « Ça va ? Ça vax ! » propose aux plus de 12 ans de se faire vacciner puis d’enregistrer une dédicace diffusable sur Skyrock. Le Vaxibus Skyrock doit ensuite faire étape à Orléans mercredi et jeudi.

    #enfants #crise_sanitaire #EnMarche #covid-19 #sante #santé #coronavirus #sars-cov-2 #variant #covid #pandémie #vaccin #vaccins #vaccination #santé_publique #obligation_vaccinale #radio

    • Tout à fait normal qu’une radio nulle organise des vaccinations.
      C est ça le monde de demain.
      A quand une équipe cycliste sponsorisée par Pfizer avec Lance Armstrong comme entraîneur ?

  • La Russie teste avec succès un missile hypersonique depuis un sous-marin
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/la-russie-teste-avec-succes-un-missile-hypersonique-depuis-un-sous-marin-20

    La Russie a annoncé lundi 4 octobre avoir expérimenté avec succès un tir de missile de croisière hypersonique Zircon depuis un sous-marin, arme d’un nouveau type que Moscou juge invincible et qui inquiète Washington.

    On n’entend plus parler des stations du Bouclier anti-missile américain en Pologne et Ukraine.

    Tout comme on n’entend pas parler des tests de missiles hypersonique américains. Sans doute le goût du secret et de la discrétion des occidentaux qui préfèrent travailler plutôt que parader dans les journaux.

  • Marseille : un policier de la brigade des mineurs écroué pour viol sur mineur
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/marseille-un-policier-de-la-brigade-des-mineurs-ecroue-pour-viol-sur-mineur

    Un policier marseillais de la brigade des mineurs a été mis en examen et écroué vendredi pour un viol et une agression sexuelle sur mineur, des faits qu’il aurait commis aux Philippines, a indiqué le parquet de Marseille ce lundi 20 septembre.

    Le fonctionnaire a également été mis en examen pour détention d’images pédopornographiques, a précisé Dominique Laurens, la procureure de la République de Marseille, confirmant l’information initiale de La Provence.
    « Un signalement en interne »

    « L’enquête a été lancée suite à un signalement en interne » à la brigade des mineurs, « qui a permis de découvrir les agissements de l’intéressé dans le cadre d’une procédure incidente dans laquelle des matériels informatiques ont été saisis à son domicile puis exploités », a expliqué la procureure Laurens.

    Toujours selon le parquet, le policier a reconnu les faits, à l’exception du viol, et a été placé en détention provisoire. Selon la Provence, l’homme de 42 ans gérait aux Philippines une association d’aide aux enfants pauvres et les faisait parfois adopter.

  • TotalEnergies salue un « retour par la grande porte » en Irak
    https://www.connaissancedesenergies.org/afp/totalenergies-salue-un-retour-par-la-grande-porte-en-irak-2

    Le groupe français TotalEnergies a salué lundi un « retour par la grande porte » en Irak avec un investissement qu’il a chiffré à environ 10 milliards de dollars. Ce même contrat avait été évalué la veille à 27 milliards par le gouvernement irakien, une différence qui s’explique par la prise en compte à terme de charges d’exploitation.

    Le PDG du groupe Patrick Pouyanné était dimanche à Bagdad pour parapher l’accord avec le gouvernement, qui doit durer 25 ans. Le ministre irakien du Pétrole Ihssan Ismaïl avait alors évoqué une valeur totale « de 27 milliards de dollars », dont un investissement de 10 milliards dans les infrastructures.

    Les ricains sont partis. La France revient. Et tant pis pour le changement climatique :-) On fait remarquer sur Twitter que Macron était en Irak fin août...

  • La cité Bassens nettoyée de fond en comble pour la visite d’Emmanuel Macron
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/la-cite-bassens-nettoyee-de-fond-en-comble-pour-la-visite-d-emmanuel-macron

    Sur les images de BFMTV, on distingue des employés balayer, ratisser, nettoyer les trottoirs, et les ruelles de la résidence. Selon la chaîne d’information en continu, les entreprises ont été mandatées par les bailleurs sociaux et la ville de Marseille.

    « Si vous aviez vu l’état de la cité hier (mardi) soir... il y avait vraiment un décalage, il y avait visiblement des ordures, des poubelles qui n’avaient pas été ramassées depuis plusieurs jours », a notamment confié une habitante à BFMTV. « Il suffit qu’un politique ou une personne qui fait partie de l’État vienne pour qu’on existe », déplore également Nasser, un habitant de 32 ans.

  • En Nouvelle-Zélande, la première ministre défend sa stratégie « zéro Covid »
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/en-nouvelle-zelande-la-premiere-ministre-defend-sa-strategie-zero-covid-202

    La première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a défendu ce jeudi 26 août sa stratégie « zéro Covid », alors que la propagation du variant Delta met à mal l’efficacité d’une politique jusque-là couronnée de succès.

    (...)

    En Australie, le premier ministre Scott Morrison a qualifié cette semaine cette stratégie de « simplement absurde », ajoutant : « la Nouvelle-Zélande ne peut pas y arriver ».

    (...)

    Jacinda Ardern a assuré qu’elle n’était « pas troublée » par ces interrogations, soulignant le succès de la politique anti-Covid de la Nouvelle-Zélande qui ne compte que 26 morts du coronavirus pour une population de 5 millions d’habitants. « Nous voulions sauver la vie des gens et nous l’avons fait, nous voulions que les gens vivent leur vie de la façon la plus normale que possible, et nous avons eu des périodes de restrictions plus courtes que n’importe quel autre pays », a-t-elle martelé. « Et nous voulions sauvegarder les emplois et l’économie, avec une économie se tenant à ses niveaux d’avant Covid, nous l’avons fait aussi ».

    Plusieurs jours que des articles sur ce sujet fleurissent, jusque dans le 20H de TF1. De toute évidence, il y a un courant d’information qui vise à les décourager de mener une politique si à l’opposé de ce qu’il se passe dans le reste du monde occidental...

    Depuis le début, les articles critiques de cette politique fleurissent, sur le thème "ça ne marchera jamais", que ce soit pour la Corée, la Nouvelle Zélande, le Vietnam, et j’en passe.

    Et quand le Delta arrive, revoilà les articles triomphant "on vous l’avait bien dit". Tout en omettant le fait que non seulement ils en viennent à bout (Taiwan récemment), mais en plus, le Delta fait un massacre chez les "on vous l’avait bien dit".

  • À Gap, un chirurgien muté après avoir dénoncé un confrère  Guillaume Mollaret
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/a-gap-un-chirurgien-mute-apres-avoir-denonce-un-confrere-20210823

    À Montpellier
    Toute vérité n’est, dit-on, pas bonne à entendre. Dans les Hautes-Alpes, et plus précisément dans les couloirs du centre hospitalier intercommunal des Alpes du Sud (Chicas) de Gap, il semble surtout qu’elle ne soit pas bonne à dire. C’est à première vue ce qu’il ressort d’une affaire où le Dr Raouf Hammami, chirurgien orthopédiste au sein de cet établissement public, est opposé à sa direction et au ministère de la Santé.


    « Lorsqu’on est mal soigné à l’hôpital, celui qui risque son poste est celui qui dénonce les mauvaises pratiques ? Quel message envoyons-nous aux patients ? », s’insurge le Dr Raouf Hammami. Vincent OLLIVIER/PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP

    Après avoir dénoncé une pratique chirurgicale illégale https://www.lefigaro.fr/flash-actu/gap-enquete-sur-un-chirurgien-soupconne-de-pratiques-illicites-20201027 , ce médecin est aujourd’hui sommé de changer d’établissement. Une gradation supplémentaire dans un dossier où ce praticien hospitalier, qui n’a commis aucune erreur médicale, a pourtant été suspendu quatre fois.

    « C’est un acharnement administratif. La justice, un conseil de discipline, puis l’agence régionale de santé elle-même sont revenus sur chaque décision. La quatrième injustice est celle que je subis aujourd’hui », dénonce le médecin.
    . . . . .

  • Gérald Darmanin : « Harceler sans relâche les trafiquants de drogue »

    ENTRETIEN EXCLUSIF - Dans une interview accordée au Figaro, le ministre de l’Intérieur révèle le bilan de la lutte contre les stupéfiants depuis janvier. Il annonce une extension des « quartiers témoins » et une vaste offensive contre la drogue au volant. . . . . .
    Bla bla bla .


    La suite : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/gerald-darmanin-contre-le-fleau-de-la-drogue-il-n-y-a-aucune-fatalite-20210

    #drogue #darmanin #gérald_darmanin #rodotomontade #jactance

  • CNN licencie trois salariés pour être venus travailler sans se faire vacciner
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/cnn-licencie-trois-salaries-pour-etre-venus-travailler-non-vaccines-2021080

    CNN a annoncé jeudi à son personnel que trois salariés avaient été licenciés pour avoir enfreint la politique sanitaire de la chaîne, venus travailler sans être vaccinés contre le Covid-19, selon les médias américains. Dans un mémo interne envoyé par courriel au personnel, ayant fuité dans plusieurs médias américains, le président de CNN, Jeff Zucker, a expliqué que la chaîne avait été informée que trois de ses employés s’étaient présentés au bureau sans être vaccinés la semaine dernière. Tous les trois, a-t-il dit, ont été « licenciés ».

    « Permettez-moi d’être clair : nous avons une politique de tolérance zéro à cet égard », a-t-il déclaré dans des extraits du mémo tweeté par Oliver Darcy, un journaliste de CNN.

    Le mémo ne précise pas le nom, ni le poste occupé par les employés licenciés. Sollicitée par l’AFP, CNN n’a pas donné suite immédiatement.

    La chaîne avait mis en place un système basé sur la confiance, exigeant que les salariés se fassent vacciner mais sans qu’ils aient à en apporter la preuve. Mais cela pourrait changer à l’avenir, selon M. Zucker. Le vaccin est obligatoire pour toute personne travaillant sur le terrain, en contact avec d’autres employés ou en présentiel dans les bureaux de CNN, a-t-il précisé dans le mémo.

    En mai, le gouvernement fédéral des Etats-Unis a estimé que les employeurs pouvaient légalement exiger que le personnel présent sur le lieu de travail soit vacciné contre le Covid-19.

    • Apocalypse 13:17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
      https://saintebible.com/revelation/13-17.htm

      Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.

      ◄ Apocalypse 13 ►

      « Puis je vis monter de la terre une autre bête, qui avait deux cornes semblables à celles d’un agneau, et qui parlait comme un dragon. Elle exerçait toute l’autorité de la première bête en sa présence, et elle faisait que la terre et ses habitants adoraient la première bête, dont la blessure mortelle avait été guérie. Elle opérait de grands prodiges, même jusqu’à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes. Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l’épée et qui vivait. Et il lui fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât, et qu’elle fît que tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la bête fussent tués.

      Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. »

  • Israël obtient le statut d’observateur à l’Union africaine
    Par Le Figaro avec AFP - 22 juillet 2021
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/israel-obtient-le-statut-d-observateur-a-l-union-africaine-20210722

    Moussa Faki, le président de la Commission de l’UA, avait condamné les bombardements israéliens dans la bande de Gaza. ISSOUF SANOGO / AFP

    Israël a obtenu le statut d’observateur à l’Union africaine (UA), qu’il réclamait depuis des années, a appris l’AFP jeudi 22 juillet auprès des deux parties.

    L’ambassadeur israélien Aleli Admasu a présenté jeudi ses lettres de créances au président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, selon des communiqués de l’organisation panafricaine et de la diplomatie israélienne. « Cela corrige une anomalie qui a perduré pendant près de deux décennies et représente une partie importante du renforcement des relations extérieures d’Israël », s’est félicité dans un communiqué le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid. (...)

  • Peine fortement réduite en appel pour un policier de la BAC de Paris
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/peine-fortement-reduite-en-appel-pour-un-policier-de-la-bac-de-paris-202106

    Karim M., un brigadier surnommé « Bylka », avait été lourdement condamné en février par le tribunal, au côté de cinq de ses anciens collègues, qui s’étaient vus infliger des peines allant du sursis à deux ans ferme. Chef informel de l’équipe, il avait été reconnu coupable d’avoir fait souscrire une « assurance » à des dealers du quartier populaire de la Goutte d’Or, accordant sa protection à certains en les laissant travailler, moyennant contrepartie.

    Mais après un deuxième procès en mai, la cour d’appel a largement infirmé le 18 juin le jugement en le relaxant des infractions de « corruption » et « trafic de stupéfiants ». Karim M. a été aussi relaxé pour le vol de 1200 euros à un suspect, mais condamné pour celui d’environ 500 euros à un autre ainsi que pour faux en écriture et blanchiment de fraude fiscale. En détention provisoire depuis 2019, il a été remis en liberté après cette décision mais il est définitivement interdit d’exercer une fonction publique.

    Son avocat Patrick Maisonneuve s’est réjoui de cette « infirmation très nette » du jugement, se disant « tout à fait satisfait » que son client soit « déclaré innocent » des « faits les plus graves ». Aaron B., considéré comme l’adjoint de « Bylka » et rejugé à son côté, a été condamné à six mois de prison avec sursis contre quatre ans dont deux ferme en première instance, cette fois sans interdiction d’exercer. Il a été relaxé pour les deux vols qu’il était soupçonné d’avoir commis avec Karim M. et condamné pour faux en écriture et détournement de finalité d’un fichier, faits qu’il a reconnus en appel. Aaron B. « n’est pas un voleur », a déclaré son avocat Adrien Sorrentino, « cette décision vient dire que les juges de première instance se sont largement trompés ».

    Trois autres policiers, condamnés en février pour faux et violences selon les cas, seront rejugés séparément. Un quatrième a renoncé à son appel.